Steve Ballmer va quitter son poste de CEO de Microsoft

Stéphane Moussie |


Steve Ballmer vit ses derniers mois à la tête de Microsoft. Celui qui a succédé à Bill Gates au poste de CEO en 2000 quittera ses fonctions d'ici un an, indique Microsoft dans un communiqué. En attendant de trouver un successeur, il continuera d'assurer ses fonctions au cours des douze prochains mois.

« Il n'y a jamais de timing idéal pour ce genre de transition, mais c'est maintenant le bon moment, déclare Ballmer. Nous avons démarré une nouvelle stratégie avec une nouvelle organisation et nous avons une équipe de direction fantastique. La période à laquelle je pensais partir à l'origine serait tombée en plein milieu de la transformation de notre entreprise en un fabricant de matériel et fournisseur de services. Nous avons besoin d'un CEO qui soit ici à plus long terme pour cette nouvelle direction. »


Le conseil d'administration a mis en place un comité spécial, dirigé par John Thompson et comprenant Bill Gates, pour trouver un nouveau dirigeant. Les candidatures internes et externes seront étudiées. « Le conseil d'administration s'engage à transformer efficacement Microsoft en une entreprise à succès de terminaux et de services », commente Thompson.

Bill Gates, cofondateur de la société et actuellement membre du conseil d'administration, déclare pour sa part qu'il va « travailler étroitement avec les autres membres du comité pour trouver un nouveau grand CEO. »


Dans un email adressé aux employés de Microsoft, Ballmer indique que cette décision a été difficile à prendre pour lui, mais qu'il l'a fait dans l'intérêt de l'entreprise qu'il aime. « Microsoft a ses beaux jours devant elle », estime-t-il. L'action a bondi de 8 % à 35,02 dollars à la suite de l'annonce dans les échanges précédant l'ouverture de la bourse.

Le mois dernier, Steve Ballmer a amorcé une réorganisation historique (lire : One Microsoft, Ballmer à la barre). Ce « One Microsoft » a pour but d'unifier toutes les forces de l'entreprise dans une même direction et d'aider à sa métamorphose. Les divisions sont maintenant organisés par fonction. La plus importante d'entre elles, la division ingénierie, est partagée en quatre : les appareils et les studios ; les applications et les services ; les systèmes d'exploitation ; le cloud et les entreprises.

Les quatre vice-présidents exécutifs à la tête des branches de la division ingénierie


« Tous les éléments de cette réorganisation semblent montrer que Ballmer veut que Microsoft se comporte comme Apple », commentait alors le journaliste de Fortune Adam Lashinsky, spécialiste d'Apple.

Larguée, ou en passe de l'être, par certains de ses partenaires historiques — Acer et Asus en tête — qui lui préfèrent Android et même Chrome OS, Ballmer paie le virage de la mobilité pris bien trop tard. En 2007, peu de temps après la présentation de l'iPhone, le futur ex-CEO de Microsoft avait déclaré « Il n'y a aucune chance pour qu'iPhone parvienne à obtenir une part de marché conséquente » (lire : Ballmer ne croit pas en l'iPhone).

La Surface, premier appareil majeur de Microsoft depuis plusieurs années, connait un échec cuisant. « Nous avons fabriqué plus de Surface que nous pouvions en vendre », admettait Ballmer le mois dernier lors d'une réunion interne. La firme a dû provisionner 900 millions de dollars pour vider les stocks de ces tablettes, alors que le chiffre d'affaires s'établit à 853 millions de dollars (lire : Surface, une petite activité qui coûte cher et ne rapporte rien).

Un échec inquiétant alors que le marché du PC, dont Microsoft tire la plupart de ses revenus grâce au duo Windows + Office, s'effondre comme jamais. Windows Phone perce petit à petit sur le marché des smartphones — principalement au détriment de BlackBerry qui n'exclut pas de se vendre —, mais à une allure trop lente pour que la situation soit tenable pour Ballmer.

L'homme est entré chez Microsoft en 1980 à la demande de Bill Gates. Trentième employé de l'entreprise, il a été son premier manager business.



Photo JD Lasica CC

avatar bugman | 
"C'est comme si les grandes surfaces avaient mis des Mac en tête de gondoles dans tous leur magasins et des PC derrière le rayon charcuterie , on en serait ou ?" On serait plus svelte ! ;)
avatar marvelous | 
Je l'aimais beaucoup dans le rôle du ventilateur sur scène. insupportable personnage
avatar Mabeille | 
entre Ballmer qui passe pour un clown et cook qui a un balai dans le cul ... on a les extrêmes, ça devrait s'arranger.
avatar Mabeille | 
"Le problème de MS est que cette société a toujours voulu conserver de l'antériorité pour sécuriser ses marchés et le bien être de ses clients. Ce qui l'a empêché de prendre des risques ou bien d'adopter des solutions bancales, comme la dernière tablette." c'est juste totalement faux ... opposer la rétro compatibilité et l'innovation c'est très naïf. Imaginer que sur Mac os x pour évoluer il n'y a pas d'autre choix que de rendre les Os non compatibles c'est juste drôle.... On a voulu vous faire croire en effet que les 2 sont liés. Mais c'est aussi confondre l'interface avec le coeur de l'os... et la poudre aux yeux semble suffir à beaucoup. Il est évident que la clientèle de Ms n'ets pas la même que celle d'Apple .... les objectifs et les besoins ne sont pas identiques. Je crois que c'est la demande de stabilité des clients de Ms qui entraine une stagnation apparente. Dans le fond Windows a évolué plus vite que Mac Os x. EN apparence ça semble être le contraire et pourtant, certaines techniques utilisés sur windows depuis plusieurs Os sont à peine intégrées à Mac os x.
avatar pat3 | 
@macbookeur75 macbookeur7523/08/13 15:41 Souhaitons à MS d'innover et de revenir au sommet après son départ Surtout pas! M$ au sommet, ça à donné le scandale Internet Explorer dont le web se sort à peine, et l'abus de position dominante.pourvu qu'ils restent longtemps en position de challenger, ça booster à tout le monde et on gardera de l'innovation.
avatar Mabeille | 
@nogui Les clients avec les 1ères version de SQL Server ont essuyés les plâtres , alors qu'en face on avait Oracle ou des trucs costauds sous UNIX ou AIX. oui les clients Oracles .... avaient essuyés les plâtres avant .... comme on a essuyé les plâtres avec Cheetah ... Tu sembles avoir une mémoire courte et très sélective. En informatique les clients ont toujours essuyé les plâtres. Certains vendent les mise à jour d'autres les donnent toussa toussa ...
avatar saji_sama | 
@pat3 : J'avais zapper la bourde IE ainsi que la loi Antitrust et la commission Européenne. Sacré Microsoft ils en ratent pas une...
avatar Mabeille | 
@nogui Mais côté innovation chez MS , y'a jamais eu grand chose . Tu ne peux pas passer sous silence que ses acquis sont renforcés par le fait que le monde pro est frileux et ne change pas de solution comme ça . De plus les fabricants PC sont aussi responsables du succès public de MS en incluant. L'os a leurs machines , toutes marques confondues . encore faux .... tu confonds l'apparence avec le coeur du système. entre la série 95 98 Millenuim et Xp il y a juste un gouffre .... entre Xp et Vista un changement profonds avec des défauts certes mais un changement énorme (tu n'en as visiblement rien vu) erreur de Vista corrigé avec 7 ... qui est un succès mérité. 8 une tentative pour le moment raté d'un changement en profondeur de la manière d'utiliser son os et les tablettes ..... Réussir à dire après ça que ouiccch hooofffff Microsoft ne bouge pas .... il faut être solidement têtu. Qu'ensuite ces changements te font gerber ne te plaisent pas ... ça c'ets une autre histoire mais quoique fasse Ms tu gerberas tjs.
avatar Mabeille | 
@nogui C'est comme si les grandes surfaces avaient mis des Mac en tête de gondoles dans tous leur magasins et des PC derrière le rayon charcuterie , on en serait ou ? J'exagère peu être mais l'idée est la :) Apple aurait fait faillite, le positionnement d'Apple ne permet pas de vendre les Mac en grandes surfaces. C'est comme vendre du Luis Vuiton chez Auchan je ne sais pas si tu vois la différence mais juste ça flinguerai la marque ... c'est d'ailleurs ce qu'a compris Steve et c'est ce qu'il a rétablit. Apple a bien tenter de vendre du pas cher avec des clone sous licence ont a vu les résultats... la presque fin de la marque. Bref les Mac chez Liddle non pas une bonne idée. Tu fusillerais d'un coup l'image de la marque et tu flinguerai en même temps les Apple store qui sont justes aux antipodes d'un supermarché. Heureusement que tu ne bosses pas hez Apple tu mettrai la pomme sur la paille.
avatar Mabeille | 
@nogui MS a voulu faire un incursion dans les nouveautés destinées au grand public mais ce n'est pas dans son ADN . Ils se sont donc plantés . absolument d'accord, à un détail près c'est qu'ils peuvent rectifier le tir. C'est oublié bien vite que Ms c'est faire amende honorable et ne pas s'entêter quand ça plante. Apple est plus têtue pour le coup.
avatar Mabeille | 
@nogui MS est comme un immense paquebot difficile à manœuvrer avec un chef à chaque manette. Dans le milieu pro ça passe et c'est même conseillé , pour le grand public il faut pouvoir faire des virages à 180 degré en un rien de temps , sans demander l'avis à 50 personnes, et ça ils en sont incapables . tu oublies juste que si la clientèle d'Apple était mon souple Apple bougerai moins vite. Le plus gros avantages d'Apple c'est une clientèle très fidèle. Je pense d'ailleurs même qu'Apple ne mérite pas une clientèle aussi "gentille" mais bon c'est un autre débat. Ms tient à garder sa clientèle qui n'a pas du tout les mêmes besoins qu'un particulier ou une très petite entreprise. Normal que pour répondre à des besoin différents il faille avoir des stratégies différentes....
avatar Lennart | 
"Ils se sont enfin rendu compte que ce mec était nul ?!" Faire exploser les bénéfices de 9 à 21 milliards de $, personnellement j'aimerais remplacer certains de nos énarques et polytechniciens par ce "looser".
avatar pat3 | 
@Mabeille "Le problème de MS est que cette société a toujours voulu conserver de l'antériorité pour sécuriser ses marchés et le bien être de ses clients. Ce qui l'a empêché de prendre des risques ou bien d'adopter des solutions bancales, comme la dernière tablette." c'est juste totalement faux ... opposer la rétro compatibilité et l'innovation c'est très naïf. Imaginer que sur Mac os x pour évoluer il n'y a pas d'autre choix que de rendre les Os non compatibles c'est juste drôle.... On a voulu vous faire croire en effet que les 2 sont liés. Mais c'est aussi confondre l'interface avec le coeur de l'os... et la poudre aux yeux semble suffir à beaucoup. Je ne comprends pas trop ton point de vue. Du côté du Mac, la grosse transition s'est faite au passage à Mac OSX et aux processeurs Intel. On voit que la transition à été beaucoup mieux pensée que celle de Windows 2000, qui pourtant gardait la même architecture matérielle. Souviens toi, chez Apple, la mise en place de Carbon, de Classic, et l'abandon progressif des vieilles couches liés à Mac OS > 9, et de MacOS X 10.0.0 en beta. Je n'avais pas compris d'ailleurs le pourquoi de la,beta payante à l'époque, alors qu'aujourd'hui c'est clair pour moi: en rendant la beta payante, Apple pouvait compter sur les développeurs et les early adoptées, les seuls capables de fournir des retours intéressants sur ce qui s'avérait un virage majeur, crucial et définitif. Je ne vois pas là de croyances.
avatar pat3 | 
@Mabeille oui les clients Oracles .... avaient essuyés les plâtres avant .... comme on a essuyé les plâtres avec Cheetah ... Tu sembles avoir une mémoire courte et très sélective. Cheetah n'était pas une bêta annoncée comme telle?
avatar Lennart | 
" Souviens toi, chez Apple, la mise en place de Carbon, de Classic, et l'abandon progressif des vieilles couches liés à Mac OS > 9, et de MacOS X 10.0.0 en beta." C'est sur que cela n'a pas le même impact sur une plateforme qui a à peine 5% de PDM.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Mabeille "Apple aurait fait faillite, le positionnement d'Apple ne permet pas de vendre les Mac en grandes surfaces. C'est comme vendre du Luis Vuiton chez Auchan je ne sais pas si tu vois la différence mais juste ça flinguerai la marque ... c'est d'ailleurs ce qu'a compris Steve et c'est ce qu'il a rétablit. Apple a bien tenter de vendre du pas cher avec des clone sous licence ont a vu les résultats... la presque fin de la marque." Merci d'avoir laisser ma dernière phrase . Car elle s'était la pour modérer mon propos qui n'était qu'un exemple rapide pour faire un parallèle et pour justement ne pas le prendre au pied de la lettre et éviter ce jugement,
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Mabeille "encore faux .... tu confonds l'apparence avec le coeur du système. entre la série 95 98 Millenuim et Xp il y a juste un gouffre ...." Non je parle d'innovation pas de performances, ni de la façon dont fonctionne le moteur de la bagnole . On ne parle pas de la même chose . Pour moi l'innovation n'est intéressante que quand elle apporte quelque chose palpable à l'utilisateur du côté de l'interface par exemple . Le Sté n'est dpque de l'optimisation pour moi. Sinon c'est trop facile ! on sort un truc pas fini , mal pensé au départ et ensuite quand on l'améliore et qu'on fait ce qui aurait dû être fait au départ c'est qu'on innove ? C'est faux . Et la je ne parle pas que de MS bien sur
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Mabeille "Réussir à dire après ça que ouiccch hooofffff Microsoft ne bouge pas .... il faut être solidement têtu. Qu'ensuite ces changements te font gerber ne te plaisent pas ... ça c'ets une autre histoire mais quoique fasse Ms tu gerberas tjs." A je dit qu'ils ne bougent pas ? Faux Juste qu'il n'innovent pas selon moi dans le vrai sens du terme . Quant à gerber ça c'est réservé a d' autres ici , ils se reconnaîtront . J'oublie donc rapidement tout fa fin inutile du paragraphe .
avatar Mabeille | 
@pat3 Je ne comprends pas trop ton point de vue. Du côté du Mac, la grosse transition s'est faite au passage à Mac OSX et aux processeurs Intel. On voit que la transition à été beaucoup mieux pensée que celle de Windows 2000, qui pourtant gardait la même architecture matérielle. Souviens toi, chez Apple, la mise en place de Carbon, de Classic, et l'abandon progressif des vieilles couches liés à Mac OS > 9, et de MacOS X 10.0.0 en beta. Je n'avais pas compris d'ailleurs le pourquoi de la,beta payante à l'époque, alors qu'aujourd'hui c'est clair pour moi: en rendant la beta payante, Apple pouvait compter sur les développeurs et les early adoptées, les seuls capables de fournir des retours intéressants sur ce qui s'avérait un virage majeur, crucial et définitif. Je ne vois pas là de croyances. Tu me parles de quoi là? quelles transitions.... j'arrive aujourd’hui à faire tourner sur un windows 7 32b un soft conçu en 1997!! Il n'y a pas de transition il y a une continuité chez Ms. Chez Apple il y a en effet des transition nécessaires... et pas seulement PPC à INtel loin s'en faut. Les os restent aujourd’hui "cloisonnés". Oui je confirme qu'il y a des release Apple qui ont le niveau d'une Béta: Snow Léo Lion ML .... ont été en dessous de la qualité de la concurrence. Le seul point noir "à première" vue chez Ms depuis Vista c'est 8.1 en version béta qui m'a fait des soucis ... mais c’est une béta et annoncée comme telle. Donc mon point de vue est assez simple. Continuité chez MS et Cloisonnage chez Apple. Ca c'est sur le fond de l'os si on parle de l'interface ou des fonctions annexes ça change un peu. Ensuite je ne vois pas dut tout le rapport entre des mise a jours payantes et le fait de fixer les dev pour les garder dans le giron de l'os. Une mise a jour gratuite n'aurait sans doute pas fait fuir les pro..... Attention les gars c'est grrrraaattttuitttttt .... ohhhhh putain barrons nous!!!!!!!! :)
avatar Mabeille | 
pat3 [24/08/2013 11:41] via iGeneration pour iPad @Mabeille oui les clients Oracles .... avaient essuyés les plâtres avant .... comme on a essuyé les plâtres avec Cheetah ... Tu sembles avoir une mémoire courte et très sélective. Cheetah n'était pas une bêta annoncée comme telle? et alors ..... tous les clients de tous les systèmes ont essuyé des plâtres APple y compris. Je ne tape pas sur Apple là je les remets dans le bains avec les autres. Maintenant les release finales de qualités béta à la concurrence ça gonfle un peu. J'espère que Maverick sera à la hauteur d'une vraie release et pas d'un bricolage comme les 3 derniers Os d'Apple. Je spécifie en même temps qu'Apple a toujours corrigé le tir dans les mois après la sortie, mais au jour de la sortie de leurs releases finales je ne peux que voir que par rapport aux version de Windows ils sont loin de la qualité de Redmond, à Cupertino. Un point où ses dernières années Apple est derrière.
avatar Mabeille | 
@nogui sauf que c'est faux .... Vista a énormément innové, Os mal aimé mais le tournant de Ms. Confondre l'esthétique avec le fond du moteur c'est dommage. Mais ça correspond bien à la mentalité d'Apple, un peu de poudre aux yeux et les clients pensent qu'Apple innoves à donf. Ca me rapelle Steve qui annonçait plus de 300 nouveautés à la sortie de Snow Léopard..... de quoi rire... quand tu regardes la listes des nouveautés.... pitié soyons sérieux. Que l'on dépasse un peu la geek attitude et parlons du fond comme l'équivalent de gate keeper qui est né sous vista avec Microsoft .... le mode sanding box d'Ie arrivé avec IE8 (vista) ..... la gestion des pilotes avec une signature qui a permis d'éradiquer 80% des écrans bleus ... la gestion des disques et de la carte vidéo par un pilotes virtuel en mode userland ce qui permet au pilote de planter sans planter la machine.
avatar rikki finefleur | 
pat3 et bien non opposer la rétro compatibilité et l'innovation n'est pas très naïf. L'histoire le démontre. Car toi tu fais fi, des pdm, de ton antériorité, de ton personnel et de ces compétences, de ton organisation matériel et immatérielle, de ton image marketing, des aspects financiers dont ceux vis à vis de tes actionnaires. Et l'histoire démontre que la plupart des sociétés face à un changement brutal du marché, meurt ou se font racheter car, elles ne sont pas capables de se mouvoir a ce changement. Quand ta société détient 95 % du marché avec rente annuelle assurée, il y a peu de raisons stratégiques de bouleverser tes produits et les habitudes de tes clients. Sinon le fait de pouvoir perdre sur les deux tableaux durant la migration. C'est aussi simple que cela. Intel a exactement le même problème avec le x86 face à ARM. Autre cas typique, on est encore sur les cartes mères PC à avoir des connecteurs énormes (alim) qui n'ont pas variés d'un pouce. Et apple est aussi dans le même cas sur le marché des smartphones. Il a eu du mal à s'adapter face à des produits à bas couts, et s'essaye seulement maintenant timidement à une "petite riposte". Ainsi souvenons nous en, il y a quelques années android était un bébé. Aujourd'hui il a 80% de pdm. Rien n’empêchait à l'époque de tuer android dans l'oeuf si ce n'est cette avidité pour l'argent et de marger plus que nécessaire ses clients. Un peu la même histoire que pour les micro ordinateurs au début d'Apple face au PC. Et toi que penserais tu,si tout d'un coup, apple change d'os et ainsi que tu perdes toutes tes applis sur ios ou sur OSX. Tu serais satisfait ou aigri ? Le risque étant que le client face à ce mur, adopte la solution du concurrent lors de changement. C'est ainsi le lot de toutes les sociétés de pouvoir faire vivre ses produits et les faire perdurer sans trop de heurts. Le rôle du challenger ou des challenger est justement de bousculer le marché. Le leader arrivant à se transformer ou pas
avatar momo-fr | 
Content pour lui, il va enfin arrêter de tirer la langue ou de faire le clown pour motiver les troupes de Micromou… de vraies vacances en perspective. Good luck Steve… :-)
avatar rikki finefleur | 
pat innovation vs continuité Un fournisseur de lampes à huile, ne peut devenir du jour au lendemain fournisseur d'électricité. C'est toute la réussite de MS d'avoir tout au long de ses 20 ans, su évoluer en apportant puissance, changement dans la continuité, une logithèque énorme (ms et autres éditeurs), et ce sans jamais déboussoler ses clients et leur assurant une compatibilité digne de ce nom. Quand on voit la durée de vie de XP face au OS d'apple, c'est juste incroyable. Par contre sur l'aspect mobilité se fut un échec après l'arrivée de l'ipod puis de l'iphone, du à cette inertie. Le challenge est là pour MS, avec goog qui s'est entre temps interposé. Goog jouant sur le long terme et l'adoption facile de son OS, toutes gammes confondues, sans dépendre d'un fabricant, avec des marges réduites. D’où son succès. Car là, où certains ont décidé de la richesse immédiate, d'autres ont fait un choix différent.
avatar KilEstBoLeMac | 
Et chez Apple, c'est pour quand??...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR