Apple supprime l'app d'extrême droite Parler, Twitter suspend le compte de Donald Trump 🆕

Mickaël Bazoge |

Mise à jour 10/01, 2h — Apple a supprimé l'app Parler de l'App Store, un peu plus de 24 heures après avoir prévenu l'éditeur (Google a fait de même la nuit dernière). Dans un communiqué, le constructeur explique avoir toujours accepté les différents points de vue, mais qu'« il n'y avait pas de place sur notre plateforme pour les menaces de violence et d'activité illégale ». L'application n'a pas pris les mesures adéquates pour régler le problème de la prolifération de ces menaces, poursuit le constructeur. Parler sera suspendu de l'App Store tant que ce problème ne sera pas résolu.

L'application, qui a caracolé en tête du classement de la boutique d'Apple, ne peut donc plus être téléchargée. En revanche, ceux qui l'ont téléchargé avant le bannissement sont toujours en mesure de s'en servir. Selon le courriel envoyé à l'éditeur de l'application, Apple explique que le processus mis en place par Parler pour modérer le contenu ou empêcher la diffusion de contenus dangereux ou illégaux avait été insuffisant.

On apprend que Parler, qui se fait fort d'offrir la liberté d'expression la plus totale à ses utilisateurs, a une sorte de « task force » temporaire dédiée à la modération. Mais cette réponse a été jugée insuffisante par la Pomme, « étant donné la prolifération généralisée de contenus préjudiciables ». L'App Store ne ferme pas la porte à un retour de l'application, « si [elle] démontre votre capacité à modérer et à filtrer efficacement le contenu dangereux et nuisible ».

Les utilisateurs de Parler risquent de rencontrer de sérieuses difficultés dès ce dimanche : Amazon a en effet décidé de couper l'accès aux serveurs AWS qui hébergent le service. À moins de trouver un nouvel hébergeur dans les prochaines heures, Parler risque bien d'être complètement inaccessible.


Article d'origine 09/01 — Apple a donné 24 heures aux dirigeants de l'application Parler pour mettre en place une politique de modération. Le réseau social risque sinon une « interruption de la disponibilité de l'app sur l'App Store », autrement dit Apple a le doigt sur le bouton de suppression de l'application, explique Buzzfeed News sur la foi d'un courriel envoyé par le constructeur à l'éditeur de Parler. Cette demande risque d'être difficile à mettre en œuvre.

Lancé en 2018, Parler est un clone de Twitter qui se présente comme un espace de discussion sans modération. C'est devenu le repaire de toute l'extrême droite américaine, des néo-nazis aux complotistes, en passant par les suprémacistes blancs et bien sûr les fans de Donald Trump. Ce réseau social nauséabond a été créé par la société The Henderson, dont le credo est de proposer une « alternative » aux réseaux sociaux grand public en permettant l'expression complètement libre de la haine.

Apple explique avoir reçu plusieurs plaintes concernant du « contenu répréhensible » sur Parler, qui a servi à « planifier, coordonner et faciliter les activités illégales à Washington le 6 janvier ». Des événements qui ont entraîné des « pertes de vies, des blessures et la destruction de biens ». Des activités illégales qui se poursuivent encore aujourd'hui.

Évidemment, tout cela contrevient aux guidelines de l'App Store : « un contenu qui menace le bien-être d'autrui ou qui vise à inciter à la violence ou à d'autres actes illégaux n'a jamais été acceptable sur l'App Store », poursuit Apple dans son courrier. Plus précisément, l'app Parler enfreint les règles 1.1 et 1.2 qui touchent au contenu des apps.

L'assaut ahurissant du Capitole de Washington par des troupes de partisans violents de Donald Trump, chauffés à blanc par le discours hors sol du président américain, a finalement ouvert les yeux aux plateformes en ligne. Facebook a fermé le compte de l'hôte actuel de la Maison Blanche jusqu'à l'investiture de son successeur légitimement élu, Joe Biden, le 20 janvier. Twitter a bloqué le compte de Donald Trump pendant 12 heures, puis a fini par complètement le suspendre pour « incitation à la violence ».

Twitter a suspendu le compte @realDonaldTrump indéfiniment.

YouTube a grondé en prévenant que les vidéos comportant de fausses affirmations sur les résultats de l'élection recevraient un blâme synonyme d'exclusion pendant sept jours — le compte de Trump vit désormais sous cette menace. Reddit a fermé les portes de la communauté r/donaldtrump, un autre repaire de partisans du président US. Twitch a fermé le compte de Donald Trump. Même Shopify a bouclé les boutiques officielles de Trump.

C'est maintenant l'app Parler qui pourrait être supprimée des rayons de l'App Store. Et il est fort probable qu'elle le soit dans les heures à venir. John Matze, le CEO du réseau social, a expliqué qu'il n'était pas responsable de ce qui se passait sur sa plateforme. Mais ça ne suffira sans doute pas à sauver son application…


Source
Image d'accroche : Gage Skidmore, CC BY-SA 2.0
avatar macbookpro2016 | 

[Modéré. MB]

avatar Xap | 

@MacG

C’est fou, dès qu’un de vos article traite de l’extrême droite, du racisme, des avancées pour les droits des minorités en tout genre etc..., c’est de suite une ruée de la frange la plus nauséabonde de vos lecteurs.

J’ose espérer qu’il ne s’agit que d’une faible proportion de votre lectorat mais vous ne devriez pas hésiter à fermer les commentaires de ce genre d’article à l’avenir (il me semble d’ailleurs que vous l’avez déjà fait récemment).

Ça fera du bien à tout le monde et au passage ça apprendra peut être à certains comment les entreprises privées peuvent gérer la liberté d’expression comme elles l’entendent.

avatar bibi81 | 

J’ose espérer qu’il ne s’agit que d’une faible proportion de votre lectorat mais vous ne devriez pas hésiter à fermer les commentaires de ce genre d’article à l’avenir (il me semble d’ailleurs que vous l’avez déjà fait récemment).

Ce n'est pas en cachant la poussière qu'on la fait disparaître. Au contraire il vaut mieux laisser la possibilité de commenter et reprendre chaque commentaire nauséabond.

avatar Xap | 

@bibi81

Les reprendre comment?

En démontant leurs arguments 1 par 1?
En donnant des faits aux sources vérifiables?
En apportant des arguments rationnels?

Rien de tout ça ne fonctionne.

D’ailleurs on en a la démonstration dans les 300 commentaires ci-dessous: parmi les les personnes qui pensent que la liberté d’expression doit tout permettre, incluant l’incitation a la haine raciale et une tentative de coup d’état, combien ont changé d’avis?

0.

avatar Xap | 

*600 commentaires

avatar reborn | 

Du coup ils vont supprimer Telegram aussi ?

Et que va faire Google avec son PlayStore ?

avatar yocoman31 | 

@reborn

Ça n’a aucun rapport, Telegram est une application de messagerie tout comme WhatsApp ou Signal. Parler est un réseau social et tout ce qui est posté dessus peut être lu par n’importe qui.

avatar reborn | 

@yocoman31

Il me semble qu’Apple avait aussi menacé Telegram par rapport à la situation en Biélorussie

avatar yocoman31 | 

@reborn

Ça je saurai pas dire j’en ai pas suivi

avatar yocoman31 | 

@reborn

C’est un peu dans le même esprit que toutes les apps qui sont sur l’Apple store n’ont pas le droit de proposer du contenu pornographique. Genre il n’y a pas de films -18 sur MyCANAL, pas de canaux -18 sur Telegram mais sur d’autres plateformes (Android, PC, Web ...) tu peux avoir accès à ces contenus
Je suppose que l’incitation à la violence fait partie également des choses interdites dans les règles de l’App Store donc ils demandent à ce que ce soit censuré sur leurs plateformes

Après c’est sûr que c’est Apple qui a le dernier mot pour dire si un contenu ou un autre est offensant selon eux donc la décision prise peut être biaisée.
Mais bon dans le cas de l’application Parler s’il y a des menaces de morts, de l’incitation à la haine et à la violence disponibles pour tous cela ne me choque pas trop qu’Apple demande à ce qu’il y ait une modération des contenus

avatar superseb | 

🤔

avatar Wuhan | 

Merci Bazoge !

avatar saoullabit | 

Liberté d’expression... c’est réservé à qui cette liberté ?
A priori les gafam remplacent la Justice désormais...
C’est pas beau à voir.

avatar Mickaël Bazoge | 
Les plateformes privées ont le droit de faire respecter leurs règles, ça n'a rien à voir avec la liberté d'expression.
avatar saoullabit | 

@MickaelBazoge

C’est juste. Mais contredire des résultats d’élections n’enfreint pas de règles, pensez que la zone 51 est tartinée dOvni et non de Pastis non plus ... a priori.
M’est d’avis que ce ne sont pas aux gafam de définir ce qui peut ou pas être dit c’est à la Loi.

avatar Mickaël Bazoge | 
Ce que reproche Apple à Parler, c'est que les utilisateurs de cette app peuvent organiser des événements violents (certains parlent même d'aller tuer Mike Pence…).
avatar saoullabit | 

@MickaelBazoge

Y’a des fâchés punaise !
Ça marche aussi contre les gilets jaune cette règles ?

avatar yocoman31 | 

@saoullabit

Bah si tu émets des menaces de morts c’est considéré comme un délit donc c’est tout à fait normal d’être sanctionné. Que tu t’appelles Trump, Pierre Paul ou Jacques

avatar saoullabit | 

@yocoman31

Pas de soucis avec ça, je suis d’accord

avatar Dimemas | 

@saoullabit :
pourquoi tu projette quelque chose ?
Arrête de faire la vierge effarouchée, si tu avais été menacé, tu aurais demandé à ce que tout soit fait pour empêcher les autres d enuirE.

Et pendant ce temps, une grande partie de l'amérique se félicite de cette décision

avatar saoullabit | 

@Dimemas

Je ne projette rien si ce n’est de perdre ma virginité effectivement !
Je me fous si « une grande partie de l'amérique se félicite de cette décision », moi ça me plait pas et j’ai de droit de le penser.

avatar pocketalex | 

@ saoullabit

« Y’a des fâchés punaise !
Ça marche aussi contre les gilets jaune cette règles ? »

Les gilets jaunes ne sont pas mieux que les supématistes US et les Qanon ... et toutes ces factions qui se situent entre la secte et le faschisme et qui dénient la démocratie (et brûlent les voitures et les magasin d’honnêtes gens)

Je te rappelle que les 1er gilets jaunes interviewés dès le début du mouvement sur les plateaux télés nos ont expliqués rien de moins que leur objectif, naïf certes, était d’aller à l’Elysée et dégager le président démocratiquement élu

Si tu cautionnes les gens qui prônent la violence, la destruction et veulent installer un « président » juste désigné par eux memes car celui que le peuple a élu ne leur plait pas, le tout en mettant en avant nombres d’allégations sans preuves (on appelle ça le négationnisme), car aucune preuve crédible n’a jamais été présentée concernant les élections US, idem pour tous les « complots » du moment, oserais-je le rappeler

Donc quand ces mensonges et ces délires mènent à des occupations de lieux démocratiques et ... des morts, oui, il est temps de prendre des actions fermes

avatar Steve Molle | 

@pocketalex

Mon député est « démocratiquement » élu par 17% des inscrits.

La blague.

avatar pocketalex | 

@steve molle

Si les 17% représentent la majorité des électeurs, il n’y a rien à redire

Si il était élu à 99,8% je m’inquiéterais

Après je dis pas qu’il y a des améliorations à fournir à notre système, aucun souci.

Mais placer un quidam à la place des élus parce qu’une minorité d’excités nourris à la théorie du complot le décide, je sais pas pour toi, moi ça ne me convient pas

avatar Steve Molle | 

@pocketalex

Certes ça peut ne pas convenir mais laisser une bande de bras cassés élus sur la base de mensonges démanteler les libertés publiques et les « jours heureux » sous des prétextes fallacieux ça ne convient pas pas non plus.

avatar saoullabit | 

@pocketalex

T’enflâmes pas :-)Je ne cautionne, ni dénigre.
Mais finalement c’est quoi une révolution si ce n’est ce que tu décris ?

avatar pocketalex | 

Une révolution c’est un soulèvement populaire visant à changer de système politique

La révolution française, par exemple, a permi de passer de la monarchie (le pouvoir suprème d’’un seul homme) à la démocratie (l’expression du peuple)

Les Qanon, excuse moi, j’ai pas très bien compris le nouveau système qu’ils veulent apporter, de ce que j’ai lu ils luttent contre un « gouvernement profond » composé d’élites comme par hasard du parti démocrate, et qui seraient censés mettre en place un système de controle des populations via un vaccin controlé par la 5G suite à une fausse pandémie.
Mais c’est pas fini, cette élite s’adonnerait en masse à la pédophilie et au satanisme en buvant le sang d’enfants
ben oui, tant qu’on y est

Donc ce qu’on a vu n’est pas une révolution mais plus simplement un « débordement » d’extrémistes chauffés à blanc par des mensonges, des rumeurs de complot et qui s’en sont pris à un symbole de la démocratie car le résultat d’une élection, de l’expression du peuple, ne leur convient pas

Les gilets jaune c’est pas mieux.

avatar pocketalex | 

Par ailleurs la révolution française n’est qu’un événement logique de l’histoire, on parle du peuple qui arrive avec des fourche mais la réalité est que le système ne fonctionnait plus, il était arrivé au bout de ses absurdité et il était logique d’en changer

La révolution française est l’œuvre concertée de plusieurs catégories de la population, et pas que du tiers état. Le clergé et la noblesse s’y sont associés. Alors certes c’est le « bas clergé », plus proches des réalités du peuple, et une partie de la noblesse acquise aux « nouvelles idées », mais il n’en reste pas moins qu’ils ont prononcé tous ensemble le serment du jeu de Paume, et la suite on connait

avatar Dwigt | 

Le type qui avait appelé à ce que Mike Pence soit fusillé, c'est Lin Wood, un avocat devenu célèbre pour avoir défendu Richard Jewell (c'est Sam Rockwell qui jouait un personnage "inspiré de" dans le Eastwood) et qui a travaillé étroitement avec Sydney Powell dans les procès de ces dernières semaines. À eux deux, ils ont lancé un paquet de mensonges et d'allégations délirantes. Wood a bien sûr déjà rencontre Trump. Donc ce n'était pas du tout le message d'un simple quidam perdu dans la masse qui ne risque pas d'avoir d'impact. C'est le genre de propos qui peut concrètement galvaniser des gens borderline.

avatar reborn | 

@Dwigt

C'est le genre de propos qui peut concrètement galvaniser des gens borderline.

C’est là qu’une bonne éducation est pertinente. Il manque une case à bcp d’américains.

avatar Hasgarn | 

@reborn

Pas seulement au USA, chez nous aussi, l’éducation s’est fait la malle…🙁

avatar Salapeche | 

[Modéré. MB]

avatar etio6 | 

@MickaelBazoge
C’est bien évidemment condamnable.
Mais se servir de ce genre de comportements extrêmes pour tout censurer est une dérive dangereuse.

avatar flux_capacitor | 

@MickaelBazoge

Y d'autres tarés qui ont proposé ce genre de saloperie aussi sur iMessage. Vite, supprimons iMessage, qui est un réseau terroriste (ou d'extrême-droite, choisissez le qualificatif qui convient à votre vision parcellaire et manichéenne du monde permettant de placer toute personne et toute chose dans des cases subjective).

On va me répondre que les iMessages ne sont pas publics, mais c'est pareil pour les groupes Facebook, VK, Parler, etc. D'un autre côté iMessage permet de diffuser aussi dans des groupes de contacts. Question : à partir de combien de personnes un "groupe" devient illégal en fonction de la "dangerosité" de ce qui s'y dit ? Que du subjectif.

Les mondialistes et la Cancel Culture se sentent pousser des ailes, c'est fascinant 🧐

avatar FredX1 | 

@flux_capacitor
Vous êtes idiot ou vous le faites exprès ?
Diffuser une info sur iMessage qui n’est pas public n’est pas du tout du même acabit que diffuser une information sur un réseau public

avatar flux_capacitor | 

@FredX1

Lis le 2e paragraphe, idiot toi-même !

avatar NORMAN49 | 

Idiot ? La loi US permet aux sites sociaux de ne pas être tenus pour responsables des publications sur leurs sites... sauf si ce sont des conservateurs.
Deux poids, deux mesures. Il faut être idiot ^pour ne pas comprendre ?-)))

avatar Paquito06 | 

@NORMAN49

"Idiot ? La loi US permet aux sites sociaux de ne pas être tenus pour responsables des publications sur leurs sites... sauf si ce sont des conservateurs.
Deux poids, deux mesures. Il faut être idiot ^pour ne pas comprendre ?-)))"

Alors, pas si ce sont des conservateurs, mais vrai pour la premiere partie de ton commentaire. Les reseaux sociaux sont en qq sorte proteges dans la mesure où ils ne redigent aucun papier, sont juste des plateformes d’echange, a la difference des journaux (les fameux media) qui eux, publient du contenu journalistique et sont souvent poursuivis (pour diffamation, non protege par le 1er amendement, ou autre). Les reseaux sociaux, c’est un peu la partie “commentaires” qu’on retrouve en bas de page d’un article publié sur un media, ca pese rien.
Apres, la section 230 de 1996 qui protege les reseaux sociaux risque de prendre du plomb dans l’aile avec Biden. A voir, mais on y reviendra bientot.

avatar vince29 | 

Ils vont supprimer Mail, facetime et Imessage aussi ?

avatar hillel | 

Je suis tout à fait d'accord. Cette application n'a probablement pas lieu d'exister mais ça ne devrait pas être à une société privée de le décider

Les états ont complètement délaissé leur contrôle sur le numérique au bon vouloir des sociétés privées.

Twitter, Facebook et tous les réseaux sociaux sont potentiellement aussi des vecteurs de haine et de violence. Il suffit de voir les réactions des utilisateurs quand la Dauphine de Miss France a osé dire que son père était israélien pour voir un déferlement d'insultes antisémites et de menaces de mort. Ni Google ni Apple ne leur interdit d'exister

Il est franchement temps d'imposer une répression plus sévère au niveau des utilisateurs. Une plateforme ça se crée, ça se renomme, ça se transfert. Bref, aucun intérêt à l'action d'Apple

avatar reborn | 

@hillel

Les états ont complètement délaissé leur contrôle sur le numérique au bon vouloir des sociétés privées.

Je suis d’accord.

Il est franchement temps d'imposer une répression plus sévère au niveau des utilisateurs.

Totalement d’accord

Surtout que les mecs c’est vraiment pas des lumières. Ils se sont pris en photo oklm et n’étaient même pas visage caché. 🤦‍♂️

avatar comboss | 

@reborn

Ptdr les staliniens
Barrez vous de mon pays je ne veux pas de mecs qui s’érige en défenseur de qui a le droit de parler sous prétexte que vous l’avez décidé.
Le plus drôle c’est que vous calomniez ceux qui pensent différemment de vous en expliquant qu’ils sont teubé : moi je reste persuadé que si je vous rencontrais j’en penserai tout autant.

Ouvrez les yeux au lieu de jouer dans la cours du bien et du mal
Les GAFA possèdent et manipulent tout

avatar oomu | 

@hillel

"Je suis tout à fait d'accord. Cette application n'a probablement pas lieu d'exister mais ça ne devrait pas être à une société privée de le décider "

pourquoi ?

c'est la boutique d'Apple.

avatar borongaj | 

@oomu

Parce qu’elle est en situation non pas de monopole, mais d’exclusivité. Impossible d’obtenir des apps iOS ailleurs que sur l’App Store. Ça grince d’ailleurs dans les tribunaux à ce sujet...

avatar morpheusz63 | 

@oomu

Désoler ceux qui est dis à l'intérieur de ces applications est privée, il.faut s'inscrire sur leur fil d'actualités pour prendre connaissance du contenu. Apple n'a pas son mot à dire. Macron à un telegram et j'y pas accès car c'es privée et je ne fait partie de ces contact.
Est-ce que je dois me plaindre à Apple pour ça? En tout cas je remercie ces événements car c'est permet de se faire une opinions de l'État d'esprit générale en ce moments

avatar AppleDomoAdepte | 

@morpheusz63

« Désoler ceux qui est dis à l'intérieur de ces applications est privée, il.faut s'inscrire sur leur fil d'actua »
Tu plaisantes ? L’accès au contenu est libre.

Tu aurais un réseau d’image pedo pornographique accessible à tous en 2 clics, ça te choquerai non ?
Apple et Google seraient responsables si il laissaient prospérer un tel canal de diffusion.

Et bien parler, c’est l’acces à des fausses informations des faits alternatifs le tout pour manipuler les crédules qui pensent avoir le recul pour juger.

avatar morpheusz63 | 

@AppleDomoAdepte

Lis le commentaire au dessus 👆👆👆👆 de celui que tu m'as envoyer. Bonne journée
Ps: je ne fais pas la moral autres je ne suis pas vos darons, je dis juste une opinion alors perdaient pas votre temps à me faire la Morale 2.0

avatar comboss | 

@morpheusz63

Tu parles à des gens appartenant au camp du bien.
Forcément lorsqu’ils veulent censurer les autres c’est pour faire le bien.
Ils n’ont pas compris que le tour de se faire censurer arrivera automatiquement après et que je serai là 1ère personne à s’en réjouir tellement leur raisonnement digne d’un QI de poule me fait rire 😂

avatar frankm | 

@saoullabit

Tout à fait, les GAFAM sont des dictatures numériques.
Par exemple, avec Apple, c’est la croix et la bannière pour écrire un gros mot ou un mot cochon avec leur claviers iOS. Google sert à l’utilisateur ce qu’il veut lire et vend à prix d’or de la certitude aux annonceurs. Facebook monte les uns contre les autres et peut changer la face des élections américaines. Etc.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR