La taxe GAFA, ce sont les consommateurs qui vont la payer

Mickaël Bazoge |

Le ministère de l'Économie va collecter une taxe de 3% sur le chiffre d'affaires des entreprises dont l'activité tourne autour de la publicité en ligne, de la vente de biens en ligne, ou qui ont une activité de plateformes d'intermédiation. Cette mesure, votée par le Parlement et qui est rétroactivement appliquée à partir du 1er janvier 2019, touche les sociétés qui réalisent plus de 750 millions d'euros de chiffre d'affaires dans le monde, et au moins 25 millions en France.

@chouteau

Une trentaine de grands groupes sont concernés, aussi bien américains (Google, Facebook…) que français (Criteo), chinois et d'autres encore. Bercy en attend 400 millions d'euros dès cette année. Mais bien sûr, les plus importants contributeurs de cette taxe seront américains, à la grande fureur de Donald Trump qui a promis des représailles.

Il est cependant fort probable que les vraies victimes de cette disposition soient les consommateurs eux mêmes. Amazon a récemment revu le barème de frais de gestion pour les vendeurs tiers. À compter du 1er octobre, la commission versée à Amazon pour les ventes effectuées sur la boutique française du géant du commerce en ligne augmentera de 3% afin de refléter la taxe sur les services numériques.

« Pour un article pour lequel les frais de vente sont actuellement de 15,00%, vous devrez payer des frais de 15,45% », explique la fiche. Si le prix de vente total de l'article est de 100 €, les frais de vente passeront de 15 € à 15,45 €. Ces frais de vente diffèrent selon le type de produit, ils se montent à 15% pour les fournitures professionnelles, et descendent à 7% pour les produits électroniques.

Amazon répercute donc la taxe française sur ses vendeurs. Qui en retour ne manqueront sans doute pas de passer la douloureuse à leurs clients afin de préserver leurs marges. Certains feront peut-être l'effort d'absorber la ponction, mais il ne faut pas trop y compter. Cette problématique est aussi un enjeu des taxes douanières que se jettent à la figure les États-Unis et la Chine : en bout de course, ce sont les consommateurs qui paieront leurs produits plus chers.

Tags
avatar Max1000du35 | 

C’est une question d’habitude

avatar romainB84 | 

C’est pas .... « un gros scoop » en soit ^^😅
Y’a pas besoin d’être Einstein pour se douter que si tu leur prend d’un côté, il vont le récupérer de l’autre ^^

avatar a_y | 

bah bah qu’elle surprises ! 🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️🤦🏻‍♂️ (en fait non...)

avatar lesurfeurfou | 

L’incompétence politique dans toute sa splendeur

avatar Cowbaye | 

Quelle incompétence ??

C'est normal que ces sociétés, qui font des bénéfices en France, paient des taxes en France.
Il est aussi normal que les consommateurs peu scrupuleux, qui préfèrent payer 1% de moins un produit, avec pour seule conséquence d'enrichir un groupe international déjà plus riche qu'un état, et d'appauvrir les commerces du pays où il vit...tout ça pour...45 cents par tranche de 100 €...

L'incompétence des citoyens on en parle ??

avatar Garfield3 | 

Non sans blague...

La mesure voté en France parle de chiffre d'affaire et pas de benefice. Donc une société qui fait 750 millions de chiffre d'affaire et pas de benefice sera taxée comme une société qui aura 750 millions de chiffre d'affaire et 10% de bénéfices.... Compétent vous avez dit?
Bref ici on ne parle pas de benefice.

Vous parlez de société qui font des bénéfices en France doivent payer des taxes en France.
C'est ce qu'elles font en France a minima et aussi en Europe en choisissant le pays qui offre le meilleur arrangement toujours selon les règles européennes sinon elles ne pourraient pas le faire.
Ok je comprends que le principe dérange mais il faut choisir on peut pas dire la France fait partie de l'Europe si c'est pour se faire ses propres règles.
C'est quoi la prochaine étape remettre en cause la libre circulation des biens car c'est a l'avantage des pays voisins.
Si chacun fait ses règles dans son coin ca va vite être le bordel...

avatar mouahaha | 

"Si chacun fait ses règles dans son coin ca va vite être le bordel..."

C'est pas déjà le cas depuis plus d'un demi siècle ? Le R-U, et ses paradis fiscaux, ne fesait pas partie de l'UE en ayant gardé sa monnaie, ses règles et en acceptant uniquement ce qui l'arrangeait ?

avatar en ballade | 

@Garfield3

Ne te plains pas c'est de l'argent pour nos ecoles

avatar bibi81 | 

La mesure voté en France parle de chiffre d'affaire et pas de benefice. Donc une société qui fait 750 millions de chiffre d'affaire et pas de benefice sera taxée comme une société qui aura 750 millions de chiffre d'affaire et 10% de bénéfices.... Compétent vous avez dit?

C'est facile de faire en sorte de ne pas avoir de bénéfice. Et c'est là tout le problème...

avatar byte_order | 

@Garfield3

> C'est ce qu'elles font en France a minima et aussi en Europe en choisissant le pays
> qui offre le meilleur arrangement toujours selon les règles européennes sinon elles
> ne pourraient pas le faire.

Parce que chaque état membre reste libre, souverain de sa politique fiscale.

> Ok je comprends que le principe dérange mais il faut choisir on peut pas dire la
> France fait partie de l'Europe si c'est pour se faire ses propres règles.

Ben si, c'est la conséquence identique de la souveraineté en matière de politique fiscale.

Cela serait un comble que pour lutter contre les abus rendus possible par la politique fiscale, légale car souveraine, de certains états membres, les autres états membres n'avaient plus la souveraineté de leur propre politique fiscale !?!

> Si chacun fait ses règles dans son coin ca va vite être le bordel...

Mais c'est exactement le cas en matière de fiscalité. Vous l'avez dit vous même d'ailleurs : c'est légal ces différences de fiscalité au sein de l'UE.

Mais c'est effectivement, conséquence que vous avez immédiatement captée, du coup, devenu vite le bordel comme vous dites.

Soit y'a une harmonisation fiscale à l'échelle de l'UE, et là un état membre pourra moins changer les règles fiscales applicables chez lui comme bon lui semble mais en contrepartie y'aura moins de dumping fiscal de ses voisins, soit on reste dans cette situation actuelle, et dans ce cas il n'y a *aucune* raison de contester à la France son droit de mettre les règles fiscales qu'elle veut alors que les autres états membres n'hésitent pas (et souvent parce que c'est leur principal lévier économique), eux non plus.

C'est soit les rêgles souveraines pour *tous* soit les rêgles communes harmonisées pour *tous*.

Dans la situation actuelle, le fait est que la France - tout comme l'Irlande, le Luxembourg, etc - a parfaitement le droit de définir ses rêgles fiscales. Point.

Contestez l'absence d'harmonisation ou contestez une (future ?) fiscalité harmonisée, mais pas les deux à la fois, cela n'a aucun sens.

avatar DVP | 

@Garfield3: les GAFA sont les spécialistes pour faire un énorme chiffre d'affaire et pas de benefice...
Alors oui, les taxer sur le CA est la seule chose possible.

avatar Avenger | 

@ Cowbaye
Franchement, tu ne manques pas d'air de parler de l'incompétence des citoyens! Tu dois un être bon copain à Macron!
Toutes tes remarques sont dénuées de la moindre nuance et c'est sans compter l'élément essentiel dont tu ne tiens absolument pas compte... le pouvoir d'achat des citoyens.
Tes propos sont juste affligeants!

avatar Cowbaye | 

Garde tes supposition pour toi.

Qu'est ce que j'ai à nuancer selon toi ? Qu'est ce que je dois penser dis moi, monsieur le démocrate ?

Je précise ma pensée: les prix de Amazon (et autres vendeurs de ce type dont les pratiques commerciales et les pratiques salariales sont lamentables dans le seul but d'enrichir une dizaine de personnes au détriment de tous) devraient être arbitrairement taxés pour les remonter au prix des marchands physiques afin de supprimer leur concurrence déloyale.

Le pouvoir d'achat des citoyens ? Encore un qui confond consommateur et citoyen...bah t'es mal barré, mais pas moins que tous ou presque, parce beaucoup se sont fait bouffer le cerveau tu me diras...

avatar nemrod | 

Mélenchon Président ! 6% !

avatar alfatech | 

@Cowbaye

"
C'est normal que ces sociétés, qui font des bénéfices en France, paient des taxes en France.
Il est aussi normal que les consommateurs peu scrupuleux, qui préfèrent payer 1% de moins un produit, avec pour seule conséquence d'enrichir un groupe international déjà plus riche qu'un état, et d'appauvrir les commerces du pays où il vit...tout ça pour...45 cents par tranche de 100 €...

L'incompétence des citoyens on en parle ??"

Il faudrait déjà que les boutiques Françaises commencent à se diversifier, car un nombre incalculable de produits dispo sur Amazon ne sont tout bonnement introuvables en boutique ou sur les sites français.

avatar Derw | 

@alfatech

« Il faudrait déjà que les boutiques Françaises commencent à se diversifier, car un nombre incalculable de produits dispo sur Amazon ne sont tout bonnement introuvables en boutique ou sur les sites français. »

Vous avez raison. Même moi qui suis anti-Amazon, je suis parfois obligé d’acheter chez eux, faute de trouver ailleurs. Mais vous êtes vous posé la question du pourquoi ? Il y a 20 ans je trouvais tout ce que je voulais en bricolage électronique dans la grande ville proche. Maintenant c’est impossible parce qu’Amazon a tué tous les petits commerçants qu’il y avait avant...

avatar alfatech | 

@Derw

"Même moi qui suis anti-Amazon, je suis parfois obligé d’acheter chez eux, faute de trouver ailleurs. Mais vous êtes vous posé la question du pourquoi ? Il y a 20 ans je trouvais tout ce que je voulais en bricolage électronique dans la grande ville proche. Maintenant c’est impossible parce qu’Amazon a tué tous les petits commerçants qu’il y avait avant..."

Non je ne me suis jamais posé cette question puisque ce je recherche n'a jamais été dispo en France.......Bien avant qu'Amazon existe d'ailleurs. En ce qui me concerne Amazon n'a fait fermer aucune boutique puisqu'elles n'ont jamais existé.

avatar bibi81 | 

Il faudrait déjà que les boutiques Françaises commencent à se diversifier, car un nombre incalculable de produits dispo sur Amazon ne sont tout bonnement introuvables en boutique ou sur les sites français.

Si les petites boutiques françaises avaient des surfaces de vente/stockage de la taille des entrepôts d'Amazon, elles pourraient diversifier leur offre...

avatar alfatech | 

@bibi81

"Si les petites boutiques françaises avaient des surfaces de vente/stockage de la taille des entrepôts d'Amazon, elles pourraient diversifier leur offre..."

J'y crois pas une seconde.

avatar byte_order | 

Attention, l'immense majorité de ce qui est proposé par Amazon l'est pas directement par Amazon mais via des revendeurs "sous-traitants", aka le MarketPlace.

Y'a belle lurette que la "Long Tail" d'Amazon n'est plus dans des entrepôts de Amazon.

Le problème, c'est pas la taille des entrepôts des boutiques françaises, le problème c'est l'absence de plateforme de eCommerce les regroupant dans une grande boutique virtuelle.

Amazon est une gigantesque boutique virtuelle, dont 90% des produits ne seront jamais achetés avant d'être revendu par Amazon. C'est un apporteur d'affaire qui prend une commission partout parce qu'il a réussi à imposer, de facto (mais aussi au mérite, au début, les investissements initiaux ayant été considérables) sa boutique sur Internet comme *LA* boutique.

Paradoxalement, Internet, censé favorisr la diversité, par son aspect amplificateur à l'échelle mondial des tendances, renforce les positions de monopoles.

avatar bibi81 | 

Attention, l'immense majorité de ce qui est proposé par Amazon l'est pas directement par Amazon mais via des revendeurs "sous-traitants", aka le MarketPlace.

Y'a belle lurette que la "Long Tail" d'Amazon n'est plus dans des entrepôts de Amazon.

Tu as des chiffres ? Au passage les sous-traitants (pour beaucoup) stockent directement chez Amazon, hein...

C'est un apporteur d'affaire qui prend une commission partout

La plus-value des intermédiaires se limite à prendre une commission qui étouffe le fabriquant/producteur initial sous prétexte qu'il apporte une "exposition".

Pas certain qu'il faille aller dans cette direction...

avatar Ephaistos78 | 

Désolé de vous contredire mais Amazon stocke énormément et cela arrange bien les fabricants qui peuvent remplir les étagères de produits qu'ils n'arrivent pas à écouler par d'autres canaux de distribution, en échange d'un prix agressif.

Là où la taxe GAFA pose problème, c'est qu'elle ne touche que la France. Or, Amazon s'approvisionne dans toute l'Europe et donc le consommateur français non seulement risque de payer plus cher mais cela risque d'être en plus un produit provenant d'Allemagne ou d'Espagne acheté moins cher par Amazon et donc non concerné par la taxe.
En d'autres termes, le grand gagnant est Amazon qui peut augmenter ses prix de 3% sans en subir le contrecoup. les perdants sont : le consommateur français qui paiera plus cher et les entités françaises des fabricants et distributeurs qui se feront déposséder leurs ventes au profit de leurs homologues et concurrents installés ailleurs qu'en France.

avatar lesurfeurfou | 

@Cowbaye

Je l’ai déjà dit et je le répète la France est déjà championne ou vice-championne du monde (selon calculs) des prélèvements obligatoires. Alors oui les politiques sont incompétents quand leur seule initiative ou solution est d’augmenter ou instaurer des taxes

avatar alfatech | 

@lesurfeurfou

"Je l’ai déjà dit et je le répète la France est déjà championne ou vice-championne du monde (selon calculs) des prélèvements obligatoires. Alors oui les politiques sont incompétents quand leur seule initiative ou solution est d’augmenter ou instaurer des taxes"

Exactement

avatar narugi | 

@lesurfeurfou

Et oui les Gouvernements français ne savent que taxer ceux qui réussissent ...
Au lieu de chercher à fabriquer des géants européens ! L’exemple type étant la fusion Alstom/Siemens qui ne verra pas le jour...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR