Capitalisation boursière : Amazon sur les talons d’Apple

Christophe Laporte |

Quelle sera la première entreprise américaine de l’ère moderne à franchir le cap du billion de capitalisation boursière ? Longtemps, cette perspective était promise à la firme de Cupertino. Toutefois, comme le montre ce graphique réalisé par Reuters, Amazon pourrait chiper la vedette à Apple. En effet, l’écart entre les deux entreprises ne cesse de se rapprocher.

Vendredi à la clôture, la capitalisation boursière d’Apple était de 933 milliards de dollars, alors que celle d’Amazon était de 894 milliards. 40 milliards, cela peut sembler énorme, mais les positions pourraient rapidement s’inverser. Alors que la saison des résultats trimestriels vient de s’ouvrir, il suffirait que les publications trimestrielles d’Apple déçoivent et que celles d’Amazon soient positives pour inverser les positions. A noter que ces deux entreprises ont creusé un petit écart sur leurs poursuivants : la capitalisation boursière d’Alphabet est de 835 milliards de dollars tandis que celle de Microsoft est de 822 milliards de dollars.

Les observateurs estiment qu’Amazon et Apple ne devraient avoir aucun mal à franchir cette barre symbolique cette année, si le marché reste porteur. Et c’est peut-être finalement cela qui pourrait retarder les choses. Si la guerre commerciale menée par Donald Trump venait à prendre de l’ampleur, les marchés financiers pourraient se retourner (lire : Fitbit, Sonos et Apple victimes de la guerre commerciale entre les États-Unis et la Chine) .

Tags
avatar Baptiste_nv18 | 

C’est quand même des chiffres impressionnants.

avatar joellaffy | 

Non juchésolrjuktjt contre thonkycdj ycdj

avatar Baptiste_nv18 | 

@joellaffy

Pas compris

avatar pistache18 | 

L’action Amazon a fait x22 en 10 ans ! 10000 euros d’actions Amazon en 2008 pèse aujourd’hui 220 000 euros. Si on pouvait revenir en arrière !

avatar Filouping36 | 

@pistache18

Tu aurais dû plutôt acheter Xilam il y a 2-3 ans.

avatar fosterj | 

Que valent ces milliards quand une grande ville comme le cap n’a plus d’eau potable ? Ou que nous avons créer des océans de plastiques à la dérive. L’air pur, l’eau potable, la biodiversité, des poissons, des températures qui ne frôlent pas les 50 degrés valent bien plus que tout ces milliards réunis. Face à ces enjeux vitaux le dollar est une monnaie de singe.

Sans compter que la FED a imprimé 2000 milliards de dollars si ce n’est plus.

Atteindre de telle capitalisations, nous montre juste que nous sommes en train de vivre une folie.

avatar remids | 

@fosterj

Exactement.

avatar pilpoil | 

@fosterj

Tellement vrai... triste époque...

avatar pim | 

@fosterj

Ces 50 °C ont refroidit l’ambiance je trouve.

avatar Wolf | 

@fosterj bla-bla-bla ...

avatar arekusandoro | 

@fosterj

Ha bah c’est pas Amazon ni son fondateur qui vont y remédier ça c’est sûr !

avatar bibi81 | 

Que valent ces milliards

Pas grand chose, c'est purement virtuel.

avatar Crkm | 

Espérons que cela soit Amazon: ils méritent bien plus le statut de première capitalisation boursière que cette bande d’escrocs quinquagénaires.

avatar shaba | 

@Crkm

D’une part on se fout un peu de qui atteindra ce niveau le premier, d’autre part je ne pense pas que la stratégie d’étouffement de la concurrence d’Amazon soit bien plus louable que celle d’Apple. C’est juste ton parti pris qui s’exprime ici.

avatar XiliX | 

@shaba

"D’une part on se fout un peu de qui atteindra ce niveau le premier, d’autre part je ne pense pas que la stratégie d’étouffement de la concurrence d’Amazon soit bien plus louable que celle d’Apple. C’est juste ton parti pris qui s’exprime ici."

J’allais le dire... la seule chose que Amazon sait faire c’est d’étouffer les petits...

avatar bibi81 | 

J’allais le dire... la seule chose que Amazon sait faire c’est d’étouffer les petits...

Je ne savais pas que Apple et Google étaient petits... En matière d'intelligence artificielle Amazon ne s'attaque pas aux petits...

avatar lulubotine | 

Non non
Ces milliardaires nous apportent un monde meilleur !
Si t’en chope un comme un Pokémon Go il te soldera tes crédits !

avatar flatlance | 

C'est parce que je n'ai strictement rien à dire que j'écris ce commentaire ici.

avatar Malvik2 | 

Une tendance de toute façons, que ce soit Apple ou Amazon: t’en a pas un qui paye ce qu’il devrait payer en impôts dans la plupart des pays où ils font du business; merci l’optimisation fiscale à donf, et la connerie crasse de nos dirigeants qui permettent cela.

Alors après, tous leur discours à la con et moralisateur sur l’écologie, la planète etc...qu’ils payent déjà leurs impôts j’ai envie de dire.

Évidement en tant que consommateurs on est les premiers responsables

avatar occam | 

Reuters devraient s’y connaître en chiffres, c’est leur pain quotidien. Alors, qui diantre leur a soufflé que ce serait une bonne idée de représenter la différence entre les deux courbes sous forme de surface, ce qui suggère (et formellement, implique) une intégrale de champ scalaire ?

La visualisation est redondante, les courbes d’Amazon et Apple étant suffisamment rapprochées. Mais si l’on considère cette information comme nécessaire, il faudrait la représenter par un spread plot continu (qui ressemblerait à la silhouette d’un anaconda en train de digérer).

avatar Paquito06 | 

@occam

En finance de marche on represente toujours les spreads de la sorte, meme davantage.

avatar debione | 

Je m’en rejouis déjà de savoir qui va l’atteindre en premier. Ça donnera une idée de qui est le plus rapace... et j’en suis déçu que Microsoft à ce jeux de qui arnaque le mieux le monde ils se fassent décrocher de la sorte... J’avais de grand espoir en eux...

avatar Moonwalker | 

De toute façon, je préfère les marchands d’armes.

avatar narugi | 

J’aime les produits Apple. Mais Amazon est l’entreprise aujourd’hui que j’admire le plus par sa stratégie de diversification et d’internationalisation. Je la trouve remarquable et son PDG sait ce qu’il fait.

avatar Applesoft | 

Amazon est l’entreprise qui n’a aucun concurrent. Chaque année, Amazon augmente sa part de marche du commerce électronique mondial. Personne ne peut le rattraper. Et les chiffres sont vraiment hors norme, la croissance est très élevée. Je crois que c’est devenu le business model le plus incroyable des 30 dernières années. Y’a 10 ans, je n’aurais jamais dit ça. Je me suis trompé.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR