Apple accusée de ne pas s'engager suffisamment en faveur de la confidentialité sur le plan législatif

Stéphane Moussie |

« Il est temps que le reste du monde, y compris mon propre pays, suive votre exemple [en matière de protection des données] », déclarait Tim Cook en octobre dernier face au Parlement européen, en faisant référence au RGPD. Des paroles en l’air ? Des élus américains reprochent à Apple de ne pas s’engager résolument en faveur de la confidentialité sur le plan législatif, rapporte le Washington Post dans un long article.

L’entreprise a pourtant participé à plus d’une centaine de réunions aux États-Unis où elle a débattu de ce sujet avec les législateurs. Tim Cook lui-même a invité au printemps six élus démocrates à l’Apple Park pour en discuter. Mais quand vient le moment de soutenir officiellement un projet de loi local, Apple se défile. Pire, elle s’y oppose parfois par l’entremise de lobbies, comme TechNet, dont elle fait partie avec Google, Facebook et d’autres, que Tim Cook pourfend publiquement.

Le groupe de recherche d’intérêt public de l’Illinois raconte qu’Apple a bien voulu s’impliquer dans un projet de loi qui criminaliserait la collecte non autorisée de captations sonores avec des appareils comme le HomePod ou un Amazon Echo. Mais cette participation visait à faire en sorte que le texte ne tienne pas Apple pour responsable en cas d’applications tierces qui violeraient la loi. Ce groupe de recherche considère qu’Apple a été un « obstacle » dans l’élaboration de ce projet de loi local qui a été finalement édulcoré.

L’entreprise a déclaré qu’elle comprenait la « frustration » au niveau local, et qu’elle était elle-même frustrée, mais « que le sujet est si important qu’il doit être traité pour l’ensemble des États-Unis. […] Nous avons déjà proposé notre aide pour rédiger le projet de loi et nous réitérons cette offre. » Pour Apple, ce serait donc tout ou rien. Des experts estiment pourtant que l’adoption d’une loi favorisant la protection des données par certains États pourrait favoriser l’institution d’un texte s'appliquant à l’ensemble des États-Unis.

avatar oomu | 

ho oui, faisons rédiger les lois (pardon, "aider") par des organisations privées à but lucratifs, je suis certain qu'elles travailleront dans l'intérêt de la valorisation des actifs des actionnaires et pas pour ce déplorable et archaïque "intérêt commun"
(boueEEERkl, comme si le moindre intérêt pouvait être commun avec ceux du Oomu)

-
Les gens s'imaginaient le cyberpunk surtout pour le CYBER à la cool mais ils oubliaient le PUNK. Le Punk en tant que contre-culture idéologique de l'échec de la Bourgeoisie et de la Politique, pour la voir s'effondrer sous la domination des Corporations.

Tous les jours je suis ravi de vivre dans le futur de mon enfance, juste que ça manque de voiture volante.. mais hé.. on peut pas tout avoir. (et les jolis ciels marrons mordorés de Blade Runner faut que j'aille en Chine, pays du tout est Croissance, pour en profiter)

avatar raoolito | 

n'oublions pas que pour etre chef d'etat, c mieux d'etre millionnaire ou. milliardaire, ici comme ailleurs. Et on ne le devient pas en restant prof à la campagne...

avatar webHAL1 | 

@oomu
« ho oui, faisons rédiger les lois (pardon, "aider") par des organisations privées à but lucratifs [...] »

Mais oui, qu'est-ce qui pourrait mal se passer !? :-D

avatar reborn | 

Des élus américains reprochent à Apple de ne pas s’engager résolument en faveur de la confidentialité sur le plan législatif, rapporte le Washington Post dans un long article.

En cas c’est leur boulot aux législateurs de faire les lois non ? Pas d’Apple pas de loi ?? 🤣

Avec cet exemple donné dans l’article c’est normal qu’ils refusent toute responsabilité systématique si une app tierce fait de la merde sur ses serveurs avec des données perso..

Mozilla ne vend rien, L’activité App store de Microsoft ne représente rien et n’est pas populaire.

Donc ce n’est difficile de deviner qui va se prendre des avalanches de procès (et amendes) si ce genre de lois entre en vigueur en l’état..

Ici il ne s’agit pas de vie privée mais de la responsabilité en cas de faute d’un tier..

En parlant de vie privée et de tier, Apple est exemplaire.

Bizarre que la rédaction n’en ai pas encore parlé 🤔

avatar SyMich | 

L'exemple donné suggère qu'Apple envisage que des applications tierces s'installent un jour sur le HomePod! Sinon pourquoi auraient-ils fait en sorte qu'Apple ne soit pas tenu responsable si cette captation sonore depuis un HomePod est le fait d'une app tierce?

avatar reborn | 

@SyMich

L'exemple donné suggère qu'Apple envisage que des applications tierces s'installent un jour sur le HomePod!

Un peu d’ouverture fera du bien à cet HomePod

Le problème (selon le projet de loi) n’est pas la captation sonore mais ce qu’il peut en être fait par la suite par la société qui édite l’application.

avatar Hideyasu | 

C’est quand même malheureux que des élus n’arrivent pas à faire des lois sans soutien des entreprises.
C’est valable aux USA comme en France / UE

avatar debione | 

Ben quand ces élu ont eux même été mis en avant voir soutenu financièrement par des entreprises privées....
Suffit de demander à ce que les lobbys soit interdit... pour cela l faudrait des élus qui soit élu sans intérêts privés, mais comme pour être élu tu te dois d’être soutenu...

avatar Hideyasu | 

@debione

Interdire le lobby ça fait souvent monter la corruption (triste constatation je sais)
Mais dans le fond oui ça serait l’idéal 🧐

avatar Link1993 | 

@debione

C'est même pas que ça pour les intérêts privés...

Pour prendre ces postes, en général (faut rêver un peu :) ), il faut de l'expérience. Expérience acquise dans le privé.
Comment fait tu la différence du coup entre une personne qui se propose par envie, pour changer un peu de milieu ou pour donner de sa personne et sans avoir un intérêt privé derrière, et entre une personne qui le fait vraiment par intérêt ?
Je vois ça beaucoup pour des postes de direction d'agence sanitaire.
Je le vois beaucoup, car c'est la critique un peu facile qui est faite par des gens qui ne s'y connaissent pas contre ces agences justement...
(On pourrait prendre une partie de la liste EELV d'ailleurs, avec par exemple le directeur de Biocoop 🤦‍♂️)

avatar La Bulle | 

@debione

Interdire les lobbies? Tu oublies juste qu’ils ne s’agit pas seulement d’entreprises privées tentaculaires.

Qu’un élu ne soit informé que par les lobbies est une catastrophe, les exclure conduirait à couper tout contact avec la société civile et le monde économique.

Ben oui : les ONG humanitaires, les syndicats de travailleurs, les syndicats d’employeurs, les associations de victimes genre amiante, les organisations qui se battent contre les saletés genre glyphosate, les représentants des victimes de maladies orphelines... font du lobbying, parfois contre d’autres lobbies. Interdis-les et qui te parlera des ravages du glyphosate ou du danger de l’exploitation des schistes bitumineux? Personne. Interdis-les et qui convaincra les autorités de la nécessité de supprimer le roaming dans l’UE, contre l’avis des telcos ? Personne.

Interdire les groupes de pression, c’est comme interdire les lanceurs d’alerte, c’est dangereux pour la démocratie. Dommage, mais c’est comme ça.

avatar debione | 

Si on reprend l'histoire des roaming, qui pendant des années à tout fait pour empêcher ? Qu'est ce qui a fait qu'on les fasses sauter ?
-1 les lobby
2 le bon sens

avatar Paquito06 | 

Apple prise dans un etau, entre faire de la politique (et se le faire reprocher, surtout en dehors des US) et ne pas en faire, donc rester passive, sans parti pri, car ca pourrait lui retomber dessus si elle ne se protege pas assez comme expliqué dans l’article. 🤷🏼‍♂️

avatar Leborde | 

Sylvestre, la World Company et Les Guignols.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

Je comprends mal cet article ou cet article (publié et republié dans la presse américaine est idiot ? "Le groupe de recherche d’intérêt public de l’Illinois sont idiot ou malhonnêtes ? Ou est l'analyse de l'information derrière la tentative de manipulation ?
Si Facebook, googlemap ou autres spywares collectent des infos personnelles sur mon téléphone, ce sont les éditeurs de ces applications ainsi que les receleurs de ces informations qui doivent être criminalisés. Il n'y a aucune raison de considérer Apple comme responsable (tant qu'Apple renforce de son mieux la sécurité de ses appareils.

avatar reborn | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

T’as parfaitement compris de quoi il s’agit: mauvaise foi politicienne..

avatar Paquito06 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

“Si Facebook, googlemap ou autres spywares collectent des infos personnelles sur mon téléphone, ce sont les éditeurs de ces applications ainsi que les receleurs de ces informations qui doivent être criminalisés. Il n'y a aucune raison de considérer Apple comme responsable (tant qu'Apple renforce de son mieux la sécurité de ses appareils.”

Je suis d’accord. Mais, because there is a meat, parce qu’il y a un mais. Apple pourrait etre tenu responsable pour complicité, pour heberger/valider du contenu, etc. L’image de la firme en prendrait un coup. Cf, FB et Cambridge Analytica.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@Paquito06 "Apple pourrait etre tenu responsable pour complicité, pour heberger/valider du contenu"
Apple pourrait (dans le cas précis que tu prends en exemple) être tenu responsable pour avoir validé l'application Facebook (qui est à l'origine du scandal Cambridge Analytica) ?

avatar reborn | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

C’est exactement ce qu’Apple veut éviter comme type d’accusation.

avatar Paquito06 | 

@J'en_crois Pas_mes yeux

Certains ont du y penser. Je n’ai pas de cas de figure en historique. Mais FB peut aussi se proteger et est aussi disponible ailleurs que sur les store, ce qui n’est pas le cas avec toutes les apps (genre Snapchat par ex.). Mais c’est l’idee, Apple ne maitrise pas la chaine de A a Z.

avatar debione | 

Apple pourrait juste par son os interdire toute sortie de l’iphone, y compris pour elle même... C’est exactement comme pour l’optimisationfiscale, le problème c’est les lois, ce qu’elle permettent. Si l’os est la loi et il l’est et si il permet de contacter à l’insu via des applications, alors c’est l’os qui est mal fait. Les applications ne faisant que profiter de ce que l’os permet.

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

@debione "Apple pourrait juste par son os interdire toute sortie de l’Iphone"
Interdire toutes sortie de l'Iphone ? LOL :-)
Et quel usage aurais-tu d'un téléphone qui ne communique pas avec l'extérieur ?
Le problème est légale : interdire aux spyware de collecter des informations.
Ce n'est pas à Apple d'interdire à Facebook de pomper le carnet d'adresses, il doit demander à l'utilisateur s'il est d'accord de donner l'accès au micro, à la caméra, les données GPS, etc.
C'est un problème qui se situe entre l'utilisateur et le législateur.

avatar debione | 

Vous confondez Spyware et soft récoltant es donnée... Fb n'est pas un Spyware. Dans ce cas c'est l'utilisateur le débile.
Si on interdit aux appli de communiquer cela changerait une chose fondamentale, l'humain reprendrais le contrôle. Exemple type, ne pas avoir de push, mais devoir soi même aller cheker l'appli pour savoir si oui ou non j'ai un mail, un message. On ne peut pas avoir le beurre et l'argent du beurre...
Perso cela ne changerait pas grand chose, j'ai par exemple désactivé toute les notif...
Et je réitère ma comparaison entre l'optimisation fiscale et les appli. C'est exactement la même chose. Les appli ne peuvent faire que ce que Los leur permet, rien de plus. Si je laisse mon appartement alors que je sais que des choses illégale vont s'y faire je suis autant responsable

avatar J'en_crois Pas_mes yeux | 

FB est de multiple manières un Spyware. Il récolte des informations personnelles sur moi alors même que je n'ai jamais installé/utilisé leurs applications.
FB n'est pas uniquement une question du "droit individuelle à être stupide et à se faire ba.ser par une entreprise prédatrice. C'est aussi une question de préserver la démocratie. Quand on sait que l'utilisation des datas personnelles a participé à changer les élections et des votes essentiels à la démocratie.
Non je ne veux pas que nos datas personnelles soient utilisées pour permettre d'élire des salopards ou des minables comme le président des états-unis actuel ou futur.
"La Toile rêve Mark Zuckerberg président des Etats-Unis" - Le Temps

avatar debione | 

Ce n’est pas un choix, c’est la vie... J’ai la même que vous concernant la bagnole... Jamais possède, la dernière fois que je suis monté dans une cela doit faire 10 ans... et pourtant je respire tous les jours ces merdes, tous les jours je risque ma vie en traversant les routes... alors que je n’ai rien demandé...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR