Ubuntu 16.04 : un accueillant xérus maintenu cinq ans

Anthony Nelzin-Santos |

Canonical continue de nous faire découvrir des animaux exotiques : Ubuntu 16.04 prend le nom du xérus, un rongeur africain proche de l’écureuil. Mais cette version Xenial Xerus est surtout une version LTS, ce qui signifie qu’elle sera prise en charge pendant cinq ans.

La BQ Aquaris M10, la première tablette sous Ubuntu. Image BQ.
La BQ Aquaris M10, la première tablette sous Ubuntu. Image BQ.

Les mises à jour d’Ubuntu sont calées sur celles de l’environnement de bureau Gnome, et paraissent donc tous les six mois. Une version sur quatre reçoit une attention plus particulière et le titre « long-term support », un gage de suivi continu crucial pour les déploiements en entreprise et sur les data centers.

Puisque la nouvelle interface Unity 8 n’est pas tout à fait prête, elle n’intègre donc pas Ubuntu 16.04, qui se doit d’être aussi stable et fiable que possible. Mais Xenial Xerus adopte le noyau Linux 4.4, et avec lui une pleine prise en charge des processeurs Intel Skylake, ainsi que de nouveaux pilotes graphiques libres.

Ubuntu 16.04 profite aussi des apports de ses différentes déclinaisons. Ainsi, les déploiements dans de très grands data centers imposent la prise en charge du système de fichiers ZFS et l’intégration complète de l’hyperviseur LXD. Et Snappy, la version dédiée à l’internet des objets, offre son système de gestion de paquets application, les « Snaps ».

Ils ne remplacent pas les paquets .deb, mais se présentent comme une alternative simple et efficace. Ils ont l’intérêt de regrouper l’application et ses dépendances : chaque Snap étant indépendant des autres, les développeurs (et les utilisateurs) devraient moins souvent être confrontés à des problèmes de compatibilité des dépendances de telle application avec celle de telle autre application.

Canonical ne promeut pas ce nouveau format sans idée derrière la tête : à terme, il permettra d’unifier la distribution des applications du téléphone au serveur en passant par les ordinateurs. En attendant, la société de Mark Shuttleworth a dû faire un pas en arrière et abandonner son propre Ubuntu Software Center au profit de celui de Gnome, que l’on retrouve dans d’autres distributions GNU/Linux.

Ubuntu 16.04 est disponible au téléchargement, mais ne sera pas proposé en mise à jour depuis la précédente LTS avant une première mise à jour mineure, stabilité oblige. Outre le cycle de maintenance de cette version, s’ouvre maintenant celui du développement de la future, Ubuntu 16.10. Elle sera disponible, comme son nom l’indique, au mois d’octobre 2016.


Tags
avatar CM-S | 

Superbe interface, on se croirait en 2003.

avatar sysko96 | 

J'avoue c trop hasbeen quoi omgggg
macosx est tellement plus amazing quoi :'''(

avatar C1rc3@0rc | 

Faut tester avant de critiquer...
L'interface de Ubuntu devient esthétiquement aussi réussi que celle d'OS X, voire mieux si on considére la dégradation de Yosemite. Niveau ergonomie ça se rapproche fortement d'OS X. Reste qu'il y a des "zones blanches" et il faut jouer du terminal.

Apres on est sur du Linux, et la on oublie complètement les lenteurs de l'obsolescence programmée d'Apple. Niveau stabilité c'est plus stable qu'OS X.
Reste que beaucoup de softs commerciaux ne sont pas encore portés sur Linux, ce qui reste encore un point positif pour OS X, mais semble-t-il plus pour longtemps.

Bon pour les fanatiques applemaniaque peuvent maintenant quand meme pourrir Ubuntu en le Windowsisant en version 95: suffit d'installer cette horreur sur la machine https://github.com/mathiasbynens/evil.sh
Attention, faut pas le faire si on ne maitrise pas bash, hein, c'est juste pour faire peur aux admin systeme!

avatar BeePotato | 

@ C1rc3@0rc : « L'interface de Ubuntu devient esthétiquement aussi réussi que celle d'OS X, voire mieux si on considére la dégradation de Yosemite. »

Non.

« Niveau ergonomie ça se rapproche fortement d'OS X. »

Ça s’en rapproche, en effet, et c’est une bonne chose. Mais « fortement » ? Non.
Enfin, si, par rapport à ce que trouvait pour Linux il y a encore quelques années. Mais non, par rapport à ce qu’on trouve sur Mac OS depuis longtemps et qu’on ne retrouve toujours pas sur les Linux. Ouais, c’est compliqué, quoi. :-)

avatar C1rc3@0rc | 

@BeePotato

L'appréciation de l'esthétique est une affaire de gout donc en grande partie subjective, mais le travail et la recherche esthétique ainsi que les considérations ergonomiques et fonctionnelle sont objectifs.
A ce niveau l'interface de Ubuntu est une réussite et le développement de cette interface est prioritaire, et cela dans une dimension similaire a celle d'Apple.

Apres tu peux contester des choix de réalisation et critiquer l'esthétique par rapport a tes gouts.

L'ergonomie se juge assez facilement.
Celle d'Ubuntu se rapproche fortement de celle d'Apple objectivement en cela que les fonctions suivent une logique cohérente et que les contraintes physiologiques et cognitives sont prises en compte.
Mais c'est pas un copier-coller de l'interface d'Apple, il y a des orientations différentes et cela peut perturber la personne qui est conditionnée par Windows ou OS X.

Apres je reconnais qu'il y a des "zones blanches" qui ne sont pas encore prises en charge par l'interface et la faut y aller avec le terminal.
Mais le travail progresse et sur OS X on a le même problème: a partir d'un certain point on a besoin du terminal, c'est pour ça qu'il est toujours présent. Si Macport et Homebrew existent c'est pour une raison légitime.

Et l'interface d'Apple a aussi des incohérences ergonomiques incroyables, et la situation s'est dégradée avec Yosemite.
Par exemple:
Configuration du "dragging" du trackpad: Accessibility et 4 niveaux! Alors que c'est réalisable en 2 niveaux dans l'onglet Trackpad!
Diminution de la transparence => Accessibility et 3 niveaux
Afficher les "ascenseurs" => General et 2 niveaux.
Desactiver Handoff => Jeté dans General alors que c'est une fonction réseau et partage!
LCD font smoothing => General, alors que c'est une fonction Display
...

«Mais non, par rapport à ce qu’on trouve sur Mac OS depuis longtemps et qu’on ne retrouve toujours pas sur les Linux.»
De quelles fonctions parles-tu?

avatar jackhal | 

Non, Ubuntu n'est pas au niveau esthétique d'OS X, ni ne s'en rapproche au niveau ergonomique.

"Et l'interface d'Apple a aussi des incohérences ergonomiques incroyables (...) LCD font smoothing => General, alors que c'est une fonction Display"
Bah non. Display (en français "moniteur") concerne les réglages du moniteur en lui-même. Les polices ne font pas partie du moniteur.

"Desactiver Handoff => Jeté dans General alors que c'est une fonction réseau et partage!"
Non plus. Réseau c'est la configuration du réseau, quel rapport ? La technologie sur laquelle ça repose est le Bluetooth, tu verrais ça dans Bluetooth ? Non, tu n'y as même pas pensé puisque tu t'es trompé dans ta supposition de la technologie utilisée par Handoff.
Et ça n'est pas non plus un partage puisque cette partie des préférences système concerne le partage entre objets ou personnes alors que Handoff concerne le workflow d'un utilisateur.

"Diminution de la transparence => Accessibility et 3 niveaux"
Accessibilité > affichage. D'où viennent tes "3 niveaux" ?

"Configuration du "dragging" du trackpad: Accessibility et 4 niveaux! Alors que c'est réalisable en 2 niveaux dans l'onglet Trackpad!"
Mon dieu...

"Mais le travail progresse et sur OS X on a le même problème: a partir d'un certain point on a besoin du terminal, c'est pour ça qu'il est toujours présent. Si Macport et Homebrew existent c'est pour une raison légitime."
Non. Un utilisateur lambda n'a jamais besoin du Terminal sous OS X.

avatar BeePotato | 

@ C1rc3@0rc : « L'appréciation de l'esthétique est une affaire de gout donc en grande partie subjective, mais le travail et la recherche esthétique ainsi que les considérations ergonomiques et fonctionnelle sont objectifs. »

Et objectivement, Ubuntu n’est pas encore au même niveau sur ce point que Mac OS.

« sur OS X on a le même problème: a partir d'un certain point on a besoin du terminal, c'est pour ça qu'il est toujours présent. »

On en a nettement moins besoin que sur un Linux. En fait, le terminal est là surtout pour faire d’autres choses que l’administration de l’OS.
Rappelons que Mac OS a prouvé pendant longtemps qu’on pouvait très bien faire un OS parfaitement administrable sans la moindre trace de ligne de commande.

« Si Macport et Homebrew existent c'est pour une raison légitime. »

Oui, mais une raison qui n’a rien à voir avec ce dont on parle là. Ils existent pour faciliter l’installation de logiciels pour Unix, dont les développeurs n’ont pas prévu eux-mêmes une installation pratique.

« De quelles fonctions parles-tu? »

Oh, diverses petites choses.

Pour ce qui est du plus ancien, que les Linux se traînent encore et qui n’est pas près de changer : le fait d’avoir une gestion des accès aux fichiers reposant entièrement sur le concept de chemin — et donc de nom de fichier.
Du coup, pas d’alias alors que c’est bien pratique. Mais surtout, on se retrouve avec des applications perdues dès qu’on a eu l’outrecuidance de déplacer ou juste renommer le moindre élément dans le chemin d’accès aux documents qui y sont ouverts et qu’on leur demande d’enregistrer. Ce défaut donne une impression de fragilité à l’ensemble.

Au passage, j’ai toujours trouvé ce comportement assez paradoxal pour des OS dont les systèmes de fichiers reposent sur l’idée qu’un fichier n’a pas de nom et n’est représenté que par un numéro (ce qui, d’ailleurs, est aussi un problème, mais fort heureusement on n’y est quasiment jamais confronté).

avatar BeePotato | 

@ C1rc3@0rc :
L’aspect communication inter-applications est également très limité par rapport à Mac OS.
Notamment en l’absence d’un équivalent efficace à AppleScript.
Mais aussi, à chaque fois que je tente d’utiliser un peu sérieusement un Linux comme machine de bureau, je me retrouve confronté à l’absence d’un équivalent aux services de Mac OS. Et à une gestion bien plus limitée du glisser-déposer.

Il m’y manque également un petit bout d’interface de Mac OS que j’apprécie énormément (et utilise beaucoup) : tout ce qui tourne autour du nom du document dans la barre de titre de la fenêtre. En particulier l’icône proxy, très pratique pour passer un document ouvert à une autre appli par glisser-déposer (on retombe sur le problème d’une communication inter-applications limitée). Mais aussi le menu affichant le chemin d’accès, lui aussi super pratique (surtout en comparaison de la gestion du chemin d’accès dans l’explorateur de fichiers par défaut d’Ubuntu).
Et les ajouts plus récents, permettant le renommage, l’étiquetage, le verrouillage et le déplacement à partir de cette zone, arrivent vite à manquer quand on s’est habitué à leur présence.

L’étiquetage, d’ailleurs, c’est aussi une fonction qui manque : les tags (leur existence, mais aussi l’interface utilisateur qui l’accompagne et qui permet d’ajouter/modifier les tags d’un fichier depuis de multiples endroits), c’est très utile, et du coup ça manque aux Linux.
Tout comme les commentaires sur les fichiers (là encore, une fonction pas toute neuve !), d’ailleurs.

Dans un genre un peu plus récent, la gestion généralisée (et homogène) des versions de documents, c’est un plus très agréable.

La gestion des applications est également très frustrante, loin de la simplicité et de la manipulation directe des applis dans le système de fichiers que l’on trouve dans Mac OS. Là aussi, ça contribue à cette impression de fragilité. Mais les « Snaps » évoqués dans l’article pourraient améliorer ça.

avatar BeePotato | 

@ C1rc3@0rc : Dans la liste des fonctions utiles qu’on trouve dans Mac OS depuis bien longtemps et qui me manquent quand je me retrouve ailleurs, j’ai oublié de citer le masquage des applications.

Les développeurs d’interfaces graphiques pour Linux n’ont repris que le principe de la minimisation de fenêtre, façon Windows, mais n’ont pas intégré cette fonction — pourtant fort pratique — de masquage d’une application entière en une seule opération.

avatar protos | 

@C1rc3@0rc

Il y a du vrai et du faux dans ce que tu dis.
J'utilise Ubuntu 15.10 depuis une semaine sous Parallel Desktop sur Mac et j'ai même installé la 16.04.
L'interface Gnome/Unity de Ubuntu n'est pas mal du tout, mais on est encore loin de celle du Mac.
Le dock du Mac se retrouve sur le côté gauche de l'écran. OK, ça ressemble à OS X.

Par contre, les applications sont assez vilaines. J'essaie de trouver un lecteur de musique aussi beau qu'iTunes. Eh ben ! C'est compliqué ! Tu as pléthore de lecteurs tels Banshee, clementine, Guayaquete, mais aucun ne me satisfait pleinement esthétiquement parlant. Le mieux que j'ai trouvé est gmusicbrowser car il me permet de suivre les paroles des chansons tout en continuant de naviguer dans la bibliothèque ce qui est impossible avec iTunes.
Le popup qui s'ouvre dans iTunes et qui te permet de lire les paroles bloque le lecteur iTunes.

Autre chose, les applications sous Linux plantent énormément, parfois il est même impossible de les casser avec le moniteur système. Elles sont gelées !

On est encore loin, bien loin de la robustesse de OS X. On croirait OS 10.1

avatar jackhal | 

C'est normal que ça ne soit pas stable, Ubuntu est basé sur la branche de test de Debian.
Si tu veux un système fiable, il faut prendre Debian (stable). Mais tu vas avoir un système plus complexe à mettre en place puisque c'est l'un des intérêts d'Ubuntu : préinstaller plus de choses qui vont servir à la plupart des utilisateurs pour avoir un système directement utilisable dans la plupart des cas.
Debian te sert l'essentiel et tu dois rajouter ce que tu veux utiliser (et qui n'est pas en dernière version mais en version longuement testée et dont le suivi niveau sécurité est impeccable).

Quant à la finition des logiciels, principalement au niveau des interfaces graphiques... je suis bien d'accord avec toi et ça ne sera jamais au niveau d'OS X. La raison vient du principe même du développement des logiciels libres qui le composent : ce sont plein d'équipes/personnes différentes, il n'y a pas de "culture d'entreprise" pour faire un tout homogène.
Proposer un ensemble cohérent est un gros boulot qui n'intéresse pas forcément les développeurs de logiciels libres qui préfèrent généralement se concentrer sur leur partie, et s'affranchissent joyeusement des nombreuses contraintes plutôt fastidieuses, de la discipline qui est nécessaire pour obtenir un produit du niveau d'OS X (sans parler du couple OS X / iOS qui demande encore plus de travaux d'intégration, de cohérence...).

avatar protos | 

@jackhal

J'ai aussi essayé Debian, et là dans cette distrib, il n'y a pas grand chose en applications, je ne retrouve pas gmusicbrowser, ni Guayaquete et d'autres applis que j'ai sous Ubuntu.

La meilleure distribution Linux reste encore et toujours de mon point de vue Mageia !
Elle est complète et stable. Peu de plantage.

Il y en a une autre que j'aime beaucoup, c'est openSUSE, les tons verts de l'interface sont très jolis. Mais là encore IMPOSSIBLE de faire fonctionner un lecteur de musique.
Dans cette distribution ils ont tout bloqué pour pouvoir écouter de la musique. J'ai essayé d'installer le plugin GStreamer mais rien à faire, aucun son ne sort des hauts parleurs de mon Mac.

Si tu sais comment la faire fonctionner et ben explique moi ...

avatar protos | 

@Jackhal

Mauvaise nouvelle pour toi. Debian 8 plante également au même titre qu'Ubuntu. Ce n'est pas plus stable qu'Ubuntu. Et c'est surtout beaucoup moins agréable à utiliser, c'est très pauvre en applications.

Je reste sur OS X. Linux ce n'est pas encore au niveau... Ca reste un jouet pour Geek qui aime jouer du Terminal

avatar alderaan | 

@pigeon_voyageur :
...ou pour faire tourner un serveur, peut-être ?

avatar jackhal | 

Si, c'est plus stable qu'Ubuntu et tu peux avoir les mêmes logiciels, mais pas par défaut (jusqu'au boutiste du libre oblige).
Après, effectivement, je l'utilise en ligne de commande. C'est comme ça qu'il est le plus utilisé, non pas comme "jouet" mais comme serveur web, une utilisation pour laquelle la stabilité de Debian est unanimement reconnue, "mauvaise nouvelle pour toi" (tssss....).

avatar protos | 

@jackhal

Dans une entreprise lorsque l'on veut un serveur on utilise Windows Serveur de Microsoft. Linux n'est utilisé que pour filtrer les spams et les virus...

Pour le web il existe IIS 7 de Microsoft sous Windows Server.

Donc c'est très limité comme usage et si en plus en client ce n'est pas au point alors Linux peut rester là où il est... Je garde OS X

avatar alderaan | 

@pigeon_voyageur :
Mortel comme troll ! Merci :-)

IIS ne fait tourner que .NET et asp qui n'existent pour ainsi dire pas sur le web. Ruby, Python, PHP, Node, etc... tournent sur des serveurs Linux (Facebook, Twitter, MacG, Instagram, Spotify, Apple, etc).

avatar protos | 

@alderan

PHP tourne parfaitement sous IIS 7, j'ai une application que j'ai développé il y a 10 ans et elle tourne toujours sous Windows Serveur 2008 IIS 7

Tu es mortel comme troll toi !!!!

Tu connais beaucoup d'entreprises où l'on utilise Python et Ruby ?

avatar alderaan | 

@pigeon_voyageur :
Oui, énormément.

avatar protos | 

@alderan

Tu as une vision du web un peu étriqué et très ciblé sur des technologies de niche.

Moi, je développe en WEBDEV et ça marche parfaitement avec IIS de Microsoft. WEBDEV et WINDEV avec leur langage de 5ième génération c'est autre chose que PHP, Python, Ruby et autres langages de bas niveau...

Tu es mortel comme troll toi !!!

En WEBDEV, tu fais du RESPONSIVE DESIGN, tu gères les emails, les feuilles EXCEL, les bases de données de toutes sortes etc... Va-s'y avec ton Python et ton Ruby faire autant qu'avec WEBDEV. Bonne chance....

avatar alderaan | 

@pigeon_voyageur :
Ah, pardon. J'avais pas compris que tu utilisais Windev. Je comprends mieux. C'est comme comparer Oracle avec Access.

avatar vince29 | 

?

C'est quoi l'arument ici ?
N'importe quel langage "web" permet de faire du responsive design

avatar alderaan | 

@vince29 :
Y a pas d'argument. Le mec est pas développeur. Il compare webdev à un langage de programmation et pense tout connaître du web et du monde de l'entreprise.

avatar protos | 

@alderan

Tu ne comprends vraiment rien toi ! Si tu crois que Python et Ruby sont le summum des langages de programmation et ben il va falloir revoir tes positions. WEBDEV intègre un L5G. Peut être que tu ne sais pas non plus, en plus des CGI, ce qu'est un L5G. Tes connaissances datent des années 80 en matière de langage de programmation ?

Il faut évoluer pépère ! Python et Ruby c'est pas adapté au monde de l'entreprise.

En WINDEV/WEBDEV tu peut aussi importer du code de langages de bas niveau comme Java, C++ et autres langages de cet acabit si ça te fait plaisir.

Hi, hi, hi

avatar protos | 

@alderan

Non, je ne pense pas tout connaître comme toi avec ton argument Python et Ruby, qui sont des langages interprétés, donc non compilés et donc qui RAMENT sur de grosses applications. Dans ma boite on gère des volumes de données énormes et on ne peut pas utiliser des "jouets" comme Python et Ruby ce n'est pas assez performant.

En revanche, avec un L5G, on développe en 3-tiers. IHM, interface IHM/BdD et accès BdD. C'est beaucoup plus structuré que du Python. Lorsque je change de BdD, je change les composants entre l'IHM et la BdD. C'est hyper simple.

avatar alderaan | 

@pigeon_voyageur :
:-)

avatar protos | 

@vince29

N'importe quel langage "web" permet de faire du responsive design

Je crois que tu ne sais pas ce qu'est le responsive design...

La plupart des sites qui utilisent cette technique, s'appuie sur bootstrap, car c'est assez compliqué à développer par soi-même. Je ne pense pas que tu en sois capable.

Non, n'importe quel langage ne permet pas de faire du responsive design. Il faut déjà être capable de créer les classes et les méthodes qui te permettent de le faire. Et cela, n'est pas à la portée du premier venu ! Surtout avec des langages de bas niveau comme CSS, javascript et HTML

avatar vince29 | 

> Je crois que tu ne sais pas ce qu'est le responsive design...

Je développe des sites web en professionnel depuis 2000 donc tes présupposés sur mes connaissances tu te les gardes merci. Si ça se trouve je connais les media-queries, dingue non ?

> La plupart des sites qui utilisent cette technique, s'appuie sur bootstrap, car c'est assez compliqué à développer par soi-même. Je ne pense pas que tu en sois capable.

Compliqué ? Ah ouais. Tu t'es quand même bien fait bourrer le mou par ton commercial webdev.

> Non, n'importe quel langage ne permet pas de faire du responsive design. Il faut déjà être capable de créer les classes et les méthodes qui te permettent de le faire. Et cela, n'est pas à la portée du premier venu ! Surtout avec des langages de bas niveau comme CSS, javascript et HTML

Faut croire que je ne suis pas le premier venu.
Classes ? (ok si c'est du css et encore) mais méthodes qu'est-ce que cela vient faire ici ? T'aurais pas fait du globiboulga avec la programmation objet ? Vas-y essaie de te raccrocher aux branches en nous sortant que le javascript est un langage objet que je rigole

Le css un langage de bas niveau ? Faut pas déconner c'est pas de l'assembleur.

Enfin bref. Ca t'a fait plaisir d'étaler ta (mé)connaissance du domaine et ça m'a fait marrer de la lire.

avatar protos | 

@vince29

Je vois que tes connaissances sont limitées au CSS et au HTML

Les méthodes dont je parle font référence à jQuery qui fournit des méthodes Javascript que tu es incapable d'écrire. Il ne suffit pas de faire du développement web depuis les années 2000 pour connaître l'état de l'art en matière de web et notamment en responsive design.

jQuery permet d'améliorer les présentations basiques qu'offre le HTML 5.

C'est bon, tu as pigé cette fois ?

avatar protos | 

@vince29

Tu connais 2 ou 3 truc en web et tu crois tout connaitre !

Je développe des sites web en professionnel depuis 2000 donc tes présupposés sur mes connaissances tu te les gardes merci. Si ça se trouve je connais les media-queries, dingue non ?

Oh, là, là, que c'est impressionnant comme pédigré !

Contrairement à toi, moi, je ne me limite pas au développement web. Je suis multi-casquette

avatar vince29 | 

> Je vois que tes connaissances sont limitées au CSS et au HTML

Tu ne me feras même pas l'aumône d'un petit javascript ? Ou pousser le html jusqu'à la version 5 ou le passer en xhtml (ça fait mieux sur un CV)
Je suis pas trop mauvais non plus en SVG. Je devrais même pouvoir gérer l'aspect évenementiel quand j'y aurai bindé des données en JSON ou XML.
Même si toute personne un peu saine d'esprit ou pressée par le temps préférera des composants D3 réutilisables à la nvd3 ou dc.js surtout si tu veux
coupler le tout à un crossfilter pour faire de l'analyse multidimensionnelle sur le client.
Oui pour développer ses propres composants, c'est bien de connaître le svg.

> Les méthodes dont je parle font référence à jQuery qui fournit des méthodes Javascript que tu es incapable d'écrire

Dans 90% des cas, il n'est pas nécessaire de faire appel à du javascript pour faire du responsive design.
Mais bon pour avoir compris cela il faut avoir pratiqué les media-queries du CSS que tu n'as pas l'air de connaitre.

Quant à JQuery c'est mon framework quotidien mais si tu me donnes du mootools ou du prototype je devrais aussi pouvoir le digérer le temps que les automatismes reviennent.
Si nécessaire je peux te réécrire ton code jquery en vanilla s'il le faut [et surtout quand il le faut]
Ce dont tu es probablement incapable vu les énormités que tu profères.

avatar protos | 

@vince29

tu fais étalage de ce que tu connais.
Les développeurs web sont de grands enfants qui s'amusent. Malheureusement, les utilisateurs eux travaillent et veulent des solutions qui leur facilitent le quotidien.
Ils s'en foutent un peu de tes jouets web.

Dans 10 ans, tu riras de tes petites connaissances basées sur des langages de bas niveau. Le web en sera au web 5.0, et jQuery, mootools et autres bidouilles de bas niveau n'existeront plus, les technos auront évoluées vers des langages bien plus évolués...

avatar protos | 

@vince29

je m'en fout un peu de ton étalage web, le sujet c'est Linux alors reviens en au sujet. Je m'en tape du responsive design et de tes connaissances en mootools et autres trucs de bas niveau.

Sache que jQuery s'intègre parfaitement à WEBDEV. Hi hi hi ! Le champion c'est WEBDEV, il sait tout faire ...

Hi hi hi !

On n'a pas besoin de développeur web de bas niveau comme toi avec des AGL comme WEBDEV !

hi hi hi. Tu es en danger avec tes petits langages de bas niveau. Hi hi hi !!!

avatar vince29 | 

[gamin]
hi hi hi non le champion c'est visual studio qui intègre jquery et bootstrap
[/gamin]

Merci de t'inquiéter de mon avenir.
Mais quand on a développé une appli web de carto multicouches avant que google map existe et un équivalent de entity framework 2 ans avant Microsoft on est plutôt serein...

avatar protos | 

@vince29

tu es un pédant prétentieux qui fait étalage de ses "petites" connaissances web basées sur des technos de bas niveau. Le web c'est un amalgame de plusieurs technos de bas niveau pour arriver à faire une application qui tienne la route (je te mets du CSS, du javascript et du HTML et jQuery et un peu de mootools, une pincée de scriptaculous etc...)

WEBDEV est un produit intégré qui gère tout ça. Ajax, CSS, HTML, Javascript te ne les vois jamais et tu n'as même pas besoin de savoir ce que c'est avec WEBDEV, c'est bien mieux comme ça !

Tes connaissances n'intéressent plus personne, il y a des AGL maintenant pour faire ce que tu fais en un rien de temps.

Le sujet c'est LINUX pas ton nombril de développeur web à 2 balles

avatar protos | 

@alderan

Pour faire tourner autre chose que des technologies Microsoft dans IIS il suffit d'activer l'exécution des scripts CGI pour Python, Ruby et autres...

Mais peut être que tu ne sais pas ce que sont les CGI ?

avatar patrick86 | 

"Dans une entreprise lorsque l'on veut un serveur on utilise Windows Serveur de Microsoft. Linux n'est utilisé que pour filtrer les spams et les virus...

Pour le web il existe IIS 7 de Microsoft sous Windows Server."

Heu…
60% des serveurs web tournent sous un Unix ou Unix-like, dont 30% sous Linux.

En 2014, 97% des 500 plus gros supercalculateurs tournaient sous Linux.

A cela on ajoute l'informatique embarqué qui utilise massivement Linux, Android…

Ça fait un peu plus "très limité" comme usage. :-)

avatar protos | 

@patrick86

N'importe quoi ! Tu as un supercalculateur dans ton entreprise ? Pas dans la mienne !

Dans les banques ils utilisent des grosse machines IBM sous VMS ou OS400

Tu as déjà essayé de mettre Android dans un supercalculateur ? Ca marche bien ?

60% des serveurs web tournent sous un Unix ou Unix-like, dont 30% sous Linux

Tu oublies de dire qui si Linux est massivement utilisé sur le web, c'est pour des raisons de coûts et de marges. Car un hébergeur comme OVH marge sur du Linux, et ça permet de proposer un service à bas coût. C'est la raison principale pour laquelle tu trouves énormément de Linux en serveur web. C'est pas parce que Linux est meilleur que IIS ou autre. Apache c'est GRATOS !

avatar patrick86 | 

@pigeon_voyageur :

" Tu as un supercalculateur dans ton entreprise ?"

Dans la mienne, non. Mais dans d'autres, oui.

"Pas dans la mienne !"

Et ? Votre entreprise n'est pas représentative de tout le monde.

avatar protos | 

@patrick86

toi non plus tu n'es pas représentatif !
Tu es un genre de petit c... qui veut toujours avoir le dernier mot.

Tes démonstrations sont grotesques et tirées par les cheveux.

La réalité de tous les jours est tout autre que celle que tu voudrais nous faire avaler avec ton Linux et tes supercalculateurs.

Je suis sûr que tu n'as jamais vu de près un supercalculateur.

Alors cesse de faire le malin avec des choses que tu ne connais pas et que tu lis ici et là et que nous ressors pour faire genre je sais tout et je connais tout.

Monsieur tout-le-monde, n'achète pas une Ferrari ni une Lamborghini

avatar patrick86 | 

@pigeon_voyageur :

"toi non plus tu n'es pas représentatif !"

une suele chose nous sépare : je n'ai pas la prétention d'être représentatif de l'ensemble de mes 7 millards de congénères.

Ô, je ne cherche aucunement à faire le malin et, je vois surtout qu'il est inutile de chercher une conversation constructive avec vous, tellement vous prenez les gens de haut depuis votre boulard visiblement inépuisable. :-)

Sur ce…

avatar protos | 

@patrcik86

c'est ça cou-couche panier le troll !

avatar protos | 

@jackhal

J'ai essayé d'installer sur Debian les outils de VMware pour accéder au dossiers de mon Mac.
Il là j'ai dû faire du terminal en mode superutilisateur et taper des commandes. Puis, il n'a pas trouver le compilateur gcc, ensuite j'ai réussi à régler ce problème en tapant à nouveau des commandes dans le terminal et ensuite il ne trouvait pas le linux-kernel.

C'est vraiment la merde à configurer ce système Debian. J'ai laissé tomber car, je ne suis pas parvenu à installer les VMware-tools et je n'ai donc pas réussi à accéder à ma musique dans iTunes Library. Alors que je n'ai eu aucun problème à le faire avec Ubuntu, Mageia, Linux Mint et openSUSE

Bonne chance avec ... Moi, je laisse tomber, je reviendrai sur Debian lorsqu'ils auront un truc "clé en main" prêt à l'emploi. Lorsque je démarre ma voiture, je ne démonte pas le moteur.... J'appuie sur un bouton et vroummmm ça démarre.

Les meilleures distributions Linux que j'ai pu tester sont Mageia et Linux Mint Cinnamon.

C'est 2 là, marchent super bien.

avatar Le docteur | 

Si ça pouvait être vrai. Je me contenterais de l'interface de 2004-2005 (2003, Ubuntu n'existait pas).
Sous Mac OS aussi : un système moderne avec l'interface de Panther, je suis preneur.

avatar bugman | 

Mets y tes doigts et tu seras en 2023. ;)

avatar pim | 

L'image illustrant l'article est particulièrement mal choisie : la toute récente tablette de BQ tourne sous 15.04 et pas sous 16.04, et surtout avec une version très allégée de 15.04, qui ne sera complétée que dans 3 mois...

Autant dire qu'à côté une Amazon Kindle Fire apparaît incroyable !!! Lol

avatar alderaan | 

Comment ? Ce n'est pas l'année de Linux sur le desktop ? Ah bon.

avatar BeePotato | 

« Ils ont l’intérêt de regrouper l’application et ses dépendances : chaque Snap étant indépendant des autres, les développeurs (et les utilisateurs) devraient moins souvent être confrontés à des problèmes de compatibilité des dépendances de telle application avec celle de telle autre application. »

Wow ! On se demande pourquoi personne d’autre n’a eu une telle idée depuis longtemps ! Oh, attendez… ;-)

avatar C1rc3@0rc | 

Heu y a une distribution qui a eu cette idee il y a un petit moment justement: https://solus-project.com/

avatar Apollo11 | 

Euh, non, je crois pas.

Solus a simplement son propre système de paquet.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR