La France développerait un clone du spyware Pegasus

Mickaël Bazoge |

Les autorités françaises développeraient discrètement un outil permettant aux services de renseignement et à la justice d'infiltrer des smartphones sans l'autorisation de leurs utilisateurs, selon de nouvelles informations du Monde. En quelque sorte, un clone de Pegasus, le spyware que NSO voulait justement vendre à l'État français… et qui aurait finalement refusé de signer le chèque à la fin de l'année dernière (l'Élysée a néanmoins démenti).

Crédit : Hans-Peter Traunig, licence Unsplash

Le quotidien ajoute toutefois que les capacités techniques de ce mouchard souverain demeurent loin de celles de son modèle, si efficace pour pénétrer en douce les smartphones visés et ce, sans intervention de la victime. Le sujet est particulièrement délicat, et la controverse autour de Pegasus et de NSO — encore alimentée cette semaine par la plainte spectaculaire d'Apple — ne fait qu'accroître les difficultés de mise au point d'un tel logiciel.

Les services de l'État, en particulier la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure) sont pourtant demandeurs d'un outil « à la Pegasus », ce d'autant que NSO a tout fait pour les séduire. D'autres pays n'ont pas eu ces pudeurs et ont exploité le spyware, malgré la réputation sulfureuse de NSO (même les Américains s'en méfient, parait-il) et ses liens avec les officiels israéliens.

Il faut savoir que la loi française autorise le piratage à distance des smartphones, une mesure qui est applicable depuis 2017 sous le contrôle d'un magistrat. Au sein de la DGSI, un service a justement été créé pour en tirer parti… le jour où le logiciel sera disponible, ce qui pourrait être compromis au vu du scandale NSO.


avatar debione | 

Sérieusement, vous pensez qu'une application genre Pegasus sera faite par les mêmes personnes que l'application COVID?
Ou que se genre d'application sera plutôt développée par des gens qui développent l'informatique du Rafale, des sous marin nucléaire?
Ne pas confondre développer une application et faire développer une application.

avatar eckri | 

quel pays de merde

avatar BaLo | 

C’est donc pour cela qu’ils n’ont pas été très véhéments sur le piratage du portable de Macron…

avatar Lightman | 

Je crois savoir qu'effectivement, les perquisitions numériques à distance ET à l'insu du propriétaire, sons devenues légales en France, contrairement aux perquisitions physiques. Je trouve ça grave.

Par ailleurs, de nombreuses techniques de pistage de personnes ou d'objets (voiture, sac à main) le sont devenus également.

Enfin, la loi de programmation militaire que j'ai étudiée permet, pour le dire vite… les écoutes illégales de tout un chacun en (presque) permanence !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR