Le keynote de la rédemption ?

Christophe Laporte |

Pour l’équipe d’Apple, ce keynote devait avoir un caractère assez particulier. L’iPad et le Mac ont au moins un point commun : tous deux vivent dans l’ombre de l’iPhone. Les derniers résultats trimestriels ont eu le mérite de rappeler à quel point l’iPhone est la vache à lait d’Apple, pour le meilleur et pour le pire.

Un keynote de seconde zone, mais à haute valeur symbolique

Le keynote de cette semaine était plus symbolique qu’autre chose. En forçant le trait, la firme de Cupertino aurait pu se contenter d’un communiqué de presse ou d’inviter quelques journalistes et autres personnes influentes à une petite sauterie privée pour partager ses dernières nouveautés.

Mais l’ambition derrière ce keynote était sans doute de se rapprocher d’une partie de sa clientèle, les professionnels et les créatifs notamment, qui traînent un vague à l’âme depuis quelques années. C’est plus symbolique qu’autre chose, mais Apple a fait l’effort de se déplacer à New York pour organiser cet évènement plutôt que d’inviter tout le monde dans son nouveau campus. Preuve aussi que ce keynote était un évènement d’importance moindre pour le Californien, son animation a été confiée à des seconds couteaux.

Ce keynote s’inscrit dans une opération de reconquête entamée en avril 2017. C’est à ce moment-là que Phil Schiller a reconnu qu’Apple avait fait fausse route concernant le Mac Pro (lire : Phil Schiller : « Nous allons complètement repenser le Mac Pro ») . Non seulement, Apple avait fait son mea-culpa, mais avait promis par la même occasion un tout nouveau Mac Pro pour 2019 (a priori).

Depuis, Apple tente plus ou moins régulièrement de maintenir le contact avec sa « clientèle historique ». Elle a commencé son opération de reconquête avec l’iMac Pro, sorti il y a quasiment un an. En attendant la présentation de sa nouvelle station de travail, Apple a voulu poursuivre son offensive avec deux machines « historiques » de la gamme Mac : le Mac mini et le MacBook Air.

L’instant warholien du Mac mini

Les mauvaises langues insisteront sur le fait que peut-être, jamais depuis sa première présentation en 2005, le Mac mini n’avait eu droit à une telle mise en avant lors d’un keynote. En attendant, avec cette nouvelle génération, Apple a tout juste, ou presque : des processeurs puissants, l’arrivée du Thunderbolt 3, une connectique toujours riche, le processeur T2…

Apple a tout mis en oeuvre pour séduire la clientèle historique du Mac mini. Mieux encore, elle a cédé sur la mémoire en offrant à nouveau à l’utilisateur la possibilité de la changer lui-même. Tout y est et la hausse de prix est au final assez limitée, surtout vu la nouvelle orientation de cette machine qui se tourne un peu plus vers les pros. Le seul reproche qu’on pourra faire à Apple, c’est surtout de ne pas avoir présenté cette machine plus tôt.

MacBook Air : la plus grosse révision depuis 2010

La renaissance du MacBook Air est peut-être plus inattendue. Les premières rumeurs il y a plus d’un an, annonçant sa modernisation, avaient laissé perplexe. On espérait alors que les ingénieurs d’Apple tirent les leçons du MacBook.

À bien des égards, ils l’ont fait. L’ordinateur de voyage d’Apple dispose de deux ports qui ont la bonne idée d’être Thunderbolt 3, équipés de la fameuse puce T2 et il est extensible (à condition de payer le prix fort) en RAM ainsi qu'en capacité de stockage. La véritable interrogation relative à cette machine, reste le processeur. Quel est son niveau de puissance exact ? Vivement le test pour se faire une idée précise. Pour l’instant, cela semble honorable si l’on en croit les premiers benchs (lire : MacBook Air 2018 : des performances entre le MacBook 12" et le MacBook Pro 13 »).

Le vrai faux débat sur les prix

Beaucoup ont pointé la politique tarifaire d’Apple, parfois à tort, parfois à raison. Quoi qu’on en dise, le Mac mini et le MacBook Air ont tous deux été revus en profondeur. Lorsqu’Apple inclut de gros changements sur un produit, elle a toujours tendance — et c’est logique —  à augmenter les prix avant de les baisser au fil des mises à jour.

1199 $ pour un MacBook Air (ou 1349 €) est un prix relativement raisonnable dans l’histoire du portable léger de Steve Jobs. On rappellera que lorsqu'il a présenté en 2010 le MacBook Air, débarrassé de tous ces défauts de jeunesse, celui-ci était proposé alors à 1 299 $ !

Le constat n’est pas si différent pour le Mac mini. À première vue, le modèle 2018 apparaît comme plus cher que ses prédécesseurs. Mais Apple a eu cette fois-ci le courage de se débarrasser des configurations indignes de son petit ordinateur.

Effectivement, Apple affichait auparavant un ordinateur à 499 $ dans son catalogue. Encore faut-il voir ce qu’il y avait dedans : 4 Go de RAM, un disque dur de 500 Go et un processeur anémique. Avec l’ancienne gamme, si l’on cherchait à acquérir un modèle à 8 Go de RAM avec un SSD, il fallait débourser 1 039 €. Rappelons que le modèle 2018 démarre à 899 €. Toutefois, celui-ci est doté d’un SSD de 128 Go, tandis que la précédente configuration avait deux fois plus d’espace de stockage. Mais cela donne à réfléchir et permet sans doute d’éviter des conclusions un peu trop hâtives.

De plus, si on adopte une approche comptable : le prix des Mac baisse même peut-être. Pourquoi ? La durée de vie des ordinateurs Apple augmente fortement. Pour preuve, de nombreuses personnes utilisent encore le fameux MacBook Air présenté par Steve Jobs en 2010. Entre temps, ça leur a coûté le prix d’un changement de batterie en Apple Store. Si on rapporte le prix du MacBook Air, d’un contrat AppleCare et du changement de batterie sur cette période, le coût du Mac n’a rien d’extraordinaire. Et cela n’a rien d’extravagant de penser que les machines présentées cette semaine seront toujours fonctionnelles en 2025.

Le vrai scandale sur les prix

Apple ne s’est jamais cachée qu’elle faisait son beurre (et bien plus) sur la vente d’accessoires. D’ailleurs, à ce sujet, on s’étonne que le Californien n’ait pas commercialisé d’étuis maison pour l’iPhone XR. À se demander si la Pomme n’a pas quelque chose à se reprocher face aux accessoiristes et a décidé, une fois n’est pas coutume, de leur faire une fleur.

Quoi qu’il en soit, le prix des accessoires Apple devient délirant. Bien évidemment, on peut très bien se passer de la housse en cuir du MacBook Air vendue 200 €. Il est plus difficile de faire sans le Pencil d’Apple. Le nouveau modèle coûte 35 € de plus que son prédécesseur. Le prix du Smart Keyboard est encore plus délirant. Alors certes, il permet de protéger l’arrière de la tablette, mais on frise les 200 € en 11” et 220 € en 12,9”.

Si à première vue, l’iPad Pro ne donne pas l’impression d’être excessivement cher, la photographie est très différente lorsqu'on prend en compte les accessoires adaptés. Et ce ne sont pas de « simples » accessoires, ils jouent un rôle important dans la dimension « Pro » de la tablette d’Apple.

La gamme Apple plus complexe à aborder que les forfaits SFR

Les détracteurs de Tim Cook comparent la gamme actuelle à celle des Performa, celle que l'on trouvait notamment en grande distribution, juste avant le retour de Steve Jobs. Difficile de les contredire tant la gamme actuelle est devenue incompréhensible.

Performa 5200, 1995

Lors de cette fameuse réunion d’avril 2017 évoquée plus haut, Phil Schiller faisait part de sa volonté de simplifier la gamme. C’est tout le contraire qui s’est produit cette semaine. À quoi sert le MacBook ? Certes, il est plus léger, mais c’est bien là son seul avantage par rapport au MacBook Air. Il aurait été mis à jour avec un port Thunderbolt 3 et une puce T2, son maintien dans la gamme aurait pu s’entendre… Et que dire des MacBook Pro 13” sans Touch Bar qui n’ont pas été revus de l’année ?

Apple a raté l’occasion de simplifier sa gamme : le MacBook Air pour le grand public et le MacBook Pro 13” avec Touch Bar pour les utilisateurs professionnels.

Bordélique la gamme de Mac ? Celle de l’iPad l’est sans doute un peu moins, mais plus que jamais, la gamme de tablettes fait le grand écart sur le plan tarifaire : 358,40 € pour le premier modèle à 2 119 € pour l’iPad Pro 12,9” avec 1 To d’espace de stockage.

C’est d’ailleurs l’autre constatation des modèles présentés cette semaine. La fourchette des tarifs n'a jamais été aussi large. Le prix d’appel du Mac mini reste raisonnable à 899 €, mais si on a des envies de Core i7, de 64 Go de RAM et de 2 To de SSD, la facture dépasse celle d’un iMac Pro. On arrive à plus de 5 000 €, si on associe à cette configuration un contrat AppleCare. De son côté, le MacBook Air peut dépasser les 3 000 €.

L’ancien monde contre le nouveau

Les débats houleux en informatique ont toujours existé. Mac/PC, Nintendo/Sega, iOS/Android… Maintenant, il y a les modernes (les tablettes) et la vieille école (l’ordinateur). Il y a cette obsession de beaucoup de vouloir fusionner ces deux appareils ou de voir l’iPad supplanter une bonne fois pour toute le Mac.

Les personnes qui n’ont pas laissé leur raison au vestiaire, vous diront que ce sont deux outils complémentaires. Avoir un marteau c’est bien, avoir un tournevis, c’est bien également, alors pourquoi ne pas avoir les deux ?

Quoi qu’il en soit, il est fascinant de voir à quel point MacBook Air et iPad Pro sont à la fois proches et différents. Il ne fait pas de doute que la tablette d’Apple est autrement plus puissante que le MacBook Air, plus créative avec son stylet… En matière de stockage, avec une option à 1 To, elle n’a plus rien à envier à un vrai portable.

Mieux encore, elle embarque un port USB-C comme les vrais ordinateurs. On peut aussi le connecter à un écran externe comme un PC. Mais dans ces deux cas de figure, on est encore bien loin de la polyvalence d’un ordinateur classique.

Et c’est là où l’on voit que l’iPad reste toujours dans l’ombre de l’iPhone. Pour ce dernier, Apple est capable dans iOS de faire du sur-mesure dès le jour J. Pour l’iPad, il faudra faire un pari : celui de croire qu’iOS 13 sera capable de le transfigurer. Mais dans ce domaine, Apple nous a habitués à faire des petits pas, là où il faudrait en faire des grands.

Le Mac : toujours un train de retard

Il y a quand même deux ou trois choses qui fâchent lorsqu'on compare les nouveaux MacBook Air à l’iPad, notamment les performances processeurs. Le gouffre est de plus en plus grand.

L’iPad Pro et son processeur A12x sont plus rapides que « 92 % des portables en vente sur le marché » dixit le marketing d’Apple. Dans le lot, on peut sans doute inclure le MacBook et le MacBook Air…

Le potentiel du processeur A12x laisse plus que jamais à penser que la transition vers les Mac ARM est inévitable. D’ailleurs, au début, beaucoup pensaient que le meilleur candidat pour initier une telle transition serait le Mac mini ou le MacBook. Mais au train où vont les choses, certains se demandent si Apple ne pourrait pas commencer par ses stations de travail. Tout est possible après tout, mais il ne faut pas perdre de vue que ce sont les applications pro qui tirent peut-être le mieux profit de l’architecture Intel, rendant la transition plus difficile dans un premier temps.

Mais à plus court terme, le but d’Apple est sans doute de placer un co-processeur ARM dans chacun de ses ordinateurs. On ignorait si Apple allait réserver le T2 à ses machines haut de gamme. Elle vient de donner une réponse nette, claire et précise cette semaine. On ne serait guère étonné que la plupart des modèles de la gamme embarquent une puce Tx d’ici la fin de l’année prochaine.

Enfin, il est curieux de noter à quel point le Mac est déconnecté du reste. Alors qu’il a fallu un an à l’iPad pour adopter les avancées de l’iPhone X, le Mac continue petit à petit d’adopter Touch ID. L’ancien monde, on vous dit !


Tags
avatar 8enoit | 

@oomu

Entièrement d’accord.
Les prix ont explosé. Et d’ailleurs ils ne s’en cachent pas : c’est leur stratégie. Moins de machines vendues mais plus de CA. Et on ne communique plus sur les chiffres de vente.

En fait ils poussent 2 choses:
- les prix
- l’iPad pro.

Les Mac sont bien. Rien à redire. Mais il y a chaque fois une option anémique, posée là pour vous faire passer au modèle supérieur.
Ce n’est pas une mesquinerie comme on l’entend ici et là. C’est une stratégie. Et elle est… comment dire? Non je préfère me taire.
On est loin de l’esprit « Mac à 500$ ». Ce dernier est aujourd’hui le modèle précédent – celui qui a 4 ans…

Bonne journée tout de même.

avatar pocketalex | 

@8enoit

"On est loin de l’esprit « Mac à 500$ »."

Et alors ?

On est loin de la machine qui était vendue 500$, je peux te retourner.

avatar 8enoit | 

@pocketalex

12 ans après… ouf la machine a été mise à jour.
Partout ailleurs les prix diminuent avec les amortissements.
Le Mac mini de base en fait-il plus aujourd’hui qu’il ne faisait à l’époque ?

avatar fte | 

@8enoit

"Le Mac mini de base en fait-il plus aujourd’hui qu’il ne faisait à l’époque ?"

Il fait tourner Mojave, celui d'époque pas. Donc oui, il fait au moins ça de plus.

avatar 8enoit | 

hahaha
J'ajoute qu'il en fait moins : pas de lecteur de carte SD (il faut débourser), pas de magsafe. C'est top!

avatar iKalimero | 

A nouveau déçu par cette keynote.
Le mac est la cinquième roue du carrosse
La fuite en avant au niveau des tarifs ne semble pas faire de pose.

avatar monsieurg33K | 

Je changerai bien mon Mac mais je ne supporte pas les claviers papillon à la frappe ultra courte (mon ordinateur au travail est le dernier MBP, et je trouve le clavier moins bon que celui de mon MBP fin 2013).

avatar anton96 | 

@monsieurg33K

Oh c’est une horreur pour moi ,
Est vraiment dommage parce que pour moi , les claviers des Mac faisaient partis des plus agréables avec ceux des thinkpad (vers qui je vais sûrement me tourner )

avatar oomu | 

deux remarques concernant les produits Apple:

1: la gamme des produits Apple n'est jamais cohérente depuis pas mal d'année, avec des modèles mis à jour en ordre dispersé, sans aucun planning à peu près prévisible. Du coup, sur un pan on a touch id, d'autres face id, d'autre non. Maintenant, y a la dichotomie lighting / usb-c, au sein même des machines ios (!).

2: les commentateurs ici semblent vouloir mépriser ou sous-estimer Thunderbolt 3. Arrêtez cela. Oui y a pas un bus pcie pour un stockage de plus dans la machine, mais y a TB3 ! C'est PERFORMANT (et cela permet d'autres styles d'usage et configurations). Utilisez les connecteurs.

Mais effectivement, stocker en externe (alimentation supplémentaires, boitiers plus ou moins de qualité, etc), participe à augmenter le coût général de l'informatique.

----
il y a une fuite en avant de toute l'industrie. Cela est simplement exacerbé chez Apple , qui est un fabriquant premium.

-
L'époque de l'euro à 1,67 $ me manque terriblement, comme prévu.

avatar 8enoit | 

Les prix bon sang. Les prix !
Le stockage anémique.

avatar IPICH | 

"Mais l’ambition derrière ce keynote était sans doute de se rapprocher d’une partie de sa clientèle, les professionnels et les créatifs notamment..."

Vous rigolez? Avec l'us c comme unique port, des machines où tout est soudé, un clavier à problème qui est fragile et bruyant, puis des prix toujours plus hauts... non les pros et les créatifs ne vont pas réconcilier avec cette nouvelle cuvée??

avatar marenostrum | 

ceux qui changent les composants de la machine s'appellent des geeks pas des pros. les pros commandent des machines équipées selon leur besoin ou budget.

avatar IPICH | 

@marenostrum

C'est pas une question de changer les composants pour les améliorer tel un geek, je parlais dans le sens où une machine qui tombe en panne doit être envoyé en réparation plus longtemps maintenant. Par exemple pour une touche de clavier enfoncé tu dois tout changer et pendant ce temps tu peux plus utiliser ta machine ce qui pose problème quand tu es pro même si tu peux en changer rapidement.

avatar anton96 | 

@IPICH

Tu veux que les pièces soudée font qu’en Apple store c’est plus long à réparer donc ça désavantage les pro ?

avatar IPICH | 

@anton96

Exact pour une machine de ce prix avoir sa machine immobilisée parce qu'on doit changer le clavier entier pour une miette de pain sous une seule touche ça fait chier.

avatar lecrinquer | 

c’est en 2008 le keynote du premier macbook air et non 2010

avatar tbr | 

De la Red Dead ?...

avatar Applesoft | 

J’ai eu un MBA 2010 128 Go. J’ai beaucoup aimé son design à l’époque, son autonomie. Son esthétique le rendait très « hype » pour l’époque. Puis avec le temps, il a commencé à tirer la langue : ventilos très souvent en marche, et surtout un portable fragile.

Donc je suis passé au MBPR Late 2013 256Go. Très belle machine, la meilleure selon moi d’Apple. Jamais les ventilos ne se déclenchent. Depuis 5 ans, je n’ai aucunement l’impression qu’il rame. Comme au premier jour. Prix à l’époque en promo chez Darty à l’époque : 1400 euros avec Apple Care de mémoire.

Aujourd’hui, si je devais upgrader, je taperai dans les 1800 euros. Pourquoi pas ... mais le problème est que je ne vois pas de différence énorme entre y’a 5 ans et aujourd’hui.

Donc je garde le mien encore 2-3 ans et puis un Mac ARM ? Bref, j’attends un truc qui me tape à l’œil d’Apple dans les temps à venir.

Je suis prêt à dépenser mais faut juste qu’Apple me sorte un bon truc où j’en aurais pour 5 ans à l’aise.

avatar SidFik | 

l'argument qui justifie la hausse des prix par le fait qu'on garde nos macs plus longtemps est bancal si on prend en compte la concurrence qui elle ne les a pas augmenté ...
ce serais peut être valable si apple proposerais toujours des power PC ou des macs arm mais un mac aujourd’hui n'as que macos et ses puces Tx pour se démarquer ...

d’ailleurs mon pc fixe aussi n'as pas bronché en 6ans, pourtant si j'en viens à changer mon cpu, Intel ne vas pas me facturer le double de ce que j'avais payé à l’époque ... il n'y a que chez apple qu'on vois cela...

avatar Duncan | 

C'est fou à quel point la plupart oublie joyeusement la carte graphique et la ventilation quand on parle de puissance d'une machine. On dit de l'iPad qu'il est une bombe, mais on oublie que son format exclu qu'il ait un bonne ventilation. On parle qu'il serait capable de faire tourner un futur Photoshop, un logiciel qui ne fonctionne que sur le CPU (sans compter l'espace disque, pour la "Swap"). Mais on ne parle pas de ceux qui requiert aussi une bonne carte graphique, comme Adobe Premiere, entres autres. Arm, c'est bien beau, mais qu'en fait-il de la puissance graphique? Apple sait omettre ce genre de détails et bluffer les "analystes".

avatar popeye1 | 

« Les personnes qui n’ont pas laissé leur raison au vestiaire, vous diront que ce sont deux outils complémentaires. Avoir un marteau c’est bien, avoir un tournevis, c’est bien également, alors pourquoi ne pas avoir les deux ?« 
Entre un marteau et un tournevis il y a une grosse différence : la finalité des outils est différente.
Entre un iPad et un ordinateur il y a la même différence qu’entre un petit et un gros marteau. À choisir, je prends le gros marteau !
Le jour où le gros iP’ad fera là même chose qu’un Mac mini ou un petit PowerBook, je prendrais peut-être le iPad.

Jamais la gamme APPLE n’a été aussi bordélique. Dans quel but ? Devinez.

avatar pocketalex | 

@popeye

"Entre un iPad et un ordinateur il y a la même différence qu’entre un petit et un gros marteau."

Non

A partir de la, tout ce que tu dis derrière ne tient pas la route. C'est le souci des château de cartes, si les fondations sont foireuses, le reste ne tient pas. Comme ton discours.

avatar FollowThisCar | 

@pocketalex
"Non

A partir de la, tout ce que tu dis derrière ne tient pas la route."

Je n'ai pas l'habitude de m'immiscer dans les conversations, mais je trouve cette intervention intolérable. M'enfin qui est cette personne qui se croit autorisée à juger les avis des autres, validant ou pas ce que d'autres pensent ?
Tout simplement scandaleux.
C'est dingue cette manie de prétendre imposer sa vision à autrui.
Et inutile de tenter de te justifer ou d'argumenter, tu es un récidiviste - voire un stakhanoviste - de la méthode.

avatar anton96 | 

@pocketalex

Le problème que c’est qu’Apple essaye de pousser l’iPad que le nouvel ordi portable , d’où cette coomparaison . D’ailleurs même au niveau des prix ça commence à bien se chevaucher.

avatar roquebrune | 

Sur mon Mac Pro 2009 et 16gb de ram je tourne Photoshop sans problème avec des fichiers photo de 40 millions de pixels
Je ne vois pas pourquoi je le remplacerais
Il n’y a rien dans la gamme mac qui m’attire et qui ferait vraiment la différence, en 10 ans !
Pareil pour le nouvel iPad Pro , a part l usb c rien d’intéressant pour remplacer le mien, rien qui ferait une réelle différence à l’usage
Et pareil pour mon iPhone 8plus que je ne changerais que pour un iPhone avec usb c et pencil

avatar anton96 | 

@roquebrune

Tiens ça va pour le support de Mojave ?

avatar huexley | 

Concernant l'augmentation du prix du Mac mini je trouve l'article plutôt condescendant, en effet on parlait de 4gb de ram et un proc d'entrée de gamme, mais on était en 2005 ! Désolé mais en 13 ans seulement doubler la Ram, wow quel exploit ! Et un disque de 128Gb SSD ça coûte combien en 2018 ?

avatar anton96 | 

@huexley

Srx ?!? 4G en 2005

avatar Le docteur | 

C’est devenu étrangement coutumier chez MacG de défendre jusqu’à l’absurde la politique de prix d’Apple. Une fois de plus on a le droit au déni et à des sophismes effarants sur ce point. Il me semble que comme Apple vous êtes en train de changer de clientèle.
Les profs aussi sont une clientèle historique d’Apple. Ce qui constituait un effort faisable ne l’est plus. Vous pouvez ratiociner sur les rapports qualités prix comme des genius, ça ne changera rien au fait que les limitations des entrées de gamme sont telles qu’elles ne sont plus viables pour nous.
Je vous souhaite, comme à Apple, beaucoup de bonheur avec vos nouveaux clients, qui ont déjà bien changé le ton des forums, largement droitisés.

avatar anton96 | 

@Le docteur

C’est marrant que tu dises parce que je trouve ça dépends beaucoup d’un article à l’autre enfait

avatar ImDamien | 

Bien, mais il faut bien noter que le stockage chez Apple, c'est ABUSÉ.
Le processeur Amber Lake, je pense, devrait faire tourner la machine sans soucis, mais pour les créatifs qui veulent de la puissance: allez hop 2000€.
L'ipad pro et le mac mini se sont améliorés.
Le macbook air a juste changé de place dans la gamme. Il a perdu son rapport qualité prix.

avatar Ciboulon | 

Si l’iPad Pro veut remplacer le P.C./Mac, alors il lui faut des applications pro. Il a déjà MS Office (mais sans les macros, dommage), Adobe a annoncé Photoshop (enfin j’ai envie de dire), alors, moi, j’attendais Final Cut Pro et pourquoi pas Logic (même si je ne suis pas musicien). Quand vont-ils le sortir sur iPad Pro ?

avatar jojo5757 | 

Je suis perduadé que quand il y aura une puce T2 dans tous les macs (ou T3 ou T4) on aura droit à une (nouvelle et définitive) fermeture, Apple aura le "courage" pour des raisons de "sécurité" de tout fermer et il n'y aura plus que par le Mac App Store que l'on pourra installer des logiciels, tout comme l'iPhone. Ou/et ce sera au moment du passage à un Mac Arm. Ce serait un bon prétexte... Pas de ca pour moi...

avatar Dark Phantom | 

@jojo5757

Bien vu

avatar fte | 

@jojo5757

"Je suis perduadé que quand il y aura une puce T2 dans tous les macs (ou T3 ou T4) on aura droit à une (nouvelle et définitive) fermeture"

Je ne sais pas. Mais c'est un scénario plausible. Pour ma part, ce sera :

- déballer le Mac mini
- désactiver le T2 autant que possible

avatar anton96 | 

@jojo5757

Ce qu’on craignait depuis presque 10 ans se rapproche de plus en plus .

avatar PierreBondurant | 

“Avoir un marteau c’est bien, avoir un tournevis, c’est bien également, alors pourquoi ne pas avoir les deux ?”

Au vu des prix des nouveaux iPad et des Mac, dans mon cas ce sera l’un ou l’autre.
Au delà du prix, étant un peu minimaliste sur les bords, je préfère avoir un seul “ordi” le plus mobile possible.
Pour arriver la, je pense qu’il faudra vraiment un iOS spécifique à l’iPad avec des fonctions similaires au mac (gestion des disques durs externes...) qui de toute façon ne font pas trop sens sur iPhone, tout en gardant une cohérence dans l’interface utilisateur entre les deux familles de produit.

avatar Dark Phantom | 

@PierreBondurant

Apple c’est macOS
iOS et les iPad pour l’instant n’ont aucune possibilité Pro, quoi qu’en disent les fans qui t’expliquent qu’on peut tout faire
Non on ne peut pas brancher un scanner, on ne peut pas installer de pilotes de périphériques , on ne peut pas faire tourner d’applications desktop.
Et le jour où ils le feront ils intégreront macOS et tout le monde dira : ah mais c’est ce que Microsoft a fait il y a 20 ans
Oui et Apple le fera en mieux je n’en doute pas

avatar roquebrune | 

@Dark Phantom

Exactement , ils vendent des produits dit pros inutilisables par les pros à cause de ios

Je souhaite qu’Apple prennent un bouillon y compris sur iPhone
Moi j’achète plus rien chez eux , rien ne m’intéresse plus
A part les AirPods 2 si ils sortent

avatar PierreBondurant | 

@Dark Phantom

Ca manque de vision pour l’iPad: tablette mono-usage ou remplaçant du mac?
Va falloir se décider et faire qqch niveau soft. A voir les visuels d’iPad pro 13” avec 4 icônes sur la largeur on se dit qu’un soft d’iPhone dans du 13” ça marche pas tellement.
Je suis pas non plus partisan d’un transfert de MacOS sur iPad car le noyau d’iOS est plus léger et plus optimisé/adapté à la carte mère light de l’iPad.
Je pense qu’il faut différencier iOS pour iPad pour garder la légèreté de l’OS tout en ajoutant des fonctions inspirées du Mac

avatar huexley | 

"les fans qui t’expliquent qu’on peut tout faire"

Ca me fait rire a chaque fois d'ailleurs. Alors oui l'Ipad est parfait pour des besoins spécifique, mais dès que ton boulot utilise des outils qui sortent des sentiers battu, le iPad est aussi utile qu'un presse papier.

avatar roquebrune | 

@huexley

Et même avec Adobe Photoshop pour iOS c’est bien joli
Mais calibration écran, profil imprimantes pro ... et j’en passe
Toute la chaîne graphique
Avec iOS c’est impossible actuellement
Ça reste du gros jouet

avatar huexley | 

Si il y'avait que les graphistes…

avatar Dark Phantom | 

a partir du moment où ils font venir Photoshop sur iPad Pro, évidemment ils ne vont pas intégrer macOS à l’iPad mais plutôt adapter iOS à ce genre d’applis
Et c’est là où c’est dangereux pour Mac
Quelle est leur vision ?
Comme le passage de macOS 9 à Mac OS X, finir par imposer un iOS à toutes leurs machines qui ne tourneront plus que sur arm ?
Si tel est l’avenir, alors oui, ils perdront tous les Pros, c’est évident, parce que le système sera totalement fermé
Alors non ils ne les perdront pas totalement, parce qu’on se servira à la fois des gadgets de luxe Apple pour créer avec appui d’un pc de travail
Ils sont prêts à aller vers là, parce qu’ils ne vendent pas assez de Mac , ça me semble tout à fait possible

avatar roquebrune | 

@Dark Phantom
Les pros il n’y a rien de pire pour les entreprises comme Apple, ils n’en veulent pas , exigeants, pointus , ils savent ce qu’ils veulent et ce qui ne va pas
Pas un seul gros cabinet de graphisme au monde n’utilisera l’iPad pro pour bosser , ou alors à côté comme ça , mais pas comme outil principal
Pour certain domaine spécifiques comme le design , sketches, graphisme , il n’y a sans doute rien de mieux

avatar Dark Phantom | 

@roquebrune

Oui ça c’est ce qui arrivait déjà avec le premier iPad Pro Y’a une vidéo qui tourne sur YouTube: ils font tester l’iPad pro à des créatifs qui bossent sur des grosses cintiq (bien plus chères que les produits Apple ou tout autant et qui font aussi râler sur les forums parce que tout aussi injustifiés et avec huion qui monte mais pas encore au niveau) et ils disent tous qu’ils vont s’en servir en appoint mais pas pour du vrai pro.
Alors effectivement pour avoir les deux , je vois en quoi l’iPad pro est finalement moins cher et plus prometteur que les grosses cintiq ou mobilestudio parce que autonome design etc mais même si c’est génial et que ça nous aide, ça ne peut jamais être utilisé seul, mais en plus, et je pense que c’est le point faible de ce produit; et de la plupart des produits sur lesquels on râle : le macmini oui, mais avec un egpu, oui mais avec du stockage externe (alors qu’un port m2 en plus aurait été plus simple, alors qu’un Vega aurait été plus simple)
Et l’iPad pro oui, mais avec un Finder et des apps pro etc etc etc

Bref moi c’est pas Ive qui me dérange mais plutôt la tendance gadget pas abouti qui est à la fois génial et incomplet

avatar roquebrune | 

@Dark Phantom

Oui tout est ni fait ni à faire , pas fini

Sinon pour moi iPad Pro 12.9 2017 et l app de dessin Procreate avec le pencil , j’ai rien vu de mieux depuis mes débuts informatique en 1995

avatar Dark Phantom | 

@roquebrune

Clairement, et c’est pour ça que l’iPad pro 2018 me semble transitoire. Comme les MacBook Pro TB 2016 et 2017 par rapport aux 2018
Je serai prêt à parier qu’on va avoir en 2019 un iPad Pro plus grand avec deux ports TB3 pour pouvoir brancher l’alim et envoyer un signal sur un autre écran
Et tout le monde ralera en disant : pourquoi ne l’ont ils pas fait l’année dernière
Et il faudra tout racheter

avatar ancampolo | 

@Dark Phantom

Je ne pense pas du tout que l’on ca rajouter des prises au ipad pro.
L’usb c avec une entrée unique branché a un dock peut faire pleins de choses dont être alimenté en électricité.
Je penche plutôt pour un vrai bord a bord sur le prochain et un appareil photo double objectifs comme le xs.
Sinon rien de plus.

avatar Dark Phantom | 

@ancampolo

Eh bien ce serait encore pire
Je suis bien optimiste finalement ˆˆ

Pages

CONNEXION UTILISATEUR