Vodafone dément

Christophe Laporte |
Mardi, American Technology Research affirmait que Vodafone avait raflé la mise et serait chargé de distribuer iPhone en Europe. Une filiale du groupe, Vodafone Irlande, a démenti ces propos les qualifiant de pures spéculations. En attendant sa commercialisation, Chris Sorenson de Microsoft a tenu à donner son avis à son sujet. Pour le responsable smarphone de la division Asie Pacifique de Microsoft, iPhone est sans doute un super téléphone walkman et dispose d'une interface utilisateur intéressante. Toutefois, il y a un "mais". D'après lui, iPhone ne pourra jamais s'imposer dans le monde de l'entreprise, car c'est une plate-forme fermée et il ne gère pas les documents Office.

avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je possède un Pocket PC depuis 3 ans, je suis chef d'entreprise et je n'ai JAMAIS ouvert un doc office sur mon téléphone. ET je ne connais PERSONNE qui lise des docs office sur un écran de 3 pouces... En revanche, j'utilise couramment le web et les navigateurs pocketpc sont une vraie daube... Donc j'attends impatiemment l'iphone 3G
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Vu les relations entre APple et Orange (partenariat MacBook), il serait logique que ce soit ce dernier qui obtienne la commercialisation de l'iPhone tout du moins en France...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
benoit : apparemment tu ne connais pas tout le monde, il m'arrive souvent de consulter des documents excel sur mon pda, et l'iphone devra être capable de faire de même, ne fut-ce qu'en lecture, pour que j'en achête un... il me plait beaucoup, mais dnas l'état actuel des chose il ne peut replacer mon vieux palm
avatar Anonyme (non vérifié) | 
L'iPhone sera capable de lire des documents PDF, que l'on peut créer avec OpenOffice en un seul clic. Mais bien entendu Microsoft préfère ignorer ce standard majeur !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Il doit pas avoir tout à fait tord le gars de Microsoft. On a beau tapper sur cette firme, les documents office dominent quand même largement le marché. Par contre Microsoft ils sortent bien une suite office sur mac non ? Alors pourquoi pas aussi une suite pocket puisqu'elle existe déjà sur les PDA utilisant Windoxs Mobile.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Démenti d'une filiale du groupe, Vodafone Irlande… Pas un peu léger, comme démenti ?
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Tiens, tiens, où l'on reparle de l'ouverture de l'iPhone... Manifestement le sujet fait débat. Comme beaucoup, j'espère bien évidemment pouvoir accéder aux standards de la bureautique sur un tel objet (quel que soit le logiciel d'ailleurs : iWork, MS, opensource... il y a là l'embarras du choix). Apple me surprendrait (me décevrait ?) si une telle fonctionnalité devait ne pas même être envisagée. Pour les professionnels, évidemment que ce point compte.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Quoi qu'il en soit, je sens que Bouygues est bien, bien loin d'être susceptible à remporter la mise... Scheise !
avatar Anonyme (non vérifié) | 
je ne suis pas chef d'entreprise mais je suis d'accord les navigateurs pocketpc sont une daube et sont peu nombreux d'ailleurs mais ce qui énerve le plus sur les pocketpc c'est la perte des données et des applications quand la batterie est vide et on ne sait pas ce qu'il en est avec l'iphone
avatar Anonyme (non vérifié) | 
===matthieu [19.04.2007, 14:05] " il m’arrive souvent de consulter des documents excel sur mon pda, et l’iphone devra être capable de faire de même.." Ha bon parceque l'iPhone c'est une PDA..? Jamais entendu dire ça d'Apple !! Mais il est vrai que c'est un sport «national» que de vouloir faire faire aux produits d'Apple autre chose pour quoi ils sont destiné.
avatar Anonyme (non vérifié) | 
Je me repete encore mais de source sure ce sera Orange l'operateur de l'iPhone !!!! Par contre j'ai peur du prix de l'abonnement par mois... selon Macrumors ca pourrait etre entre 75-100$ par mois....
avatar Anonyme (non vérifié) | 
il y a un usurpateur d'identité la !!!
avatar Anonyme (non vérifié) | 
@Solo Qu'est-ce qu'un PDA ? Un personal digital assistant... Mail, Internet, Carnet d'adresses et Agenda évolués, système d'exploitation particulièrement robuste et évolutif : l'iPhone a toutes les caractéristiques de l'assistant personnel (qu'Apple le clame ou non n'y change d'ailleurs pas grand chose : et puis le prix de l'iPhone a toujours été justifié par Apple selon l'équation iPhone = iPod + smartphone...). Toutes ? Et non, le doute demeure sur l'offre logicielle et la compatibilité avec l'univers PC (car non, nous ne sommes pas seuls). Apple veut garder le contrôle sur l'environnement de l'iPhone (et il a sans doute raison de garder cette maîtrise) mais un système d'exploitation, comme le soulignait Jobs, doit permettre à l'iPhone d'enrichir sa gamme de logiciels. Et franchement, quelles sont les applications les plus utilisées ? Les suites bureautiques... Ce serait complètement contradictoire de la part d'Apple de viser le grand public (ou, à plus forte raison, les professionnels) et de se priver justement des outils de base. Propriétaire d'un mobile, d'un iPod et d'un Pocket-pc, je suis logiquement très intéressé par l'iPhone mais je réfléchirai à deux fois si mes feuilles excel ou .doc ne sont plus accessibles...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
==Cassandre Tu connais la cible visée par Apple..? Peut être n'es-tu pas cette cible mais soi sûr qu'Apple à ciblé précisément ce produit, il faut arrêter de penser que ce sont des nuls qui ne savent pas ce qu'ils font et que sur MacG les "génies" qui surgissent de temps à autres pour réagir (je ne te vise pas) eux savent tout mieux qu'Apple...
avatar Anonyme (non vérifié) | 
La cible : je ne prétends pas la connaître. Je dis que quelle que soit la cible (grand public ou à plus forte raison professionnelle), la présence de logiciels de base seraient, quoi qu'on en dise, un gros atout pour l'iPhone... Maintenant, je veux bien qu'on me dise que la cible est ailleurs et que la fonction iPod de l'iPhone élargira le spectre : il peut aussi avant tout s'agir d'un objet de fantasme, d'un signe extérieur de "branchitude"... Si l'iPhone n'a été conçue que pour épater la galerie et frimer dans les soirées chics, la compatibilité avec les feuilles excel n'a évidemment que peu d'intérêt. Et puis il n'est pas illégitime de s'interroger sur la cible de l'iPhone pour tenter de deviner ainsi les évolutions que pourra apporter Apple à l'iPhone (on essaie comme on peut de mieux connaître la dernière merveille). Donc, voyons, un téléphone à près de 600€, ça restreint déjà beaucoup la clientèle (c'est tout de même plus de la moitié du salaire d'un smicard à 35h); les fonctionnalités smartphone (en + fun et + poussées), ça ne concerne généralement que les professionnels qui ont besoin de consulter régulièrement leurs mails et de gérer leur emploi du temps (qui d'autre consulte ses mails sur un portable ?!)... Donc, a priori, si Apple vise le grand public (ce que sa politique tarifaire dément à cette heure et ce malgré l'intuitivité propre des produits Apple), quelques problèmes peuvent se poser (prix et fonctionnalités...). Aussi, il ne semble pas outrageant de penser que l'iPhone a pour cible une population aisée et/ou professionnelle (le "ou" permettant d'inclure les geeks ou fashion victim).
avatar Anonyme (non vérifié) | 
===Cassandre Je comprends tes interrogation mais tes arguments sont sensiblement les même qui existaient lros du lancement de l'iPod, trop cher, manque de fonctionnalité par rapport à la concurrence, absence de Fm et j'en passe, produit élitique pour BOBO riche etc... 100 millions d'unité vendu plus tard le succès est là.. quoiqu'on en dise et quelque soit les raisons ce poduit sera un succès rendez-vous dans deux ou 3 ans avec les chiffres

CONNEXION UTILISATEUR