Impulse entend réinventer la plaque à induction en lui ajoutant une batterie

Nicolas Furno |

Impulse est une start-up de San Francisco qui vient de lever 25 millions de dollars pour commercialiser son premier produit… une plaque à induction. Ce qui pourrait ressembler à une blague de ce côté de l’Atlantique, où ce mode de cuisson s’est démocratisé au point de devenir de plus en plus la norme, mais il faut rappeler qu’avec une électricité à 110V, c’est encore une rareté aux États-Unis, où le gaz ou les résistances électriques à l’ancienne dominent encore. En passant outre les promesses de révolution pour la cuisine affichées par le site, l’idée d’Impulse reste intéressante.

Le design de la plaque de cuisson d’Impulse n’a rien à voir avec les modèles que l’on connaît en Europe : au lieu d’une plaque de verre uniforme, la start-up est partie sur quatre foyers surélevés. Une idée originale, mais qui semble bien peu optimisée avec de la place perdue et surtout l’impossibilité de créer de grandes zones de chauffe.

Pour rappel, l’induction repose sur des électro-aimants et cette technologie est loin d’être nouvelle et elle a commencé à trouver sa place dans les cuisines européennes à partir des années 1980. Elle apporte de multiples avantages, le plus important étant une chauffe rapide de la casserole ou poêle utilisée ainsi que de son contenu, sans inertie comme avec le gaz et avec nettement moins de pertes qu’avec des résistances électriques. En contrepartie, ces appareils nécessitent une alimentation électrique conséquente, puisqu’ils dépassent souvent les 7 000 W en pointe. Et c’est un problème dans un pays où l’électricité est par défaut à 110V, ce qui explique la rareté encore aujourd’hui des plaques à induction aux États-Unis.

Impulse compte régler ce problème en ajoutant une batterie à sa plaque à induction : cette réserve d’énergie permet d’utiliser l’appareil même avec une connexion électrique qui ne suffirait pas à alimenter une plaque à induction traditionnelle. On n’a pas encore tous les détails sur la capacité de cette batterie, mais elle devrait être capable de délivrer plus de 13 000 W en pointe ! Et si vous ne cuisinez pas, l’électricité stockée pourrait être utilisée par d’autres appareils dans la maison, ses concepteurs imaginant un futur où l’on constituerait une grosse batterie tampon avec son électroménager.

L’entreprise a pensé au fait qu’une batterie n’aime généralement pas la chaleur, alors qu’une plaque à induction en dégage énormément. Ils ont utilisé des cellules de type LFP, une chimie que l’on retrouve notamment dans des voitures électriques et qui résiste particulièrement bien aux températures élevées. Elle a un autre gros avantage dans ce contexte : elle est nettement moins susceptible d’exploser ou de prendre feu en cas de défaut. Enfin, elle encaisse sans broncher un nombre de cycles bien plus important que d’autres chimies, ce qui est aussi essentiel pour la longévité de cette plaque à induction.

Autre idée originale pour le design, le centre de la plaque est constituée d’un grand écran avec manifestement une connexion Wi-Fi, pourquoi pas. Impulse a aussi choisi quatre contrôles ronds, mimant là encore les cuisinières d’antan : pratique à manipuler, mais pas à nettoyer…

En plus de cette batterie qui va forcément augmenter le coût de l’appareil, Impulse a aussi prévu un écran en couleur pour afficher la puissance de chacune des quatre zones de cuisson, ainsi que d’autres informations, dont un indicateur de charge restante bien entendu. Et tant qu’à faire, ce devrait être un produit connecté, comme en témoigne la présence d’un logo Wi-Fi sur les photos. À défaut d’être forcément pratique à l’usage, ce sont des choix originaux et qui devraient pousser le prix dans le haut du panier. Rien n’est défini encore, mais ses concepteurs évoquent un prix similaire aux plaques induction haut de gamme sur le marché.

Même en Europe, l’idée d’Impulse est intéressante pour concentrer sa consommation sur les heures creuses. En chargeant la batterie pendant la nuit et en l’utilisant dans la journée, un tel produit pourrait permettre de réaliser de grosses économies, tout en soulageant le réseau électrique. On ne sait pas néanmoins si la start-up compte vendre son appareil hors des frontières nord-américaines, mais on imagine que la première version sera optimisée pour ce marché. Réponse courant 2023, si tout va bien.


avatar julien74 | 

Au prix du kWh en France il faut en chauffer des casseroles de pâtes pour amortir le coût de la batterie….
La différence de prix en kWh en HC et HP ici n’est que de 30%.

avatar cosmoboy34 | 

@julien74

C’est clair. Le prix va piquer

avatar 406 | 

13 000 en pointe ? je crois que le grand feu au gaz, c'est 2 500 si je ne m'abuse alors 13 000…

avatar CorbeilleNews | 

@406

Oui mais pointe et durée sont étroitement liés

avatar R-APPLE-R | 

@CorbeilleNews

Moi aussi quand je sort la pointe la durée est comptée 😈

avatar CorbeilleNews | 

@R-APPLE-R

Roooooohhhhh voyons 😋

avatar R-APPLE-R | 

@CorbeilleNews

Une blague à mettre à la corbeille donc 😈

avatar CorbeilleNews | 

@R-APPLE-R

Ah non pas de ça dans ma corbeille : je fais le tri sélectif 😁

avatar R-APPLE-R | 

@CorbeilleNews

Ça tombe bien de toute façon je vise mal 😈

avatar clemens94 | 

@406

Oui donc si tu allumes les 4 feux en même temps ça fait 10 kW 😋
La mienne avec 3 feux peut aller jusqu'à 9,6 kW quand les 3 feux sont à fond (ce qui n'arrive jamais certes mais il faut prévoir cette éventualité). Donc ici avec 4 feux ça ne m'etonnes pas.
Par contre délivrer 13 kW est une chose, mais il va falloir une sacrée capacité pour les délivrer plus que quelques minutes... Certes en 110 V, tous les câbles sont deux fois plus gros, et au prix du cuivre la difference de prix est notable, mais ça ne sera en effet jamais rentable face à l'achat d'une telle batterie.
Pour le reste, ça semble quand même pas être l'idée du siècle. Ça va être une catastrophe à nettoyer leur merde.

avatar Paquito06 | 

“mais il faut rappeler qu’avec une électricité à 110V, c’est encore une rareté aux États-Unis, où le gaz ou les résistances électriques à l’ancienne dominent encore”

Je suis etonné de lire cela mais j’ai rien lu a ce sujet, car j’ai tjrs eu des inductions aux US. Simple test, quand on va sur homedepot.com (equivalent leroy merlin), qu’on cherche stove oven (ce qu’on appelle communement gaziniere, plaque de cuisson, avec four integre dessous, meme si c’est electrique), on a 243 modeles electriques, 255 gaz. C’est pas ce que j’appelle rare 😅
Je regrette le gaz a la maison pour la cuisson de certains elements, mais l’induction est tres sympa: ca chauffe tres fort, immediatement, pas d’odeur, plus securisé, plus facile a nettoyer, niveau ecologique, mon energie solaire alimente mon induction gratuitement, alors que le gaz, ca reste du fossil et j’ai pas d’independance energetique.
Mais la batterie, j’ai vu cela recemment, car les plancha font fureur aux US, donc y a un marché forcement (peut etre pas avec le model de l’article 🤣).

avatar Nicolas Furno | 

@Paquito06

Il y a électrique et il y a induction néanmoins, tu es sûr que toutes ces plaques électriques sont à induction ?

Après, je ne suis clairement pas un spécialiste du marché américain, mais c’est le pitch de cette boîte après tout et il me semblait bien que c’est relativement rare aux US. J’imagine que ça dépend aussi de l’âge des maisons, comme ici pour le coup.

avatar Paquito06 | 

@nicolasf

“Il y a électrique et il y a induction néanmoins, tu es sûr que toutes ces plaques électriques sont à induction ?
Après, je ne suis clairement pas un spécialiste du marché américain, mais c’est le pitch de cette boîte après tout et il me semblait bien que c’est relativement rare aux US. J’imagine que ça dépend aussi de l’âge des maisons, comme ici pour le coup.”

Le terme electrique inclut tout ce qui n’est pas gaz, donc induction, electrique, ceramique, etc. Y a peut etre moins de plaques a induction que le reste, mais y a aussi des inductions qui tournent sur du 110v, parfois pas besoin de 240v suivant le branchement (si c’est au compteur ou prise murale). Alors forcement en appart/building, c’est plus galere, en maison individuelle, tu installes un systeme 240v, rien que pour la cuisines/laverie/garage. Oui l’age des installations/maisons, doit jouer aussi.

avatar Nicolas Furno | 

@Paquito06

En tout cas, quand j’ai vu leur communication, ma première réaction a été « tiens les américains découvrent l’induction ». Ils vantent leur produit en mettant en avant sa supériorité par rapport aux résistances électriques d’antan et au gaz, comme si c’était nouveau alors qu’en effet, c’est de l’histoire ancienne ici.

Cela dit, je ne doute pas que les maisons récentes ou récemment rénovées sont mieux équipées sur le plan électrique, ça semble logique.

avatar Paquito06 | 

@nicolasf

Oui, exactement 🤣
Ma maison a 30 ans, et son installation electrique aussi, mais j’ai les 2, 110v de partout, 240v pour la cuisine et garage, et j’ai meme 2 prises en triphasé (autour de 400 volts) pour la laverie (les machines linge/sechoir sont puissants…).

avatar MattEyraud | 

@nicolasf

La majorité sont en effet simplement électrique et non à induction. Pour reprendre l’exemple de Paquito06, sur la même recherche, si on sélectionne que ceux qui sont “induction” on a plus que 29 résultats.
Mais ça commence à se développer aux US.

avatar Jeckill13 | 

@Paquito06

"on a 243 modeles electriques, 255 gaz. C’est pas ce que j’appelle rare 😅"

Ça n’est pas l’électrique qui est rare… c’est la plaque électrique à induction.

avatar LightBluePen | 

Le 110v me surprend un peu aussi. Au Canada, on suit normalement les normes américaines et nos cuisinières, fours et plaques de cuisson sont branchés sur du 240V (comme nos sécheuses).

avatar OuaisVoilaQuoi | 

@Paquito06 Ce que tu oublies dans ta belle description c'est : Dégage énormément d'ondes électromagnétiques.

D'ailleurs c'est un bon test pour détecter les bullshiteurs parmi ceux qui se disent "électro-sensibles" : la plupart n'ont pas de smartphone, ni de WIFI... mais n'ont aucun problème à utiliser des plaques à induction !

On oublie - et personne, aucun magazine dit "sérieux" n'en parle, ce que je trouve en passant à la fois énervant et inquiétant - qu'il existe une alternative saine, durable et économique à l'induction : la cuisson infrarouge.

Cela fait presque huit ans maintenant que j'utilise une petite plaque très bon marché - deux feux - de cuisson à infrarouge et j'en suis très content, la consommation n'est pas très élevée, et la puissance et la rapidité de chauffe est tout à fait comparable à celle d'autres technos de cuisson (autre que micro-ondes). Je fais absolument tout avec, ma vieille cuisinière à gaz ne sert plus que de support depuis ce temps (je n'utilise jamais de four).

C'est drôle, en faisant des recherches sur le sujet, je me suis aperçu que... même wikipedia n'en parle pas ! "...coîcindence ?", "...neo-illuminato-reptiliens ?" 😋

...Mais hélas, je n'ai pas trouvé de liens 100% neutres (= pas liés à des fabricants, vendeurs, et autres publicitaires alakon) sur le sujet (bon, j'ai pas cherché longtemps, trop fainéant aujourd'hui... 😴).

Le mieux, c'est de faire une recherche avec les mots-clés "cuisson infrarouge" ou "plaque infrarouge" sur votre site de vente en ligne préféré, et de comparer les fonctions des différents modèles avec ceux que vous connaissez déjà par coeur.

Certains sites permettent même de télécharger les modes d'emploi (sans obligation d'achat), ce qui est un document précieux pour comprendre concrètement comment ça marche...

...Euh... comment ça marche ? Ah crûûûte ! je viens de faire une pub alakon pour un site alakon... mercredi ! 🕵️‍♂️

avatar Paquito06 | 

@OuaisVoilaQuoi

“ Ce que tu oublies dans ta belle description c'est : Dégage énormément d'ondes électromagnétiques.
D'ailleurs c'est un bon test pour détecter les bullshiteurs parmi ceux qui se disent "électro-sensibles" : la plupart n'ont pas de smartphone, ni de WIFI... mais n'ont aucun problème à utiliser des plaques à induction “

Interessant, j’ignorais cela.
Electro sensible, ca me rappelle vaguement Better Call Soul 🤣🤣

avatar IceWizard | 

@OuaisVoilaQuoi

« D'ailleurs c'est un bon test pour détecter les bullshiteurs parmi ceux qui se disent "électro-sensibles" : la plupart n'ont pas de smartphone, ni de WIFI... mais n'ont aucun problème à utiliser des plaques à induction ! »

Bah non. Cela a été prouvé par de nombreuses expériences. Les personnes électro-sensibles ont des réactions organiques (picotements, démangeaisons, rougeurs, migraines, fatigues, etc..) quand ils pensent être soumis à un champ électromagnétique. La présence réelle ou non des champs importe peu.

https://fr.wikipedia.org/wiki/Sensibilité_électromagnétique

Comme les tests en double aveugle l’ont montré, personne n’est sensible à de faibles champs électromagnétiques. C’est l’IDEE DE LA PRÉSENCE DES CHAMPS qui déclenche le phénomène !

C’est un sacré problème, mélangeant réactions psychologiques et effets somatiques. Parce que les victimes éprouvent des souffrances physiques réelles, même si on sait que le phénomène prend son origine quelque part dans l’esprit.

avatar tleveque | 

Ils y a des circuits 240v 30 Amp pour les cuisinières et four partout en Amérique du Nord depuis longtemps.
L’induction est presque la norme (du moyen et haut de gamme) depuis 20 ans…

avatar dreyfuss | 

La rareté des plaques à induction en Amérique du Nord ne vient certainement pas du standard 110V. Elle vient plutôt de l'abondance d'espace dans nos maisons qui font que la cuisinière traditionnelle est demeurée d'usage pendant longtemps et qu'il n'y a pas eu de passage aux plaques vitrocéramiques complètement inefficaces que la plupart des européens voulaient remplacer.
Toutes les installations électriques ont la possibilité d'utiliser 2 phases pour obtenir du 220V. C'est le branchement pour nos sèche-linges, cuisinières ou fours encastrés ou encore une plaque à induction (comme chez moi). Même les chaudières électriques installées dans la plupart des maisons au Québec tirent du 220V à 125A.

avatar Ali Baba | 

C’est un article très intéressant, mais j’avoue ne pas bien voir le rapport avec la thématique de MacGe.

avatar raoolito | 

@Ali Baba

c’est le prochain mac pro allons, c’est évident

avatar Nicolas Furno | 

@Ali Baba

Moi non plus, mais j’ai trouvé ça intéressant alors j’ai tenté.

avatar Link1993 | 

@nicolasf

Pourquoi pas ! 😁

avatar r e m y | 

Visuellement on est assez proche du bloc appareil photo des iPhones !

avatar Ali Baba | 

@r e m y

Ahah j’avoue

avatar Nesus | 

Pourquoi faire écologique, quand on peut niquer la planète ?

avatar reborn | 

Une idée originale, mais qui semble bien peu optimisée avec de la place perdue

Aux US vu la taille des cuisines/maisons de la clientèle cible je ne pense pas que cela pose problème ;)

avatar apaisant | 

Comme dit dans l'article, vraiment pas ouf pour nettoyer...

avatar Link1993 | 

Une plaque à induction avec des molettes, rien que pour ça, ça mérite un coup d'œil ! Ça n'existe pas sinon ! 😭

avatar HoulaHup | 

"les résistances électriques à l’ancienne dominent encore" : pas certain de bien comprendre. Une plaque à induction ne consomme pas plus qu'une plaque électrique non induction !

avatar Dr. Kifelkloun | 

Aux Etats-Unis, où je vis, il y a effectivement du 110V "par défaut" mais tous les appareils puissants sont sur 240V. Les normes sont assez claires et strictes... Chez moi il y a sèche-linge sur 240V, chargeur pour voiture sur 240V etc. Pour la cuisine, les américains sont tres attachés au gaz parce que c'est beaucoup plus souple (cherchez des cuisines de restaurant sans cuisinière à gaz...) et surtout beaucoup moins cher! Les gaz est bon marché aux USA. Au Canada c'est un peu différent car l'hydroélectricité est moins chère, du coup il y a plus de sèches-linges (sécheuses 😉) et cuisinières électrique (poêles 😉) en 240V.
Donc je ne prédis pas une longue vie à "Implulse". L'induction n'est pas trop dans la culture locale (peut-être quelques bobos de SF), sans compter que ça implique de remplacer toute la batterie de cuisine car ce qui est conçu pour le gaz ou l'électricité conventionnelle ne marche pas bien sur des plaques à induction... Good luck!

avatar DidTrebor | 

@Nicolas Furno
Comme souligné par plusieurs, en Amérique du Nord c'est pas du 110v pour les éléctroménagers...
(Ex: au Québec c'est du 220v)

avatar serenity | 

Ce que je ne comprends pas, c’est pourquoi combiner cela avec une plaque de cuisson, au lieu d’avoir une batterie qui alimente éventuellement les prises fortes de la maison.

avatar sailor29 | 

@serenity

Tu découvre le Tesla Power Wall 😇

avatar Karlieeuh | 

« sans inertie comme avec le gaz et avec nettement moins de pertes qu’avec des résistances électriques »

ne serait-ce pas l’inverse?

CONNEXION UTILISATEUR