CarPlay : premières prises en main déroutantes

Nicolas Furno |

Les journalistes présents à Genève ont pu utiliser CarPlay et donnent ainsi à voir cette nouvelle fonction en action et pas seulement dans des vidéos promotionnelles. L’occasion de mieux connaître ce système, auparavant nommé iOS in the Car, qui permet d’intégrer un iPhone dans une voiture, via un écran éventuellement tactile et des contrôles dans le véhicule. L’occasion aussi de constater qu’Apple n’a quasiment rien imposé aux constructeurs de voiture : écran tactile ou pas, résistif ou capacitif… l’expérience devrait être très différente selon le modèle choisi.

CarPlay dans une Volvo

Engadget et Metronews ont testé la fonction dans la nouvelle Ferrari FF présentée au salon et que l’on pourra commander dès cette semaine. Sur le tableau de bord, un écran tactile relié à un iPhone rangé sous l’accoudoir et relié par un câble Lightning. En haut à droite de l’écran, Ferrari a placé un bouton dédié à CarPlay : une pression active le système d’Apple et on retrouve l’interface que l’on a déjà vue plusieurs fois avec une série d’icônes. Une nouvelle pression et c’est l’interface et les fonctions de base de la voiture qui prennent le relais.

C’est pratique, par exemple pour exploiter le GPS stocké en local quand on est à l’étranger. De part et d’autre de l’écran, les raccourcis vers le téléphone ou le GPS s’adaptent en fonction du système utilisé : si on exploite CarPlay, c’est l’interface d’Apple qui s’affiche. Si on préfère l’interface de Ferrari, c’est cette dernière qui s’affiche à la place.

La Ferrari intègre un écran résistif qui n’est pas capable de faire défiler une liste sans icône dédiée…

Dans cette voiture qui devrait pourtant être vendue près de 300 000 €, Ferrari a fait l’étrange choix de placer un écran résistif, c’est-à-dire qui réagit à la pression et non par un simple contact. Cette technologie ancienne ne permet pas de faire défiler une liste comme sur un smartphone moderne et c’est pourquoi l’interface ajoute des boutons pour défiler et qu’il faut choisir une lettre sur une grille dans les plus longues listes. Certes, l’écran de la FF peut ainsi être contrôlé avec des gants, mais on s'attendait à un écran plus moderne.

La démonstration vidéo est d’ailleurs éloquente : CarPlay est lent et l’ensemble ne ressemble vraiment pas à ce qu’Apple propose en temps normal. En contrepartie, notons que l’on peut utiliser les contrôles physiques présents dans la voiture pour interagir avec l’interface. Cela semble plus efficace, mais il reste que c’est assez mesquin de la part de Ferrari et indigne d’une voiture de ce niveau.

Contrairement à ce que l’on pouvait penser, l’iPhone relié par son câble Lightning n’est pas bloqué quand il sert à CarPlay et on peut très bien utiliser l’interface habituelle d’iOS. Pour le moment, seule une connexion Lightning est proposée, mais on sait qu’à terme, le téléphone pourra communiquer sans fil.

Cet étrange choix de la part du constructeur italien n’est vraisemblablement pas du fait d’Apple, comme en témoigne cette autre prise en main, mais cette fois dans un concept car de Volvo. CarPlay sera intégré dans le nouveau XC90, un SUV vendu 50 000 € qui bénéficiera d’un écran tactile beaucoup plus moderne. Capacitif, il permet de faire défiler des listes comme on a pris l’habitude de le voir depuis la présentation du premier iPhone en 2007. L’ensemble paraît tout de suite plus moderne et agréable à utiliser et il reste à espérer que plus de constructeurs suivront la voie de Volvo.

La mise en place de Volvo permet de découvrir l’intégration de CarPlay sur un écran bien plus grand que ce qui est prévu par la firme de Cupertino. L’utilisateur a en même temps les informations données par le véhicule et le réglage de la climatisation et les contrôles d’Apple. L’expérience n’a pas grand-chose à voir entre Ferrari et Volvo, mais elle pourra être encore plus différente. Dans cette autre vidéo proposée par Mercedes (via), on découvre l’intégration à sa Classe C et il semble que l’écran choisi ne soit pas tactile.

Tout se fait par le biais d’un contrôleur physique présent au niveau de l’accoudoir. Mercedes utilise cette sorte de joystick dans ses véhicules depuis quelques années et il semble fonctionner parfaitement avec CarPlay. Il faut dire que la technologie mise en place est assez simple : on sait qu’il s’agit d’un flux vidéo, comme avec AirPlay. D’après le site N4BB, l’entreprise de Tim Cook aurait même conçu la fonction autour de QNX (filiale de BlackBerry depuis 2010), le système embarqué dans une majorité de voitures aujourd’hui. Un choix technique assez logique, mais ces trois cas montrent bien qu’Apple a laissé beaucoup de latitude aux constructeurs automobiles.

Dans tous les cas, CarPlay a été pensé pour une utilisation en voiture et cela se sent. On ne voit jamais de clavier, c’est Siri qui entre systématiquement en action quand il faut saisir du texte. Quand on ouvre les messages par exemple, on peut immédiatement donner le nom de la personne que l’on veut contacter par ce biais. Pareil pour le champ de recherche du GPS, sachant que l’application affiche directement un historique des destinations récentes, mais aussi les adresses récupérées dans les mails et messages, comme dans iOS 7 d’ailleurs.


Tags
avatar tbr | 

Bien vu le titre, pour un système qui aide à ne pas la quitter (en principe).

avatar Dimitri64500 | 

Question con mais, quand y'a la musique de lancé, et que Siri parle, ça la coupe ? Si oui, c'est horrible...

avatar iBenou | 

comme sur un iPhone...

avatar joneskind | 

Je ne comprends même pas qu'Apple ait laissé faire une merde pareille. Tim Cook n'a visiblement pas réussi à imposer une vision et ça ne présage absolument rien de bon pour le futur. Je m'étonne moi-même, mais je suis certain que Jobs n'aurait jamais laissé faire un truc pareil. C'est indigne.

avatar Caligari | 

@ joneskind

Jobs a bien laissé faire le ROKR de Motorola. Comme quoi.

avatar damiendu83600 | 

@Caligari

C'est ce que j'allais dire ...

avatar joneskind | 

@Caligari

C'est ce que je me suis dit aussi, mais à l'époque du ROKR le marché du téléphone portable n'était pas aussi mature que celui de l'automobile ou de l'informatique. Je sais pas trop qui blâmer là... Mais j'aurai préféré qu'Apple s'abstienne de sortir un truc aussi pourri, quitte à se faire voler le marché, ou sortir une bagnole inaccessible avec Tesla. Mais clairement, ce truc là n'aurait jamais du sortir. Ça n'a aucun intérêt. Comme le dit Julien76, si c'est pour avoir l'écran de l'iPhone déporté sur un autre écran, autant prendre un iPad mini bien accroché, et laisser un constructeur proposer un controleur BlueTooth capable de modifier le son et appeler Siri. Tout mais pas ça...

avatar damiendu83600 | 

@joneskind

Je comprend pas trop sur la Volvo c'est pas si mal que ça non ?

avatar iBenou | 

Oui c'est très bien sur la Volvo, faut laisser parler...

avatar joneskind | 

@damiendu83600

Moi pas du tout ! Et d'habitude je suis carrément bon public avec Apple. Mais je suis désolé mais c'est complètement raté. Y a aucune vision derrière. Rien qui me dise "je veux ça et rien d'autres". Là j'ai mieux depuis 10 000 ans avec Android. Donc c'est insuffisant. C'est même pas passable.

avatar béber1 | 

non, joneskind
je pense que la stratégie de Cupertino est très maline au contraire.

Mettre d'accord les nombreux fabricants automobiles, c'était et cela doit encore être complètement illusoire,
notamment parce qu'ils ont tous leurs prés-carrés historiques, leurs labos jaloux qui travaillent sur ce type de projet, et que chacun veut avoir SA solution-meilleure-que-les-zautres, intégrées à leurs bagnoles quasi génétiquement, ce sont leurs bébés, leurs domaines et chasse-gardées, et toussa..etc.

Apple propose une interface qui rend d'un coup d'un seul les services numériques de base assez facile d'accès.
Sauf que tout de suite, et sans qu'Apple en soit responsable, les marques sont confrontées aux limites des solutions matérielles qu'elles mettent dans leurs véhicules et qui ne répondent pas du tout à la qualité minimale des services que l'automobiliste serait en droit d'attendre.
Et c'est peu de le dire qu'elles sont toutes assez disparates aujourd'hui.

Du coup, ce sont les firmes automobiles, qui, du moins celles qui le voudront et qui voudront surtout répondre à une demande sur le marché (d'autant plus qu'il y aura des millions d'utilisateurs de iMobiles dans le monde)feront les efforts nécessaires pour que leur matériels embarqués puissent répondre à une bonne expérience CarPlay.

Et là Apple n'aura qu'à pousser des collaborations plus étroites au besoin.
Et si la mayonnaise prend, avec un succès des Carplay, plus de marques suivront cet exemple,, et ..qui sait.. voudront avoir une interface iOS intégrée directement sur leurs futurs véhicules.

Non, je trouve cette stratégie assez pragmatique, même si elle ne décide de rien sur l'avenir.
Mais la force des produits Apple, et leurs nombre, parlent pour eux et constituent une force dynamique qui devrait faire prendre cette mayonnaise

avatar Caligari | 

@ joneskind

Peut-être bien que le monde de l'automobile ET de l'informatique n'est pas mature. Sinon je suis d'accord avec votre point de vue général : Apple est toujours mauvaise quand elle ne peut pas proposer sa vision des choses et sa propre expérience utilisateur.

avatar Corven | 

Le concept, l'idée reflète l'avenir ... mais on en est encore au stade préhistorique !
C'est tellement mal intégré et c'est d'une lenteur ... tu as plus vite fait de t'arrêter sur le bord de la route, prendre ton téléphone et tapoter dessus.

avatar Almux | 

Tout a toujours un début.
Le téléphone a aussi été "préhistorique". Je me souviens des voisins qui venaient demander s'il pouvaient se servir du téléphone vissé contre le mur du corridor de ma grand-mère! :D
On ne peut demander qu'un produit soit "parfait" dès sa première mise en production.

avatar macbookeur75 | 

En voiture on a pas vocation à scroller un écran surtout en conduisant
Un écran résistif c'est suffisant et adapté à une voiture
Le but c'est pas d'avoir un iPad sur le tableau de bord

avatar iBenou | 

beh si justement!
un écran résistif n'est pas fait pour scroller mais c'est même pas la question, le but est de scroller le minimum en voiture clairement
le but c'est d'avoir un écran réactif et en ce sens, le résistif est out

avatar drmertens | 

Ce qui sera décisif c'est l'ouverture aux applications tierces, comme TomTom ou... Coyote !!!

avatar damiendu83600 | 

@drmertens

C'est le cas non ?

avatar Francis Kuntz | 

C'etait quoi deja leur truc ? Ha oui "Pour un oui il y a mille non"

Faut croire que pas cette fois et Apple commence a proposer des "experiences" au rabais pour gagner des parts de marcher. Apple est vraiment entrain de devenir un Microsoft, l'analyste avait bien raison.

avatar iBenou | 

J'attends avec impatience le jour où je ne ressentirai plus ce désarroi décontenancé en lisant des trucs pareils...

avatar highboot | 

Une Ferrari qui roule ça secoue un peu!
Du tactile c'est ingérable.

avatar patrick86 | 

"Pour le moment, seule une connexion Lightning est proposée"

Et c'est très bien comme ça.
Pourquoi vouloir du sans-fil alors qu'on branche l'iPhone pour pas siphonner sa batterie avec le GPS ?

avatar Zebrazoma | 

J'ai l'impression qu'ils (Ferrari notamment) n'y ont pas accordé bcp de temps et qu'il s'agissait d'avantage de montrer quelque chose. Le capacitif avec une sensibilité dédiée et adaptée à la conduite oui, et Siri a évidemment toute sa place. Wait and see... Je vais pas changer de voiture pour autant. Rien de révolutionnaire....

avatar conster | 

Encore un truc de geek à la con qui n'a rien à faire dans une voiture de course.
Ferrari n'est pas compatible avec beethoven. Ferrari , c'est une voiture rouge pour rouler à tombeau ouvert,entendre hurler les 400 chevaux juste derrière sa tête, jouer avec les virages comme on joue à flappy bird et accessoirement jouer à cache cache avec les condés.Pas le temps pour les boutons.
Franchement ...Et bientôt un Tétris aussi...

C'est péremptoire, mais j'aime bien.

avatar GoDeep | 

Mais faut savoir que Ferrari fait des voitures qui dure plusieurs décennies.
Si dans toutes leurs gammes ils ont installe des écrans resistif car ils ont passe leur test, ils vont pas en changer juste parce que le capacitif ca fait plus iPhone.

avatar diegue | 

Et on est tous béas devant un mauvais écran qui serait plus intelligent si ils n'avaient développé qu'un support d'iPad !

avatar eric78 | 

@diegue :
Enfin un commentaire censé … Moi même je n'avais pas conscience qu'avec mon support iphone sur les grilles de ventilation et mon kit BT Jabra capable d'activer Siri j'étais aussi en avance sur mon temps ;-)

avatar joneskind | 

@Beber1

J'ai l'impression que la situation était la même avec les opérateurs téléphoniques. Ça n'a pas empêché Jobs d'imposer son idée. Et si il avait laissé faire les opérateurs à l'époque, le confort d'iOS n'aurait pas été le même et la révolution non plus. Là c'est pragmatique comme stratégie mais le produit est mauvais. Et on ne peut pas demander au constructeurs automobile de faire de bonnes interfaces, c'est pas leur métier. Je ne partage pas du tout ton optimisme, et tu te doute bien que je préfèrerai l'inverse.

avatar damiendu83600 | 

@joneskind

Je te demandais en quoi tu trouves ce produit mauvais ^^ ? En quoi tu trouves qu'il est raté ? En quoi tu trouves que ce produit n'est pas passable ? Je te demandais ce que tu reproches à ce produit ...

Je sais que tu es bon publique avec apple mais je suis surpris de ta réaction, le produit ne me semble pas si mal et il me semble être dans la lignée de la stratégie qu'apple a toujours adopté dans le milieux automobile ... Notamment a l'époque de l'iPod.

avatar joneskind | 

@damiendu83600

Avec l'iPod, l'iPhone, l'iPad et même tous ses autres produits, Apple a imposé ses idées. Steve Jobs n'a jamais laissé la moindre marge de manoeuvre à ceux qui pouvaient altérer la qualité de ses produits. On en a eu un bel exemple avec la bataille contre les opérateurs téléphoniques ou encore la bataille pour faire sauter les DRM des MP3, ou encore quand la presse a voulu récupérer les données de ses abonnés. C'est ce qui différencie Apple des autres boîtes. Elles n'a jamais cherché le consensus. Ça lui a été beaucoup reproché, mais j'ai toujours considéré que c'était sa force. Et avec le recul, on voit bien qu'elle avait raison. Raison de faire sauter les DRM, raison d'empêcher la récolte des données personnelles, raison d'interdire les surcouches opérateur. C'est ce contrôle obsessionnel qui a fait que l'iPhone était si génial et si fluide. Ici tu n'as rien de tout ça. Il n'y a aucune intégration. CarPlay c'est une fenêtre iOS au milieu d'une interface digne de Windows 3 sur des écrans pourris. Comment veux-tu qu'Apple impose sa vision dans un tel environnement ? Comment veux-tu qu'elle se différencie ?

Voilà ce que je reproche. Si j'accepte la fermeture de l'eco-système d'Apple c'est parce que ça vaut le coup. Là ça ne vaut pas le coup. Là ça ne vaut rien du tout. J'aurai à la limite préféré que CarPlay s'adapte à l'interface de l'écran de la bagnole. Au moins j'aurai pu y trouver un peu de sens et de cohérence.

avatar Ducletho | 

Je suis d'accord avec toi. La fermeture de iOS pourrait être un frein. S'il n'y a pas d'intégration plus poussée avec les constructeurs est ce qu'il y a intérêt à avoir une option d'un affichage déporté alors que l'écran de l'iPhone suffit avec un kit accoudoir ?

Je pense que si le tactile se développe un peu trop, la législation va s'en mêler, et demander un blocage de certaines fonctions en roulant (ce qui se fait déjà mais pas très poussée), un blocage global de l'accès aux app exceptés les fonctions "autoradio", si l'écosystème n'est pas suffisamment réfléchi.
Par ex, à l'arrêt, je peux diffuser un DVD sur mon véhicule, en roulant c'est bloqué.(il faut jailbreaker sinon le " VAGCOM" )

En plus, le monde de l'automobile à ce niveau (Ferrari, Lamb...) c'est un peu comme Rolex. Les clients à plus de 150K, ce sont des "amateurs" d'authentiques, des "puristes". Plus elles sont bourrées d'électroniques plus elles dévalorisent vite (alors que les "classiques" prennent de la valeur si bien entretenus). Et puis SIRI, là je vais rejoindre Philoo, dans une Ferrari, faut oublier, à moins de couper le beau son du V8 pour parler.

avatar béber1 | 

"S'il n'y a pas d'intégration plus poussée avec les constructeurs est ce qu'il y a intérêt à avoir une option d'un affichage déporté alors que l'écran de l'iPhone suffit avec un kit accoudoir ?"

quelles seraient pour toi les "d'intégrations plus poussées"?

Est-ce que Apple devrait co-développer avec les constructeurs des OS pour chaque solution numérique dans leurs gammes de véhicules? et sur combien de gammes, combien de variantes? et pour combien de marques différentes?

Est-ce que Apple devrait se spécialiser dans la conception d'OS de véhicule et se substituer aux divers centres de R&D des diverses marques ? des marques qui sont très probablement chacune jalouse de leur propre destin et développement?

Donc, combien de marques seraient partantes la-fleur-au-fusil pour ce type de collaboration? quand on voit qu'un Tesla par exemple fait sa mijaurée
http://www.teslamotors.com/it_IT/forum/forums/why-not-using-ipad-inside

"Because it is Apple tech. Tesla does not want to be dependent of any single manufacturer for its products.
Also, I don't see how iPad could be any better than something made specifically for Model S, for both durability and easy of use.
_

You mean I need a computer with iTunes installed, and an Apple user account, as a prerequisite to use my new car? No thanks.
etc.

avatar Ducletho | 

"quelles seraient pour toi les "d'intégrations plus poussées"?

Oui, c'est le prix à payer pour venir sur les véhicules.
L'interface doit être adaptée aux différents systèmes de gestion, aux options constructeurs.

Les différences d'interface existent dans les véhicules pour des raisons bien précises : Le client qui achète une nouvelle voiture veut du changement dans l'habitacle (un peu comme un lieu de vie). Et ne pas se retrouver dans la même "voiture" d'un modèle à un autre. Il veut du nouveau, ce pourquoi il a investi à nouveau une poignée de Keuros.

Pas le même marché, pas la même approche...

avatar béber1 | 

Donc on est bien d'accord qu'une boite comme Apple, et ce devrait sans doute être le cas pour Google et son Android, ne devrait pas s'occuper du développement d'OS pour véhicule.
Que cette part fondamentale, ô combien sensible (sécurité, toussa), est de la responsabilité première et entière de chaque constructeur.

Que si Apple propose des interfaces interactives de gestions, celles-ci ne seront que sous la forme de sur-couches finales.
Se posent alors le problème des "intégrations".
Doivent-elles être plus poussées, et jusqu'à quels points ?

Et est-ce que des firmes comme Apple devrait tenir compte des variations d'interfaces de marque à marque, en sacrifiant son UI iOS/QNX ?

avatar damiendu83600 | 

@joneskind

J'ai l'a sensation que tu en attendais trop de ce produit non ? Tu pensais que ce produit serait comment ?

avatar joneskind | 

@damiendu83600

Je n'attendais pas plus de ce produit que de n'importe quel autre produit Apple.

D'aucuns me prennent pour un fanboy aveugle. Mais quand j'aime un produit c'est pas parce qu'il y a une pomme dessus. C'est parce qu'il est bon. Le fait est que les produits Apple sont pratiquement toujours irréprochables pour moi. Celui là est mauvais pour moi, alors je ne vais pas m'amuser à lui trouver des excuses sous prétexte qu'il y a une pomme dessus. Il est mauvais, point. Et que ce soit Apple ou n'importe qui d'autres, quand je trouve un produit mauvais j'explique pourquoi je le trouve mauvais. C'est pas plus compliqué que ça.

avatar béber1 | 

tu peux le trouver mauvais, moi je le trouve basique.
Ce qui m'amène à me poser une question, d'autant plus qu'Apple a son iPad déjà tout prêt qu'elle pourrait proposer, et que les boites automobiles pourraient utiliser.
Mais pourquoi cela ne se fait pas?
J'imagine les réticences au point que je me demande ce que Apple, ou même Google ou MS, etc.. peuvent faire en l'état.

Tu parles de l'iPod, de l'iPhone ou de l'iPad.
Le problème n'est pas du tout comparable parce que les domaines et les logiques industrielles ne sont pas du tout les mêmes.
Si pour un opérateur, l'iPhone n'était qu'un produit de plus, avec des contraintes telles à l'époque que son avenir n'était pas forcément assuré, ces opérateurs pouvaient toujours proposer à leur catalogues des tas d'autres telephones mobiles sans que leur "expérience qualitative" de leurs réseaux et services soient véritablement "entachée", etc…
C'etait un produit d'une marque dont le succès probable aurait simplement rajouté du beurre sur du beurre.
Les opérateurs de l'époque étaient plus ou moins conscient de la qualité Apple (succès de l'iPod) mais ne pensaient sûrement pas au succès qu'il a connu par la suite, dans lequel ils se sont faits avoir comme les majors du disque

Dans une voiture il en va autrement.
D'une part Apple arrive maintenant avec une lourde réputation de succès, qui doit mettre sur leurs gardes tous les futurs partenaires qui veulent s'y frotter.
Et d'autre part,il faut bien mesurer que l'expérience-utilisateur est bieeeeeeen plus sensible dans le domaine automobile, au point que intégrer un service numérique tiers doit être considéré par l'ensemble des marques comme une intrusion dans leur(s) espace(s), à la fois de compétences, et dans leur espace relationnel qui veulent développer avec les conducteurs/clients.

Je suis sûr que Cupertino a dû tâter le terrain, a dû lancer quelques négociations et que sa solution actuelle est sans doute le résultat d'un compromis stratégique
Parce que sinon, Apple pourrait très bien dicter sa vision en disant aux différents constructeurs : "voilà j'ai mon iPad déjà tout prêt, hyper fonctionnel et tout, vous z'avez plus quà me faire la place

Ou alors, voilà Mon cahier des charges pour un Carplay idéal intégré dans vos voitures "_un truc de ouf bien entendu_ "vous savez ce qui vous reste à faire…"

Quels sont les fabricants qui suivraient aveuglément ? en se disant qu'elles feraient l'impasse sur leurs propres solutions qui les identifieraient aux yeux de leurs clients? et tout cela pour une solution universelle dont ils ne seraient pas les maîtres, etc…
Y'aurait plus que des réticences à mon avis.

Là, Carplay apparait comme un ch'ti ajout de rien… un petit rajout, comme l'iPhone en son temps dans la grande gamme des telephones portables de l'époque
Qui a parlé de cheval de troie ? Siri?

avatar joneskind | 

@béber1

Rhaaa merci de me mettre un peu de baume au coeur !

C'est que je commence à y croire à ta berceuse ! Bon beh on va laisser un peu de temps au temps alors, et on verra bien. Mais du coup j'ai un peu peur que les constructeurs automobiles verrouillent l'accès à leurs capteurs et que CarPlay ne reste qu'un banal iOS déporté sur un autre écran... Bon allez, je vais essayer de positiver un peu...

avatar béber1 | 

on peut positiver... ou pas, on ne peut qu'observer.

La voiture et tous les véhicules de demain seront numérisés, c'est une certitude, aussi bien pour les geeks que nous sommes, que pour pour tous les industriels concernés.

Il y a des enjeux énormes de développements, avec à la clé des espoirs sur des avantages concurrentiels qui pourront faire la différence dans un marché assez serré, où les concurrences seront très rudes.

Le problème pour les grands industriels de l'automobile, mais c'est vrai dans d'autres secteurs, c'est d'apporter des plus dans leurs produits, faits d'apports plus originaux et de services plus intégrés et performants, afin que ceux-ci se démarquent en apportant des réponses à telle ou telle catégories de clientèles etc.
On sait tous ça.

Le problème pour les géants du Logiciel qui veulent investir la voiture, c'est -hélàs pour eux- dans des solutions qui proposeront des uniformités transversales de marque en marque.
Il faut donc des solutions qui puissent apporter des services propres aux solutions mobiles (iOS, Android, WinPhone.. peut-être toutes sur une base QNX) tout en respectant les environnements logiciels des services numériques supplémentaires propres à chaque marque. Services qui comporteront sans doute l'évitement des obstacles, le freinage en cas de piéton, le stationnement automatique, le pilotage automatique relayé en cas de bouchon, que sais-je…)

Je crois que la solution qu'à choisie Cupertino pour l'instant, c'est celle d'une surcouche légère qui vient se greffer sur celles déjà existantes de certaines gammes de voitures, et qui est toujours liée à ses iMobiles.
De ce fait, les grandes marques peuvent écarter la crainte d'une soumission à des solutions contraignantes étrangères à leurs propres solutions et recherches en cours, tout en profitant du "plus" que le monde mobile (celui de iOS en l'occurrence ici) peut lui apporter comme expérience supplémentaire.

Mais c'est là où tout le monde voit la partie d'échec : c'est que la pertinence des services mobiles pourra un jour devenir de plus en plus incontournable jusqu'à s'inserrer de fait dans un système double avec le temps:
celui d'un système lymbique, voire d'un cortex pour la partie (infra)automobile (dont Apple n'aura pas -ou très peu- à s'occuper, parce que très spécialisée ) , et un système de "neo-cortex"*** pour tout ce qui constitue la partie mobile, c-à-d communications, multi-media, geoloc, etc. (qui est de sa compétence).

C'est en ça que je dis que c'est une base, et qui veut apparemment se présenter comme telle.
Je me trompe sûrement.
L'avenir nous le dira ;-)

--
**Siri pose problème car il est au carrefour des 2.
Pour moi, c'est Le cheval de Troie d'Apple

avatar joneskind | 

@béber1

Je suis bien conscient que les constructeurs automobiles ne peuvent pas laisser le contrôle de la boutique à Apple sans se défendre un peu.

Pourtant j'ai quand même un peu de mal à comprendre ce qu'ils ont à y gagner. Ils pourraient parfaitement laisser à Apple le soin de développer leur interface utilisateur et se concentrer sur leur corps de métier, c'est à dire l'automobile.

À eux d'inventer le capteur révolutionnaire. À Apple de fournir l'interface pour exploiter ce capteur. Apple sera de toute façon toujours plus en avance qu'eux dans ce domaine.

La domotique est en train d'exploser et aucun constructeur ne s'ennuie à développer son propre périphérique de contrôle. Tout passe par iOS ou Android. Parce que c'est beaucoup plus simple pour tout le monde et beaucoup plus pratique pour l'utilisateur.

L'avenir de l'automobile est dans les capteurs et les apps de contrôle. Et chacun pourra y aller de sa petite techno propriétaire et son app dédiée, exactement comme dans la domotique aujourd'hui. Donc pour le constructeur, l'honneur est sauf.

Mais il y a un problème qui m'avait un peu échappé jusque ici. Le constructeur automobile est responsable du véhicule qu'il vend. Donc s'il y a un problème logiciel sur l'ordinateur de bord qui va contrôler l'électronique, c'est lui qui est responsable. Evidemment que dans l'histoire, Apple n'a aucun intérêt à endosser cette responsabilité, et il y a fort à parier qu'on ne voit pas iOS remplacer de sitôt "l'intelligence artificielle" d'une voiture.

Un bon compagnon de route donc, et sans doute de bons conseils.

Ok j'ai définitivement revu mon avis sur la question. Merci.

avatar Stardustxxx | 

L'experience Apple fonctionne sur l'écosystème Apple, car il est fermé dans le sens ou Apple contrôle le hard et le soft.
Car Play illustre parfaitement le problème d'avoir plusieurs intervenants, une belle analogie est de regarder Android pour voir les differentes surcouche des differents constructeurs... Il y a du réussi mais surtout beaucoup de daube.

De plus, les automobiles sont en pleine mutation, les capteurs, l'electronique est de plus en plus présente, ca se parle en réseau, etc...
Mais visiblement les constructeurs ont un peu de mal a prendre le virage informatique. Entre les interfaces pourries, les écrans lents, la non sécurisation de l'électronique embarqué, il y a un sacré boulot a faire.
Et les differentes présentations illustrent parfaitement que les constructeurs ne comprennent pas les interfaces tactiles. Et ils sont plutot frileux niveau innovation. La meilleure voiture électrique c'est Tesla...

Je pense aussi que les constructeurs automobiles attendent de voir ce que va sortir Google pour la voiture. D'un point de vue économique, il est plus pertinent de supporter les 2 en meme temps.

Apple est visiblement dans le positionnement, le marché est énorme surtout aux USA. Je pense qu'ils sont parfaitement conscient que c'est un domaine qu'il ne peuvent pas boulverser, mais ils doivent quand même être présent.

Pour une expérience idéale il faufrait que Apple se mettent a produire des voitures...

avatar béber1 | 

en rachetant Tesla pour créer des modèles types ?
(Parce que jusqu'à présent cette marque a volontairement trainé les pieds)

Mais même avec ce genre de lourd investissement, rien ne dit que la plupart des autres marques, avec leurs longues cultures historiques pour la plupart, suivraient….

@joneskind

oui, les marques développeront toujours leurs propres solutions logicielles, notamment pour tout ce qui est du fonctionnement de leurs véhicules.
On ne peut demander à Apple, Google ou MS (quoiqu'il me semble que MS se soit lancé dans des OS embarqués pour véhicule), ou autre… de prendre en charge cette partie. Peut-être Google se lancera sur ce marché...
Quoi qu'il en soit elles pourront proposer des surcouches avec des services tiers assez développés, et plus ou moins pertinents et attrayants.

Tout le problème est de savoir comment tout cela (ordi de bord infra-automobile et ordi interactif en sur-couche) va se goupiller par la suite, quand les besoins d'intégrations se feront plus pressants...

avatar iBenou | 

Effectivement CarPlay ce n'est que le début. IL s'agit de pouvoir afficher et commander iOS depuis l'écran de la voiture, ça ne peut donc pas être un mauvais produit. Que ça soit limité par la qualité de l'écran, c'est la responsabilité du constructeur.
Quant à "Apple a son iPad déjà tout prêt qu'elle pourrait proposer, et que les boites automobiles pourraient utiliser.
Mais pourquoi cela ne se fait pas?" Beh parce que c'est pas du tout adapté aux véhicules.
Mais sinon, Apple pourrait pousser iOS dans les voitures... à la place de linux qui va tout dominer. Mais je pense que soit ça n'a pas d'intérêt stratégique réel pour Apple, soit c'est impossible parce que les constructeurs ne laisseraient jamais un seul acteur avec un soft "fermé" contrôler tout...

avatar béber1 | 

"Effectivement CarPlay ce n'est que le début. IL s'agit de pouvoir afficher et commander iOS depuis l'écran de la voiture, ça ne peut donc pas être un mauvais produit. Que ça soit limité par la qualité de l'écran, c'est la responsabilité du constructeur."

le lancement de Carplay est très pervers je trouve, car il met les constructeurs face aux limites de leurs matériels.

Carplay est une manière de dire "voilà ce qu'il faudrait" pour satisfaire v(n)os clients, sans le dire…
et une manière de faire voir ce qui serait possible, sans forcer qui que ce soit.

Pour ton dernier point, il est sûr que les marques essaieront toujours de ne pas être dépendantes d'un seul acteur, fût-il le meilleur. Mais oui, je pense que le domaine automobile constitue un enjeu stratégique pour Apple dans le futur.
C'est simplement un rapport de force qui commence avec une petite entaille dans leurs camps nommée Carplay

avatar FrCo | 

De toute façon un écran tactile est inutilisable en voiture (ou alors seulement à l’arrêt).
Soit les commandes au volant, soit les systèmes MMI et iDrive. Pas besoin de touché cette écran tout comme le fait Mercedes d'ailleurs, et si BMW le fait, ce sera de la même façon, pas d'écran tactile, et bien sur pareil pour Audi (sachant que pour le moment, Audi est plutot du coté de Android. Cela dit Mercedes aussi à un partenariat avec Google pour l'intégration d'Android dans ces véhicules).
Suffit de voir la nouvelle TT3 présenté à Genève (ou lors du CES 2014 quand ils ont présenté l'intérieur), plus d'écran centrale, tout au niveau du tableau de bord.

Pour Ferrari, cela reste un accessoire complètement futile par rapport a ce que recherche un acheteur de ce type de véhicule.

avatar iBenou | 

"un écran tactile est inutilisable en voiture"
"les systèmes MMI et iDrive"

alors comment dire

atteindre une fonction avec un écran tactile : 1 ou 2 actions
avec MMI : 20 coups à tourner, 5 validation, 4 sous-menus, c'est super sécuritaire!

avatar Stardustxxx | 

pour manipuler ton écran tactile, il faut que tu le regarde, sans retour haptic pas top de manipuler un écran sans le regarder. Conduire sans regarder la route, ca me semble dangereux.

chacun a son usage, les mollettes au volant ou sur le tableau de bord, et le tactile sur l'écran. Je ne vois pas l'interet d'opposer les 2. A l'heure actuelle avoir les controles de l'autoradio au volant n'empeche pas de les avoirs sur l'autoradio ou l'ordinateur de bord.

Suivant les usages, les interfaces changent, et l'une empeche pas l'autre.

Ce qu'il faudrait c'est que les constructeurs de voiture donnent le design de leur ordinateur de bord a des compagnies dont c'est le métier (comme Apple par ex).
C'est comme sur les avions, l'interface du système multimédia est une catastrophe... Sur Air France ils sont en train de tout remplacer par un système moderne... C'est vrai que c'est mieux que ce qu'il y avait avant, mais ca reste d'un médiocre. Heureusment sur certaines compagnies, ils donnent des tablettes pour la durée du vol. Nettement plus pratique a tous les niveaux.

avatar iBenou | 

"pour manipuler ton écran tactile, il faut que tu le regarde" certes mais quelle différence avec un système à molette, il faut le regarder aussi... et encore plus! Car les pages changent tout le temps, il est impossible de se faire un mapping mental de l'arborescence... Alors qu'avec un écran tactile et une UI bien pensée, tout est optimisé et il y a à peine à regarder l'écran.

On quitte la route des yeux depuis que l'automobile existe pour faire toutes sortes de choses, les écrans tactiles, contrairement à ce que certains disent, permettent de limiter ça et sécuriser toutes ces nouvelles fonctions... encore faut-il avoir des gens avec un peu de bon sens, l'interface de la 208 étant, par exemple, une honte catastrophique qui, effectivement, sous certains aspect, est un recul en terme de sécurité. Mais pas sur la Model S ou la nouvelle Volvo.

Il ne s'agit pas d'opposer les commandes au volant, elles sont très utiles et complémentaires.

avatar FrCo | 

Merci pour cette démonstration de méconnaissance totale du MMI.

avatar Hari-seldon | 

et au niveau des mises a jour ca va donner quoi?
certaine fct indisponible car pas le bon modèle de tel?
les constructeur relaierons t ils les MAJ d Apple dans des temps convenable. combien ca coûtera au client d aller chez son garagiste faire cette mise a jour en attendant du sans fil ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR