Les services en ligne mis à contribution dans la lutte contre le coronavirus

Stéphane Moussie |

« Vous recherchez des informations sur le coronavirus ? Consultez les toutes dernières informations du Gouvernement français pour rester en bonne santé et empêcher la propagation du virus. » Si vous avez tapé le mot « coronavirus » récemment sur Facebook ou Instagram, vous avez dû voir apparaître ce message accompagné d'un lien menant vers la page du site du gouvernement consacré à l'épidémie.

Le gouvernement annonce aujourd'hui que « tous les principaux acteurs [du web] se sont notamment engagés à mettre en avant ces sources d’information [fiables] sur leurs services respectifs. » « Les dispositifs de veille mis en place par les plateformes, réseaux sociaux et moteurs de recherche seront confortés, affinés et renforcés pour assurer une réactivité maximale en cas de détection d’informations erronées », ajoute le gouvernement, qui espère ainsi « ne pas encourager les comportements d’irrationalité et ne pas alimenter la peur. »

Instagram

Twitter, Google, YouTube, Qwant et d'autres mettent en avant des sources fiables au sujet du coronavirus, alors que l'épidémie gagne de nouveaux pays. La mise en avant de ces informations diffère légèrement selon les services.

Google a déployé, dès la fin janvier, des encarts qui dirigent vers le site de l'Organisation mondiale de santé, en plus des liens menant vers le site du gouvernement français. Sont également exposés plusieurs conseils, comme se laver les mains et éviter les contacts directs non protégés avec les animaux vivants. Les articles de presse restent néanmoins en tête des résultats de recherche.

Google

En plus de présenter un lien menant vers le site gouvernemental, Twitter propose de consulter le compte du gouvernement sur son service — mais pas de s'abonner directement, il faut un clic de plus si on veut le faire. Il y a cependant une « faille » dans le dispositif de Twitter : si vous utilisez un client tiers, vous échapperez à ce message.

Twitter
Sur Tweetbot, pas de message gouvernemental.

Ces différents messages et encadrés ont un point en commun : il n'est pas possible de les fermer.

Les principaux services en ligne ont pris d'autres mesures pour assurer autant que possible la diffusion d'informations vérifiées, comme, dans le cas de Facebook, la suppression d'informations erronées et l'envoi de notifications aux personnes ayant partagé ces infos, ainsi qu'un renforcement des règles des publicités liées au coronavirus.

avatar reborn | 

À chaque nouveau cas les médias en font des tonnes.. et après ils s’étonnent que les gens ont peur ?

avatar jacobinet | 

Logique commerciale au détriment de l'information. C'est malheureusement typique de notre époque. Pendant ce temps, entre autres : https://forbiddenstories.org/fr/

avatar Sindanárië | 

@reborn

"À chaque nouveau cas les médias en font des tonnes.. et après ils s’étonnent que les gens ont peur ?"

avatar iVador | 

J’ai peur de mourir de ce virus :(

avatar reborn | 

@iVador

Si ça doit arriver ça arrivera. Il n’y a pas de vaccin donc rien de sert de paniquer le résultat sera le même dans tous les cas.
Un avec un traitement et de la chance tu peux t’en sortir mais c’est pas sur 🥳

avatar JokeyezFX | 

@reborn

Vaccin sur Wikipedia :
« La vaccination est l'administration d'un agent antigénique (le vaccin) dans le but de stimuler le système immunitaire d'un organisme vivant afin d'y développer une immunité adaptative contre un agent infectieux. La substance active d’un vaccin est un antigène dont la pathogénicité du porteur est atténuée afin de stimuler les défenses naturelles de l'organisme (le système immunitaire). La réaction immunitaire primaire permet en parallèle une mise en mémoire de l'antigène présenté pour qu'à l'avenir, lors d'une vraie contamination, l'immunité acquise puisse s'activer de façon plus rapide et plus forte. »

Dans l’absolu, les personnes contaminées ont besoin d’un traitement plus que d’un vaccin, non? 🧐

avatar Ielvin | 

@iVador

Je suis en quarantaine parce que je reviens d’une zone à risque (hong-Kong). Mon état de santé initial (sans aucune lien avec le virus) fait que je souffre d’une ALD, faisant de moi un patient à risque face à ce virus.

Pourtant voilà maintenant presque une semaine que je suis rentré. Je n’ai aucun signe pour l’instant (et ça va continuer), je m’entretien comme je peux (tiens le ménage de printemps chez soi c’est top !).

L’essentiel des patients s’en sont remis.

Tu n’as de peur que ton incompréhension face à ça.

Soit rassuré :)

avatar Sindanárië | 

@iVador

Bah nous pas. 😬
Par contre si ça t’arrive, ça serait sympa de nous informer pour qu’on fasse une petite fête 🥳 😃😬😈😆

avatar klouk1 | 

@Sindanárië

Je prépare les cotillons. C’est même presque prêt

avatar DarkChocolâte | 

Le terrorisme et les barbus tout le monde commençait a se lasser. La "pandémie", le nouveau mot des média et des gouvernements pour nous faire *peur*

avatar Ali Ibn Bachir Le Gros | 

@DarkChocolâte

Bien sûr, il s'agit d'une conspiration.

Pendant ce temps là, l'OMS en générale assez prudente, commence à s'inquiéter. Mais tout le monde sait que l'OMS fait partie de la Grande Conspiration.

Les médias cherchent à vendre en toute circonstance, mais mettre tout, absolument tout sur le dos d'une prétendue conspiration politico-médiatique relève d'un réflexe pavlovien.

avatar DarkChocolâte | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

Je parle pas de conspiration, juste d'opportunité.

avatar reborn | 

@Ali Ibn Bachir Le Gros

La peur et le sensationnalisme, ça fait du clic 🤑

avatar Merkoriko 2 | 

Depuis le temps qu'ils nous en parlent, combien de morts, dans le monde :
- accidents de voitures? Les voitures roulent encore
- la faim ?
- le palu / la dengue ?
etc, etc.....
Ce matin, en France, 38 cas sur 65 millions d'habitants....Allloooooo !!!!?????

avatar reborn | 

@Merkoriko 2

🤣

CONNEXION UTILISATEUR