La taxe GAFA, ce sont les consommateurs qui vont la payer

Mickaël Bazoge |

Le ministère de l'Économie va collecter une taxe de 3% sur le chiffre d'affaires des entreprises dont l'activité tourne autour de la publicité en ligne, de la vente de biens en ligne, ou qui ont une activité de plateformes d'intermédiation. Cette mesure, votée par le Parlement et qui est rétroactivement appliquée à partir du 1er janvier 2019, touche les sociétés qui réalisent plus de 750 millions d'euros de chiffre d'affaires dans le monde, et au moins 25 millions en France.

@chouteau

Une trentaine de grands groupes sont concernés, aussi bien américains (Google, Facebook…) que français (Criteo), chinois et d'autres encore. Bercy en attend 400 millions d'euros dès cette année. Mais bien sûr, les plus importants contributeurs de cette taxe seront américains, à la grande fureur de Donald Trump qui a promis des représailles.

Il est cependant fort probable que les vraies victimes de cette disposition soient les consommateurs eux mêmes. Amazon a récemment revu le barème de frais de gestion pour les vendeurs tiers. À compter du 1er octobre, la commission versée à Amazon pour les ventes effectuées sur la boutique française du géant du commerce en ligne augmentera de 3% afin de refléter la taxe sur les services numériques.

« Pour un article pour lequel les frais de vente sont actuellement de 15,00%, vous devrez payer des frais de 15,45% », explique la fiche. Si le prix de vente total de l'article est de 100 €, les frais de vente passeront de 15 € à 15,45 €. Ces frais de vente diffèrent selon le type de produit, ils se montent à 15% pour les fournitures professionnelles, et descendent à 7% pour les produits électroniques.

Amazon répercute donc la taxe française sur ses vendeurs. Qui en retour ne manqueront sans doute pas de passer la douloureuse à leurs clients afin de préserver leurs marges. Certains feront peut-être l'effort d'absorber la ponction, mais il ne faut pas trop y compter. Cette problématique est aussi un enjeu des taxes douanières que se jettent à la figure les États-Unis et la Chine : en bout de course, ce sont les consommateurs qui paieront leurs produits plus chers.


Tags
avatar Max1000du35 | 

C’est une question d’habitude

avatar romainB84 | 

C’est pas .... « un gros scoop » en soit ^^😅
Y’a pas besoin d’être Einstein pour se douter que si tu leur prend d’un côté, il vont le récupérer de l’autre ^^

avatar a_y | 

bah bah qu’elle surprises ! 🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️ (en fait non...)

avatar lesurfeurfou | 

L’incompétence politique dans toute sa splendeur

avatar Cowbaye | 

Quelle incompétence ??

C'est normal que ces sociétés, qui font des bénéfices en France, paient des taxes en France.
Il est aussi normal que les consommateurs peu scrupuleux, qui préfèrent payer 1% de moins un produit, avec pour seule conséquence d'enrichir un groupe international déjà plus riche qu'un état, et d'appauvrir les commerces du pays où il vit...tout ça pour...45 cents par tranche de 100 €...

L'incompétence des citoyens on en parle ??

avatar Garfield3 | 

Non sans blague...

La mesure voté en France parle de chiffre d'affaire et pas de benefice. Donc une société qui fait 750 millions de chiffre d'affaire et pas de benefice sera taxée comme une société qui aura 750 millions de chiffre d'affaire et 10% de bénéfices.... Compétent vous avez dit?
Bref ici on ne parle pas de benefice.

Vous parlez de société qui font des bénéfices en France doivent payer des taxes en France.
C'est ce qu'elles font en France a minima et aussi en Europe en choisissant le pays qui offre le meilleur arrangement toujours selon les règles européennes sinon elles ne pourraient pas le faire.
Ok je comprends que le principe dérange mais il faut choisir on peut pas dire la France fait partie de l'Europe si c'est pour se faire ses propres règles.
C'est quoi la prochaine étape remettre en cause la libre circulation des biens car c'est a l'avantage des pays voisins.
Si chacun fait ses règles dans son coin ca va vite être le bordel...

avatar mouahaha | 

"Si chacun fait ses règles dans son coin ca va vite être le bordel..."

C'est pas déjà le cas depuis plus d'un demi siècle ? Le R-U, et ses paradis fiscaux, ne fesait pas partie de l'UE en ayant gardé sa monnaie, ses règles et en acceptant uniquement ce qui l'arrangeait ?

avatar en ballade | 

@Garfield3

Ne te plains pas c'est de l'argent pour nos ecoles

avatar bibi81 | 

La mesure voté en France parle de chiffre d'affaire et pas de benefice. Donc une société qui fait 750 millions de chiffre d'affaire et pas de benefice sera taxée comme une société qui aura 750 millions de chiffre d'affaire et 10% de bénéfices.... Compétent vous avez dit?

C'est facile de faire en sorte de ne pas avoir de bénéfice. Et c'est là tout le problème...

avatar byte_order | 

@Garfield3

> C'est ce qu'elles font en France a minima et aussi en Europe en choisissant le pays
> qui offre le meilleur arrangement toujours selon les règles européennes sinon elles
> ne pourraient pas le faire.

Parce que chaque état membre reste libre, souverain de sa politique fiscale.

> Ok je comprends que le principe dérange mais il faut choisir on peut pas dire la
> France fait partie de l'Europe si c'est pour se faire ses propres règles.

Ben si, c'est la conséquence identique de la souveraineté en matière de politique fiscale.

Cela serait un comble que pour lutter contre les abus rendus possible par la politique fiscale, légale car souveraine, de certains états membres, les autres états membres n'avaient plus la souveraineté de leur propre politique fiscale !?!

> Si chacun fait ses règles dans son coin ca va vite être le bordel...

Mais c'est exactement le cas en matière de fiscalité. Vous l'avez dit vous même d'ailleurs : c'est légal ces différences de fiscalité au sein de l'UE.

Mais c'est effectivement, conséquence que vous avez immédiatement captée, du coup, devenu vite le bordel comme vous dites.

Soit y'a une harmonisation fiscale à l'échelle de l'UE, et là un état membre pourra moins changer les règles fiscales applicables chez lui comme bon lui semble mais en contrepartie y'aura moins de dumping fiscal de ses voisins, soit on reste dans cette situation actuelle, et dans ce cas il n'y a *aucune* raison de contester à la France son droit de mettre les règles fiscales qu'elle veut alors que les autres états membres n'hésitent pas (et souvent parce que c'est leur principal lévier économique), eux non plus.

C'est soit les rêgles souveraines pour *tous* soit les rêgles communes harmonisées pour *tous*.

Dans la situation actuelle, le fait est que la France - tout comme l'Irlande, le Luxembourg, etc - a parfaitement le droit de définir ses rêgles fiscales. Point.

Contestez l'absence d'harmonisation ou contestez une (future ?) fiscalité harmonisée, mais pas les deux à la fois, cela n'a aucun sens.

avatar DVP | 

@Garfield3: les GAFA sont les spécialistes pour faire un énorme chiffre d'affaire et pas de benefice...
Alors oui, les taxer sur le CA est la seule chose possible.

avatar Avenger | 

@ Cowbaye
Franchement, tu ne manques pas d'air de parler de l'incompétence des citoyens! Tu dois un être bon copain à Macron!
Toutes tes remarques sont dénuées de la moindre nuance et c'est sans compter l'élément essentiel dont tu ne tiens absolument pas compte... le pouvoir d'achat des citoyens.
Tes propos sont juste affligeants!

avatar Cowbaye | 

Garde tes supposition pour toi.

Qu'est ce que j'ai à nuancer selon toi ? Qu'est ce que je dois penser dis moi, monsieur le démocrate ?

Je précise ma pensée: les prix de Amazon (et autres vendeurs de ce type dont les pratiques commerciales et les pratiques salariales sont lamentables dans le seul but d'enrichir une dizaine de personnes au détriment de tous) devraient être arbitrairement taxés pour les remonter au prix des marchands physiques afin de supprimer leur concurrence déloyale.

Le pouvoir d'achat des citoyens ? Encore un qui confond consommateur et citoyen...bah t'es mal barré, mais pas moins que tous ou presque, parce beaucoup se sont fait bouffer le cerveau tu me diras...

avatar nemrod | 

Mélenchon Président ! 6% !

avatar alfatech | 

@Cowbaye

"
C'est normal que ces sociétés, qui font des bénéfices en France, paient des taxes en France.
Il est aussi normal que les consommateurs peu scrupuleux, qui préfèrent payer 1% de moins un produit, avec pour seule conséquence d'enrichir un groupe international déjà plus riche qu'un état, et d'appauvrir les commerces du pays où il vit...tout ça pour...45 cents par tranche de 100 €...

L'incompétence des citoyens on en parle ??"

Il faudrait déjà que les boutiques Françaises commencent à se diversifier, car un nombre incalculable de produits dispo sur Amazon ne sont tout bonnement introuvables en boutique ou sur les sites français.

avatar Derw | 

@alfatech

« Il faudrait déjà que les boutiques Françaises commencent à se diversifier, car un nombre incalculable de produits dispo sur Amazon ne sont tout bonnement introuvables en boutique ou sur les sites français. »

Vous avez raison. Même moi qui suis anti-Amazon, je suis parfois obligé d’acheter chez eux, faute de trouver ailleurs. Mais vous êtes vous posé la question du pourquoi ? Il y a 20 ans je trouvais tout ce que je voulais en bricolage électronique dans la grande ville proche. Maintenant c’est impossible parce qu’Amazon a tué tous les petits commerçants qu’il y avait avant...

avatar alfatech | 

@Derw

"Même moi qui suis anti-Amazon, je suis parfois obligé d’acheter chez eux, faute de trouver ailleurs. Mais vous êtes vous posé la question du pourquoi ? Il y a 20 ans je trouvais tout ce que je voulais en bricolage électronique dans la grande ville proche. Maintenant c’est impossible parce qu’Amazon a tué tous les petits commerçants qu’il y avait avant..."

Non je ne me suis jamais posé cette question puisque ce je recherche n'a jamais été dispo en France.......Bien avant qu'Amazon existe d'ailleurs. En ce qui me concerne Amazon n'a fait fermer aucune boutique puisqu'elles n'ont jamais existé.

avatar bibi81 | 

Il faudrait déjà que les boutiques Françaises commencent à se diversifier, car un nombre incalculable de produits dispo sur Amazon ne sont tout bonnement introuvables en boutique ou sur les sites français.

Si les petites boutiques françaises avaient des surfaces de vente/stockage de la taille des entrepôts d'Amazon, elles pourraient diversifier leur offre...

avatar alfatech | 

@bibi81

"Si les petites boutiques françaises avaient des surfaces de vente/stockage de la taille des entrepôts d'Amazon, elles pourraient diversifier leur offre..."

J'y crois pas une seconde.

avatar byte_order | 

Attention, l'immense majorité de ce qui est proposé par Amazon l'est pas directement par Amazon mais via des revendeurs "sous-traitants", aka le MarketPlace.

Y'a belle lurette que la "Long Tail" d'Amazon n'est plus dans des entrepôts de Amazon.

Le problème, c'est pas la taille des entrepôts des boutiques françaises, le problème c'est l'absence de plateforme de eCommerce les regroupant dans une grande boutique virtuelle.

Amazon est une gigantesque boutique virtuelle, dont 90% des produits ne seront jamais achetés avant d'être revendu par Amazon. C'est un apporteur d'affaire qui prend une commission partout parce qu'il a réussi à imposer, de facto (mais aussi au mérite, au début, les investissements initiaux ayant été considérables) sa boutique sur Internet comme *LA* boutique.

Paradoxalement, Internet, censé favorisr la diversité, par son aspect amplificateur à l'échelle mondial des tendances, renforce les positions de monopoles.

avatar bibi81 | 

Attention, l'immense majorité de ce qui est proposé par Amazon l'est pas directement par Amazon mais via des revendeurs "sous-traitants", aka le MarketPlace.

Y'a belle lurette que la "Long Tail" d'Amazon n'est plus dans des entrepôts de Amazon.

Tu as des chiffres ? Au passage les sous-traitants (pour beaucoup) stockent directement chez Amazon, hein...

C'est un apporteur d'affaire qui prend une commission partout

La plus-value des intermédiaires se limite à prendre une commission qui étouffe le fabriquant/producteur initial sous prétexte qu'il apporte une "exposition".

Pas certain qu'il faille aller dans cette direction...

avatar Ephaistos78 | 

Désolé de vous contredire mais Amazon stocke énormément et cela arrange bien les fabricants qui peuvent remplir les étagères de produits qu'ils n'arrivent pas à écouler par d'autres canaux de distribution, en échange d'un prix agressif.

Là où la taxe GAFA pose problème, c'est qu'elle ne touche que la France. Or, Amazon s'approvisionne dans toute l'Europe et donc le consommateur français non seulement risque de payer plus cher mais cela risque d'être en plus un produit provenant d'Allemagne ou d'Espagne acheté moins cher par Amazon et donc non concerné par la taxe.
En d'autres termes, le grand gagnant est Amazon qui peut augmenter ses prix de 3% sans en subir le contrecoup. les perdants sont : le consommateur français qui paiera plus cher et les entités françaises des fabricants et distributeurs qui se feront déposséder leurs ventes au profit de leurs homologues et concurrents installés ailleurs qu'en France.

avatar lesurfeurfou | 

@Cowbaye

Je l’ai déjà dit et je le répète la France est déjà championne ou vice-championne du monde (selon calculs) des prélèvements obligatoires. Alors oui les politiques sont incompétents quand leur seule initiative ou solution est d’augmenter ou instaurer des taxes

avatar alfatech | 

@lesurfeurfou

"Je l’ai déjà dit et je le répète la France est déjà championne ou vice-championne du monde (selon calculs) des prélèvements obligatoires. Alors oui les politiques sont incompétents quand leur seule initiative ou solution est d’augmenter ou instaurer des taxes"

Exactement

avatar narugi | 

@lesurfeurfou

Et oui les Gouvernements français ne savent que taxer ceux qui réussissent ...
Au lieu de chercher à fabriquer des géants européens ! L’exemple type étant la fusion Alstom/Siemens qui ne verra pas le jour...

avatar bonnepoire | 

@ lesurfeurfou
Exactement. Certains oublient que les entreprises paient des salaires et participent à l'économie en consommant et en sous-traitant. Certains raisonnements sont simplistes. Autant que certains choix politiques.

avatar Abd Salam | 

@lesurfeurfou

Non, le cynisme des vautours capitalistes dans toute sa splendeur... augmenter leurs tarifs pour que les milliards de profits restent intacts !

L’incompétence, c’est la tienne : ne pas comprendre que les GAFA ont largement les moyens de payer leurs impôts !

Pas comme les citoyens ordinaires qui règlent leurs impôts en piochant dans leurs moyens de subsistance et non dans leur capacité d’épargne !

Il est naturel de freiner l’aspect confiscatoire du capitalisme ! qui ne produit aucune richesse... mais ponctionne la plus grosse part de richesses produites !

Le capitalisme n’est pas l’économie, mais une manière d’organiser l’économie !

avatar lesurfeurfou | 

@Abd Salam

Une entreprise n’est pas une machine à payer des impôts. Je me permets de rappeler que grâce aux entreprises quand vous achetez un produit à 1200€, 200 € vont à l’état.

avatar Rictusi | 

TVA en France autour de 20%.

Donc je résume, 20% de 1200€ = 200€. Tout va bien ! 😁
Je vous emprunte de l'argent quand vous voulez ! 🤑

avatar lesurfeurfou | 

@Rictusi

Oui tout va bien merci.
Prix de vente ht : 1000 € + 20% de TVA = 1200€ TTC. Donc 200€ pour l’Etat

avatar Max1000du35 | 

@Rictusi

20% de 1200€ -> 240€

avatar byte_order | 

@lesurfeurfou

Et dans ces 200 euros qui reviennent à l'Etat, combien permettent cet achat de manière fiable, c.a.d sans que l'entreprise n'ait à craindre que ses entrepots soient cambriolés en toute impunité, que ses camions pourront arriver à bon port en temps et en heure, que l'infrastructure énergétique indispensable ne tombe pas en rade - ou ne face l'objet de racket par des malfrats locaux - que les clients auront effectivement ultra-majoritairement bien les fonds parce qu'ils gagnent leur vie et sont en bonne santé générale parce que l'Etat a dépensé pendant des dizaines d'années un "pognon de dingue" pour s'en assurer ?

Si, en effet, une entreprise n’est pas une machine à payer des impôts, un Etat n'est pas un organisme au service gratuit et bénévole des entreprises (et de leurs actionnaires).
A ce titre, il semble légitime qu'il facture donc, d'une manière ou d'une autre, le service rendu aux entreprises qui trouvent - visiblement - un intérêt à accéder aux consommateurs vivant dans son territoire. C'est le principe générale de la Taxe sur la Valeur Ajoutée.

Vous noterez derrière l'expression "nous serons contraint" employée dans le mémo de Amazon, parfaitement fausse d'ailleurs (c'est son choix, l'Etat ne l'oblige nullement a répercuter la taxe sur les fournisseurs), qu'a aucun moment l'idée de ne plus faire du commerce en France et donc de fermer amazon.fr n'a été envisagé.
La raison est simple : le gain de continuer à commercer en France l'emporte largement !
C'est donc bien la preuve que le marché des consommateurs français reste attractif.
Donc nulle raison que son accès lui soit offert sur un plateau, gratuitement, par la France.

*Son* marché, *ses* consommateurs potentiels, *ses* règles fiscales.
Amazon n'a aucune obligation de commercer en France. Mais si elle le fait, la France est légitime de définir une partie de ses conditions.

Je trouverais toujours incroyable qu'on puisse accorder plus de confiance à des actionnaires lambda redevables de rien plutôt qu'à des gens sur lesquels les citoyens ont un minimum de contrôle (car le problème c'est pas qui a la compétence mais qui a le contrôle !).

Depuis quand la concentration des richesses garantie mieux l'intérêt commun du plus grand nombre ? Et quand dans l'Histoire cela a pu s'observer réellement !?

avatar Abd Salam | 

@lesurfeurfou

Ce n’est pas grâce aux entreprises ! et si les patrons avaient le pouvoir de décider, même les 200€ d’impôts, ils ne les paieraient pas !

avatar bonnepoire | 

@Abd Salam
Parce que toi, si t'avais le choix tu paierais tes impôts? Quel bel hypocrite!

avatar ForzaDesmo | 

@bonnepoire
@Abd Salam
Parce que toi, si t'avais le choix tu paierais tes impôts? Quel bel hypocrite!

Sans vouloir polémiquer, je suis sûr que l'état percevrait autant d'impôts même si ce n'était pas obligatoire. Par contre il faudrait que celui-ci soit utilisé à bon escient pour que celui qui donne voit le fruit de ses "donations" à l'état.
Dans la Grèce antique les plus riches donnaient gracieusement de l'argent à l'état et ils recevaient tous les honneurs de la société.
On peut le voir dans les restaurants qui laissent l'addition libre de jugement aux clients, et cela fonctionne très bien. Aux dons donnés. Aux cagnottes en lignes où il y a derrière une juste cause.
Mais je suis d'accord avec toi dans le sens qu'il faudrait une refonte majeur de l'état et de la société pour que cela puisse devenir réalité à ce niveau.

avatar fontanitum | 

Les actions de ces sociétés sont en vente libre - expliquez nous pourquoi vous ne n'en achetez pas ?

avatar Abd Salam | 

@fontanitum

Parce que je ne suis pas capitaliste : je veux gagner mon argent par mon travail ; et non grâce aux travail des autres !

Les capitalistes comme leur nom l’indique sont des rentiers. Et de nos jours, en prime, les rentiers veulent donner des leçons de boulot aux autres !

avatar bonnepoire | 

@Abd Salam
Avant d'être rentier, il faut investir. Créer de la richesse ne se fait pas comme vous le pensez. Votre raisonnement est simpliste!

avatar Snoopy007 | 

@lesurfeurfou

"L’incompétence politique dans toute sa splendeur"

Tu proposes quoi comme alternative?

avatar lesurfeurfou | 

@Snoopy007

Un champ d’action réduit des politiques et un nouveau mode gouvernance

avatar dexter | 

@lesurfeurfou

Se contenter d’augmenter les taxes pour corriger un effet indésirable du marché c’est le propre d’un État libéral.

Si on attend autre chose de lui, il aurait fallu ne pas le désosser de ses compétences de politique industrielle et budgétaire.

avatar lesurfeurfou | 

@dexter

« Se contenter d’augmenter les taxes pour corriger un effet indésirable du marché c’est le propre d’un État libéral. »

Je ne sais pas d’où vous sortez cette théorie mais c’est très drôle...

Quand aux compétences de l’état en matière d’économies : 🤣🤣🤣🤣🤣

Et ne parlons pas du budget : 2400 milliards de dettes....

avatar byte_order | 

@lesurfeurfou
Ironiquement, ces GAFAM sont toutes domiciliées dans un pays à la dette encore plus abyssale.

Et ce sont les pays qui ont épongés depuis 10 ans de facto les dettes de ces centres d'excellence en compétence économique que sont les banques privées.
Pas d'autres banques, ni d'autres entreprises hyper compétentes en économie, non.

Alors moi je veux bien qu'on parle d'incompétence économique des politiques, mais dans ce cas j'exige que l'on parle sur le même plan d'incompétence économique des personnes privées qui sont derrière les dernières crises économiques mondiales. Parce que ce ne sont pas les politiques des pays qui les ont créé, et pourtant ces crises sont responsables de centaines de millions de perte d'emplois, de pertes d'investissement, de pertes tout court.

C'est facile de s'auto-proclamé plus compétent en économie que les pays pour faire du profit quand on fait en n'assumant en pratique aucun risque soit-même mais en comptant justement sur les pays pour assumer les pertes à sa place...

avatar lesurfeurfou | 

@byte_order

Votre réponse est purement politique, avec une orientation bien précise.
Vous êtes pour un État omniprésent avec un besoin de ressources important.

Nous avons néanmoins un point commun : la nécessité de l’impôt mais nous ne mettons pas le curseur au même endroit

Pour les compétences quand un rajoute des taxes alors qu’on est déjà leader mondial...

avatar en ballade | 

@lesurfeurfou

De quoi parles tu ?

avatar Phoenixxu | 

C'était évident !

avatar Bigdidou | 

« Cette problématique est aussi un enjeu des taxes douanières que se jettent à la figure les États-Unis et la Chine : en bout de course, ce sont les consommateurs qui paieront leurs produits plus chers. »

Ben, évidemment, qui d’autre ?
C’est même l’effet attendu de ces actions.
Si c’est plus cher, j’achète moins ce qui vient de là bas, et je me tourne (enfin, en principe) vers du local, ou rien du tout.

Concernant Amazon, la réaction était certainement attendue.
Simplement, augmenter les prix n’est pas sans conséquence, même si la news est pas très claire : on parle de reporter les 3% sur les prix de vente, puis de 0,45%, puis de 7 à 15%...

avatar Fego007 | 

@Bigdidou

3% de 15% donne 0.45% de comm en plus

avatar SyMich | 

C'est juste un peu d'arithmétique...
Les frais de vente que perçoit Amazon sur les vendeurs tiers, se montent à 15%. C'est sur ces 15% (constituant le chiffre d'affaires d'Amazon) que va s'appliquer la taxe de 3%... ça fait bien 0,45% qu'Amazin va répercuter au vendeur tiers, qui répercutera, peut-être, sur le client.

Par contre pour les produits vendus en direct par Amazon, on pourrait s'attendre à une hausse de 3% des prix de vente (puisque la taxe, là, s'applique sur la totalité du prix de vente d'Amazon)

Maintenant, si on veut raffiner le calcul... et pour bien fâcher les râleurs compulsifs,
La taxe de 3% s'applique sur le chiffre d'affaires hors taxes d'Amazon. Ce sont donc les prix hors taxes qui devraient logiquement augmenter de ce montant. Le client final va donc payer, en plus, les 20% de TVA sur cette hausse de prix 😂

Mais pour rassurer tout le monde... on me souffle dans l'oreillette que personne n'est contraint d'acheter sur Amazon et que si les prix sont trop élevés, on serait autorisé à acheter ailleurs. 😔

avatar Bigdidou | 

@SyMich

« Par contre pour les produits vendus en direct par Amazon, on pourrait s'attendre à une hausse de 3% des prix de vente (puisque la taxe, là, s'applique sur la totalité du prix de vente d'Amazon) »

Tu devances mon objection.
Sinon, merci pour l’explication qui mériterait d’être dans la news. Effectivement, tu me rappelles que bon nombre de produits ne sont pas vendus par Amazon dont le chiffre d’affaire est réalisé par les frais de vente. D’où les 3% des 15%, logique.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR