Les sorties scolaires en Apple Store sont désormais interdites en France

Nicolas Furno |

Le ministère de l’Éducation Nationale a interdit les sorties scolaires en Apple Store, nous apprend ce matin l’hebdomadaire Marianne. Cette interdiction fait suite à une vieille polémique, relancée récemment par un reportage diffusé par France 2. En fait, depuis le lancement de l’opération en 2010, des voix s’étaient régulièrement élevées contre ces sorties en magasin. Fin 2016, un enseignant avait interpellé le gouvernement à ce sujet, et la réponse avait alors été de laisser aux professeurs leur liberté pédagogique et de leur faire confiance « pour éviter les pièges commerciaux ».

Initiation au développement avec Swift Playgrounds (image Apple).

Le nouveau gouvernement n’est pas du même avis. Au nom du « principe de neutralité du service public », les sorties scolaires réalisées chez Apple sont interdites, mais aussi toutes les « opérations similaires » d’après la Direction numérique pour l’éducation. Microsoft, par exemple, avait lancé le même concept en 2012 et les « classes immersives Microsoft » sont désormais proscrites.

Apple ne compte pas abandonner le monde de l’éducation pour autant. Même si les sorties scolaires à destination des plus jeunes vont probablement cesser en France, l’entreprise travaille aussi avec des instituts d’étude supérieure, pour promouvoir son langage de développement. Le programme Everyone Can Code est ouvert en Europe depuis le début de l’année, et notamment en France chez SUPINFO, le CESI, l’ESGI et La Sorbonne. Dans ces établissements, un cours mis au point par les enseignants et Apple permet d’apprendre à développer des apps mobiles dans l’univers d’iOS, y compris Swift, le nouveau langage de développement de la firme. Ce programme ouvrira à partir de la rentrée 2018.

Le programme Everyone Can Code, ici à Harlow College, au Royaume-Uni (image Apple).

Ces grandes écoles ne dépendent pas du même ministère et pour l’heure, personne n’a remis en cause l’accord signé avec Apple. Il faut dire que ce n’est pas la première fois qu’un partenariat est signé entre une entreprise privée et une école ou une université. Pour rester chez SUPINFO, l’école a ouvert plusieurs laboratoires, dont un avec Microsoft et un autre avec Cisco.

Du côté de l’Éducation nationale, certains profitent de l’interdiction des sorties scolaires en Apple Store pour remettre à nouveau en cause l’accord signé en 2015 avec Microsoft. Il prévoit notamment une formation des enseignants en utilisant les technologies de l’entreprise de Redmond.


avatar pat3 | 

@julien78

"Mon humble avis est que j'obligerai l'éducation nationale à travailler suivant les cycles sur des machines Windows, Mac et Linux... au nom du même principe et surtout pour que nos enfants soient réellement compétents et efficaces dans leur vie future."

Ça impliquerait de n’acheter que des Mac (les seules machines a pouvoir faire tourner les trois OS), plutôt que doubler ou tripler le parc de machines. Je t’invite à aller soumettre l’idée à la commission des marchés publics informatiques du ministère de l’éducation nationale.
Et de former les profs aux trois environnements pendant leur formation initiale (je t’invite à proposer une réunion de tous les directeurs d’ESPE en ce sens), et leur formation continue.

avatar gela | 

Quoi ? Des profs alternatifs des enfants en Apple stores ??? Quelle horreur. Le théâtre, par exemple, ne connaissent pas ?

avatar gela | 

Et allez, une autre tranche de crétinisme avec ça ? On se demande ensuite pourquoi c'est TF1 qui cartonne.

avatar gela | 

La semaine prochaine, noubliez-pas, on va chez Dior et ensuite chez Zara. Amenez votre carte bleue. Ou celle de maman.

avatar r e m y | 

@gela

Bientôt la fête des pères; faudrait penser à les emmener visiter la concession Porsche (pour apprendre les bases du code de la route, bien sûr...)

avatar steinway59 | 

Du grand n’importe quoi! Ces sorties sont géniales pour les jeunes! J’en ai fait et les élèves ont adoré ! En plus ils repartent avec des goodies ! Et la manière de former / monter un projet avec la classe a été au top! Je continuerai à en faire car un enseignant a son libre arbitre dans sa pédagogie.

avatar gela | 

@steinway59

Et tant pis pour la culture générale, celle qui rend intelligent. allons ensuite déjeuner chez Macdo, il y a plein démerde dedans, et ça coûte cher pour des calories vides. Hourra. On va repartir avec des cossins en plastiques plein de chimie fait au Vietnam par des enfants sur 60 heures semaines pour 5 euros. Pas belle la vie ? N'oubliez pas, nos ministres sont actionnaires de ces compagnies. Il faut bien leur payer les rèsidenses secondaires.

avatar steinway59 | 

@gela

Faut vous faire soigner! Ça devient urgent la! Passez le concours de profs, apprenez la pédagogie, gérer les classes, monter un projet pédagogique puis faites une sortie en APPLE store pour finaliser le processus si besoin et vous pourrez enfin venir causer autre chose que du vide!

avatar gela | 

@steinway59

J'y vais de ce pas, chez Afflelou, où on voit la vie plus belle.

avatar pagaupa | 

@steinway59

Le malade c'est toujours l'autre, c'est bien connu!

avatar XiliX | 

@gela
"Et tant pis pour la culture générale, celle qui rend intelligent. allons ensuite déjeuner chez Macdo, il y a plein démerde dedans, et ça coûte cher pour des calories vides. Hourra. On va repartir avec des cossins en plastiques plein de chimie fait au Vietnam par des enfants sur 60 heures semaines pour 5 euros. Pas belle la vie ? N'oubliez pas, nos ministres sont actionnaires de ces compagnies. Il faut bien leur payer les rèsidenses secondaires."

Ah donc selon toi dans la culture générale il faut "EXCLURE" Apple, MacDo...etc ?
Et donc apprendre à coder dans les ateliers Apple rend idiot les participants c'est ça ?

Pour info, dans "Culture générale" justement il y a "générale"

avatar julien78 | 

Héhé! culture G, théâtre, j'en passe et des meilleurs !!! résultat les Français et leur éducation nationale sont à la ramasse: cf classement PISA.
Il faut vivre avec son temps et mettre des budgets pour nous rendre vraiment compétitifs sur un marché de l'emploi ou nos écoles sont plus dans le passé que dans le présent...
Les Français sont à la ramasse sur toutes les nouvelles technologies qui sont exigées pour être compétent et efficace dans un job... Pour le reste : les arts, le théâtre la littérature, histoire, géo... c'est en motivant nous chérubins à s'instruire de eux mêmes qu'ils y arriveront!

avatar Silverscreen | 

La décision est logique. Dans le genre, je me souviens d’une sortie en raffinerie Total au lycée où on repartait avec une petite station service en carton à assembler et la tête pleine des fantastiques initiatives écologiques de la société...

En revanche, pour avoir fait bénéficier mes enfants d’atelier Heure de code et montage avec iMovie :
- aucun discours mercantile. Le nom des logiciels n’est même pas mentionné. Apple a une démarche évidemment intéressée (montrer à des enfants et à leurs parents que leurs produits sont super pour faire des trucs créatifs) mais c’est bien moins grossier que ce que laissait entendre le reportage.

- il est juste hallucinant de constater l’écart entre le discours pédagogique et les connaissances techniques du créatif Apple, visiblement passionné par son sujet et hyper accessible avec les mômes et la totale incompétence, mauvaise foi et manque de pédagogie de certains profs de collège en charge de l’apprentissage technologique.

Et même des profs de technos hyper motivés se heurtent souvent à l’incohérence des choix d’équipement et au manque de culture technique du reste de l’équipe pédagogique et les enfants passent complètement à côté d’opportunités uniques à cet âge.

Ce qui est scandaleux, ce n’est pas qu’Apple ai organisé des cours pour les enfants dans ses magasins mais que ces cours aient été bien mieux que ceux dispensés par l’Education nationale et, paradoxalement même, parfois moins partisans...

avatar steinway59 | 

@Silverscreen

Tout à fait! Le must c’est qu’Apple ne fait aucune pub pour ça ! Étant Apple teacher ils me disent de faire les formations au lycée et de ne venir que sur des projets très précis et d’envergure (radio lycée, journal télévisé du lycée etc...). Le contact avec les jeunes est top et ils apprennent sans s’en rendre compte et donnent même des alternatives sur un pc sous windows si le jeune le demande.
Donc les haters qui critiquent sans RIEN connaître du principe d’une sortie APPLE store ça me fait doucement rire ?

avatar Mike Mac | 

Et demain, c'est sortie gastronomique chez
McDonald's ! C'est oncle Sam qui régale nos chères têtes blondes...

Cours collectif gratuit: Apprends à bien ouvrir ton sachet de maisonnaise et ton sachet de ketchup pour faire d'incroyables motifs sur les tables.

avatar supermars | 

En attendant, on apprend aux élèves que windows est la norme tout en vendant leurs données perso à Microsoft.
LOL

avatar huexley | 

Oh lol je sais pas de quoi je parle mais lol c'est mieux avec des lol, alors lol !

avatar Moonwalker | 

Halte au mélange des genres.

Il y a des endroits plus intéressants à visiter lors des sorties scolaires qu’un Apple Store.

avatar peeric | 

Dommage que toutes les entreprises ne soient pas concernées !
Qu'en est-il du libéral Institut Montaigne, maître à penser de Macron ?
Le ministre de l’Education, Jean-Michel Blanquer, est un fidèle de ce think tank proche du CAC 40 et très influent pendant la campagne du nouveau président.
Le projet Agir pour l’école a été financé en grande partie par des fortunes privées dont Axa, Bettencourt et Dassault.
Blanquer a aussi nommé comme conseillère spéciale Fanny Anor, qui a quitté le think tank pour rejoindre son cabinet ministériel.
Je vous conseille l'article de Libé :
http://www.liberation.fr/france/2017/06/07/education-le-liberal-institut-montaigne-maitre-a-penser-de-macron_1575198

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

Je trouve ça très triste... empêchons les enfants de se former aux technologies modernes, sur des appareils derniers cris... obligeons les a se former avec des enseignants incompétents (certains ne savent pas utiliser une souris, alors la programmation), sur des appareils d’avant guerre et des softs dépassés... c’est ça l’avenir de l’éducation...

Tout ça alors qu’une entreprise mettais à disposition des formateurs, du matériel gratuitement... pour le coup je ne comprend pas le gouvernement... on devrait sauter sur l’occasion, ce n’est pas tous les jours qu’une entreprise privée propose quelque chose de gratuit...

avatar pagaupa | 

@Moumou92
"ce n’est pas tous les jours qu’une entreprise privée propose quelque chose de gratuit..."

Tu devrais savoir que dans ce bas monde, rien n'est gratuit.
Et encore moins quand cela vient d'Apple...

avatar JLG01 | 

Certes, le marketing est toujours un peu en arrière plan, mais de là à interdir, c’est assez violent.
La fin des stages de découverte aussi?
Faut-il rompre tout lien entre éducation désincarnée et le monde réel, celui de l’entreprise et du commerce?

avatar macinoe | 

Ceux qui feignent de ne pas voir le problème me font vraiment très peur.

Et que leur proportion dans les commentaires est loin d'être négligeable est encore plus effrayant !

avatar webHAL1 | 

@macinoe
« Ceux qui feignent de ne pas voir le problème me font vraiment très peur. Et que leur proportion dans les commentaires est loin d'être négligeable est encore plus effrayant ! »

Pareil. Je n'habite pas en France, mais je trouve incroyable que des sorties scolaires aient été possibles dans des locaux d'une marque commerciale. Si je comprends bien, beaucoup ici n'auraient aucun souci à ce que leurs enfants aillent faire leurs cours de cuisine chez MacDonald's, ceux de bricolage chez Ikea, ceux de couture chez H&M, etc. ? Sans aucun aspect mercantile, bien évidemment, c'est pour aider. Et c'est gratuit, donc c'est super !
Quant au fait que certains instructeurs en Apple Store soient très bons (meilleurs que des enseignants), je ne vois pas en quoi ça dédouane cette pratique.
Si une marque commerciale veut contribuer à l'éducation des enfants, qu'elle fasse des donations financière et/ou qu'elle donne certains de produits que le personnel enseignant choisira comment utiliser. Des écoliers ne devaient pas être pris en charge par un employé d'une entreprise commerciale, ça me paraît être le simple bon sens.

Cordialement,

HAL1

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@webHAL1

" MacDonald's, ceux de bricolage chez Ikea, ceux de couture chez H&M, etc."

A ceci prêt que macdo n’est pas spécialement réputé pour sa cuisine...

Par contre je n’aurai aucun soucis a ce que les enfants fassent des cours de cuisines avec l’école chez thierry marx, prennent des cours de bricolage chez Leroy Merlin, de couture chez Dior ou dans les ateliers de costumes du Lido...

Chez Apple l’enseignement est fait par des passionnés avec un super niveau tant techniques que pédagogique... bien meilleur souvent que dans l’éducation nationale et ça c’est un vrai soucis...

avatar huexley | 

"Chez Apple l’enseignement est fait par des passionnés avec un super niveau tant techniques que pédagogique... bien meilleur souvent que dans l’éducation nationale et ça c’est un vrai soucis..."

Postule chez Rires et Chansons !
Ceux qui dispensent ces cours n'ont AUCUNE formation pédagogique spécifique, 0 / nada / peanuts / que dalle.

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@huexley

Pas beaucoup plus que beaucoup dans l’enseignement supérieur (j’y ai enseigné sur le seul critère que j’étais en thèse, et on m’y a proposé un poste sur le seul critère que je l’ai obtenu... sans avoir jamais suivi aucune sensibilisation à la pédagogie...).

Un passionné est souvent pédagogue surtout si il a envie de partager ses connaissances...

avatar huexley | 

Pour avoir assisté à ces cours depuis le Genius Bar ou les enfants était noyé dans la zone "accessoires" fermé par un petit cordon, noyé dans le bruit ambiant du Store ca n'avait rien de glorieux…

Les photos présenté par Apple viennent toujours des Flagship Store, jamais des petits Apple Store ou l'ambiance est totalement différente.

Après concernant les enseignants qui s'en moquent et les non enseignants qui partagent une passion, il y a des cons partout ou ainsi que surement autant de vocations ratées

avatar webHAL1 | 

@Moumou92
« Un passionné est souvent pédagogue surtout si il a envie de partager ses connaissances... »

De loin pas, non. La pédagogie est une science propre, qui n'a que peu de choses à voir avec le fait d'être passionné par un domaine. Il est tout à fait possible qu'une personne éprouve une passion immense pour une matière, mais soit très mauvaise quand il s'agit de l'enseigner et de faire passer sa connaissance sur le sujet, souvent :
1. En partant dans toutes les directions, sans avoir défini une approche et une structure d'enseignement.
2. En étant incapable de vulgariser et se mettre au niveau des étudiants ne maîtrisant pas le sujet.
3. En ayant pas la patience face à des gens ne partageant pas sa passion.
Ceci dit, on trouve bien sûr des gens qui parviennent à transmettre leur passion et à être d'excellents professeurs. Mais ce n'est en aucun cas la norme.

avatar Bigdidou | 

@webHAL1

'je trouve incroyable que des sorties scolaires aient été possibles dans des locaux d'une marque commerciale.'

D'ailleurs, il me semblait que c'était interdit depuis longtemps, en tout cas pour certaines.
Quand j'étais gamin, les classes de primaire visitaient les usines coca-cola à la chaine.
A la fois, c'était passionnant (j'ai le souvenir d'une vraie révélation, une sensation digue) de voir et de réaliser ce que sont une usine, des process industriels, le gigantisme du truc, et à la fois, ça se terminait par une dégustation et un matraquage marketing sur nos petits cerveaux bien perméables. Je me suis mis à aimer le coca ce jour là, alors que j'en avais horreur avant, c'est dire.
Ces visites ont été finalement interdites., mais je ne sais plus très bien quand. Il y a plus de dix ans, en tout cas. 20 ou 30, même.

Après, ce serait dommage que les visites de tous ces sites industriels soient interdites, c'est passionnant. Après coca, je me souvient de la visite de Renault (à Flins, je crois), d'une usine d'épuration d'eau près de Paris, d'une ferme industrielle. C'était des révélations et absolument passionnant à chaque fois. Et c'est pas pour ça que je me suis mis à l'eau...

Il y a du pour et du contre, dans cette histoire, difficile d'avoir un avis tranché.
Peut-être faire confiance aux profs, et qu'is soient formés à débriefer l'aspect marketing de ces visites avec les enfants tout simplement ?
Ça pourrait être doublement formateur...

avatar webHAL1 | 

@Bigdidou
« Après, ce serait dommage que les visites de tous ces sites industriels soient interdites, c'est passionnant. »

Je suis tout à fait d'accord. Ça peut être extrêmement intéressant pour des écoliers, et je ne verrais aucune raison de ne pas le faire.
Il faut simplement garder à l'esprit qu'il y a une différence fondamentale entre :
1. Une visite d'une usine d'une société commerciale, avec l'accompagnement approprié d'un éducateur.
2. Un cours ou une formation dispensé par une société commerciale dans ses locaux.

C'est quand même extraordinaire que certaines personnes ici, qui ressortent à chaque actualité sur Google et Facebook l'antienne "si c'est gratuit, c'est vous le produit !", ne semblent avoir aucun souci avec ce concept de sortie scolaire en Apple Store...

avatar IceWizard | 

@Bigdidou
"Quand j'étais gamin, les classes de primaire visitaient les usines coca-cola à la chaine."

Ah non, pas chez moi. Montreuil était une Zone d'Education Prioritaire Communiste à l'époque, pas de Coca-Cola pour nous, plutôt des visites de l'usine locale de Créma pour en apprendre davantage sur la fabrication des bonbons et des séances de dégustation très appréciés ..

avatar Kol | 

Faut surtout interdire l'utilisation de Windows au sein de l'Éducation nationale.

avatar IceWizard | 

@Kol

"Faut surtout interdire l'utilisation de Windows au sein de l'Éducation nationale."

A ceci prés que Windows équipe l'essentiel des machines professionnels dans le monde du travail. Très bonne idée que de former les jeunes sur des solutions qu'ils n'utiliseront plus en sortant de l'école. Oui, je sais c'est un acte militant parce que .. bla-bla .. si jeunes apprendre logiciel libre .. jeunes réclamer logiciel libre .. patrons devoir renier Windows .. Gloire à Linux ! Linux vainqueur ! .. bla-bla ..

Dans les années 80 l'EN a tenté d'imposer le langage de programmation LSE, un basic francisé pour concurrencer les langages informatiques anglo-saxons. Des centaines de milliers de jeunes ont appris le LSE à l'école et .. euh .. PERSONNE n'a jamais utilisé le LSE professionnellement, personne ! D'ailleurs qui se souvient encore de ce langage qui devait pourtant révolutionner l'informatique française ?

avatar IPICH | 

Il faut se dire que les gosses qui vont en sortie dans les Apple Store iront après dans des collèges et lycées où les moyens sont si faibles que tout ce qu'ils auront ce sera des pc Windows à la ramasse sur réseau commun saturé où sauvegarder un travail en SVT sans tout faire planter relèvera du miracle.

avatar huexley | 

Si Apple n'avait pas fermé ses stores EDU pour les écoles il y aurait peut-être plus de Macs ? S'ils étaient tarifés moins élitistes également ?

Où sont passé l'équivalent des eMacs edu ? Ah ? Ca rapportait pas assez de milliards ?

Ah non on va plutôt refourguer un iPad avec des pièces recyclés irréparable.

Quelle blague.

avatar pagaupa | 

@IPICH

Un peu exagéré ton tableau!

avatar IPICH | 

@pagaupa

Ah pas du tout ça a été mon quotidien les 3 dernières années.

Il faut penser dans le futur, car dans les pubs apple on voit des élèves en classe avec leur prof qui utilise du apple, avec iPad et modèles 3d du système solaire ok, mais en vérité, en France en tout cas, les écoles primaires s'estiment heureuses quand elles ont ne serait ce que deux salles équipées en tableau numerique et tout ça pour quoi? Ecrire le cours avec un stylo électronique tel du veleda sur un tableau blanc mais avec la lenteur du tracé en plus.

À quoi bon emmener les gosses utiliser des produits et logiciels Apple alors que ces logiciels ne se retrouvent pas ailleurs que sur du apple alors que les écoles n'ont pas les moyens d'entretenir leurs réseaux de pc?

avatar pagaupa | 

@IPICH

Alors crois-moi, entretenir un parc Apple revient bien plus cher...

avatar IPICH | 

@pagaupa

C'est exactement ce que je dis.
Déjà qu'on arrive même pas à entretenir un parc windows fonctionnel dans les lycées et Mme les collèges à quoi bon faire des pseudo cours en Apple Store alors qu'on sait très bien que jamais l'enseignement scolaire n'utilisera à large échelle du apple dans nos écoles et que les seuls gosses qui auront vraiment une utilité de cette légère formation en magasin seront ceux qui sont dans des familles riches.

avatar pagaupa | 

@IPICH

Apple est rejetée par tous les dsi de l'administration.
C'est parfois irrationnel mais on peut les comprendre.
Mais quand on sait comment Apple peut et sait être captif, je me réjouis de cette interdiction...
Inutile de faire des petits Yacc, Reborn, et machin 78 en puissance...
Qu'ils se reproduisent entre eux! ?

avatar CorbeilleNews | 

Comme quoi il n'y a pas que dans certaines sociétés que l'endoctrinement commence tôt !

Oui mais là c'est Apple

Ah bon, ok alors vous pouvez y aller

L'enfer est pavé de bonnes intentions ...

avatar klouk1 | 

Dans le cadre de l’éducation nationale, tout ce qui est gratuit est bon à prendre quand on voit la misère que vivent nos enfants en école primaire, notamment (instits non formés au numérique, tableaux numériques interactifs qui servent de tableaux blancs, maintenance logicielle et matérielle inexistante...)

avatar huexley | 

"tout ce qui est gratuit est bon à prendre"

Si c'est gratuit c'est toi le produit n'a plus cours quand il s'agit d'Apple ?

avatar klouk1 | 

@huexley

Bien sur que non, mais c’est mieux que strictement rien du tout

avatar huexley | 

"mais c’est mieux que strictement rien du tout"

Désolé je ne partage pas cet avis de deux poids de mesures.

avatar oomu | 

très mtigié.

il va de soi que je vois d’un mauvais oeil le financement insidieux au sein de l’école républicaine de programme de sponsor et de publicités de compagnies privées. Apple faisant venir les enfants directement dans un magasin qui plus est (au lieu de prêter du matériel et des supports aux enseignants).

D’un autre coté, à cet âge là (que dise-je ? même encore maintenant :) ), j’aurais fait un triple saut périlleux sur place si on m’avait dit que j’allais passer la journée dans un magasin d’ordinateurs à utiliser des ordinateurs. Le reste n’aurait eu aucune importance en comparaison...

-
bref, l’école ne se fait pas dans des magasins.
Si des entreprises veulent fournir leurs produits pour de la pédagogie (même si cela sensibilise des enfants à l’existence de ces produits), qu’elle le fasse en terrain neutre sous contrôle des enseignants et des programmes scolaires : à l’école.

avatar webHAL1 | 

@oomu
« D’un autre coté, à cet âge là (que dise-je ? même encore maintenant :) ), j’aurais fait un triple saut périlleux sur place si on m’avait dit que j’allais passer la journée dans un magasin d’ordinateurs à utiliser des ordinateurs. »

Oui, enfin bon, j'imagine que, si à cet âge là, on vous avait dit que vous mangeriez tous les jours des frites et des crèmes glacées, vous auriez aussi fait un triple saut périlleux. ^_^
Les enfants savent rarement ce qui est bon pour eux (à part Kevin McCallister, bien sûr !).

avatar oomu | 

"Oui, enfin bon, j'imagine que, si à cet âge là, on vous avait dit que vous mangeriez tous les jours des frites »

je n’ai jamais été très porté sur la nourriture. Cela dit, je fais encore des bonds si on me propose des crèmes glacées.

Non quand je dis ce que j’aurais fait à cet âge là, c’est que c’est exactement ça.

Les ordinateurs sont un truc qui me passionnent outrageusement depuis le cadeau d’une console Atari 2600 (à environ 6 ou 8 ans) et ma découverte de l’Alice (1983, la série télé japonaise Lain s’en inspire en partie).

Les meilleurs cours du primaire étaient ceux sur les ordi Thomson M05 (et TO7 que le proviseur avait peur de toucher). J’ai essentiellement décidé vers le CM2 que je devais en faire ma vie et rien d’autre. Bien sur à l’époque c’était l’angle jeu vidéo et faire des programmes :)

Je savais donc déjà à cet âge, au primaire, ce qui était bon pour moi : en avoir rien à foutre des opinions d’autrui et faire de l’ordi.

-
bref, je suis très mitigé envers l’initiative Apple. Elle est viciée fondamentalement mais j’aurais adoré en être.

avatar iPepito | 

C'est dommage j'aimais bien emmener les petits et apres on se faisait un petit mcdo ...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR