Personne ne veut de la voiture Ă©lectrique de Dyson 🆕

Mickaël Bazoge |

Dyson en avait peut-ĂȘtre assez d'ĂȘtre associĂ© Ă  des aspirateurs sans sacs et Ă  des sĂšche-mains pour toilettes publiques. Le constructeur britannique planchait donc depuis deux ans sur une voiture Ă©lectrique, un projet prĂ©sentĂ© Ă  l'Ă©poque comme « radicalement diffĂ©rent » de ce qui existait jusqu'alors. Le groupe, emmenĂ© par son fondateur James Dyson, a englouti deux milliards de livres dans ce vĂ©hicule, dont un milliard uniquement pour le dĂ©veloppement de la batterie. Il est cependant probable que le montant exact soit bien plus Ă©levĂ©.

Rendu du véhicule développé par Dyson, selon des schémas de l'entreprise. @Autocar.

Sur le papier, tout avait l'air bien calĂ© : l'Ă©quipe ― 523 employĂ©s dĂ©diĂ©s Ă  cette mission, la grande majoritĂ© basĂ©e au Royaume-Uni ― a imaginĂ© une voiture « fantastique ». La production devait se lancer Ă  Singapour. Mais voilĂ , Dyson a peut-ĂȘtre mis la charrue avant les bƓufs les roues avant le moteur : « MalgrĂ© nos efforts considĂ©rables tout au long du processus de dĂ©veloppement », a Ă©crit le milliardaire Ă  ses troupes, « nous ne trouvions tout simplement plus le moyen de rendre le projet commercialement viable ».

James Dyson va devoir se contenter d'un vélo.

AprĂšs l'abandon du projet, l'entreprise a cherchĂ© un repreneur pour son vĂ©hicule. Mais personne ne s'est encore prĂ©sentĂ© Ă  la porte ; Dyson demandait-il trop d'argent ? Cette absence d'entrain de la part de l'industrie est peut-ĂȘtre le signal que le dĂ©veloppement des voitures Ă©lectriques a atteint une certaine maturitĂ© chez les constructeurs automobiles. Ces derniers ont investi (et ils continuent de le faire) des milliards pour concevoir les technologies, mettre Ă  niveau les lignes de production, peaufiner la distribution et l'offre commerciale.

Tout n'est cependant pas perdu pour Dyson. Les technologies mises au point pour la voiture mort-née infuseront dans les autres produits du constructeur. Le groupe va également faire en sorte d'absorber les effectifs du projet automobile dans ses autres divisions.

Mise Ă  jour — Pour les curieux, Dyson a mis en ligne une page web qui reprend l'historique de la conception de sa voiture Ă©lectrique.

Source
FT
Tags
avatar WingmanTed | 

Tout le monde ne peut prĂ©tendre Ă  ĂȘtre constructeur automobile :
- Les « historiques » ont passé des décennies à éprouver leur systÚmes ;
- Tesla est incapable d’ĂȘtre rentable et les autres dĂ©veloppent en secret en prenant leur temps...

Ça en dit quand mĂȘme long sur la capacitĂ© de disruption d’une industrie bicentenaire.

avatar JonasL | 

@WingmanTed
Si, il l’ont Ă©tĂ©s sur quatre trimestres et le seront sans doute bientĂŽt de nouveau.

avatar WingmanTed | 

@JonasL

DĂ©solĂ© mais tu confonds bĂ©nĂ©fice et chiffre d’affaire : ils ont, depuis peu, un chiffre d’affaires positif mais ils continuent de perdre de l’argent.
Ils ne sont donc absolument pas rentables.
Et pour avoir jeter un coup d’Ɠil Ă  leur bilan trimestriel ou semestriel l’annĂ©e derniĂšre, depuis le dĂ©part ils vendent des voitures Ă  perte et ne rĂ©ussissent Ă  gagner un peu d’argent que sur leur activitĂ© de crĂ©dit.
Je ne sais mĂȘme pas Ă  quoi cette activitĂ© correspond d’ailleurs !

avatar Lirche | 

@WingmanTed

Un chiffre d’affaires est toujours positifs, comment on peut avoir un chiffre d’affaires nĂ©gatif ?

avatar colossus928 | 

@Lirche

đŸ€·â€â™‚ïžđŸ€“
Je suis aussi intéressé si il y a une réponse.

avatar Nesus | 

@Lirche

Les gars vous faites preuve de mauvaise volontĂ©.. Oui, il s’est mal exprimĂ© et il a fait un raccourci. Dans le monde de l’industrie on appelle ça « bĂ©nĂ©fice=perte ». Ça n’empĂȘche que la croissance de tesla ne rassure pas les investisseurs et qu’ils sont trĂšs loin d’atteindre ne serait-ce qu’un Ă©quilibre financier.

Pour en revenir Ă  la news, je dirais que c’était Ă©crit ?
2 milliards pour rĂ©inventer la roue, bien-sĂ»r que personne ne veut de leur technologie, ils ont dĂ©jĂ  dĂ©veloppĂ© la mĂȘme dans leurs usines.

avatar arnaud06 | 

@WingmanTed

Info erronĂ©e. Tesla a bien eu 2 trimestres rentables l’annĂ©e derniĂšre Q3 et Q4.

Le pb c’est qu’il est compliquĂ© d’ĂȘtre rentable quand on a des taux de croissance aussi fort et qu’on investit en simultanĂ© sur un rĂ©seau de SAV, un rĂ©seau de recharge et un dĂ©veloppement de la gamme (Y, pick up, semi et roadster) sans oublier les nouvelles usines, les batteries de prochaine gĂ©nĂ©ration et la conduite autonome.

Tesla n’est pas rentable ajd en intĂ©grant tous ces investissements, mais la production des voitures est largement bĂ©nĂ©ficiaire.

Tous les constructeurs se mettent Ă  l’électrique et Ă  l’autonome mais ils ont mini 7 ans de retard.

La disruption est dĂ©jĂ  lĂ , la nier c’est se comporter comme Steve Balmer Ă  la sortir de l’iPhone en 2007.

avatar JonasL | 

@WingmanTed

Euuu... non je ne confonds pas.

avatar pocketalex | 

Amazon a longtemps été un gouffre à fric avec de lourdes pertes, il y en a d'autres aussi

C'est, semble t'il, normal quand on connait une telle croissance avec de tels investissements et de tels objectifs

avatar Maitre muqueux | 

@WingmanTed

On voit comment Apple se casse les dents avec ses milliards, c’est sur

avatar victoireviclaux | 

@WingmanTed

Il faudra faire vite alors, les constructeurs prennent leur temps, mais dans une dizaine d'annĂ©e, les voitures diesels puis essence seront interdits dans les grandes villes. Donc niveau alternative, ça risque d'ĂȘtre compliquĂ©.

avatar pocketalex | 

@victoireviclaux

"les constructeurs prennent leur temps" ... non

ils ont tous les vĂ©hicules de prĂȘt c'est pas le souci. Une voiture Ă©lectrique, c'est pas plus compliquĂ© qu'une trotinette Ă©lectrique Ă  300€ : une batterie, un controleur, un moteur brushless

Je caricature, mais à peine, ça reste batard au possible

Les challenges pour les véhicules électriques sont double : la conduite autonome et le prix des batteries (et leur capacité)

Et mĂȘme si certains constructeurs automobiles sont devenus constructeurs de batteries, personne n'a encore sorti LA batterie qui double ou triple l'autonomie des cellules lithium actuelles, et pour le moitiĂ© ou le tiers du prix

Le jour ou cette batterie sort, laisse tomber, il se vend plus une seule caisse Ă  essence

Donc le problĂšme de l'Ă©lectrique, ce n'est pas les constructeurs qui "dorment", ils sont prĂȘts, mais les fabriquant de batteries qui n'ont pas (encore) pondu un truc qui permette de rivaliser niveau autonomie ET niveau prix

AprĂšs je dis ça, pour les petits vĂ©hicules, l'Ă©lectrique est d'ores et dĂ©ja plus performant et plus intĂ©ressant financiĂšrement que l'essence. Mon scooter Ă©lectrique il fĂȘte ses 6 ans et il tourne encore et toujours parfaitement et la batterie d'origine a certes perdu en autonomie ... juste je le recharge tous les 2j au lieu de tous les 4j
Niveau coût, j'ai fait les calculs, les courbes se croisent au bout de 4 ans d'usage (vs un scooter thermique), donc avec 6 ans de bon et loyaux services, l'électrique m'a fait gagner de l'argent
Sans compter le silence Ă  l'usage, zero rejet de polluants Ă  l'usage, et zero maintenance.

avatar bugman | 

Faites en des brevets. đŸ€·đŸ»â€â™‚ïž
Ça aurait le mĂ©rite de :
1. Rentrer dans vos frais.
2. Permettre aux automobilistes de profiter du fruit de vos travaux.

avatar Terragon | 

@bugman

Ils ont clairement des brevets... mais c’est probablement pas suffisamment rentable malgrĂ© tout!

avatar bugman | 

@Terragon

Cela dĂ©pend beaucoup de ce qu’ils proposeraient.

avatar 0MiguelAnge0 | 

@Terragon

AprÚs avoir aspiré les subventions européennes et britaniques, les gars dolicalisent à Singapoure pour remercier le contribuable.

Ensuite ils espĂ©raient vendre des voitures en Chine avec les passe-droits douaniers entre les deux pays, avant de dĂ©couvrir qu’ils ne pourront pas prĂ©tendre Ă  aucune aides voire pire ĂȘtre mĂȘme taxĂ©!

Personne n’a voulu acheter leurs branches, c’est dire la ‘valeur’ intrinsĂšque de leurs brevĂȘts ou innovation...

avatar Alex Giannelli | 

@bugman

Tu as raison, je suis sûr qu'ils n'y ont pas pensé !

avatar Moumou92 | 

@bugman

Un brevet ne rapporte pas d’argent...

avatar marc_os | 

@Moumou92

Jusqu’au jour oĂč tu contrains quelqu’un Ă  te payer une licence !
Cf les patent trolls.

avatar Moumou92 | 

@marc_os

Oui, mais si personne ne souhaites utiliser ce que tu a brevetĂ© cela n’a aucun intĂ©rĂȘt...

avatar bugman | 

@Moumou92

Alors c’est qu’ils ont perdus beaucoup d’argents. Fin de l’histoire. đŸ€·đŸ»â€â™‚ïž

avatar Marcoh | 

J’imagine l’ingĂ©nieur engagĂ© pour faire une voiture qui se retrouve Ă  amĂ©liorer des aspirateurs

avatar Matlouf | 

Marrant, ça, comme rĂ©flexion. Peut-ĂȘtre que dans 20 ans, l'aspirateur sera un marqueur social autrement plus important que la voiture. N'oublions pas que "les tĂąches mĂ©nagĂšres ne sont pas sans noblesse"...

avatar occam | 

@Marcoh

Cet ingĂ©nieur ne manquera pas d’observer qu’aspiration et compression sont deux des quatre stades du cycle thermodynamique d’un turborĂ©acteur. En y ajoutant combustion et et Ă©jection, un aspirateur peut se transformer en propulseur.
đŸ›©
Reste à améliorer la thermostabilité des plastiques utilisés par Dyson.

avatar Matlouf | 

"Cet ingĂ©nieur ne manquera pas d’observer qu’aspiration et compression sont deux des quatre stades du cycle thermodynamique d’un turborĂ©acteur. En y ajoutant combustion et et Ă©jection, un aspirateur peut se transformer en propulseur."

Vouiiiii, certes... Mais si combustion et Ă©jection, alors pourquoi un moteur Ă©lectrique ?

Ou alors, on chauffe l'air ambiant à trÚs haute température avec une résistance, pour l'éjecter et faire propulsion ? (Rigolez pas, c'est ce principe qu'étudie la NASA pour les fusées habitées à destination de Mars, avec la chaleur fournie par un réacteur nucléaire.)

Pages

CONNEXION UTILISATEUR