Résultats financiers T3 2018 : nouveau record grâce aux ventes d’iPhone X

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du troisième trimestre de son année fiscale 2018. Ce trimestre, qui court du début du mois d’avril à la fin du mois de juin, est traditionnellement le plus « mou » de l’année. Les étrennes et les enveloppes rouges sont déjà loin, tandis que les achats de la rentrée et les nouveautés de l’automne sont encore loin.

Pas de quoi décourager Luca Maestri, qui a surpris son monde en annonçant prévoir une croissance à deux chiffres pour un quatrième trimestre d’affilée. Une prévision devenue réalité : le directeur financier d’Apple annonce un chiffre d’affaires de 53,265 milliards de dollars, un nouveau record absolu au troisième trimestre.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T3 2018 T3 2017 Évolution
Chiffre d’affaires 53,265 45,408 17,30 %
Bénéfice 11,519 8,717 32,14 %
Ventes d’iPhone 41,3 41,026 0,66 %
Ventes d’iPad 11,553 11,424 1,12 %
Ventes de Mac 3,720 4,292 -13,32 %
Services 9,548 7,266 31,40 %
Autres produits 3,740 2,735 36,74 %

Chiffre d’affaires

Le chiffre d’affaires du troisième trimestre s’établit donc à 53,265 milliards de dollars (17,30 %). Apple a réalisé un bénéfice de 11,519 milliards de dollars (32,14 %), soit 2,34 dollars par action. La firme de Cupertino dégage donc une marge nette de 21,47 %, un chiffre dans la moyenne — ni plus ni moins — des dernières années.

Comme souvent au troisième trimestre, la proportion des ventes réalisées à l’international baisse assez sensiblement, et tombe à 60 % contre 65 % en moyenne ces derniers temps. L’activité s’est légèrement tassée en Europe et au Japon, mais a nettement augmenté aux États-Unis (+20,45 %) et en Chine (+19,33 %).

Enfin, signalons que le conseil d’administration a autorisé le versement d’un dividende de 0,73 dollar par action. Il aura lieu le 16 août prochain, et bénéficiera à l’ensemble des actionnaires référencés au 13 août. À l’heure de la rédaction de ces lignes, l’action AAPL s’échangeait à 195,98 dollars en after hours, un chiffre en progression de près de 3 % sur le cours à la fermeture des marchés.

Ventes d’iPhone

Ces excellents chiffres s’expliquent par la bonne tenue des ventes d’iPhone — et notamment d’iPhone 8 et d’iPhone X. Si les ventes progressent de moins d’un pourcent en volume, pour atteindre 41,3 millions d’unités, elles progressent de plus de 20 % en chiffre d’affaires. Le panier moyen, à 720,00 dollars, progresse de 19,6 %, signe que les iPhone les plus chers sont aussi les plus populaires. Le succès de l’iPhone X ne se dément pas, et l’iPhone 8 ainsi que l’iPhone 8 Plus continuent à bien se vendre. Une stratégie à trois modèles qu’Apple pourrait poursuivre à la rentrée, afin de crever le plafond des 80 millions d’unités trimestrielles.

Ventes d’iPad

L’iPad continue sur sa lancée : les ventes augmentent de 1,12 % pour s’établir à 11,553 millions d’unités. Dans le même temps, le panier moyen chute de 5,7 % pour tomber à 410,00 dollars, signe que l’iPad 6 est monté en puissance en même temps que les ventes d’iPad Pro se sont tassées. Cela tombe bien : Apple devrait tout prochainement lever le voile sur sa nouvelle gamme de tablettes.

Ventes de Mac

Sans surprise, la baisse des ventes de Mac se prolonge pour un troisième trimestre d’affilée, elles tombent à 3,720 millions d’unités. Pire : cette baisse s’accélère (-13,33 %), alors qu’elle avait semblé se tasser au deuxième trimestre. L’effet de la nouvelle gamme de MacBook Pro (et, peut-on espérer, de la prochaine révision du reste de la gamme) ne se fera pas sentir avant la fin du quatrième trimestre.

Services et autres produits

Regroupant pêle-mêle les revenus de l’App Store et les abonnements Apple Music, les commissions Apple Pay et la « redevance » iCloud, le chiffre d’affaires des services traduit la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit mais se poursuit avec son usage. Ce trimestre, les services ont dégagé 9,548 milliards de dollars, un chiffre en progression constante (31,40 %).

Le chiffre d’affaires des « autres produits », ces accessoires de plus en plus indispensables, progresse de 36,74 % pour atteindre 3,740 milliards de dollars. S’il est encore difficile d’estimer les ventes du HomePod, on sait qu’Apple domine de la tête et des épaules le marché de l’audio sans-fil avec les AirPods et les casques Beats, et les analystes s’accordent à penser que la firme de Cupertino vend plus d’un million de montres connectées par mois.

Pour le T4 2018

« Nous sommes heureux d’annoncer le meilleur trimestre de juin de l’histoire d’Apple, et notre quatrième trimestre consécutif de croissance à deux chiffres », dit Tim Cook. « La croissance soutenue des ventes d’iPhone, des services, et des wearables ont été le moteur de nos résultats », explique le CEO d’Apple, impatient de dévoiler « les produits et les services en réserve ». Le quatrième trimestre sera sûrement l’occasion de la présentation d’une nouvelle gamme d’iPhone, probablement le théâtre d’une refonte de l’iPad Pro, et peut-être même le moment où Apple se décidera enfin à mettre ses Mac à niveau.

Luca Maestri s’attache à souligner la croissance de la société « dans chacun de nos segments géographiques ». Une petite phrase d’une grande importance : le marché chinois du smartphone est en pleine dépression… mais pas le marché chinois de l’iPhone. Apple gagne des parts de marché sur l’ensemble de ses concurrents (à l’exception de Huawei), et place deux modèles parmi les cinq smartphones les plus vendus (l’iPhone X, 3e, et l’iPhone 8 Plus, 4e).

« Nous avons rendu près de 25 milliards de dollars aux investisseurs […] ce trimestre », poursuit le directeur financier d’Apple, « dont 20 milliards par des rachats d’actions. » Luca Maestri table sur un chiffre d’affaires compris entre 60 et 62 milliards de dollars au quatrième trimestre, soit une progression comprise entre 14 et 18 %, indication que le rythme ne va pas ralentir.

avatar pocketalex | 

"Un type mille fois meilleur (sur son domaine de competence, pas d'une manière generale) que moi peut gagner 1000 fois plus, mais est-ce que ca existe ?"

Non seulement ça existe, mais en plus il ne sera pas forcément 1000x meilleur que toi, et parfois, même pas meilleur du tout

Sans parler des très haut salaires, ceux qui gagnent 100 000€/mois ou plus, il y a dans les ministère, dans les palais de notre présidence (Matignon, Elysée, ...) de très nombreux postes où les gens sont payés 6 000, 8 000, 10 000, 15 000 et plus, et qui ne foutent RIEN, mais alors, absolument RIEN. Testé et vécu...

Pas mieux dans le privé, même si ça dépend des boites.

Je parle pas des conseil départemental et autres administration ou les gens sont payés normalement, autour des 2000/3000€/mois, mais qui fournissent environ 10h de travail par semaine, qui se passent les cartes de pointage pour pouvoir se faire des après midi, qui ont bien, bien plus que 5 semaines de vacances ....

Je parle pas du business de la formation, ultra subventionné pour .... du vent. Mais beaucoup profitent de cette manne.

Enfin, maintenant vous savez pourquoi vous travaillez hein, faut bien les payer tous ces gens là.

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@pocketalex

"Bref je suis dans une catégorie inexistante, mélange de valorisation de l'entreprenariat et de partage des richesses, d'aides aux plus démunis et d'incitation au travail, je dois être un peu extraterrestre avec tout ça."

En fait tu es surtout en phase avec les valeurs d’en marche... pas franchement marginal, nous avons un président qui partagent ces valeurs qui doivent donc être partager par le plus grand nombre (j’en suis convaincu, sinon il n’y aurait plus d’espoir).

avatar pocketalex | 

@Moumou92

"En fait tu es surtout en phase avec les valeurs d’en marche."

En marche fait la même politique que Sarko ou Hollande.

Valoriser l'entreprise, mais surtout les grosses multinationales, pas le PME
Cadeaux au riches en expliquant que plus ils sont riches, plus ça "ruissellera", alors que c'est l'inverse qui se passe et que cela a été démontré.
Détricoter le système social, vendre les bijoux de famille.

Cela fait 12 ans que l'on a le droit à des élections avec des programmes soit de gauche, soit de droite, soit "ni de gauche, ni de droite", et une fois aux affaires, exactement la politique que je viens de lister ci-dessus, et rien d'autre

Etant dans la classe moyenne, plutôt aisé mais malheureusement pas "riche", je suis de ceux qui paient le max du max, sur tout, tout le temps, qui n'ont droit a absolument aucune aide pour rien, donc la politique Macron, je n'en tire aucun retour. Nib. Nada

bref ça ne m'intéresse pas vraiment que les actionnaires et les grand patrons gagnent encore plus qu'avant, n'y voyant pas mon intérêt. Ni ceux du plus grand nombre, par ailleurs.

avatar Nesus | 

@Un Type Vrai

Toute société veut faire de l’argent sur le long terme, parce que c’est le moyen d’en faire le plus possible. Donc ça réfute votre argument sans modifier la logique de mon propos.

avatar Un Type Vrai | 

En fait, tu ne connais pas la definition des mots...
Toute société DOIT faire de l'argent puisqu'elle s'endette pour produire. (Encore qu'une société financé par l'état, comme ce fut le cas au Japon et en Corée n'a pas besoin de faire de l'argent...)

Bref, on en est à expliquer les définitions, on part de trop loin...
Tu crois que mon intervention veut dire qu'Apple doit cesser de gagner de l'argent... J'ai même lu communiste dans un commentaire, ca prouve a quel point on devrait ajouter 2 matières au collège : l'économie et le développement personnel.

Je ne peux pas avoir tord, puisque c'est la définition des mots. Une société a une raison sociale (non, rien a voir avec le PS...) qui définit son but. Va lire la raison sociale d'Apple, tu sauras quel est le but.
Et ce n'est pas parce qu'on a un but qu'on ne se donne pas les moyens d'y arriver, gagner de l'argent c'est un moyen nécessaire. Il y en a d'autres (employer des gens, proteger son logo, ses inventions etc, je vais pas aller plus loin).

avatar pocketalex | 

@untypevrai

"communiste", c'est pour ceux, et ils sont nombreux, qui croient que l'entreprise est l'assistance sociale (ne pas virer un salarié parceque sinon il va être dans la merde, augmenter les salaires de tout le monde, etc), et d'autres qui ont une détestation du monde de l'entreprise et l'idéologie d'un autre système basé sur la propriété collective.

avatar Un Type Vrai | 

Pour ton information, la Chine est communiste.

avatar pocketalex | 

@Un type vrai

Un communisme qui s'est fortement ouvert au capitalisme, quand ce n'est pas à l'ultra capitalisme

On est loin de l'idéal marxiste (si jamais à un moment on a voulu l'être quelquepart...)

avatar Un Type Vrai | 

C'est bizarre comme definition...
Le communiste n'a pas le droit de faire de l'argent, donc si un pays communiste à des entreprises qui font de l'argent, en fait il est capitaliste...
Ou alors le communisme ce n'est pas que le marxisme et le léninisme.

Y'a quand même une non reconnaissance du modèle déposé, un marché intérieur hyper fermé, un dirigisme de l'industrie par l'état, un système de santé basé sur la prévention etc.
Je suis d'accord pour dire que la Chine sur le plan international est compatible avec le capitalisme, mais le pays n'est pas capitalisme. D'ailleurs, pour le bien commun, tout chinois n'a pas le doit à la réussite par le mérite, du c'est pas anti capitaliste...

Enfin, peu importe, parce que je ne suis clairement pas communiste dans ton esprit, donc tout va bien :-)

avatar lepoulpebaleine | 

@Horfilas

Je voudrais juste faire remarquer qu’il y avait du troll dans tous les sens. Le amazing-meilleur-iphone-de-tous-les-temps que certains ne peuvent se payer qu’en vendant en rein, il n’était PAS DU TOUT évident qu’il marcherait aussi bien.

Il est bien facile, après coup, de dire « je vous l’avez bien dit ».

Personnellement je suis sur le cul en voyant ces résultats. Je pensais vraiment que le prix « stratosphérique » serait rédhibitoire. Même si, à titre personnel je fais partie de ces gros malades, un peu privilégiés, qui sont prêts à mettre autant de pognon pour un smartphone, un ordi portable ou fixe, je pensais que le grand public ne suivrait pas.

Tout le monde peut se tromper. Et tout le monde peut troller, non ? Sinon c’est moins drôle ? !

X = ? ???
X plus = ????

avatar Dimemas | 

oh tu sais ...

Quand je vois des kikoolol qui ont zéro salaire par mois mais qui sont capables d'acheter un iPhone à 800-1000 balles sur notre dos parce que sa fé tro kool !
ça me fait froid dans le dos...

mais relis les graphiques, car ce n'est pas une vraie victoire pour apple ;)

avatar en ballade | 

@Dimemas

"Quand je vois des kikoolol"

T es jaloux? Tu peux pas c’est ça?

avatar pocketalex | 

@en ballade

si je voulais, je descendrais de mon boulot, je traverserait la rue, j'entrerais dans la boutique Orange, et je ressortirais avec un iPhone X et tout ça ne me prendrais pas plus de 10 minutes, et ne me changerait pas fondamentalement mon quotidien

mais je préfère rester avec mon iPhone 6 et l'utiliser encore au moins 1 an ou 2

Bref c'est pas que telle ou telle personne veut ou pas, c'est juste une question de comment on dépense son argent

Si les gens aisés, les gens moins aisés, et les gens très modestes sont heureux de dépenser plus de 1000€, même à crédit caché, dans un appareil inutile, le fait qu'au final "il l'aient et moi je l'ai pas" ne me place dans aucune jalousie ni aucun chagrin, et je pense qu'il en est de même pour @Dimemas

avatar en ballade | 

@pocketalex

Ce que je disais....juste jaloux

avatar pocketalex | 

?

avatar oomu | 

@Horfilas

et c'est vrai, j'en ai acheté qu'un ! Ze Flop.

avatar Raph0658 | 

Indécent

avatar pagaupa | 

Les économistes sont de sortie!

avatar Grizzzly | 

C’est bien beau tout ça mais n’empêche qu’avec Tim Cook, Apple va droit dans le mur !

?

avatar elbibou | 

@Grizzzly

Ah ouais ? Tu es vraiment trop fort toi. Avec la réserve de cash ils peuvent acquérir qui ils veulent pour les technos du futur

avatar lepoulpebaleine | 

@elbibou

Si Tim Cook décide de racheter ces emmerdeurs de Qualcomm en puisant dans le fameux « trésor de guerre », d’accord !

avatar Sgt. Pepper | 

@Grizzzly

?
7 ans que TC est CEO d’Apple
(même 9 ans en comptant l’intérim avec SJ),
les résultats ne vont pas trop mal depuis ?‍♂️

avatar lepoulpebaleine | 

@Sgt. Pepper

Les résultats sont en effet très bons.

Mais qu’en est-il de la satisfaction client ?

Il se trouve que je n’ai pas été touché, mais combien d’utilisateurs se sont plaints, ici même :
- des problèmes de batteries (iPhone 6 je crois) ;
- des claviers merdiques sur les MBP ;
- des bugs et gouffres de sécurité tant sous iOS que sous mac OS ?
- etc.

Tout cela n’existait pas avant chez Apple (« tu branches, ça marche, point final »). Je ne dis pas que Tim est responsable et que Steve aurait mieux fait. Il est dans doute difficile de conjuguer qualité, diversité et (énorme) quantité.

PS - Cela dit, ce n’est pas demain la veille que je changerai de crémerie.

avatar Quéquette Blues | 

@lepoulpebaleine

La satisfaction client n'a globalement pas bougé, ou alors dans le bon sens. A la fin des années 90, la satisfaction client n'était pas ce qu'Apple mettait en avant dans sa com, et pour cause! Encore une fois, les pas contents que nous lisons partout ne sont que le sommet visible d'un immense iceberg d'utilisateurs dont les plus heureux restent sous la surface médiatique.

avatar Dimemas | 

mais bon sang, réfléchit un peu !
non ça ne va pas !
- une gamme de portables complètement illisible (rien que le MBA / Mdr / MBP non TB, c'est incompréhensible) et détruite par leurs bouses hors de prix !
- un mac pro qui n'en est plus un
- un mac mini qui est oublié
- l'imac qui s'enlise
- un iPhone à 1160 euros en france !!!!!!!!
- TC passe plus de temps à travailler son image et à faire de la com' plutôt qu'à faire des produits décents et efficaces

t'as raison, Apple va dans la bonne direction !

Pages

CONNEXION UTILISATEUR