Environnement : pour Xavier Niel, le gouvernement manque de courage

Mickaël Bazoge |

Le groupe Iliad va investir un milliard d'euros sur les quinze prochaines années pour réduire son empreinte environnementale. L'objectif est triple : parvenir dès cette année à un approvisionnement en électricité 100% d'origine renouvelable ; en 2035, la maison mère de Free vise « 0 émission nette » sur ses émissions directes. Puis, en 2050, 0 émission nette sur les « émissions les plus significatives ». Le tout au travers de « dix engagements pour le climat » compilés sur cette page.

L'abonnée Free (en France) et en Italie (Iliad) consomme en moyenne 2,3 kg de CO2 par an, « l'équivalent de 12 heures de chauffage »1. Parmi les engagements dont le but est de réduire encore cette empreinte carbone, figurent entre autres l'amélioration de l'efficacité énergétique des réseaux fixes et mobiles, des centres de données Scaleway « à très haute performance environnementale », le renforcement de la performance environnementale des Freebox, un investissement dans les puits de carbone, ou encore la mise en place d'un suivi régulier des progrès réalisés.

Le livret d'Iliad donne tous les détails sur la feuille de route d'Iliad, et sur le mantra de l'entreprise en matière d'environnement : « L’objectif n’est plus, pour une entreprise, d’être neutre, mais de contribuer à la neutralité: le processus n’est plus statique, mais dynamique. L’entreprise doit viser non plus à atteindre une neutralité ponctuelle et immédiate, mais à gérer dynamiquement sa performance climat afin de maximiser sa contribution à l’atteinte de la neutralité mondiale ».

Un des aspects intéressants de cette démarche est l'accent mis sur la 5G, allant à rebours du discours qu'on entend chez des organisations écologistes et certains hommes et femmes politiques. Pour Iliad, la 5G est la première technologie mobile « green by design », elle a intégré des fonctions d'économie d'énergie avancées dès sa conception : « Une antenne 5G permettra ainsi de transporter jusqu’à 10 fois plus de données qu’une antenne 4G, avec une consommation d’énergie maîtrisée ».

Cet argument d'une 5G « écolo » rejoint ce que disait Stéphane Richard, le patron d'Orange, sur le même sujet (lire : « Obscurantisme », « écologie punitive » : Stéphane Richard tape dur sur les opposants à la 5G). Iliad appelle d'ailleurs à un travail en commun : régulateur, sous-traitants, concurrents, tous doivent mettre la main à la pâte. Y compris… le gouvernement. Le Figaro rapporte le coup de gueule de Xavier Niel lors de la conférence vidéo de présentation des engagements d'Iliad.

On est coincé entre les déclinistes et un pouvoir politique qui ne fait rien. Les politiques manquent de courage. Et quand ils n'ont pas le courage de prendre les mesures qui sont nécessaires, c'est à la société privée de s'en charger. D'une manière législative, ils ne feront rien, ça ne sert à rien d'attendre.

Le fondateur d'Iliad est pourtant un proche d'Emmanuel Macron, mais les ponts semblent coupés. Xavier Niel a aussi en tête le subventionnement des smartphones pratiqués par la concurrence (et parfois, par Free Mobile…), qui encourage les consommateurs à changer fréquemment de smartphones. Un gâchis pour l'environnement, alors que ces appareils représentent 70% de l'empreinte écologique du numérique en France.

Free est en guerre contre les autres opérateurs sur le sujet : en avril 2020, le trublion réclamait 612 millions d'euros à Bouygues Telecom devant le tribunal de commerce de Paris pour concurrence déloyale. Pour Free, la subvention d'un smartphone est « un crédit à la consommation et une pratique trompeuse ». Dans le cadre de ses engagements, Iliad se fixe pour objectif de concevoir des produits qui consomment de moins en moins et qui peuvent être réutilisés et recyclés.

En plus du « refus d’une politique commerciale de renouvellement anticipé des terminaux mobiles », Iliad annonce d'ailleurs un effort sur la collecte au sein des Free Centers ainsi que le réemploi ou le recyclage des terminaux mobiles.


  1. Iliad compte 13,4 millions d'abonnés mobiles en France (6,8 millions en Italie) et 6,6 millions dans le fixe.  ↩︎


avatar weagt | 

@loludovic31

Tout à fait, les voitures électriques ça pollue moins en fonctionnement mais en fabrication et entretien c'est une toute autre histoire, surtout avec l'augmentation de l'électronique et informatique embarquée.

avatar loludovic31 | 

@weagt

Oui j’ai l’impression que malheureusement ce qu’on appelle « écologie » est souvent un simple déplacement du problème.. dans l’automobile ça se voit particulièrement. Je le vois aussi avec les critair qui aurait pu être une bonne idée mais ne sont basé que sur l’année du véhicule ce qui créer des choses étranges par exemple ma petite clio 1 de 92 et son petit moteur est interdite alors que même le plus gros des suv de 2tones et son v6 de 300cv n’a aucun problème à rouler dans le centre ville à partir du moment où il est à peu près récent :/ on aurait dû attribuer les critair en fonction de la pollution réelle des véhicules re testé à chaque contrôle technique par exemple ça aurait été bien plus juste. Mais la encore le but à mon avis c’est de relancer la vente de véhicules neuf

avatar Jacalbert | 

@loludovic31
Oui j’ai l’impression que malheureusement ce qu’on appelle « écologie » est souvent un simple déplacement du problème..

Comme le Bio - actuellement tout est Bio, de la poudre à lessiver à la salade et bien sûr j’en passe …

avatar jean_claude_duss | 

oui j'ai halluciné en voyant des voitures de 300Cv en critair 1;
l'écologie c'est pas la voiture électrique, c'est supprimer les voitures et faire du vélo ou du transport en commun quand c'est possible.

avatar loludovic31 | 

@jean_claude_duss

Je suis pas fan de l’idée de supprimer la voiture, je trouve que ça apporte une certaines libertés après évidemment il faut réduire son utilisation mais par exemple moi qui habite en ville j’ai toujours besoin de la voiture pour amener régulièrement mon chien à la campagne ou autre :) et j’aime bien conduire aussi mais voilà c’est comme tout il fait avoir une utilisation raisonnée sans forcément se priver de tout :)

Je n’aime pas l’idée de l’écologie punitives qui « interdit » des choses. j’estime que l’écologie ne doit pas se faire au détriment des libertés et des passions des gens sinon elle perd un immense intérêt à les yeux (ai je vraiment envie de sauver la plante si cela m’empêche d’être heureux? Je crois que non personnellement) donc je penses qu’ils faut faire au mieux à son échelle sans pour autant renier ses passions et ses envie. C’est comme l’alcool en soit on peu en profiter mais il faut pas faire d’excès ^^
Et il y a quelques choses dont on n’ose pas parler aussi au niveau écologique c’est l’augmentation incessante de la population mondiale il faut pas être naïf il y aura de toute façon un jour où nous serons trop nombreux pour avoir suffisamment de ressources et on aura du mal à trouver des solutions.. j’avais vu un article qui expliquait que l’espèce humaine est la seule qui ne se limite pas naturellement dans son expansion, beaucoup d’espèces se régulent seule selon l’espace dont elles dispose c’était intéressant

avatar jean_claude_duss | 

"moi qui habite en ville j’ai toujours besoin de la voiture pour amener régulièrement mon chien à la campagne ou autre :) "

--> c'est une utilisation assez futile (no offense hein !)
il est probablement possible de trouver des moyens de le faire autrement.
il est aussi surement possible de se partager une voiture à plusieurs.

"Je n’aime pas l’idée de l’écologie punitives qui « interdit » des choses. j’estime que l’écologie ne doit pas se faire au détriment des libertés et des passions des gens"

--> mon non plus j'aime pas, mais si on doit diviser nos émissions par 8 comment on fait ? sans des interdictions ca ne passera pas. Nous en temps qu'humains on a besoin de limites. Et c'est ces limites qui garantissent nos libertés. Nos libertés de se balader dans la rue le soir sans avoir peur de se faire zigouiller ou détrousser : c'est interdit et c'est puni. ça permets de jouir d'une certaine liberté. Pareil pour les limitations de vitesse. ça prêts d'être sur la route dans une relative sécurité.
Si la liberté de prendre l'avion ou de rouler 30000 Km par an n'est pas sompatible avec le maintient de la vie sur terre dans un environnement qui n'est pas une guerre totale on fait quoi ? a ce moment les libertés seront bien terminées.

"sinon elle perd un immense intérêt à les yeux (ai je vraiment envie de sauver la plante si cela m’empêche d’être heureux?"

--> oui, c'est bien le problème. Toutes nos valeurs sont a réinventer. il faut réussir à se réinventer. comprendre que pouvoir se balader dans un bois a coté de chez soi, c'est aussi chouette que d'aller faire de la moto, que de prendre des vacances en train en France c'est aussi cool que la thaïlande en avion. que de pouvoir sortir dans la rue sans risquer de se faire tuer ou de mourir cramé par le soleil c'est aussi du bonheur.
Tu peux décider d'être heureux pour toi et d'en avoir rien à foutre de ceux qui viennent après, c'est recevable. C'est égoïste mais c'est l'idée des politiques de droite pour lesquelles on vote. Mais il faut bien comprendre que si tu l'a pas 70 ans, cette privation de liberté forcée du va aussi te la prendre dans les dents à partir de 2030. Tu pourra dire : bon, c'est la merde de merde, mais j'aurai bien profité en étant enfant.

"Je crois que non personnellement) donc je penses qu’ils faut faire au mieux à son échelle sans pour autant renier ses passions et ses envie. C’est comme l’alcool en soit on peu en profiter mais il faut pas faire d’excès ^^"

--> oui, a savoir que 100% des français sont en excès de planète ;-)

"Et il y a quelques choses dont on n’ose pas parler aussi au niveau écologique c’est l’augmentation incessante de la population mondiale"

--> si si on peut en parler, mais le souci ne vient pas de la. le soutiens vient à 80% Des 20% les plus riches. Entre autres de nous les français. S'il y avait uniquement 30 milliards de gens qui vivent comme vivent les africains la terre n'aurait pas de problèmes de ressources.
Donc oui, il faut probablement limiter les naissances, mais penser que c'est le problème c'est totalement faux.

"il faut pas être naïf il y aura de toute façon un jour où nous serons trop nombreux pour avoir suffisamment de ressources et on aura du mal à trouver des solutions.."

--> c'est je cas depuis 1969. les conséquences c'est une extermination massive des populations animales, la déforestation et le dérèglement climatique. Dans ce contexte, un rapport de la Banque mondiale de mars 2018 évoque 143 millions de migrants climatiques d'ici à 2050 et l'ONU chiffre même ces futurs flux à 1 milliard de personnes sur la même période.
Si t'es encore vivant en 2050 ça veux dire : guerre totale dans tous les pays.

"j’avais vu un article qui expliquait que l’espèce humaine est la seule qui ne se limite pas naturellement dans son expansion, beaucoup d’espèces se régulent seule selon l’espace dont elles dispose c’était intéressant"

--> c'est aussi la seule a détruite son écosystème et toutes les autres espèces.
le problème c'est pas la place qui manque. C'est le mode de vie et de consommation des plus riches !

avatar fte | 

@jean_claude_duss

"--> c'est aussi la seule a détruite son écosystème et toutes les autres espèces."

C’est faux, d’autres espèces ont causé de massives transformations d’écosystèmes. Les éléphants d’Afrique sont par exemple responsables de déforestation de régions entières...

Plus généralement, les espèces sans prédateurs sont toutes responsables de grandes transformations écologiques. L’humain a colonisé la planète entière et a inventé des outils de transformation extraordinairement efficaces, c’est la différence majeure.

Certes l’humain a donné l’impulsion, mais l’Australie n’est pas devenue un grand désert par les actions de l’homme, mais bien par une espèce (importée) sans prédateurs.

Bref. Il nous faut un prédateur. Problème écologique réglé. Le COVID est un bon début.

avatar IceWizard | 

@fte

« Certes l’humain a donné l’impulsion, mais l’Australie n’est pas devenue un grand désert par les actions de l’homme, mais bien par une espèce (importée) sans prédateurs. »

Ça se discute. Tu parles de l’Australie actuelle, mais l’Australie était bien différente avant l’arrivée des premiers humains. Les gros herbivores ont disparus en quelques milliers d’années, ainsi que leurs prédateurs. Le climat a changé, tandis que la végétation. Sans l’arrivée des chasseurs-cueilleurs utilisant le feu, l’écologie de l’ile serait certainement bien différente.

Le même schéma s’est reproduit un peu partout dans le monde, là où les premières tribus utilisatrices du feu arrivent, le gros gibier meurt en quelques milliers d’années, la végétation se modifie et le climat change. Le phénomène a été accentuée en Australie à cause de sa petite taille.

avatar Hasgarn | 

@fte

A propos des éléphants, c’est faux et très bien documenté.

D’ailleurs, si c’était vrai, ils auraient disparu depuis longtemps et leur environnement avec.

https://www.youtube.com/watch?v=vpTHi7O66pI&list=PLgUlGviL1uSPeFvkBh9D2_...

avatar loludovic31 | 

@jean_claude_duss

Je suis à la fois d’accord avec tes arguments et la fois mitigé sur certains point.
Pour balader mon chien c’est compliqué de faire autrement (tarifs des train, animaux non acceptés dans les transports en commun etc ..)
Souvent je pars dans des recoins vraiment inhabités de campagne où je sais que je serait tranquille et dans la nature totale pour mon chiens et je vois vraiment pas comment faire sans voiture ^^
Partager sa voiture oui je l’ai fait quand j’habitais à Toulouse et que j’étudiais à Albi j’ai fait beaucoup de covoiturage :) mais il y a d’autre jour où j’ai juste envi d’être peinard dans ma voiture et écouter ma musique en fumant ma clope ^^

Le fait de se réinventer oui et non je penses qu’on ne doit pas se changer entièrement je veux dire une passion ça fait parti de soi c’est viscéral , j’aime conduire j’aime entretenir ma voiture ça me procure une sensation de joie énorme et même si j’aime aussi les balade en montagne et la nature j’ai tout de même besoin de la mécanique pour être heureux c’est comme ça .

Mais par contre je suis tout à fait apte à changer certaines habitudes ça oui mais pas à me changer entièrement.

Sur les limite et les interdictions je suis tout à fait d’accord avec toi mais le Problème aujourd’hui c’est qu’on en perd plus qu’on en gagne malheureusement. Et l’écologie fait malheureusement partie de ce qui nous en fait perdre , le problème c’est de savoir jusqu’où cela nous en fera perdre. Quand ma mère (venant de la campagne d’une famille modeste ) me parle de sa première voiture elle en a encore la nostalgie ce fut pour elle le début des viré en ville , des expéditions entre amis etc .. aujourd’hui on va perdre Petit à périr une liberté de mouvement et c’est triste. On s’oriente vers une vie de plus en plus citadine et je trouve ça dommage. Concernant les voyage je fais partir de ceux qui essaient de partir pas trop loins souvent en restant en France mais j’ai des amis qui ont un besoin de découvrir le monde et qui prennent beaucoup l’avion. La aussi je penses que le mieux c’est de faire attention sans pour autant se priver complètement

Et pour finir je rajouterais que pour l’écologie il y a des choses à faire comme relocaliser la production en règle générale mais on préfère souvent remettre en cause le rythme de vie des gens plutôt que ça ..

Mais après je penses qu’on ne pourra jamais tombé d’accord car dans l’absolu je serait plus pour continuer à profiter jusqu’à la fin plutôt que de se limiter de plus en plus pour tenter désespérément de sauver la terre en se retrouvant avec des libertés restreintes à leur maximum ^^

avatar barbe | 

@jean_claude_duss : Mon cher Duss je plussoie à 100%.
Quand on pense que rien que sur le volet "changement climatique" il faudrait chaque année réduire nos émissions de CO2 d'autant qu'en 2020, et que l'on voit les levées de boucliers - je veux ma liberté, je ne peux pas vivre sans ma voiture (et comment faisaient nos aieux? Ma mère faisait 15 bornes à pied tous les jours pour aller à l'école dans son enfance quand beaucoup de gens ne sont pas prêts à faire 1 km à pied pour acheter leur pain) etc. je pense que nous allons au devant de sérieux problèmes.
Sans compter que le volet CO2 n'est qu'un problème parmi d'autres.

Quant à ce cher Niel qui traite ceux qui s'opposent au "progrès" de déclinistes, il est le premier à savoir que 1/la partie réseau n'est qu'un fraction des émissions de CO2 émises et des ressources consommées, les appareils et leur fabrication concentrent la majorité des problèmes. Durer, durer, durer est le maitre mot (et pas 5 ans c'est risible) 2/Une techno qui divise par 10 la consommation par unité (ça reste à voir) mais qui multiplie par 100 les besoins n'amènera pas, in fine, à une réduction de la consommation globale.

Le problème actuellement c'est qu'il y a une opposition franche entre ceux qui veulent faire comme avant, foncer tête baissée et ceux qui veulent renverser la table. La vérité c'est qu'il existe une voie entre les deux mais ça nécessite de quantifier les économies à réaliser et de définir un cap. Non on ne reviendra pas à l'âge de pierre, mais oui il va falloir sérieusement revoir notre mode de consommation et limiter les plaisirs égoïstes.

avatar Billytyper2 | 

@jean_claude_duss

"-> c'est aussi la seule a détruite son écosystème et toutes les autres espèces."

Et pour les parasites détruisant leurs écosystèmes ?

avatar CorbeilleNews | 

@jean_claude_duss

Le problème en fait c’est les mauvaises habitudes des plus riches qui même quand on essaie de leur faire comprendre on se fait insulter de « communiste » 😀

Paradoxalement ces conservateurs aiment la fuite en avant, c’est quand cela les arrange finalement.

Faut pas les bousculer dans le changement de leurs avantages : maisons secondaires, gros SUV, voyages en avion plusieurs fois par an, loisirs polluants... avec derrière la réponse ah mais on ne peut plus rien faire, oui mais ça ca fait des années qu’on le dit, il y a un moment va falloir arrêter de faire l’autruche !!!

avatar Un Type Vrai | 

Avoir un chien pollue, il faudrait lui coller une vignette aussi tiens !

(attention, second degré)

avatar onclebobby | 

@jean_claude_duss
le seul vrai transport écolo, c'est la marche! Le vélo, faut faire fondre du métal pour le fabriquer, donc ça pollue, les transports en commun ça pollue aussi que ça au gaz, életrique etc.

avatar jean_claude_duss | 

Oui je sais bien mais si tu bosse à 10 Km la marche c'est faisable (c'est fait par des millions d'africains tous les jours) mais c'est chiant. le vélo permet d'aller vite.
un vélo t'as un peu de métal mais en l'entretenant il dure 50 Ans sans problème. sur sa durée de vie c'est RIEN par rapport a ce que ça fait économiser par rapport a une voiture.

oui les transports polluent mais l'idée c'est pas d'arrêter de vivre c'est de trouver les bons moyens dans tous les aspects de notre vie.

un paris Marseille pollue 26x plus en avion qu'en train par exemple.
Même un vélo electique consomme entre 30 et 35x moins qu'une Zoe ou une Tesla.

avatar Slaine | 

@jean_claude_duss

C'est toi qui va faire les courses et porter les enfants à l'école tout ça en vélo à 50km aller-retour. Y'a que les bobos des villes pour penser comme ça.

Et les transports en commun bas de gamme, bonder de gens avec les odeurs de sous de bras non merci je préfère ma voiture tout confort pas besoin de masque je ne crève pas de chaud l'été avec la clim et de la bonne musique.

Il faut arrêter de fantasmé avec l'écologie le réel et quotidien de beaucoup de français n'est pas compatible avec le sans voiture surtout à la campagne.

Le métro boulot dodo on laisse ça aux parisiens névrosé nous on préfère aller à la plage et prendre le temps de vivre et je m'en fou si ma voiture pollue je vis point barre.

avatar jean_claude_duss | 

"C'est toi qui va faire les courses et porter les enfants à l'école tout ça en vélo à 50km aller-retour. Y'a que les bobos des villes pour penser comme ça."

--> Ha, tu as des enfants c'est intéressant ca. Tu pense que c'est quoi le plus important, de surtout rien changer a notre confort ? ou essayer de réorganiser des choses pour qu'ils puissent avoir un avenir ? 50 Km pour emmener les enfant a l'école il faudrait faire des stats mais je pense que ça fait peut de monde. Et pour ceux qui il y a des ramassages scolaires en général. Ne pas faire de cas particuliers des généralités. et 25Km pour des courses tu dois etre vraiment dans l'endroit le plus perdu de France.

"Et les transports en commun bas de gamme, bonder de gens avec les odeurs de sous de bras non merci je préfère ma voiture tout confort pas besoin de masque je ne crève pas de chaud l'été avec la clim et de la bonne musique."

--> oui moi aussi je préfère la voiture !

"Il faut arrêter de fantasmé avec l'écologie le réel et quotidien de beaucoup de français n'est pas compatible avec le sans voiture surtout à la campagne."

--> il faut arrêter de fantasmer avec ce mode de vie non soutenable. le changement il sera la, de gré ou de force, c'est des math et de physique, pas des idées de bobo.

"Le métro boulot dodo on laisse ça aux parisiens névrosé nous on préfère aller à la plage et prendre le temps de vivre et je m'en fou si ma voiture pollue je vis point barre."

--> c'est bien, tu en parlera a tes enfants dans 20 ans ;-)

avatar Slaine | 

@jean_claude_duss

50 km c'est pour les grosses et surtout le boulot et les courses c'est du local de chez local contrairement à ce que tu penses et je ne prend pas la voiture pour aller à la plage tous les week-ends comme les parigos vu qu'elle est au bout de mon jardin.

Je ne connais pas l'avenir mais si la guerre civil pète nous on aura à boire et à manger en grande quantité et suffisamment d'armes pour se protéger alors que dans les villes je donne pas cher de la vie des citadins.

avatar jean_claude_duss | 

@Slaine

Ha oui, ça donne envie...

avatar Un Type Vrai | 

Le but de CritAir n'est pas la pollution, mais le renouvellement du parc automobile. Faire payer les citadins qui n'ont pas changé leur voiture depuis 10 ans, c'est moins douloureux que d'augmenter le prix du carburant dans les campagnes. Diviser la pression...
Mais honnêtement, une voiture qui ne pollue pas est une voiture qui n'est pas fabriquée. Donc rouler en vieille Clio sera toujours moins polluant que de la mettre à la casse.

avatar Silverscreen | 

@weagt

Les voitures électriques polluent plus à la fabrication mais le potentiel d’innovation (vs le thermique) et de croissance ne ferme pas la porte à des procédés bien moins polluants (recyclage des composants et terres rares des batteries) là où la pollution du thermique, une fois dans l’air, n’est plus rattrapable.
Je suis persuadé que 20 ans d’innovation sur les véhicules électriques nous mènera bien plus loins que sur le thermique, une fois que toute l’industrie auto sera impliquée. La même évolution potentielle que pour les ordis personnels (on a divisé par combien le coût énergétique en 20 ans, éliminé combien de substance dangereuses).
Sans compter l’impact sur la rentabilité des transports partagés (entretien, coût de fabrication).

Le vrai problème des voitures, c’est leur nombre.

avatar Slaine | 

@loludovic31

En même temps une voiture électrique ça coûte cher et quand tu a les moyens t'a pas envie de te retrouver dans une twingo des années 90. Les clients veulent des écrans alors on met des écrans.

avatar loludovic31 | 

@Slaine

Je dis pas le contraire :) mais ducoup le côté écologique est discutable c’est plus pour se donner bonne conscience ^^

avatar Slaine | 

@loludovic31

Oui c'est clairement le cas c'est le marketing qui a rendu l'écologie sexy et classe, on vit dans une société de paraître et c'est ça le problème.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR