Comment Apple navigue en pleine tempête du coronavirus

Christophe Laporte |

Steve Jobs présentait Apple comme « la plus grande start-up du monde ». Une des caractéristiques des start-ups, c'est leur grande souplesse qui leur permettent de s'adapter au marché. La crise sanitaire du coronavirus va pousser la Pomme à éprouver cette flexibilité.

Chaîne de production en panne, boutiques fermées, activité réduite, ventes au ralenti : l'épidémie de coronavirus frappe Apple comme toutes les autres entreprises de la tech, et au-delà, bien sûr, l'ensemble des économies des pays touchés. Cette crise sanitaire majeure, qui va certainement se poursuivre de longues semaines, risque de plonger le monde dans une récession brutale — et espérons-le, passagère.

Tim Cook lors du keynote de mars 2018. Image : Apple.

Autant dire que les petits soucis d'Apple et de Tim Cook sont peu de choses, surtout quand on leur oppose le terrible bilan humain de la maladie. Malgré tout, et puisqu'il faut bien continuer à vivre, il est tout de même très intéressant de s'intéresser à la réaction du constructeur dans cette période mouvante où les choses changent quasiment d'un jour à l'autre.

La suite est réservée aux membre du Club iGen.

Déjà abonné ? Se connecter
Abonnez-vous au Club iGen !