Diem : la cryptomonnaie de singe de Meta est à vendre

Mickaël Bazoge |

Le projet était mal engagé dès le départ, mais là ça sent le sapin. La cryptomonnaie Diem, une initiative de Facebook (devenu Meta) qui cherchait à se lancer dans ce secteur, est en vente. Du moins les actifs les plus intéressants, ceux qui peuvent encore rapporter du vrai argent aux membres fondateurs qui ont mis des sous sur la table sans voir le début d'un retour sur investissement.

Bloomberg explique que l'association Diem est en discussions avec des banquiers d'affaires pour déterminer la manière la plus profitable de céder sa propriété intellectuelle. L'entreprise veut aussi trouver un nouvel employeur pour les ingénieurs ayant développé la technologie (au vu de la demande actuelle, ils ne devraient pas avoir trop de mal à se recaser).

En 2019, Facebook dévoilait la Libra, une devise numérique adossée à une réserve d'actifs (autrement dit un stablecoin), moins soumise aux variations spectaculaires des cryptomonnaies « classiques » comme le bitcoin ou l'ethereum. La Libra a été placée sous l'égide d'une association officiellement indépendante, Calibra, comprenant une trentaine de membres (dont Iliad). Des membres qui ont fini par quitter le radeau les uns après les autres.

Libra, Libra pas ?

Libra, Libra pas ?

Il faut dire que la crypto, qui s'est rebaptisée Diem (tandis que le portefeuille appelé Calibra est devenu Novi, tout le monde suit ?), a fait face à une levée de boucliers des régulateurs. La Fed, la banque centrale américaine, n'a pas voulu donner son feu vert au partenaire bancaire, Silvergate Bank, qui devait émettre le Diem. Sans cet accord, le jeton entrait dans une zone grise et compromettait son avenir.

En novembre dernier, le régulateur financier américain avait exprimé de sérieuses craintes sur la concentration excessive de pouvoir économique qu'une grande entreprise pourrait obtenir si tous ses utilisateurs se mettaient soudainement à payer avec une nouvelle devise.

Les ambitions de Meta dans le secteur des cryptos sont toujours présentes, d'ailleurs le groupe a l'intention d'intégrer des NFT au sein de Facebook et d'Instagram. Mais alors que Diem devait y jouer un rôle important, il lui faudra changer son fusil d'épaule.


Tags
avatar David Finder | 

Crap est Diem…

avatar Moustif | 

@David Finder

Joli !

avatar ingmar92110 | 

Avdiem que pourri

Bon ok trop capilotractée celle-là

avatar donatello | 

Je vois l'avenir du Diem bien flou.

avatar lesurfeurfou | 

@donatello

Bigeard n’aurait pas dit mieux !

avatar BitNic | 

@donatello

Excellent !

Mais attention tu vas te faire taper dessus par tous ceux qui n'ont pas d'humour...

avatar Steve Molle | 

Ils ont voulu vendre une crypto regulée …quelle drôle d’idée. Ca n’a intéressé personne.

avatar alastorne | 

Abandonner ou insister.
Diem cornélien. 😣

avatar Lucas | 

Personne ne veut payer sa Dime…

Sinon, très très bonne nouvelle que la fin de Libra !

avatar Lucas | 

En tout cas bravo pour tous vos jeux de mots ! ^^

avatar oomu | 

ben vi

une entreprise qui créé sa propre monnaie pour ses propres clients (voir ses propres employés) c'est un (encore une fois) retour au 19e siècle donc bon...

moi si j'étais vous je mettrais TOUUUUS mes sous dans l'achat de singe en jetons non fongique. Mais j'suis ptet pas votre meilleur ami...

avatar rikki finefleur | 

après les cryptos monnaies, quel nombre déjà ? on doit pas être loin des 5000 monnaies (!), la plupart étant mortes après avoir plumés le pigeon, le nft la nouvelle escroquerie.... en vogue..

CONNEXION UTILISATEUR