avatar Moumou92 (non vérifié) | 

Le futur de macos, c’est la retraite...

avatar Jojojo22 | 

@Moumou92

mdrr

avatar gattuz | 

@Jojojo22

Avec une panoplie de mecs décideurs d’environ 55 ans chez , il a peut être raison. Faudrait songer à rajeunir tout ça.

avatar zebulonQC | 

@ Gattuz, Merci pour l'âgisme, ça devrait être comme le sexisme ou le racisme : IN.TER.DIT !
les vieux de plus de 55 ans ont accumulé une expérience de la vie (et un beau paquets de conneries) qui pourrait bien servir aux - de 55 ans...s'ils écoutaient.;=)))

avatar gattuz | 

@zebulonQC

Trop de quinquas! Je ne dit pas qu’il faut les envoyer sur le bûcher hein. Simplement renouveler les équipes tout en gardant les anciens. De toute façon, on peut plus rien dire sans se faire insulter de « raciste » pays pourri

avatar AirForceTwo | 

Remplace dans ta prose le mot quinquas par noirs. Tu verras, c'est top.
Tu discrimines sur un simple ressenti. Il n'y a pas plus d'argument fondé pour "quinquas" que pour "noir". C'est donc de l'âgisme et ça devrait être interdit.

avatar gattuz | 

@AirForceTwo

Arrêtez votre cinéma ça devient lourd on peut plus rien dire

avatar JLG01 | 

@gattuz

Raciste!!!

avatar gattuz | 

@JLG01

Employé à tout bout de champ, ce mot ne veut plus rien dire.

avatar macinoe | 

Et Marzipan est son soin palliatif.

Et dans 2 ans.. iOS pour tout le monde.

avatar vlsf1 | 

@macinoe

Marzipan a demandé des années de développement. C’est quelque chose pour la durée.

avatar macinoe | 

Oui avec comme objectif principal de faire un iOS fenêtré pour les futures ordinateur Apple ARM.

Et comme objectif secondaire de faire une transition de quelques mois où ces applications seront encore compatibles avec les Mac Intel.

avatar dexter | 

@macinoe

Un peu comme Rosetta finalement. Ça se tient.

avatar dexter | 

@CLang

Développer une solution permettant de réutiliser un logiciel dans un autre environnement ? Non absolument rien à voir, en effet. ?

avatar dexter | 

@CLang

Pas la peine d’être méprisant. Merci je sais faire la différence entre émulation pour exécution sur une autre archi matérielle et portage vers un autre OS. Je parle de la démarche, pas de la réalisation technique elle-même.

Et la démarche, en facilitant un portage qui ne vaudra jamais une application native, peut ouvrir la porte à une relegation de la plateforme macOS et la multiplication d’applis non natives avec le résultat moche de la capture de l’article. ?

avatar dexter | 

@CLang

« Donc désolé mais tu relis bien Marzipan et ARM ce qui est simplement faux ? »

Tu penses vraiment qu’Apple ne réfléchit pas à une migration au moins partielle vers l’architecture ARM ? Et que Marzipan n’y contribuerait pas s’ils décident de le faire ?

avatar Bigdidou | 

@CLang

« Ton syllogisme :
[…]
Est une ineptie absolue ? »

Ben alors, c’est pas un syllogisme.

avatar Bigdidou | 

@CLang
« Bien des syllogismes sont des paralogismes »

Tu plaisantes ?
Tu veux faire mourrir Aristote une deuxième fois ?

Un paralogisme est un faux syllogisme (raisonnement respectant les règles de la logique formelle), l’antithèse du syllogisme.
Erreur classique dans les forums où on utilise syllogisme en pensant sophisme, ce qui donne assez souvent des choses assez croustillantes.

avatar Bigdidou | 

@CLang

« Tous les chats sont mortels.
Socrate est mortel.
Donc Socrate est un chat. »

Ton exemple est celui d’un sophisme, un paralogisme.

L’exemple classique pour expliquer le syllogisme en primaire est :
Tous les hommes sont mortels.
Socrate est un homme.
Donc Socrate est mortel.

Tu mélange un peu tout, là.

avatar Bigdidou | 

@CLang

« C’est très exactement ainsi que je l’ai présenté ; »

Non.
Tu l’as présenté pour illustrer ta confusion entre syllogisme et paralogisme, du coup, c’était pas clair.
Quitte à vouloir expliquer aux gens qu’ils racontent n’importe quoi, mets-y un peu de rigueur, que diable.
Après, je comprends qu’en fin de journée, tu sois un peu fatigué :D

avatar Bigdidou | 

@CLang

« Qui n’existe que dans ta mauvaise foi ? »

Mais pas du tout, enfin.
C’est au départ juste une remarque en passant.
Continue de confondre syllogismes et sophismes, qu’est-ce que tu veux que ça me foute ?
Pour le coup j’ai zéro besoin de justifier quoi que ce soit, et encore moins d’être de mauvaise foi, c’est ridicule comme projection.

Puisque c’est sur ton chevet, relis la définition Aristotélicienne du syllogisme, et profites-en pour relire un peu les stoïciens qui connaissent aussi bien le sujet, ça te fera pas de mal pour arrondir tes relations avec tes contemporains. Quelques lettres de Sénèque à Lucilius te feront le plus grand bien.
Il y en a même une qui devrait de plaire beaucoup, à propos des sophistes et des vrais philosophes (parmi les dernières lettres).

avatar Bigdidou | 

@CLang

« En général je ne rentre pas dans ces débats stérile, mais venant de toi ? »

:soupir:
Eh bien n’y rentre pas, je ne faisais qu’une remarque en passant.
Si j’avais pensé que je devrai en faire des tonnes après, je me serais tu, effectivement.

« je me suis excusé clairement pour mon raccourci ? »

T’es super bizarre, pourquoi s’excuser d’un truc pareil ?
Quand tu conchies des types à longueur de journée ?

avatar Bigdidou | 

@CLang

« Tu considères que l’on peut raconter n’importe quoi et demander l’impunité, toi ?? »

Je ne comprends même pas le concept d’impunité et donc de punition dans ce contexte.

J’en ai discuté déjà mille fois avec toi.

Avoir raison ne sert à rien si tu n’es pas capable de faire partager cette raison.
En créant de la résistance, tu ne fais qu’en éloigner tes interlocuteurs, mais aussi tous ceux qui les perçoivent légitimement comme des « victimes ».

Et quand je parle de résistance, c’est un euphémisme : j’ai rarement vu quelqu’un capable de créer en quelques posts une contre-attitude aussi massive. Même moi qui ai tout de même l’habitude d’identifier mes contre-transferts et de faire avec, j’ai parfois du mal, alors j’imagine tes victimes...

Au fond, tu es probablement ici le plus grand ennemi de la vérité que tu défends.

avatar dexter | 

@CLang

Moins native dans le sens où ce ne sont pas les UI de macOS qui sont utilisées. Le résultat tu le vois sur la capture : des applications dont le design d’interface est très différent d’une appli macOS classique.

« Je ne sais pas certain que tu comprennes vraiment ce qu’est Marzipan, il ne s’agit nullement d’un environnement d’émulation. »

Je n’ai jamais écrit ça. Si tu relisais plus attentivement avant de basher gratuitement tu verrais que quand je parle d’environnement d’émulation je faisais référence à Rosetta. Je parlais de portage vers un autre OS pour faire référence à Marzipan et son portage d’UIKit.

avatar dexter | 

@CLang

Merci ? tu m’économises un pavé + copier coller de ma phrase.

Et pour Marzipan je ne voulais pas dire que c’était la preuve d’une transition en cours vers ARM. Mais un signe qu’Apple veut modifier les équilibres entre les plateformes macOS et iOS. Les rendre moins étanches côté logitheque. Pour la transition vers ARM l’avenir nous le dira.

avatar melaure | 

Pour nous pousser sur PC, il n'y a pas mieux. iOs dans un Mac, c'est la fin de la plateforme ...

avatar Jeamy | 

@Moumou92

Exact : tous en Epad ?

avatar byte_order | 

Tous en *ePad*

^_^

avatar oomu | 

Tous dans un epad !

avatar CRonoS007 | 

Ça fait pas rêver...

avatar razerblade | 

@CRonoS007

Ça c’est sur, j’ai également un peu peur de l’avenir de macOS...

avatar occam | 

@razerblade

Avenir ? Quel avenir ?

avatar huexley | 

MacOS Playskool©

avatar oomu | 

"MacOS Playskool©" fut fourni au public en 2000, sous le nom de Mac OS X Public Beta

Vous pourrez retrouver des articles d'époques. L'interface AQUA conjuguée à la simplification de l’expérience utilisateur héritée de OS 9 fut qualifiée à l'époque de "Playskool".

Le tout s'accompagnant de fer à repass..heu pardon, du premier iMac, en plastique translucide, tous les geeks et zanalystes de la planète avaient annoncé la mort d'Apple pour sa fusion avec Hasbro (ou Nintendo, au choix).

Bref, le "macos playskool" est un classique de la rhétorique concernant Apple.

avatar reborn | 

@oomu

Interessant cette mise en perspective !
Et c’était sous Jobs en plus ! ?

avatar SebKyz | 

@oomu

On dirait que ce sont toujours les mêmes personnes !! Peut-être leurs parents ?

avatar huexley | 

Ma première fois c'était la DP2 ;-)

avatar huexley | 

Accessoirement je soutiens mon commentaire, chaque génération de OSX qui voit arriver est encore plus bridées, remplies de menus cachées, dossiers cachées, tout est "dumbed down".

Les applications iOS qui arrivent sur OS X dans leur forme originelle serait d'une stupidité sans fin tant on ou rebaches les oreilles avec les paradygmes types "les écrans de Mac ne seront jamais tactile" et ont veux nous envoyer des applications prévues à cet effet pour les utiliser avec une souris… Quel cohérence pour le coup.

avatar huexley | 

Où je parle de mort du Mac ? Tu fais un syndrôme de persécution ? Je parle de playskoolisation et j'explique même pourquoi. J'attends avec impatience ton énième repartie plus ou moins vide de sens / interêt, mais quand même avec un bel effort de vocabulaire pour paraître supérieur

avatar reborn | 

@huexley

Suffit de modifier l’UI ?‍♂️

avatar huexley | 

Je peux te lister des portages à l'infini ou cela se termine en Sloppy Job

avatar huexley | 

Pour le moment la majorité des portages fait quelques soit le support n'a jamais été une franche réussite.

avatar frankm | 

A gaga gaga gaga

avatar Yil2201 | 

Je ne sais pas quoi dire face à ça, profiter de l’énorme écosystème d’Apps d’iOS (surtout les versions iPad) sur le Mac, ça sera formidable. Mais ne plus profiter d’une version spécifique au Mac, avec des contrôles, des comportements et des fonctionnalités spécifiques a la plateforme, le clavier et la souris, ça n’augure rien de bon pour l’expérience utilisateur...

avatar reborn | 

@Yil2201

D’après les dernières rumeurs UIkit pour mac permettrait de tirer avantage des spécificités du mac, (souris, barre de menu touch bar..)

avatar vlsf1 | 

@Yil2201

Le but est surtout d’amener des apps qui ne sont pas sur le mac, et dont les développeurs n’auraient jamais fait cet effort. Les applications de navigation comme Transit ou Citymapper, en version mac ca sera génial. Ca m’agace d’etre sur mon mac et de devoir changer d’appareil pour planifier un trajet. Et ça vaut pour plein d’apps.

avatar Yil2201 | 

@vlsf1

Tout à fait d’accord! Le truc c’est qu’il faut voir, pour ceux qui sont prêts à faire l’effort, s’ils ne vont pas reconsidérer leur décision et apporter plus de fonctionnalités à la base commune plutôt que d’améliorer l’expérience Mac

avatar reborn | 

Ce troll de Steve Troughton-Smith fonctionne à merveille...

avatar oomu | 

:)

avatar H2Apps | 

Et sinon personne ne se dit que ça va être comme pour les apps iPhone sur IPad?
Un cœur commun, mais des interfaces différentes?
Pour avoir développé des apps sur iPhone, iPad et macOS, le plus chiant c’est de passer de UIKit à AppKit. Pas de dessiner une nouvelle interface (ce dernier point, je l’avais déjà fait pour passer l’app sur iPad et sur Apple TV).

Bref, moi ce que je vois c’est que les développeurs vont pouvoir garder le même middle, en changeant juste le design de l’app.
À nous, utilisateurs, de privilégier les apps avec une interface adaptée au Mac. Comme on le fait déjà sur iPad.

avatar macinoe | 

Bien sûr que c'est ça.
Mais ça a des conséquences lourdes sur l'avenir du mac que l'on peut difficilement continuer à appeler mac d'ailleurs.

avatar oomu | 

" Un cœur commun, mais des interfaces différentes?"

le coeur est déjà commun (modulo les versions du noyau darwin et ses sous-systèmes selon les mises à disposition de ios ou macos au public).

avatar oomu | 

j'ai spécifiquement ajouté "et ses sous-systèmes" pour laisser de la marge d'interprétation aux coupeurs de cheveux en 4 tel que vous. Déjà, le projet "darwin" englobe plus qu'un "noyau".

Le Oomu étant un adepte du débat sans fin entre "micro-noyau" ou "noyau monolithique" et du bon usage de Internet (et non Le Internet) et du genre de Wifi, de la prononciation de GIF et autre "qui est le plus fort, l'éléphant ou l'hippopotame", le oomu prévoit déjà tous les commentaires de geeks.

j'ai déjà du écrire ces deux pages sur une quelconque page de LinuxFr ou un forum Usenet. à vos archive.org :)

avatar donatello | 

Le futur de MacOS est derrière lui.

avatar wilfried50 | 

Beurkkk

avatar YAZombie | 

Ça doit faire dix ans au moins qu'on entend "c'est la fin de macOS" dans ses différentes appellations. Comme si macOS ne devait surtout pas changer (?️), comme si un OS était un être vivant dont il faudrait déplorer une disparition qui n'a pas eu lieu, ou si ça voulait même dire quelque chose…
Ça va la masturbation émotionnelle gratuite, les [edit] vendeurs d'apocalypse?

avatar byte_order | 

@YAZombie
> Comme si macOS ne devait surtout pas change

Le changement c'est :
- des ajouts
- des modifications de l'existant
- des suppressions.

Les seuls cas qui permettraient de parler de "fin du macOS", c'est ce qu'il va y avoir dans les deux derniers cases, modification et suppression.
L'ajout, en soit, de Marzipan ne menace pas ce qu'est macOS, puisqu'il en augmente les capacités fonctionnelles, sans amputer celles actuelles.

C'est donc plutôt de ce qui est retiré, amputé/bridé dans les fonctionnalités actuelles qu'il faut observer.
Qui peut le plus peut le moins.
Mais qui peut moins... peut moins.

Difficile de dire comment va évoluer le périmètre fonctionnel de macOS.

Perso, plutôt que de craindre une modification fonctionnelle, je crains plutôt une prise de contrôle lente mais complète sur la distribution d'applications pour macOS.
Parce que c'est là qu'Apple se fait une marge facile, à moindre coût.

avatar YAZombie | 

@byte_order: je suis d'accord, mais c'est justement toutes les projections que tu décris s'agissant de retraits ou suppressions, et pour lesquelles on n'a à ce jour aucun indice réel, qui me fait parler de [edit] vendeurs d'apocalypse.
CLang (par exemple) a une vision beaucoup plus équilibrée et qui ne part pas dans des délires paranoïaques comme beaucoup ici, et là je n'ai rien à dire ?‍♂️️

avatar byte_order | 

@CLang
> L’activité PC d’Apple est économiquement la plus saine de toute l’industrie et de très loin

Ce n'est pas une activité "PC".
L'offre d'Apple n'est pas en concurrence frontale avec celle du reste de l'industrie "PC", tout simplement parce que l'achat d'un Mac à Apple est plus souvent motivé par l'achat d'une licence d'utilisation de macOS à Apple que par l'acquisition de la plateforme matérielle en elle même. Très peu de personne achète un Mac pour utiliser tout *sauf* macOS dessus !

Du coup, la comparaison avec l'offre présentée comme concurrente est biaisée.

Je ne doute pas que si Microsoft décidait désormais de vendre des licences Windows uniquement avec l'achat d'un ordinateur de sa gamme Surface, la rentabilité de celle-ci augmenterait.

Par ailleurs, un Mac n'est pas/plus techniquement un compatible PC. En particulier parce que une partie du matos et firmware est proprio Apple et celle-ci se garde bien d'en ouvrir l'accès à tout le monde. Dernier exemple en date, le refus de booter Linux depuis le SSD NVMe géré par la puce T2, même SecureBoot désactivé.

Ce ne sont pas des PC, ce sont des Mac, des ordinateurs conçus pour macOS. Et la seule manière légale d’acquérir une licence d'utilisation de macOS. Cette exclusivité biaise donc toute comparaison de performance, vu que les conditions de cette compétition ne sont pas égales.

avatar YAZombie | 

@byte_order, "Dernier exemple en date, le refus de booter Linux depuis le SSD NVMe géré par la puce T2, même SecureBoot désactivé"
J'ai fait quelques recherches qui m'indiquent que c'est faux. Tout ce que j'ai trouvé datait de fin 2018. Des sources récentes qui viendraient étayer ton propos?

"L'offre d'Apple n'est pas en concurrence frontale avec celle du reste de l'industrie "PC""
Vision simpliste, ou au contraire qui va chercher du poil aux œufs, c'est selon. On peut parfaitement aussi dire que les utilisateurs recherchent une expérience matériel+OS, et quand dans ce cas les appareils sont en concurrence. Dans cette perspective et considérant que bien peu d'utilisateurs achètent séparément OS et machine, il est artificiel de parler du "marché du PC" en distinguant ces deux éléments. D'ailleurs c'est bien simple: à part toi, personne ne le fait.

avatar byte_order | 

@YAZombie
> J'ai fait quelques recherches qui m'indiquent que c'est faux.
> Tout ce que j'ai trouvé datait de fin 2018. Des sources récentes qui viendraient étayer
> ton propos?

On peut booter Linux installé sur un support *externe* en désactivant SecureBoot (ce qui déjà, en soit, est déjà limite, vu que Linux est parfaitement signé pour SecureBoot, hein, et que le propriétaire devrait être légitime à avoir le droit d'ajouter des signatures supplémentaires si bon lui semble) sur un Mac équipé d'une puce T2.
Par contre, booter un Linux installé sur le NVMe interne, contrôlé par cette même puce, non :

https://unix.stackexchange.com/questions/463422/how-can-you-get-any-version-of-linux-to-see-the-2018-macbook-pro-ssd

Et comme Apple refusera de communiquer les petites "spécificités" (pour parler poliment) de son contrôleur NVMe intégré à sa puce T2, cela rend donc cette compatibilité "PC" hasardeuse et sous l'épée de Damocles d'Apple.
Il faut donc désormais parler de Macs compatibles macOS et Windows, plutôt que "PC".

avatar byte_order | 

@YAZombie
> On peut parfaitement aussi dire que les utilisateurs recherchent une expérience
> matériel+OS,

Tout à fait.
Et dans ce contexte, la part de marché de l'offre d'Apple plafonne à 10%, au mieux.
En volume de vente 2018 c'est 6.9%.

> et quand dans ce cas les appareils sont en concurrence

Nope.
1) Les appareils mac sont acheté dans un couple mac + macOS.
Un seul vendeur de ce bundle est possible.
Le consommateur à le choix de choisir ce bundle, mais pas le vendeur de ce bundle.

2) Les autres appareils sont achetés dans un couple ordinateur + OS (majoritairement Windows). De multiple vendeurs de cette offre.
Le consommateur a autant le choix de choisir ce bundle n°2 que le n°1, mais dans le cas du n°2 il peut choisir parmi plusieurs vendeurs d'ordinateurs personnels + OS, voir même de l'acheter sans OS et d'acheter (ou réutiliser une licence qu'il a déjà) l'OS à un autre vendeur.

Clairement, la concurrence est plus vive dans le bundle n°2. Pas étonnant, donc, qu'il y soit moins facile de tirer des marges aussi important que quand vous êtes le seul vendeur du choix fait par le consommateur.

> D'ailleurs c'est bien simple: à part toi, personne ne le fait.

Un rapide Googling de "PC marketshare/worldwide sales/etc" vous amènera sur bon nombre de documents et graphiques ou le terme "PC" ou "PCs" est entre parenthèse après le terme en clair "personal computer(s)".

Je ne dois donc pas être si seul que ça, s'ils prennent la peine de définir le sens de l'abréviation.

avatar byte_order | 

@CLang
En effet, cela n'a jamais été mon propos.

Ce que je conteste c'est l'utilisation de cette observation pour tirer un jugement sur la qualité comparée - pour le consommateur - de l'offre des autres acteurs, qui elle est beaucoup plus interchangeable.

Par exemple, cela ne signifie rien sur la qualité perçue des MacBookPro vs les portables de HP par leurs acheteurs respectifs. L'acheteur d'un MBP n'a pas d'autre marque de plateforme matérielle portable compatible macOS possible de toute façon, alors que l'acheteur HP aurait pu choisir un Lenovo ou autre.

Je me place du point de vue de l'acheteur du l'offre.
Ce qui vous semble toujours difficile à faire pour vous, visiblement.
Y'a pourtant bien 2 faces à une offre, non ?

Pourquoi systématiquement ne considérer que sa valeur financière pour le vendeur ?
Et pourquoi tenter quasi systématiquement de s'en servir pour justifier de la bonne qualité de l'offre pour l'acheteur ?

Qu'une offre soit juteuse pour le vendeur mais pas d'un bon rapport qualité prix pour l'acheteur, cela se rencontre fréquemment, en particulier là ou y'a peu ou pas de concurrence véritable de l'offre.

Il suffit de se souvenir du marché des forfaits mobiles au temps de l'entente illégale entre les 3 opérateurs initiaux, tiens.

avatar Bigdidou | 

@byte_order

« Par exemple, cela ne signifie rien sur la qualité perçue des MacBookPro vs les portables de HP par leurs acheteurs respectifs. L'acheteur d'un MBP n'a pas d'autre marque de plateforme matérielle »

C’est ton analyse.
Elle correspond peut-être à une réalité macroscopique, mais dans mon microcosme, je peux te dire que si, partout autour de moi, moi y compris, ça compare dur la qualité intrinsèque des machines indépendamment de l’OS.

Je ne t’ai peut-mètre pas du tout compris, mais tu sembles postuler qu’est-ce a heures considèrent majoritairement lOS puis la machine.
Tu es certain de ça ?
Du coup, tu as l’air de séparer le marché du Mac du marché du pc comme tu séparerais les grilles pains.
J’exagère, mais on comprend un peu ça de ce que tu écris ;)

avatar Bigdidou | 

@CLang

« ni toi, ni byteorder n’avait une vision réaliste de ce que sont les déclencheurs de l’acte d’achat d’en une part écrasante des cas. »
Oh, si.

« la rationalité est bien marginale ? »
Oh, oui.
Enfin, ça dépend de ce qu’on entend par rationalité.

« la réalité de la manipulation par la com et le marketing ? »
Eh oui.

avatar Bigdidou | 

@CLang

Je connais surtout un peu l’histoire des sciences comportementales et des neurosciences.

avatar YAZombie | 

@byte_order:
"Le consommateur a autant le choix de choisir ce bundle n°2 que le n°1, mais dans le cas du n°2 il peut choisir parmi plusieurs vendeurs d'ordinateurs personnels + OS, voir même de l'acheter sans OS et d'acheter (ou réutiliser une licence qu'il a déjà) l'OS à un autre vendeur"
Là encore, j'ai tenté (rapidement, je l'admets) de trouver le proportion d'ordinateurs vendus sans OS - la seule chose qui pourrait étayer ton propos, ou lui donner du sens, dans le monde réel - mais pas trouvé. Sans cette info, ton propos n'est qu'opinion, ce qui n'est pas un crime, mais n'en fait pas un fait.

"Un rapide Googling de "PC marketshare/worldwide sales/etc" vous amènera sur bon nombre de documents et graphiques ou le terme "PC" ou "PCs" est entre parenthèse après le terme en clair "personal computer(s)"."
Et ils y incluent les Mac. C'est bien ce que je voulais dire: tu es le seul à faire cette distinction, tu viens de toi-même de te contredire.

avatar YAZombie | 

@ CLang, "Là notre camarade fait preuve d’une jolie mauvaise foi ?"
J'ai une belle expression pour ça: chercher du poil aux œufs. Dans le genre polémique totalement stérile et inutile, on a rarement fait plus vide ?‍♂️️

avatar YAZombie | 

@ CLang: je te crois volontiers sur paroles, mais ici il est obtus comme un sot.

avatar byte_order | 

@YAZombie
> Là encore, j'ai tenté (rapidement, je l'admets)
> de trouver le proportion d'ordinateurs vendus sans OS

De mon "voir même", vous en fait le coeur de votre contre-argument ?! Sérieux ?

Mon argument principal, c'est que le bundle n°2 peut se trouver chez de multiples vendeurs, donc en forte concurrence, là où le bundle n°1 ne se trouve que chez un seul vendeur, donc qui ne subit que la concurrence du choix entre les 2 bundles (mac ou PC, au sens compatible PC donc, ici), un choix où la captivité de l'OS joue encore.

Merci, donc, d'être passé complètement à côté et d'avoir choisi d'attaquer sur un point anecdotique à la place, dont d'ailleurs je n'ai avancé aucun chiffre, qui n'était là juste que pour souligné la multitude de possibilité laissé à l'acheteur, et donc la multitude d'acteurs en concurrence dans cette seconde situation.

> Et ils y incluent les Mac.

En effet, puisque cela rentre dans la définition de "personal computers", qui est le terme le plus souvent employé dans ces documents.

> C'est bien ce que je voulais dire:
> tu es le seul à faire cette distinction,

Ben non, puisque justement l'expression "personal computers" et non pas l'abrégé est largement préférée dans ces documents, comme vous venez vous même de le constater.

> tu viens de toi-même de te contredire.

Dans ce cas, on est deux. Bienvenu au club.

avatar YAZombie | 

@byte_order, "De mon "voir même", vous en fait le coeur de votre contre-argument ?!" (puisqu'il faut citer, je cite avec toute la force de la faute d'orthographe ET de syntaxe).
Très honnêtement, j'ai fini par comprendre que cette "polémique" est aussi artificielle qu'elle est stérile et d'une stupidité rien moins qu'abyssale. Comme chercher du poil aux œufs n'est pas dans mes habitudes - et en particulier quand la finalité est un tel trou noir de la pensée - j'ai mal compris ton "argument". Et je ne vais clairement pas perdre plus mon temps sur quelque chose qui ne mérite même pas d'être qualifié de trivial tellement c'est en dessous de ça.

avatar byte_order | 

@CLang
> Il faut que tu abandonnes ici tes œillères techniques

Alors n'utilisez pas un terme technique pour désigner le marché des ordinateurs personnels, qui n'est pas une plateforme matérielle uniforme ni homogène en terme de compatibilité logicielle. Le logiciel, c'est quand même là qu'est le fonctionnel d'un ordinateur, hein.

Dites plutôt marché des "ordinateurs personnels", oui.
Dans lequel Apple fait environ 10%.

Mais dans le marché des ordinateurs personnels compatibles macOS, Apple doit faire probablement plus de 90%, en liant l'achat de la licence à l'achat d'un Mac. Cela aide forcément à tirer des profits plus important. A chaque fois que la libre concurrence ne peut pas avoir lieu, c'est très souvent ce qui s'observe, rien de nouveau ici.

Mais bon, si vous ne me croyez pas, essayez de convaincre Apple de (re)vendre la licence macOS seule et nous verrons si Apple continuera a tirer une rentabilité folle de ses macs si elle était mise vraiment en concurrence véritable sur le *même* marché de l'ordinateur personnel.

avatar byte_order | 

@CLang
> Et PC est une dénomination marketing d’IBM à la base

Marketing *et* technique, puisqu'elle est devenue de facto le nom associé à l'architecture de l'IBM PC, puis celle des ordinateurs personnels compatibles avec cette architecture d'IBM.

> Tu le retrouveras dans absolument toutes les analyses commerciales de l’état et
> des tendances du marché et de l’industrie

Je ne lit probablement pas autant que d'autres la communication "business", mais j'ai lu bien souvent le terme "personal computers", "personal computer (PC)", "personal computers (PCs)", "PCs" que l'abréviation "PC" toute seule, probablement pour éviter toute confusion sur le sens de l’abréviation et que les gens aiment éviter les confusions.

> juste du branding marketing

Ou l'art et la manière de faire dire aux mots et chiffres surtout ce que l'on veut.
Désolé, mais j'aime la précision, moi.

avatar byte_order | 

@CLang
> Un ingénieur parlant business sans accepter de sortir de son cadre de pensé.

Exact.
Mais tant que les commerciaux abusent des termes techniques sans savoir de quoi ils parlent, les "rebrandent" n'importe comment, un point partout la balle au centre.

Cela parle de chiffres, de précision. Alors soyons-le vraiment :
- L'activité "ordinateur personnel" d'Apple est très rentable en effet, la plus rentable de tous les vendeurs d'ordinateurs personnels.
- elle n'est pas frontalement en concurrence directe avec l'offre des autres vendeurs d'ordinateurs personnels puisque la brique logicielle n'est pas vendue séparément. Du coup, la rentabilité sur la partie matérielle me semble nettement plus facile à obtenir dans ces conditions sans véritable concurrence, l'inverse serait un comble.

> Un ingénieur parlant business sans accepter de sortir de son cadre de pensé.

C'est pas ce que je fais ici.

Je conteste que le terme PC, comme ça, sans légende, sans précision, puisse être de manière non équivoque interprété d'une seule manière, même dans le champs de la communication "business". Comment par exemple présenter les parts de marché des vendeurs d'ordinateurs personnels uniquement compatible PC à l'époque des mac powerpc, puis après l'arrivée des mac intel ? Il va bien falloir un minimum préciser ce que recouvre l'abrégé PC dans ce contexte, sinon bonjour les ambiguités.

Enfin je ne conteste pas ici les chiffres avancés, ni qu'Apple fait de très bon profit avec ses ordinateurs. Je conteste que ses ordinateurs subissent la même libre concurrence que les autres fabricants d'ordinateurs personnels, parce qu'autant vous pouvez acheter un ordinateur et une licence windows (ou une clé USB Linux, remarquez) chez plein de vendeurs, y compris différents pour la licence et le matériel, autant vous ne pouvez acheter un ordinateur et une licence macOS compatible avec cet ordinateur que chez un unique vendeur, ce qui réduit fortement son exposition à l'offre concurrente. Ce qui biaise donc la comparaison avec les autres vendeurs d'ordinateurs personnels qui, eux, la subissent.

> Avoir une double culture technique et business ça aide vraiment

Pour avoir tâter le terrain de l'ingénieur avant-vente dans une autre vie, j'ai plutôt découvert le double langage du business. Manier les mots et chiffres pour leur faire dire ce que l'on veut dire, cela m'a paru assez incompatible avec ma culture technique.

avatar occam | 

@CLang

"Apple est un acteur du marché PC"

Historiquement, c’est inexact.
Steve Jobs a, très tôt et à de multiples reprises, eu l’intuition de soustraire Apple à la concurrence et d’évoluer dans un segment aussi clos que possible, où Apple y serait l’acteur dominant sinon exclusif.

Avec iOS, même s’il était d’abord rétif à l’ouverture aux apps, il y est enfin parvenu. Succès exemplaire que l’on cherche à imiter depuis.

L’iOS(s)ification de macOS n’en est que la suite logique, et dans cette logique, inéluctable. Il en découlera un verrouillage tout aussi conséquent qu’inéluctable du hardware. Apple perdra encore quelques bidouilleurs historiques, désormais sans importance, mais finira de s’assurer la maîtrise totale de son hardware.

Cette maîtrise, déjà opérante sur les iMachins, n’aura donc plus rien d’exceptionnel une fois étendue au secteur résiduel nommé aujourd’hui « Mac ». Elle est essentielle pour la suite des opérations sur le seul marché de croissance en vue à court et peut-être moyen terme, celui des services (au sens large). Pour que ce marché lui demeure assuré, il est essentiel que l’accès y soit aussi fermé que possible, en le liant à l’utilisation de hardware Apple.

En attendant de fidéliser puis de lier une clientèle qui, au gré de l’évolution technologique, pourra ne plus avoir besoin d’un seul et unique terminal Apple. (C’est la tactique notamment d’Amazon, parti en sens inverse. Apple aura du chemin à faire avant d’y parvenir.)

Qu’Apple décide de conserver pendant quelque temps la marque historique « Mac » et la distinction artificielle entre « Mac » et iPad n’est qu’un écran de fumée. Tout cela n’a plus grande importance. Le puck est ailleurs.

avatar occam | 

@CLang

"le paradigme n’est pas le bon pour des enjeux de marché"

J’accepterais cette hypothèse comme falsifiable — et par cela, valable — s’il en allait encore du marché.
À mon sens, ce n’est plus le cas. Apple, qui a toujours cherché à s’y soustraire, est près d’un point de basculement (en termes de topologie différentielle) ; le nombre de trajectoires possibles à partir de ce point est très restreint.

Soit, avec sa masse critique pour peser sur le levier, Apple parvient à clôturer son écosystème et à le faire évoluer de manière convergente mais séparée, en maintenant un « event horizon » juste assez perméable pour capturer les entrants, mais en mettant très haut la barre pour le quitter.

Soit l’enclos s’effrite, et Apple devra à nouveau rentrer en compétition directe, sur des marchés fragmentés, où ses avantages différentiels risquent de ne plus jouer. Et là, nous revenons à votre paradigme.

Pour reprendre une expression qui vous est chère : wait and see.

avatar pat3 | 

@byte_order

" Dernier exemple en date, le refus de booter Linux depuis le SSD NVMe géré par la puce T2, même SecureBoot désactivé."

Ah ouais? Je n’étais pas au courant ! Ça veut dire que les nouveaux MacBook n’ont plus bootcamp?

avatar byte_order | 

@pat3
> Ah ouais? Je n’étais pas au courant !
> Ça veut dire que les nouveaux MacBook n’ont plus bootcamp?

Non, du tout, BootCamp est toujours là.
Mais... le SecureBoot géré par la puce T2 n'accepte désormais que la signature de macOS ou de Windows 10. Plus de Linux (pourtant signé par RedHat et/ou Microsoft, de mémoire).

Mais surtout, même SecureBoot désactivé, la puce T2 intégrant également le contrôleur NVMe, celui-ci refuse de fonctionner sans SecureBoot. Impossible donc de booter Linux depuis le SSD NVMe intégré.

Disque externe obligatoire.

avatar IPICH | 

@CLang

Sources de tout ça?

avatar IPICH | 

@CLang

Merci pour ce travail de recherche☺️

avatar vince29 | 

Cassandre voyait le futur mais était condamnée à ne pas être crue.

avatar YAZombie | 

@vince29: tu as absolument raison, mais c'était pratique et rien de mieux ne me venait à l'esprit ?️
Allez, je remplace par "les vendeurs d'apocalypse" ?️

avatar vince29 | 

Erreur de post

avatar ataredg | 

Je suis super content de l'évolution de Mac OS. Ça fonctionne nickel et l'interaction avec iOS est unique. Essayez de faire la même chose avec Windows et Android sans passer par des applis tierces et des bidouillages de sorcières ! J'ai hâte de voir ce que l'avenir nous réserve. Le futur sera peut-être chaotique, mais il peut tout aussi bien être fabuleux.

avatar coucou | 

Pas besoin de passer par une application tierce ou un bidouillage, ya un intégration native d'android dans windows 10 grâce à une des applications de Microsoft et fournit par défaut dans Windows. :)

L'application truc n'existe que pour android et tu veux tu voudrais t'en servir sur PC ? Pas de soucis, tu peux utiliser celle qu'il y a sur TON téléphone DEPUIS ton PC, sans bidouille ni appli tierce. Elle est pas belle la vie ? :)

avatar iPop | 

Avec Marzipan et l’évolution de l’iPad , le MacBook et le MacBook devienne un doublon pour l’ipad. APPLE supprimera peut être cette gamme. C’est à peu près la même gamme de prix en plus.

avatar oomu | 

supprimer quelle gamme ? tout le macbook/macbook pro ? l'ipad va passer à 3790e ?

avatar iPop | 

@oomu

Les deux. Faut avouer que le MacBook est à cheval entre l’iPad et le Mac Mini mais on l’achète plus pour sa portabilité que sa puissance.
Simplifier, dépenser moins, clarifier la gamme.

avatar iPop | 

@CLang

Sans être un fantasme de ma part, je ne pense pas que Mac OS soit encore valable sur ce format.
S’il s’agit de porter un marché florissant sur une vielle plateforme, ça n’est d’aucun intérêt , plutôt une perte de temps en soit.
Le MacBook devrait disparaître.

avatar iPop | 

@CLang

Oui pour un temps encore. Cette clientèle en vieillissant achètera des iMac sans doute.

avatar pat3 | 

@iPop

"Avec Marzipan et l’évolution de l’iPad , le MacBook et le MacBook devienne un doublon pour l’ipad"

Le MacBook et le MacBook sont déjà un doublon pour eux-mêmes…

avatar iPop | 

Il y a un truc bizarre, les app ont tous un taille différente.

avatar reborn | 

@iPop

Ce sont des fenêtres donc l’on peut les redimensionner ?‍♂️

?

avatar iPop | 

@reborn

Je trouve ça moyen, on ne devrait choisir que entre plein écran ou Stand.

avatar reborn | 

@iPop

Je te comprend pas, c’est une app macOS. Sous macOS la taille de la fenêtre est libre

avatar BigMonster | 

@iPop

Oui, d’ailleurs on devrait faire pareil sur les voitures. Supprimons le volant ! Un bouton « à droite », un bouton « à gauche », et le véhicule ne tourne qu’à angle droit.

Ça te conviendra ?

avatar HERVE VILAREM | 

Nous sommes le 2 Mai et je suis déjà bourré. Est-il donc bien vrai que rien ne se perd rien ne se crée. ? Mais si tout se transforme serait-il possible que ce ne soit mac OS qui meurt au profit (au sens bien money strict) des futurs IOS mais bel et bien ces derniers qui embellissent Mac OS comme des calicots adhésifs?
Cancer pour cancer ce sera au pinot noir de Bourgogne. Chez moi seul l'espoir reste à éteindre

avatar occam | 

@HERVE VILAREM

"Chez moi seul l'espoir reste à éteindre"

L’espoir meurt en dernier, comme on dit dans la Légion.
Mais — il meurt.
Et le pire n’est pas toujours sûr.
Mais — il est fort probable.

avatar fte | 

@HERVE VILAREM

Curieusement, ou pas, j’aime bien ces interventions. C’est stylé.

avatar Ginger bread | 

Bof bof

avatar reborn | 

Il manque c1rc0rc.. sur ce fil de commentaire ?

avatar reborn | 

Mais nan serieux ??? ?? et il a un public vraiment réceptif ??

avatar reborn | 

@CLang

Ouf ! je suis rassuré !

Les amateurs de mac savent encore faire preuve de bon sens ?

avatar YAZombie | 

@ reborn: je pense que ce qui manque, c'est surtout la stupéfaction initiale laissant place à un rire quand même souvent un peu nerveux, que provoque chez tout être humain normalement constitué la sottise et l'ignorance mêlées à l'incompréhensible haute opinion de soi qui caractérise ses posts.

avatar YAZombie | 

@ CLang: on peut dire ce qu'on veut de Trump - et les divinités imaginaires savent que je ne m'en prive pas - mais quand même, le comparer à Circé, c'est pas cool ?️

avatar pat3 | 

@reborn

Il est là, tu ne l’as pas reconnu sous son masque?

avatar oomu | 

c'est à dire ?

à des applications géantes indaptées à un usage à la souris et clavier ?

okay pourquoi pas, après tout rien est éternel, et faut bien Apple pour détruire Apple (son intérêt à MES yeux). Et puis j'ai besoin d'un grand coup de pied au cul pour migrer définitivement à Linux et Windows.

-
pour Clang qui est dans une période de commentaire effréné : il ne s'agit pas de prophétiser la mort d'Apple (hahah, 40 ans qu'Apple est condamné demain ;) ). Non il s'agit d'annoncer la mort du Oomu. pas pareil.

-
Après, tout cela reste très fantasmatique. On ne sait rien des plans réels d'Apple.

et historiquement, les cadres applicatifs multi-plateformes n'ont jamais supplanté le natif. Que ça soit sous windows, java, et même les tentatives unix/linux, tous les outils de développement qui promettent de cibler des machines ET INTERFACES différentes en une passe n'ont pu s'imposer au sein des outils professionnels et de production. Ou sont au final restreinte à un sous-ensemble de ce qui était promis (genre QT).

Pour l'heure, j'estime donc que l'impact de marzipan devrait être négligeable sur mon usage du mac et les programmes que j'utilise.

avatar reborn | 

@oomu

Après, tout cela reste très fantasmatique. On ne sait rien des plans réels d'Apple.

Enfin du bon sens

Qt

?

avatar byte_order | 

@oomu
> et historiquement, les cadres applicatifs multi-plateformes n'ont jamais supplanté le natif.

Euh, sauf si l'on considère les technos du Web comme un cadre applicatif multiplateforme.
Ce qui me semble pourtant pertinent de faire.
La plateforme logicielle la plus répandue au monde n'est ni Windows ni macOS ni iOS ni Android, c'est le Web. HTTP, HTML[5], Javascript, CSS, web extensions. Plusieurs milliards de plateformes sont compatibles partout dans le monde.

avatar Alias | 

Le futur d'Apple c'est l'iPad.
Ne soyez pas surpris, c'est Steve Jobs lui-même qui l'a annoncé !

avatar HERVE VILAREM | 

@Occam
"L’espoir meurt en dernier, comme on dit dans la Légion.
Mais — il meurt.
Et le pire n’est pas toujours sûr.
Mais — il est fort probable."

La légion est au combat
Les cons dans les débats
Mais la mort seule survivra

avatar HERVE VILAREM | 

source Wikipedia.
Une pensée, un instant, un rien binaire pour la 3ème compagnie de nos légions

Officiers : capitaine Jean Danjou, sous-lieutenant Clément Maudet et sous-lieutenant Jean Vilain.
Sous-officiers : sergent-major Henri Tonel, sergents Jean Germeys, Louis Morzycki, Alfred Palmaert3 et Charles Schaffner4.
Caporaux : Évariste Berg, Adolphe Del Caretto, Amé Favas, Charles Magnin, Louis Philippe Maine et André Pinzinger.
Tambour : Casimir Laï.
Légionnaires : Jean Baas, Aloyse Bernardo, Gustave Bertolotto, Claude Billod, Antoine Bogucki, Félix Brunswick, Nicolas Burgiser, Georges Cathenhusen, Victor Catteau, Laurent Constantin, Constant Dael, François Daglincks, Hartog De Vries, Pierre Dicken, Charles Dubois, Frédéric Friedrich, Frédéric Fritz, Georges Fursbaz, Aloïse Gaertner, Léon Gorski, Louis Groux, Hiller, Emile Hipp, Adolphe Jeannin, Ulrich Konrad, Hippolyte Kuwasseg, Jean Kurz, Félix Langmeier, Frédéric Lemmer, Jean-Baptiste Leonard, Louis Lernoud, Edouard Merlet, Joseph Rerbers, Jean-Guillaume Reuss, Louis Rohr, Hernann Schifer, Joseph Schreiblich, Jean Seffrin, Daniel Seiler, Joseph Sergers, Louis Stoller, Jean-Louis Timmermans, Clovis Pharaon Van Den Bulcke, Jacques Van Der Meersche, Luitpog Van Opstal, Henricus Vandesavel, Jean-Baptiste Verjus, Geoffroy Wensel, Karl Wittgens et Nicolas Zey.

avatar occam | 

@CLang

The real Mac Coy ?

avatar Moonwalker | 

N’importe quoi.

Le sujet, l’article et les commentaires.

avatar Mike Mac | 

@Moonwalker

Tu es dur !

Toute cette logorrhée en vis sans fin, et énième doublon d'autres pseudos débats de même envergure, nous a au moins permis d'apprendre que CLang / John Meynard Keynes / le bavard impénitent / je reviendrais sous un autre pseudo.... "embrasse le paradigme"..

Une pépite qui surnage ! C'est rare.

avatar hawker | 

Eurk. C'est la version pour les etudes sur les chimpanzes? Avec les grosse touches et tout pour bien cliquer ou il faut ?

avatar byte_order | 

On appelle ça "une expérience utilisateur riche et supérieure" dans le milieu.
On ignore si c'est l'expérience ou l'utilisateur qui est considéré riche, par contre.

Oui, y'a beaucoup de sarcasme dans les éléments de langage marketing.

CONNEXION UTILISATEUR