Apple supprime l'app d'extrĂȘme droite Parler, Twitter suspend le compte de Donald Trump 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise Ă  jour 10/01, 2h — Apple a supprimĂ© l'app Parler de l'App Store, un peu plus de 24 heures aprĂšs avoir prĂ©venu l'Ă©diteur (Google a fait de mĂȘme la nuit derniĂšre). Dans un communiquĂ©, le constructeur explique avoir toujours acceptĂ© les diffĂ©rents points de vue, mais qu'« il n'y avait pas de place sur notre plateforme pour les menaces de violence et d'activitĂ© illĂ©gale ». L'application n'a pas pris les mesures adĂ©quates pour rĂ©gler le problĂšme de la prolifĂ©ration de ces menaces, poursuit le constructeur. Parler sera suspendu de l'App Store tant que ce problĂšme ne sera pas rĂ©solu.

L'application, qui a caracolĂ© en tĂȘte du classement de la boutique d'Apple, ne peut donc plus ĂȘtre tĂ©lĂ©chargĂ©e. En revanche, ceux qui l'ont tĂ©lĂ©chargĂ© avant le bannissement sont toujours en mesure de s'en servir. Selon le courriel envoyĂ© Ă  l'Ă©diteur de l'application, Apple explique que le processus mis en place par Parler pour modĂ©rer le contenu ou empĂȘcher la diffusion de contenus dangereux ou illĂ©gaux avait Ă©tĂ© insuffisant.

On apprend que Parler, qui se fait fort d'offrir la liberté d'expression la plus totale à ses utilisateurs, a une sorte de « task force » temporaire dédiée à la modération. Mais cette réponse a été jugée insuffisante par la Pomme, « étant donné la prolifération généralisée de contenus préjudiciables ». L'App Store ne ferme pas la porte à un retour de l'application, « si [elle] démontre votre capacité à modérer et à filtrer efficacement le contenu dangereux et nuisible ».

Les utilisateurs de Parler risquent de rencontrer de sĂ©rieuses difficultĂ©s dĂšs ce dimanche : Amazon a en effet dĂ©cidĂ© de couper l'accĂšs aux serveurs AWS qui hĂ©bergent le service. À moins de trouver un nouvel hĂ©bergeur dans les prochaines heures, Parler risque bien d'ĂȘtre complĂštement inaccessible.


Article d'origine 09/01 — Apple a donnĂ© 24 heures aux dirigeants de l'application Parler pour mettre en place une politique de modĂ©ration. Le rĂ©seau social risque sinon une « interruption de la disponibilitĂ© de l'app sur l'App Store », autrement dit Apple a le doigt sur le bouton de suppression de l'application, explique Buzzfeed News sur la foi d'un courriel envoyĂ© par le constructeur Ă  l'Ă©diteur de Parler. Cette demande risque d'ĂȘtre difficile Ă  mettre en Ɠuvre.

LancĂ© en 2018, Parler est un clone de Twitter qui se prĂ©sente comme un espace de discussion sans modĂ©ration. C'est devenu le repaire de toute l'extrĂȘme droite amĂ©ricaine, des nĂ©o-nazis aux complotistes, en passant par les suprĂ©macistes blancs et bien sĂ»r les fans de Donald Trump. Ce rĂ©seau social nausĂ©abond a Ă©tĂ© crĂ©Ă© par la sociĂ©tĂ© The Henderson, dont le credo est de proposer une « alternative » aux rĂ©seaux sociaux grand public en permettant l'expression complĂštement libre de la haine.

Apple explique avoir reçu plusieurs plaintes concernant du « contenu répréhensible » sur Parler, qui a servi à « planifier, coordonner et faciliter les activités illégales à Washington le 6 janvier ». Des événements qui ont entraßné des « pertes de vies, des blessures et la destruction de biens ». Des activités illégales qui se poursuivent encore aujourd'hui.

Évidemment, tout cela contrevient aux guidelines de l'App Store : « un contenu qui menace le bien-ĂȘtre d'autrui ou qui vise Ă  inciter Ă  la violence ou Ă  d'autres actes illĂ©gaux n'a jamais Ă©tĂ© acceptable sur l'App Store », poursuit Apple dans son courrier. Plus prĂ©cisĂ©ment, l'app Parler enfreint les rĂšgles 1.1 et 1.2 qui touchent au contenu des apps.

L'assaut ahurissant du Capitole de Washington par des troupes de partisans violents de Donald Trump, chauffés à blanc par le discours hors sol du président américain, a finalement ouvert les yeux aux plateformes en ligne. Facebook a fermé le compte de l'hÎte actuel de la Maison Blanche jusqu'à l'investiture de son successeur légitimement élu, Joe Biden, le 20 janvier. Twitter a bloqué le compte de Donald Trump pendant 12 heures, puis a fini par complÚtement le suspendre pour « incitation à la violence ».

Twitter a suspendu le compte @realDonaldTrump indéfiniment.

YouTube a grondĂ© en prĂ©venant que les vidĂ©os comportant de fausses affirmations sur les rĂ©sultats de l'Ă©lection recevraient un blĂąme synonyme d'exclusion pendant sept jours — le compte de Trump vit dĂ©sormais sous cette menace. Reddit a fermĂ© les portes de la communautĂ© r/donaldtrump, un autre repaire de partisans du prĂ©sident US. Twitch a fermĂ© le compte de Donald Trump. MĂȘme Shopify a bouclĂ© les boutiques officielles de Trump.

C'est maintenant l'app Parler qui pourrait ĂȘtre supprimĂ©e des rayons de l'App Store. Et il est fort probable qu'elle le soit dans les heures Ă  venir. John Matze, le CEO du rĂ©seau social, a expliquĂ© qu'il n'Ă©tait pas responsable de ce qui se passait sur sa plateforme. Mais ça ne suffira sans doute pas Ă  sauver son application



Source
Image d'accroche : Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0
avatar macbookpro2016 | 

[Modéré. MB]

avatar Xap | 

@MacG

C’est fou, dĂšs qu’un de vos article traite de l’extrĂȘme droite, du racisme, des avancĂ©es pour les droits des minoritĂ©s en tout genre etc..., c’est de suite une ruĂ©e de la frange la plus nausĂ©abonde de vos lecteurs.

J’ose espĂ©rer qu’il ne s’agit que d’une faible proportion de votre lectorat mais vous ne devriez pas hĂ©siter Ă  fermer les commentaires de ce genre d’article Ă  l’avenir (il me semble d’ailleurs que vous l’avez dĂ©jĂ  fait rĂ©cemment).

Ça fera du bien Ă  tout le monde et au passage ça apprendra peut ĂȘtre Ă  certains comment les entreprises privĂ©es peuvent gĂ©rer la libertĂ© d’expression comme elles l’entendent.

avatar bibi81 | 

J’ose espĂ©rer qu’il ne s’agit que d’une faible proportion de votre lectorat mais vous ne devriez pas hĂ©siter Ă  fermer les commentaires de ce genre d’article Ă  l’avenir (il me semble d’ailleurs que vous l’avez dĂ©jĂ  fait rĂ©cemment).

Ce n'est pas en cachant la poussiÚre qu'on la fait disparaßtre. Au contraire il vaut mieux laisser la possibilité de commenter et reprendre chaque commentaire nauséabond.

avatar Xap | 

@bibi81

Les reprendre comment?

En démontant leurs arguments 1 par 1?
En donnant des faits aux sources vérifiables?
En apportant des arguments rationnels?

Rien de tout ça ne fonctionne.

D’ailleurs on en a la dĂ©monstration dans les 300 commentaires ci-dessous: parmi les les personnes qui pensent que la libertĂ© d’expression doit tout permettre, incluant l’incitation a la haine raciale et une tentative de coup d’état, combien ont changĂ© d’avis?

0.

avatar Xap | 

*600 commentaires

avatar reborn | 

Du coup ils vont supprimer Telegram aussi ?

Et que va faire Google avec son PlayStore ?

avatar yocoman31 | 

@reborn

Ça n’a aucun rapport, Telegram est une application de messagerie tout comme WhatsApp ou Signal. Parler est un rĂ©seau social et tout ce qui est postĂ© dessus peut ĂȘtre lu par n’importe qui.

avatar reborn | 

@yocoman31

Il me semble qu’Apple avait aussi menacĂ© Telegram par rapport Ă  la situation en BiĂ©lorussie

avatar yocoman31 | 

@reborn

Ça je saurai pas dire j’en ai pas suivi

avatar yocoman31 | 

@reborn

C’est un peu dans le mĂȘme esprit que toutes les apps qui sont sur l’Apple store n’ont pas le droit de proposer du contenu pornographique. Genre il n’y a pas de films -18 sur MyCANAL, pas de canaux -18 sur Telegram mais sur d’autres plateformes (Android, PC, Web ...) tu peux avoir accĂšs Ă  ces contenus
Je suppose que l’incitation Ă  la violence fait partie Ă©galement des choses interdites dans les rĂšgles de l’App Store donc ils demandent Ă  ce que ce soit censurĂ© sur leurs plateformes

AprĂšs c’est sĂ»r que c’est Apple qui a le dernier mot pour dire si un contenu ou un autre est offensant selon eux donc la dĂ©cision prise peut ĂȘtre biaisĂ©e.
Mais bon dans le cas de l’application Parler s’il y a des menaces de morts, de l’incitation Ă  la haine et Ă  la violence disponibles pour tous cela ne me choque pas trop qu’Apple demande Ă  ce qu’il y ait une modĂ©ration des contenus

avatar superseb | 

đŸ€”

avatar Wuhan | 

Merci Bazoge !

avatar saoullabit | 

LibertĂ© d’expression... c’est rĂ©servĂ© Ă  qui cette libertĂ© ?
A priori les gafam remplacent la Justice désormais...
C’est pas beau à voir.

avatar MickaĂ«l Bazoge | 
Les plateformes privées ont le droit de faire respecter leurs rÚgles, ça n'a rien à voir avec la liberté d'expression.
avatar saoullabit | 

@MickaelBazoge

C’est juste. Mais contredire des rĂ©sultats d’élections n’enfreint pas de rĂšgles, pensez que la zone 51 est tartinĂ©e dOvni et non de Pastis non plus ... a priori.
M’est d’avis que ce ne sont pas aux gafam de dĂ©finir ce qui peut ou pas ĂȘtre dit c’est Ă  la Loi.

avatar MickaĂ«l Bazoge | 
Ce que reproche Apple Ă  Parler, c'est que les utilisateurs de cette app peuvent organiser des Ă©vĂ©nements violents (certains parlent mĂȘme d'aller tuer Mike Pence
).
avatar saoullabit | 

@MickaelBazoge

Y’a des fĂąchĂ©s punaise !
Ça marche aussi contre les gilets jaune cette rùgles ?

avatar yocoman31 | 

@saoullabit

Bah si tu Ă©mets des menaces de morts c’est considĂ©rĂ© comme un dĂ©lit donc c’est tout Ă  fait normal d’ĂȘtre sanctionnĂ©. Que tu t’appelles Trump, Pierre Paul ou Jacques

avatar saoullabit | 

@yocoman31

Pas de soucis avec ça, je suis d’accord

avatar Dimemas | 

@saoullabit :
pourquoi tu projette quelque chose ?
ArrĂȘte de faire la vierge effarouchĂ©e, si tu avais Ă©tĂ© menacĂ©, tu aurais demandĂ© Ă  ce que tout soit fait pour empĂȘcher les autres d enuirE.

Et pendant ce temps, une grande partie de l'amérique se félicite de cette décision

avatar saoullabit | 

@Dimemas

Je ne projette rien si ce n’est de perdre ma virginitĂ© effectivement !
Je me fous si « une grande partie de l'amĂ©rique se fĂ©licite de cette dĂ©cision », moi ça me plait pas et j’ai de droit de le penser.

avatar pocketalex | 

@ saoullabit
​
« Y’a des fĂąchĂ©s punaise !
Ça marche aussi contre les gilets jaune cette rĂšgles ? »

Les gilets jaunes ne sont pas mieux que les supĂ©matistes US et les Qanon ... et toutes ces factions qui se situent entre la secte et le faschisme et qui dĂ©nient la dĂ©mocratie (et brĂ»lent les voitures et les magasin d’honnĂȘtes gens)

Je te rappelle que les 1er gilets jaunes interviewĂ©s dĂšs le dĂ©but du mouvement sur les plateaux tĂ©lĂ©s nos ont expliquĂ©s rien de moins que leur objectif, naĂŻf certes, Ă©tait d’aller Ă  l’ElysĂ©e et dĂ©gager le prĂ©sident dĂ©mocratiquement Ă©lu

Si tu cautionnes les gens qui prĂŽnent la violence, la destruction et veulent installer un « prĂ©sident » juste dĂ©signĂ© par eux memes car celui que le peuple a Ă©lu ne leur plait pas, le tout en mettant en avant nombres d’allĂ©gations sans preuves (on appelle ça le nĂ©gationnisme), car aucune preuve crĂ©dible n’a jamais Ă©tĂ© prĂ©sentĂ©e concernant les Ă©lections US, idem pour tous les « complots » du moment, oserais-je le rappeler

Donc quand ces mensonges et ces délires mÚnent à des occupations de lieux démocratiques et ... des morts, oui, il est temps de prendre des actions fermes

avatar Steve Molle | 

@pocketalex

Mon député est « démocratiquement » élu par 17% des inscrits.

La blague.

avatar pocketalex | 

@steve molle

Si les 17% reprĂ©sentent la majoritĂ© des Ă©lecteurs, il n’y a rien Ă  redire

Si il Ă©tait Ă©lu Ă  99,8% je m’inquiĂ©terais

AprĂšs je dis pas qu’il y a des amĂ©liorations Ă  fournir Ă  notre systĂšme, aucun souci.

Mais placer un quidam Ă  la place des Ă©lus parce qu’une minoritĂ© d’excitĂ©s nourris Ă  la thĂ©orie du complot le dĂ©cide, je sais pas pour toi, moi ça ne me convient pas

Pages

CONNEXION UTILISATEUR