Résultats financiers T2 2018 : Apple portée par le succès de l’iPhone X et de l’Apple Watch

Anthony Nelzin-Santos |

Apple présente les résultats du deuxième trimestre de son année fiscale 2018 dans un contexte tempétueux. Le chiffre d’affaires record du premier trimestre ne peut faire oublier que les ventes d’iPhone ont baissé à Noël, du jamais vu. Le cours de l’action n’a pas sombré : les analystes ont anticipé le tassement progressif des ventes de smartphones, et la discussion porte désormais sur la force de l’écosystème d’Apple, et les revenus récurrents apportés par les services.

Reste que l’iPhone est le centre de l’écosystème d’Apple et le support des services : les investisseurs gardent l’œil sur les chiffres de vente. Malgré les critiques et les inquiétudes, les ventes se maintiennent à 52,217 millions d’unités, une progression de 2,86 %. Le panier moyen reste très élevé, à 720,00 dollars, preuve que le soufflé de l’iPhone X n’est pas retombé aussi vite que certains esprits chagrins l’assurent.

Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.
Les bureaux d’Apple à Results Way (Cupertino). Image Apple.

En bref

Chiffre d’affaires, bénéfice, services et autres produits : en milliards de dollars. Ventes d’iPhone, d’iPad, et de Mac : en millions d’unités.

T2 2018 T2 2017 Évolution
Chiffre d’affaires 61,137 52,896 15,57 %
Bénéfice 13,822 11,029 25,32 %
Ventes d’iPhone 52,217 50,763 2,86 %
Ventes d’iPad 9,113 8,922 2,14 %
Ventes de Mac 4,078 4,199 -2,88 %
Services 9,190 7,041 30,52 %
Autres produits 3,954 2,873 37,62 %

Chiffre d’affaires

Luca Maestri avait fait preuve d’une confiance rare au premier trimestre, lorsqu’il avait non seulement annoncé prévoir un chiffre d’affaire de 60 à 62 milliards de dollars au deuxième trimestre, mais encore que les ventes d’iPhone augmenteraient de plus de 10 % en valeur. Les faits lui ont donné raison : le directeur financier d’Apple annonce ce soir un chiffre d’affaires de 61,137 milliards de dollars, une progression de 15,57 % qui établit un nouveau record absolu au deuxième trimestre. Apple a réalisé un bénéfice de 13,822 milliards de dollars (25,32 %), ou 2,73 dollars par action.

Ventes d’iPhone

Les cassandres en seront pour leurs frais : les ventes d’iPhone se maintiennent à 52,217 millions d’unités. Une progression modeste, de 2,86 %, loin des croissances à deux chiffres du début de la décennie, mais une progression tout de même. Les analystes n’attendaient ni plus, après avoir ajusté leurs prévisions en fonction des informations remontant des chaînes de production, ni moins, après avoir sondé les vendeurs et les clients. Quelques-uns attendaient pourtant un nouveau « super cycle », comme lorsque l’attrait du grand écran de l’iPhone 6 Plus avait provoqué une explosion soudaine des ventes, mais les prévisions de Luca Maestri avaient contribué à calmer les passions. Les ventes d’iPhone se tassent progressivement, mais se maintiennent à un niveau élevé, garant de la tenue de l’écosystème dans le temps.

Ventes d’iPad

Le doute n’est plus permis : l’iPad est de retour. Les ventes progressent pour le quatrième trimestre d’affilée, cette fois de 2,14 %, et atteignent 9,113 millions d’unités. Une bonne nouvelle, après un special event largement réservé à l’iPad. Mais est-ce grâce à l’iPad, véritable tube de l’été, ou à l’iPad Pro, qui a repris des couleurs en fin d’année ? La remontée du panier moyen, à 450,00 dollars, montre que l’iPad Pro reprend le dessus. Un mouvement qui devrait être de courte durée : comme l’iPad 5 avant lui, l’iPad 6 devrait peser sur les résultats des troisième et quatrième trimestres, faisant baisser le panier moyen mais augmenter les chiffres de vente.

Ventes de Mac

Bon an mal an, Apple continue de vendre une petite vingtaine de millions de Mac. Cette année s’annonce plutôt « mal an » que « bon an » : la petite baisse de régime de Noël se prolonge au printemps, et les ventes de Mac ont baissé de 2,88 % pour tomber à 4,078 millions d’unités. Difficile de s’en émouvoir, lorsque l’on sait qu’une bonne partie de la gamme attend (au moins) de nouveaux processeurs, et devrait être revue d’ici cet été.

Services et autres produits

Écoutez Tim Cook, et vous ne regardez plus qu’un seul chiffre, le chiffre d’affaires des services. Regroupant pêle-mêle les revenus de l’App Store et les abonnements Apple Music, les commissions Apple Pay et la redevance iCloud, il traduit la force de l’écosystème d’Apple, qui ne s’arrête pas avec l’achat d’un produit mais se poursuit avec son usage. Ce trimestre, les services ont dégagé 9,190 milliards de dollars, un chiffre en progression constante (30,52 %).

Si l’iPhone est le centre de l’écosystème d’Apple, alors les « autres produits » sont ses satellites, des produits de moins en moins accessoires. Les AirPods et les casques Beats, l’Apple TV et bien sûr l’Apple Watch, ont représenté 3,954 milliards de dollars. Une progression canon de 37,62 %, à laquelle le HomePod participe sans doute, mais qui montre surtout le niveau soutenu des ventes de l’Apple Watch et des AirPods.

Pour le T3 2018

« Nous sommes très heureux d’annoncer notre meilleur trimestre de mars de l’histoire », dit Tim Cook, « avec une forte croissance des revenus de l’iPhone, des services, et de l’informatique vestimentaire ». Le CEO d’Apple prend la peine de préciser que « les gens ont préféré l’iPhone X à n’importe quel autre iPhone semaine après semaine de [ce] trimestre », pour dissiper tous les doutes. « Notre chiffre d’affaires a augmenté dans toutes les zones géographiques », ajoute-t-il, « avec une croissance supérieure à 20 % en Chine et au Japon. »

Luca Maestri fixe un cap ambitieux pour le prochain trimestre : un chiffre d’affaires compris entre 51,5 et 53,5 milliards de dollars. Une croissance à deux chiffres pour le quatrième trimestre de rang, donc, avec une marge brute se maintenant à 38 ou 38,5 %. Apple prévoit d’être imposée à 14,5 % en moyenne ces trois prochains mois.


Source
Image de une Nikolay Tarashchenko (domaine public).
avatar David Finder | 

Edit : non, rien.

avatar pechtoc | 

Par contre il n'y a vraiment eu aucun commentaire sur le HomePod, pas un bruit, ça donne une première idée de son "succès"... Étrange pour un nouveau produit, d'habitude Cook sort une phrase positive, peu importe le produit et l'accueil de celui-ci.

avatar C1rc3@0rc | 

@pechtoc

Le HomePod est en vente depuis trop peu de temps et Apple a semble-t-il appris de l'echec du plan marketing massif de lancement de l'Apple Watch.

C'est que l'Apple Watch a ete un traumatisme pour Apple.
Le premier produit pur Ive, sans la moindre influence de Jobs, qui allait dans un secteur totalement différent a ceux d'Apple.
Malgré l'echec des autres constructeurs qui s'acharnaient sur ce produit pour le maintenir en survie, Cook et Ive marchaient sur l'eau et étaient certains que chaque utilisateur d'iPhone allait adopter un tocante qui ferait augmenter le revenu par iPhone d'au moins 50%...
Le plan marketing de lancement a ete certainement le plus onereux de l'histoire d'Apple et la plantade la plus magistrale, peut être même pire que le Pippin.

Donc on peut comprendre la prudence de Cook sur le produit, surtout que la concurrence rentre dans les foyers grâce a des offres invraisemblables, quand Amazon et Google n'en sont pas a payer les utilisateurs pour s’équiper.

En plus si tu vas dans un Apple Store, ou même en Amériques sur un stand Apple d'une chaine comme Target ou Bestbuy, tu vois systématiquement 2 zones totalement désertiques: Apple Watch et HomePod (encore que le HomePod j'en ai pas vu chez Target).

Bref la methode Coué a du plomb dans l'aile.

avatar donatello | 

Étrange sentiment en lisant les commentaires. Je résume :

-Critiquer une multinationale c'est une abomination
-Lyncher collectivement un membre d'un forum c'est cool.

Changez rien les gars.

avatar Dwigt | 

Le membre du forum a posté, en nombre de messages et en nombre de caractères au cours du dernier trimestre, plus de propos à sens unique que l'ensemble des réponses qu'il se coltine dans ce topic. À chaque fois que je vois un de ses messages ici, ma première réaction, c'est pourquoi on n'a plus la limite de 2 000 signes par message. Et quand tu veux lui répondre, tu t'exposes à un tombereau d'éléments à charge, qui confondent souvent ses désirs pour la réalité, et auxquels on n'a pas non plus envie de consacrer des plombes pour faire les bonnes recherches et rédiger la réponse à un tel message fleuve. Or, là, les éléments se trouvent en haut de la page dans l'article.
Il récolte au fond ce qu'il a semé, et il goûte à sa propre médecine.

Et, non, les gens ne bloquent pas non plus toute critique d'Apple. Ces résultats ne me donnent pas envie de sortir le champagne. Ils traduisent aussi des inégalités, le contournement ou le détournement de l'esprit de la fiscalité dans de nombreux pays, la politique de bas salaires en Chine et plein de choses pas très ragoûtantes. Mais les gens ont pour quelques temps l'opportunité de clouer le bec à tous ceux qui prophétisent plusieurs par jour qu'Apple se dirige vers une grave crise et un effondrement de son modèle économique, tout ça sur la base de chiffres partiels et pas interprétés de la bonne façon ou même de simples rumeurs.
Rappelle-toi aussi que ces pseudo-analystes ont tendance à traiter les utilisateurs actuels de crétins décérébrés, de fanboys, de bobos, et à se croire les seuls utilisateurs dignes de ce nom. Bon nombre de propos que tu peux lire sont en réplique à ces étiquettes qu'on leur colle.

avatar donatello | 

Je sais de qui on parle, mais cette réponse est à coté de la plaque à mon sens.

1- Le harcellement collectif n'est JAMAIS une bonne réponse. Le coup du "il récolte ce qu'il a semé" on entend ça dans tous les tribunaux.
2- Je traine sur MacG depuis pas mal de temps (2001 en fait, merde), j'ai vu passer des trolls mais celui dont il est question n'en est pas un. Ses propos sont sans doute outrés, indigestes pour certains, mais ça n'est pas du trolling. Son point de vue est celui d'un utilisateur frustré par une stratégie qui ne lui convient pas, et pour ma part je préfère lire ses contributions, même quand elles frisent la mauvaise foi, plutôt que les milles commentaires de Kikoolol en mode "Hihihi on dit pas iPhone 'iks' mais iPhone Ten lol" qui sont désormais majoritaires sur le forum.

avatar Dwigt | 

Je ne citerai que l'échange que j'avais eu avec lui où il comparait en boucle APFS et WinFS il y a quelques semaines, comme des exemples comparables de catastrophe industrielle.

WinFS était une extension prévue pour Longhorn/Vista, donnant à l'OS des fonctions de recherche avancée dans les métadonnées (FS=Future Storage), Spotlight en plus ambitieux. Le projet a été abandonné pour permettre à Vista de sortir dans des délais raisonnables. C'est même la principale brique qui a été retirée du projet.
APFS est un système de fichiers (File System) qui est déjà déployé sur des centaines de millions d'appareils iOS et de Macs. Sans "catastrophe" massive. Il y a encore des bugs, des failles de sécurité, mais pas d'accident industriel. Pour 99,9 % des gens, leur machine fonctionne pile poil comme avant.

C'est ce que je lui ai écrit, en prenant aussi en compte qu'il était facile de se tromper sur le FS de WinFS, surtout plus de dix ans après. Mais je lui ai dit en gros que c'était un projet qui n'était pas voué à remplacer NTFS, et qu'il n'y avait rien de comparable entre du vaporware et une fonction qui est sortie et qui fonctionne correctement dans la très grande majorité des cas.
Je me suis fait alors traiter d'ignare, de type qui ne comprenait rien à rien, et j'ai alors subi un de ses fameux messages de 3 000 - 4 000 signes où il démontre par A+B que patati et patata et que lui savait bien de ce dont il parlait, où il mélange des informations réelles à des amalgames et à des approximations, sans parler des digressions, les points où il est en position de faiblesse donnant lieu aux passages les plus agressifs. Et je n'ai pas eu envie de répondre aux 10 ou aux 15 points de son argumentation.

Après, j'ai fait un peu plus attention à ses autres messages où il répondait à d'autres personnes, et j'y ai repéré les mêmes tactiques : mélange des points qu'il maîtrise à ceux sur lesquels il navigue à vue, affirmations catégoriques niant toute légitimité aux objections, propos à rallonge pour noyer le poisson, etc.

Peut-être que ça ne colle pas à ta définition, assez clinique, du troll, qui n'est là que pour foutre la merde. Mais je crois que l'on est en face de quelqu'un de mauvaise foi, qui fait de plus tout pour dissimuler ses lacunes. Je crois que l'on se doit de respecter ses interlocuteurs sur Internet, même ceux avec lesquels on n'est pas d'accord, mais un critère essentiel reste la façon dont quelqu'un assume ses erreurs, et se montre responsable quand on lui montre où il a pu se tromper. J'ai pu voir ses tactiques et ses manœuvres dans ce type de situation, et elles ne m'incitent pas à avoir un jugement un tant soit peu positif sur lui. Et je crois que beaucoup ici ont eu des échanges similaires avec lui, qui remontent maintenant à la surface.

avatar donatello | 

Là pour le coup c'est moi qui ai du mal à vous lire, mais je veux bien vous croire. Je n'exempte personne de reproches, je dis que je n'aime pas les effets de meute, quelle que soit la cible.

avatar pocketalex | 

@Dwight

ajoute à ça les commentaires basés sur des spéculations sur ce qu'ils se passe dans les locaux d'Apple plus proche d'un storyboard des "Feux de l'Amour" que de ce qu'il s'y passe véritablement (et dont personne n'a la moindre idée, soit-dis en passant), les fausses vérités, la désinformation, les ré-écriture de l'histoire d'Apple, les inventions ubuesques

J'ai aussi expérimenté la bête, il a pas fallu plus de 3 échanges pour me rendre compte qu'on avait affaire à un troll de la pire espèce.

avatar C1rc3@0rc | 

@donatello

Je ne me fais pas d'illusion, il y a dans les commentateurs des fanatiques qui s'identifient aux produits qu'ils achètent. Ils disent -en parlant d'eux memes- nous et prennent contre eux personnellement le jugement sur le produits qu'ils ont acheté ou qu'ils idolatrent.
Si on dit du bien du produit ils considèrent qu'on dit du bien d'eux même, si on démontre des travers du produit ils se sentent alors insultés... c'est comme ça, on y peut rien.

Si je n'ai jamais insulté aucun commentateur ici, malgré les insultes et les tentatives d'intimidations de certains, je sais que ces gens la vont m'insulter et me diffamer car ils n'ont que ça.
Et je ne suis pas le seul, c'est systématique, des que l'un ose une critique, une remise en question, c'est la curée.

Tu emplois le terme de meute. Oui, c'est bien de cela dont il s'agit ou plutot de hierodules. Il n'y a pas de chef de meute, il n'y a qu'un symbole de vénération qui les emplis et fédèrent mais aucun maître parmi eux.

C'est pas specifique a ce site, c'est un probleme qui se retrouve un peu partout ou il y a un culte focalisé sur une entité surhumaine.

Ça peut etre une entreprise, un marque, un symbole, une doctrine, une superstition, une tradition, en fait n'importe quoi qui n'est pas une personne.

Apres, peu importe, si le commentaire ne contient que de la haine primaire, je l'ignore. Il y a quelques bagarreurs ici aussi qui ne cherchent qu'a en découdre, même pas pour s'affirmer, mais comme les hooligans, ils sont drogués a la "baston". Généralement ils se font modérer et éjecter relativement vite.

Mais je cherche toujours s'il peut y avoir une once de raison ou un support meme minimaliste de dialogue qui enrichirait le débat.

Certains au-dela de leurs insupportations et intolérances laissent tout de même sortir parfois des connaissances qui ont de l’intérêt. Ça vaut le coup de creuser.
Parfois ça aboutit sur des impasses ou l'information n'etait en fait que de l'ignorance déguisée en régurgitation d'un truc entendu sans la moindre compréhension, mais parfois il y a bien le début d'un fil de quelque chose...

avatar fifounet | 

@C1rc3@0rc

« Et je ne suis pas le seul, c'est systématique, des que l'un ose une critique, une remise en question, c'est la curée »

Tu oublies volontairement les cas ou quand pn défend Apple on se fait traiter d’actionnaire de décérébré de bobo etc
Tu n’as jamais fais de telles accusations ??
La bonne blague !
Alors oui pas directement mais c’est pareil
Arrête de te poser en victime, tu en fais d’autres

avatar C1rc3@0rc | 

@fifounet

«Tu oublies volontairement les cas ou quand pn défend Apple on se fait traiter d’actionnaire de décérébré de bobo etc»

Moais c'est effectivement assez sidérant la capacité d'insulter gratuitement de certains.
Quand je défend la position d'Apple par rapport a son optimisation fiscale et la legitimité d'Apple dans ces pratiques, bien que j'y apporte des faits et des arguments légaux, je me fais effectivement insulter et attaquer.

Si je defend Apple dans sa position de lutte contre les pressions adminstratives pour obtenir un acces par backdoor au donnees, la aussi il y en a quelques uns pour m'attaquer systematiquement.

Sinon pour ma part, je n'ai jamais insulter un commentateur.
Apres, que j'ai qualifié les "activistes" d'Attac de guignols et de malhonnetes, oui, ça je le reconnait l'assume et persiste. Que j'ai qualifié Intel et Microsoft de pratiques scelerates ça aussi je l'assume et j'ai assez argumenter le pourquoi de la chose.

avatar fifounet | 

@C1rc3@0rc

« Certains au-dela de leurs insupportations et intolérances laissent tout de même sortir parfois des connaissances qui ont de l’intérêt. Ça vaut le coup de creuser. « 

Tu ne creuses rien du tout ici
C’est insupportable cette mauvaise foi.
Tu catégorise les gens trop vite
On te rentre dedans un jour par exaspération donc on est un gros débile inculte à qui tu ne daignes pas répondre
Tu es trop imbu de ta personne ou du moins c’est ce que tu fais passer ici pisé toi les vraies questions
Comment en es tu arrivé la
Pourquoi ça ne viendrait pas AUSSI de toi ???
La solution de facilité étant de dire que tous ceux qui sont contre toi sont des cons il ne peut pas en être autrement
Mais tu n’essaies pas de mesurer tes propos.
De la même façon que tu analyse les Apple users de produit que tu détestes
Ton idée se résume en :
« Mon dieu pardonne leur ils ne savent pas ce qu’ils font »

avatar manu666 | 

@Dwigt

Merci c’est bien résumé. Mais c’est vrai qu’il tient plus du vieille utilisateur frustré que du Troll.
Mais enfin je dois bien avouer que quand j’ai vu l’article ce matin je me suis demandé s’il allait y répondre

avatar C1rc3@0rc | 

@Dwigt

Toujours dans le mensonge, hein.

Tu as trouvé une ritournelle ou tu m'attribue un propos qui n'est pas le mien, mais le résultat de tes interprétations hasardeuses et odieuses qui détournent le sens de mes ecrits.

Ta ligne est de tenter de décrédibiliser mon propos en m'attribuant une comparaison de nature entre WinFS et APFS.

Or je n'ai jamais fait cette comparaison de nature. J'ai comparé WinFS et APFS en terme d'erreur de conception, d'erreur de développement et d'erreur de marketing.
Je lie WinFS et Vista avec MacOS HS 10.13 et APFS parce qu'ils sont connexes dans le temps et exemplaires d'une outrance méthodologique autant technique que marketing.

Apres, si je dis que MacOS 10.13 c'est le Windows Vista d'Apple ce n'est pas non plus une comparaison technique, les deux OS étant très différents, mais la aussi un rapport de niveau de catastrophe industrielle.
Avec Vista Microsoft avait beaucoup misé, s’était beaucoup enorgueillit et le plantage a ete a la mesure de l'outrage et de l'incurie qu'a ete Vista.
Apple a fait avec MacOS 10.13 une succession de bug, failles, absurdités,... qui releve de la meme ampleur que celle de Vista.
Avec MacOS 10.13, la reputation d'Apple dans les milieux du développement et de la sécurité ont rejoint celle de Microsoft avec Vista.

Mon espoir, chose que tu zapes volontairement pour diaboliser mon propos, c'est que j'ajoute qu’après Vista Microsoft a sorti Windows 7 et que je veux espérer que MacOS 10.14 sera le Windows 7 d'Apple.

avatar Dwigt | 

Il y a eu quoi comme marketing sur WinFS à part des présentations PowerPoint faites pour la presse informatique avec quelques diapos sur le projet WinFS ? Qui a concrètement eu une beta où WinFS était fonctionnel ? Où sont les arguments adressés au grand public sur ce qu'allait apporter Vista à l'époque où WinFS devait encore en faire partie ?
Et il y a eu quoi comme marketing sur APFS ? Bon sang, le basculement a été activé sur iOS 10.3... et les utilisateurs de la beta s'en sont rendu compte après coup. Comme exemple d'offensive marketing, je crois qu'on peut mieux faire. Sinon, oui, il y a eu des présentations dans des sessions à la WWDC, mais les keynotes, le truc que la presse couvre, n'ont carrément jamais évoqué APFS. On a juste eu le nom qui s'est affiché dans une liste au milieu d'une diapo.

Après, oui, libre à toi de jeter de la poudre aux yeux, avec des expressions recherchées, style "connexes dans le temps et exemplaires d'une outrance méthodologique autant technique que marketing", mais il se trouve que :
a) "connexes dans le temps" (trois occurrences Google), c'est vraiment du charabia, surtout pour deux projets que dix ans séparent.
b) Il m'est arrivé de regarder The Walking Dead, et tu nous fais typiquement du Eugene. On entendrait presque la voix grave et monocorde, et on verrait surtout presque le mullet.

Autre exemple : Avec MacOS 10.13, la reputation d'Apple dans les milieux du développement et de la sécurité ont (sic) rejoint celle de Microsoft avec Vista."

Quels milieux du développement et de la sécurité ? Vista, qui n'a jamais comporté WinFS, a essuyé une levée de bouclier des utilisateurs, ce qui a aussi conduit à un switch dont le Mac a bénéficié. Cite-moi UN exemple de spécialiste du développement ou de la sécurité qui taille des croupières à High Sierra avec la même énergie que les critiques faites à Vista il y a 12 ou 13 ans. Ou trouve-moi un exemple de switch massif vers Windows 10 causé par High Sierra.
Des faits concrets, des arguments pour étayer plutôt qu'une argumentation outrancière qui ne reflète qu'un postulat totalement subjectif.

C'est ça le problème avec les listes de blanchisserie et ton argumentation où tu tentes de faire flèche de tout bois. À un moment, ça se voit que tu mets ensemble un paon et un mérou. Et vu que le paon n'arrive pas à respirer sous l'eau, tu crois avoir noyé le poisson.

avatar reborn | 

@donatello

C’est un troll next gen qui ne se limite pas à une basique opposition mac/pc.

Ça à la limite ça passe, il n’est question que de préférence personnelle.

avatar pocketalex | 

@donatello

je résume ton état d'esprit :

- chier sur une boite et sur ses utilisateurs, systématiquement, à chaque sujet, chaque discussion, c'est cool
- féliciter et tapoter dans le dos des trolls et des gens qui pourrissent les forums, flinguant les discussions parfois fort intéressantes pour déverser des torrents de défaitisme, d'aigreur, de complaintes, et d'explications à tout un chacun à quel point c'est des crétins d'investir dans les solutions Apple, c'est cool

Conclusion : change rien mon gars (mais on sera pas copains)

avatar reborn | 

@donatello

Raconter de la merde c’est une abomination, et à chaque trimestre Cook lui donne tort.

avatar donatello | 

On est toujours le troll de quelqu'un. Si la contradiction vous semble problématique il faut créer un safe space.
Encore une fois, je me retrouve souvent dans les propos de l'impétrant, même si je comprends que sa loghorée puisse être usante. Peut-être parce que je suis moi-même un utilisateur historique qui ne se reconnait plus dans le Apple d'aujourd'hui, et parce qu'à moi aussi, cette montre idiote que j'ai actuellement au poignée parait parfaitement indigente.

Dans les années 90, Microsoft se faisait un fric monstre avec des solutions techniques de merde. Des bons résultats financiers n'ont jamais validé de bons produits. L'argument "Apple gagne de l'argent donc ceux qui le critiquent ont tort " c'est zéro.

avatar pocketalex | 

@donatello

Si je vous emmène sur une discussion on l'on parle de l'existence des fées et des elfes, ou de l'arrivée des "nouveaux-enfants" depuis Sirius III, est-ce que les notions de "contradiction" et "argumentations" ont lieu d'être ?

Juste parceque j'adore la critique et la contradiction, je suis le premier à apprécier battre le fer... mais sur des bases de discussions solides, avec des personnes qui ont toute leur raison, du recul, de l'expérience sur les sujets.

Là ... on est loin. Très loin. Très, très loin.

avatar Dwigt | 

La montre, il faut voir que c'est une activité d'appoint, un accessoire de l'iPhone.
Certes, il y a eu beaucoup de com au moment du lancement, des séries exclusives, des boutiques dédiées, etc. Mais ni Tim Cook ni les autres n'ont jamais soutenu non plus que c'était un produit aussi stratégique et vital pour l'avenir d'Apple que l'iPhone ou l'iPad au moment de leur lancement. C'est un moyen pour Apple de fidéliser encore plus les gens dans leur écosystème et de leur vendre un truc en rab de l'iPhone. Mais vu les sommes colossales en jeu même dans le cas d'un accessoire que 2 ou 5 % des utilisateurs d'iPhone pourraient acheter, c'était normal qu'ils fassent beaucoup de com.

En face de ça, tu as la lecture MacBidouille de ce qui arrive au produit. Grosso modo, l'Apple Watch devait être aussi importante que l'iPhone, Apple avait l'orgueil de rivaliser avec Rolex et les grandes marques suisses, qui leur ont depuis rabattu le caquet, et ils végètent maintenant avec un produit de niche. Alors que dès le départ, Tim Cook indiquait que le produit serait voué à la rubrique "Autres" dans les résultats financiers.

Cette rubrique se porte d'ailleurs bien dans les derniers résultats trimestriels, et c'est certainement grâce à la montre. Je crois qu'elle remplit, du point de vue d'Apple, sa mission : passé le lancement, où on essayait surtout de montrer que ça n'était pas d'abord un produit de geek, quitte à sombrer dans l'excès inverse, elle a trouvé un public, et elle constitue un chiffre d'affaires lié à celui de l'iPhone, alors qu'il devient depuis plusieurs années plus difficile de vendre 5 ou 10 % d'iPhones en plus. Mais ça n'a jamais été la prochaine révolution de l'industrie high tech.

Et personne ne reproche non plus à l'impétrant de critiquer Apple. On lui reproche surtout d'avoir prophétisé encore récemment et avec autorité que les ventes étaient en train de se ramasser, ce que les derniers chiffres officiels et prévisions démentent catégoriquement.
Si tu n'apprécies pas ce qu'Apple est en train de devenir, je te comprends, et je partage tes convictions dans de certaines limites.
Si, parce qu'on n'aime pas l'Apple d'aujourd'hui, on est convaincu que tout ce qu'ils font va dans le mauvais sens et qu'ils vont se planter très vite, et qu'on le répète en boucle dans des dizaines de messages tirant en longueur, ça n'est pas critiquer Apple de façon fondée mais pour confirmer tes propres préjugés. Tu parles d'un argument zéro, et c'est vrai, mais celui "Apple continue à avoir des clients alors que je suis certain qu'ils n'ont pas de bons produits, donc ces clients sont des idiots", ça ne vaut guère plus.

avatar killabling | 

Encore 1 truc débile,donnez moi le nombre d'iphone X vendu dans ces 52M d'unités vendus?
Alors alors...!!!!???
Je comprends pas qu'en donnant 1 chiffre global,que certains en déduise que l'iphoneX est 1 vrai succès alors qu'on a pas les chiffres des autres iphones toujours en vente...!!!

avatar Dwigt | 

On sait plusieurs choses depuis hier :
- les déclarations, qui engagent sa responsabilité, de Tim Cook, comme quoi l'iPhone X a été leur modèle le plus vendu, semaine après semaine, et qu'il est aussi en tête sur les marchés stratégiques d'Apple
- le prix moyen de l'iPhone vendu est assez fortement à la hausse, en dollars (728 contre 655 l'an dernier)

Or, l'iPhone X est le modèle le plus cher de la gamme, ce qui confirme qu'il constitue une partie notable des ventes.

Pour le reste, Apple est libre de communiquer ou pas le détail des ventes d'iPhone entre modèles. Ils ne le font pas, officiellement pour ne pas donner de repères à la concurrence, qui est obligée de spéculer ou de récupérer des chiffres partiels chez les fournisseurs de composants. En se trompant visiblement.

avatar 0lf | 

@killabling
C’est quelque chose d’assez intéressant tout de même :
Pendant plusieurs mois, depuis début janvier en fait, avec une courte pose d’une semaine après l’annonce des résultats du Q1, on nous annonce que l’iPhone X fait un flop. Des articles en nombre, et la masse de commentaires pessimistes qui les accompagnent. Tout ça basé sur quoi ? Des histoires extrapolées à partir de témoignages anonymes de gens ayant une vision très partielle de la chose. Sur pas grand chose en somme. Mais ça semble suffisant pour justifier la critique.
Mais quand on a une communication officielle venant directement d’Apple, donc forcément au courant et avec une vision d’ensemble, et lors d’un événement qui garantit plutôt bien l’exactitude des informations données, et qu’en plus les propos sont assez peu ambigu pour prétendre à une mauvaise interprétation : « panier moyen en hausse, ventes en hausse, iPhone X est l’appareil le plus vendu chaque semaine depuis sa sortie » ... y en a quand même qui viennent chercher la petite bête, genre deux poids deux mesures.

avatar kinon | 

Que le X soit un succès ne veut pas dire qu'il en a été vendu un pourcentage élevé du total. Un succès pour un tel haut de gamme à 1200/1300€ ne se juge pas à la quantité totale des autres.
Donc si un iPhone à 1200€ représente à lui seul 8 à 10% des ventes totales d'iPhones en nombre sur la période de lancement on peut dire que c'est un succès.

Si dans la période de lancement du X il s'est vendu 90 de non X et 10 de X cela représenterait donc en prix moyen 90*700=63000€ et 10*1200=12000€
Et le différentiel de prix moyen entre les non X et le X étant de 400€ le gain en CA apporté par le X serait de 4000€ soit 6,3% ce qui n'est déjà pas négligeable (et ceci tient compte du fait que si le X nexistait pas Apple aurait vendu autant en nombre qu'avec lui...ce qui n'est pas certain, mais si cétait le cas de toutes manières de CA aurait baissé vs la même période 2017).

Etant la nouveauté de fin d'année il peut effectivement avoir été le plus vendu les premières semaines de sa disponibilité car lorsqu'il a été réellement vendu une grande partie des ventes étaient déja faites pour les autres produits. Cela ne veut pas dire que cela continuera au même rythme compte tenu du prix du produit et de l'effet nouveauté du départ. Nous verrons bien pour la suite.

avatar Yacc | 

../..

avatar Penible | 

Toute cette fierté des résultats de la part de consommateurs lambda c'est quand même assez particulier et propre à la Pomme ...

avatar fifounet | 

@Penible

« Toute cette fierté des résultats de la part de consommateurs lambda c'est quand même assez particulier et propre à la Pomme »

N’importe quoi
Ouvre les yeux ça fait pas mal tu verras

avatar Penible | 

Ouvrir les yeux sur quoi ? sur le forum ? non merci :)

avatar fifounet | 

@Penible

« Ouvrir les yeux sur quoi ? sur le forum ? « 

Non justement, autour de toi , et tu verras que ça ne se produit pas que pour Apple ...

avatar Penible | 

Je dois pas chercher au bon endroit ...

avatar carabat | 

@ fifounet

Ce ne sont pas des consommateurs lambda. Les consommateurs lambda n'en ont rien à foutre des résultats financiers d'une multinationale (que ce soit Apple ou une autre).
Ceux qui se délectent des résultats financiers d'Apple sont soit des technophiles fortement attachés à cette marque (et là ils sont plutôt dans l'affectif), soit des gens qui ont un intérêt financier à ce que la santé (financière) de cette multinationale soit la meilleure possible.

avatar Espcustom | 

Et pendant ce temps là Apple augmente les prix et continue ses petites pingreries sur les accessoires...

avatar Horfilas | 

Sinon vous pouvez arrêter de répondre à @C1rc3@0rc ? Car à part de longs monologues, qui ne sont en rien des analyses mais justes de pures élucubrations, il n’y a rien à en tirer.

avatar IGerard | 

@Horfilas

Don’t feed the troll

avatar Horfilas | 

Ah et aussi je ne vois pas ce que la SNCF, un service public français, vient foutre dans une discussion sur les résultats financiers d’Apple.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR