Jony Ive : il faut changer un produit pour le rendre meilleur, pas simplement différent

Florian Innocente |

Jonathan Ive a accordé une interview à The Independent dans laquelle il discute du challenge qu'il y a à créer de nouvelles versions d'un produit, de la manière dont l'iPad a évolué ou encore de ce qui peut rendre un produit "magique".

Réinventer un produit

Se sent-on investi d'une responsabilité toute particulière lorsqu'on se lance dans la refonte d'un produit apprécié et qui s'est très bien vendu, demande d'abord le journaliste.

Je pense que votre responsabilité va en réalité plus loin que cela. Ça commence par la volonté de ne pas tomber dans le piège de simplement changer les choses. Lorsqu'un produit est très estimé, les gens ont envie d'un nouveau design. Je pense que l’une des choses les plus importantes consiste à le changer, non pas pour le rendre différent, mais pour le rendre meilleur.

Si vous effectuez des changements pour améliorer quelque chose, vous n’avez pas besoin de convaincre les gens de retomber amoureux du résultat. […] D'après mon expérience, si nous nous efforçons d'apporter des améliorations matérielles, les gens les remarquent rapidement et établissent à nouveau le type de connexion qu'ils avaient auparavant avec le produit.

Comme illustration de ce principe, il cite plus loin le nouvel alliage d'aluminium mis au point pour les châssis du MacBook Air Retina et du Mac mini 2018. Leur squelette est désormais fabriqué à partir d'aluminium 100% recyclé :

C'est un formidable exemple de la manière dont on peut résoudre un problème, pas pour faire différent d'une manière artificielle, mais pour faire, sincèrement, mieux.

La "magie" d'un produit

AirPods hier, Pencil 2 aujourd'hui, Apple aime dire de certains de ses produits qu'ils ont un petit côté magique, dans leur fonctionnement. Est-ce que l'on obtient ces résultats après un long travail ou y a-t-il parfois une idée de génie, une sorte de Eurêka! ?

C'est d'abord une combinaison de facteurs, explique Ive, certaines avancées sont devenues possibles par des technologies qui prennent des années à mûrir, la décision d'aller dans une direction est alors arrêtée très en amont. Face ID, dit-il, est la somme de plusieurs technologies sophistiquées, ce n'est pas quelque chose qui a été conçu avec un seul objectif en ligne de mire.

Quant à ce qui peut rendre un produit "magique" cela a trait à un sentiment indéfinissable : « Des attributs qui sont plus difficiles à décrire. De ceux dont vous n'arrivez pas à mettre le doigt dessus pour les expliquer. »

iPad Pro

Il évoque ensuite l'évolution de l'iPad Pro, avec Face ID au lieu d'un bouton d'accueil et un châssis complètement transformé dans ses lignes.

L'une des choses vers lesquelles on tendait depuis longtemps, était que le produit n'ait plus un sens d'orientation principal et un autre, secondaire.

Le premier iPad trahissait le fait qu'il avait été conçu en priorité pour un usage en mode portrait, tout en pouvant basculer en paysage. Il donnait aussi le sentiment qu'il s'agissait d'une association de différents composants. Ce que Ive détaille plus loin en parlant de forme de l'écran.

Avec l'iPad Pro 2018, Apple a pu aller au bout de son désir de faire de l'iPad une tablette sans orientation particulière (lire aussi iPad Pro : que se passe-t-il quand un doigt cache Face ID ?) :

Ce qui à mon goût rend l'iPad Pro tout à fait spécial, c’est qu’il n’a pas d’orientation particulière. Il a des haut-parleurs tout autour de son périmètre. En se débarrassant du bouton Home et en utilisant Face ID, la tablette est capable de fonctionner dans toutes les orientations.

Le dessin du châssis du nouvel iPad change aussi, en perdant sa forme biseauté pour un profil droit et des coins arrondis. Arrondis comme les coins de l'écran. Après les iPhone 2018 et l'Apple Watch Series 4 c'est au tour des iPad de gommer les angles :

Les écrans traditionnels sont complètement rectilignes.Lorsque vous regardez les angles, ils sont essentiellement carrés. J'ai toujours regretté que l'écran ressorte comme un élément séparé avec des coins carrés, inséré dans un design qui a rarement des coins carrés.

Si vous regardez l'iPad Pro, à l'inverse, vous verrez comment le rayon, la courbe dans le coin de l'écran, est concentrique et accompagne le châssis. Ça semble naturel, vous avez le sentiment que ce n'est pas un assemblage de plusieurs éléments. C'est un produit homogène, et sans équivoque.

On peut se demander dès lors si de futures générations d'iPhone ne vont pas aller dans le sens de l'iPad Pro. Avec un châssis qui rappelle celui des iPhone 5 et SE.

Pour Ive, un utilisateur ne pointera pas forcément ce détail des coins d'écran pour expliquer son attrait pour cet iPad « mais [je] crois que nous sommes capables de sentir certaines choses, bien plus que nous sommes aptes à articuler en quoi elles nous plaisent ».

Il explique ensuite qu'Apple a pu rendre complètement plate la tranche de cet iPad car, tout simplement, l'équipe d'ingénierie s'est trouvée en mesure de miniaturiser et rendre plus fin ce qui empêchait jusque-là de le faire.

Pencil

Il parle ensuite du Pencil 2, qui conjugue sa fixation à l'iPad par une surface magnétique invisible. Jusque-là rien de nouveau, mais en sus, le Pencil se recharge par induction dans cette position. Ce genre d'évolution implique de rechercher de nouvelles manières de résoudre des challenges et d'offrir des choses auxquelles les gens n'ont même pas nécessairement pensé, ni même réalisé qu'ils en avaient besoin :

Par définition, vous ne savez pas qu'il y a un problème, jusqu'à ce que vous trouviez un nouveau et meilleur moyen de faire les choses.

Lorsque vous réglez un problème d'une certaine manière depuis longtemps, l'idée même qu'il pourrait y avoir une meilleure façon de le faire peut sembler presque un sacrilège. Cela peut sembler extrêmement improbable, alors vous devez travailler en considérant ça comme un acte de foi.

Une foi basée sur la réflexion suivante : "Je suis déjà passé par là auparavant à plusieurs reprises et, à chaque fois, nous avons trouvé un moyen de faire les choses autrement et mieux". Et il vous suffit de croire que c’est encore le cas et vous continuez à aller de l'avant.

Tags
avatar roquebrune | 

Je me souviens du premier contact avec mon 6plus en le sortant du carton, une savonnette , impossible de le tenir agréablement dans la main, ça passe magnifiquement à l’écran comme présentation mais pas à l’usage , ce désigner est un fléau, comme si toujours plus fin voulait dire plus esthétique...le design doit servir la fonction et non être à la première place

avatar Michaël. | 

@roquebrune

🤦🏻‍♂️

avatar Clément34000 | 

@roquebrune

Moi aussi, mais ça a duré 5 minutes quand j’ai compris que l’aluminium texturé comme ils l’ont fait donne une furieuse sensation de légèreté.
Les nouvelles générations te plairont peut-être plus avec l’adhérence du verre

avatar Goundy | 

@Clément34000

L’adhérence du verre?? Mon XS c’est une savonnette, impossible de l’utiliser sans essuyer le dos tous les 15/20 min! Le chrome périmétrique encore pire 😬

avatar Sébastien Royer | 

@Goundy

Laves toi les mains... pas de la faute d’Apple si t’as les doigts gras !

Perso mon XS Max accroche parfaitement au dos grâce au verre, tout comme mon X jusque là..

avatar Goundy | 

@Sebr2611

T’inquiète pas, j’me lave les mains plusieurs fois par jour et certainement plus que toi...!!
Le verre est connu pour être très lisse et transpirant. Tu dois sûrement avoir des mains de maçon...!!

avatar Clément34000 | 

@Goundy

Aucun matériaux te conviendrait je pense 😕

avatar Goundy | 

@Clément34000

J’étais très bien avec le 7 😢

avatar armandgz123 | 

@Goundy

C’était bien bien pire avec le 6 Plus !

avatar hairsplitter | 

Entièrement d'accord, je me suis vite empressé de lui adjoindre une coque en silicone qui accroche.

avatar 8enoit | 

@hairsplitter

Si l’iPhone avait une coque en silicone intégrée, tout le monde râlerait : salissante, vieillissant mal. Laisser à chacun le choix de la coque me semble le meilleur choix sans être une compromission.

Quant à la finesse que plusieurs critiquent, moi je la loue car l’adjonction d’une coque augmente l’épaisseur du joujou. Si l’iPhone faisait 2 ou 3 mm de plus, l’ajout d’une coque serait un inconvénient majeur.

avatar SIMOMAX1512 | 

@roquebrune

Évidemment depuis qu’il est là tout va mal pour Apple .... virons le pour faire plaisir à certains.

avatar roquebrune | 

@SIMOMAX1512

J’ai jamais dit ça comme ça , il y a un glissement vers le bluff qui s’accélère avec Ive , et je suis loin d’être le seul à le remarquer
Combien en ont marre de cette finesse absurde qu’on leur demande pas

avatar occam | 

@roquebrune

"il y a un glissement vers le bluff qui s’accélère avec Ive"

Sir Jony Ive va donner la Hawking Lecture à Cambridge en décembre.
Hawking...

Eh bien, le lauréat de la Hawking Fellowship 2018 dit ceci dans l’interview :

« I think the way it just snaps onto the side, well, that’s a nice example of a sort of that magical feeling. It’s unexpected, we don’t quite understand how it’s working and even more incomprehensible is the fact that it’s also charging. You can see how that’s aligned with this idea that you can just pick the product up and use it without thought. »
[mes italiques]

D’une part, l’homme de science qui oeuvra toute sa vie pour que l’univers fût compréhensible.
De l’autre, le sacerdote qui nous mirobole qu’une attache magnétique et le chargement inductif dépassent l’entendement.

Nux vomica.

avatar FollowThisCar | 

@occam
Ha ha, on dirait presque qu'il a pris de l'acide sans être jamais redescendu de son trip !

avatar occam | 

@FollowThisCar

☺️...si seulement c’était le Magical Mystery Tour...

avatar Ced Val | 

@roquebrune
Je me remets toujours pas de la souris qu’il faut recharger sur le dos.

avatar roquebrune | 

@ti chen

Y’a longtemps que j’ai une Wacom avec stylet j’aime pas la souris

avatar iBorg | 

@roquebrune

La finesse, c’est très bienvenu pour un produit qu’on tient dans la main, qu’on transporte à bout de bras ou qu’on glisse dans la poche.
Et ça donne de la marge pour mettre un étui ou une coque sans se retrouver avec une brique.

avatar roquebrune | 

@iBorg

Certes mais la finesse ce n’est pas à quelques millimètres près
Et moi je déteste tenir une feuille de papier-phone

avatar Bigdidou | 

@iBorg

« Et ça donne de la marge pour mettre un étui ou une coque sans se retrouver avec une brique. »

Ah, ben c’est dommage qu’on se soit retrouvé avec des quasi briques en raison d’un bridage faute de batteries suffisantes pouvant rentrer dans l’espace disponible...

avatar iPop | 

@roquebrune

Tu n’y est vraiment pas. La fonction première d’une entreprise est de faire de l’argent. Tant qu’ils peuvent remuer moins de matière première ...l’idéal serait cet iPad holographique. 🤔
Tout le reste c’est du blabla ou parfois la passion de résoudre un problème.

avatar roquebrune | 

@iPop

Non je n’y suis pas du tout

avatar iPop | 

@roquebrune

🖖

avatar armandgz123 | 

@roquebrune

Exactement, pour avoir encore mon 6s Plus, impossible de l’utiliser sans coque, c’était n’importe quoi...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR