Fermer le menu
 

Google va afficher les URL originales pour les articles AMP

Nicolas Furno | | 18:00 |  8

L’une des critiques contre AMP, ces articles affichés dans les résultats de recherche Google sur un smartphone et qui se chargent instantanément (lire : AMP : Google veut des articles rapides sur les mobiles), c’est que l’URL d’origine était perdue. Dans le navigateur et même lors d’un partage, c’est le nom de domaine de Google qui est utilisé et non plus celui du site de base.

Cet article AMP n’est pas chargé depuis le nom de domaine du site, mais depuis celui de Google. Cliquer pour agrandir

Ce choix était lié à une décision technologique derrière AMP : le géant de la recherche stocke une copie de tous les articles sur ses serveurs pour accélérer leur chargement. Néanmoins, c’est l’une des plus grosses critiques contre ce projet et ce, depuis le premier jour. Google avait déjà commencé à répondre l’an dernier, en améliorant la visibilité de l’URL originale (lire : AMP : Google met mieux en avant les URL originales).

En 2018, Google entend apporter une meilleure réponse en masquant totalement son propre nom de domaine sur les articles AMP. Ils seront toujours chargés depuis ses serveurs, mais l’URL dans le navigateur sera bien l’originale, celle qui ne dépend que du créateur du site et non de Google. Pour arriver à un tel résultat, Google exploite de nouveaux standards qui ne sont pas encore généralisés. Et pour cause, seul Chrome les prend en charge à ce stade, mais le travail a commencé pour les ajouter à Webkit.

À terme donc, les articles AMP ne masqueront plus le nom de domaine original du site et c’est tant mieux. Est-ce suffisant pour contenter les détracteurs ? Probablement pas, car il y a encore de nombreux points à critiquer, autant sur le principe de la copie stockée sur les serveurs de Google, que sur la forme qui ne respecte pas les plateformes (notamment le défilement qui n’est pas celui natif d’iOS). On pourrait ajouter la difficulté à sortir d’AMP, ce qui n’invite pas à la confiance.

D’ailleurs, en même temps que Google annonçait ces changements, une lettre ouverte rédigée par plusieurs acteurs du web et co-signée par quelques centaines de personnes, demande au géant de la recherche des changements concernant ce projet. Les signataires ne demandent pas l’arrêt du projet AMP, mais plutôt le retrait de Google et la réelle ouverture à d’autres acteurs. On en est encore loin.

Catégories: 
Tags : 

Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


8 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar Florian Innocente macG 11/01/2018 - 18:05 via iGeneration pour iOS

Enfin ! Tout vient à temps pour qui sait attendre. Mais tout de même.

avatar Mickaël Bazoge macG 11/01/2018 - 22:01

Personnellement, je m'en fiche comme de l'An 2.

avatar pat3 12/01/2018 - 08:40 via iGeneration pour iOS

@MickaëlBazoge

Là je te comprend pas. Car avec des articles AMP, tout MacG serait sous influence Google, qui pourrait alors le faire payer: pour apparaître sur le moteur, faudra être au format AMP, pour être accéléré par Chrome: AMP.
Faut espérer que Chrome n’atteigne pas le niveau d’IE à sa grande époque, sinon on trouvera que MS était bien sympa à côté de ce que Google est en train de devenir.



avatar raphta 11/01/2018 - 18:24

Génial, on va pouvoir afficher l'URL d'un autre site...
Bonjour le Phishing de masse !
Je sais pas qui a inventé cette nouveauté ("Pour arriver à un tel résultat, Google exploite de nouveaux standards qui ne sont pas encore généralisés"), mais ca me parait une bien mauvaise idée...

avatar SimR69 11/01/2018 - 18:41

C’est une très mauvaise chose cette histoire, qui va dans le sens d’une centralisation d’Internet !

On va finir par être systématiquement connectés aux serveurs de Google tout en ayant l’impression d’être sur des sites différents… Retour à l’époque du Minitel où tout était hébergé au même endroit.

avatar SugarWater 11/01/2018 - 18:44 via iGeneration pour iOS (edité)

Je me disais bien que Le Figaro ne faisait pas du gorafi :)

avatar labon 11/01/2018 - 23:08

Bizare. Sur les pages AMP de mon site, j'avais fais des boutins de partage qui partagent l'URL d'origine et non la page de Google.
Il doit s'agir d'autre chose.

avatar PiRMeZuR 12/01/2018 - 13:13 via iGeneration pour iOS

Cette histoire de manipulation de l’adresse est quand même assez inquiétante. Comment va-t-on faire pour limiter le phishing ?

Et qui de l’hégémonie des GAFA ? La réaction du consommateur dans ce cas ne doit pas être uniquement de demander une jolie URL, il faut aussi plus de décentralisation ! Tout le monde s’insurge contre Comcast pour la neutralité du net mais on est en plein dedans, là! Une entreprise californienne qui définit ses propres termes pour donner un accès plus rapide à certains sites, et qui récupère des données personnelles au passage !