Le gouvernement américain part à la chasse de Google

Mickaël Bazoge |

Google est la cible du Department of Justice (DoJ), qui a officiellement porté plainte contre l'entreprise pour des pratiques jugées anticoncurrentielles sur son cœur de métier : la recherche et la publicité en ligne. Google est accusé d'avoir maintenu son monopole grâce à des « pratiques d'exclusion nuisibles ». Pour le ministère américain de la Justice, le seul moyen de retrouver une concurrence qui profite aux consommateurs est la réponse juridique : si le gouvernement n'applique pas les lois antitrust, la « prochaine vague d'innovation » pourrait passer sous le nez des Américains, estime le DoJ.

Parmi les pratiques délictueuses reprochées à Google, celle qui consiste à déverser des milliards de dollars sur l'industrie de la téléphonie (opérateurs, navigateurs, éditeur de système d'exploitation) pour s'imposer comme le moteur de recherche par défaut. Apple est ici en première ligne : une bonne partie du chiffre d'affaires de l'activité des services provient de la poche de Google, qui paie très cher la Pomme pour être le moteur par défaut de Safari.

Selon le DoJ, la facture annuelle est comprise entre 8 et 12 milliards de dollars ! Et même si Google doit signer un gros chèque, c'est indispensable : quasiment la moitié du trafic provenant d'une recherche Google est généré par des produits d'Apple, expose la plainte.

Dans ce domaine, la concurrence ne peut pas s'aligner et ne peut donc pas profiter d'un trafic capté par Google. Autre pratique, l'insistance de Google à imposer son moteur de recherche au sein d'Android en empêchant des concurrents d'être pré-installés. DuckDuckGo a d'ailleurs fait rapidement part de sa satisfaction de voir le DoJ s'intéresser à ce dossier.

Google n'a pas tardé à réagir non plus. Dans un billet, l'entreprise estime que la plainte du DoJ est « profondément vicié » et que la procédure ne fera rien pour aider les consommateurs. En ce qui concerne Apple, Google explique que Bing et Yahoo paient aussi pour être présents dans iOS et macOS, et qu'il est facile de modifier le moteur de recherche par défaut.

Google pointe aussi le fait que Windows est fourni avec le navigateur Edge et que le moteur de recherche par défaut est Bing. Sur Android, Google a des accords avec des constructeurs pour intégrer des services maison, dans le but de continuer à proposer l'OS « gratuitement ». Néanmoins, les fabricants peuvent proposer d'autres services, comme Samsung qui intègre les outils de Microsoft.

Le groupe s'érige en faux contre la plainte qui indique que les Américains ne seraient pas suffisamment « sophistiqués » pour changer les services et apps installés par défaut : ils ont téléchargé l'an dernier 204 milliards d'applications et les plus populaires ne sont pas pré-installées (Facebook, Amazon, Instagram, Snapchat…).

Google assure aussi que la concurrence existe avec les autres moteurs de recherche, mais aussi avec d'autres sources d'informations. Les internautes se servent d'Expedia pour en savoir plus sur les vols, OpenTable pour réserver un restaurant, Instagram et Pinterest pour se tenir au courant des dernières modes… L'entreprise mise sur la justice pour jeter cette plainte au panier.

avatar fousfous | 

Ce qui m'inquiète c'est le prédominance des chrome sur le web, les sites ne sont plus optimisés que pour chrome et ça commence à poser des problèmes pour les utilisateurs d'autres navigateurs.
Et étonnant que ça parle pas de YouTube parce que leur monopole permet vraiment d'orienter les choses (notamment promotion des contenus complotistes et suppression des contenus qui dénoncent ces pratiques).

avatar reborn | 

@fousfous

les sites ne sont plus optimisés que pour chrome

Certains site requiert Chrome obligatoirement aussi. Les devs ont aussi une belle part de responsabilité dans le choix des technos.

On remerciera Microsoft d’avoir abandonné son Edge html..

avatar fousfous | 

@reborn

Oui les devs sont à blâmer (c'est bien pour ça qu'ils ne veulent pas l'app store, comme ça y a rien à respecter), mais le fait que de plus en plus de gens utilisent un navigateur chromium fait que naturellement on va finir obligé d'utiliser chrome.
Tout comme on est obligé d'utiliser YouTube pour regarder des vidéos comme la concurrence a été détruite, mais ça ça n'inquiètent pas nos politiques (en même temps qu'est-ce qu'ils y connaissent en informatique?).

avatar vince29 | 

Vu le faible nombre de sites concernés pour l'instant c'est un non problème.
Sauf peut-être pour Safari qui n'implémente pas les standards comme Chrome/Edge/Firefox.

avatar ysengrain | 

@reborn

« Certains site requiert Chrome obligatoirement aussi. »
Ah bon ? Je n’ai pas Chrome et ça fonctionne

avatar gwen | 

@ysengrain

Pareil, je n’ai jamais rencontré ces sites, mais le fait qu’ils existent est un gros soucis pour la concurrence en effet.

avatar Ginger bread | 

Le DoJ abuse aussi
Google a beau payé cher pour être le moteur de recherche par défaut maintenant il est facile d installer un autre navigateur ou de choisir un autre moteur de recherche.
C’est comme pour les pleureuses qui se plaignent que Edge sera le navigateur par défaut de Windows. Rien n empêche d en installer un autre.
Guide pour les nuls est votre ami.

avatar reborn | 

@Ginger bread

+1

Le plus drôle là dedans c’est qu’en laissant une totale liberté à l’utilisateur il choisira d’installer Chrome quoi qu’il arrive sous Windows.

Il me semble que c’était Opera qui avait fait condamné Microsoft en 2004, ce qui a conduit au ballot screen.

Terriblement efficace de ballot screen..

avatar fousfous | 

@reborn

Les gens installent chrome parce qu'il y a Google devant... Les gens ont trop été habitué à voir Google pour aller sur le web.

avatar jean_claude_duss | 

@fousfous

Aussi parce que c’est le navigateur préféré de la grande majorité des gens.

avatar YetOneOtherGit | 

@reborn

"Il me semble que c’était Opera qui avait fait condamné Microsoft en 2004, ce qui a conduit au ballot screen."

Plus complexe que cela.

MS a fait face à une vraie procédure antitrust portée par le DoJ qui a durée 6 ans et qui c’est conclue par un accord négocié durant la procédure d’appel beaucoup moins contraignant que le jugement en première instance qui conduisait lui à un démantèlement pure et simple de MS.

La procédure annoncée aujourd’hui durera des années et il y a des chances qu’elle accouche au final de décisions fort symbolique.

(La procedure de MS c’est arrêté avant la conclusion de la procédure d’appel, si non elle se serait certainement finie devant la cour suprême après facilement dix années de procédures)

avatar Sgt. Pepper | 

@Ginger bread

Ce n’est pas le problème

Google utilise sa position dominante dans le business de pub ciblée pour offrir ce service « gratuit » et performant de Recherche Web

Ce Qui génère d’avantage de Pubs, d’avantage de revenue pour donner gratuit Android, qui...

Bref Un cercle vicieux qui empêche un compétiteur de challenger Google.

avatar Ginger bread | 

@Sgt. Pepper

Certes il paye pour être LE navigateur par défaut.
Et alors il n y a pas d anti-concurrence dans la mesure où l utilisateur a le choix.
Tout est simplifié pour pouvoir le changer.

avatar Ol'Dirty | 

@Ginger bread

La question n’est pas tant la liberté d’installer une autre app que la possibilité pour les concurrents d’avoir les opportunités de se développer dans un marché ou la concurrence est loyale et sans le risque que l’innovation soit freinée.

avatar vince29 | 

C'est plus facile de changer de navigateur que de changer de store sur iOS

avatar Dimemas | 

C’est clair ....
C’est à l’utilisateur de trouver des alternatives...

Comme le ouiouinage sur chrome, la marche des navigateurs n’a jamais été aussi équilibré !

avatar macbookpro2016 | 

qu'ils soit condamnés pour la censure qu'ils pratiquent ces censeurs eux, facebook et twiter aussi! Tous de la merde au service du prince de ce monde

avatar VanZoo | 

Parce qu'ils censurent les racistes, antisémites et homophobes ? Cela te chagrine ?

avatar macbookpro2016 | 

non judas ils censurent juste ceux qui se posent des questions

avatar morpheusz63 | 

@macbookpro2016
😘 +100000

avatar Dimemas | 

Hein ?
Mais de quoi tu parle...
Au contraire ils ne font rien

avatar Foxyflying | 

Comment peut-on utiliser Chrome ou tout produit en provenance de Google ?... ça me dépasse !

avatar jean_claude_duss | 

@Foxyflying

Pareil que les produits Apple

avatar morpheusz63 | 

@jean_claude_duss

malheureusement je vous rejoins depuis catalina,

avatar Dimemas | 

Merci jean Claude !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR