Amazon va payer plus d'impôts dans les pays européens

Florian Innocente |

Amazon a commencé à changer ses pratiques fiscales en Europe. Le géant américain a confirmé au Guardian qu’il ne faisait plus transiter ses bénéfices par le Luxembourg depuis le 1er mai. Ce n’est pas encore un mouvement général mais Amazon procède maintenant ainsi au Royaume-Uni, en Allemagne, Espagne et Italie (lire Luxembourg : Amazon aurait bien bénéficié d'un traitement de faveur).

Ses ventes dans ces pays seront désormais soumises aux impositions nationales, au lieu de l’être au Luxembourg où les taxes étaient proches de zéro. Cela devrait se traduire par une imposition plus forte de son activité en Europe et peut-être accentuer la pression sur d’autres groupes américains également sous la loupe de Bruxelles.

En Europe, Amazon a vu son CA annuel augmenter de 14 %, en 2013, (derniers chiffres connus), rappelle le New York Times, passant de 13,6 à 15 milliards d’euros.


avatar NAVY7GAS | 

Apple doit s'y plier aussi, j'étais sans avis puisque la faille avait été laissé béante par l'Europe qui en est donc elle-même fautive, mais au vue des prix indécents pratiqués par apple et certainement d'autres boîtes américaines qui le prendront comme exemple, l'Europe doit passer à l'offensive et de réagir avec vigueur en taxant ces entreprises à leur juste valeur de ce qu'ils se feront pécuniairement sur le dos des européens.

avatar Exaoctet | 

+1

avatar narugi | 

Je ne suis pas surpris que dans les pays pilotes la France n'y soit pas désigné. Le matraquage fiscal des entreprises chez nous est trop agressif. Les autres pays ont fait des concessions pour en arriver à là. 1Mds€ même si c'est un chiffre au hasard c'est toujours mieux que 0...

Amazon, GAFA et autre Microsoft jouent avec la perméabilité de l'Europe.
C'est pas éthique mais c'est autorisé.

avatar JustGeek | 

@narugi :
Petit détail mais dans GAFA il y a Amazon (Google, Apple, Facebook, Amazon)

avatar Cap.Achab | 

@narugi Au lieu de réciter tes mantras néo-cons à la sauce Medef, que l'on connait par coeur, lis plutôt l'article du Monde.
Tu comprendras qu'en fait de pays pilotes, c'est surtout les endroits où l'entreprise fait du bénéfice, et où il y a eu un scandale au sujet de son imposition (UK).
En France, les salariés s'y font exploiter, l'État s'y fait voler, mais tout le monde s'en fout.

C'est pas qu'une histoire de cotisations, surtout la réussite une intelligence collective et concertée. Dont la France semble se défaire...

avatar Cap.Achab | 

@narugi En plus ton argument est un peu fallacieux.
On parle d'une fraude fiscale (oui, "l'optimisation" fiscale est à mes yeux une fraude, puisque l'on cherche à ne pas payer d'impots à un endroit où l'on créé de la richesse) massive et internationale, qui tend à être réglée sur la base du seul bon vouloir de Amazon, en fonction de là où elle est bénéficiaire.
Y voir un problème franco-français lié à l'imposition de l'Hexagone, c'est un peu obsessionnel, voire idiot.

avatar Hideyasu | 

@Cap.Achab :
La différence entre fraude & optimisation, c'est que la première est illégale ... Donc non ce n'est pas du tout pareil !

L'optimisation fiscale au contraire ça serait con de ne pas en profiter & nous montre que notre système est défaillant. Il a peut-être un discours pro-medef, le tient est celui d'un gauchiste de base. Nos politiques n'ont pas été capable de pondre une Europe correctement, on doit blâmer les entreprises ou les politiques ? À mon sens les politiques, mais ça devait bien les arranger pour leur copains millionnaires qui finançaient leurs campagnes, donc au final, la faute n'est pas aux entreprises.
Si tu pouvais payer moins d'impôts facilement, tu le ferais ? Comme tout le monde sûrement oui, donc tu as la réponse à la question de base.

avatar Cap.Achab | 

@Hideyasu D'accord, le mot "fraude" est erroné.
L'optimisation n'est pas une fraude, mais ça en reste une faute morale, surtout vu que le CA se chiffre en milliards et que le "bénéfice nul" est organisé.

C'est drôle, parce qu'une personne qui va utiliser des failles et des contournements pour toucher des aides sociales et des subventions, on la traitera aisément d'assistée, de parasite et de fraudeuse sociale, quand c'est une entreprise qui a le capital d'un petit État, armée d'avocats et de juristes, on parle d'optimisation et d'intelligence économique. Et si on utilise le même champs lexical, on est un gauchiste.

La différence entre la fraude et l'optimisation, c'est que la dernière est légale par défaut, via les failles, c'est tout.
Pour le reste entièrement d'accord avec toi. Et des fois ça fait du bien d'être gauchiste de base, surtout face à des "capitalistes de base" aussi formaté (je ne parle pas de toi, mais du post originel).

avatar Hideyasu | 

@Cap.Achab :
Oui, on final on en revient à dire que ce sont les politiques en faute & non pas les entreprises qui profitent d'un système défaillant. Aujourd'hui les médias blâment les entreprises (surtout américaine ça fait de l'audimat, à tord car les grands groupes français en profitent aussi), alors qu'on devrait blâmer nos députés européens, c'est surtout ça que je reproche à l'opinion publique. Mais sur le fond je suis d'accord il faut agir pour arrêter ça, en réformant & interdisant ces pratiques fiscales, & non pas sanctionner sans rien changer (car c'est ce qui est en train de se passer)

avatar oomu | 

Etrange logique :

"faut pas qu'amazon paie des impôts en France parce que les entreprises paient trop d'impôts en France, et j'en ai marre des entreprises comme amazon qui paient pas d'impôts en France, bouhouhouhou"

Le royaume-unis ne fait pas de concession

"The move will allow Amazon to avoid being caught by chancellor George Osborne’s new diverted profits tax, which came into law from April. It imposes a punitive 25% tax on groups deemed to be artificially routing profits overseas."

Autrement dit, le Royaume-Unis a commencé à menacer d'une hyper-TAXE.

-
Je note juste que si "amazon" change ses pratiques fiscales c'est à cause d'une "pression" ou d'une "controverse" Non parce que les lois européennes changent et rendent impossible l'optimisation fiscale.

Autrement dit, je pense que c'est un jeu de dupe. Sans suppression des facilités que nous avons offert aux entreprises, on va vite revenir aux même méthodes.

avatar Claude Pelletier | 

Parler de l'UE comme une entité effective en matière fiscale fait partie d'un rêve éveillé. Les États n'ont pas donné de compétence à l'UE pour légiférer sur la fiscalité.
La fiscalité effective en Europe reste éparpillée, éclatée, atomisée, fragmentée en autant d'États … et c'est le terreau sur lequel les pratiques moins disantes fiscalement peuvent prospérer, et les grosses pointures internationales trouver des cordonniers accommodants.

avatar Le docteur | 

Ce qui est fabuleux, c'est que malgré le "pacte de responsabilité" et un "PS" qui scie la branche sur laquelle il est assis, il y aura toujours des pauvres malheureux pour crier au matraquage fiscal.
De toute manière, les nentrepreneurs, c'est un trou sans fond.

avatar PiRMeZuR | 

Exactement, les personnes qui se plaignent le plus d'une imposition lourde sont celles qui auraient souvent le plus à y gagner.
Les personnes qui accusent le gouvernement d'être anti-entreprises sont celles qui sont le moins renseignées sur le sujet (ou de très mauvaise foi, c'est selon).
Et celles qui défendent Amazon sont les premières victimes de son système crapuleux, pour lequel l'entreprise est plus qu'opportuniste. Elle est aussi acteur à coup de lobbying forcené.

avatar en ballade | 

@narugi

Juste rectification, Tu as oublié Apple dans la liste en plus de ses stores ou on frise l'indécence

avatar oomu | 

en quoi les "stores" (ou seulement eux?) frisent "l'indécence" ?

Apple traite différemment les ventes en boutique et en ligne ? Vous parlez des employés ? De quoi s'agit-il ?

avatar JokeyezFX | 

Et en tant que consommateur, on est censé se réjouir de ce genre de nouvelles ou pas? Parce que j'ai l'impression que si Apple venait à se faire taxer nationalement en France, vu la pratique des dernières augmentations de prix des macs, on aurait droit à une 2e couche, on pourrait s'attendre à l'iPad mini à partir de 600€, l'apple watch sport à partir de 750€, etc...

avatar oomu | 

en tant que consommateur (d'appleries) on ne doit se réjouir que de la bonne santé de l'économie réelle nationale et internationale (en gros: votre revenu à _VOUS_, la stabilité des prix et la croissance de l'activité).

Le choix politique de faire baisser l'Euro est mauvais pour le consommateur.
(mais bon pour l'export, mais comme on a cessé d'embaucher ou investir... ça vous fait une belle jambe).

En tant que citoyen, vous devez vous réjouir qu'un pays est capable de contrôler son impôt parce que c'est la base d'un pouvoir d'Etat (sans impôt pas de finance pas d'Etat) pour investir dans le pays (infrastructure, santé, hôpitaux, éducation et ma grand-mère).

Si cela arrivait en France Apple s'adaptera. Elle n'est qu'une entreprise. Y a un moment où vendre un Mac à 475 000 euros devient intenable.

Elle devra donc se contenter de moins ou les revenus des consommateurs devront suivre.

Apple se fait déjà taxer nationalement mais elle et bien d'autres profitent de facilités fiscales LEGALES mises en place par NOS GOUVERNEMENTS D'EUROPE (UK inclus) au sein de traités INTERNATIONAUX pour éjecter une PART (pas tout !) du bénéfice vers l'étranger.

Ces pratiques conduisent à une économie exsangue. Nos pays ont besoin de finances pour les défis de maintenant. Pour réinvestir dans nos infrastructure et l'économie

Nos Revenus sont dépendants de ce qu'on injecte dans l'économie. Ca vous fait quoi si Apple maintenait ses même prix alors que votre revenu brut chute inexorablement ? Vous ne voyez que la Taxe que pourrait se prendre Apple, mais vous oubliez votre revenu.

Nous ne pouvons pas tenir indéfiniment avec une masse salariale aussi faible et des finances publiques constamment menacées.

Si les entreprises reviennent à des impôts normaux, elles s'adapteront à leurs consommateurs.

-
je pense qu'à 2800e euros le macbook pro haut de gamme va commencer à rechuter en part de marché. Il n'y a pas de clientèle suffisante à ce niveau de prix.

avatar PiRMeZuR | 

Heureusement, nous ne sommes pas que des consommateurs, mais avant tout des citoyens. À ce titre, toute mesure destinée à redresser fiscalement les entreprises qui s'adonnent à ce genre de pratiques sera bénéfique.

Quant à une éventuelle hausse des prix, elle est peu probable. En effet, Apple n'indexe absolument pas ses produits sur leur coût de revient, mais sur une valeur destinée à garantir leur profit maximal. Une taxation accrue changerait donc légèrement la donne. Mais Apple serait toujours soumise à une concurrence plus ou moins rude selon les produits. Il est par exemple très improbable que l'iPad change de prix.

avatar SIMOMAX1512 | 

Apple via les Apple Store paie déjà quelques impôts en France contrairement à Amazon qui fait tout transiter via Luxembourg et tu rajoutes les millions d'euros d'aide du gouvernement français pour l'installation d'un entrepôt en France ça fait pas mal.

avatar madeinphoto | 

@SIMOMAX1512 :
Non les Apple Store n'étaient pas imposables en France car a la "défiscalisation" par frais de licence et d'enseigne....
Les bénéfices sont "absorbés" par l'utilisation de la marque "Apple".

avatar en ballade | 

@SIMOMAX1512

Bref blanc bonnet , bonnet blanc

avatar minijul | 

Merci Cap.Achab de remettre les pendules à l'heure !

avatar themasck | 

et pourquoi pas la France ?
a ce sujet les Sages on annulé les motions des députés , pour que les grandes entreprises payent leurs impôts en France au nom de la libre concurrence .

avatar MiniMac | 

Avec leurs produits qui soit disant viennent de France voire d'Europe en 48 heures mais qui , en fait , viennent de Chine et arrivent 6 ou 7 semaines plus tard soit trop tard pour ce que l'on voulait en faire , cela ne m'étonne pas
Plus jamais avec eux …!!!

avatar lantien | 

@MiniMac :
Oui alors mon gars, pour y bosser tu as 2 places, celui d'Amazon ou tu as le "expédier par Amazon" et les autres market place, ou la ce n'est pas vendu ni expédier par Amazon ! Alors avant de crier au scandale renseigne toi, et ne commande plus a des vendeurs chinois !

avatar sinbad21 | 

Je ne vous dis pas le prix des Mac si Apple est contrainte de payer des impôts. J'aime mieux ne pas y penser.

avatar Guiguimac | 

En attendant les autres !!

avatar bunam | 

Amazon ne fait pas de bénéfices alors bon :
0 bénéfice = 0 impôt ?

avatar Hideyasu | 

@bunam :
Le principe de l'impôt sur les sociétés c'est de taxer les bénéfices, donc oui si il y a des déficits l'entreprise ne paye pas d'impôts, c'est assez logique, une entreprise qui coule on va pas l'achever ... Enfin elle paye le reste, cotisations patronales, TVA (c'est pas une charge, juste intermédiaire) etc.

avatar Hideyasu | 

@bunam :
Désolé pour le nombre excessif de commentaires, mais c'est d'ailleurs la méthode du dumping fiscale, les pays à forte fiscalité on ne déclare pas de bénéfices grâce à des méthodes comptables bien précises, & les pays avec une faible fiscalité on déclare beaucoup de bénéfices.

avatar bunam | 

@Hideyasu
Je pense avoir pigé le principe, mon commentaire était plutôt pour indiquer que cela ne changerait pas grand chose = coup de com. Je pense qu'Amazon organise cette situation depuis beaucoup trop d'années. Que peut-on faire contre cela... On regarde ce géant grandir encore et bouffer tout le monde ?
Dans le GAFA (ou il manque Microsoft quand même) et actuellement - Amazon, il y a des bénéfices et donc fric a récupérer !!

avatar Hideyasu | 

@bunam :
Oui ça se trouve ils font ça pour que la commission européenne les laisse un peu tranquille, mais au final ça ne résout pas le soucis de base sur la cohérence fiscale de l'UE, ce que fait amazone c'est une façade c'est certains.

avatar Hideyasu | 

J'ajouterai que oui en France on a abusé sur les impôts, en 2014 ils ont augmenté, mais les recettes ont baissé. De notre point de vue, les entreprises payent 33% sur les bénéfices ou 50% selon les statuts etc, tu rajoutes les cotisations patronales (facilement 40% du salaire brut, c'est pas rien quand les principales charges d'une entreprise sont les charges salariales), plus les taxes sur les plus-value etc. Au final il y a beaucoup trop d'impôts, & surtout le système fiscale est bien trop complexe.

Pour les particuliers, exemple bête mais l'ISF (Impôt sur la fortune) n'est même pas rentable ! Il coûte plus qu'il ne rapporte. Pourquoi le laisser ? D'autant plus que ça fait fuir beaucoup de capitaux au bénéfice de nos voisins. Alors je le vois d'ici le discours de base : les riches sont toujours plus riche toussa. Au final c'est eux en investissement qui créer de l'emploi, il ne faut pas oublier. Il n'y a jamais eu autant de français partant à l'étranger notamment en Angleterre ... Tout ça pour un impôt pas rentable, utilité ? Zéro il y a plus d'effets négatifs que positifs. Mais bon socialement ça fait bien de taxer les riches, donc on le laisse, même si on perd de l'argent.

avatar bunam | 

@Hideyasu
J'ai vu cela hier : http://fr.wikipedia.org/wiki/Liste_des_milliardaires_du_monde c'est effarent !!
Il faut inverser la tendance non ?
Comment ?

avatar Hideyasu | 

@bunam :
Oui c'est impressionnant, mais pourquoi inverser la tendance ? À ton avis qui investit des milliards dans les clubs de foot français ? Dans les hôtels de luxe ? La gastronomie (restaurant 3* etc) ? Ce sont pas des gens comme toi & moi, mais bien des milliardaires/millionnaires. Ce sont eux en investissant qui créer beaucoup d'emplois. Donc la technique de sur-taxer les riches pour satisfaire l'électorat n'est pas la solution (Cf mon commentaire sur l'ISF). Quand Hollande a voulu taxer les hauts revenus à plus de 75% ça a fait scandale pour ça, ça allait diminuer le foot français, faire fuir les investisseurs des grands groupes etc, donc rien de bénéfique pour un impôt pas rentable.

avatar sinbad21 | 

Le problème c'est l'acquisition sans borne de richesses, c'est cela qu'il faut réguler dès le départ, tuer dans l'oeuf l'acquisition exponentielle de richesses. Le talent doit être rémunéré, mais dans des limites raisonnables. L'ISF ne marche pas, parce que c'est trop tard. Une fois que les gains sont engrangés, il paraît scandaleux d'en retirer la plus grande partie. Alors que le vrai problème, c'est qu'une personne puisse accumuler plus de gains que ce que n'importe quel être humain avec toute sa famille pourrait dépenser en toute une vie.

avatar MiniMac | 

@lantien :
Oui tu as raison : je ne commandes plus du tout sur amazone et cela va très bien comme ça …!!!

avatar arekusandoro | 

Amazon et ses potes ne le faisaient jusque là pas du tout car c'était possible...la France avec son "matraquage fiscal" n'est pas le seul pays à avoir été désavantagé donc pas la peine d'évoquer (comme à chaque fois) cette raison....quand tu dois payer c'est toujours trop :)

avatar Neurotron | 

J'ai une bien meilleure idée :

Puisque cette taxation va obligatoirement faire augmenter les prix, je propose que Amazon, Apple et consorts continuent à faire de la défiscalisation massive, mais que tous ceux qui soutiennent la politique de taxation en France versent, d'eux-mêmes, 20 % du prix des produits achetés à ces mêmes vendeurs, directement à Bercy, sous forme de dons.

Ainsi, les tenant d'une taxation locale peuvent la mettre en place dès aujourd'hui — avec l'augmentation du prix qui va de pair —, tandis que les opposants continuent de profiter de prix inférieurs tout en dénonçant les excès de dépenses de l'État ! Une fiscalité démocratique en somme ! Bien entendu, ceux qui ne versent pas cette taxe facultative ne peuvent bénéficier des largesses de la République : vaccination contre la grippe A, retraite confortable de la SNCF ou d'ÉDF, soins gratuits du Sénat, voyager dans les trains trop larges (mais plus confortables) qui ne peuvent circuler, utiliser un portique d'écotaxe, bénéficier d'une subvention, voir Holland se déplacer en province, etc. Liste non exhaustive.

@Bunam : Et pourquoi ne pas tous devenir milliardaires ? Au moins on serait tous égaux. Bien entendu, ça ne serait pas une obligation : tu pourrais rester au RSA si tu préfères.

avatar arekusandoro | 

@Neurotron :
Tu as raison, houuu c'est nul la France bla bla bla....sinon quand ces entreprises font comme nous : payer les taxes (au passage la France n'est pas le pays avec le plus fort taux de TVA), elles peuvent aussi prendre moins de marge....mais non t'as raison, c'est la France, ce pays de voleur qui fait n'importe quoi qui abuse. Vouloir que ces entreprises paient en fonctions du fric qu'elles font dans le pays en question...quelle idée quand même...

avatar Hideyasu | 

@arekusandoro :
Tu mets la TVA, l'IS, des taxes par ci par la (genre copie privée etc) cet suffisant pour faire fuir beaucoup de monde. A ça tu rajoutes un droit du travail trop rigide, des cotisations patronales exorbitantes (même le RSI pour les indépendants c'est juste une aberration ...) & au final tu arrives en France dans un pays complètement bloqué

avatar arekusandoro | 

@Hideyasu :
Je ne dis pas le contraire mais je ne vois pas en quoi tout ceci devrait dispenser une entreprise qui se fait (beaucoup) de fric dans un pays, ne pas payer ses impôts en rapport avec ce pays :) je sais qu'ils peuvent faire de l'optimisation fiscale, mais on va dans le bon sens en demandant à ces entreprises de payer ce qu'elles devraient sans ces optimisations.

Tout n'est pas parfait en France et les dépenses de l'état devrait être réduite, mais ce n'est pas le sujet :)

Un citoyen paie ses impôts, une entreprise aussi...tout simplement.

Je vais pas pleurer pour Apple si ils ont moins de marge...mais tout le monde sait qu'ils vont juste augmenter les prix car c'est vilain de payer ses impôts ;)

avatar Neurotron | 

"Tout n'est pas parfait en France et les dépenses de l'état devrait être réduite, mais ce n'est pas le sujet :)"
Ben si justement, c'est bien le sujet. Car si l'État est aussi gourmand, c'est parce qu'il dépense trop. Qu'il commence par montrer l'exemple en réduisant les dépenses inutiles avant d'aller faire la leçon aux autres.

En attendant, tu peux les aider en versant des dons, ils ne les refuseront pas !

CONNEXION UTILISATEUR