Richard Sapper, le designer des ThinkPad, est mort

Florian Innocente |

Le designer allemand Richard Sapper s'est éteint le 31 décembre à l'âge de 83 ans. La liste de ses réalisations est longue et riche de produits devenus emblématiques, il était une figure dans le monde du design industriel. Dans le domaine informatique il avait créé pour IBM, et avec Kaz Yamasaki, le design des portables ThinkPad.

Une famille d'ordinateurs qui a marqué des générations d'utilisateurs PC et dont Lenovo s'est attaché a garder le style et les principaux attributs, notamment le TrackPoint, petit pointeur rouge rugueux. Celui-ci permettait, en l'absence d'un trackpad, de déplacer la souris sans lever les mains du clavier.

ThinkPad 700C

Sur son site personnel, Richard Sapper décrivait ainsi le premier ThinkPad 700C né en 1992.

Ce fut le premier d'une longue série de modèles de ThinkPad. Le ThinkPad a été inspiré par les proportions d'une boîte à cigares classique, une simple boîte rectangulaire qui révèle quelque chose de totalement inattendu lorsqu'elle est ouverte. La couleur noire ajoute à sa simplicité et à son mystère, mais elle contribue également à ce que l'écran paraisse plus lumineux. Au fil du temps, les ThinkPad ont évolué et ont changé de proportions en raison des progrès et des possibilités offertes par les nouvelles technologies, mais le concept de base est resté le même.

Parmi les autres modèles notables, il y eut le ThinkPad 701, dont le clavier se repliait lorsqu'on fermait l'écran, pour maintenir une compacité générale du portable.

Le dernier représentant en date de cette lignée de portables est le ThinkPad Carbon X1, montré cette semaine au CES de Las Vegas et dont la première version date de 2012. Là encore Richard Sapper était à la manœuvre, aidé par David Hill et Tom Takahashi.

On lui doit aussi les formes de PC de bureau comme ce PS/1 de 1991, certainement gravé aussi dans la mémoire de quelques utilisateurs de Windows…

Dans une interview donnée en 2013, Sapper s'amusait de son manque de flair lorsqu'il avait décliné une offre de Steve Jobs, ce devait être entre les années 1980 et 1990. Le patron d'Apple lui avait proposé de rejoindre son entreprise :

Jobs voulait m'engager pour concevoir le design des ordinateurs d'Apple, mais le contexte ne s'y prêtait pas, parce que je ne voulais pas aller en Californie et que je ne voulais pas laisser tomber les choses sur lesquelles je travaillais. En outre, à l'époque, Apple n'était pas une grande société, c'était juste une petite société d'ordinateurs. J'étais tout de même très intéressé parce qu'ils faisaient des choses intéressantes, mais j'avais un contrat d'exclusivité avec IBM.

L'approche de Jobs aussi l'avait intrigué, parce qu'il s'impliquait complètement dans le processus de création des appareils (lire Richard Sapper, le designer qui déclina l'offre de Steve Jobs).

Réduire le travail de Richard Sapper aux ThinkPad serait injuste, il a eu une carrière prolifique, dessinant des chaises, des téléviseurs, des radios, des produits d'électroménager, des meubles, de célèbres cafetières. Parmi toutes ces réalisations il y a quelques icônes, comme la lampe Tizio lancée en 1972 et toujours commercialisée chez Artemide. Articulée avec un système de contrepoids, elle est dépourvue de fil électrique, celui-ci entre dans son socle mais le courant est véhiculé par les montants jusqu'à la lampe halogène.

En 1993, l'équipe de design d'Apple avait planché sur un concept de Macintosh surnomé "Tizio" et directement inspiré par la lampe de Sapper. L'écran plat était suspendu en l'air avec un contrepoids.


avatar Sometime | 

Un grand bonhomme! Souvenir emu des briques think pad

avatar BeePotato | 

J’avoue n’avoir jamais été fan de son approche esthétique orientée brique (pour les ordinateurs du moins).

Et encore moins fan du TrackPoint, mais là ce n’est pas lui le coupable (excepté sans doute pour le choix de la couleur).

avatar tatu | 

Desolé pour ce bon mousieur. question design absolument affreux a mon gout, les Thinkpad ET les PS/1 inclus... Heureusement quíl n'as pas travaillé avec Apple

avatar Florian Innocente | 

@tatu

En 1991, chez Apple on avait des Quadra 700. C'était pas moche, c'était fonctionnel (pour les ouvrir) mais c'était aussi de gros parallélépipèdes comme ce PS/1.

Et n'oublions JAMAIS le (bruyant) Power Mac 4400 supervisé par Ive en 1996…

avatar BeePotato | 

@ Florian Innocente : « En 1991, chez Apple on avait des Quadra 700. C'était pas moche, c'était fonctionnel (pour les ouvrir) mais c'était aussi de gros parallélépipèdes comme ce PS/1. »

Pas d’accord : le Quadra 700 (et plus encore le 900), c’était un parallélépipède avec autrement plus de gueule que cet ignoble boîtier de PS/1 qui donnait l’impression d’arriver tout droit de 1980 !
Et à cet époque, on avait aussi les LC et Mac IIsi, avec des boîtiers d’une élégance sans commune mesure avec ce machin. Sans parler bien sûr de l’évolution de la ligne des Classic.

« Et n'oublions JAMAIS le (bruyant) Power Mac 4400 supervisé par Ive en 1996… »

Ouais, bon, lui, on aura du mal à l’oublier. Mais c’était plus tard, en des temps troublés… :-)

avatar jojo5757 | 

J'aime pas la finesse poussée à l'extrême de Jony mais il faut quand même dire qu'un Mac book air ca plus de gueule que cette brique. Ok ca date mais même maintenant les think pad ce sont des briques. Là où on voit qu'appeler est quand même fort

avatar vrts | 

comparer un macbook air avec un thinkpad ...

tu compares aussi les vélos avec les motos parce qu'ils ont 2 roues ?

avatar BeePotato | 

@ jojo5757 : « il faut quand même dire qu'un Mac book air ca plus de gueule que cette brique. Ok ca date »

Même les premiers PowerBook, sortis un an avant le premier ThinkPad, avaient déjà bien plus de gueule que tous les ThinkPad qui ont suivi.
Ça n’a jamais été très orienté esthétique, les ThinkPad.

avatar BeePotato | 

@ lmaginee : « Je suis étonné de voir que la clavier (et toute la partie repose poignet) n'a pas évoluée depuis .. 1992 »

Si, tout de même, ça a évolué : IBM a fini par reprendre (comme tout le monde) le concept, inauguré par Apple, d’un clavier à l’arrière, proche de l’écran, laissant de la place devant pour poser les poignets et inclure un système de pointage efficace.

avatar r e m y | 

Il faudrait comparer le ThinkPad de 1992 avec les powerbooks de 1990. On etait ençore loin de la finesse des portables Apple actuels et finalement pas très loin de ce concept de brique

avatar BeePotato | 

@ r e m y : « Il faudrait comparer le ThinkPad de 1992 avec les powerbooks de 1990. »

Les PowerBook de 1991, plutôt.
Et comme je l’ai déjà écrit, même ceux-là, bien que gros en raison des possibilités techniques de l’époque, avaient déjà une bien meilleure gueule que les boîtes à cigares d’IBM.
Sans compter une ergonomie nettement supérieure grâce à leur clavier en arrière, leur repose-poignets et leur trackball. Et bien sûr leur OS, mais ça c’est un autre débat. ;-)

avatar r e m y | 

http://www.vectronicsappleworld.com/archives/vintage/images/0030/snap8.jpg

Une idée de ce à quoi ressemblait un portable Apple de l'époque....

avatar BeePotato | 

Vu que jojo5757 s’intéressait au MacBook Air, autant montrer ce qui s’en approchait le plus à l’époque chez Apple : le PowerBook 100.

http://ig.tamindir.com/gal/53ac32e6350f/macintosh-powerbook-100---1991_71828.jpg

Notons que déjà à l’époque (1991), la quête de finesse avait conduit à certains compromis, comme l’absence d’un lecteur de disquettes intégré.

http://www.oldcomputers.net/pics/apple-powerbook-100.jpg

avatar MixUnix | 

Pour en avoir possédé pas mal et surtout, utilisé pas mal, dans des conditions difficiles, on peut dire qu'on peut TRAVAILLER avec un ThinkPad, n'importe où et que le p'tit bitonio rouge est une merveille.
Une vraie machine de PROs qui ne craint pas les chocs et autres accidents de la vie.
En plus, on l'ouvre, facile, on change tout ce qu'on veut, les pièces, il y en a partout, pas cher !!!
J'utilise encore un T43P (pas d'hier!) sous Win7, super.
Bravo Richard Sapper, tu étais un vrai designer.

avatar Arpee | 

"Bravo Richard Sapper, tu étais un vrai designer." Le commentaire ridicule. Le summum du troll idiot...

avatar MixUnix | 

En as-tu au moins utilisé un, ignare?

avatar Arpee | 

Ignare ? Tu n'étais pas né que je tapais déjà sur un Thinkpad et j'ai chez moi quelques objets et mobilier de Richard Sapper que tu ne connais même pas. La question n'est pas là. J'ai juste senti que cette phrase voulait dire : "tu étais un vrai designer, toi, pas comme celui de chez Apple...". D'où mon commentaire. Me trompé-je ?

avatar MixUnix | 

Je pense que tu es dans l'erreur, j'ai commencé à bricoler avec des kits TAVERNIER, mes débuts chez la Pomme c'est l'Apple II.
Je n'ai pas une inclination pour Ive, c'est vrai.
Pour un type qui se recommande du Bauhaus, il est un peu à coté.
Le toujours plus fin, ce n'est pas mon goût, ça s'arrête là.
"Le Beau par le Fonctionnel"ou "esthétique, fonctionnel et innovant"(Bauhaus)...oui, mais quand plus rien n'est accessible, surtout quand on limite l'évolution, bof!
Le design, c'est aussi ce qui est à... l'intérieur.
Dans un ThinkPad, tu peux tout démonter, TOUT.
Je ne comparerai pas.

avatar Sometime | 

@MixUnix :
C'est vrai que ca reste a toute epreuve et tres modulable!

avatar zorg2000 | 

Rien a voir avec les Lenovo.

C'était de très solides machines, puissantes et légère (pour l'époque), et s'il avait été designer a Apple tout le monde aurait crié au géni ici.

Le design apple de l'époque était dans la ligné des autres, Mac couleur créme sans réelle personnalité et laptops en plastiques gris.
Sur les étalages des magasins seul le prix les distinguaient pas le look. Ne regardons pas cette gamme avec les yeux d'aujourd'hui mais ceux de l'époque.

avatar BeePotato | 

@ zorg2000 : « s'il avait été designer a Apple tout le monde aurait crié au géni ici. »

Non.
Tout le monde à l’époque se félicitait déjà qu’il ne bosse pas chez Apple.

« Le design apple de l'époque était dans la ligné des autres, Mac couleur créme sans réelle personnalité et laptops en plastiques gris. Sur les étalages des magasins seul le prix les distinguaient pas le look. »

Soit tu n’as pas connu les machines de cette époque, soit tu ne te les rappelles pas bien.
Les premiers PowerBook (série 100) n’étaient pas dans la lignée des autres portables, vu que ce sont eux qui ont inauguré les principes ergonomiques des portables modernes (comme je l’ai déjà expliqué dans un commentaire précédent).
Au fur et à mesure que les fabricants de PC portables ont repris ces principes, leur production s’est évidemment mise à ressembler plus aux PowerBook. Mais on continuait à pouvoir distinguer facilement ces derniers. Il suffit de se rappeler la sortie de la série 500, en 1994, avec leur trackpad et leurs lignes façon batmobile, pour réaliser que non, ils ne se fondaient pas dans la masse.
Ce n’est qu’un peu plus tard, avec les 2300-5300-3400-etc., que le design des PowerBook est devenu banal. Mais ça n’a duré que 2 ou 3 ans, jusqu’à la sortie des Wallstreet qui se distinguaient à nouveau très nettement.

« Ne regardons pas cette gamme avec les yeux d'aujourd'hui mais ceux de l’époque. »

Mais pour faire ça, n’oublions pas ce qui a été produit à cette époque. ;-)

avatar zorg2000 | 

oui oui oui ,
n'empéche que pas mal de mac était en plastiques et sans personnalité, la grande marque de l'époque était IBM et compaq question design.

avatar BeePotato | 

@zorg2000 : « la grande marque de l'époque était IBM et compaq question design. »

Non, vraiment. Tous deux produisaient des trucs hideux.
Les Mac de l’époque étaient en plastique, comme à peu près toutes les machines de cette époque (quand elles n’étaient pas en tôle — Apple a d’ailleurs fait une brève incursion dans ce style avec le très décrié PowerMac 4400), mais n’étaient pas pour autant sans personnalité ni élégance (sauf quelques exceptions). Certes, on était loin du design reconnaissable au premier coup d’œil d’un iMac de 1998 ou du boîtier El Capitan (déjà) d’un PowerMac G3/G4, mais on les distinguait tout de même fort bien de la masse des PC.

J’ai déjà pris la peine de rappeler une partie de la chronologie des portables ; je laisse aux curieux le soin de se documenter sur les machines de bureau.

avatar heret | 

le p'tit bitonio rouge est une merveille

C'est très vrai. D'ailleurs certains l'appellent "le clito".

avatar Thierry6 | 

tout le monde l'appelait comme ça là où je bossais...

avatar Arcetnathon | 

@MixUnix :
Si tu voyais ce qu en a fait Lenovo... C est juste honteux :/

Plus bas de gamme tu meurts, le redesign 2015 a enterré le style Thinkpad.

avatar benjamin57 | 

Il me semble que la qualité des ThinkPad est morte avec Richard Sapper :'(
Voici mon histoire avec un ThinkPad : j'avais longtemps hésité entre un MacBook Pro Retina et un ThinkPad T440s il y a un an pour mes études (les prix sont similaires pour un étudiant comme moi), et j'ai finalement commandé le ThinkPad (à cause de la réputation de "fiabilité légendaire" et la garantie 3 ans sur site le jour ouvré suivant).
Le T440s que j'ai finalement reçu n'a jamais fonctionné comme il faut, et au bout de 6 réparations j'ai gentiment demandé à Lenovo << Mais où est donc passée la "fiabilité légendaire" des ThinkPad? >>.
Résultat : j'ai été intégralement remboursé par Lenovo (que je remercie beaucoup pour ce geste commercial fantastique) et j'ai acheté en juillet le nouveau MacBook Pro avec TrackPad ForceTouch, mais j'attends toujours le casque Beats Solo2 qu'Apple était censé offrir aux étudiants pour l'achat d'un tel Mac :/
Après, même si mon cas est un peu extrême (c'est pourquoi j'ai dû me faire rembourser sans problèmes) et que ça peut aussi arriver chez Apple (parfois on a pas de chance), j'ai quand même l'impression de voir de plus en plus souvent des gens se plaindre de la qualité des ThinkPad actuels...

avatar zorg2000 | 

Clairement les think pad actuels sont des jouets en plastique assez bas de gamme alors que les thinkpads d'IBM étaient de solides machines avec des coques en alliage léger et d'une qualité de fabrication irréprochable.

Je ne suis pas étoné de tes déboires.

avatar jojo5757 | 

Je voulais dire que même maintenant les think pad sont des briques moches. Pratiques et facilement réparables sans doute mais un think pad de 2015 ca reste moche comparé à un Mac book air. Même à un Mac book pro (non Retina). Je ne comparais pas un Mac book air actuel aux premiers think pad...

avatar occam | 

Comparez ces deux appareils TV réalisés avec Marco Zanuso pour Brionvega :
http://www.designboom.com/design/richard-sapper-1932-2015-01-05-2016/

Le premier, Algol, conçu en 1964 et au programme de Brionvega pendant 25 ans.
Le deuxième, 12 black ST 201, date de 1969.

Pour moi, c'est l'illustration parfaite de la différence entre "design" et "stylique".
Algol, c'est le design pur: design is how it works. L'élément fonctionnel du poste TV, c'est le tube cathodique. Or la face de l'appareil est réduite aux dimensions du tube cathodique. Rien ne dépasse, rien ne distrait l'attention.
Par contraste, 12 black ST 201 montre les failles de l'esthétique de Richard Sapper, quand l'objet devient plus important que la fonction.

avatar jojo5757 | 

@occam :
@occam :
L'algol est classe (pour moi) encore aujourd'hui (en tant qu'objet, toujours beau) et le 12 black est affreux (même à l'épaule je parie) beurk. Comme quoi un bon design, même si il n'est plus dans les ca on actuel, ne vieillit pas ou peu. Non ?

avatar Florian Innocente | 
Je le trouve sympa le téléviseur Algol. On dirait un toutou (l'antenne ronde pour la queue) qui lève la tête vers son maître. Ou alors une lampe de poche géante.
avatar occam | 

Algol est le seul TV que j'ai jamais acheté; d'occasion, pour le simple plaisir d'un objet utilitaire extrêmement bien conçu, et par là-même, beau.
Je n'ai jamais compris comment le même type qui a crée Algol a pu commettre le 12 black.

Une fois, j'ai eu l'occasion d'en parler avec Ettore Sottsass, un autre grand designer (notamment chez Olivetti de la grande époque). Il m'a dit :
« Je suis essentiellement anarchiste, donc contre toute autorité, mais Richard est le type de designer qui, de temps en temps, aurait besoin d'un patron fort qui sache lui dire NON

Ce qui n'es pas sans nous rappeler quelqu'un d'autre…

avatar Arkos | 

Je dispose d'un thinkpad encore aujourd'hui sur W-vista pro et je le garde même si sa date à ce jour c'est un très bon produit !!

avatar zorg2000 | 

Passe le sous win 10, il n'en sera que plus performant.

La c'est un point faible du mac; la compatibilité, autant les nouveaux windows demandent moins de ressources autant ce n'est plus vrai pour Mac OS. Quand il marche.

Le meilleur a mon gout était snow léopard.

avatar Arkos | 

c'est pas un peu trop ancien pour Windows 10 car il date quand même
mais bon? il me semble que c'est un MX 200

avatar zorg2000 | 

Il te faut 60 gb de disque dur et 1 Gb de Ram (idéalement 2) mais si vista tourne que ce soit 7/8 ou 10 tournerons aussi 3 fois plus vite.

au pire prends les drivers de vista pour win 10, la plupart du temps ça passe.
MP moi si tu veux des conseils

avatar Arkos | 

merci pour tes conseils c'est sympa vraiment, il faut que je te dise que je suis aussi
radioamateur et je pratique encore aujourd'hui la télégraphie (Morse) c'est pour te dire !!!
sur ce j'hésite à passer sur un OS plus récent (Win 7.8.10) sur ce PC car dans ce monde nous utilisons encore des logiciels qui date un peu comme moi (pour des transmissions numériques bien spécifiques) pas mis à jour depuis xx temps...
et surtout que: aucun besoin du Web pour tout çà !!!
Sur ce...je ne suis pas un martien!

avatar TmrFromNO | 

C'est ridicule de comparer les Thinkpads aux Macs.
L'un est fait pour être archi robuste, avec un système d'évacuation d'eau, une connectique archi complète, etc , quand l'autre repose à 99% sur son design pour faire bien dans les Starbucks.

Autant comparer un véhicule utilitaire à une Aston Martin

avatar zorg2000 | 

Oui, avec un système conçu pou évacuer un café renversé sur le clavier, surtout n'essai pas ça avec un mac ou alors dis lui adieu.

Apple ne prends pas en charge les dommages aquatiques.

avatar BeePotato | 

@ zorg2000 : « un café renversé sur le clavier, surtout n'essai pas ça avec un mac ou alors dis lui adieu. »

Pas nécessairement. J’ai (hélas) déjà vu plusieurs Mac ayant résisté à une telle négligence (avec divers types de liquides renversés dessus, histoire de varier les plaisirs — ou peut-être de comparer les dégâts ?).

Je n’irais évidemment pas jusqu’à recommander un tel traitement, ni bien sûr jusqu’à garantir que la machine y résistera, ni même jusqu’à prétendre qu’elle aurait autant de chances d’y survivre qu’un Thinkpad alors que ce dernier a été conçu pour mieux y résister.
Mais je tiens juste à souligner qu’il faut éviter de balancer des affirmations aussi catégoriques.

avatar Jamseth | 

Franchement, RIP.
Avant mon switch sur osx au temps de l'ipod et avant que je n'utilise des mbps, ma machine préférée c'était un ibm thinkpad t41p (toujours vivant même si l'écran est mort).

En dehors d'osx, les ibm thinkpads c'étaient des vraies merveilles en terme d'usabilité, de confort et même de performances (à ne pas confondre avec les ersatz de thinkpad que sont devenus les thinkpads de lenovo).

avatar mac-a-dames | 

Perso je trouve le design des Thinkpad tellement classe, j'ai failli m'en prendre un (j'aurais dû plutôt que de prendre mon vieux MacBook unibody alu qui se désagrège dans tous les sens).

avatar iPal | 

Il y a bien des années, suite à un changement de carrière, je suis arrivé dans une boîte qui m'a remis un ThinkPad à mon premier jour. J'ai regardé l'objet, pris conscience de tout ce que cela signifiait... et j'ai quitté cette boîte le jour même. Pour moi, ThinkPad, c'est ce souvenir là : la masse corporate, sans créativité, sans âme.

avatar jojo5757 | 

@jojo5757 :
"A l'époque" et "canon"
Grrr foutu correcteur...

avatar lmouillart | 

Des merveilles ces Thinkpad, clavier ultra agréable, le trackpoint permet de garder une position ergonomique tout en restant positionné sur le clavier.

Le changement des pièces ? changer un lecteur CD pour une batterie : un petit coup sur le loquet pour le retirer de l'ultrabay et hop, 3 cellules de plus pour la batterie. : https://goo.gl/dFszog

Le démontage de l'écran ? Un coup d'ongle sur le carter de l'écran on déclipse et pas longtemps après c'est changé. : https://goo.gl/wJ6HVh

Changement de disque dur ? Il y a une petite trappe pour. : https://www.youtube.com/watch?v=E7ungQ2O79Q
RAM ? Idem

Sur le haut de gamme : série W ces machines n'avait pas beaucoup d'équivalent.

C'est vrai que depuis que c'est chez Lenovo, ces machines sont moins en avance sur la concurrence.

Bref des machines faites pour travailler, les réparations sur sites sont faites en quelques minutes et les services informatiques on accès aussi à tout un panel de pièce pour faire des remplacement / évolution minutes.

avatar BeePotato | 

@ lmouillart : « Des merveilles ces Thinkpad, clavier ultra agréable, le trackpoint permet de garder une position ergonomique tout en restant positionné sur le clavier. »

Pour ma part, j’ai toujours trouvé cette approche tout sauf ergonomique. J’imagine donc que, comme beaucoup de choses concernant les dispositifs de pointage, c’est quelque chose de très subjectif.

« Le changement des pièces ? changer un lecteur CD pour une batterie : un petit coup sur le loquet pour le retirer de l'ultrabay et hop, 3 cellules de plus pour la batterie. »

Oui, c’était une approche modulaire très en vogue dans les années 90. À cette époque, Apple utilisait le même concept sur les PowerBook. Pareil pour les accès faciles au disque dur et à la RAM (avec une mention spéciale pour l’accès à la RAM et à la carte wifi sur les iBook).

Mais ensuite, vers le tiers des années 2000, Apple a choisi une direction d’évolution différente, qui a lentement entraîné une disparition totale de l’accès aux composants.

avatar lmouillart | 

Le soucis avec les touchpad, c'est surtout leur position. La très grande majorité du temps ils sont positionnés bien trop bas sous le clavier et donc :
Soit ont déplace une main de la partie saisie, sur la partie pointage : perte de temps.
Soit on tire les pouces pour atteindre le pavé tactile : pas ergonomique du tout, et donc peu confortable plus de quelques minutes.

Face a cette mauvaise ergonomie les utilisateurs appuient donc trop souvent les poignets sur le repose poignet (qui comme son nom l'indique ne doit être utilisé que très ponctuellement) et ont une main qui fait des vas et viens entre clavier et dispositif de pointage (sauf à être hyperlaxe des pouces).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR