Spotify met la pression sur la Commission européenne pour agir contre Apple et l'App Store

Mickaël Bazoge |

Spotify commence à trouver le temps long. Quasiment quatre ans après le dépôt d'une plainte devant la Commission européenne contre l'App Store et Apple, la plateforme de streaming rappelle à tous que ce problème de concurrence jugée déloyale n'est toujours pas réglé (évidemment, Apple est en désaccord complet).

Daniel Ek, le patron de Spotify.

Spotify n'est pas tout seul puisque la lettre ouverte, adressée à Margrethe Vestager (en charge du lourd dossier de la concurrence à la Commission européenne), est aussi signée Deezer, Proton, Basecamp, l'éditeur de presse Schibsted, ainsi que par France Digitale et d'autres organisations. Elles déplorent les pratiques d'Apple qui impose un système de paiement propriétaire sur l'App Store ; des commissions jugées trop élevées ; la « création d'obstacles artificiels qui empêchent les entreprises de communiquer avec leurs clients » ; les caprices d'Apple dans les conditions d'utilisation de la boutique.

« Apple bénéficie d'une position de monopole sur son écosystème mobile et arrache des loyers exorbitants aux développeurs d'applications qui n'ont pas d'autre choix que de rester sur l'App Store pour toucher les consommateurs européens ».

Les signataires appellent à des actions urgentes de la part de Bruxelles pour « mettre fin au comportement abusif d'Apple ». Un peu de patience : le DMA (Digital Markets Act) va transformer en profondeur les pratiques d'Apple — le constructeur s'y prépare. Les dispositions du texte entreront en vigueur au printemps prochain.

Ce que le DMA va changer pour l

Ce que le DMA va changer pour l'App Store, l'iPhone et Apple

La lettre revient aussi sur la communication de griefs de la Commission envoyée il y a deux ans à Apple qui décrivait les comportements anti-concurrentiels de la Pomme sans que rien ne soit venu la sanctionner par la suite. Spotify et les autres demandent aussi aux autorités européennes d'examiner les pratiques d'Apple dans d'autres domaines que l'App Store, « comme l'édition, les logiciels web, la communication, les plateformes de vente en ligne ».


avatar r e m y | 

Mais non! Ils n'accèdent pas gratuitement au travail des autres... ils prélèvent 15 à 30% de leurs revenus! 🥺

avatar shaba | 

@r e m y

Je ne dis pas le contraire, leur demande cependant est de pouvoir accéder gratuitement à l’AppStore.

avatar r e m y | 

Non ça ils s'en tapent ! L'app étant gratuite, ils accèdent déjà gratuitement à l'AppStore.

avatar shaba | 

@r e m y

Ce qu’ils voudraient c’est proposer des achats intégrés sans contrepartie. Ils ont obtenu le droit de publier le lien vers leur site, ce qui était normal mais ils en veulent encore plus :)

avatar r e m y | 

Pas des achats intégrés ! Ils veulent juste que leurs abonnés puissent gérer leur abonnement dans l'app sans devoir pour autant payer 15 ou 30% à Apple.
Ils n'ont que faire des achats intégrés ou du système de paiement d'Apple! Ils ont déjà tout ce qu'il faut en interne.
Et non, ils n'ont absolument pas le droit de mettre le moindre lien vers leur site ni même expliquer qu'il faut quitter l'app et passer par le site web pour gérer son abonnement.

avatar Lestat1886 | 

@r e m y

Plus depuis longtemps, vu qu’on peut pas s’abonner via l’app :)

avatar r e m y | 

Oui et c'est pénible pour les abonnés et sans doute déroutant pour les potentiels nouveaux abonnés qui ne trouvent pas dans l'app comment faire.

avatar Lestat1886 | 

@r e m y

Pas vraiment, a moins qu’ils ne sachent pas aller sur internet , ca peut etre chiant pour ceux qui veulent utiliser leur solde Apple par contre:)
Mais c’est pas la question, au final Spotify ne donne pas de part sur ces abonnements.

avatar byte_order | 

@Lestat1886
> au final Spotify ne donne pas de part sur ces abonnements.

Et c'est bien normal, vu qu'Apple ne leur fourni absolument aucun service à la réalisation de ces abonnements :
- le contenu accessible contre cet abonnement n'est ni produit ni acheté ni stocké ni promu ni distribué ni écoutable sur l'iPhone en raison d'un service rendu à Spotify par Apple.
- la distribution de l'app d'écoute sur iPhone de Spotify, app gratuite, est distribuée par Apple gratuitement parce que Apple à choisi de distribuer gratuitement les apps gratuites. Ce n'est pas Spotify qui décide du coup de distribution des apps gratuites. Apple gagne ce qu'elle demande pour ce service : rien.
- la gestion des abonnés, des transactions de paiement, le support est assuré directement par Spotify, pas par Apple.

Donc pourquoi Apple mériterait un part du prix d'un abonnement à service auquel Apple ne contribue en rien ?

La seule chose qu'Apple fournit, c'est la distribution de l'app de Spotify. Apple est libre de décider que désormais la distribution des apps gratuites n'est plus gratuite, mais qu'il y a un cout. Je pense que Spotify n'y verrait pas grand chose à y redire.

Mais évidement, gagner 1 fois par abonné quelques dollars sur le téléchargement de l'app Spotify, c'est pas aussi profitable que d'exiger d'avoir quelques dollars *chaque mois* sur *chaque abonnement*.

La réalité c'est que le service qui est du à Apple c'est seulement le distribution de l'app, rien d'autre. A Apple de changer sa monétisation de la distribution d'apps, celles gratuites en particulier, ce n'est pas aux abonnés à des services fournis intégralement par des tiers de payer le modèle économique actuel de l'AppStore.

avatar fte | 

@shaba

"et qu’ils peuvent accéder gratuitement au travail des autres"

Bin c’est exactement ce que fait Apple avec nos téléphones, tu imagines parler de quoi exactement ?!?

avatar Lestat1886 | 

@fte

Ils accèdent gratuitement à ton travail ? 😅😂

avatar fte | 

@Lestat1886

"Ils accèdent gratuitement à ton travail ? 😅😂"

Lorsque je programmais des applications mobiles, oui.

Aujourd’hui ils utilisent ma propriété comme surface commerciale sans me rémunérer. Surface commerciale que j’ai payée avec les revenus de mon travail.

avatar Lestat1886 | 

@fte

Oui et de l’autre côté tu as profité d’un magasin virtuel ou il y a bcp de clients potentiels dont par exemple certains serait plus prêts a payer via un credit Apple que de donner leur coordonnées bancaires a un développeur qu’ils ne connaissent pas

avatar fte | 

@Lestat1886

"Oui et de l’autre côté tu as profité d’un magasin virtuel ou il y a bcp de clients potentiels dont par exemple certains serait plus prêts a payer via un credit Apple que de donner leur coordonnées bancaires a un développeur qu’ils ne connaissent pas"

Sais-tu que l’industrie du logiciel fonctionnait très bien avant l’AppStore, et fonctionne toujours tres bien sans l’AppStore ? La large base clientèle de l’AppStore est arrivée par la popularité des apps tierces, et par l’absence artificielle d’alternative. L’AppStore doit sa popularité aux apps tierces, pas à sa qualité intrinsèque. L’interface est assez à chier il faut bien le reconnaître.

avatar Lestat1886 | 

@fte

Oui peut-être bien mais elle s’est démocratisée. Était-ce aussi facile pour un dévelopeur de distribuer son logiciel dans les années 90? C’était moins évident et peut-être meme plus cher (et plus difficile) d’être référencé dans des grands magasins.

C’était pas forcément mieux avant…

avatar fte | 

@Lestat1886

"Oui peut-être bien mais elle s’est démocratisée. Était-ce aussi facile pour un dévelopeur de distribuer son logiciel dans les années 90? C’était moins évident et peut-être meme plus cher (et plus difficile) d’être référencé dans des grands magasins.
C’était pas forcément mieux avant…"

Je n’ai pas dit que c’était mieux avant.

Avant il y avait MacUpdate et autres sites similaires très populaires. Les logiciels étaient très facilement référencés au contraire, et l’interface était très supérieure à l’AppStore actuel. Ne serait-ce qu’un alternativeto.net est une resource très supérieure à l’AppStore pour chercher et trouver des applications.

J’ai dit que ça fonctionnait très bien avant, et que ça continue hors de l’AppStore ailleurs qu’iOS. L’AppStore n’est pas une solution à un quelconque problème qui existait avant ou qui existe encore en dehors. La caractéristique spécifique de l’AppStore est d’être une muraille et le seul portail vers une base matérielle qui appartient à d’autres qu’Apple.

Et ça, il est plus que temps que cela cesse.

avatar Lestat1886 | 

@fte

Mais qui connaissait tous les sites dont tu parles en dehors de ta bulle tech ? 😂

avatar fte | 

@Lestat1886

"Mais qui connaissait tous les sites dont tu parles en dehors de ta bulle tech ? 😂"

Oh. Tu n’as pas connu cette époque, c’est évident. 🤷‍♂️

avatar Lestat1886 | 

@fte

Si si 😃

avatar Lestat1886 | 

@fte

Je suis pas trop d’accord, si ce n’est que Safari pourrait améliorer la prise en charge des webapps…

Et Windows phone ne s’est pas cassé la gueule, can’a jamais vraiment décollé au fond. Ce n’est pas le manque de Procreate qui les a tué mais le manque de Google et des grosses apps aussi… c’est eux qui attirent, le reste suit automatiquement… Sinon ce n’est qu’une question de goût en termes d’interface

avatar Insomnia | 

@shaba

Comme si Apple ferait pas de même, faut arrêter de porter des œillères 🫥

avatar iftwst | 

Blabla blabla oui comme d’hab.

C’est fou comme la jalousie pécuniaire peut induire une pseudo vertu de victime chez tous ceux qui aimeraient être aussi gros que celui qu’ils accusent.

avatar Lestat1886 | 

@iftwst

Et encore en termes de services de streaming musical, ils ont plus d’abonnés…

avatar r e m y | 

Oups... erreur de News pour ce commentaire qui concerne la News sur les suggestions apparaissant sur l'écran d'accueil.

En parlant de pub... pardon de suggestions ... dont l'affichage est etonnant, j'ai remarqué depuis quelques mois (sans doute avec iOS16 et iPadOS16), que l'app Carrefour (à moins que ce ne soit la carte de fidélité Carrefour dans Wallet), m'affiche des "suggestions" par notifications sur mon iPad alors que je n'ai ni l'app Carrefour ni la carte de fidélité dans Wallet (et pour cause) sur l'iPad, mais uniquement sur l'iPhone 🥺
Sur l'iPhone j'ai bloqué ces notifications publicitaires, mais sur l'iPad impossible, vu que l'app Carrefour n'y est pas installée!

avatar Dimemas | 

bande de fanboy !
vous êtes décidément bien amnésiques !

Je vous rappelle que le fameux HomePod par exemple est verrouillé sur Apple Music et vous trouvez ça normal ?
vous êtes scandalisé s quand twitter se ferme aux app tierce mais là c'est normal

Ce n'est pas de la jalousie, apple empêche effectivement les autres entreprises et ce n'est pas normal.
Point final

avatar MacWare | 

@Dimemas

Tu es décidément mal renseigné, le HomePod n’est pas verrouillé sur AppleMusic !

avatar codeX | 

Laisses tomber. Un kéké qui commence sa diatribe par un ´bande de fanboy’ ne vaut même pas la peine qu’on lui réponde et encore moins qu’on le lise.

avatar Bobu77 | 

@Dimemas

Ce n'est pas la même chose selon moi. L'intégration de la musique avec le HomePod laisse vraiment à désirer donc de base je ne considère même pas que ça soit un appareil pour écouter de la musique. Ça reste un appareil Apple, tu sais ce que tu achètes.

Spotify Connect est sans concurrence, je ne comprend pas qu'ils râlent, s'il tiennent à ce que les gens se passent d'iOS ils n'ont qu'à faire comme avec Google et distribuer des Pixels gratuitement comme avec les Google Home Mini.

avatar Lestat1886 | 

@Dimemas

Ben rien n’empêcherait Spotify de faire la meme chose, après tout… Pourquoi Apple ne serait pas libre de sortir un appareil dédié à ses services ?! Quand Spotify a sorti son Car Thing (je ne me rappelle plus du nom exact), je ne pense pas qu’il était compatible avec Apple Music, Deezer ou autres…
De plus il s’est ouvert a d’autres services et Spotify n’en a pas profité…

avatar fte | 

@Lestat1886

"Pourquoi Apple ne serait pas libre de sortir un appareil dédié à ses services ?!"

Apple est libre de faire ce qu’elle veut avec sa propriété.

Les iPhone sont vendus. Ils ne sont pas sa propriété. Ils ne devraient pas faire ce qu’ils veulent de ce qui ne leur appartient pas. Ils ont été rémunérés pour les iPhone et pour une licence d’iOS, licence qui ne peut légalement pas restreindre mes usages dans mon pays.

Qu’Apple loue un tel appareil. Les pannes, changements de batterie, etc, seront son problème. Et le contrôle d’accès à leur propriété absolument dans leurs droits.

En l’etat, ils utilisent ma propriété comme surface commerciale sans me rémunérer pour cela. Mais je veux bien leur louer mon téléphone pour 30% des ventes effectuées en exploitant mon téléphone. Ou pour 9.95 CHF par mois. Oh, inflation. 12.95 CHF.

avatar Insomnia | 

@Dimemas

Attention tu vas attirer les fanboy qui défends bec et ongle Apple 😌

avatar pariscanal | 

Les relous

avatar Arnaud33 | 

Ce qui serait une distortion de concurrence serait le fait que Apple « service » ne reverse pas à Apple « AppStore » 30% de Apple one ou d’autre achats…

avatar cecemf | 

Concurrence déloyale quand Spotify est la platform mondial #1

avatar Insomnia | 

@cecemf

On parle pas du nombre de clients dans l’histoire mais bien que Apple se prends 30% des abonnements de Spotify. Spotify ne peut pas répercuter ce pourcentage sur les clients sous peine de les perdre, Apple n’a pas se problème et pourrait très bien baisser ces tarifs ce que la concurrence serait pas capable de suivre et permettre à Apple de se débarrasser de la concurrence.

avatar cecemf | 

@Insomnia

Ils sont pas obliger de faire les abonnements via Apple Store. Comme beaucoup d’autre tu prend abonnement en ligne est te Connect sur l’application après.

avatar Insomnia | 

@cecemf

Sauf que Apple refuse qu’un autre moyen de paiement apparaisse sur les apps, les gens ont tendance à éviter de passer par un autre moyen sinon Spotify aurait pas demandé à ce que l UE prenne à bras le corps.

avatar Glop0606 | 

Plus que l'affaire Spotify, c'est un peu deux philosophies qui s'affrontent et qui ont leurs vérités/respectabilités. Les partisans de l'ouverture, de la concurrence non faussée et ceux qui s'en fichent et qui veulent juste un produit tout en un, facile d'utilisation et "sécurisé". Apple logiquement en tant que société hautement capitaliste fera tout pour protéger son carré doré. Peut-on lui reprocher? Après je me dis que les gens on toujours la possibilité de changer les choses par eux-mêmes. Spotify pourrait par exemple s'allier à d'autres plateformes et menacer de quitter l'App Store (une espèce de grève numérique :)) et surtout les clients pourraient choisir une autre plateforme plus ouverte, ne pas acheter,... pourtant rien de cela ne semble se passer ce qui semble donner "raison" à Apple.

avatar r e m y | 

On peut être satisfait d'utiliser un iPhone et ne pas vouloir en changer, tout en étant abonné à Spotify et regretter les contraintes nécessaires pour éviter de devoir payer 15 à 30% à Apple sur cet abonnement.
(Tout comme ceux qui utilisent un smartphone Android et sont abonnés à AppleMusic ou AppleTV+, s'il y en a..., doivent râler de devoir passer par le site web d'Apple plutôt que de gérer leurs abonnements directement dans les apps, vu qu'Apple a retiré les paiements in-app des apps Android pour éviter la commission Google)

avatar Nexon99 | 

Marrant de voir des grosses entreprises venir chouiner de payer une commission de 30% qui n’est autre que le prix du service utilisé (serveurs, distribution, api, …).

Ouin Ouin, les pauvres petites entreprises multi-millionnaire….

avatar Adodane | 

Spotify a ses propres serveurs et tout ce qu'il faut en interne.
La commission est juste là pour que Spotify soit présent sur l'app store et ça fait cher l'icone !

avatar Nexon99 | 

@Adodane

C’est Apple qui héberge l’application et l’a distribue depuis ses serveurs. Idem pour les mises à jour, les API, l’assistance, etc.

avatar r e m y | 

Et bien qu'Apple facture CES prestations à tous et de façon équivalente pour tous!
Mais ce n'est pas du tout ce que facture Apple puisque pour les apps gratuites et celles comme Spotify qui ont retiré le paiement intégré à l'app, Apple continue d'assurer ces prestations sans RIEN facturer...
Apple ne facture pas des prestations assurée par eux, ils prélèvent un pourcentage sur la valeur des services assurés par d'autres et dans lesquels ils n'ont aucune valeur ajoutée...

D'ailleurs il est intéressant d'entendre Apple expliquer pourquoi ils considèrent que Google n'a pas à prélever de commission sur les abonnements AppleMusic sur les smartphones Android et que pour cette raison ils ont retiré le paiement intégré à l'app du PlayStore (il faut s'abonner via le site web AppleMusic)

avatar Yves SG | 

Le problème avec Apple, ce n’est pas qu’ils empêchent la concurrence ni qu’ils seraient plus « fermé » que qui que ce soit d’autre. le problème, c’est que cette société remporte un tel succès (et tous les succès sont mérités) qu’ils font de l’ombre à beaucoup d’autres entreprises.
De façon générale d’ailleurs il y a de quoi s’inquiéter quand la puissance d’une société dépasse celle de beaucoup de pays.
Personne ne s’émeut, par exemple, que l’on ne puisse pas modifier le système de programmation du moteur de sa voiture sans remettre en cause la garantie, ni changer le logiciel d’affichage du tableau de bord à sa guise…

avatar fte | 

@Yves SG

"Personne ne s’émeut, par exemple, que l’on ne puisse pas modifier le système de programmation du moteur de sa voiture sans remettre en cause la garantie, ni changer le logiciel d’affichage du tableau de bord à sa guise…"

Viens faire un tour dans mes montagnes. Les moddeurs ont pignon sur rue en toute légalité. Les modifications doivent cependant correspondre aux critères d’homologation.

Par exemple un constructeur qui vend une voiture ayant le même moteur mais l’un bridé, débrider le moteur est légal, correspond à une homologation existante du moteur en question, modification qui doit être mentionnée sur la carte grise.

La question de la garantie invalidée ou non n’est pour ce que j’en sais pas tranchée.

avatar byte_order | 

> Un peu de patience : le DMA (Digital Markets Act) va transformer en profondeur
> les pratiques d'Apple — le constructeur s'y prépare. Les dispositions du texte entreront
> en vigueur au printemps prochain.

Ce n'est pas parce qu'une nouvelle loi va contraindre une personne de changer d'attitude qu'il n'est plus nécessaire de juger de la légalité de son attitude passée, et en cas de culpabilité, d'exiger des compensations à ces abus.

Parce que si l'idée c'est de dire Apple abusait mais depuis la DMA c'est plus le cas donc le problème est réglé, c'est comme dire "vous pouvez ne pas respecter la loi et en tirer des profits indus pendant des années, tout ce que vous risquez c'est qu'un jour on écrire une loi qui dira que la fête est finie". Et à ceux qui ont payé de leurs poches la "fête", on leur dit quoi ?!

Attention à ne pas confondre le législatif et le judiciaire.
Le législatif établit ce qui est autorisé et interdit à partir de la date d'introduction d'une loi.
Le judiciaire établit si quelqu'un respectait les lois en vigueur au moment des actes de cette personne.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR