Une arnaque sur internet peut en cacher une autre

Nicolas Furno |
Club iGen 👑

C'est grâce au Club iGen que nous pouvons vous offrir cet article en accès libre. Le Club nous permet de creuser des sujets qu'on ne pourrait traiter en temps normal. En plus des contenus exclusifs, les membres du Club iGen bénéficient d'un site dédié et personnalisable à souhait, et… pas de pub. Alors n'hésitez pas à nous soutenir, et abonnez-vous !

J’ai failli me faire arnaquer en voulant acheter une voiture sur Le Bon Coin. À moins que je me sois bien fait arnaquer ? Je n’ai pas envoyé l’argent demandé par l'escroc, j’ai compris ce qui se passait avant d’atteindre ce stade et à cet égard, je m’en sors bien. Mais mon argent était-il l’objectif premier de l’arnaque ou un simple bonus ? Voici le récit d'une mésaventure personnelle qui, je l'espère, vous évitera de tomber dans le même panneau.

Il faut se méfier des arnaques partout sur internet, en particulier sur les sites de petites annonces comme Le Bon Coin (image MacGeneration).

Une arnaque bien ficelée

J’ai contacté un vendeur sur le célèbre site de petites annonces pour un véhicule qui m’intéressait, à un prix qui semblait trop beau pour être vrai. Méfiant, j’ai demandé une explication sur le tarif et des preuves sur l’existence réelle du véhicule. Le vendeur a évoqué des problèmes de santé qui l’obligeaient à vendre précipitamment, ce qui n’a pas calmé mes doutes, mais il m’a ensuite transmis de multiples éléments. J’ai reçu d’autres photos et des vidéos de la voiture, ainsi que des copies de sa pièce d’identité, la carte grise du véhicule et même le bon de commande original pour prouver qu’il s’agissait d’une première main, ainsi que la facture du dernier entretien.

Avec tous ces éléments, j’ai pu vérifier moi-même que le véhicule n’était pas gagé sur le site du gouvernement. Ayant l’adresse postale du vendeur, j’ai aussi vérifié que les photos et vidéos qu’il m’avait envoyées provenaient bien des environs de son domicile, ce qui était le cas (merci Street View). Ajoutez à cela le bon de commande et l’entretien à son nom, mes doutes étaient levés et j’étais prêt à passer à la phase suivante.

Pandémie oblige, le vendeur me propose de signer une promesse de vente pour bloquer le véhicule le temps que je puisse rassembler les fonds nécessaires et prévoir le déplacement la semaine d’après. C’est une pratique courante, j’accepte sans discuter, tout comme j’accepte d’envoyer une copie de ma carte d’identité et un justificatif de domicile. Deux éléments qu’il me demande en guise de bonne foi, pour s’assurer que je ne suis pas un arnaqueur, ce qui m’a semblé être une explication satisfaisante sur le coup.

À ce stade, je ne me doute pas encore que la personne avec qui j’échange par mail et par téléphone n’est pas le vendeur légitime du véhicule, mais un tiers qui se fait passer pour lui. J’ai découvert la vérité face à la somme demandée pour bloquer la vente — 30 % du prix d’achat, quand la règle est plutôt de 10 % — puis son ton pressant au téléphone. J’ai alors fait le tour du site et j’ai trouvé une deuxième petite annonce avec les mêmes photos de la voiture, les mêmes informations dans le descriptif, mais un vendeur différent et un prix plus proche du marché.

Contacté via la messagerie du site, le vendeur légitime de la voiture m’a confirmé qu’on lui usurpait son identité depuis trois mois. Son signalement initial au Bon Coin est resté sans réponse et les arnaques avec ses informations personnelles continuent, comme le prouve celle dans laquelle j’ai failli tomber. Mon faux vendeur venait de créer un compte juste avant de publier sa fausse annonce ; je l’ai signalé auprès du site, mais il est probable que ce compte ne soit plus utilisé désormais.

C’est une redoutable tactique d’arnaque, car elle est très simple à mettre en place. Il suffit de se faire passer pour un acheteur pour récupérer photos et documents de vendeurs légitimes. Le malandrin peut alors utiliser ces photos et documents pour publier de fausses annonces et il a deux angles d’attaque pour ses arnaques. Directement bien sûr, en obtenant de l’argent lors de la signature de promesses de vente. Indirectement, en exploitant les documents transmis par les acheteurs arnaqués.

Morale de l’histoire : vous ne serez jamais trop paranoïaque sur internet

En effet, après avoir découvert le pot aux roses, la satisfaction de ne pas avoir payé un escroc a été de courte durée. J’ai vite réalisé qu’il pouvait me faire bien plus de mal avec les deux documents que j’avais envoyés, une copie de ma carte d’identité et un justificatif de domicile. Ce sont les deux documents nécessaires pour ouvrir un compte bancaire ou souscrire un crédit, par exemple. C’est assez rare que ce soit utilisé d’après le site spécialisé Signal Arnaques, mais mon faux vendeur pourrait usurper mon identité pour réaliser d’autres arnaques à l’avenir.

La photo d’une pièce d’identité est souvent suffisante pour justifier votre identité sur internet (photo jpmatth (CC BY-NC-ND 2.0)).

Avec mes documents, il peut se faire passer pour un acheteur légitime auprès de vendeurs sur Le Bon Coin ou d’autres sites de petites annonces. Cela lui permettra de collecter d’autres documents et photos et de réaliser d’autres arnaques par la suite. Malheureusement, il n’y a rien que je puisse faire contre cela. Je pourrais détruire ma carte d’identité et en demander une nouvelle, mais cela n’empêcherait en rien l’usurpation d’identité. Quant au justificatif de domicile, il sera considéré périmé dans quelques mois, mais dans l’intervalle il sera accepté par tous ceux qui le demandent, y compris une banque.

Si, comme moi, vous vous faites avoir avec une arnaque de la sorte, sachez qu’il y a une chose à faire au plus vite quand vous réalisez la supercherie. Vous ne pouvez pas porter plainte sans une preuve que votre identité a été usurpée, mais vous pouvez déposer une main courante. Cela se fait obligatoirement dans un commissariat de police ou une gendarmerie — il n’est pas possible de le faire en ligne, hélas — et c’est l’équivalent d’un dépôt de plainte, mais en préventif. Vous notifiez les autorités que vos documents d’identité ont été récupérés par une personne malveillante et vous suspectez une usurpation d’identité à venir.

La main courante ne fera rien de plus, mais cette information est alors enregistrée officiellement dans les fichiers des forces de l'ordre. Si un jour vous devez porter plainte pour usurpation d’identité, la main courante s’ajoutera à votre dossier. Elle pourra aussi vous permettre de prouver votre bonne foi, si vous deviez vous défendre suite à un fait qui vous serait reproché à tort.

La morale de cette histoire, c’est que vous ne serez jamais trop paranoïaque sur internet. J’ai été naïf de penser qu’une voiture vendue sous les prix du marché pouvait être une bonne affaire et non une arnaque. Et surtout, j’ai été naïf d’envoyer des documents personnels à une personne que je ne connaissais pas, sans penser aux préjudices que je pourrais subir avec ces éléments.

Je pensais être méfiant. Je sais bien que les arnaques sont la norme dans l’univers des petites annonces automobiles et c’est pour cette raison que j’ai demandé des explications et des preuves. Mais j’étais loin d’être assez méfiant. J’ai cru naïvement que seul le vendeur légitime du véhicule pouvait m’envoyer la carte grise, le contrat de vente et de multiples photos. Rétrospectivement, c’était idiot de ne pas envisager que je pouvais avoir une autre personne que le vrai vendeur au téléphone et par mail, mais sur le coup, je me suis fait berner.

Si vous voulez acheter une voiture, ne donnez strictement aucun document et n’envoyez pas un centime sans voir le véhicule avec le vendeur à ses côtés. C’est une règle qui ne souffre d'aucune exception, même en plein cœur d’une pandémie où l’on pourrait trouver raisonnable de fonctionner à distance. Mieux vaut passer à côté de l’affaire du siècle que de transiger sur cette règle.

Comment prévenir et réagir ?

Suite à cet article, j’ai reçu de nombreux témoignages et conseils à la fois pour éviter les escroqueries de ce type, et pour limiter la casse si cela arrive. J’ai compilé ces recommandations dans un autre article :


avatar MJ passe | 

@Vicento

Ça dépend des banques pour annuler un virement qui est déjà parti. Normalement, la banque émettrice doit demander la raison du rappel avec preuve car la banque réceptrice doit dans les faits demander légalement à celui qui a reçu l'argent s'il veut bien les renvoyer. Et il est en droit de refuser ! C'est plus simple de faire ça avec un chèque en le déclarant volé.

avatar jcp25 | 

@MJ passe

Tu as tout à fait raison.
Les virements sont aujourd'hui SEPA et donc suivre la réglementation internationale SEPA.
Mais... Il y a des cas où la banque peut refuser (saisies etc et des trucs bizarres...)

avatar Cric | 

@vicento

Un virement est irrévocable donc il n’est pas annulable par l’émetteur.
Les seuls cas d’annulation sont encadrés (erreur de la banque ou erreur technique).

avatar geo44270 | 

@Cric

Non un virement n’est pas irrévocable.
Entre le départ de l’argent et l’arrivée sur l’autre compte, la banque peut le bloquer pour suspicion de fraude. Il faut que l’émetteur le signale à sa banque et que la banque fasse rapidement son boulot pour le signaler à l’autre banque. Souvent ils demandent un dépôt de plainte pour que l’autre banque renvoi les fonds. Mais le délai est très court (-48h entre banques françaises) .
Une fois crédité sur le compte c’est effectivement compliqué de récupérer l’argent. Mais il arrive que certaines banques prélève l’argent directement sur le compte quand même (mais c’est très rare et compliqué)

avatar Cric | 

@geo44270

Un virement est irrévocable car une fois arrivé sur le compte du bénéficiaire, le donneur d’ordre ne peut récupérer les fonds (sauf les cas que j’ai cités plus haut).

Le scheme SEPA a évolué (RFRO) et permet au donneur d’ordre de demander un retour des fonds au bon vouloir du bénéficiaire.
S’il ne répond pas à la sollicitation de sa banque ou répond par la négative, on en reste là et l’émetteur du virement ne récupère pas ses fonds.

Dans le cas de suspicion de fraude que tu évoques, il est détecté au moment du traitement de l’opération (et bloqué le cas échéant): l’argent n’a pas quitté la banque du donneur d’ordre, donc c’est hors scope de notre exemple ou les fonds sont déjà sur le compte du bénéficiaire.

Les cas d’un rappel de fonds pour fraude entre banque est plus rare (par exemple sur des prélèvements sauvages où plusieurs banques de débiteurs peuvent être touchées par un créancier indélicat) et n’est pas garanti d’un retour des fonds pour autant.

avatar geo44270 | 

@Cric

Oui je suis d’accord. C’est pour ça que je met qu’un retour est parfois possible. Les termes bancaires exacts je ne maîtrise pas. Je sais qu’il y a parfois possibilité de récupérer l’argent d’un virement mais que c’est rare. C’est mieux expliqué que mon propos mais l’idée était la même.

avatar Jeamy | 

@MKO

Non, pas de la main à la main. A la banque devant le banquier qui passera l’argent au contrôleur rayon
Cela pend un peu plus de temps mais secure, et jamais de transactions le dimanche ...

avatar julien74 | 

@Jeamy

Je me suis fait payé par PayPal une fois, mais le gars était à côté de moi. Il a lancé le paiement sur son tel que je regardais, j’ai attendu d’avoir la notification de l’app PayPal sur le mien.
Je trouve la méthode assez secure aussi. Je vois pas bien comment j’aurais pu me faire arnaquer.

avatar Jeamy | 

@julien74

Oui, par Paypal mais je parle en argent liquide et seul la banque peut certifier la véracité des billets

avatar marenostrum | 

en liquide la somme est limitée à 1000€. on ne peut pas payer plus, même dans un garage. en fait ils acceptent (mais c'est interdit) si on montre les tickets du guichet.

avatar kinon | 

@Jeamy

Les banques n'ont plus de caissier comme avant.
Les dépots d'argent se font dans une boite est sont traités après...

avatar lkaritoo | 

@MKO

Certains acheteurs utilisent des faux billets.
C’est pour cette raison que j’ai arrêté de vendre mes iPhone sur le bon coin.
Sauf si l’acheteur accepte de retirer devant moi dans un lieu public.

avatar abiaad | 

@MKO

LBC propose maintenant une solution de paiement spécifique pour les véhicules. L’argent reste bloqué tant que acheteur et vendeur ne valident pas la transaction

avatar max intosh | 

Dans l’autre sens, je passe par des sites de rachat avec antenne locale. En 2017 j’ai vendu une Honda hybride en une demi heure à vendezvotrevoiture.com, payée cash à un prix correct et en 2020 je suis passé par le dépôt vente chez Ewigo, Toyota hybride vendue en 1 mois, chez qui le paiement est garanti pour le vendeur et l’acheteur bénéficie d’une garantie mécanique. Il y a bien sûr une com, mais le fait de ne pas s’occuper de la vente, d’être sûr du paiement et d’éviter une arnaque ou un vol de l’auto, ça n’a pas de prix.

avatar MKO | 

@max intosh

Typiquement le genre de site où je n’aurai aucune confiance

avatar marvel63 | 

J’avais lu un article dans une revue auto il y a quelques mois, a suite de l’arnaque est pas mal aussi : demande de passe par LBC come tiers de confiance, envoi d’un mail de phishing simulant le site LBC, envoi d’un paiement par ce biais. Et hop, le tour est joué.

L’imagination de ces malandrins est toujours impressionnante

avatar Nicolas Furno | 

@marvel63

Ah oui purée, c’est pas bête comme arnaque. Plus sophistiqué mais ça ne me surprend pas non plus.

avatar chimoult | 

Hello,
Meme aventure mais cette fois qqun se faisait passer pour moi via ma CI.
Les acheteurs sont méfiants et m’ont retrouvé sur FB ou Linkdin pour que je confirme ou pas la transaction.
J’en ai meme un qui m’a tel a mon travail !
Le bon coin = transaction de main a main

avatar Sonic Tooth | 

Pour moi, en matière de voiture ou de gratte particulièrement, il n’est d’achat sans que je me déplace. Une voiture ça ne s’achète pas sur internet, spécialement d’occasion. Il faut y aller pour voir ce qu’on achète, donc pas de nuit ni par temps de brouillard ou une pluie battante. En outre, il faut l’essayer avant d’acheter, a fortiori si elle est un peu ancienne et venir accompagné.

avatar lauraffaire | 

Merci de nous faire profiter de ton retour d’expérience.
Le bon coin ... des arnaques !

avatar Jcleon95 | 

Intéressant.
Si je dois transmette ce genre d’information j’intègrerai le logo bon coin sur les documents en plus d’effacer certaine information sur les documents

avatar jcp25 | 

@Jcleon95

Oui, c'est une idée ! Et flou ter les numéros de la CI.

avatar postman94801 | 

Après le bon coin c’est le coin des arnaques. Il existe des assurances liées aux moyens de paiement pour l’usurpation d’identité....

avatar geo44270 | 

Pour l’auteur de l’article, contactez les différentes banques en ligne (N26, nikel, carrefour banque...) car c’est le sport actuel des escrocs. Ils obtiennent des copies de documents et ouvrent des comptes en ligne pour se cacher ensuite derrière ces identités usurpées. Comme il n’y a aucun contrôle de la part des services ils sont tranquille. Si un compte est ouvert auprès d’une de ces banques, faire fermer le compte et déposer plainte.

avatar Nicolas Furno | 

@geo44270

J’ai pensé à contacter ma banque principale déjà. Pourquoi pas les néobanques mais il y en a tant, comment être sûr de ne pas louper la bonne ?

Il faudrait un système centralisé pour que ce soit efficace.

avatar geo44270 | 

@nicolasf

Je confirme qu’une base centrale serait une bonne chose...
mais un conseil, fait le tour des SAV des principales neobanques (de tête : N26, Transcash, Nickel, Ma French Bank et Carrefour Banque) ainsi que Sofinco et Cofodis.
Ça évitera de vous faire convoquer par la police ou la gendarmerie pour justifier que le compte n’est pas à vous.
Les escrocs ont la méthode, ils ouvrent ensuite des sites internet type vente de bois de chauffage et demande les paiements par virement puis retirent en liquide en DAB.
Ces comptes durent 4 à 6 mois puis sont fermés pour fraude par les services mais le mal est fait.

avatar Nicolas Furno | 

@geo44270

Oui c’est une bonne suggestion. Je vais le faire demain. Merci !

avatar Thibaud- | 

Policier ici:

Je confirme que ce genre d’arnaque devient très courant, c’est aussi beaucoup utilisé avec des fausses annonces d’appartement en location, mais la technique est la même: demande de copies des papiers d’identité, puis demande d’argent pour "verrouiller" une visite.

Souvent les gens ne se laissent pas avoir à ce stade, mais ils ont déjà envoyés leurs documents. C’est arrivé qu’ils soient utilisés pour faire un crédit à la conso. Vous ne le saurez que plusieurs mois plus tard quand vous recevrez un courrier de recouvrement...

Ce n’est pas souvent mais... ça arrive. De manière générale n’envoyez jamais rien à un particulier avant de l’avoir vu en vrai.

avatar jcp25 | 

@Thibaud-

Merci
Que penses-tu du filigrane sur les documents envoyés ET floutage des numéros ?
Un intérêt ou totalement inutile ?

avatar Kiru | 

Édifiant ! Merci !

avatar DrStax | 

Quel solution pourrait on apporter à ça en dehors d’éduquer à la prudence. Est ce que l’on pourrait pas imaginer un genre de passeport du net délivrer par l’état, qui devrait être obligatoirement utiliser sur les sites de vente. Impossible de poster une annonce sans ce passeport. En cas d’arnaque le passeport est blacklister et toutes les annonces relié automatiquement retirer quelques soit le site web.

Bien sûr ce n’est qu’une idée ouverte à débat, j’imagine bien les désavantages que cela peut aussi entraîner.

avatar heu | 

Il serait peut être une bonne chose d’envoyer des copies de pièces d’identité watermakées. Si l’objectif du destinataire est légitime, il ne devrait pas avoir besoin de s’en plaindre.

avatar alastorne | 

Merci pour le partage d’expérience. Un rappel de ce genre n’est jamais inutile.

avatar Ron Dex | 

La dernière fois, le livreur d’Amazon a pris une photo de ma pièce d’identité avec le paquet. Ça a été rapide. Je n’ai pas eu le temps de l’arrêter...
C’était pour des AirPods. Il m’a dit que son chef lui demander de faire cela à partir d’une certaine somme. Car il y avait des vols. Ce qui est sans doute vrai dans ce cas. Mais ça ne se reproduira pas !

avatar DG33 | 

@RonDex

Doigt bien placé et ça suffit

avatar Danny Wilde | 

Très bon article Nicolas ! Effectivement on en apprend tous les jours.

En ce qui me concerne, c’est avec un employé de Chronopost à mon domicile.

J’avais acheté une montre au Japon à + ou - 200€ et je savais que j’allais avoir des frais de TVA, douanes et dossiers.
Sauf que la personne qui se pointe chez moi avec mon colis me demande 300€ pour ces frais.
Surprise de ma part et lui demande le document officiel et la il me dit qu’il est garé en double file et qu’il n’a pas le temps. A prendre ou à laisser...
J’ai laissé, la montre est repartie au Japon, remboursement par PayPal ...

avatar Boris 41 | 

@Danny Wilde

Tu a laissé le colis repartir ? Un coup aussi gros, j’étais au dépôt Chronopost dans la demi-heure et je demandais des comptes jusqu’à ce qu’ils fassent revenir le livreur. Pas moyen de laisser des pourris pareils s’en sortir et conserver leur boulot.

avatar DG33 | 

@Boris 41

Idem j’aurais appelé Chrono pour qu’ils chopent l’employé (ou le prestataire du dernier km)

avatar MacGruber | 

Merci pour ce rocambolesque retour d’exp.
Et désolé pour toi.

avatar dan38 | 

J'ajoute sur les images envoyées quelque chose comme : valable pour l’achat de XXX le jj/mm/AAAA

avatar Namingway | 

Lol, ça fait des mois maintenant qu’il y a des arnaques du type « usurpation d’identité » sur LBC, à tel point qu’on ne peut quasiment plus rien vendre sur ce site. J’ai mis 4 mois à vendre mon iPhone 11 Pro Max alors que les années précédentes en 1 semaines c’était plié. À chaque fois on me demandait soit une copie de ma CNI, soit un RIB, soit la facture et après plus de nouvelles, et bizarrement quelques heures plus tard je retrouvais ma facture en photo sur une autre annonce...

avatar ineedsomebodyhelp | 

Renseignez-vous sur le site Gens de Confiance qui est né à cause de ces arnaques à répétition...
vidéo de présentation

avatar Samka | 

Mon fils s’est fait arnaquer avec un virement de 500€ pour un MacBook il y a quelques années, la société générale a accepté le paiement à un vrai numéro de compte mais à un faux nom, ils m’ont expliqué qu’en France on pouvait ne pas donner son vrai nom pour recevoir un virement

avatar AppleSilicon | 

Leboncoin c’est devenu inutilisable et ils ne font absolument rien pour lutter contre les arnaques alors que des techniques existent. C’est navrant. Perso je n’utilise plus du tout à cause de ça.

avatar louisb | 

Merci pour ce témoignage. Presque tombé dans le « même » panneau il y a qqs semaines pour un appart à Paris, sur Seloger.com (si ça peut aider à prévenir des utilisateurs de ce site !)
(Dans Aperçu, les CNI-> ajouter des carrés blancs sur les numéros importants et exporter en format JPG. Puis si pas arnaque transférer la vraie copie.)

avatar Garfield3 | 

C'est hallucinant je serai probablement tombé dedans. C'est triste c'est les gens les plus honnêtes qui sont les premières victimes et ça rend tout le monde mafiant..Perso tant qu'il n'y aura pas de réponse ferme face à ce genre de délinquance c'est a dire même les petits délits doivent être jugés et sanctionnés ça n'ira pas en s'améliorant.

avatar Dziga_Vertox | 

Le Bon Coin.
C’est quand même encore une fois sur deux de la grosse merde.

avatar frankm | 

L’avantage du Bon Coin et autres, c’est qu’ils légitiment encore plus un achat chez un garagiste. On moins, on sait sciemment de combien on se fait arnaquer !

avatar ducati33 | 

Les personnes qui on signalé que l’annonce est une arnaque et que le Bon coin ne fait rien, faites des copie d’écran du signalement et une copie de l’annonce pour bien montrer que le bon coin n’as pas bloquer l’annonce et n’hésiter pas a transmettre à la répression des fraudes. Comme cela le bon coin pourra prendre des amendes.

Dans quelques années je pense que tout compte sera obligé de passer par un kyc ( selfie avec la carte d’identité pour bien prouver que c’est la bonne personne ) et les compte ne seront plus anonymes.

avatar esclandre77 | 

Y'en a encore qui vendent / achètent sur LBC ? Etonnant

Pages

CONNEXION UTILISATEUR