Windows 10 : la dernière mise à jour majeure de Windows

Christophe Laporte |

Windows 10 sera la dernière révision majeure du système d’exploitation de Microsoft. Le géant du logiciel ne compte pas abandonner le développement de son logiciel système pour autant, il souhaite changer la façon dont il le fait évoluer.

Lors de la conférence Ignite à Chicago, Jerry Nixon a fait savoir que Windows évoluerait ensuite de manière très régulière comme si c’était un service. À en croire les termes utilisés par le responsable de Microsoft, Windows 10 progresserait d’une manière similaire à Chrome, qui a le droit à sa petite mise à jour mensuelle, avec chaque fois à la clé son lot de petits changements et de nouveautés.

En agissant ainsi, Microsoft pourrait inclure plus fréquemment des innovations dans son système d’exploitation. C’est également une manière pour Redmond de combattre la fragmentation. À ce jour, Windows 8 est très loin d’être la version la plus répandue. Comme le montre ce graphique de StatCounter, il vit dans l’ombre de Windows 7 qui représente quasiment 50 % des connexions au web depuis un ordinateur traditionnel.

Cliquer pour agrandir

La difficulté pour Microsoft sera double néanmoins : le géant du logiciel devra persuader ses utilisateurs d’adopter rapidement Windows 10 et les convaincre de mettre en permanence à jour leur ordinateur. Ce dernier point pourrait provoquer des grincements de dents dans le monde de l’entreprise notamment. Toujours pour faire la comparaison avec Chrome, on rappellera que celui-ci est assez autoritaire sur ce point. Il fait ses mises à jour dans le dos de l’utilisateur. Précisons qu’en mettant les mains dans le cambouis, il est possible de stopper ce mécanisme de mise à jour permanente.

Microsoft : un exemple à suivre pour Apple ?

Jusqu’à présent, Microsoft a toujours été très conservatrice dans sa manière de faire évoluer Windows. Apple a toujours été plus agressive sur ce point. La Pomme est même passée à la vitesse supérieure depuis Lion, livrant chaque année une mise à jour importante de son système d’exploitation. Une manière pour Apple de proposer régulièrement des nouveautés à ses utilisateurs. Toutefois, cela ne présente pas que des avantages.

Yosemite, pour n’évoquer que lui, ne donne pas forcément l’impression d’être le système d’exploitation le plus abouti qu’Apple ait réalisé. Dernier exemple en date : l’état des pilotes OpenCL qui suscite l’exaspération des utilisateurs professionnels dans le domaine de la 3D. On aurait également pu citer les problèmes récurrents de Wi-Fi, les soucis DNS de Yosemite ou encore les problèmes de gestion de mémoire qui obligent des utilisateurs à redémarrer plus que de raison et comme jamais auparavant.

Le problème avec ce cycle de mises à jour très rapprochées, c’est qu’une bonne partie des bogues constatés ne sont pas réglés lors des mises à jour mineures successives, mais dans le meilleur des cas lors de la mise à jour majeure suivante.

On ignore si Apple songe à changer son fusil d’épaule, mais elle a récemment changé son approche concernant les mises à jour mineures d’OS X. Elles servent désormais à introduire des nouveautés. Dernier exemple en date avec 10.10.3 qui possédait comme nouveautés Photos, de nouveaux emojis ainsi que la prise en charge de nouvelles actions avec le tap à 3 doigts (lire : Photos, OS X 10.10.3 et iOS 8.3 sont disponibles).

De là à dire qu’Apple évalue de nouveaux scénarios pour faire évoluer son système d’exploitation, il n’y a un pas que nous ne franchirons pas, surtout à quelques semaines de la WWDC. Mais de voir Microsoft changer à tel point son fusil d’épaule, suscite évidemment des questions sur la façon dont va procéder Apple.

avatar Insorior | 

Ça fait quand même quelques paires d'années qu'on est sur OS 10.X moi je trouve que l'inspiration vient plutôt de l'autre côté ;)

avatar pommecroquee | 

@Insorior :
C'est aussi ce que j'ai pensé

avatar JLG01 | 

Il me semble aussi.
D'un autre coté, W est mis a jour chaque semaine, ce qui laisse à penser qu'il a beaucoup de problèmes à régler.

avatar stéphane83 | 

@JLG01 :
En général ce sont des mises à jour de sécurité : Windows 8 intégrant un anti virus.

avatar Mark Twang | 

Pour les entreprises qui veulent du stable, il reste les systèmes Unix et les distributions stables de Linux (Debian, Red Hat Entreprise...).

avatar arekusandoro | 

@Mark Twang :
Pas pour les grands groupe

avatar Mark Twang | 

L'affirmation me semble un peu péremptoire. Le nombre de grands groupes travaillant avec des systèmes UNIX est plus que considérable.

avatar fcthulhu | 

Pas trop sur les postes clients, sauf application spécialisée ou client léger.

À ce jour et à ma connaissance, OsX est le seul Unix avec une GUI vraiment user friendly. Si quelqu'un a des propositions d'alternatives, je veux bien tester.

J'ai eu ma/mes période(s) évangéliste, à titre perso et pro, j'ai pratiqué et je pratique Linux et ses différentes distributions depuis le kernel 1.1, ainsi que les *BSD, Solaris et quelques uns de ses forks.

Pour le moment je ne trouve rien qui m'apporte une expérience utilisateur aussi satisfaisante qu'OsX (ce n'est pas parfait, mais c'est ce qui me donne le moins de boulot à adapter à mes besoins. Ça changera probablement, peut-être avec W10, peut-être avec autre chose, )

avatar Mark Twang | 

Sauf que ce n'est pas du tout mon propos. Je cite l'article :

"le géant du logiciel devra persuader ses utilisateurs d’adopter rapidement Windows 10 et les convaincre de mettre en permanence à jour leur ordinateur. Ce dernier point pourrait provoquer des grincements de dents dans le monde de l’entreprise notamment. "

Et je réponds : si l'entreprise grince des dents, il lui reste d'autres options tournées vers l'entreprise sur la base de la stabilité. Unix et certaines distributions Linux, notamment.

Je ne suis un évangéliste de rien du tout. J'utilise un PC portable sous Windows 8.1, notamment pour son client Pronote quand je suis au travail, un iMac 27" pour produire mes documents, et j'anime un club info équipé de Raspberry Pi sous Linux Raspbian. Chaque système a ses qualités et ses défauts mais chaque fois que l'on pointe l'un ou l'autre, les procès d'intention pleuvent.

---

PS : je vous rejoins sur le côté user friendly d'OS X, qui reste assez loin devant. Dommage que l'OS devienne un monstre de consommation de RAM et ne soit plus aussi stable que sous Snow Leopard.

avatar fcthulhu | 

La partie "évangéliste" ne vous était pas directement adressée (bien que le "confusion" soit compréhensible), il s'agissait avant tout d'un tir de semonce vis à vis de mes questions ouvertes sur une solution alternative ;-)

avatar Mark Twang | 

@fcthulhu :
Je comprends. C'est vrai que les querelles de chapelle sont permanentes et insupportables. Mais on a du mal à concilier société de consommation et esprit critique.

avatar marc_os | 

@Mark Twang :
Je suis bien content d'être passé à autre chose que Snow Léopard. En particulier parce qu'Apple a introduit Grand Central Dispatch avec Lion et que ça facilite énormément (et donc fiabilise) la programmation de tâches parallèles. Tous les logiciels dont des tâches peuvent être effectuées en parallèle en profitent. Et c'est presque tous. GCD permet par exemple d'avoir facilement une interface utilisateur toujours réactive.

avatar Mark Twang | 

Je suis sur Mavericks et j'aime beaucoup cet OS. Mais il bouffe une mémoire folle.

avatar BeePotato | 

@ marc_os : « Je suis bien content d'être passé à autre chose que Snow Léopard. En particulier parce qu'Apple a introduit Grand Central Dispatch avec Lion »

GCD est effectivement très sympa à utiliser (en tant que développeur).
Cependant, il n’a pas été introduit avec Lion mais avec Snow Leopard, justement.

avatar M-Rick | 

Il y a Elementary OS qui à mon avis va dans le bon sens.
Peut être Evolve OS devenu Solus Operating, je n'ai pas testé.
Elementary OS est basée sur Debian/Ubuntu.

Elementary OS propose exactement le même système que Mission Control, par contre les raccourcis clavier sont pourris, j'ai mis les mêmes que dans Mac OS.

avatar arekusandoro | 

@Mark Twang :
Mouais... Pour gérer des stocks ou des transactions clients...mais sinon généralement c'est Windows qui est majoritaire

avatar Mark Twang | 

Il faudra donc voir si cette nouvelle politique de Microsoft sera compatible avec les pratiques de ces entreprises. Si ce n'est pas le cas, soit Microsoft devra revenir sur son système traditionnel, soit les entreprises iront voir ailleurs. Ce ne serait pas la première fois que la firme de Redmond se fourvoie et doive faire machine arrière.

avatar marc_os | 

@Mark Twang :
C'est pas comme si OS X était aussi un UNIX !

avatar Mark Twang | 

@marc_os
"C'est pas comme si OS X était aussi un UNIX !"

Oui, mais ce n'est pas du tout mon propos. Je cite l'article :

"le géant du logiciel devra persuader ses utilisateurs d’adopter rapidement Windows 10 et les convaincre de mettre en permanence à jour leur ordinateur. Ce dernier point pourrait provoquer des grincements de dents dans le monde de l’entreprise notamment. "

Je ne vois pas comment mettre OS X en face de cette problématique d'entreprise avec une mise à jour majeure tous les ans et l'absence d'un support à long terme sur les versions anciennes.

avatar darklinux | 

Linux is not UNIX ... par contre Red Hat est taillé pour les grand groupes

avatar VanZoo | 

Peut-être est-ce la logique d'Apple qui leur fait vendre davantage de Mac en % de progression que les PC qui sont en recul

avatar Floklein | 

Pour moi c'est une fausse bonne idée.
De une, parce que l'effet d'une grosse mise a jour est positif : le changement de numéro montre qu'on est fasse a un nouveau système, plus récent, innovant etc. C'est psychologique certes.
De deux, d'un point de vue fragmentation. Les utilisateurs sont plus incités à faire une mise a jour majeure, alors que les petites mises à jour, ils ne savent pas trop ce que ça changera, puis ne les font pas.

avatar feefee | 

@Floklein :

"De une, parce que l'effet d'une grosse mise a jour est positif : le changement de numéro montre qu'on est fasse a un nouveau système, plus récent, innovant etc. C'est psychologique certes."

Tu penses vraiment qu'un entreprise les utilisateurs pensent ça ??
C'est carrément le contraire .
Ça déstabilise l'utilisateur et ses habitudes de travail .

avatar Ginger bread | 

@Floklein :
Penses aux developpeurs, ils pourront continuer à faire evoluer leurs apps tout en suivant les mises à jours d OS.

Et pour l utilisateur lamba, pas de galeres à devoir racheter, installer et etc. Tout en cloud et sur le meme systeme.

avatar Floklein | 

Puis quand on voit les bugs qu'arrive à introduire Apple dans un OS qu'il travaille pendant un an, s'ils devaient pondre une build stable tous les mois, mon dieu...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR