Fermer le menu
 

Ces six entreprises qui dépendent trop d’Apple

Christophe Laporte | | 10:00 |  25

Ne pas mettre tous ses oeufs dans le même panier. L’adage est connu, mais n’est pas toujours respecté, même dans le monde si sérieux de l’entreprise. C’est d’autant plus vrai lorsque l’on travaille avec Apple. Fournir Apple, c’est comme signer « un pacte avec le diable », comme nous l’expliquions récemment, suite à la déconvenue d'Imagination Technologies qui a dévoilé qu’Apple comptait se passer de ses services d’ici deux ans.

Résultat, cette société, qui fournit à Apple les circuits graphiques pour les terminaux iOS, a vu le cours de son action dévisser de 70 %. On plaint les investisseurs… Il faut dire que sur son dernier exercice, Apple était de très loin son premier client et contribuait quasiment à hauteur de 50 % de son chiffre d’affaires.

Et là, c'est le drame…

Apple tranche dans le vif et ne fait jamais dans la dentelle. À un tout autre niveau, on a pu encore le constater cette semaine quand elle a décidé de diviser par deux la commission d’affiliation que le constructeur verse aux sites quand leurs lecteurs cliquent sur des liens menant vers l’App Store. Certains sites ne vivant que de cela vont devoir très rapidement trouver des réponses adéquates.

Pour en revenir au monde de l’entreprise, Business Insider avait publié une infographie listant les grandes sociétés qui dépendent un peu trop de la firme de Cupertino suite aux déboires d’Imagination Technologies.

Outre Imagination Technologies, on retrouve Dialog Semiconductor, encore une société britannique, qui a réalisé 74 % de son chiffre d’affaires avec Apple lors de son dernier exercice. Les dirigeants de cette entreprise doivent avoir des sueurs froides en ce moment. Il se murmure en effet qu’Apple aurait mis sur pied une importante équipe de développement pour concevoir sa propre puce chargée de la gestion de l’alimentation pour ses prochains iPhone et iPad (lire : Apple développerait sa propre puce de gestion de l'énergie dans les iPhone). Si ce projet venait à se concrétiser, Dialog Semiconductor se trouverait en grand danger. Autres cas évoqués : Cirrus Logic (66 % de son CA) et Japan Display (54 %) qui fournissent respectivement à Apple des puces audio et des écrans.

Dans le lot, on trouve également un éditeur de logiciels, Glu Mobile, qui fait une bonne partie de sa fortune en vendant des jeux sur l’App Store. Dans ce cas, le rapport de force est bien différent. On voit mal Apple se substituer à un éditeur de jeux. Malgré tout, l’épée de Damocles existe bel et bien. Si Apple se décide, un jour ou un autre, à changer certaines règles de l’App Store (comme baisser le taux de commission), les répercussions pourraient être immédiates.

Dans un tout autre genre, les conséquences ont été terribles pour AppGratis. Ce service qui mettait en avant une app gratuite par jour a rapidement fermé ses portes quand Apple a refusé de valider son app (lire : Le rebond du fondateur d'AppGratis après la chute) . Ce qui est vrai pour une petite entreprise peut également l’être pour des structures bien plus importantes. Uber a failli être retiré de l’App Store en 2014, quand Apple s’est rendu compte qu’elle trichait pour remonter des informations en douce (lire : Lorsque le patron d'Uber se faisait taper sur les doigts par Tim Cook) .

Dans cette liste compilée par Business Insider, il y a un dernier cas assez particulier : Foxconn. Il s’agit de la cheville ouvrière d’Apple. Comme d’autres, elle est souvent mise en concurrence par la firme de Cupertino. Mais le groupe industriel taïwanais doit être l’un des rares partenaires d’Apple à pouvoir quasiment parler d’égal à égal. En effet, peu de sociétés peuvent se targuer de compter plus d’un million d’employés et de réaliser près de 140 milliards de dollars de chiffres d’affaires. Alors, certes elle dépend d’Apple (54 %), mais elle dispose d’une force de frappe et d’une réactivité sans commune mesure. Même une société comme Apple ne peut pas se passer d’un partenaire capable de produire un demi-million d’iPhone par jour…


Les derniers dossiers

Ailleurs sur le Web


25 Commentaires Signaler un abus dans les commentaires

avatar CM-S 27/04/2017 - 10:03

Foxconn, c'est la société qui a le plus d'employés dans le monde non ?

avatar iPop 27/04/2017 - 13:11 via iGeneration pour iOS

@CM-S

Je me suis dit la même chose, on y trouve Microsoft , Nintendo, etc...

avatar Paquito06 27/04/2017 - 14:45 via iGeneration pour iOS (edité)

@CM-S

Dans le secteur privé, tu en as d'autres devant. Walmart ou Mc Do c'est près de 2 millions d'employés chacun aux US. En Chine tu as Petro China, en Inde tu as Indian Railway. Mais on va dire que Foxconn n'est pas mal placé, dans le top 20 probablement.



avatar Crkm 27/04/2017 - 10:24 (edité)

"Outre Imagination Technologies, on retrouve Dialog Semiconductor, encore une société britannique, qui a réalisé 74 % de son chiffre d’affaires avec Apple"

Mais qu'est-ce qu'ils sont bêtes ces anglais décidément lol

avatar NestorK 27/04/2017 - 10:55 via iGeneration pour iOS

@Crkm

Gros commentaire 😬 (lol)

avatar Giloup92 27/04/2017 - 11:35 via iGeneration pour iOS

On pourrait dire qu'Apple dépend trop de la Chine : c'est un de ses principaux marchés et son principal fournisseur y est.

avatar MarcMame 27/04/2017 - 12:27 via iGeneration pour iOS

@Giloup92

A ma connaissance la chine ne fournit rien d'autre que de la main d'œuvre pour l'assemblage.
On ne peut donc pas parler de fournisseur mais plutôt de prestataire.
Quand au marché chinois, s'il est important, il n'est pas essentiel à la survie d'Apple.

avatar en ballade 27/04/2017 - 16:06

Steve Jobs disait lui même que la Chine, ce sont aussi les techniciens et ingénieurs que sa société ne pourrait trouves aux USA.

avatar MarcMame 27/04/2017 - 17:28 via iGeneration pour iOS

@en ballade

Et tu l'as cru ?

Eh ben....

avatar JLG01 27/04/2017 - 20:32 via iGeneration pour iOS

@MarcMame

Mais si la Chine cessait d'être prestataire, Apple et bien d'autres auraient de gros problèmes de production.

avatar stemou75 28/04/2017 - 00:08 via iGeneration pour iOS

@MarcMame

Et le châssis des iPhone, qui l'usine d'après toi ?

avatar MarcMame 28/04/2017 - 10:11 via iGeneration pour iOS

@stemou75

Un prestataire. Encore.

avatar Bigdidou 27/04/2017 - 13:38 (edité)

"Apple dépend trop de la Chine"

Ce qui peut effectivement être gênant voire douloureux.

avatar R1x_Fr1x 27/04/2017 - 14:46 via iGeneration pour iOS

Vous oubliez MacGénération dans la liste

avatar drarigemualliug 27/04/2017 - 19:38 via iGeneration pour iOS

@R1x_Fr1x

Bien vu.

avatar melaure 28/04/2017 - 10:31 (edité)

Dans ce cas on dépend tous trop d'Apple.

Seule solution : que la CE impose la séparation OS/matériel, comme ça on n'aura plus à acheter chez ces "optimiseurs fiscaux" ... 200 euros pour la licence OS X et pour le reste plus d'Apple ! ;)

avatar JadEstuaire 27/04/2017 - 14:49 via iGeneration pour iOS

Avec le psychopathe de Corée du Nord allié de la Chine, le déploiement d'anti-missiles en Corée du Sud pourrait provoquer quelques refroidissements dans les relations entre la Chine et les USA avec des conséquences sur le manufacturing et la production des composants indispensables à Apple et un impact sur le titre AAPL 😩

avatar debione 27/04/2017 - 16:17 (edité)

Dans la presse people peut-être, dans la réalité non... Si il y a du gros contrat à la clef, c'est pas ces histoires de dictateurounet qui vont changer quoique ce soit...

avatar JadEstuaire 27/04/2017 - 17:33

La on ne parlera plus de contrat

avatar CNNN 27/04/2017 - 19:49 via iGeneration pour iOS

@JadEstuaire

Sauf que la Chine nous a prêté trop d'argent pour nous (Occidentaux) claquer la porte au nez...
la Chine ne défendra jamais la Corée du Nord face à un conflit US ;)

avatar JadEstuaire 28/04/2017 - 05:05

Va savoir ce qui se passera si l'autre psychopathe fait un beau feu d'artifice 💥

avatar JLG01 27/04/2017 - 20:30 via iGeneration pour iOS

Tout le monde sait qu'au delà de 20% du chiffre d'affaire un client devient un risque.
Il n'y a que les personnes trop avide de résultat à court terme qui oublient cette règle de base que tout entrepreneur soucieux de son avenir tente de respecter.
Mais il n'est pas toujours facile de résister à une grosse commande qui fait sortir de la règle.

avatar JLG01 27/04/2017 - 20:35 via iGeneration pour iOS (edité)

Apple n'est pas le seul gros industriel à travailler avec des prestataires dont ils sont le principal, si ce n'est l'unique client.
C'est vrai en électronique, mais plus encore en automobile , construction navale et aérienne.
Certaines fermetures d'usine que l'on attribue souvent à tel ou tel gros industriel ne sont souvent que des sous traitants qui se sont laissé phagocytés, ne servant plus qu'un seul client.

avatar marc_os 28/04/2017 - 09:57 via iGeneration pour iOS

Faut pas trop s'inquiéter pour les investisseurs.
Car le système est entièrement fait pour eux, et sauf accident exceptionnel en moyenne la grande majorité gagne. Et quand ça craint, avant même de voire baisser leurs bénéfices ils font payer les "risques qu'ils prennent" aux salariés qu'ils vont licencier. Et au final ils mettent l'entreprise en faillite et c'est à l'état de payer les salaires impayés et les fournisseurs l'ont dans l'os. Donc leurs "pertes" sont minimisées. Et de toute façon inférieures à tout ce qu'ils ont gagné pendant toutes les années où ça allait bien. Donc globalement les investisseurs gagnent TOIJOURS, faut pas trop s'inquiéter pour eux !!

avatar dtb06 28/04/2017 - 15:42

Vous oubliez ST Micro en France pour 2017