Google cherche à vendre le fabricant de robots Boston Dynamics

Mickaël Bazoge |

En décembre 2013, Google achetait Boston Dynamics, un concepteur et fabricant de robots très perfectionnés. Cette acquisition obéissait alors à la volonté du moteur de recherche d'investir très sérieusement dans la robotique : Andy Rubin, le père d'Android, était alors à la tête de cette activité, avant de tout lâcher en novembre 2014. Ce qui est devenue une division d'Alphabet, la holding qui chapeaute l'ensemble des activités de Google, a désormais du plomb dans l'aile.

Bloomberg explique en effet qu'Alphabet cherche à vendre Boston Dynamics, le joyau de Replicant, nom un peu sinistre donné par la holding à cette activité robotique. Après s'être fortement diversifié, le groupe chercherait maintenant à se séparer des entreprises qui ont peu de choses en commun avec ce que peut faire Google et les sociétés qui gravitent autour du moteur de recherche.

Le catalogue d'entreprises d'Alphabet ressemble en effet à une liste à la Prévert : entre Verily, qui donne dans les biotechnologies, Jigsaw un incubateur de lutte contre la violence et la corruption et Google Fiber, un fournisseur d'internet par la fibre, cela part un peu dans tous les sens.

Boston Dynamics a été particulièrement affecté par le manque de leadership à la tête de Replicant : le départ d'Andy Rubin a désorganisé la direction de cette division, tout comme le manque de coopération entre filiales. Bloomberg indique que ce problème en particulier est le fait des responsables de Boston Dynamics.

Les dirigeants d'Alphabet estiment de plus que Boston Dynamics ne développera pas de produit "facile" à vendre dans les prochaines années. Le principal client de l'entreprise est l'armée. Quant aux autres sociétés de Replicant (Andy Rubin ayant procédé à l'acquisition de huit start-ups spécialisées dans la robotique), elles ont été regroupées au sein de X, le labo R&D anciennement connu sous le nom Google X, dirigé par Astro Teller. Ce dernier a fait savoir que si le travail des employés de Replicant ne servait pas à résoudre les problèmes auxquels Google était confronté, alors ils seraient réassignés à d'autres fonctions. Le robot n'est plus l'avenir de Google.


avatar Pommeduverger | 

Comme souvent Google ne finit pas ses projets

avatar lmouillart | 

Cela fait parti de leur processus d'invention : http://rue89.nouvelobs.com/2016/02/28/secret-inventions-google-tuons-projets-263297

On peut cependant remarquer que les survivants (qu'ils soient issus d'invention inhouse, ou de rachat), on fait de Google l'une des sociétés les plus puissante et prospère de la planète.

avatar Pommeduverger | 

@lmouillart :

C'est évident.

Mais souvent se sont des projets moins ambitieux.

Youtube est vraiment à mon sens la plus grande réussite de Google.

avatar MarcMame | 

@Pommeduverger : Youtube est vraiment à mon sens la plus grande réussite de Google
---------------
??? Google n'a pas créé Youtube. C'est un achat.

avatar Stay hungry_Stay foolish (non vérifié) | 

@Pommeduverger :
YouTube ??? C'est un rachat encore récent une fois que l'entreprise était prospère et Google a réussi à la rendre moins utilisable qu'auparavant.

avatar C1rc3@0rc | 

Le fait que Google se separe de Boston dynamic ne veut pas dire que l'entreprise abandonne le secteur robotique. Ils ont acheté l'entreprise, ont developpé des competences et integre des chercheurs, maintenant ils se debarassent d'une activité commerciale qui n'a jamais eu de sens pour le groupe... Les recherches vont se poursuivre pour aboutir dans 10-15 ans. Google est une entreprise qui a une vision a long terme et a tres long terme, c'est ce qui fait sa specificité.

On peut prendre comme exemple les drones. Les militaires les utilisent -publiquement- depuis 10-15 ans, mais ils ne commencent qu'a apparaitre pour le GP et encore, on est sur des jouets onereux. Mais ils vont continuer a de rependre et devenir des banalités du paysage ambiant. Le robotique va avoir le meme developpement... et a ce moment Google sera la.

avatar Ginger bread | 

C est dommage ils auraient pu developper un robot personnel

avatar eric78 | 

Le nombre de pépites innovantes détruites par la voracité d'une multinationale qui n'a pas su quoi en faire va donc s'accroître.

avatar fhanachi | 

La bonne nouvelle de la journée :-)

avatar riri2 | 
avatar riri2 | 
avatar riri2 | 

C'est dommage car avec ses développements en intelligence artificielle (un ordinateur Google champion du monde du jeu de Go) Google aura la possibilité de créer SkyNet et le jugement dernier mais en se privant de Boston Dynamic, il ne pourra pas créer le Terminator pour exterminer les derniers humains. La planète ne sera donc pas débarrassée du virus humain et continuera d'être exploitée et polluée jusqu'à l'extinction de toute vie sauf peut être les tardigrades.

avatar JLG01 | 

Les avancées en matière de mobilité sont assez spectaculaire.

avatar TomCom | 

J'ai lu quelque part que l'US Army avait renoncé à l'utilisation des "mules" robotiques de Boston Dynamics, qui sont bien trop bruyantes.

avatar Orus | 

La plus grosse erreur de Google, qui semble comme Apple ne plus vouloir faire que du fric pour satisfaire ses actionnaires. Pathétique.

CONNEXION UTILISATEUR