Pixelmator fête le million de téléchargements de sa version 3

Florian Innocente |

L'équipe des développeurs de Pixelmator fête le million de téléchargements de son éditeur d'images dans sa toute dernière version 3.0 [Démo - Français - 26,99 € - OS X 10.7 - Pixelmator Team]. Cette mouture est sortie le 22 octobre. Il est précisé qu'il s'agit de l'addition des téléchargements et des mises à jour de précédentes versions.

Pixelmator a un autre motif de satisfaction à faire valoir. Son logiciel figure sur les pages décrivant le prochain Mac Pro, dans la section Performances, chapitre "Design et mise en page". On s'attendrait plutôt à voir un Photoshop à cet endroit.

Pixelmator sert à illustrer les gains obtenus avec le nouveau modèle de tour. Les écarts donnés sur trois filtres vont de x2 à x2,4. Les deux machines mises en concurrence sont équipées de 64 Go de RAM, avec comme base, l'actuel Mac Pro 12 coeurs à 3,06 GHz, 512 Go de SSD et ATI Radeon HD 5870 face au futur 12 coeurs 2,7 GHz, 1 To de SSD et AMD FirePro D700.


Tags
avatar joneskind | 

Je vois 2 raisons à ça.

La première c'est que Pixelmator est particulièrement gourmand, donc constitue à lui tout seul un bon moyen de benchmark "wahou, Pixelmator est fluide sur ta machine ? C'est un supercalculateur ?"

La deuxième c'est que c'est un logiciel très populaire donc lisible pour le non pro qui aurait les moyens de se la péter avec un MacPro dernier cri. Apple connait bien ses clients.

En tout cas, acheter un MacPro pour faire mumuse avec PixelMator, ça me semble totalement dérisoire.

J'ai l'impression que Apple attend les optimisations d'Adobe pour comparer Photoshop OSX sous OpenCL à Photoshop Windows sous CUDA. Ça n'arrivera peut-être jamais...

Allez, restons patients et optimistes.

avatar oomu | 

heu, quelqu'un vous a roulé sur le pied en vélo ? ou je vous ai piqué le dernier croissant à la boulangerie ? c'est ça hein ? ben je m'excuse , faut pas être aussi aigri, snirf.

-
Pixelmator utilise toutes les API de Os X, c'est aussi simple que cela. Il est un bon exemple pour Apple.

(je n'ai jamais trouvé Pixelmator particulièrement gourmand. Oui sur bien des travaux complexe et filtres, Photoshop le bat, Photoshop a 20/30 ans de boulot derrière, comme quoi ça sert. Mais pixelmator a aussi ses forces, en particulier l'usage d'OpenCL.)

avatar Wolf | 

@joneskind :
'La deuxième c'est que c'est un logiciel très populaire donc lisible pour le non pro qui aurait les moyens de se la péter avec un MacPro dernier cri' Populaire au sens petit peuple ? Parvenue seulement 1 petit million sur l'ensemble des versions ça n'en fait pas un logiciel populaire.

avatar Anonyme (non vérifié) | 

un million de téléchargement seulement sur la version 3. Les anciennes versions ne sont pas incluses. Donc, je pense que c'est quand même un logiciel assez populaire dans l'édition d'image sur OS X.

avatar graaa | 

@joneskind :
Le "non pro qui aurait les moyens de se la péter avec un MacPro dernier cri" s'en fout des benchs puisqu'il veut juste se la péter… -_-
T'en a d'autres des clichés de ce genre afin de nourrir le débat ?

avatar joneskind | 

@graaa :

J'avoue que ma remarque ne vole pas haut.

C'est juste que Pixelmator m'emmerde avec ses performances au rabais quand un tout vieux Photoshop fait mieux sur un tout vieux PowerBook 256mo de RAM. Alors Ok, Photoshop est un vrai logiciel Pro. Ça n'excuse pas le fait que Pixelmator rame sur mon MBP 2010 8Go de RAM.

Donc bon, Pixelmator pour présenter le nouveau MacPro... J'aurai préféré Blender. Au moins c'est crédible.

Là j'ai juste beaucoup de mal à identifier la cible.

avatar oomu | 

Blender n'est pas écrit avec l'ensemble des apis d'Os X

tout simplement.

Mais oui, Cinema 4d, Blender, Logic et j'en passe sont + naturels

Mais comprenez bien le message que dit Apple : ce logiciel profite NATURELLEMENT de la puissance brute du mac pro.

-
quand on claque 3000 à 5000 euro dans une machine, c'est TRES RARE qu'on soit juste un rigolo. Je veux bien rigoler moi aussi hein.

Plus sérieusement : il est un bon exemple pour montrer la puissance relative, il est répandu donc facile de voir le point et on peut travailler lourdement avec son mac pro et de temps à autre, utiliser pixelmator ou acorn pour un travail rapide dans leur corde.

Quand on s'achète un mac pro à 3000 euros et +, c'est pas QUE pour Lancer LE logiciel de VOTRE lubie (mais genre, deux, voir + hein, en même temps, youhouuu)

-
rien que pour vous embêter j'y lancerai aussi un Warcraft ! et je vous enverrai la photo avec la facture collée sur l'écran, non je trolle jamais.

avatar oomu | 

"la cible. ?"

ceux qui ont besoin de savoir s'il est + rapide que le précédent. hop, mission accomplie.

avatar Rigat0n | 

@joneskind :
Plutôt d'accord avec toi. S'acheter un Mac Pro dernier cri pour faire mumuse avec Pixelmator, faut effectivement avoir envie de se la péter.

avatar ziedjo | 

Pixelmator ? Voyons, c'est le logiciel de retouche d'image qui ne connait que le RVB, c'est ça? :)

avatar Philactere | 

@ziedjo :
C'est le logiciel qui donne accès à la retouche d'image aux amateurs qui ne veulent pas se ruiner pu cracker Photoshop.

Son autre avantage est qu'il permet à certains pros de garder la distance avec la plèbe en snobant Pixelmator.

avatar Claude number X | 

Ou c'est le logiciel qui donne accès à la retouche d'image aux amateurs qui ne veulent pas se ruiner quand Adobe se fait hacker les données bancaires de quelques millions de ses clients

avatar Lio70 | 

Succes bien merite pour un logiciel qui, dans sa categorie, fait tres bien ce pourquoi il est prevu. Mieux que Photoshop Elements et Paint Shop Pro. Et le seul sur Mac a bien exploiter les APIs d'OSX.

Aujourd'hui, l'infographie ne se limite plus a la quadri sur papier. La diversite des destinations fait qu'un Pixelmator convient meme a des pros. Ceux qui le disent pauvre en fonctionnalites ne l'ont jamais utilise.

avatar Jiminy Panoz | 

Perso, aucun souci de perfs sur un iMac early 2008 avec 4go de ram... Passé un certain âge, fait juste penser à faire le ménage régulièrement et à bien optimiser tout ce qui peut l'être, c'est tout. Quand je vois que d'autres ont des problèmes de perfs sur des machines plus récentes et performantes... Ok, Pixelmator peut bouffer de la RAM mais avec un système propre, aucun souci. Donc déjà s'occuper de ça et voir ce que ça donne, parce que ça ne bénéficiera pas qu'à Pixelmator au final.

Sinon, Pixelmator s'inscrit dans une tendance assez forte dans le domaine pro ces derniers mois (aux USA surtout, en Europe il y a encore une sorte d'élitisme qui fait que ce genre de logiciel est dévalué) : les outils X, Y et Z que j'utilise sont bien trop bourrés de choses que je n'utilise quasiment jamais, je me tourne donc vers des alternatives comme iDraw, Sketch, Pixelmator, etc. pour faire 80 % de ce que j'ai à faire. Résultat : je n'ai pas à subir des interfaces devenues tellement lourdes que mêmes leurs créateurs ne s'y retrouvent plus.

Très sérieusement, en y regardant bien, vous trouverez une "lame de fond", composée de gens assez importants chez des grosses entreprises, pour le moins critiques envers les outils Adobe par exemple, devenus des usines à gaz mal pensées et qui font perdre en productivité. D'ailleurs, plusieurs observateurs s'accordent à dire que ce n'est pas sur le cloud, sa sécurité ou sur la naissance de concurrents offrant des outils aussi complets qu'adobe risque de perdre le contrôle sur son business, mais davantage sur la lourdeur des interfaces qui ne conviennent plus à un certain nombre de professionnels qui n'ont pas besoin d'en avoir toujours plus (more is better), mais qui ont besoin de mieux faire ce qu'ils ont à faire 80 ou 90 % du temps.

C'est assez intéressant à observer au final, parce que les outils n'entrent pas tout à fait en concurrence mais Adobe perd quand même sur l'utilisation effective et, en plus, ne sait culturellement pas faire ce que les Pixelmator, Bohemian coding et consorts font.

avatar peated | 

@joneskind

Je suis un non pro de l'image et du son, mais dans mon boulot je pense être un pro, et pourtant j'ai acheté un Mac Pro en 2008.
Pas pour me la péter, peu de personnes visitent mon bureau:-).

Mais c'était un investissement performance sur l'avenir et 5 ans après cette machine est toujours parmi les plus performantes.
J'ai pu choisir mon écran, je fais quand même pas mal de photos avec une licence amateur, et les miroirs Mac, non merci.
La modularité et les possibilités d'extension sans mettre les mains dans le cambouis. Installer un SSD, du gâteau. Monter deux HDD en RAID, un jeu d'enfant.
J'ai même installé une carte PCI pour utiliser le SATA 6 de mon SSD.
Un seul défaut : impossible de trouver une carte USB 3 compatible. Mac Pro 2008.
Mais le prochain, un jour, ne sera pas le nouveau Mac Pro. Pour avoir les mêmes avantages cela va faire trop de câbles sur le bureau, et trop de sous. Le prochain sera un Mac Mini et une unité de sauvegarde sur le réseau. Merci le SSD.

CONNEXION UTILISATEUR