Les services, vache à lait d’Apple

Anthony Nelzin-Santos |

Au soir de l’annonce des résultats financiers d’Apple, les commentateurs aiment gloser sur la marge brute, en comparant la firme de Cupertino aux marques de luxe. C’est amusant, mais ce n’est pas le chiffre le plus révélateur. La marge dégagée sur les activités de services, qui dépasse 70 %, montre la profonde transformation du modèle économique d’Apple.

Certes, Apple a dégagé une marge brute de 42,5 % au deuxième trimestre, un niveau qu’elle n’avait plus atteint depuis le printemps 2012. Le succès exceptionnel de l’iPhone 12, solide milieu de gamme très rentable, n’explique qu’un tiers de cette performance. Les deux autres tiers proviennent de l’optimisation des couts des opérations, et le taux de change des devises, très favorable ces derniers mois.

La marge nette d’Apple tend à baisser depuis dix ans.

Après des années de progression continue jusqu’en 2012, la marge brute s’est repliée sous les 40 %, et tourne depuis autour des 38 %. Ce chiffre masque toutefois la fantastique transformation du modèle économique d’Apple, sous l’égide de Tim Cook, avec la montée en puissance des activités de services. Depuis 2012 justement, elles sont clairement distinguées dans le bilan comptable de l’entreprise.


avatar Furious Angel | 

Le problème c’est que cette catégorie est comme celle des accessoires, elle est illisible.

Cette hausse est-elle due aux apps, iCloud et Apple Music, le « socle » des services, où aux récentes nouveautés comme Apple TV+ ou Fitness+ ? Impossible de le savoir…

C’est comme les accessoires qui réunissent les cables, les AirPods, les chargeurs et les Apple Watch…

avatar YetOneOtherGit | 

@Furious Angel

"Le problème c’est que cette catégorie est comme celle des accessoires, elle est illisible."

Il y a des études essayant d’estimer la répartition de l’activité.

Et c’est assez impressionnant en général.

Si la plus récente de ces estimations est exacte :

Le « petit » iCloud générerait quand même 3,6x plus de CA que Dropbox.

Et même en prenant un leader des activités Cloud avec une offre ne pouvant être comparée à iCloud, AWS ne génère que 6,2 x plus de CA.

De la même manière si ces estimations sont exactes AppleMusic génère un niveau de CA équivalent à 77% de celui de Spotify.

avatar Furious Angel | 

@YetOneOtherGit

Ça ne me surprend pas tant. Ok, Dropbox c’est leur cœur de métier mais moins grand public, surtout pour les offres payantes.

avatar YetOneOtherGit | 

« La vente de matériel n’est plus aussi rentable, mais Apple s’y retrouve à l’usage. »

Ils continuent à capter la part du lion des profits sur les marché où ils sont actifs avec des ratio de marge très largement supérieur au reste de l’industrie.

Et comme les volumes progressent largement…

avatar Lucas | 

En tout cas c’est tant mieux si Apple peut de plus en plus se reposer sur les services, ça entraîne une moindre dépendance au matériel et même une incitation à la durabilité, et comme on a besoin très rapidement d’acheter de moins en moins d’appareils et de les garder de plus en plus longtemps, pour tenir nos engagements climatiques, Apple peut très bien vivre avec une décroissance du matériel – et même continuer à profiter des appareils d’occasion de seconde et troisième mains ! – et s’éloigner de plus en plus de l’obsolescence programmée, c’est bon pour tout le monde !

avatar raoolito | 

@Lu Canneberges

tout à fait. Mais finalement ces services peuvent pour plusieurs d’entre eux fonctionner hors ecosysteme apple: appTV+ est deja sur les smartTV, apple music sur android, icloud sur windows, etc…
bon une goutte d’eau je l’admet, mais techniquement un utilisateur de windows/android et une tv à la maison peut profiter des services apple sans rien d’autre qu’un compte icloud.

avatar curly bear | 

Ce qui est très agréable aussi avec les services c’est que ça ne dépend que très peu de la période de l’année, les projections sont plus aisées et dépendent peu des guerre économiques. Si j’ai bien vu, les services à eux seuls équivalent à 60% des revenus de Facebook qui ne fait que ça. Et ce n’est que le début à mon avis avec 1 milliard de terminaux actifs.

avatar YetOneOtherGit | 

@curly bear

"Ce qui est très agréable aussi avec les services c’est que ça ne dépend que très peu de la période de l’année"

Le revenu récurent c’est le fantasme de tout dirigeant 🤑😉

avatar YetOneOtherGit | 

Une des choses amusantes avec cette montée en puissance c’est que c’est encore plus loin de ce que peut comprendre le néo-geek se masturbant devant une fiche technique en terme de business.

Ils se trompent régulièrement sur les question de business liées au matériel mais le virage au service n’est pas dans l’horizon de ce qu’ils peuvent vaguement comprendre.

Les souvenir des réactions à l’introduction d’ApplePay ici sont un archétype de cette incapacité à voir plus loin que son nombril 😄

avatar raoolito | 

@YetOneOtherGit

rien ne vaut la sortie de l'apple watch

avatar YetOneOtherGit | 

@raoolito

"rien ne vaut la sortie de l'apple watch"

Le : « ça ne marchera jamais» est une antienne ici pour absolument toutes les proposition d’Apple.

Dans les chef d’œuvre de certains :
- L’impossibilité d’une transition ARM du Mac
- L’échec d’Apple Music, Pay, Watch, iPad …
- La mort inevitable du Mac
- L’inévitable effondrement rapide de l’iPhone

avatar abalem | 

@YetOneOtherGit

À force de le répéter en commentaire de quasiment chaque article, on a fini par entendre le message... #pause

avatar YetOneOtherGit | 

@abalem

"À force de le répéter en commentaire de quasiment chaque article, on a fini par entendre le message"

La répétition est la fondation de la pédagogie 🤓

avatar DamienLT | 

@YetOneOtherGit

😁😁😁

CONNEXION UTILISATEUR