Taxe sur les importations chinoises : Apple pourrait être en première ligne

Mickaël Bazoge |

Poussant toujours plus loin le protectionnisme, Donald Trump a annoncé aujourd'hui qu'il allait imposer des tarifs douaniers sur les importations de biens provenant de Chine, à hauteur de 50 milliards de dollars. On saura dans les prochaines semaines la liste des produits en question, mais il s'agira en majorité de produits high-tech. Comme l'iPhone ?

Il s'agit pour la Maison Blanche de répliquer au transfert forcé de propriété intellectuelle d'entreprises américaines vers la Chine ; les sociétés chinoises exploitent ensuite cette intelligence pour concurrencer les produits américains. Des transferts qualifiés d'« injustes » par les autorités US.

La balance commerciale américaine vis à vis du géant chinois était l'an dernier déficitaire de 375 milliards de dollars. Cela signifie que les États-Unis importent bien plus de produits depuis la Chine que la Chine n'importe de produits américains sur son sol. « Ce que je veux, c'est la réciprocité », a expliqué le président milliardaire. « Quand [la Chine] taxe une voiture [américaine] à 25%, et quand nous taxons une de leurs voitures à 2% quand elle vient aux États-Unis, ce n'est pas bon ».

Apple pourrait souffrir de cette nouvelle guerre commerciale qui pointe, quelques semaines après la hausse sensible des taxes sur l'importation de métal et d'aluminium (lire : Tarifs douaniers : comment une décision de Trump pourrait faire augmenter le prix des produits Apple).

Les produits d'Apple sont comme chacun sait fabriqués en Chine. L'an dernier, 61 millions d'iPhone ont été importés de Chine vers les États-Unis : à eux seuls, les iPhone 7 et 7 Plus ont pesé 15,7 milliards de dollars dans le déficit de la balance commerciale américaine (4,4%). Et on ne parle là que de deux appareils d'Apple.

L'iPhone X en petits morceaux. iFixit.

Le constructeur californien a tout de même une carte à jouer, et peut-être même deux, pour éviter de voir ses produits subir une taxe lors de leur entrée sur le territoire américain. D'une, la Pomme peut faire valoir les investissements qu'elle compte effectuer aux États-Unis suite à la réforme fiscale de la fin 2017 (lire : Apple veut rendre l'Amérique encore plus grande). Tim Cook l'a certainement évoqué avec le Secrétaire du Trésor Steven Mnuchin, qui a visité Apple Park la semaine dernière.

D'autre part, Apple peut tenter de convaincre la Maison Blanche que la manière dont est calculé le déficit commercial est biaisée. L'iPhone est certes assemblé en Chine, mais tous ses composants ne proviennent pas du pays : on retrouve le monde entier dans un smartphone d'Apple ! La Corée du Sud est représentée avec Samsung, LG et SK Hynix, mais il y a aussi le Japon, la Malaisie, le Brésil, l'Allemagne… et même la France avec Microchip et STMicroelectronics.

Sur la facture des composants d'un iPhone X, estimée par IHS Markit à un peu plus de 370 $, la part qui revient à la Chine ne représente que 3 à 6%, la majorité étant de l'assemblage. Mais les statistiques étant ce qu'elles sont, c'est l'ensemble de cette facture qui est pris en compte dans le calcul des exportations chinoises.

Chez Pegatron.

Le déficit commercial des États-Unis envers la Chine baisserait de 36%, soit 239 milliards de dollars, si le calcul prenait en compte la nature complexe de la chaîne d'assemblage d'Apple et des autres entreprises qui font assembler leurs produits en Chine.

Dans ces conditions, viser un pays spécifique — ici la Chine — en imposant des taxes d'importation n'est pas forcément la meilleure idée : cette mesure ferait plus de mal aux entreprises américaines qu'à l'économie chinoise. Sans oublier que la Chine aussi pourrait répliquer avec ses propres mesures…


avatar Un Type Vrai | 

Ou alors l'économie locale revivra et l'esclavage déporté a l'autre bout du monde ne sera plus un argument pour limiter la fortune des peuples.

Au choix...

Y'a pas que 2 manières d'expliquer l'appauvrissement des classes moyennes en occident...

PS : évidemment, la caricature n'est pas une explication valable, non plus

avatar C1rc3@0rc | 

@pagaupa

«Ce monde, à commrncer par la France sera un jour complétement bloquer par les taxes en tous genres et sur tout...»

La croissance des taxes est surtout un symptome qui cache le vrai phenomene massif: la perte de valeur du travail.
Jusqu'a l'ere post-industrielle la premiere source de production de valeur financiere etait le travail. L'etat finançait son budget de fonctionnement en taxant le travail - l'impot sur le revenu et les societes - qui generait tellement de valeur que la ponction avait un impact quasi nul sur la croissance. Les conditions de travail usaient et tuaient suffisamment vite les travailleur que le financement des retraites arrivait a generer des excedents... Le systeme de retraite (mais aussi de santé) a ete calibré pour des populations dont l'esperance de vie post-activité etait de 5 a 10 ans au maximum... C'est pas un hasard si les depenses de santé augmentent et que les systemes de retraites sont deficitaires...

Depuis le passage a l'ere post-industrielle c'est la TVA qui est devenue et de loin la principale source de financement de l'Etat.
Non parce que la TVA a enormement augmenté, mais parce que le travail rapporte de moins en moins et que la masse travaillant effectivement diminue comme une peau de chagrin. Le politique parle - de façon dogmatique - du taux de chomage, mais cette données est totalement illegitime et masque la realité qui est le cout des emplois subventionnés - autant en terme financier que de perte de productivité - l'etat depense de plus en plus d'argent pour limiter la productivité en maitenant des emplois inutiles et couteux!!!

Trump et la mouvance spenceriste a laquelle il appartient denonce - fallacieusement - le "dumping" de la Chine et l'Asie en generale.
Sauf qu'il ne s'agit pas de dumping mais d'une delocalisation de la production humaine uniquement voulu par le secteur de l'economie financiere - court termiste par definition.

Cette delocalisation ne s'est pas faite pour diminuer le cout du travail, mais pour ralentir la productivité.
Pourquoi?
Pour une raison toute bete, le developpment de la productivité en post industriel passe par un investissement global des outils de production - dont l'automatisation - investissement a moyen terme qui aurait bloqué la dynamique speculative !

Rppelons qu'une action est initialement de l'argent qu'on place dans une entreprise pour qu'elle puisse faire les investissements necessaires a l'optimisation et developpement de sa production... et plus cet investissement est structurel, plus il absorbe et fige la valeur financiere de l'action pour une longue periode - ce qui est antagoniste de l'economie speculative qui repose sur le principe de l'achat-revente de l'action inemployée...

L'economie financiere a donc freiné le passage a l'ere post industrielle en pauperisant les societes en fin d'ere industrielle et en accelerant le processus d'industrialisation des societes agraires - cela afin de garder un systeme speculatif fonctionnel... au detriment de la civilisation, de l'environnement et de l'humanité...

avatar rikki finefleur | 

C1rc3@0rc |

La tva ne touche pas toutes les entreprises. C’est un impot facilement détournable.
Taxe sur la valeur ajoutée. Encore faut il qu'il y est une valeur ajoutée.

D'ailleurs le problème n'est pas là avec la chine.
_ Dumping
- Vol de brevet
- Inégalité dans le traitement des entreprises sur le sol us europe et en chine

Votre tva ne changera rien à cet état de fait.

avatar Un Type Vrai | 

Propos très intéressant qui me rappelle l'intérêt de taxer la consomation d'energie plus que le travail humain, l'industrialisation ayant divisé par 1000 le coût de l'effort physique, il est logique de taxer les machines (et les humains) sur l'énergie qu'ils consomment.

La société idéale étant un tas de machines qui fait tous et des humains qui cherchent à les rendre économes en energie.

Je ne sais plus où j'ai lu ça, si quelqu'un voit la référence...

avatar ancampolo | 

@pagaupa

Tout a fait daccord avec toi, le protectionnisme, coller aux taxes et a la securité de l’emploi font que la france est un pays en sclérosé...

avatar r e m y | 

J'imagine que lorsque Trump réalisera que cette taxe impacte principalement Apple sans réellement gêner la Chine, il fera comme pour sa taxe sur l'acier et l'aluminium qui aurait pénalisé les constructeurs automobiles et aéronautiques américains, il fera marche arrière.

avatar Un Type Vrai | 

A contrario du Bresil, en effet, les USA sont «donneur d'ordre» et n'ont pas intérêt à se reindustrialiser, du mois pas en concurrence de la Chine.

avatar Sindre | 

La vache le niveau. Pensez à commander des diptères les gars vous allez en manquer.

avatar killabling | 

Faire un gros caca pour une expression,bah dis donc y'en a qui sfont chier chez eux...??....sans meme parler vraiment du contenu de l'article...??+?
Sa devient récurrent de plus en plus ici,y'en a toujours 1 pour te sortir une polémique au lieu de parler du vrai sujet,c'est triste??

avatar AFLC7 | 

Pourquoi ne pas appliquer chez nous ce qui a permis à TOUS les pays asiatiques de se reindustrialiser sur notre dos, exporter sans contraintes mais ne surtout pas importer ou plutôt importer des trucs qui nous endorment comme des TGV ou des Airbus (pour mieux les copier 10 ans après et nous les vendre)? Ce n’est pas choquant de demander de la réciprocité... Je comprends toutefois le désarroi, que dis je l’angoisse profonde, du geek qui va devoir payer plus cher pour un téléphone déjà très cher, sa vie va en être bouleversée...

avatar byte_order | 

C'est pas vraiment la taxe à l'importation de produits venant de Chine qui va géner Apple sur le marché américain. Ils bénéficieront d'une exception sur la base du "conçu aux USA bla bla bla".

Nan, c'est la réaction chinoise qui risque fort d'impacter les ventes des produits Apple *en* Chine.
Et c'est pas une petite partie de leur recettes à l'étranger, ni un petit relai de croissance pour Apple, le marché chinois. Et vu qu'en Inde ça tarde à décoller...

avatar Orus | 

Comment se fait-il que tRump existe, qu'un crétin pareil puisse être président de la première puissance mondiale ?
Le peuple américain est-il aussi débile ?
Apprécions à cette occasion tout nos chers journalistes apeurés de le critiquer franchement, de peur de ne plus pouvoir profiter de leur maison à L.A. ou NY

avatar dtb06 | 

Les commentaires sur ce site me font gerber. Bon, de toute façon il n'y a plus d'actualités Apple qui m'intéressent depuis un moment, donc au revoir. Je supprime le RSS, et je gagnerai 10 minutes par jour. Vous ne perdrez pas grand chose, j'étais déjà sous Adblock.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR