WWDC 2017 : Apple présente le programme dédié aux étudiants

Nicolas Furno |

Comme tous les ans, Apple va réserver quelques places de la WWDC 2017, sa conférence développeurs, à des étudiants. Le constructeur a ouvert un site pour détailler le processus qui permettra à tous les étudiants qui le souhaitent de s’inscrire. Les heureux élus recevront non seulement un ticket gratuit pour la semaine de conférences, mais aussi un logement payé par Apple.

Cliquer pour agrandir

Pour participer, vous devez avoir au minimum 13 ans, disposer d’un compte développeur Apple (la version gratuite suffit) et suivre un cours d’informatique, à temps plein ou partiel. Apple demande par ailleurs plusieurs pièces justificatives et aussi un Playground Swift, c’est la nouveauté cette année. Dans ce fichier, vous devrez créer une « expérience » qui doit s’apprécier en moins de trois minutes. Seuls les travaux individuels sont acceptés et il y a encore d’autres règles, de taille et de langue.

Apple laisse de la liberté aux étudiants, il n’y a pas un sujet imposé et ils peuvent utiliser, soit Xcode sur un Mac, soit l’app dédiée sur un iPad. Le Playground devra être associé à une description de maximum 500 mots. D’autres éléments peuvent être ajoutés au dossier, comme un CV (il ne sera pas pris en compte pour la sélection, mais pourra être transmis aux équipes de Cupertino). L’ensemble devra être rédigé en anglais.

Vous avez jusqu’au 27 mars, date de l’ouverture des inscriptions, pour trouver une idée et travailler sur un Playground. Les soumissions devront être faites avant le 2 avril à 17 h (heure de San Francisco) et les résultats seront connus le 21 avril 2017. Apple ouvre aussi un forum dédié pour les étudiants qui s’inscrivent.

Si vous n’êtes pas étudiant, vous pourrez vous inscrire normalement à la WWDC le 27 mars à 19 heures, heure française. Un ticket est vendu 1599 $ et il y aura un tirage au sort pour désigner les 5000 chanceux. Rappelons que la conférence aura lieu à San Jose cette année.


avatar nmartel | 

Et le keynote ?

avatar @ymeric | 

@nmartel

Ah ! Je vois que je ne suis pas le seul à attendre ça avec impatience ?

avatar Guillaume06 | 

Un ticket est vendu 1599 dollars mais si on est pas prit dans le tirage au sort Apple nous rembourse les 1599 dollars ou pas !?

avatar Duodecim | 

@Guillaume06

Tu es tiré au sort pour avoir le droit d'acheter un ticket à $1,599, en fait ! C'est mesquin, oui ! Mais c'est toujours complet donc y a de la demande…

avatar Mrleblanc101 | 

@Duodecim

Ce n'est pas mesquin du tous... avec les billets qui partait en littéralement 2 secondes à la dernière édition sans tirage au sort ! C'est simplement laisser une chance égale à chacun d'y assister

avatar byte_order | 

Un tirage au sort suffit pour laisser une chance égale à chacun.

Le prix du ticket de lotterie, lui, rétabli une inégalité des chances, justement parce que ce prix ne le met pas à la portée de tous les développeurs.

Qui ne sont donc pas à chance égale, contrairement à ce que ce tirage au sort laisse croire.
Visiblement seuls les développeurs ayant les moyens de claquer un mois de salaire (voir plus dans pas mal de pays) méritent d'être éventuellement retenu pour assister à leur conférence pour les développeurs.

Même sur ce plan leurs tarifs deviennent prohibitifs.

avatar stivjobs | 

@byte_order

Si tu ne peux pas mettre 1600$ dans le ticket je vois mal comment tu pourrais payer le billet d'avion et l'hôtel sur place (ou la moindre chambre simple peut monter à 300/400$ la nuit pendant la WWDC ...). Ce n'est pas tant le prix du ticket qui rend la WWDC inaccessible !

Mais ce n'est pas un problème pour la majorité des developpeurs qui sont payés par leur entreprise pour y aller. Et si tu n'as pas les moyens, tu as les sessions en vidéo quasiment en live

avatar byte_order | 

@stivjobs
C'est sûr qu'avec 1600$ en moins en poche, cela aide beaucoup pour payer le reste qui est, lui, assis plus concrètement sur des coûts correspondants à du réel : le prix de l'avion et de l'hebergement sur place.
Par ailleurs, des solutions de débrouille (genre en profiter pour rendre visite à des amis expats... qui vous hébergeront du coup) existent, alors que pour rentrer dans la conférence, non.

Et votre conclusion montre bien que l'égalité des chances de cette loterie est fictive (un mot à la mode) : les développeurs qui n'ont pas une entreprise derrière eux pour leur payer leurs frais en sont exclus.

Enfin, merci d'expliquer comment poser une question en regardant les sessions à distance...

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « Le prix du ticket de lotterie, lui, rétabli une inégalité des chances, justement parce que ce prix ne le met pas à la portée de tous les développeurs. »

Si tu inverses les choses par rapport à l’ordre réel dans lequel elles se sont passées, oui, tu peux finir par voir ça comme ça.

Mais sinon, en restant dans la réalité, ce système de tirage au sort a permis de redonner une chance égale à chacun des développeurs ayant les moyens (en termes d’argent mais aussi de temps) d’aller à la WWDC. Égalité de chance qui existait tant que la WWDC ne faisait pas le plein en moins de trois secondes.

« Même sur ce plan leurs tarifs deviennent prohibitifs. »

Là encore, si tu déformes la réalité pour coller à la conclusion à laquelle tu veux aboutir, ça marche. ;-)
Sinon, en restant dans le monde réel, tu te rappelles simplement que le tarif de cette conférence est le même depuis longtemps et que donc il ne devient pas prohibitif.

En revanche, ce qui a changé depuis quelques années, c’est la gratuité totale de l’accès aux vidéos de toutes les sessions de la WWDC, qui permet de réduire l’inégalité entre les développeurs qui peuvent aller à la WWDC et ceux qui, faute de moyens ou de chance au tirage au sort, ne le peuvent pas.
Mais ça, bien sûr, on ne va pas le souligner, vu que ça ne va pas dans le sens de la conclusion voulue. :-P

avatar byte_order | 

@BeePotato

> Sinon, en restant dans le monde réel, tu te rappelles simplement que le tarif de cette
> conférence est le même depuis longtemps et que donc il ne devient pas prohibitif.

Méa culpa, en effet, pour une raison débile j'ai cru que les tickets des WWDC de la première décennie était nettement moins chers, confondant le rabais pour inscription en avance (-$300) avec le prix.

Concernant les vidéo des sessions, Apple s'est simplement aligné sur ce que font les conférences pour les plateformes concurrentes.

Mais pouvoir voir n'est pas la même chose que pouvoir échanger. Et pour ça, les 5000 places par an sont arbitrairement restreintes. Apple n'est plus en manque d'ingénieur ni de trésorerie depuis 10 ans facile, rien ne s'opposerait à organiser 2 ou 3 WWDC par an, éventuellement au même moment - y compris avec des sessions en duplex - mais à des endroits différents du monde, augmentant les places dispo, réduisant les coûts de transport pour les inscrits, adressant des marchés moins americano-centrés...

Mais non.
Organiser la rareté est un business comme un autre, semble-t-il.

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « Concernant les vidéo des sessions, Apple s'est simplement aligné sur ce que font les conférences pour les plateformes concurrentes. »

Ça ne change rien à ce que j’ai dit. Je n’ai parlé de des conséquences de cette mise à disposition, et non des hypothétiques motivations qui y ont abouti.

« Mais pouvoir voir n'est pas la même chose que pouvoir échanger. »

En effet, et je n’ai jamais prétendu le contraire.
J’ai bien parlé, très clairement, de réduction de l’inégalité et non de son effacement.

Reste que pour beaucoup de développeurs, le besoin d’échange de ce genre n’est pas là chaque année et les vidéos sont largement suffisantes.

« Apple n'est plus en manque d'ingénieur ni de trésorerie depuis 10 ans facile, rien ne s'opposerait à organiser 2 ou 3 WWDC par an, éventuellement au même moment - y compris avec des sessions en duplex - mais à des endroits différents du monde, augmentant les places dispo, réduisant les coûts de transport pour les inscrits, adressant des marchés moins americano-centrés... »

Ça resterait « abritrairement restreint ». Il n’y aurait toujours pas de place pour tout le monde.
Et embaucher plus d’ingénieurs par projet juste pour qu’ils puissent passer plus de temps à organiser et présenter des WWDC multiples, ça serait nuisible à leur boulot hors WWDC. Or, moi, je préfère largement qu’ils bossent le plus efficacement possible sur leur tâche principale (qui n’est pas la WWDC).

Mais si tu préfères te convaincre que tout ça n’est qu’un « business d’organisation de rareté », libre à toi, bien sûr.

avatar byte_order | 

@BeePotato
> Je n’ai parlé de des conséquences de cette mise à disposition

Les conséquences sont les mêmes que pour les conférences de développement pour les plateformes concurrentes : tout le monde peut les (re)voir gratuitement.
Je ne vois pas en quoi il y aurait matière à le souligner pour lea WWDC, vu que cela n'a rien de spécifique à cette conférence.

Ce qui est spécifique a cette conférence, c'est son sous-dimensionnement chronique.

> Il n’y aurait toujours pas de place pour tout le monde.

Mais 2 a 3 fois plus, un facteur de réduction d'inégalité d'accès nettement plus haut que la propabilité inchangée d'année en année de gagner à la loterie WWDC.

> Et embaucher plus d’ingénieurs par projet

Pourquoi embaucher !?
Ils sont tellement à fond à fond qu'il n'y a pas moyen de les sortir 5j par an pour parler, répondre et - ce qui est pas idiot quand votre audience est aussi le consommateur de ce que vous produisez - écouter ?

> ça serait nuisible à leur boulot hors WWDC.

Ou le contraire. Cela pourrait leur permettre de prendre le recul sur les usages de leur boulot hors WWDC. P'tet, par exemple, qu'ils se rendraient mieux compte que sans une ouverture via des développeurs tiers, jamais Siri ne saura gérer correctement telle langue régionale, telle particularisme culturel ou linguistique, que tel solution n'est pas si adaptée que ça en dehors des pays anglosaxons, etc. Parce qu'ils ne seront jamais assez nombreux à Cupertino pour tout savoir faire, à défaut d'être assez pour faire savoir.

Un exemple parmi d'autres.

> Or, moi, je préfère largement qu’ils bossent le plus efficacement possible sur leur tâche > principale (qui n’est pas la WWDC).

Expliquer l'intérêt d'une brique logicielle, rechercher les besoins d'évolutions et les manques, exploiter le feedback des usagers, c'est *aussi* leur boulot. Pas à tous les membres d'un projet, mais à minima au moins à l'un d'entre eux.
Sinon, faut pas s'étonner du grand écart entre la demande et l'offre.

Syndrome d'OpenTransport, toussa...

avatar BeePotato | 

@ byte_order : « Je ne vois pas en quoi il y aurait matière à le souligner pour lea WWDC, vu que cela n'a rien de spécifique à cette conférence. »

Je n’ai jamais placé sous l’angle de la comparaison avec la concurrence. Il y avait matière à souligner ce changement (relativement récent) de la WWDC parce qu’il contribue à réduire l’inégalité entre développeurs face à l’accès à l’information délivrée dans cette conférence, alors précisément que je répondais à un commentaire où tu affirmais que cette inégalité s’était accrue. C’est dans ce cadre que ça prenait tout son sens. Il ne faut pas essayer de lire des choses que je n’ai pas écrites. ;-)

« Mais 2 a 3 fois plus, un facteur de réduction d'inégalité d'accès nettement plus haut que la propabilité inchangée d'année en année de gagner à la loterie WWDC. »

Faux. Le passage au système de loterie a eu un impact bien plus élevé qu’un simple facteur de 2 ou 3.

Reste que ce serait évidemment plus confortable d’avoir des WWDC européenne et asiatique (je ne suis pas contre, c’est juste que je vois bien pourquoi Apple ne l’a pas (encore ?) fait), mais ce n’est pas une raison pour leur inventer un effet bien supérieur à celui qu’elles auraient.
Et, bien sûr, il y aurait probablement toujours une loterie pour accéder à ces conférences.

« Pourquoi embaucher !? »

Pour compenser la perte de temps travaillé.
Mais il est vrai que ce n’est pas obligatoire : il suffirait de ralentir le rythme de mise à jour des logiciels pour tenir compte de cette indisponibilité des ingénieurs.
Bien sûr, ralentir ce rythme, on souhaite tous de temps en temps que ça arrive, quand on est face à une mise à jour farcie de bugs — mais rappelons que dans le cas évoqué ici, ce ralentissement ne serait pas du tout synonyme de plus de temps accordé au développement. On aurait les mêmes bugs, juste moins vite.

« Ils sont tellement à fond à fond qu'il n'y a pas moyen de les sortir 5j par an pour parler, répondre et - ce qui est pas idiot quand votre audience est aussi le consommateur de ce que vous produisez - écouter ? »

Si, il y a moyen. La preuve : c’est déjà ce qu’ils font (et j’imagine que la préparation en amont de la conférence fait que ça leur prend bien plus que 5 jours). :-)
Mais toi, tu proposes de les sortir trois fois plus longtemps.

« Cela pourrait leur permettre de prendre le recul sur les usages de leur boulot hors WWDC. »

Ouaip, ça ce serait bien, mais ça arriverait surtout en rencontrant des vrais utilisateurs, non développeurs. Pas tellement en multipliant les WWDC, donc.

« P'tet, par exemple, qu'ils se rendraient mieux compte que sans une ouverture via des développeurs tiers, jamais Siri ne saura gérer correctement telle langue régionale »

Non, ça, ça n’a absolument rien à voir avec l’ouverture aux développeurs tiers.

« que tel solution n'est pas si adaptée que ça en dehors des pays anglosaxons »

Ça, oui, ce serait bien. Mais ça ne concerne que rarement les développeurs eux-mêmes.

« Expliquer l'intérêt d'une brique logicielle, rechercher les besoins d'évolutions et les manques, exploiter le feedback des usagers, c'est *aussi* leur boulot. Pas à tous les membres d'un projet, mais à minima au moins à l'un d'entre eux. »

En fait, il y a des gens chez Apple dont c’est spécifiquement le boulot.

avatar byte_order | 

@BeePotato
> Faux. Le passage au système de loterie a eu un impact bien plus élevé
> qu’un simple facteur de 2 ou 3.

Y'a toujours que 5000 places a $1600. Avant la loterie c'était premier inscrit premier servi, maintenant c'est aléatoire (sauf programme spéciaux pour les étudiants, effectivement). Reste toujours que 5000 places.

Proposer 15000 places même dans les même conditions d'accès tripleraient mathématiquement les chances d'accès, réduisant donc par 3 l'inégalité d'accès.

Je vois mal comment le simple passage à la loterie aurait plus que tripler les chances d'avoir une place...

> Pour compenser la perte de temps travaillé.

Les ingénieurs Apple présents lors de la WWDC sont en train de travailler. A démontrer, expliquer, former et collecter du feedback des technos qu'ils ont conçu. C'est tout autant du travail (et utile) que ce qu'ils font d'habitude. Ils sont payés pour ça, c'est pas du bénévolat.

> ça ce serait bien, mais ça arriverait surtout en rencontrant des vrais
> utilisateurs, non développeurs.

Les "vrais" utilisateurs des technologies présentées par les ingénieurs Apple lors des WWDC, ce sont des développeurs, justement, pas des utilisateurs finaux.
Pour ceux là, y'a les autres Apple Events, les Genius Bars, les community managers...

Les WWDC sont les seuls events Apple où les "utilisateurs" ne sont pas les utilisateurs finaux, mais ceux qui utilisent les technos Apple pour proposer des services tiers aux utilisateurs finaux, ce qui profite in fine a Apple a promouvoir ses produits. Sinon, pensez bien que y'a longtemps que les WWDC seraient abandonnées, faute d'intérêt économique pour Apple.

> Non, ça, ça n’a absolument rien à voir avec l’ouverture aux développeurs tiers.

Ah. Un argument se cache dans cette affirmation tranchée ?

> ce serait bien. Mais ça ne concerne que rarement les développeurs eux-mêmes.

Ben si, justement. Ce que les développeurs d'Apple n'arrivent pas à fairer après tant d'année comme adresser de niches de besoins, des développeurs tiers peuvent, eux, y répondre. Faut-il que Apple, et donc les développeurs d'Apple, comprennent l'intérêt de le faire. Et donc écoutent la demande plûtot que ce qu'ils croient être la demande.

> En fait, il y a des gens chez Apple dont c’est spécifiquement le boulot.

Oui. Et ils sont aux WWDC. Si c'est spécifiquement leur boulot comme vous dites, ils devraient pouvoir le faire un peu plus souvent que seulement 5j par an, non ?!

avatar samgrosfite | 

C'est tellement ingénieux pour repérer de jeunes talents à devenir et les fidéliser pour le futur surtout avec le gros souci RH actuel qu'est le recrutement et la gestion du turnover !

avatar reborn | 

@samgrosfite

"Gros soucis actuel"

Ben voyons.. ?

avatar cocotux | 

@reborn

Il n'y a jamais assez de développeurs... Gros manque partout dans le monde

avatar byte_order | 

Tellement ingénieux !?
3 chanceux ne va pas régler le problème de l'offre en souffrance dans ce secteur.

Le Google Code-In et le Summer of Code incite chaque année infiniment plus d'étudiants à s'intéresser à la programmation et à cette filière - sans chercher à en profiter pour imposer ses technologies, puisqu'elle s'appuie sur des projets open source tiers uniquement pour cela - et pourtant cela reste une goutte d'eau dans l'océan...

Ici, c'est une opération marketing, pas une oeuvre philanthropique.

avatar Ios_What a joke | 

Pff bullshit. Apple est la compagnie philanthropique par définition ;)

/s

CONNEXION UTILISATEUR