La puce Qualcomm concurrente de la M1 sera présentée d'ici neuf mois

Mickaël Bazoge |

Jusqu'à présent, les puces pour ordinateurs développées par Qualcomm n'ont pas réellement su trouver leur clientèle. La version de Windows pour ARM n'est pas devenue un incontournable, malgré la gamme Snapdragon 8cx dévoilée en décembre 2018. Et le travail en commun avec Microsoft sur les puces SQ1 et SQ2 pour les Surface X n'a pas donné les fruits escomptés.

Malgré tout, Qualcomm a bien l'intention de marcher sur les platebandes d'Apple avec une puce qui pourrait en remontrer aux SoC surpuissants du constructeur de Cupertino. Durant la journée dédiée aux actionnaires, le fondeur a fait un point d'étape sur le développement du futur système-sur-puce qui a l'ambition de devenir la référence en termes de performances pour les PC sous Windows.

Qualcomm veut arracher le leadership en matière d'autonomie et de performances sur la longueur, ce qui ressemble à une déclaration de guerre contre Apple et les puces M1 qui ont fait leurs preuves dans ces deux domaines. L'entreprise est tellement sûre de son coup que les innovations intégrées à ce SoC vont profiter aussi aux équipements pour mobile, pour le secteur automobile et les centres de données.

Les premiers exemplaires de cette puce miraculeuse seront livrées d'ici neuf mois, tandis que les premiers ordinateurs équipés seront disponibles en 2023. Si Qualcomm fait preuve de tant d'optimisme, c'est qu'il s'appuie sur une technologie développée par des anciens d'Apple ayant fondé Nuvia. Cette start-up avait commencé à développer des puces pour serveurs, avant que Qualcomm mette la main au portefeuille.

Qualcomm promet une puce aussi puissante que la M1 des Mac, avec l

Qualcomm promet une puce aussi puissante que la M1 des Mac, avec l'aide d'anciens d'Apple

Une acquisition qui n'a pas fait que des heureux chez Apple, le constructeur ayant porté plainte contre Nuvia pour des infractions à des clauses de non-concurrence. Le ton est rapidement monté dans les tours entre les deux entreprises.

En attendant, Qualcomm et Apple continuent de travailler ensemble, le premier fournissant ses puces 5G au second. Un contrat qui pourrait s'achever en 2024, lorsque la Pomme pourra utiliser son propre modem et uniquement celui-là. Les livraisons de Qualcomm pourraient cependant se réduire plus rapidement au fur et à mesure du développement de la puce maison : le groupe prévoit en effet que d'ici 2023 (soit l'iPhone 15 ?), il ne fournira plus que 20% du nombre total de smartphones d'Apple.

Le modem X55 de Qualcomm utilisé dans tous les iPhone 12.

La perte progressive de ce gros client signifie qu'à terme, Apple ne représentera plus qu'un pourcentage « à un chiffre » de l'activité « puces » de Qualcomm d'ici la fin de l'année fiscale 2024 (elle a pesé pour 27 milliards de dollars en 2021). Le fondeur peut toutefois s'appuyer sur les autres constructeurs qui continuent d'utiliser ses modems, comme Xiaomi, Oppo et Vivo.


Tags
avatar smog | 

@yasuo : oui, marché PC et marché Mac, mais au bout du compte ils sont quand-même en concurrence sur un certain nombre de segments. celui qui achète son PC Qualcomm n'achètera certainement pas le M1 Apple et inversement : je pense à l'utilisateur lambda qui veut autonomie, design, efficacité.

avatar yasuo87 | 

@smog

Certes mais le mec qui achète Apple n’achètera probablement pas un pc sous windows quand bien même il tournerait avec une puce Qualcomm

avatar debione | 

@ yasuo87:
Dans la majorité des non-connaisseurs acheteur comme vendeur (qui forment la majorité), en fait ils s'en branle justement de ce qu'il y a dedans.
Ils ne vont pas vendre de l'intel parce que intel = pas de risque, sinon cela invalide le fait qu'ils ne s'y connaissent pas.
Ils veulent un truc qui tourne et qui ne les changent pas dans leurs habitudes. Dans une enseigne en Suisse je regardais justement les nouveaux M1, un vendeur m'a accosté et à fait son taf. Ben pas une seule fois il n'a mentionné ARM. Ils sont encore à dire aux acheteurs que Mac c'est simple, que tout est à l'intérieur (soft) qu'il n'y a pas de virus (lol) et que nos données sont en sécurités (re lol). Bref, le discours type du type qui s'est littéralement désagrégé quand je lui ai posé la question de savoir si les fuites de mémoires avaient été corrigée sur Monterey... Il ne savait même pas ce qu'était Monterey.

avatar rikki finefleur | 

exact pour beaucoup c'est comme acheter un lave linge avec ouverture sur le haut ou frontale.. le reste....

avatar yasuo87 | 

@debione

Yep mais Intel reste connu ne serait ce que pour l’autocollant sur les pc du coup le vendeur et/ou acheteur lambda le choisira parce que c’est ce qu’il avait avant et c’est ce que ses proches ont.

avatar madmak | 

Le X86 est un frein au progrès depuis longtemps. Il faut espérer qu’il meure vite. Intel devrait y survivre, car c’est une entreprise indispensable à la souveraineté américaine dans le domaine de la gravure des puces. D’une manière mesquine, je souhaiterais bien la mort d’Intel pour toutes les avancées techniques qu’ils auront retardées par leur hégémonie. D’une manière pragmatique, je souhaite qu’il rebondisse afin que les États-Unis diminue la pression sur les Chinois au sujet de Taïwan et qu’on évite ainsi la 3e guerre mondiale.

avatar YetOneOtherGit | 

@madmak

"Le X86 est un frein au progrès depuis longtemps. Il faut espérer qu’il meure vite"

Je déteste l’ISA x86 et je suis très heureux de voir de nouveaux émerger des alternatives sérieuses.

Pour autant arguer de façon péremptoire que cette ISA, qui n’est d’ailleurs que de façade l’ISA interne des CPU Intel n’étant plus depuis longtemps du x86, est franchement osé sans apporter le moindre étayage à cette affirmation à l’emporte-pièce.

avatar YetOneOtherGit | 

@madmak

"D’une manière mesquine, je souhaiterais bien la mort d’Intel pour toutes les avancées techniques qu’ils auront retardées par leur hégémonie."

Comme souvent ici : Une tentative de rationalisation de ses goûts er dégoûts qui obère la raison 😟

avatar YetOneOtherGit | 

@madmak

"Intel devrait y survivre, car c’est une entreprise indispensable à la souveraineté américaine dans le domaine de la gravure des puces."

Pas grand chose à voir avec les enjeux que tu mets en avant.

Les produits sur lesquels Intel voient monter une concurrence, tout en conservant et de loin une domination, sont loin de représenter la plus grande part de l’activité, de la croissance et de la profitabilités.

Intel restera l’acteur dominant car c’est de loin l’acteur le plus puissant, le mieux armé et le plus diversifié 😎

avatar jujulec | 

@YetOneOtherGit

Un grand merci pour ta science que tu nous livre à longueur de lignes.
Quand on fait l'effort de la nettoyer de tous les scories qui l'enrobe et bien... on apprend des choses !!

Maintenant souvient toi de l'adage repris par le tonton de l'arachnéide "un grand pouvoir implique de grandes responsabilités" et dans tes propos moqueurs, avilissant, blessant, parfois nauséabond on ne ressent pas l'implication du héros pour guider les masses vers une vie numérique éclairée, c'est même bien souvent le contraire puisque contreproductif car épidermique pour ton interlocuteur.
Alors probablement tu me tiras "l'éducation des nazes tu t'en baslec..."
Bin oui mais tu sais être le roi au bal des nazes c'est déjà pas mal !
Et toujours mieux que d'être la tête de turc que d'autres nazes t'ont probablement fait porter dans ton enfance ou ton boulot. Je suis également en terrain connu...
Alors fait toi du bien et fait nous plaisir travaille l'indulgence, la compréhension, la patience, la pédagogie, la miséricorde et... les pieds nous viendrons te baiser !

avatar rikki finefleur | 

Qu'est ce qu'on peut lire comme bêtises..
Avec le roi de la boule de cristal et du spam à gogo.
Allez , un test , qui aurait pu prévoir ce grand retour d’AMD.. Peu de personnes.
Pareil pour la puce d’Apple aussi performante..

Alors affirmer qu'à l'avenir intel sera dans une domination totale, est vraiment navrant.
Le même nous avait dit avec IBM on va voir ce que l'on allait voir. Et bien manifestement on a pas vu grand choses, et IBM se débat et a bien perdu de ce qu'elle était.
L'avenir de l'informatique n'aura peu être rien a voir avec celle que l'on a connu, comme celui du personnal computer depuis 30 ans. Et il est fort possible qui sait que notre pc , c'est le smartphone qui lui délivrera les applications, peut être des bureaux virtuels basés sur le cloud, ne nous restera plus que l'écran.

avatar lil0 | 

Je pense que ce n'est pas une déclaration de guerre contre Apple, mais plutôt contre Intel. Les puces M1 ont montré à Qualcomm qu'avec l'ARM ils peuvent prendre des parts de marché à Intel/AMD

avatar FlodeLibourne | 

Les procs X86 d’intel ne sont pas à dénigrer, ils représentent probablement le niveau minimum à atteindre pour espérer avoir du succès 🙂

Pages

CONNEXION UTILISATEUR