« Hi, Speed » : Apple tiendra un nouveau keynote le 13 octobre pour l'iPhone 12

Stéphane Moussie |

Apple n'a pas oublié l'iPhone ! La Pomme va organiser un second special event le 13 octobre. Après le keynote du 15 septembre qui dévoila l'iPad Air 4 et deux gammes d'Apple Watch, c'est la nouvelle famille d'iPhone 12 qui devrait être la star de l'événement ce coup-ci.

L'image du carton d'invitation, cette pomme avec des ronds concentriques, laisse imaginer qu'il sera question de réseaux. Et le slogan, « Hi, Speed » (« bonjour, vitesse », qui est aussi un jeu de mot avec « High Speed », « haute vitesse ») semble annoncer la 5G… et l'A14, qui s'annonce effectivement très rapide aussi bien pour le CPU que pour le GPU. L'événement sera diffusé depuis l'Apple Park, il s'agira comme pour le précédent keynote d'une vidéo préenregistrée.

Tim Cook en profitera peut-être aussi pour révéler d'autres nouveautés attendues, comme les AirTags, le casque « AirPods Studio », le HomePod mini et ouvrir les inscriptions au bouquet de services « Apple One ». Qui sait, peut-être que les Mac Apple Silicon seront eux aussi de la fête.

Et comme pour le premier keynote de rentrée, le site d'Apple comporte un petit easter egg : sur Safari avec un iPhone ou un iPad, touchez le visuel et appréciez l'animation !

À l'instar du précédent keynote de mi-septembre, la conférence sera enregistrée depuis l'Apple Park et diffusée à partir de 19h, heure de Paris, sur le site d'Apple, YouTube et dans l'app Apple TV. Vous pourrez la suivre aussi avec nous comme d'habitude sur LeKeynote.fr.

En VF
avatar R-APPLE-R | 

@xfrown13

Pas vraiment... les AirTags tant annoncés et qui seraient ronds...les genres de planètes 🪐 en AR représenteraient c’est fameux AirTags disséminés un peu partout ... 🙄

avatar JOHN³ | 

À mon avis c’est high speed c’est certainement lié aux mac Apple silicon

avatar iftwst | 

@JOHN³

J’aimerais vraiment !

Car l’iPhone ouais bon. Comme chaque année le suivant est mieux et plus cher que le précédent.

Mais on ne change pas d’architecture matérielle tous les ans !!

APPLE SILICON !!!

avatar JOHN³ | 

@iftwst

Ouais... en revanche je me précipiterai pas dessus... j’ai besoin d’un tas de logiciels à la con au quotidien tels que R, SPSS, Antidote, EndNote, ... sans oublier les Sims 2 cela s’entend !

Aucune chance que les professionnels se jettent dessus comme ils savent le faire sur du Intel.

avatar koko256 | 

@JOHN³

Moi je me précipiterai dessus si la promesse légèreté, autonomie et puissance est au rendez-vous.

avatar JOHN³ | 

@koko256

Cool, mais ce n’est pas comme ça que peuvent réfléchir les professionnels

avatar Dwigt | 

Je suis convaincu que les Mac ARM seront présentés à cet event. Pour un bouleversement de cette ampleur de la gamme, Apple ne peut pas se contenter de convoquer quinze blogueurs, de leur faire une démo, et de sortir aussi un communiqué de presse. Il faut convaincre coûte que coûte, alors que les fêtes de fin d'année commencent déjà à se profiler, que l'on a toutes les raisons du monde de se ruer sur ces nouveaux modèles. Or, Apple ne peut pas décemment monter un troisième event dans quelques semaines, donc ils n'ont plus que cette occasion pour avoir une caisse de résonance maximale concernant le Mac dans les médias, histoire de répondre à toutes les grandes interrogations légitimes de leur clientèle.

Et le thème donné à cet event n'est pas innocent, avec l'accent sur la vitesse. Le gros avantage déjà anticipé sur ces Macs ARM, c'est l'autonomie. Personne ne doute que ces machines représenteront un progrès par rapport aux versions Intel. Donc, il s'agit d'être surtout persuasif sur les perfs, le domaine où on ne sait pas encore trop ce qu'il en sera. Je vois bien une bonne moitié de la keynote consacrée à l'iPhone, avec des références plus appuyées que d'habitude à la puce A14 qui va l'équiper. Et là, enchaînement sur les Macs ARM à base de puce A14 sous stéroïdes (mais qui ne seront pas assez débiles pour parader devant un balcon sans masque en disant qu'ils sont définitivement guéris).

Tout le monde évoque un renouvellement "par le bas" avec d'abord des MacBooks qui reviendraient au catalogue, avec une belle autonomie et des performances "acceptables" sur une machine de cette taille, et peut-être un deuxième modèle qui ferait sa transition cet automne, alors que les MBP resteraient sous Intel quelques mois.
Je pense (dans la lignée de ce que John Gruber prédit) qu'il est plutôt dans l'intérêt d'Apple d'attaquer le "haut" d'emblée, pour ne pas tuer les ventes du modèle phare de la gamme. Et il faudra donc qu'ils aient d'emblée des processeurs pour MBP 13 et 16 pouces à la hauteur.

avatar Rez2a | 

@Dwigt

« Or, Apple ne peut pas décemment monter un troisième event dans quelques semaines »

Pourquoi pas ?

J’aimerais que tu aies raison vu que j’attends beaucoup ces nouveaux Mac, mais pour moi, s’ils ont réussi à faire un spécial event avec une Apple Watch et un iPad Air, celui de la semaine prochaine va déjà être bien dense avec l’iPhone, les AirTags, le HomePod et possiblement le casque audio.

Je vois pas comment ils caseraient un ou plusieurs nouveaux Mac là-dedans, sachant que c’est parti pour être un événement plus marquant que les nouveaux iPhone.

Je pense que les Mac mériteraient leur propre special event pour qu’ils puissent faire le tour de tout ce que ça va apporter. Et même si le premier modèle est prévu pour la fin de l’année, je vois pas en quoi ça serait en contradiction avec un keynote mi-Novembre par exemple.

avatar Dwigt | 

Ils ne pourraient pas faire un troisième event en novembre, parce que l'intérêt des médias serait fatalement moindre (surtout vu ce qui se profile cette année aux USA avec les élections), à plus forte raison s'il s'agit d'un événement centré Mac, qui n'a pas le même poids concret dans l'économie mondiale que l'iPhone, et parce que ça ne laisserait pas le temps aux revendeurs tiers de passer des commandes ou d'intégrer vraiment les nouveaux modèles dans leurs catalogues de Noël.
Tu peux aussi remarquer qu'Apple n'a jamais fait, hors WWDC, plus de trois events par an, et jamais non plus plus de deux à la rentrée. Il ne faut pas saturer les médias ou le public ou se répéter.

Ça ne sera déjà pas évident de trouver un équilibre dans la même présentation entre iPhone et Mac (en tout cas, ils y sont arrivés le mois dernier pour l'Apple Watch et l'iPad). Mais il faut impérativement un travail d'explication et de persuasion devant les médias grand public, ceux qui sont susceptibles de couvrir cet event, pour tuer dans l'œuf les réserves de ceux qui hésitent à se prendre un Mac ARM dès cette année. Donc il faut dire les choses de vive voix le plus tôt possible, plutôt que de se ramener à la mi ou à la fin novembre en certifiant que ces Macs seraient trop géniaux. Un basculement d'architecture, ça ne s'improvise pas, et ça ne se présente pas non plus à la dernière minute avant le plus gros mois de l'année, celui qu'il ne faut pas rater.

avatar koko256 | 

@Dwigt

Ces arguments semblent convaincants. Croisons les doigts que l'on pourra commander notre mac Apple Silicon en même temps que les iPhones.

avatar Dwigt | 

Ça m'étonnerait. Le week-end ou la semaine de sortie de l'iPhone sont le gros défi logistique d'Apple tous les ans, le moment où tout le monde est sur le pont pour intervenir à la moindre défaillance. C'est l'événement qu'ils ne doivent impérativement pas rater pour leurs finances mais aussi pour leur image.

Le Mac, à côté, ça peut attendre quelques jours ou quelques semaines. Surtout que les décisions d'achat sur un ordi sont moins impulsives que sur un smartphone. Si les machines ont été bien décrites et présentées lors de l'event, ça serait tolérable qu'elles ne soient commercialisées par exemple qu'à la mi-novembre, surtout que ça laisse en plus le temps aux éditeurs de finaliser des versions Universal des grosses applis déjà prêtes. Le tout est de ne pas rater aux USA le Black Friday, qui est le coup d'envoi des fêtes de fin d'année.

En plus, Apple se débrouille de toute façon pour étaler la couverture dans la presse suivant le produit. Par exemple, pour l'event du mois dernier, on a eu dans les heures et les jours qui ont suivi des tests d'iOS 14. Puis, ça a été l'Apple Watch, d'abord la 6 puis la SE. Et ce n'est que depuis une semaine qu'on est passé à l'iPad, d'abord le 8 et maintenant l'Air 4. Comme ça, aucune des annonces ne s'est retrouvée noyée.
Là, du côté des gros produits qui doivent débarquer avant la fin de l'année, on aura trois ou quatre modèles différents d'iPhone, avec des gens qui se demanderont quel modèle leur convient le mieux. Ça va fatalement accaparer la couverture de tous les sites techno tout en faisant aussi les titres des médias plus généralistes. Il y aura aussi MacOS 11, avec sa grosse refonte de l'interface, soit une mise à jour majeure pour le coup, sur laquelle il faut donc mettre l'accent. Et enfin ces nouveaux Macs pour lesquels il faudra confirmer dans la pratique ce qui a été dit à la WWDC et ce qui sera probablement dit de vive voix lors de cet event. Ça fait beaucoup de pain sur la planche, et on a donc besoin de la planche la plus large possible, mais qui ne dépasse pas non plus sur ce Black Friday.

avatar Saussau083 | 

@Dwigt

Il y’a déjà eu 4 évents en un an, en 2016.
Mars : iPad Pro 9,7 et iPhone SE
Juin : WWDC
Septembre : iPhone 7 et Apple Watch Series 2
Octobre : MacBook Pro 2016

Mais bon en effet c’est assez rare 🙃

avatar Dwigt | 

J'écrivais à 18:47 : "Tu peux aussi remarquer qu'Apple n'a jamais fait, hors WWDC, plus de trois events par an, et jamais non plus plus de deux à la rentrée."
J'avais de toute façon vérifié dans l'entrée Wikipedia "List of Apple Inc. media events". Au plus, Apple fait un special event en mars, la WWDC en juin, et deux special events à la rentrée, dont un en septembre. Ils procèdent ainsi depuis 2011.

La WWDC, c'est un rendez-vous attendu et balisé, où l'on sait par exemple qu'il y aura nécessairement une présentation des grandes fonctions d'iOS, MacOS, etc. avec distribution de versions bêta dans les jours qui suivent et premiers retours détaillés dans la foulée. L'esprit est également celui d'un "État de l'Union" des développeurs dans l'environnement Apple, qui sont censés être les premiers destinataires de la keynote. Ce n'est généralement pas là qu'ils présentent vraiment le nouveau matériel (2017 a été une exception).

Les autre events sont des "special events" annoncés quelques jours avant qu'ils ne se tiennent. C'est un joker dont dispose Apple, et elle a intérêt à ne pas en abuser pour que ça ne se transforme pas en... non-événement. C'est sans doute pour ça qu'Apple a essayé depuis 2015 de ne faire qu'un special event de rentrée, centré généralement sur l'iPhone. Avant ça, il y avait un event iPhone en septembre et un event iPad un mois après, et celui d'octobre se trouvait fatalement dans l'ombre du premier.
Maintenant quand il y a d'autres annonces à faire, on met cet event supplémentaire assez tard dans le planning ou dans un lieu plus petit (des salles à New York en 2018 et 2019). Ce sont des événements plus feutrés et plus spécialisés pour lesquels Apple ne souhaite pas que la presse grand public débarque en masse et dise ensuite qu'il n'y avait rien d'intéressant.

Et bien entendu, toute cette mécanique bien huilée, et assez prévisible, a été complètement chamboulée en 2020 en raison de la crise sanitaire. Mais je reste fidèle à mes deux hypothèses de départ :
1 - un bouleversement comme la présentation de nouvelles machines reposant sur une architecture différente nécessite d'enfoncer le clou pour qu'il n'y ait plus de doute à leur sortie, et ça ne peut se faire que par une keynote où tout le monde se ramène pour défendre le bébé de vive voix, donc lors d'un event, qui sera relayé par l'ensemble de la presse internationale
2 - Même Apple ne pourrait pas se permettre d'organiser plus de deux events à la rentrée. Sinon, le risque, c'est de lasser la presse à force de leur fixer un rendez-vous tous les mois et de ne plus avoir toute la couverture voulue.
Donc, toujours la même conclusion pour moi : ils vont certainement parler en majorité de l'iPhone et de ses nouvelles fonctions, une gamme qui pèse bien sûr bien plus lourd que le Mac, mais une vraie évolution majeure de toute une gamme d'ordinateurs, ça n'a pas lieu tous les jours et l'annonce de Macs ARM (même s'ils sont commercialisés un mois plus tard) ne serait probablement pas noyée dans le résumé qu'il y aura le lendemain dans 20 Minutes ou Le Parisien par la présentation d'une nouvelle gamme d'iPhone.
Vu ce qu'ils ont présenté en septembre, on peut deviner ce sur quoi ils peuvent mettre l'accent en octobre.

avatar Grizzzly | 

@Dwigt

+1
Difficile d’imaginer une keynote en plus pour le mac d’ici la fin de l’année.
iPhone et Mac le 13 Octobre
Et les autres babioles (airTags, casque, Apple TV) en Mars avec un nouvel iPad Pro.

avatar minounet | 

Vous êtes des grand malade ....
30 posts pour savoir ce qui sera annoncé
On vie une époque formidable

avatar koko256 | 

@minounet

Cela n'empêche pas de mettre des s. On vie une époque formidable.

avatar iftwst | 

@koko256

😄

avatar jaymcfly | 

@minounet

En d’autres termes, ça s’appelle la passion 😁

avatar minounet | 

Oups 40 maintenant !!!

avatar GtnDns | 

J’y vois une amélioration importante de l’appareil photo (de jour comme de nuit)

avatar Freddy974 | 

Moi je pense plutôt - vu l'image - qu'ils vont abandonner le "Hey, Siri" pour le "Hi, Speed", du coup il nous répondra beaucoup plus vite... 🤣

avatar Furious Angel | 

Évidemment que le « Hi, speed » fait référence à la 5G, mais Apple aime multiplier les indices multiples dans ses invitations. Donc c’est logique d’y voir plusieurs références.

Le côté ondes peut laisser penser à la 5G, mais aussi au son pour le casque et le HomePod, on peut aussi y voir une référence aux AirTags même si je doute qu’Apple consacrerait ce type d’image à un tel produit.

avatar Maxstyle | 

Les ronds feraient pas référence à 3 tailles de homepod ? Avec un mini, un normal, et un « méga »

avatar TrollMan06 | 

@Maxstyle

Non

avatar xfrown13 | 

@Maxstyle

Pas assez de vente pour un Mega je pense, alors qu’un mini serait plus logique

Pages

CONNEXION UTILISATEUR