Apple aide les développeurs d'apps à se conformer au RGPD

Florian Innocente |

Apple fournit aujourd'hui aux développeurs iOS et macOS les informations pour mettre leurs apps en conformité avec le règlement général sur la protection des données (RGPD).

A compter du 25 mai, les utilisateurs de leurs applications devront pouvoir obtenir une copie des données personnelles stockées par ces apps et leurs services ; modifier des informations ; demander une suspension temporaire d'accès ou bien une suppression intégrale de ces contenus.

Apple va se mettre en conformité s'agissant d'iCloud et des données stockées par ses propres logiciels et services. Seulement, iCloud sert aussi de dépôt pour les apps tierces, et là ce sont des contenus pour lesquels Apple n'a aucun moyen d'accès. D'où l'impérieuse nécessité pour les éditeurs de préparer leurs applications qui vont être utilisées des clients en Europe.


avatar getnuts | 

Je suis choqué, vous parlez de l'aide aux dev, du bug safari numéro 451 et pas des animojicones demandé à l'ONU par Apple pour défendre les droits des handicapés : https://www.numerama.com/pop-culture/338421-apple-soumet-des-emojis-representant-plusieurs-handicaps.html

avatar getnuts | 

Les commentaires sont délicieux ! Merci :)

avatar bunam | 

Chouette, on va enfin pouvoir tricher à Angy Bird sans avoir à déplomber l’iPhone !

avatar pim | 

Cette histoire d’émoticons demandées à l’ONU illustre bien l’utilité de cet organisme : pourquoi ne pas demander directement d’interdire les mines antipersonnelles ? Si on survit, on a une émoticon à votre image ! Youpie ! Ça nous fait une belle jambe, si vous me permettez le jeu de mot !

avatar getnuts | 

Mais monsieur c'est un engagement majeur pour la cause handicapaire, vous ne vous rendez compte, vous devriez avoir honte de cet humour douteux !

avatar vincentn | 

@pim

D’où est-ce que vous sortez cette histoire d’ONU concernant les émoticones ?
En résumé, c’est l’Unicode consortium, un organisme privé sans but lucratif, qui gère ça, en coordination avec l’ISO pour leur normalisation au niveau international.

La fabrique de(s) la norme(s) n’a strictement rien à voir avec l’ONU. Il y aurait certes des choses à redire sur les processus de normalisation et les organisations elle-mêmes, mais là n’est pas le sujet.

Hallucinant tout de même qu’on puisse sortir ce genre d’assertion sur l’ONU…

avatar pim | 

@vincentn

On me parle de l’ONU juste dans le commentaire au dessus, moi, je fonce !

Mais effectivement maintenant je comprends que j’ai confondu ONU et Organisation de certification machin chose...

Quoique non, je maintiens, l’utilité de l’organisme doit être identique à celle de l’ONU !!! Je ne dis pas que ça sert à rien, notez bien, mais tout de même, on pourrait espérer mieux...

avatar vincentn | 

Regardez autour de vous. Vous voyez cette ampoule, ce chargeur, cette pile rechargeable, cette carte bancaire, cette brique de lait, cette fenêtre, ce tuyau de douche, etc. Et bien derrière il y a des normes et des standards, établis notamment par l’ISO et autres organismes de ce genre.
C’est ce qui vous permet lorsque vous achetez une ampoule, une pile, de ne pas vous poser de question pour savoir si ce sera compatible ou pas avec vos appareils, que votre lait en brique est conforme à des règles sanitaires qui vous permet de la boire sans risque, etc.
Derrière, il y a des industriels, des États qui se mettent d’accord pour des règles communes établies et gérées par ces organismes (je simplifie ici le principe).
Rien de vraiment utile donc… Nous, notre société, n’étant notamment qu’une civilisation technique de normes et de standards…

CONNEXION UTILISATEUR