OS X 10.11 et iOS 9 veulent faire du neuf avec du mieux

Florian Innocente |

Moins de nouvelles fonctions et plus de stabilité et d’optimisation aux anciens matériels, c’est le menu "Snow Leopard" que devraient proposer OS X 10.11 et iOS 9. Apple a changé son fusil d’épaule, notamment sous la pression de certains de ses ingénieurs, explique 9to5mac qui ajoute plusieurs informations à cette thématique déjà abordée au début de l’année (lire La stabilité comme principale nouveauté d’iOS 9 & Les fondations d’iOS 9 toujours en chantier).

La direction d’Apple s’est opposée au principe d’une pause complète dans le développement de nouvelles fonctions pour “Monarch” (iOS 9) et “Gala” (OS X 10.11). Mais la liste est moins longue que celle prévue initialement, a confié un ingénieur. Les nouveautés passent également au travers d’une analyse accrue de leur bon fonctionnement et de leur stabilité avant d’être validées.

Moins de fonctions, plus de stabilité

Il est apparu que gonfler OS X de fonctions supplémentaires est devenu un exercice plus compliqué que sur iOS, ajoutent ces sources. Certaines nouveautés potentiellement actées ont été déjà évoquées, comme la police de caractères San Francisco dans Yosemite, HomeKit, les améliorations dans Plans ou encore le multifenêtrage dans iOS sur les iPad.

9to5mac parle d’une arrivée possible dans OS X, mais pas encore assurée, du Centre de contrôle qui avait été prévu à l’origine pour Yosemite. Une copie grosso modo de celui d’iOS avec pas mal des fonctions que l’on utilise aujourd’hui depuis la barre des menus. Cela peut être aussi les contrôles de lecture comme en a ajouté iTunes lors d’une récente mise à jour.

Sécurité renforcée

La sécurité fait aussi partie des chantiers ouverts pour ces deux systèmes. Les sources du site parlent d’un nouveau mécanisme au niveau du noyau d’iOS et d’OS X, il est baptisé “Rootless”.

Il empêche un accès à des documents ou éléments système sur les machines et appareils même si l’on dispose des droits d’administrateur. Une manière, apparemment efficace, pour prévenir les attaques de malwares et bloquer les efforts de jailbreak. Ce mécanisme serait toutefois débrayable par l’utilisateur sur OS X. Le site précise aussi que rien n’a changé par rapport au système de fichiers utilisé par le Finder.

Synchronisation revue

Apple a travaillé à la refonte de la fonction de synchronisation de ses applications (Notes, Rappels, Calendrier…). Elles n’utiliseront plus un système basé sur l’IMAP mais sur iCloud Drive. Il en résulterait une synchronisation plus rapide et pouvant être mieux sécurisée. L’utilisateur, au premier lancement de ces logiciels, sera invité à déménager ses données vers iCloud Drive et cela se fera automatiquement. Apple prévoit dans le même temps d’augmenter ses capacités serveurs pour gérer cet afflux potentiel de nouveaux utilisateurs.

Wi-Fi de confiance

Une autre nouveauté, liée au Wi-Fi, est prévue au mieux pour la fin de l’année. Elle est baptisée “Trusted Wi-Fi”. Elle se traduirait par une connexion sans mesures de sécurité particulières à un routeur dans lequel le système a “confiance”. Tandis qu’un chiffrement élevé serait utilisé pour les échanges lors de l’utilisation d’un routeur moins sûr.

iOS 9 optimisé pour les anciens appareils

La prochaine version d’iOS serait capable de fonctionner sur des matériels qui ne sont plus tout jeunes, par exemple avec un processeur A5. Il en irait ainsi pour l’iPhone 4s et le premier iPad mini (sur lequel iOS 8 est difficile à utiliser, lire iOS 8.1.1 accélère un peu l’iPhone 4s, l’iPad 2 et l’iPad mini).

Les iPhone 4s, iPad mini et iPad 2 pourraient encore changer d’iOS

Apple a changé sa manière de procéder, ont expliqué les contacts de 9to5mac. Plutôt que d’installer un nouvel iOS sur ces anciens appareils et ôter les fonctions qui en plombent le fonctionnement, Apple est partie à l’envers, elle a développé une base d’iOS 9 qui marche bien dessus et ensuite elle teste et active une par une les fonctions supplémentaires.

Si cela fonctionne, ce sera également une bonne manière de décrier la supposée obsolescence technique organisée et de se comparer favorablement à Android.

Régime pour les apps Swift

Enfin, des modifications ont été apportées dans la manière dont fonctionnent les apps iOS écrites avec Swift, le langage de programmation dévoilé l’année dernière. Les librairies logicielles sur lesquelles s’appuient ces apps seront intégrées dans les deux systèmes.

Les développeurs n’auront plus à les inclure dans leurs apps, et se retrouver dans une situation ou plusieurs apps en Swift sont lestées des mêmes librairies. Cela permettra de réduire leur poids, tant en stockage qu’en téléchargement. S’agissant de la réécriture des apps d’Apple dans ce langage, apparement ce sera pour 2016, au mieux.

La conférence mondiale des développeurs Apple se tient entre le 8 et le 12 juin.

Tags
avatar arnaudducouret | 

Ça semble être d'excellentes nouvelles, tout ça...

avatar frankm | 

OH OUI UN SNOW YOSEMITE
Pourvu que tout ceci soit exaucé !
Pour l'iPhone 4S si ça suit la logique des autres iPhone, il ne sera pas éligible à iOS 9.

avatar Stéphane Moussie | 
@frankm : concernant l'iPhone 4s, (re)lisez l'article.
avatar frankm | 

Je demande que ça, j'essaye d'y croire...

avatar noooty | 

@stephmouss :
Il retrouverait donc une nouvelle jeunesse après son coup de vieux de l'iOS 8... Cool...

avatar iGeek07 | 

@frankm : La différence c'est qu'Apple vent encore l'iPad mini, et donc s'il planchent sur un iOS9 qui fonctionne bien sur processeur A5 (celui de l'iPad mini… partagé avec l'iPhone 4S), autant le proposer aussi aux utilisateurs d'iPhone 4S.

avatar florian1003 | 

Pour moi la bonne nouvelle c'est que les ingénieurs ont le mot de la fin sur des décisions importantes !

avatar oomu | 

celui qui a toujours le fin mot est celui qui paie le salaire.

avatar karayuschij | 

Pas toujours.
Il y a quelques années je me suis barré de la boîte où je travaillais (j'ai démissionné) en raison de multiples désaccords par rapport à la gestion des clients et à la stratégie de communication.
Un mois après la boîte fermait ses portes (et moi j'étais déjà au boulot dans une autre boîte avec un salaire plus élevé).

avatar Minileul | 

Pas de nouvelles fonctionnalités et une meilleure stabilité ! Je dis OUI

avatar Jeanlucesi | 

Mon Mavericks est très stable et pour l'instant Yosemite et El Capitan ne me tentent pas plus que ça.

avatar TmrFromNO | 

Ah parce que c'est pas stable actuellement?

avatar Minileul | 

@TmrFromNO :
Sous un MacBook Air de 2010 ce n'est pas très stable en en effet. 1min pour démarrer le Mac...les programmes long a lancer, des bugs des plantages que je n'avais pas sous lion

avatar oomu | 

stabilité :le logiciel est il stable ? ça signifie : est ce qu'il CRASH et vous annonce "j'ai planté". Est ce que Os X s'arrête, vous affiche le message noire "Kernel Panic" et l'ordinateur est figé jusqu'à ce que vous le rallumiez ?

1mn pour démarrer : votre disque dur est plein ? Même si la fragmentation n'est plus le soucis que c'était sous les antiques Mac Os et Windows, à force d'accumuler, effacer, travailler, remplir le stockage, on peut arriver à une fragmentation que le système ne peut pas résoudre = LENT. (tout effacer, formater, réinstaller, partir à neuf).

Lion ?

attention, entre le iCloud drive, continuity, spotlight sur le web etc, le mac en fait + en arrière plan que du temps de Lion.

avatar Ghaleon111 | 

Windows aussi fait plus de choses en arrière plan qu'avant pourtant c'est très rapide

avatar Mécréant | 

@oomu:

"1mn pour démarrer (...) programmes long a lancer"
--> ne signifie effectivement pas que l'os est instable, mais qu'il est inefficace (peut-être -probablement ?- à cause d'une surcharge du disque, d'une fragmentation poussée.

"des bugs des plantages"
--> signifie bien qu'il y a ininstabilité. Si il faut attendre un kernel panic (ou équivalant), tous les Windows que j'ai eu depuis XP (inclus) étaient stables... mais être , ce n'est pas se contenter de ne pas chuter, c'est aussi ne pas vaciller... Je ne prétendrai jamais qu'ils étaient "stables", comme je ne dirai pas que mon ipad est stable depuis iOS 8 et ses bugs mineurs mais fréquents (mon smartphone le remplace même chez moi tellement ça me gonfle: il en fait autant, mais avec plus de confort malgré un plus petit écran...)

avatar Ziflame | 

Ce que tu décris n'a rien à voir avec un problème de stabilité de l'OS, tu as simplement besoin d'une clean install.

Soit tu as fait des installations successives de versions majeures d'OS dessus (et ça, Apple peut dire ce qu'il veut, c'est mal), soit tu as installé une série de logiciels chelous dessus.

Réinstalle (après avoir reformaté ton disque, réinstaller par-dessus une install vicée est inutile) et tout fonctionnera parfaitement.

avatar Yuku | 

@Ziflame :
Haaa, ce mythe de la "clean install"... Certes pour quelqu'un qui a installé plein de saloperies sur sa bécane et qui n'y bite rien, peut-être (et encore), mais pour ceux qui connaissent et maitrisent un minimum leur système, aucun intérêt. AMHA.

avatar mjpolo | 

@ziflame

"réinstaller par-dessus une install vicée est inutile) "

Hmm... ce n'est pas toutjours vrai, sinon pourquoi, quand j'ai des soucis sous Snow [updaté depuis Leopard], la plupart du temps la réparation du disque puis le repassage de la 10.6.8Combo règlent les problèmes?
par contre, sur une des machines au boulot, deux fois la clean et toujours des souci sous ML...je dirais que cela dépend de l'Os, mais aussi beaucoup de chaque Mac et de la qualité des composants que les petites mains chinoises ont mis dedans...

avatar oomu | 

le mot "stable" signifie maintenant tout et n'importe quoi

Le fait est que des problèmes structurels d'Os X perdurent depuis facilement Lion. (par exemple, Le Finder peut être erratique sur l'affichage de partage de fichiers)

Aussi sous 10.9.2 et 10.10.0, le kernel avait subit des régressions sur Mac Pro (les gpu pouvant se planter et ne plus rien afficher lors de calcul intensif) mais 10.9.4 et 10.10.2 corrigea le tir

Mavericks a grandement amélioré l'économie d'énergie
Mais Yosemite consomme d'avantage la mémoire. Comportement qui semble avoir changé avec 10.10.4 (si je me réfère à ma seule expérience).

Os X est stable: il ne fait pas de kernel panic.

Cependant, je pense que le vrai énervement des gens est la stagnation de Os X et le maintient de tracas quotidien depuis de nombreuses versions. Le Finder en tête.

Mais aussi qu'Apple change constamment des trucs systèmes sans les documenter, en laissant passer des bugs (par exemple, oui DiscoveryD pendant une version multipliait les noms de machines sur un réseau local. Pourquoi apple a t'il remplacé l'ancien démon mDNSResponder ? aucune info)

De nombreux utilisateurs gardent en tête des régressions précédentes (Mail avec Gmail lors de Mavericks par exemple) et finissent par accumuler et accuser subitement Yosemite

Mais non, y a un problème de fond chez Apple avec le logiciel qui date de bien avant Yosemite.
En gros: Apple ne se sent aucune responsabilité vis à vis du logiciel.

iWork sur os X peut être simplifié pour être parfaitement compatible entre iOS et Mac, aucun soucis
idem avec le firmware des airport, zéro communication.

etc.

Pendant ce temps, HFS+ reste en place alors que face à la taille et accumulation des données utilisateurs sur SSD tout comme HD, il FAUT proposer un système de fichier bien + robuste.

Bref le mot "stabilité" est galvaudé, banalisé par ceux qui le sortent à tout va.

Mais on ne peut pas nier qu'Apple a un soucis de maintenance de ses logiciels.

avatar Lestat1886 | 

@oomu :
J'ai eu trois kernel panic sous Yosemite! Avant je ne savais même pas ce que ça voulait dire! Ca m'a rappele les fatal error des anciens Windows lol

avatar Jeanlucesi | 

Mackbook avec Mavericks et Yosemite en dual boot jamais de Kernel panic.
Des fois je me demande ce que vous faites subir à vos ordinateurs.

avatar ingrDxX | 

@TmrFromNO :
la blague.

avatar nemrod | 

@TmrFromNO :
Tu comprends bien et vite :0

avatar Jacti | 

Tu n'as pas remarqué ?
Fais-tu beaucoup de choses avec ton ordinatuer ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR