L'ALAC devient open-source

Anthony Nelzin-Santos |
skitchedL'Apple Lossless Audio Codec (ALAC) est un format d'encodage musical « sans perte » créé par Apple en 2004 pour être facilement décodé par les appareils mobiles. Supporté par iTunes, QuickTime, l'iPhone, l'iPad et les iPod, l'ALAC est désormais open-source : Apple a décidé de le placer sous licence Apache. Apple a ainsi publié les sources de l'encodeur et du décodeur ALAC et de l'utilitaire de lecture/écriture CoreAudio alacconverter.

Comme les autres formats « sans perte » (FLAC, HD AAC, APE, Monkey's Audio), l'ALAC utilise un algorithme de compression qui permet de reconstituer la source originale fidèlement à partir des données compressées. Résultat : aucune donnée n'est perdue (et les fichiers sont plus lourds), contrairement à la compression avec perte d'autres formats comme le MP3 ou l'AAC. L'ALAC n'est pas le format possédant l'algorithme de compression le plus efficace, mais cette faiblesse est une force : moins complexe à décompresser, l'ALAC est plus facilement décodable par les appareils mobiles.
Tags
avatar Himax | 
Pour une fois qu'Apple ne supprime rien... Vive l'Apple lossless!
avatar PierreBondurant | 
Bonne nouvelle, ça va peut être accélérer son adoption dans les amplis Hi-Fi
avatar blueblood | 
Et les fichiers sur iTunes c est pas de l alac si ? En gros qui l utilise ??
avatar ErGo_404 | 
@blueblood : je pense que tu peux spécifier à iTunes de compresser en ALAC tes CDs plutôt qu'en m4a ou en mp3.
avatar ErGo_404 | 
Et la difficulté de compresser ou pas ne change plus grand chose niveau simplicité d'intégration, de toutes façons maintenant le décodage est matériel et ne consomme pas grand chose, quel que soit le format.
avatar Almux | 
Ceci est une excellente nouvelle, aussi pour tous les montages sous FCP (FCPX et autres) et les transferts des sonorisations entre collaborateurs!
avatar Le Chapelier | 
Très très très très très content de cette décision. En tant que mélomane, je préfère écouter du CD que du format encodé (surtout sur une chaîne HiFi d'un certain prix). Les CD que j'adore et que je ne possède pas (emprunts médiathèque, amis, etc.) , je les encode avant achat (si pas plus de 5 €, avis aux maisons de disques). Le meilleur encodage sans perte reste le FLAC (via Toast), mais non compatible avec AirPort (branché sur la chaîne en optique) ! Donc ALAC... Maintenant que l'ALAC est "open source", va-t-il se voir démocratisé et géré nativement dans plus de produits audio ? Car à part AirPort, y'a pas grand chose... Je suis déjà satisfait que ma chaîne puisse décoder le AAC...
avatar Erravid | 
Curieux de voir les implications d'une telle décision ! Toutes les applications que j'utilise régulièrement gèrent déjà l'ALAC.
avatar iDuplo | 
Question: est-qu'on entend la différence sur un iPhone entre une chanson encode en Alac (ou un autre format lossless) et un mp3? Car le son qui sort de l'iPhone (sur casque Bose) est vraiment de piètre qualité quand on compare au même mp3 sortant d'un MacBook.
avatar Kinky | 
J'utilise l'ALAC pour la musique classique, pour la pop/rock/electro c'est AAC 320. L'inconvénient de l'ALAC était de n'être compatible qu'avec Apple, donc difficile de choisir librement un lecteur ensuite sans se retrouver avec une usine à gaz en reconversion des fichiers. Cela veut-il dire qu'on peut/pourra désormais lires les fichiers ALAC sur d'autres lecteurs que ceux signés Apple ? Je pense notamment au Samsung Galaxy S II qui pourrait me tenter comparé au dernier iPhone 4s, sauf s'il faut complètement reconvertir ma bibliothèque musicale.
avatar Le Chapelier | 
@ Erravid : "Toutes les applications que j'utilise régulièrement gèrent déjà l'ALAC." Les applications, oui, mais quid des appareils limités à un petit firmware : une platine CD par exemple ? Beaucoup de platine CD lisent le MP3 et le WMA. Très rares sont celles qui lisent le FLAC et l'AAC. Alors l'ALAC... n'en parlons pas. Puis l'ALAC étant géré nativement sous OS X , toutes les applis OS X peuvent l'exploiter sans soucis. Pas évident que cela soit actuellement le cas sous Windows ou Linux. Le fait que l'ALAC devienne "open source" peut changer cela pour nos cousins d'en face et nos appareils. @ iduplo : "est-qu'on entend la différence sur un iPhone entre une chanson encode en Alac (ou un autre format lossless) et un mp3?" Franchement, cela dépend de l'environnement. Dans le métro avec un casque pourri, aucune différence. Au calme avec un bon casque, c'est comme écouter un concerto en chambre (LL) et écouter une radio grésillante au fond d'un couloir incapable de sortir des graves et des aiguës (MP3).
avatar Oliange | 
iPod et iPhone n'ont jamais été excellents dans la restitution du son, même si le casque joue énormément, le matériel aussi. Un lecteur mp3 Cowon est de meilleure qualité par exemple. Après l'avantage de l'iPhone est de le faire en plus du reste, mais c'est vrai qu'entre un iPod et un Cowon, faut peser le pour et le contre.
avatar Monsieur Albert | 
Bravo.
avatar alan63 | 
personnellement,je prefererai ne pas écouter certains sois disant artistes que ce fusse en Alac Flac ou 78 tours brrrrrrr........
avatar Kinky | 
@ iduplo : Sur un iPhone il n'y a aucune différence entre un format AAC même en 128kbps et un format lossless ALAC (surtout avec un casque Apple). L'ALAC se fera entendre uniquement sur des chaînes HiFi, dans des conditions optimales et sans bruits parasites. Sur un excellent casque la différence sera minime, voir nulle. À la base les iPhone/iPod ne sont pas les appareils conseillés pour les mélomanes, la faute à un son plat et castrateur. Les fan de musique choisissent les baladeurs Cowon associés à un bon casque. Pour se faire une idée (certains trouveront à redire ...) : • MP3 128 ou AAC 64 = Radio Son compressé de type radio, idéal pour Popcast vocaux, déconseillé en musique. • MP3 192 ou AAC 128 (ancien format sur iTunes) = Baladeur Son compressé de qualité moyenne, parfait pour écouter de la musique sur un baladeur qui pourra rarement tirer partis d'un encodage de qualité supérieure. Par contre, sur une chaine de qualité moyenne, la différence sera audible, comparé à du VBR/AAC320/Lossless. • MP3 VBR (entre 160 et 300), MP3 320, AAC 320, iTunes + (256) = Chaîne stéréo Son compressé de haute qualité équivalent au son CD sur un lecteur conventionnel, adapté à la musique et proposant le meilleur compromis poids/qualité. • ALAC (Apple lossless), AAC 320 = Chaîne HiFi haut de gamme Son de haute qualité ou HiFi (ALAC) équivalent ou égal au son CD (ALAC) sur un lecteur HiFi, idéal pour la musique classique. Des tests en labo prouvent qu'il est très difficile de différencier les deux formats en aveugle, surtout en pop/rock qui tire peut d'avantage en lossless pour un poids très lourd (un titre rock peut monter à 1000kbps en ALAC pour un bénéfice négligeable ou quasi inaudible).
avatar t o o l | 
Vers un iTunes HD au format ALAC? Cela fait longtemps que j'attends une meilleure qualité...
avatar supermars | 
+1 !
avatar didhoc | 
Bonne nouvelle ! Malgré tout, j'aurais préféré que iTunes/quicktime gèrent le FLAC sans passer par des bidouilles…
avatar Calintz | 
Good !
avatar Xalio | 
Ca voudrait pas dire qu'apple vendre de l'ALAC sur l'itunes store? Logique non? On democratise le format, les devs l'adoptent et on vend du HD plus cher en ligne...
avatar kayabis | 
@didhoc : Pourquoi passer par des bidouilles? T'importe ton cd directement en ALAC via iTunes. Ou alors c'est que tu télécharges de la musique illégalement en FLAC... Shame on you!
avatar HAL-9000 | 
Ça vaut pas le Hi MD de Sony : format CD Plus de 88 min enregistrable sur un disque réduit x1/5 du CD.
avatar HAL-9000 | 
Soit format PCM 88min avec datas sur disque 1Go
avatar romainhc | 
Y a encore et toujours des "audiophiles" qui font la différence entre ALAC et PCM (CD). Alors qu'après décompression, vous vous retrouvez avec un fichier rigoureusement identique, bit pour bit. La seule différence possible viendrait de votre puce de décompression qui ne traiterait pas l'ALAC et un CD de la même façon. Pour une installation "audiophile" ça la foutrait mal ... Non ? Pour les autres, prenez un CD et encodez le en ALAC. Décompressez ce fichier en format Wav ou Aiff et comparez le avec un rip de votre CD en Wav ou Aiff. Importez les 2 fichier dans un éditeur audio, en mettre 1 en opposition de phase et lire les 2 titres en même temps. Résultat ? Vous n'entendrez rien ... Preuve que c'est rigoureusement la MÊME chose.
avatar Zed-K | 
Une bonne chose, maintenant j'en attends 2 autres : - le support du FLAC sur iPod/iPhone (je crois que je vais pouvoir attendre longtemps) - la possibilité de télécharger les albums sur l'ITS en ALAC (parc'que payer à peine moins cher qu'un support physique pour un album compressé, je suis pas fan) Sachant que le premier point deviendrait inutile si tous les autres fabriquants se mettaient à la compatibilité ALAC (mais j'ai peu d'espoir à ce niveau, et je peux les comprendre).

Pages

CONNEXION UTILISATEUR