Tim Cook veut toujours la première place pour l’iPhone

Nicolas Furno |

Le Wall Street Journal a eu la chance d’interviewer Tim Cook. Le journal souhaitait interroger le patron d’Apple sur le programme de rachat d’actions actuellement mené par le constructeur, mais l’information que l’on retient ne concerne pas la bourse. Dans cette interview, Tim Cook a confirmé à nouveau qu’Apple travaillait sur de nouveaux produits :

Il y aura de nouvelles gammes de produits. Nous ne sommes pas encore prêts à en parler, mais nous travaillons sur des choses géniales.

Ce n’est pas la première fois qu’Apple s’autorise un petit commentaire sur son avenir et évoque de nouveaux produits. Traditionnellement, le constructeur préfère ne jamais rien commenter, mais on sent que Tim Cook souhaite marquer le coup cette année. Sans rien dire de précis, le nouveau patron fait évoluer le style de la communication chez Apple en glissant régulièrement des informations.

Tim Cook

Tim Cook a indiqué au journal que n’importe quelle personne « raisonnable » devrait savoir que son entreprise travaille sur de nouvelles gammes et non sur de nouvelles versions de produits. Reste à savoir ce qu’il entend exactement par nouvelle catégorie. L’Apple TV a obtenu une place séparée sur l’Apple Store et il est devenu un produit à part, mais est-ce que le boîtier télévisé, qui a sans doute perdu par la même occasion son statut de hobby, compte comme une nouvelle gamme ?

Ajoutons que si le constructeur ajoute un SDK et la possibilité d’écrire des applications, le petit boîtier actuel pourrait devenir un tout autre objet, à commencer par une console de jeu. Apple pourrait ainsi faire beaucoup de mal aux consoles traditionnelles et ainsi vendre beaucoup plus d’Apple TV. Au-delà, on pense bien évidemment à la fameuse montre que la rumeur évoque depuis plusieurs mois ou encore à la télévision que tous les analystes envisagent depuis des années. À moins qu’Apple travaille sur un tout autre produit encore et que le patron d’Apple se moque des rumeurs ?

Le patron d’Apple a par ailleurs été plus agressif qu’habituellement en mettant en avant les ambitions de son entreprise. Alors que les parts de marché de l’iPhone sont en baisse depuis plus d’un an, Tim Cook n’a pas abandonné le combat pour la domination du marché. Loin de vouloir se cantonner au haut de gamme et à de petits volumes, il veut prendre la première place dans tous les pays où le téléphone est commercialisé. Selon lui, l’iPhone est déjà numéro un ou numéro deux des smartphones partout où il est commercialisé.

Il ne s’agit pas de revenir sur la très bonne qualité de fabrication des produits toutefois. Selon lui, on a tout simplement mal compris ses propos de l’an dernier où Tim Cook annonçait ne pas viser le bas de gamme et où on en a souvent conclu qu’il visait un marché de niche uniquement. L’iPhone restera un téléphone haut de gamme (dommage pour la bonne idée de Steve Wozniak), mais Apple espère bien en vendre le plus possible.

Dans les pays où on est numéro deux, je préférerais que l’on soit numéro un. Et vous pouvez être sûrs qu’on y travaille.

En attendant d’en apprendre plus dans les mois qui viennent, Tim Cook s’est aussi exprimé sur l’action d’Apple et ses mauvais résultats. Le patron d’Apple s’est dit surpris par la baisse de 8 % d’AAPL en janvier et il a rappelé que son entreprise avait racheté plus de 40 milliards de dollars d’actions dans les douze derniers mois, un record selon lui. Apple fera le point sur ces rachats d’actions en mars ou avril prochain, mais le PDG voulait sans doute apporter une réponse à Carl Icahn, à quelques semaines de l’assemblée générale des actionnaires qui pourrait être plus mouvementée qu’à l’accoutumée.

L’investisseur qui possède environ 4 milliards de dollars en AAPL souhaiterait qu’Apple rachète à hauteur de 160 milliards de dollars d'actions. Tim Cook a répondu à nouveau par la négative, tout en assurant qu’il souhaitait une politique intéressante à long terme pour les actionnaires, pas à court terme. Histoire sans doute de calmer Carl Icahn, Apple a toutefois acheté pour 14 milliards de dollars d’actions supplémentaires ces deux dernières semaines. La manœuvre pour Apple est d’autant plus intéressante que les taux d’intérêt sont au plus bas aux États-Unis. Apple, ne voulant pas rapatrier l’ensemble de son trésor de guerre (pour des raisons fiscales), passe par des emprunts pour mener à bien son programme de rachat d’actions. Ajoutons que le constructeur vient à nouveau de verser des dividendes aux actionnaires, ce que Steve Jobs n’a jamais accepté de faire (lire : AAPL passe en ex-dividende et attise les tensions).

Carl Icahn

En agissant ainsi, Tim Cook envoie un signal fort aux marchés et indique qu’il est très confiant dans l’avenir de sa société. Une manière de lutter contre ce sentiment tenace qui anime les marchés financiers qui veut que les beaux jours soient derrière. Un sentiment nourri par le ralentissement de la croissance observée à tous les étages chez Apple et une impression qu’Apple n’est plus en mesure d’innover comme ce fut le cas avec l’iPhone. Cette perception explique sans doute en grande partie les problèmes de l’action Apple.

Tim Cook a par ailleurs répondu aux questions du journaliste sur les acquisitions. On sait qu’Apple, contrairement à ses concurrents, préfère acheter de petites startups, mais le PDG a répété qu’il ne s’interdisait rien, pas même acheter une très grosse entreprise. C’est justement pour cette raison qu’il ne tient pas à se débarrasser trop rapidement du trésor de guerre de l’entreprise et Tim Cook indique même qu’Apple a déjà considéré l’achat de très grosses entreprises par le passé.

Nous avons envisagé de grosses entreprises. Nous n’avons aucun problème à dépenser des sommes à dix chiffres pour acheter la bonne entreprise, celle qui conviendra le mieux à Apple sur le long terme. Aucun.


avatar Anthanagor | 

"Il y aura de nouvelles gammes de produits. Nous ne sommes pas encore prêts à en parler, mais nous travaillons sur des choses géniales."

Rien que ça... Ça met l'eau a la bouche... :)

avatar madaniso | 

@Anthanagor Pas moi, c'est le déclin de la marque qui s'annonce. Depuis quand, Apple se rabaisse a des objectifs de marché pour créer ces produis ?

Steve Jobs disait ne jamais faire d'étude de marché. Si ils commencent à segmenter le marché avec des produits pour de gammes différentes, Apple deviendra une marque comme une autre.

Ce Tim réfléchit comme Ballmer.

avatar Trillot | 

Ce commentaire est absurde! A aucun moment il est dit qu'Apple segmente le marché!!!

avatar madaniso | 

C'est écrit dès le début de l'article

"Il y aura de nouvelles gammes de produits. Nous ne sommes pas encore prêts à en parler, mais nous travaillons sur des choses géniales. "

avatar xx-os | 

@madaniso
Ben oui, comme lorsque SJ a sorti l'iPod... ce qui n'avait rien à voir avec les ordi et que tout le monde à critiquér d'ailleurs... c'était bien une nouvelle gamme de produits... comme l'iPhone... comme l'iPad... l'aTV... tous sortis du vivant de SJ et augmentant le périmètre d'activité d'Apple...
Donc, s'il y en a bien un qui a créé de nouvelles gammes c'est bien SJ...

Ton discours est bidon et ne sert à rien !!!

avatar bugman | 

"Apple pourrait ainsi faire beaucoup de mal aux consoles traditionnelles"
Non Nicolas, vraiment, je ne pense pas.

avatar Nicolas Furno | 
@ bugman : c'est du conditionnel et on en reparle quelques mois après, s'ils font vraiment ça… :-)
avatar Hasgarn | 

Vu comment Nintendo se porte, vu le manque d'audace de Sony et Microsoft sur ce segment (Les PS4 et XBox 1 n'ont rien de formidable), vu qu'un de mes amis proche m'en a parler avec des étoiles dans les yeux il y a 10 ans déjà, et vu le succès des iPhones, iPad et iPod Touch, je te propose de bien réfléchir à ce que donnerait une console de salon avec un iPad comme pad ou le pad serait totalement customisable et ferait partie intégrante du jeu avec une interface propre à ce dernier.

Les possibilités sont énormes, et vu l'engouement pour Apple et le succès des App Store, Apple n'a pas grand chose à faire sinon traiter avec les éditeurs de JV classique (Capcom, Konami...) pour faire en JV ce qu'ils ont fait en musique.

avatar bugman | 

@ Hasgarn :

"je te propose de bien réfléchir à ce que donnerait une console de salon avec un iPad comme pad ou le pad serait totalement customisable et ferait partie intégrante du jeu avec une interface propre à ce dernier."
Une WiiU quoi ? (qui n'a pas l'air de détrôner les deux autres, en passant)

Je ne demande que ça d'être surpris mais je doute que les amoureux de la console (comme on la connait) ont spécialement envie de lâcher leurs machines (et les jeux qu'on y trouve). Les autres sont sur PC (et non sur Mac pour la grande majorité) où tu peux trouver de bons jeux à prix intéressants (Steam par exemple). Les produits Apple sont chers ce qui ne risque pas d'améliorer les choses.

Alors après, pourquoi pas ? Mais je reste sur ma réserve pour le moment.
N'empêche, quoi qu'Apple prépare j'ai assez hâte de découvrir.

avatar Lestat1886 | 

@Hasgarn :
Non il faudrait une vrai manette a moins de n avoir que des jeux penses pour le tactile et la l apple tv serait plus complémentaire que concurrente des consoles de salon. J ai essaye de jouer a des jeux consoles sur ipad/iphone (GTA 3 pour ne citer que lui), c est tout simplement injouable!

avatar samshit | 

Si tu te vois acheter 3 iPad pour pouvoir jouer en multi avec tes potes, tu dois bien être le seul hein...

avatar cedric1700 | 

bugman excuse moi mais tu as totalement tort....Apple a déjà fait du mal au consoles traditionnelles, moi j'etais sur le terrain pour le constater j'ai travailler chez micromania depuis 2005 à 2012 soit plus de 6 ans et demi j'ai connu quasi toutes les sorties des consoles dernieres generations...a cette époque nintendo cartonnai avec ses DS et wii on les vendait comme des baguettes de pains !!! on sait ce qu'il en ait aujourd'hui ! quand je vendait une ds en magasin c'était presque un exploit !!!! mais depuis qu'Apple est arrivé en 2007 avec l'iphone puis l'ipad le monde du jeux-vidéo a été bousculé ! beaucoup de personnes préférant acheter des jeux sur leurs smartphones plutôt que leur DS qui plus ai de mme qualité et surtout bien moins cher, c'est surtout l'ipad qui a fait beaucoup de mal quand on voit ff3 sur ipad et le mme sur ds y'a pas foto !!! le jeu est surtout 10x moins cher !!!!!! 40 euros voir + sur ds 3x moins cher sur ipad !! c'est sur sur ds il y a bien plus de jeux mais nintendo vends toujours aussi cher ces jeux et c'est tout bonnement scandaleux ! les gens ne sont pas fou surtout en france moins c'est cher plus ils sont contents !!! que tu le veuilles ou non apple pourrai tres bien sortir un console de jeux surtout grace a l'app store le dematerialisé c'est l'avenir !! a micromania on vendait beaucoup de jeux dematerialisés aussi notamment de DLC à télécharger! bien évidemment il y aura toujours le hard core gamers comme moi d'ailleurs !! j'ai toujours ma ps3 et ps4 !!! pour jouer a call of ou tomb raider, mais j'ai revendu mes ds et psp ! la vita ne marche pas non plus les jeux y sont trop chers !!! meme si ils sont très bon !!! tout çà pour te dire que le jeux vidéos à changer et apple devrait sortir une console de jeux cela permettrait de baisser les jeux ps4 VENDU 70 EUROS exorbitant je trouve il faut savoir évoluer des fois mais aussi dans sa tete

avatar bugman | 

@ cedric1700 :
Ne t'excuse pas Cedric, au contraire c'est très intéressant d'avoir l'avis d'une personne ayant travaillé dans le milieu, ce qui n'est pas mon cas. Et effectivement je remarque que chez moi quand j'ai 5 minutes c'est plutôt parties sur iphone que sur 3DS.
D'un autre coté, et même si comme beaucoup je ne partage pas les choix (étant utilisateur et non investisseur) sur le segment, je remarque en côtoyant le site numéro un en France du jeu vidéo (JVC, même si il y a à boire et à manger là bas), que les regrets n'ont aucun rapport de prêt ou de loin avec Apple, ses machines, ses tarifs ou autres considérations (n'en ont rien à branler). Déjà qu'ils se demandent ce que peut apporter une ONE (et sa 'super' Kinect) ou une 4 par rapport à ce qu'ils ont DEJA à la maison...
Perso je sors l'iPhone dans la salle d'attente, au cabinet ou dans les transports (le tout, en mode casual), jamais pour de grandes sessions de jeu.
Je reste sur mon avis. Si Apple veut investir dans le secteur grand bien nous fasse, mais ce n'est certainement pas avec une Pippin qu'ils risquent d'y arriver. Z'ont intérêt à sortir un truc énorme, ENORME, pour déloger de leurs Xbox, PS, PC les accrocs que nous connaissons et que nous sommes.
En attente, donc.

avatar cedric1700 | 

oui d'accord avec toi ! mais avec l'ipad ils ont déjà fait un truc énorme vendre des jeux par millions....nintendo s'en mord les doigts...d'ailleurs..

avatar rikki finefleur | 

Un rachat d'actions qui a fait flop...

avatar béber1 | 

?????

avatar julien76 | 

Je croyais que Apple s enfou des part du marché ?? Et que seul les bénéfices comptes ! La on nous dit l inverse ....

avatar Silverscreen | 

Apple ne fait pas une priorité de la part de marché mais de la rentabilité du marché. Ce n'est pas une raison pour permettre à ses concurrents d'atteindre une masse critique capable de menacer justement cette rentabilité.

Apple n'a aucun problème avec des produits au prix compétitif (cf Macbook Air) mais refuse de se lancer dans une guerre du low-cost. Vu le peu de constructeurs Androïd qui engrangent des bénéfices, on peut le comprendre.

Un Mac, même avec une marge de 25% dégage en valeur brute environ dix fois plus par vente d'ordi que n'importe quel constructeur de PC. Il n'y a aucun intérêt à baisser cette marge pour grapiller des dixièmes de points de part de marché. En revanche, si Apple peut accroitre sa part de marché sans faire fondre sa marge, je ne vois pas pourquoi ils s'en priveraient.

Sur les appareils iOS, il y a un moyen très simple pour ça : étendre la gamme & accroitre l'effet de rétention client de l'éco-système. Deux lignes qu'Apple va suivre sans aucun doute.

avatar béber1 | 

ben, si le patron dit que l'iPhone "restera un téléphone haut de gamme",
et que la tendance du marché est au bas de gamme (ce qu'il reste à vérifier sur le moyen terme), les pdm de l'iPhone ne risquent pas de grimper, même si les ventes se maintiennent ou même arrivent encore à progresser.

En fait il dit qu'il souhaite qu'Apple continue à en vendre "le plus possible".
Et ce "plus possible" c'est 51 millions... pour le dernier trimestre 2013, soit un resultat qui est bien en hausse.
http://www.cnetfrance.fr/news/apple-ventes-record-d-iphone-et-d-ipad-au-dernier-trimestre-2013-39797414.htm

"Bien entendu, cela signifie qu’il ne s’est jamais autant vendu d’iPhone et d’iPad, les deux produits phares d’Apple. Sans doute le double effet période de fête et nouveaux produits (iPhone 5S et 5C, iPad Air, iPad mini Retina) pour arriver à 51 millions de smartphones et 26 millions de tablettes. Ce qui représente une hausse respective de 6,7% et de 13,5% par rapport au dernier trimestre 2012. Et tant pis si les analystes attendaient 55 millions d’iPhone… Même les Mac sont en hausse de 17%, à 4,8 millions d’exemplaires vendus, tandis que les iPod chutent de 52% avec 6 millions d’exemplaires vendus."

avatar samshit | 

Bah maintenant que le PDG dit exactement le contraire, on va avoir droit au retournement de veste habituelle, on voit déjà Silverscreen..

avatar béber1 | 

ben, le pdg peut dire le contraire, ou plus exactement d'essayer de dire qu'il se donne l'objectif de vendre le plus possible de produits -ça c'est d'une banalité confondante pour tout PDG responsable à la fois de son entreprise et de la place de ses produits dans un secteur ultra-concurrentiel-
mais comme le dit melaure : "...par definition, un produit haut de gamme ne peut pas etre majoritaire et donc en première place."

C'est donc toujours de l'ordre de l'intention, qui s'adresse à la fois à des objectifs généraux de l'entreprise (maintenir ses positions sur le marché), et c'est aussi -et surtout, en interview- de la communication à l'adresse des medias, du public, des investisseurs, financiers, boursicoteurs, spéculateurs et autres actionnaires, etc...

avatar Silverscreen | 

@ rikki

Le rachat d'action vise à réduire la masse des actions et, donc, la volatilité de celles-ci. Je ne vois pas en quoi le rachat est un échec.
L'action baisse parce que l'iPhone perd des parts de marché et parce qu'analystes et boursicoteurs ont pris l'habitude des miracles. Que la part de marché ne soit pas le seul critère de succès d'un produit pourtant écoulé à 1 milliard d'exemplaires en 6 ans ou qu'Apple ne puisse pas créer une nouvelle catégorie de produit aussi novatrice tous les ans semble leur échapper. Ça ne veut pas dire que la baisse de l'action soit rationnelle et la preuve d'un échec du rachat…

Je m'attends à encore de sacrées montagnes russes vu les réactions complètement irrationnelles de la bourse au sujet d'Apple. Une iWatch annoncée et AAPL peut gagner 20%, une annonce de méventes d'iPhones (en croissance mais moindre que l'estimation des marchés) et elle perd 10%…

Donc oui, le rachat d'actions pour stabiliser tout ça est plutôt bienvenu et on ne pourra en juger l'impact qu'à long terme. Tim Cook ne veut pas qu'un phénomène marginal comme la coque mal moulée du Cube qui avait fait plonger l'action à un niveau historique se reproduise et je le comprends.

avatar rikki finefleur | 

Parce que c'est autant de cash de perdu si elles ont été annulées.
Et d'autre part , on voit que cela n'a pas véritablement soutenu le cours.
FT aussi a l'epoque a racheté en masse ses actions pour le résultat que l'on connait.
Le cash lui est solide. Ton action beaucoup moins.

avatar béber1 | 

et c'est autant de parts acquises par l'entreprise aussi

avatar rikki finefleur | 

beber
Pas si elles sont annulées. Et généralement elles sont annulées pour diminuer le nombre d'actions en circulation, pour ainsi avoir plus de $ de bénéf pour 1 action.

avatar xx-os | 

ah oui... elle a repris pas loin de 1,5% aujourd'hui... l'action... ce qui est loin d'être négligeable...

avatar Albendazole | 

"mais Apple espère bien en vendre le plus possible.

"Dans les pays où on est numéro deux, je préférerais que l’on soit numéro un. Et vous pouvez être sûrs qu’on y travaille.""

Voilà qui est beaucoup plus honnête que ce qu'il avait dit récemment. Toute entreprise a vocation à vendre plus, il était naïf de croire le contraire.

Pour le nouveau produit évoqué, si celui-ci doit être annoncé en 2014, je penche pour l'apple tv. L'idée de la montre connectée "révolutionnaire" est un peu prématurée je trouve

avatar béber1 | 

trop tôt

avatar ingmar92110 | 

Ne suis pas un expert en bourse ou économie, loin de là... Alors quelqu'un pourrait me confirmer que ça tombe plutôt bien pour Apple que le cours soit bas? Pour le rachat d'actions j'entends..

avatar whocancatchme | 

On s'en branle du fric, faites des produits. Ça fais longtemps que Steve aurait tout envoyé péter pour se concentrer sur les produits

avatar melaure | 

Par définition un produit haut de gamme ne peut pas etre majoritaire et donc en première place.

Quand a la qualité des produits, vu comment viellisent mal les macintels (et les problèmes récurrent de GPU asphixiés par la finesse), je ne sais pas de quoi il parle. Est-ce différent pour les mobiles ...

avatar k43l | 

"L’investisseur qui possède environ 4 milliards de dollars en AAPL souhaiterait qu’Apple rachète ses actions à hauteur de 160 milliards de dollars. Tim Cook a répondu à nouveau par la négative, tout en assurant qu’il souhaitait une politique intéressante à long terme pour les actionnaires, pas à court terme."

Y'a pas une erreur ?
Parce que comment 4 milliards de "dollars" d'actions AAPL se transforme en 160 milliards de "dollars" en liquidité.
Puis sur une estimation de la valeur boursière d'apple à 500 milliars il aurait à lui seul plus de 30% des actions. Ce qui en ferait je pense l'actionnaire principale. Je pense qu'il serait traité autrement quand même.

avatar Johnny B. Good | 

@k43l :
Il souhaite qu'Apple rachète pour 160 milliards de ses propres actions.

Il ne parle pas de ses actions à lui.

avatar xx-os | 

oula, je sais pas ce que t'as fumé... mais elle est bonne !!!

avatar Ast2001 | 

Je trouve ses propos quand même un peu 'dangeureux' dans la mesure où il suscite une grosse attente et il a intérêt à assurer derrière. Déjà l'année dernière, il parlait d'une feuille de route incroyable et ainsi de suite. Cela fait un peu penser à Hollande et sa méthode Coué pour dire que le chômage allait baisser fin 2013.

A un moment, il faudra bien sortir ces nouveaux produits et qu'ils correspondent à ses propos. Jobs a sû le faire à plusieurs reprises (le premier iPhone et l'iPad étant les deux dernières occasions) mais pour l'instant Cook n'a rien démontré en termes de produits de rupture. Sous son reigne, Apple a plus suivi la concurrence que l'inverse (nouveau iPad plus petit, bientôt iPhones encore plus grands ?).

avatar debione | 

Pour sortir de nouveau produits il faut que la techno soit la, sinon impossible...
Suivre la concurrence? Oui, dans le format de certaines choses, mais en fait la conccurence elle n'a strictement rien sorti d'incroyable, ni d'ailleurs aucun produit de rupture...

Ce qui pourrait faire très mal à Apple c'est qu'un concurrent sorte un produit de rupture, mais depuis 2007 Apple et sa concurrence n'ont strictement rien apporté au niveau des smartphones, ni des tablettes d'ailleurs...

Bref Apple est pour l'instant encore bien au chaud, car la concurrence elle à part plus de ram, plus d'écran, plus de trucs complètement inutiles n'a non plus rien proposé...

Mais je te rejoins sur le fait qu'à terme Apple doit trouver un relais de croissance... si elle tient à rester l'entreprise la plus cher du monde... Perso j'en ai rien à foutre, tant que la pomme me pond des mac à intervalle régulier elle peut redevenir l'Apple de 2001 en terme de capitalisation boursière que je m'en foutrais comme de l'an 14 ;)

avatar Ast2001 | 

Tu as raison, les concurrents n'arrivent pas non plus à sortir de produits de rupture. C'est d'ailleurs comme si, dans ce domaine, toute l'industrie retenait sa respiration en attente du nouveau relai de croissance qu'Apple allait trouver. La capacité qu'a eu Apple, au moins jusqu'à maintenant, à faire émerger de nouveaux marchés a fait du bien paradoxalement à tous ses concurrents qui ont rejoint la vague en peaufinant, améliorant l'existant. Je ne sais pas si dans d'autres domaines il existe une société comme Apple qui donne le 'la'.

On voit bien certaines tentatives d'aller là où on imagine qu'Apple va se rendre (comme les quelques montres qui sont sorties) sans enthousiasmer qui que ce soit.

Et c'est du coup dangeureux pour tout le monde s'ils se révèlent incapables de générer une nouvelle rupture.

avatar Lestat1886 | 

@Ast2001 :
Google essaie assez fort en tout cas notamment avec Glass. Je n y crois pas trop surtout a cause des problèmes pratiques et de vie privée mais on ne sait jamais comment ca va etre accueilli

avatar béber1 | 

Ast2001
"La capacité qu'a eu Apple, au moins jusqu'à maintenant, à faire émerger de nouveaux marchés a fait du bien paradoxalement à tous ses concurrents qui ont rejoint la vague en peaufinant, améliorant l'existant. Je ne sais pas si dans d'autres domaines il existe une société comme Apple qui donne le 'la'.
(..)
Et c'est du coup dangeureux pour tout le monde s'ils se révèlent incapables de générer une nouvelle rupture."

Sur le 1er point, tant qu'Apple innovera, elle fera toujours du bien à ses concurrents, et à toute la planète de l'électronique GP en étant une locomotive de marché qui profitera à toute l'industrie.

Pour la simple raison que ses produits sont toujours placés dans un particularisme.
Ce qui fait qu'elle n'est jamais intrusive (en investissant de ses solutions l'ensemble des autres produits), ce qui laisse de la place d'expression à tous les autres produits non-Apple, des produits avec des solutions forcément alternatives aux produits pommés -même si elles s'en réfèrent parfois de près-

Pour les ruptures, il ne faut pas trop faire de SF ou de mythification dessus.
On est dans le monde réel, avec les limites et la temporalité des progrès technologiques.

Si on prend par exemple la sempiternelle iWatch, soit la iMontre...
si Apple est fidèle à elle-même, la "rupture" sera d'en faire un terminal, un mini-terminal, comme ce qu'elle a fait dans le domaine de la téléphonie mobile avec l'iPhone.
C'est un saut d'échelle qui fait que les smartphones actuels n'ont plus rien à voir avec les anciens téléphones portables.
Ce que l'on peut faire avec est sans commune mesure avec les fonctionnalités des anciens portables.

Il devrait en être pareil pour l'éventuelle iWatch, où d'une simple montre électronique, on passe à un engin bracelet-electronique autonome, aux multiples fonctionnalités qui n'a plus rien à voir avec les montres qui resteront des objets d'apparat.
Les fonctionnalités de ce type de terminal-bracelet ne devraient pas être très supérieures à celles d'un smartphone, mais le concept du bracelet devrait en être totalement bouleversé.

Sauf que pour y arriver,
il faudra des tas de composants de pointe, et une intégration matérielle de très haute volée.
Il faut que ce soit fin (donc grande miniaturisation), confortable, léger tout en étant solide, anti-choc et donc souple (verre/saphir, électronique et batterie souples), waterproof (et donc étanche ou hydrofuge), économe pour une bonne autonomie, si possible auto-rechargeable par induction, par des verres à capacité photo-voltaique à lumière ambiante, etc...
bref, tout cela ne se trouve pas sous le sabot d'une cheval et ne se conçoit ni ne se lance en quelques années.
D'autant que tout ceci est encore dans les labos.

Pareil pour l'éventuelle iTV, la rupture pour moi, c'est la TV qui devient un terminal (même avec boitier externe) et sur lequel on peut utiliser l'ensemble des services numériques, Web, multimédias,etc. que l'on connait.
C'est l'interaction H-M qui reste à trouver dans sa bonne formule. Siri, Commande gestuelle, par iMobile/telecommande.. . et donc les interactions avec les autres terminaux présents dans la maison.
C'est un chantier de réflexion assz conséquent.

Pour ma part je reste persuadé qu'il manque un serveur OS X pour du stockage, de la sauvegarde et du Cloud en local.
Rien de révolutionnaire en absolu, mais une avancée dans la numérisation de la maison.

En fait pour moi les ruptures n'en sont pas, ce sont simplement des sauts d'échelle par-ci par-là, certains plus significatifs que d'autres, qui peuvent paraitre évidents et pas si révolutionnaires que ça. C'est plutôt à mon sens une extension progressive de la micro-informatique pour répondre au plus près des besoins de la vie quotidienne, mais dont les effets ajoutés les uns aux autres par un maillage d'appareils croissant constitueront d'énormes conséquences.
Le tout, c'est de trouver la bonne formule à chaque fois pour chaque appareil, tout en l'intégrant dans un ensemble interactif et cohérent plus grand.
Casse-tête passionnant.

avatar oomu | 

il y avait plusieurs années entre les sorties "à la steve jobs"

et Steve Jobs était le champion planétaire du superlatif.

J'appréciais beaucoup Steve Jobs mais évitons de faire de son époque une Fantasy à la Tolkien (avec des elfes partout).

avatar @grandbobotte | 

La rumeur du jour. Apple pourrait racheter Sony!

avatar damiendu83600 | 

L'iPad à une excellente croissance et le av tire son épingle du jeu.

L'iPhone quand a lui a encore le potentiel d'avoir une croissance à 2 chiffres !

avatar _mabeille_ | 

Franchement vous attendez qu'il dise quoi?
Ouai bon on vivote on est pas au top mais les prix vont resté élévés .....

Il est obligé de dire ce genre de truc... c'est son job.
Steve s'y collait aussi. Oui euh 350 nouveautés dans Snow Léopard ..... blablabla ....

Ballmer sortait les mêmes fadaises, ça fait parti du job.

Il a besoin de mobiliser, de galvaniser les futurs clients pour qu'ils ne se barrent pas chez Nokia Samsung ou autre.

avatar Vanton | 

"Un sentiment nourri par le ralentissement de la croissance observée à tous les étages chez Apple"

Vous parlez des excellentes ventes de Mac ou des excellentes ventes d'iPad... ?

avatar Francis Kuntz | 

TC flippe sa mere devant Icahn. C'est la seule chose a retenir.

avatar béber1 | 

c'est plutôt : cause toujours, tu m'intéresse

avatar gada | 

Personnellement, je vois bien Apple lancer des lunettes de réalité augmenté qui fonctionnerait de concert avec l'iPhone.
Une news sur un brevet du genre est apparu ici même il y a peu de temps, et comme ses périphériques ont lèvent en poupe en ce moment (Google glass + pas mal de projets kikstaeter)
Je préférerait ça à un montre connecté.
Bref, qui vivra verra.

avatar Francis Kuntz | 

Sauf que la montre connecte ca sera pas un truc a la con a la samsung.

De ce qui se dessine ca sera un bracelet qui permettra de surveiller ta sante et ton sommeil.

On peut imaginer que le bracelet aurait un vibreur par exemple et qu'il te reveil le matin en fonction de tes cycles de sommeils. Le but de ces nouveaux produits vont etre d'ameliorer la sante de tout le monde.

avatar XiliX | 

@gada
Je pense que tu dis ça parce que tu ne portes pas des lunettes ??? parce que c'est franchement une contrainte énorme...
Tandis que une montre c'est comme un bijou... et que les montres que l'on voit aujourd'hui ne sont pas très sexy...

Perso je préfère de loin une montre intelligente...

avatar gada | 

@XiliX :
Je porte des lunettes mais que quand j'ai un écran en face. Par contre, je ne dis pas qu'il vaut mieux ou que c'est mieux des lunettes qu'une montre, juste que moi je préférerai. Mais j'aime aussi les montres et il est clair que si elle est aussi bien que je le pense, je l'achèterai c'est sur.
J'aime les nouvelles technologies sous toutes ses formes tant qu'elles servent à quelque chose et qu'elles sont bien faites. Il me tarde.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR