Brevet : Amazon veut lire dans la paume des mains

Mickaël Bazoge |

Amazon veut jeter un œil dans la paume des mains, non pas pour prédire l'avenir, mais plus prosaïquement pour identifier l'utilisateur. Le géant du commerce en ligne a déposé un brevet décrivant comment la paume et les veines de la main peuvent être exploitées comme outil de reconnaissance biométrique. Sur le papier, le principe est simple : il suffit de passer la main devant le capteur (pas besoin de la poser). La caméra infrarouge capte deux images : la surface de la main et une autre qui relève des « caractéristiques profondes, comme les veines ».

En se basant sur ces informations, le système est donc en mesure d'authentifier l'utilisateur, ce qui ouvre de nombreuses possibilités : l'ouverture d'une porte, l'accès à un magasin, le paiement en caisse, etc. Le brevet ayant été inventé par plusieurs dirigeants d'Amazon Go, il semble avoir été déposé pour fonctionner dans la chaîne de magasins sans caisses. La première de ces épiceries tout-automatisées a ouvert en janvier 2018 et Amazon en a construit une petite vingtaine (lire : Amazon ouvre son supermarché sans caisses au public).

Le brevet indique d'ailleurs qu'il peut aussi aider à déterminer le produit pris par le client dans un rayon, ce qui affinera la liste de courses plus précisément que le système à base de caméras actuellement présent dans les supérettes d'Amazon. Reste à savoir ce que l'entreprise pourra tirer de ce type d'information biométrique aussi sensible. Apple en a fait son cheval de bataille : les données tirées des empreintes digitales ou du visage ne sortent pas de l'iPhone, mais Amazon doit encore travailler sur sa réputation dans ce domaine.


Source
Tags
avatar pagaupa | 

Amazon ferait bien de sécuriser ses comptes déjà! Et ne pas permettre qu’on laisse des commentaires à votre nom pour vanter des produits chinois...

avatar bbtom007 | 

C’est pas plutôt les bohémiennes ?

avatar YSO | 

Déjà qu’ils essaient de lire dans nos pensées via les cookies 😊

avatar IceWizard | 

C'est vieux comme technique. On en parle depuis 10-15 ans comme une alternative aux empreintes digitales, la précision du scan veineux n'ayant pas besoin d'être aussi précis que celui des sillons palmaires (les empreintes) pour obtenir une bonne identification. Il doit certainement y avoir déjà de nombreux brevets sur le sujet.

avatar JLG01 | 

@IceWizard

Effectivement et assez largement utilisé en contrôle d’accès.

avatar pumk1n | 

Parle à ma main !
- Terminator

avatar Oliviou | 

Bunq fait ça juste avec les doigts.
(D’ailleurs c’est beaucoup moins efficace que Face ID)

avatar vincentn | 

Quand je lis ce genre d’article sur les identifications biométriques, je ne peux m’empêcher de repenser à cette scène blagounette de la remarquable série The Leftovers :

https://www.youtube.com/watch?v=0zu4XlM_89s

avatar nicopulse | 

Quelle horreur

avatar DG33 | 

Nul doute qu’Amazon en profitera pour faire analyser toutes ces paumes par quelques diseuses de bonne aventure associées à du deep learning derrière, et renforcera ainsi ses connaissances.
Puis on apprendra que des centaines de millions de paumes (de bonnes poires) ont été paumées dans la nature (pommée).
Pom Pom Pom poooom 🎼

CONNEXION UTILISATEUR