AMP : Google veut des articles rapides sur les mobiles

Nicolas Furno |

Google a lancé hier le projet Accelerated Mobile Pages (AMP). Comme son nom l’indique bien, il s’agit d’accélérer l’affichage mobile pour des articles et pour cela, le géant de la recherche propose un nouveau format recentré sur le contenu seul. À la manière de Facebook avec ses Instant Articles, ou d’Apple avec Apple News, le principe est d’optimiser les articles pour qu’ils se chargent bien plus rapidement sur un appareil mobile.

AMP est d’abord un framework open-source, nommé AMP HTML. Ce cadre décrit une manière de créer des pages web statiques, comme un article publié par un blog ou un site d’actualité. Il ne s’agit pas d’inventer un nouveau langage, AMP HTML repose entièrement sur des technologies actuelles, avec quelques éléments spécifiques en HTML pour enrichir le contenu (images, cartes, carrousels d’image, vidéos, etc.). Pour le reste, c’est du HTML et du CSS standard, accompagnés d’un fichier JavaScript qui se charge de gérer le chargement de ressources externes et de valider le code.

Ce code doit rester le plus léger possible, et fonctionner sur toutes les plateformes. C’est pourquoi AMP interdit certaines pratiques, et en particulier, on ne peut pas utiliser de JavaScript dans son article. Pour intégrer une vidéo YouTube par exemple, on va utiliser un code comme celui-ci, et non le code d’embed donné par le site :

<amp-youtube
    video-id="mGENRKrdoGY"
    layout="responsive"
    width="480" height="270">
</amp-youtube>

Google a prévu tout ce qu’il faut pour intégrer ses services, mais aussi pour intégrer un tweet, Twitter faisant partie des services impliqués dans le développement d’AMP. Parmi les composants externes pris en charge au lancement, on compte aussi Instagram et le framework gère aussi les GIF animés, l’audio et même les iframe.

En retirant tout JavaScript externe, les articles AMP seront beaucoup plus légers. Google a néanmoins prévu une exception pour les publicités, on s’en doute, mais pas toutes. Certaines formes de publicité devraient être exclues, en particulier celles qui nuisent au confort de lecture. On n’a pas plus de précision pour le moment, mais on imagine que les publicités Adsense fournies par Google seront tranquilles…

Pour accélérer le chargement des articles AMP, Google a prévu de les stocker en cache sur ses serveurs. Ce sera particulièrement pratique pour les accès à distance, par exemple pour lire un article stocké sur un serveur français depuis la Nouvelle-Zélande. Cet hébergement sera totalement gratuit et transparent : les éditeurs n’auront qu’à fournir leurs articles dans le format, et Google se chargera du reste. Et pour les convaincre de franchir le pas, le géant de la recherche devrait mettre en avant les articles AMP à terme, comme le montre cette vidéo.

Google a déjà convaincu des dizaines d’éditeurs sur le web à adopter son nouveau format, et pas des moindres : tous les grands journaux américains sont au rendez-vous, de même que Vox Media (The Verge, Polygon…) et Condé Nast (ars technica, Vanity Fair, Vogue…). En France, on trouve Les Échos dans la liste, qui compte aussi BuzzFeed, la BBC ou encore Mashable.

Contrairement à Facebook et Apple, n’importe qui pourra créer ses propres pages AMP, et cela sera probablement très facile. Vous avez un blog hébergé par WordPress.com ? Tous vos articles sont déjà compatibles AMP et pour ceux qui hébergent eux-mêmes leur blog, un plugin est d’ores et déjà disponible. Une fois installé, il suffit d'ajouter `/amp` à la fin d'une URL pour obtenir la version optimisée pour Google (exemple).


avatar fousfous | 

On veut alléger les pages, bon par contre on garde là pub hein...
Encore une raison de plus d'utiliser un bloqueur de pub qui ne se vend pas à Google...

avatar reborn | 

charger des pages plus rapidement ? suffit de purger le web des pub :)

avatar iapx | 

Intéressant leurs tags comme amp-youtube : un format propriétaire créé par une multinationale pour imposer ses services. Un bienfaiteur de l'humanité!

avatar Voodoonice | 

C'est vrai qu'Apple n'utilise aucun format propriétaire ¨

avatar Sostène Cambrut | 

@voodoonice

Dans WebKit ?

La vocation du langage HTML c'est d'être multiplateforme. On pensait s'être débarassé d'IE et de sa syntaxe exotique, mais on dirait bien que Google a décidé de prendre le relais.

Après pour les formats de fichier d'accord. Mais pas plus que les autres.

avatar Sostène Cambrut | 

@iapx

La réponse de Google est quand même incroyable : Arrêtez donc d'utiliser javascript pour faire des mises en page et des effets sympathiques sur vos sites web, on a besoin de ressources pour afficher nos publicités !

Complètement délirant quand on y pense...

avatar pariscanal | 

@Sostène Cambrut :
Clairement , ils sont gonflés ,

avatar Chazi | 

@Sostène Cambrut :
Ça fait longtemps que JavaScript sert à autres choses qu'à faire "des effets sympas sur les pages"

avatar Sostène Cambrut | 

Tiens, on dirait que Google vient de se réveiller et réaliser (enfin) que ces publicités sont une calamité pour la navigation (mobile ou pas d'ailleurs). On remercie Apple là ou bien ?

avatar cv21 | 

Il a l'air très facile à utiliser ce framework.

avatar michael75 | 

Et MacG ? Vous avez prévu d'intégrer AMP à court terme ?

avatar Nicolas Furno | 

@michael75 :
C'est encore trop tôt pour utiliser ce service donc non, probablement pas à court terme.

avatar Lemmings | 

Je vois que les apple fanboys n'ont pas vraiment pigé le truc. Ils proposent de retirer tout ce qui fait que les pubs abusent (popin, video, interstitiel, habillage et j'en passe). Ils bloquent également tous les trackers externes de pub mal codés.

A l'opposé, ils acceptent la pub discrète et intégrée (qui ne dérange pas la lecture), celle d'adsense mais pas que. D'autres plateformes de pub peuvent (et vont le faire) ajouter leurs propres techno tout en respectant le côté limitant mais tellement important : privilégier le confort de l'utilisateur.

Quand je surf sur des sites webs en version mobile (igen/macg y compris), les pubs comme celle pour Lidl en ce moment m'énervent au plus haut point. C'est lourd, moche et ça bloque ma lecture...

Après, si il y a bien une critique à faire dans ce système, c'est l'utilisation de balises spécifiques et non du HTML standard. Ok je vois pourquoi ils font ça mais ils auraient pu tout simplement ignorer ce qui n'était pas compatible plutôt que de créer d'autres balises... C'est le véritable problème du système.

Sinon, j'avoue que c'est assez impressionnant d'efficacité !

avatar Hideyasu | 

@Lemmings :
T'as compris de travers les soucis, ils bloquent la pub des aitre et ils laissent la leur car plus discrète.
Pourtant si il y a bien un truc qui fait lag internet sans cesse c'est les pubs

avatar Lemmings | 

@Hideyasu : je te laisses voir leur github et les explications concrètes, tu peux avoir de la pub d'autres régies ou partenaires sans aucun problème. Il suffit d'adapter leur tags à AMP et de respecter le fait que l'utilisateur ne doit pas être dérangé dans sa lecture.

avatar Tiroly | 

@Lemmings :
Après sauf erreur de ma part (je n'ai pas pu jeter d'œil sur l'article)
Mais ça reste du html standard, non ?

Le html5 permet tout à fait de choisir les tags de son choix. Ici c'est un fichier Javascript fournit par Google qui va en permettre l'affichage correct.

avatar pat3 | 

Faut quand même être naïf de croire que Google fait ça par altruisme. Je le dis depuis un certain temps déjà, mais Google a une stratégie similaire à celle de Microsoft pour le web. Ajouter du code propriétaire aux standards jusqu'à devenir le standard de fait. La seule petite différence dans la stratégie de Google, c'est qu'ils arrosent les développeurs 'outils gratuits pour arriver à leurs fins.

CONNEXION UTILISATEUR