Tim Cook et ses pairs fustigent le retrait de l'accord de Paris

Florian Innocente |

Tim Cook a partagé auprès de ses employés sa frustration devant la décision du président Trump de retirer les États-Unis de l'accord de Paris (via BuzzFeed). Ses homologues dans les plus grands groupes américains ne sont pas en reste, il y a un front commun sur la question.

Dans un tweet ainsi que dans une lettre distribuée en interne, Cook fait part de sa « déception » après la décision de la Maison Blanche. Il dit avoir téléphoné mardi au président pour tenter de le convaincre de laisser le pays parmi les signataires de l'accord « mais ce n'était pas assez ».

« Le changement climatique est une réalité et il est de notre responsabilité commune de le combattre » écrit Tim Cook. Il assure que cette décision n'aura aucune conséquence sur les efforts que déploie Apple pour protéger l'environnement, que ce soit par la limitation de son empreinte carbone ou le recyclage de ses produits (lire Environnement, Apple veut fabriquer ses produits en cycle fermé).

Il conclut : « Notre mission a toujours été de laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel nous l'avons trouvé. Nous ne faiblirons pas, parce que nous savons que les générations futures dépendent de nous. Votre travail est aussi important aujourd'hui que précédemment. Merci de votre engagement à faire la différence, chaque jour qui passe. »

Team, I know many of you share my disappointment with the White House’s decision to withdraw the United States from the Paris climate agreement. I spoke with President Trump on Tuesday and tried to persuade him to keep the U.S. in the agreement. But it wasn’t enough. Climate change is real and we all share a responsibility to fight it. I want to reassure you that today’s developments will have no impact on Apple’s efforts to protect the environment. We power nearly all of our operations with renewable energy, which we believe is an example of something that’s good for our planet and makes good business sense as well. We will keep working toward the ambitious goals of a closed-loop supply chain, and to eventually stop mining new materials altogether. Of course, we’re going to keep working with our suppliers to help them do more to power their businesses with clean energy. And we will keep challenging ourselves to do even more. Knowing the good work that we and countless others around the world are doing, there are plenty of reasons to be optimistic about our planet’s future. Our mission has always been to leave the world better than we found it. We will never waver, because we know that future generations depend on us. Your work is as important today as it has ever been. Thank you for your commitment to making a difference every single day. Tim

D'autres grands patrons de la high-tech américains ont réagi de pareille manière. Elon Musk (Tesla) et Robert Iger (Disney) ont annoncé qu'ils quittaient un comité mis en place par Trump au lendemain de son élection pour le conseiller « Quitter Paris n'est pas bon pour l'Amérique ou pour le monde » écrit Musk. Iger parle d'une « question de principe » qui le conduit à claquer la porte lui-aussi.

Amazon, Microsoft, Google, Salesforce ont tous, par des communiqués ou des tweets de leur dirigeants, exprimé leur volonté de s'affranchir de cette décision du président américain et de poursuivre leur efforts en toute indépendance.

Nous pensons que le changement climatique est un problème urgent qui réclame une action globale. Nous restons engagés à faire notre part. Statya Nadella, Microsoft
Déçu par la décision de ce jour. Google va continuer à travailler dur pour un avenir plus propre, plus prospère pour chacun de nous. Sundar Pichai.
Profondément déçu par la décision du président de se retirer de l'accord de Paris. Nous allons redoubler d'effort pour combattre le changement climatique. Marc Benioff, Salesforce
avatar PierreRMX | 

Et pendant ce temps Trump rétablit le droit de chasser l'ours depuis l'hélicoptère...

avatar ArnaudB | 

Et passe en douce un décret pour déréglementer le versement de produits chimiques et métaux lourds dans les rivières...

avatar C1rc3@0rc | 

Y a pas a dire il est tres fort et prend les journaleux pour des gros cons... et d'ailleurs ce qu'ils sont puisque ils jouent le jeu de Trump...

Ceci etant, tous les outragés qui se manifestent sont aussi ceux qui ont le plus d'interets economiques dans les implications industrielles des accords de Cop21. Ils defendent pas le climat, ou la cooperation internationale et l'idée d'une gestion planetaire saine et pragmatique, ils defendent leurs business.

Trump defend le mode de vie americain.
Respecter Cop21 voudrait dire une reforme profonde et fondementale de la civilisation americaine, une redefinition de sa place dans le monde et un changement de valeurs et de principes profonds... Et ça la majorité des USA ne le veut pas, ou ne le peut pas.

avatar concretebubbles | 

laisser le monde dans un meilleur état que celui dans lequel nous l'avons trouvé.

Ah ah c'est assez cocasse comme commentaire venant d'un industriel quand on connaît l'activité polluante d'Apple. Ils ont beau faire des efforts par rapport à d'autre, faire un téléphone reste et restera bien plus polluant que de ne pas en faire... Donc pour laisser le monde dans un meilleur état on repassera...
Bref, encore un qui n'assume pas. On est les plus beaux on est les meilleur

avatar AppleAddictdu89 | 

@concretebubbles

Ce genre de commentaire me dégoûte...
Surtout quand visiblement tu ne sais qu'ils ont pour ambition de résoudre ce problème en ne faisant leur smartphone qu'avec les matériaux des composants recyclé d'anciens iPhone !

Mais bon oui c'est sans doute JUSTE un industriel sans scrupule ! Oooooh le vilain pas beau Cook --'

avatar debione | 

Cela a beau te dégoûter, ce commentaire n'en reste pas moins très juste...
Le problème actuel se situe au niveau de la surconsommation... changer de smartphone tous les 2-3 ans est une hérésie environnementale, s'acheter des EarPods alors que l'on possède un casque filaire en état de marche est une hérésie environnementale, posséder une voiture fut elle électrique en ville est une hérésie...

C'est grâce aux com comme le tient que l'on se rend compte qu'on ira droit dans le mur... tu n'arrives apparement pas à imaginer qu'elle devrait être ta consommation pour ne pas être trop pollueur... posséder un smartphone+iPad+applewatch+Apple TV+ordi fixe+ écran de TV est complètement absurde d'un point de vue écologique. Changer un seul de ces trucs avant qu'il ne soit complètement en rade est une absurdité écologique... tout comme posséder plus de deux paires de pantalons ou plus de deux paires de chaussures, tout comme habiter plus grand que 1 pièce par personne, tout comme habiter une maison individuelle, multiplier les smartphone dans la famille etc etc...

Tu es apparement très loin de voir à quel point l'occidental moyen ( le cœur de cible d'Apple) est en fait responsable de la plupart de la pollution, de la raréfaction des matières, de la mise en place de milice pour continuer à extraire en paix et j'en passe... un jour peut être que tu voyageras

avatar ArnaudB | 

Et ouais, tous en slips dans les champs à permacultiver des radis bio. Youhouuuu !!!

avatar C1rc3@0rc | 

Sans aller jusque la (d'abord pourquoi en slip, hein, le nudisme est encore plus economique!, et pourquoi des radis, c'est nutritivement pauvre et ça demande beaucoup de flotte), il faut prendre en compte que s'il y a un marché, il y a des producteurs et des commerçants inévitablement.

Prenons le premier marché rentable des USA: le commerce d'armes.
Certes les USA font ce qu'il faut pour entrenir et developper ce marché (maintien et developpement de conflits et instablités socio-politiques), mais il y a bien un marché existant et tres durable et dynamique a la base. Les USA sont pas les seuls sur le secteur et il y a pas mal de concurrence: Russie, France, Angleterre, UE Chine,...

C'est a qui fera le maximum de profit en vendant le plus de quoi trucider le plus possible le voisin d'en face. Derriere ça alimente des machés complementaires: medicaments, chimie, energie, diplomatie, politique, ONG... (oui pas mal d'ONG n'ont d'existence que lié aux conflits internationaux ou intra-nationaux... avec a la cle une platee de fonctionnaires grassement payés et sortant de secteurs de l'education qui seraient autrement tres anecdotiques)

Pour revenir a Apple, il y a un marché de l'informatique individuelle et de la telecom de loisir. C'est pas artificiel, c'est une realite. Si on compare les pratiques des acteurs du marché, Apple n'est pas le pire. Certes, comme pour la bagnole ou l'electro-menager, les recettes exploitants l'obsolescence programmée sont legions, les inutiles malfaisants occupants les fonctions de marketing sont plus nombreux que les ingenieurs et mieux payés que les chercheurs. Mais si on compare les pratiques d'Apple et celles de la nebuleuses Android, Apple est tout de meme bien moins nefaste.

Apres, on peut discuter d'ideal et de ce qui devrait etre selon des interets divergents de la finance, de l'economie et du commerce. Seulement, on est dans un monde ou l'on a choisi d'axer l'activité et la politique sur ces trois piliers et principes.
L'industrie n'est qu'un outil de production qui repond aux besoins de consommation et aux contraintes mise en place par l'administration politique. Ça sert donc a rien de taper sur l'outil, ce qu'il faut changer c'est celui qui controle l'outil et celui qui beneficie de ce que produit l'outil.

avatar XiliX | 

@debione

"C'est grâce aux com comme le tient que l'on se rend compte qu'on ira droit dans le mur... tu n'arrives apparement pas à imaginer qu'elle devrait être ta consommation pour ne pas être trop pollueur... posséder un smartphone+iPad+applewatch+Apple TV+ordi fixe+ écran de TV est complètement absurde d'un point de vue écologique. Changer un seul de ces trucs avant qu'il ne soit complètement en rade est une absurdité écologique... tout comme posséder plus de deux paires de pantalons ou plus de deux paires de chaussures, tout comme habiter plus grand que 1 pièce par personne, tout comme habiter une maison individuelle, multiplier les smartphone dans la famille etc etc..."

Et où est le problème avec Apple et le commentaire de @concretebubbles ???

avatar debione | 

que chacun regarde autour de soi, et que chacun se demande qu'est-ce qui est indispensable à sa vie (et non pas sa survie)...
Même moi qui suit dans une forte logique de décroissance, je suis encore entouré de bien trop d'appareil (mon bilan se situe aux alentour de 1,5 terre par année).

Exemple type: J'écris actuellement sur un Imac de 2010... Pour certaine chose très basique, il marche encore parfaitement... Pour quelques centaines d'€, je pourrais changer le DD contre un SSD, et de fait continuer à l'utiliser pendant de nombreuses années (pour la musique le DD est réellement problématique). Problème: Apple refuse de me mettre un SSD dedans... Au mieux il me mettront le même DD dedans, mais pas question de leurs demander un 4To...
Ouf mon Imac de 2010 est ouvrable, dommage pour l'imacma compagne dont ce n'est pas le cas et qui partira bientôt à la poubelle tellement osx fonctionne comme une brêle sur les DD plateau. Ca c'est de la faute à Apple, c'est pas impossible à faire (c'est même facile techniquement parlant) mais il refuse... Si tu veux un imac avec un Ssd ben il va falloir en acheter un autre.

Ou l'Apple watch ne pouvant pas fonctionner sans iPhone, ou ne pas pouvoir mettre sur le store sans avoir acheté un mac... Je vais pas continuer la liste, Apple à une bonne responsabilité dans l'histoire (c'est pas les seuls hein!)

avatar pickwick | 

ton problème avec le remplacement des DD par des SSD sur iMac est idiot : chez moi à Genève tout revendeur agréé Apple comme Mac Repairs changera ton DD par un SSD et cela te coutera une centaine d'euros m SSD non compris.... J'en fais changer trois ou quatre par mois sur des iMacs de 2009 à aujourd'hui.

avatar C1rc3@0rc | 

@pickwick

Ta logique est pas fausse mais c'est celle d'un grand compte, pas d'un particulier.
Et le marché d'Apple c'est plus le GP que l'entreprise. Tu vas pas changer toi meme ton SSD, tu vas faire appel a un specialiste. La masse te permet de payer un cout raisonable. Pour un particulier, le cout devient raisonnable s'il peut changer lui meme. Et la Apple fait tout pour que ce soit pas possible et que le particulier doive racheter une machine alors que celle qu'il va jeter n'a que moins de 5% des composants obsoletes...

avatar Hideyasu | 

@debione

Ton commentaire n'est pas faux, mais ce que tu relèves est entièrement la faute du consommateur, pas de l'entreprise.
Apple (ou n'importe quelle entreprise) ne te met pas un couteau sous la gorge pour que tu achètes.
Perso j'ai un iPhone 6 qui marche encore très bien, et un Mac de 2012 qui va encore faire longtemps.
Si les gens veulent renouveler leur matériels tout les ans, c'est leur faute

avatar debione | 

Tu connais l'impact de l'image subliminale? C'est un fait avéré, nous somme tous sensibles à cela, tous sans exception aucune... Alors imagine la pub te faisant passer pour hasbeen parce que tu n'as pas le dernier truc kikoolol est aussi responsable (tout autant que l'éducation des parents, mais eux-même ont été influencé, donc pas entièrement responsable non plus)...

Je rappellerai que le libre arbitre reste à démontrer, et que toutes les dernières études tendent vers le contraire, on serait bien plus dans un simple système cause>effet>cause que dans la capacité à s'émanciper de notre environnement. Pas que les gens ne serait pas responsable, mais co-responsable, c'est un ensemble indissociable.

avatar Bigdidou | 

@debione

"Tu connais l'impact de l'image subliminale? C'est un fait avéré, nous somme tous sensibles à cela, tous sans exception aucune..."

Pas du tout.
C'est mythe, pour tous, sans exception aucune, qui repose sur un canular des années 50...
Il existe un traitement inconscient de l'information subliminale qui peut modifier des prises de décision supposées conscientes (par des effet d'amorçage, de facilitation) mais de façon très peu sensible et avec un effet qui dure très peu.

avatar debione | 

Faudra quand même m'expliquer comment tu peux dire que c'est un mythe pour tous, pour ensuite nous expliquer que cela peut modifier notre comportement (modérément)...

Si c'était un mythe des années 50 je ne pense pas que France 2 aurait été accusé d'intégré des images subliminales pour F.Mittérand en 1988... D'ailleurs l'accusation à sauté parce que... l'image durait trop longtemps pour être considérée comme subliminale... Dans de nombreux pays, les gens y sont tellement peu sensible que c'est purement et simplement interdit pas la loi...

Je vais redire: Nous y sommes tous sensible... Par contre évite d'étendre mon propos à la façon dont on traite tous différemment ce genre de chose, je n'en n'ai jamais parlé... Je parle de la réception de ce message, après si ce message arrive dans un environnement peu propice, ben il ne se développera que très peu, dans un environnement plus adéquat, il pourra être un facteur déclencheur, dans un environnement parfait il pourrait faire changer d'avis...

avatar Bigdidou | 

@debione

"Faudra quand même m'expliquer comment tu peux dire que c'est un mythe pour tous, pour ensuite nous expliquer que cela peut modifier notre comportement "

Et bien par exemple la vision subliminale d'un visage peut faciliter la reconnaissance ultérieure de de visage.
Cet effet d'amorçage permet une accélération de la vitesse du traitement de quelques microsecondes et s'éteint au mieux en quelques heures.
C'est ce que je voulais dire par "modification du comportement" : une accélration du processus de traitement de l'information qui aboutit à un reconnaissance (un peu) plus rapide.
La littérature et le champ expérimental à ce sujet est extrêmement riche et vaste, car l'information subliminale est utilisée pour étudier le traitement non conscient de l'information, et par là, de construire des théories de la conscience.
En aucun cas l'amorçage subliminal ne va modifier mes grandes prises de décision conscientes et rationnelles : voter pour untel, me persuader de quelque chose, acheter plus de truc, me convertir à quelque chose ou me permettre d'apprendre quelque chose. Ca, c'est du mythe.

'Si c'était un mythe des années 50"
Le mythe fondateur date exactement de 1957. James Vicary prétends avoir boosté les ventes de coca avec des textes subliminaux puis a admis que c'était un canular.

"je ne pense pas que France 2 aurait été accusé d'intégré des images subliminales pour F.Mittérand en 1988"
Ce qui nous avait tous bien fait sourire à l'époque. D'ailleurs l'image en question n'était pas subliminale puisque visible ;)
Je ne vais pas te donner des références bibliographiques, c'est un peu ardu, mais nous avons en France des gens remarquables qui ont écrits là dessus et de qui tu pourrais trouver des écrits de vulgarisation passionnants à propos de ces histoires d'information subliminales et de traitement inconscient de l'information (je pense en particulier à Stanislas Dehaene)

"Dans de nombreux pays, les gens y sont tellement peu sensible que c'est purement et simplement interdit pas la loi..."
Le lien de causalité est hasardeux. Ces lois ne reposent sur rien concret (ce ne sont pas les seules qui nous protègent de danger imaginaires). Cela ne veut pas dire qu'elles n'ont pas nécessairement aucun sens. On peut tout à fait penser que leur fonction est de nous protéger de nos propres fantasmes collectifs qui sont là bien ancrés en restaurant notre confiance dans les medias.

"Je vais redire: Nous y sommes tous sensible.."
Tu sais, ça n'est pas en décrétant quelque chose que tu va annihiler toute l'abondante recherche et littérature aussi bien dans les domaine des neurosciences, de la neuropsychologie et des sciences cognitives et comportementale qui existe à ce sujet.

"Par contre évite d'étendre mon propos à la façon dont on traite tous différemment ce genre de chose, je n'en n'ai jamais parlé... "
Je ne comprends pas ce que tu veux dire, mais je perçois que tu as senti une malveillance dans ma réponse. C'est qu'elle était maladroite, parce que ce n'était pas du tout le but.
Alors voilà, mon objectif n'était pas d'avoir raison, ou de t'insulter. Je sais bien que ces histoires subliminales sont un mythe solide (avec beaucoup de débouchés commerciaux, genre apprentissage subliminal et autres conneries). Je pensais juste que ça pouvait t'amuser et t'intéresser, exactement comme ça le fait habituellement quand on nous démonte un mythe urbain auquel on croit fermement.

avatar C1rc3@0rc | 

@Hideyasu

J'ai un iPhone 3GS qui au niveau materiel est impeccable. Mais il devient inutilisable autrement que comme iPod a cause de l'abandon de son OS, abandon auquel Apple pousse les developpeurs de maniere plus que "ferme".

J'ai un iPod 4gen, dont la qualité sonore est loin, mais vraiment tres loin devant celle d'un iPhone 6. La batterie vient de rendre l'ame. Pas trop un probleme pour moi, j'ai une formation d'inge et d'electronicien, je sais comment trouver les info pour changer la batterie. Mais voila la majorité de ces iPod qui sont technologiquement superieurs a ce qui leur a succédé vont a la poubelle pour un composant difficile d'accés et un arret du support d'Apple.

J'ai un Macbook Air 2011. Il satisfait mes besoins en terme de PC portable et se paye le luxe d'etre plus performant que des machines d'Apple sorties apres lui. J'ai changé sa batterie il y a 2 ans avec a la clef une autonomie superieur a l'originale... ok, la aussi je sais le faire et ça m'a couté quelques dollars. Combien de MBA dans la meme situtation sont partie a la poubelle a cause de la seule batterie?

Je regarde avec degout aujourd'hui me Macbook. Je sais que si cette machine avait le moindre interet pour moi, elle serait impossible a maintenir et que le jour ou sa batterie serait HS, la machine partirait a la benne sans autre alternative.
Je regarde de la meme maniere les Macbook Pro a touch Bar, avec la meme constatation.

Alors, oui, il y a une responsabilité du consommateur et du cityoen, mais il ne faut pas pour autant negliger celle de l'industriel et du commerçant. L'obsolescence programmée c'est une realité enseignee dans les ecoles de design et d'ingenierie. Apple n'est pas la pire sur le marché, mais c'est pas non plus la plus innocente.

avatar Trillot Bernard | 

@debione

Vous faites manifestement partie de ceux qui savent tout, qui font tout bien par opposition aux autres, qui sont plus intelligents que tout le monde et qui font donc la leçon aux autres.

Vous faites chier. Il y a surement du vrai dans ce que vous dites mais la façon dont vous délivrez vos propos sont justes contreproductifs. On aimerait savoir comment vous vivez vraiment et à quel point vous faites mieux que les autres.

Vous faites chier. Apprenez à être simples. Et arrêtez de polluer les discussions de MacG.

avatar debione | 

Heureusement que je n'ai pas dit que je polluais encore largement trop... Et je ne sais absolument pas tout loin de là!
Pour info: J'ai décidé de ne travailler que le strict minimum... En gros, je suis au minimum vital en suisse pour un père vivant avec son enfant, ce qui fait que je ne bosse qu'à 50% dans une branche pas très bien rénuméré (restauration)... Et sérieusement, ni moi ni mon enfant ne manquons de quoique ce soit, on a une vie bien sympa... Mais c'est sur que pour avoir une vie bien sympa en gagnant ce que je gagne, je n'ai pas de smartphone/voiture/vélo/robot ménager/maison individuelle/Tv/habit surnuméraire/crédit en tout genre et autres abonnement etc etc, j'ai même déménager dans un coin ou les prix correspondait mieux... Bref, je vis juste après avoir identifié mes besoins pour être juste bien (par exemple j'ai besoin de faire de la musique pour me sentir bien, donc j'ai de temps à autres des dépenses dans ce domaine, de même j'ai toujours été un voyageurs et mes billets d'avions sont aussi une des raisons de ma surpollution). N'empêche en ayant une paye de misère, mais en étant raisonnable, je vais partir 6 semaines cet été au Cambodge avec mon enfant... Bref une bonne gestion des besoins peut permettre de faire des trucs super chouette dans la vie, mais c'est vrai aussi que l'on ne m'a jamais inculqué la possession dans mon enfance (face positive de cette période de merde).

avatar C1rc3@0rc | 

On peut aller sur un debat societal, mais ce serait long et hors propos.
La question qui se pose c'est est ce que l'industrie est a sa place aujourd'hui?

Tu parles de besoins, de ressources, de frustrations, de restrictions et de techniques de gestion de tout cela. Ok, c'est aussi ça la vie. Mais dans quelle limite tout cela est il normal et surtout durable.

On peut se passer de 2 choses: ce dont on a pas besoin et ce dont on a besoin.
La seconde implique qu'on subisse un prejudice.
La premiere implique a l'inverse une notion de privilege. Oui, celui qui ne se passe pas de ce dont il n'a pas besoin créé de fait un privilege.

Je veux bien qu'il soit necessaire de restreindre ses besoins par rapport a ses moyens, encore faut il que cela denote d'une consequence volontaire. Si tu dois te restreindre pour qu'un rentier americain puisse continuer a accumuler des millions qu'il ne pourra jamais depenser, c'est pas coherent. Surtout que ce rentier la defend un systeme selon des criteres et des qualités qui n'existent pas.
On est la dans un jeu de dupe, et la dupe c'est celui qui se definit dans un discours "environnementaliste" alors que ce n'est pas une question de conscience mais de choix.

avatar fte | 

@debione

"minimum"

J'ai plusieurs amis qui ont fait des choix de vie similaires, minimum et décroissance.

C'est un choix très intéressant, un peu courageux aussi, et très respectable. Définitivement une très bonne leçon éducative. Bravo.

avatar CorbeilleNews | 

@AppleAddictdu89

Et le votre alors ?

avatar xDave | 

@concretebubbles

J'imagine que tu postes ta purée de bouche depuis un papier et un crayon de bois?!
Hypocrite et troll jusqu'au bout

avatar debione | 

Non, ce qui est hypocrite c'est ton commentaire, complètement et définitivement...

Première chose : prendre conscience de sa propre consommation, et de fait réussir à l'exprimer...

Je vais le redire, le problème est surtout de l'ordre de la surconsommation, acheter des appareils dont on peut se passer, avoir des doublons ( genre un iPhone et une Apple Watch, un portable et un fixe, un assistant domestique alors que l'on possède déjà la capacité numérique de l'avoir...)

On verra si Apple propose un assistant domestique, ou si ils proposent d'utiliser ce que l'on possède déjà pour faire assistant domestique... le premier cas, si c'est un nouvel appareil alors on est dans une hérésie environnementale et Apple un des principaux pollueur... si Apple nous pond un assistant qui sera mettable sur n'importe quel appareil que l'on possède déjà, alors ils iront dans un sens écologique, dans le sens diminuer notre empreinte. Si ils proposent un enieme appareil, alors ils sont à l'opposé, un discours de façade mais des fait qui vont à l'encontre de leurs discours marketing...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR