Tim Cook : « nous avons la patience d'attendre que quelque chose soit génial avant de le lancer »

Stéphane Moussie |

« J’ai seulement eu de bonnes années, sérieusement. » Dans une interview accordée mi-janvier à Fast Company et publiée aujourd’hui, Tim Cook s’exprime sur la perception d’Apple et ses priorités.

« Même lorsque les recettes ont ralenti — on parle de 6 milliards de dollars par an —, il s’agissait d’années incroyablement bonnes parce que vous pouviez commencer à sentir en interne la bonification du pipeline de produits. À l’extérieur, les gens ne pouvaient pas voir ça », explique le CEO.

Après une poignée d’années sans produits tout nouveaux, Apple a envoyé la sauce dernièrement avec les AirPods, l’iPhone X ou encore le HomePod. Fast Company, qui a désigné la Pomme entreprise la plus innovante de 2017 pour cette raison, fait remarquer qu’Apple est parfois précurseure, comme avec Face ID, mais aussi parfois suiveuse, comme avec le HomePod.

« Je ne dirais pas que l’on “suit” », réfute Tim Cook. « Je n’utiliserais pas ce mot parce qu’il implique que nous attendrions de voir ce que quelqu’un d’autre fait. Ce n’est pas ce qui se passe. Nous démarrons les projets des années avant qu’ils ne sortent », souligne-t-il.

Vous pourriez prendre chacun de nos produits — iPod, iPhone, iPad, Apple Watch —, ils n’étaient pas les premiers, mais ils étaient les premiers modernes, pas vrai ?

Dans chacun de ces cas, je suppose que nous avons commencé longtemps avant les autres, mais nous avons pris notre temps pour faire les choses comme il faut, parce que nous ne voulons pas utiliser nos clients comme des cobayes. Je pense que nous avons une patience unique. Nous avons la patience d’attendre que quelque chose soit génial avant de le lancer.

Un discours exact pour les appareils qu’il cite, moins pour le HomePod, qui était au centre de la question. Les enceintes Sonos existaient bien avant qu’Apple ne démarre le développement du HomePod il y a six ans. En revanche il faut reconnaître que Sonos ne s’est intéressé aux commandes vocales qu’à partir de l’incursion d’Apple et Google sur le marché.

Quant au fait qu’un produit n’est commercialisé que quand il est génial, le HomePod est certes complet sur le plan matériel, mais au niveau logiciel il manque encore la stéréo et le multi-room.

Le HomePod à la WWDC 2017.

Tim Cook le reconnait ensuite, il y a des échéances incontournables. Sur le plan matériel, ce sont les puces qui sont les éléments déterminés les plus longtemps à l’avance. Les premières décisions les concernant sont prises trois ou quatre ans avant la commercialisation du produit complet. « Donc il y a des choses sur lesquelles nous travaillons actuellement qui ne sortiront pas avant les années 2020 », glisse Tim Cook.

Cela étant, il faut aussi une certaine flexibilité pour prendre en compte les progrès qui arrivent en cours de route. « Il doit y avoir un équilibre. Si nous essayions d’avoir cette flexibilité au niveau du silicium, nous ne sortirions jamais de produit », expose-t-il.

Un produit est comme un train. Le train quitte la gare, et si vous avez une super idée après son départ, elle va dans le train suivant.

Il y a aussi d’autres choses qui fixent des échéances, comme les événements, poursuit Tim Cook en faisant référence à la WWDC en juin et à la conférence de rentrée. Mais il persiste, « en définitive la question est “est-ce que le produit est génial ?” “est-ce que c’est prêt ?” Si ce n’est pas le cas, nous le remettons à plus tard. »

Ce qui compte plus que tout pour Apple, « ce sont toujours les produits et les gens », martèle Tim Cook. Et de se souvenir que dans une de ses anciennes entreprises (soit IBM, soit Compaq), les aspects financiers de chaque activité étaient surveillés à la loupe. Ça ne marche pas comme ça à Cupertino, assure le CEO : « le cours de l’action, c’est un résultat, pas un objectif en soi. »

Il prend l’exemple d’Apple Music. Apple ne s’est pas lancé sur le marché du streaming musical pour l’argent, il est difficile d’être bénéficiaire dans ce domaine comme le montrent les résultats financiers de Spotify. Apple l’a fait pour que les artistes soient mieux rémunérés — c’est le combat de Jimmy Iovine — et parce que la musique fait partie de la vie de tout le monde. « Je pense que c’est plus efficace que n’importe quel médicament », s’emporte même Tim Cook.

Il souligne également qu’Apple pourrait faire plus de choses que par le passé parce qu’elle est « un peu plus grosse » — un euphémisme —, mais reste concentrée sur celles qui comptent. « Vous pourriez mettre tous nos produits sur cette table. Je doute que les autres groupes qui se rapprochent de nos revenus puissent en dire autant », fait-il valoir.

Finalement, il estime que certaines personnes ne comprennent pas qu’Apple est différente des autres entreprises technologiques :

Une personne versée dans la finance qui regarderait juste nos recettes et nos bénéfices pourrait se dire “ils sont bons pour faire de l’argent”. Mais ça n’est pas ce que nous sommes. Nous sommes un groupe de gens qui essayent de changer le monde pour le mieux, c’est ce que nous sommes. Pour nous, la technologie est en toile de fond. […] Nous nous occupons du matériel et du logiciel, et de certains services clés également, pour fournir un système complet. Nous faisons cela de telle manière à y insuffler de l’humanité. Nous prenons nos valeurs très au sérieux et nous voulons nous assurer que tous nos produits reflètent ces valeurs.

Tags
avatar vlsf1 | 

Liste d’appareils foirés au lancement dans 5, 4, 3, 2, 1...

avatar Fego007 | 

Foutage de gueule assumé...

avatar melaure | 

Cela a probablement été mal traduit. Il disait surement : "nous avons la patience d'attendre que quelque chose soit ultra rentable avant de le lancer"

Mr Fric ...

avatar Pierre H | 

Mais non, depuis quelques jours, ça a un nom officiel : ça s'appelle le "bullshit dans les médias".

avatar raf75 | 

A l’époque de jobs plus maintenant !

avatar Terragon | 

J’aime Cook... mais là il fait définitivement l’autruche!!!

avatar C1rc3@0rc | 

@ Terragon
Cook est un tres bon CEO, un admirable "optimisateur", un phenomenale politicien...

Mais il a 3 problèmes: Ive , beaucoup de personnes cles sont parties et l’assujettissement au secteur financier.

Jobs tenait en laisse Ive et lui faisait faire ce qu'il attendait.
Il avait aussi une equipe d'innovateurs et de concepteurs qui s'adaptait a sa "vision".
Quant aux financiers, Jobs les tenaient a bonne distance.

«Nous avons la patience d'attendre que quelque chose soit genial avant de le lancer»
Pour que cette phrase ait la moindre credibilité il faudrait deja que les produits lancés soient fonctionnels, finis et exempts de gros bugs.

Depuis 6 ans on constate quoi?:
- des produits lancés en early beta
- la multiplication des bugs et failles de plus en plus graves
- des produits indefinis, mal positionnés, inadaptés au marché et a la demande reel
- des annonces prematurées et des retards a repetition
- des vice de conceptions
...

Tout cela va a l'inverse total de ce que dit Cook...
Pas besoin d'argumenter plus, la realité est la et Apple en a pris acte a plusieurs reprises (cf la multiplications des excuses et tentative de sauvetage des produits, Schiller qui doit faire pompier systématiquement,...)

Le discours de Cook est un mensonge, une tromperie... comme lorsqu’en 2012 il annonçait des produits extraordinaire dans le pipeline...

Sinon, pour assaisonner Apple aller lire ça: http://www.zdnet.com/article/apple-admits-ios-is-a-mess-has-a-plan-to-ma...
Apple reconnaît que le développement d'iOS est un vrai foutoir et que les mises a jour pourrissent les machines...
Dans le genre, ok on fait de la merde mais on fait aussi de la com, c'est pas mal...

avatar rikki finefleur | 

Croc tes obligé de poster toujours en premiere page, dis moi ?
Dans le genre squat

avatar Quéquette Blues | 

"Quant aux financiers, Jobs les tenaient a bonne distance."
J'ai toujours adoré la tenue de Jobs face à ces financiers. Il avait une façon de leur dire "merde!" avec une classe que j'envie encore maintenant.

avatar Nixam | 

2012 + 6 = 2018 = HomePod.
Et pour avoir l'iPhone X entre les mains tous les jours… J'attends encore les bugs… J'attends encore que FaceID ne me reconnaisse pas dans le noir avec la luminosité au minimum…
Et pour avoir un MBP TouchBar, j'attends encore les bugs… J'attends encore l'impraticité de la TouchBar…

ET SURTOUT J'ATTENDS ENCORE QUE GOOGLE NE DEVELOPPE PAS UN OS DÉJÀ PROGRAMMÉ POUR LES ENCOCHES IMMONDES DANS LES ECRANS… Vous voyez de quoi je parle ?

Je pourrais continuer des heures !

avatar Ghaleon111 | 

Pour ios j’attend encore le débridage de l’os
Pour Mac OS j’attend de pouvoir faire un partage réseau qui ne fait pas planter le Finder et de ne plus voir la roue multicolore ou d’attendre un moment avant qu’un logiciel se lance, j’attend de pouvoir utiliser mon doigt sur l'écran...

avatar pocketalex | 

@Ghaleon111

"Pour ios j’attend encore le débridage de l’os"

Installe la beta 11.3 si tu es impatient. Je l'ai fait, elle a redonné vie à mon iPhone 6, et je n'ai constaté aucun bug ou désagrément

"Pour Mac OS j’attend de pouvoir faire un partage réseau qui ne fait pas planter le Finder et de ne plus voir la roue multicolore ou d’attendre un moment avant qu’un logiciel se lance"

Soit tu as un Core2Duo, soit ton OS est sur un HDD, soit ta machine à un souci de config, car je n'ai pas vu de roulette en 2 mois d'utilisation d'High Sierra, ou du moins par micro épisodes quand notre NAS agence est sollicité par trop d'utilisateurs et qu'il impose à mon Finder des micro-attentes.
Je n'ai pas encore partagé de dossier dessus, je n'ai donc pas constaté tes crashs

"j’attend de pouvoir utiliser mon doigt sur l'écran..."

ça tu peux attendre longtemps

avatar Ghaleon111 | 

Quand je parle de débridage je voulais parler de souplesse de ios, quand je vois le potentiel énorme de mon ipad pro 9,7 2016 qui a un hardware top et qu'on lui colle un ios qui est trop bridé aujourd'hui, tellement que ça complexifie inutilement son usage dés que tu veux faire autre chose que du web ou des mails. Je ne comprend même pas l’intérêt d'apple de faire ça, j'ai une Ferrari qui roule a 50.

Les imac n'ont pas de ssd pcie de base mais des HDD classique encore plus en 2012/2013 et c'est la que je vois la différence de réactivité avec w10 que j'utilise aussi avec un hdd classique 2to remplis a 90% avec 6 ans de maj sans réinstallation et c'est une fusée, tout se lance 2 a 3x plus vite qu'importe les logiciels que sur mon imac 27 alors que j'ai fait une réinstallation d'usine sur ce dernier et de la roue multicolore et en plus je le sollicite beaucoup moins que le pc.

avatar Duodecim | 

« (...) nous ne voulons pas utiliser nos clients comme des cobayes. » HAHAHA, merci pour ce fou rire, Tim ! ;)

avatar pocketalex | 

un iPhone 6 plus lent qu'un iPhone 3G pendant 12 mois ... merci Tim, je me suis pas senti cobaye du tout !

avatar Pierre H | 

Et High Sierra qui est encore une grosse version bêta même pour ses builds "officielles"...

avatar Ghaleon111 | 

Je confirme, je voulais faire un partage réseau entre mon mac et pc, avant ça fonctionnait a la perfection et depuis high sierra ça fait planter le finder, obliger de redémarrer la machine pour le relancer puisque mème le forcer a quitter ne relançait pas le finder et en plus quant j'arrive enfin a le connecter après plusieurs tentatives, je vais chercher un fichier a copier et quand je reviens il s'était déconnecter argh!!
Je fais la mème chose de mon pc w10 cette fois ci et ça marche a la perfection et en plus il est plus réactif, il démarre en 20s, les logiciels et paramètres se lancent instantanément contrairement a mac os alors qu'il est aussi sur un hdd classique, C'est ça la légendaire optimisation hard soft apple ?

Autant niveau hardware RAS mais niveau soft très déçu de la baisse de qualité.

avatar pocketalex | 

"alors qu'il est aussi sur un hdd classique"

Tu utilises MacOs sur un HDD ??? C'est une blague ?

Et Windows ... si ton utilisation se borne à ouvrir des panneaux systèmes, c'est sur, il sera super réactif. Moi c'est "en charge" que je l'ai expérimenté (et que je l'expérimente encore), et là c'est une tout autre histoire .... Là, il affiche ses limites. Et là tu te rends compte que MacOS c'est pas si mal que ça.

MacOs a une impression de "lourdeur" même à vide, c'est vrai. A contrario, à vide, Windows c'est une fusée, il est très nerveux.
Quand on en a une autre utilisation, on découvre un autre comportement.

Enfin bon, je suis pas ici pour encenser du macOS ou casser du Windows, j'utilise les deux, le Mac en machine principale, je parle en tant qu'utilisateur, en tant que pro, et pas en tant que passionné ou porte drapeau d'une chapelle, et si je privilégie le Mac ... c'est pas pour rien

avatar ovea | 

Là n'est pas le problème :
Le système qui faisait fonctionner le mOS, le 1OS n'est pas, pas du tout en mesure de prétendre à une quelconque attente utilisateur, quand Appel fait l'éloge du temps … de son surmoi démesuré, et de son incomparable, incommensurable incompétence en déploiement de systèmes, il ne reste qu'un prix : le silence et la béatitude !

Peut-être que porter plaire contre Appel pour détournement de la loi divine, te ferait du bien ⌘⌘⌘

avatar pocketalex | 

toi, à chaque fois que tu interviens, je ne sais dans quelle relique biblique je dois me plonger pour décrypter tes incantations ....

c'est quoi le mOS ???? c'est quoi le 1OS ? C'est quoi le souci avec les attentes utilisateurs ?

Peux tu détailler, sans taper dans les saintes reliques ou l'informatique selon Maupassant ?

avatar ovea | 

Un développement … va intégrer des environnements divers et variés, du système en passant par le noyau, jusqu'au applications en passant par les bibliothèques d'applications.

Le problème ici, sur ce faux-Rome de la Pomme, c'est qu'on a plusieurs systèmes, sur plusieurs bibliothèques d'applications, sur plusieurs machines.

À la graine, les périphériques et à la fleure l'utilisateur … o_OK ?

C'est plus une Pomme, c'est un Oignon ?!?!

Il y a plein de couches à bien faire correspondre, alors que pour cela, il faut des stratégies pas toujours standards de déploiements afin que l'«applicatif», le bourgeon qui déploie les fonctionnalités, arrive à maturité, et donne ne serait-ce qu'une expérience où l'utilisateur viendra bourdonner.

Cette maîtrise … est absente !

avatar pocketalex | 

@ovea

En gros, iOS, macOS sont nazes pour offrir une bonne expérience utilisateur

Donc privilégier Windows ? Android ? Unbutu ?

avatar harisson | 

@pocketalex

"Donc privilégier Windows ? Android ? Unbutu ?"

Il y a rien à privilégier, il faut bien définir ses besoins et prendre le couple hard/soft du moment qui les satisfasse. Et continuellement "challenger" Apple pour qu'ils évitent de s'enfermer dans des "niches" qui ne satisferont ni sa base ni ses nouveaux clients potentiels.

avatar Ghaleon111 | 

"Tu utilises MacOs sur un HDD ??? C'est une blague ?"

Faut dire ça à apple mais pour moi c'était pas grave car mon vieux imac 2008 sous snow leopard était une bombe a l'époque donc j'ai fait confiance, je pensais pas que l'optimisation de l'os était devenus aux fraises.

Ce n'est pas que les panneaux systèmes sur w10 ou c'est instantané avec un hdd 7200t mais au point que tu clic a peine et c'est déjà la (presque 1mn pour ouvrir les paramètres sur mac os en comparaison quant je ne l'ai pas fait depuis un moment et environ 15s pour qu'il revienne juste après l'avoir quitté et c'est pareil après réinitialisation totale de l'os, mème l'ouverture du finder est lente)
C'est aussi les logiciels, je peux en lancer plusieurs a la suite sans ralentissement sur w10 alors qu'en faisant ça sur mac os, j'ai le temps de faire un café et de le boire
Je sollicite beaucoup plus le pc en plus, dommage qu'il faut carrément un ssd pcie pour que mac os soit réactif, je trouve ça hallucinant alors que sur le mac je teste ubuntu et linux mint en virtuel et TOUT est instantané et je teste aussi w10 en virtuel sur l'imac aussi et c'est parfait ce qui montre que la machine n'est pas le problème.

Pourquoi apple n'arrive pas a faire en sorte qu'il se comporte comme eux ?

avatar pocketalex | 

@Ghaleon111

je ne suis pas spécialiste en architecture d'OS, mais ce qui est sur, c'est que les OS ont évolué suivant les matériels pour lequels ils sont destinées

Chez Apple, l'entrée de gamme (le mac mini, le Macbook, le Macbook air, le MBP 13") propose le "moyen/haut de gamme" des CPU Intel, soit du core-i5 et le core-i5.... même en déclinaison mobile à faible TDP, c'est un CPU puissant. Très puissant. Apple se base sur ce standard de puissance pour faire tourner MacOS, et sa gestion de la mémoire impose la présence d'un SSD, aussi

Chez PC, l'offre matérielle est beaucoup plus large et part de la tablette/hybride, successeur du netbook, avec des CPU Pentium ou Atom ou Celeron qui sont de vraies limaces. Et ça monte jusqu'aux stations de travail multi CPU Xeon, bref c'est le grand écart mais il faut que ça marche partout.

Il est impossible, et impensable, pour Microsoft que son OS se traine sur les machines d'entrée de gamme. Ils ont fait un énorme travail d'optimisation, reconnu et salué, qui fait que Windows 10 tourne correctement même sur des machines très low-cost.

D'ou cette impression de réactivité propre au PC, même sur des configs modestes

J'ai eu des PC en machine principales, sous Windows XP et sous Windows 7, et en machine "secondaire", utilisée ponctuellement, sous tous les windows et encore aujourd'hui sous Windows 10

Et oui, c'est réactif, très réactif ...à vide. Mais il ne faut pas rêver et croire que les PC tout est instantané, et les Mac tout est lent, rien n'est moins vrai.
Il ne faut pas non plus croire qu'un PC est un avion même avec un HDD et peut tout à fait se passer d'un SSD, j'en ai remplacé des HDD par des SSD dans mes PC, et le boost en réactivité était plus que sensible

Mon ressenti au global, sur ces deux OS, c'est qu'avec Windows la machine est très réactive à vide, mais rapidement affiche son sablier en charge, avec plusieurs applications lourdes gérant des fichiers lourds.
A contrario, MacOS donne moins cette sensation d'immédiateté, sans être "lourd" et "lent" pour autant, mais par contre, il conserve la même réactivité même dans les montées en charges

Pages

CONNEXION UTILISATEUR