Nous avons reçu et feuilleté "Designed by Apple in California"

Florian Innocente |

Voilà donc ce fameux livre Designed by Apple in California, annoncé cette semaine sans que l’on s’y attende. Il se disait que Jonathan Ive travaillait sur un ouvrage, en voici le résultat, dédié à Steve Jobs. Une sélection imagée de quelque 93 ordinateurs, iPhone, iPod, iPad ou accessoires, et quelques outils qui ont servi à les fabriquer. Les représentants les plus significatifs, selon Ive et son équipe, de leur travail commun pendant ces 20 dernières années.

La version grand format avec un iPhone 6s pour servir d’échelle Cliquer pour agrandir

Il y a de gros et grands produits, comme les iMac, les iPad, les Power Mac, et de tout petits tels les chaussettes pour iPod ou le bloc secteur avec ses oreilles rétractables pour enrouler le câble (disparues avec les derniers MacBook Pro). Le livre s’ouvre sur le premier iMac et se ferme sur l’Apple Pencil. Le premier MacBook Retina y est mais pas les iPhone 7 ni les MacBook Pro 2016.

L’objet d’abord. Nous avons acheté le plus grand des deux formats. Une “bible” de 6,3 Kg, soigneusement emballée et luxueuse dans sa présentation. Apple s’est tournée vers des entreprises allemandes et anglaise pour le papier et la couverture tandis que l’impression a été réalisée en Chine.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

La tranche est argentée, le papier épais et les photos superbes, les noirs sont noirs, les couleurs claquent, certaines images donnent une légère impression de relief. Toutes les photographies, à l’exception d’un cliché fourni par la NASA, sont d’Andrew Zuckerman. Ses précédents travaux utilisaient déjà ce principe d’un sujet (personnes, animaux, fleurs) placé sur fond blanc, sans mise en scène, décor ou ornements. C’est une présentation sobre au possible, quasiment clinique du travail de Ive et son équipe.

Cliquer pour agrandir

Une équipe dont le noyau principal est formé de 23 personnes avec parmi elles trois français (sans compter d’autres parmi les “petites mains”) — Anthony Ashcroft, Clément Tissandier et Jérémy Bataillou. Les plus anciens travaillent ensemble depuis très longtemps, on retrouve plusieurs des noms listés dans ce livre dans un autre paru en 1997, Apple Design : The Work of the Apple Industrial Design Group.

Le contenu ensuite. Ive le dit dans la préface, c’est un livre de photos et pas « un livre de mots […] Bien qu’il s’agisse d’un livre de design, ce n’est en aucun cas un livre sur l’équipe de design ni sur le processus créatif ou le développement de nos produits […] d’ailleurs nous préférons toujours être définis par nos créations plutôt que par nos discours » Outre cette préface, les pages sont quasiment vierges de tout texte, chacune ne comporte en effet que le nom du produit et sa date de sortie (lire aussi Le livre "Designed by Apple in California" est bugué, alors comment s'en sortir ?).

Préface Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Un fascicule séparé de 7 pages vient heureusement remplir un peu ce vide et donner à manger à l’aficionado (la préface y est traduite en français). Pour chaque photo, un petit texte de l’ordre de la grosse légende apporte des précisions sur le procédé de fabrication mis en œuvre, l’effet recherché, les matériaux choisis, les avantages obtenus.

Cliquer pour agrandir

Les férus de design et de procédés de fabrication y trouveront certainement de précieuses données. L’utilisateur lambda aussi car un glossaire vient en appui pour expliciter les termes les plus compliqués (“Configuration de Halbach”, “Contre-dépouille”, “Anodisation”, “Usinage à l’état vert”, etc), mais cela reste très orienté technique, les étudiants dans certaines spécialités devraient apprécier, et relativement succinct.

Dans une interview, Ive expliquait qu’Apple n’était pas très forte pour organiser les archives de ses propres produits, par conséquent elle avait dû racheter certains d’entre eux pour cet ouvrage. Ils sont ici formidablement mis en valeur.

On a beau avoir vu et revu (et même possédé) nombre d’entre eux, on se surprend à les admirer à nouveau. On peut regretter qu’il n’y ait pas de version électronique de ce livre, à feuilleter sur un grand iPad Pro, mais aucun écran ne rendrait justice à ce travail de photographie et de confection.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Il n’y a pas que des produits finis, plusieurs photos montrent des pièces à mi parcours de leur réalisation (il y a aussi une poignée d’outils). Ci-dessous, c’est le cadre d’un moniteur de 17". La pièce d’aluminium est extrudée au plus près des dimensions finales puis usinée en surface pour donner les formes définitives.

Cliquer pour agrandir

Autre exemple particulièrement intéressant, qui témoigne de l’ingéniosité déployée pendant le cycle de fabrication du produit. Ive en avait parlé il y a quelques années dans un reportage et il se voit illustré dans le livre. À gauche, on a la pièce d’aluminium qui sera extrudée et ajourée pour obtenir le cadre contenant l’écran et tous les composants d’un iMac. À droite, la plaque qui reste après la découpe n’est pas envoyée au recyclage, elle est usinée elle aussi pour donner naissance à deux châssis de claviers étendus…

Cliquer pour agrandir
Le moule des écouteurs Apple Cliquer pour agrandir
Le galet d’aluminium transformé en cyclindre pour le Mac Pro après extrusion Cliquer pour agrandir

Là, c’est une billette d’aluminium (une barre de métal) qui va subir toute une série d’opérations pour donner naissance au boitier complet d’un Mac mini.

Cliquer pour agrandir
Le PowerBook G4 Titanium Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
L'air de rien, un iPod s'était offert un voyage dans l'espace Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Le pied articulé de l’iMac “tournesol” Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
C’est le seul prototype montré dans le livre, celui de l’Apple Watch. Un éclaté de tous les composants à tester installés sur une plaque (à noter la couronne digitale à droite qui dépasse) Cliquer pour agrandir

Il y a quelques produits montrés après qu’ils ont reçu la patine du temps, une Smart Cover en cuir d’iPad et l’iPhone appartenant à Evans Hankey, la responsable de l’organisation du studio design. Elle a pour habitude de ne pas spécialement prendre soin de ses matériels.

Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir

Beaucoup se sont offusqués du prix de ces deux ouvrages. C’est oublier que, oui, en effet, des livres peuvent coûter le prix de deux smartphones Android.

Il n’y a rien d’extraordinaire à trouver des beaux livres ou livres d’art vendus une centaine d’euros. Un fan absolu de Bob Dylan par exemple, sera invité à débourser 500 € pour un livre de photos (tirage limité à un gros millier d’exemplaires). Les passionnés du mobilier dessiné par Charles et Ray Eames devront s’acquitter de 260 €. Mais dans cet exemple, on reçoit en retour deux gros ouvrages totalisant 800 pages et débordant de textes denses et de photographies.

C’est l’unique reproche que l’on fera à ce livre d’Apple. Le feuilleter, lire les quelques explications ajoutées en appoint donne envie d’en apprendre plus, beaucoup plus. D’avoir davantage de détails, plus d’anecdotes, plus d’explications sur les chemins tortueux et complexes qui conduisent à la création et la mise au point d’un produit. De voir des croquis, des prototypes. Le procès avec Samsung avait été l’occasion de lever un peu le voile sur le processus créatif ayant conduit au design du premier iPhone, avec la sortie de photos inédites.

C’est précisément ce qu’a voulu éviter Ive : ne pas mettre de texte et laisser les produits parler d’eux-même. Mais seul le petit cercle de designers d’Apple a cette connaissance intime de leurs produits et de leur genèse. C’est le genre d’ouvrage qui n’aura certainement pas de suite.

On n’ira pas jusqu’à qualifier cela d’acte manqué, c'est un très beau cadeau à faire ou à se faire, à posséder dans une école de design industriel. Mais on sait que beaucoup d’histoires auraient pu être encore racontées. Les fans d’Apple se régaleront de ce contenu mais ils ne seront probablement pas rassasiés. Le pourrait-on d’ailleurs, alors que beaucoup de ces produits sont devenus de véritables icônes.

L'un d'entre nous dans l'équipe s'est offert le "petit" format, plus commode à feuilleter en mains et à ranger dans une bibliothèque, mais rapidement lourd quand même Cliquer pour agrandir
Cliquer pour agrandir
Disponibilité

Designed by Apple in California est en présentation à l’Apple Store Opéra et en vente sur l’Apple Store dans deux tailles, à 199 € et 299 €. Apple n’a pas spécifié qu’il s’agissait d’un tirage limité. Par contre il n’est vendu que dans quelques pays : Australie, France, Allemagne, Hong Kong, Japon, Corée du Sud, Taïwan, Royaume-Uni et États-Unis.

Les deux formats en exposition à New York, merci François Cliquer pour agrandir

avatar AirForceTwo | 

Les oreilles du bloc secteur étaient une très mauvaise idée. Enrouler le cable autour de ces oreilles ne faisait que favoriser sa dégradation.

avatar Vanton | 

@AirForceTwo

Faut pas tirer dessus comme un malade et ça se passe très bien...

avatar jojo5757 | 

@AirForceTwo

Je n'ai jamais abîmé un cable Apple en l'enroulant autour des oreilles. Pas plus qu'un autre adaptateur. Parce que je fais systématiquement attention à laisser du mou à la sortie du bloc et ne pas tirer dessus. C'est valable pour n'importe quel cable. Mais c'est vrai que les câbles Apple sont particulièrement fragiles.

avatar mat 1696 | 

@AirForceTwo

Ah là là... trouver des excuses à tout! Parce que maintenant tu enroules comment le câble du nouveau MBP???

Et le câble du Magsafe, je l'enroule tout le temps autour de l'adaptateur via ces "crochets" et le câble est d'origine (2009)...

Alors que là si j'achète un MBp 2016, le câble à plus de chance de se tordre, de s'emêler, de prendre plus de place et me faire perdre du temps...

avatar toketapouet | 

@jojo5757

Les oreilles n'avaient de raison d'être que le fait que le cable était indissociable du boîtier.

Ce n'est plus le cas, elles disparaissent : il faudrait être idiot pour choisir de laisser le câble branché pour le transport.

Ils ont éliminé une zone de fragilité source de casse, j'y vois un progrès.

avatar bbtom007 | 

Et pour l'autonomie ?

avatar iVador | 

@bbtom007

Le livre tient trois mois sans recharge et les pages sont soudées !

avatar mp_ | 

Le même vendu à préix décent sur iBooks, et j'achète.

Maintenant qu'Apple fait la pub d'écrans à technologie parait-il époustouflante, gamut large, espace colorimétrique P3, mon cul sur la commode, il serait dommage de ne pas le proposer. Pouvoir zoomer sur ces photos pour en apprécier tous les détails serait vraiment top.

avatar Chanteloux | 

Peut-être qu'on le trouvera à prix normal sur Amazon ou eBay...
Mais je me refuserai à encourager les obsessions de JI... La parution de ce.livre (sans doute très beau j'en doute pas) en dit long sur les orientations profondes d'Apple.

avatar biak | 

Les photos des derniers MacBook Pro sont dans un fascicule séparé à 79 €.

Mais attention, hein, c'est un beau fascicule !

avatar mat 1696 | 

@biak

Tu as sûrement fait erreur. Tu as oublié le 1 avant le 79 ;)

avatar anonx | 

ALLEZ hop sur le refurb avec léchage des pages ???

Trop cher et pas édition limitée...

avatar pn10000 (non vérifié) | 

@anonx

"Trop cher et pas édition limitée..."

Pas édition numérotée ok, mais limitée, si.
Un livre c'est toujours tiré en quantité limitée.

Et une fois qu'ils sont tous vendus, bonjour la galère pour en acheter un. Sur Amazon combien de fois je vois des livres à tirages terminés dont les prix flambent.

avatar occam | 

La session de conférence où je passe l'après-midi a pour thème :
« Virtual, Augmented Reality And Other Techniques In Cultural Heritage For The General Public »

Et je me dis dans ce contexte que, si Apple prenait son propre message au sérieux, cette collection serait publiée en numérique, sur iBooks. Uniquement. Et perpétuellement mise à jour.

Mais non, la vanité de Sir Jonny a pris le dessus : le livre, le fait qu'il existe comme tel, de cette taille et à ce prix, c'est ce qui fait le message de cette publication.
Le mausolée de la Reine des neiges.

De quel manque d'assurance doit-il souffrir, de quelle blessure d'amour-propre, pour avoir besoin d'un tel objet-réconfort ?

C'est un constat de mort, pire que n'importe quelle Watch bling-bling en or rosé incrusté de diamants qu'Apple pourrait vendre. Le bling-bling ne serait que du mauvais goût.

Ce livre est une dalle en marbre, pour enterrer une idée.

avatar DHG | 

Merci Occam,
je n'aurais pas dit mieux !

avatar Chanteloux | 

Merci Occam

avatar Florian Innocente | 

@ccam : De quel manque d'assurance doit-il souffrir, de quelle blessure d'amour-propre, pour avoir besoin d'un tel objet-réconfort ?

Je crois surtout qu'il a voulu se faire plaisir et rendre hommage à son ancien boss. Et comme il est en mesure de donner le feu vert à ses propres désirs ou hobby, il l'a fait.

Faut peut-être pas aller chercher trop loin :-)

avatar occam | 

@innocente

Pire encore, alors.
„Kid owns the candy store.”
Ceci explique cela.

avatar Chanteloux | 

Florian, tu dis la même chose qu'occam, en moins subtil. Tu donnes toi aussi une bonne définition du narcissisme

avatar Florian Innocente | 

@Chanteloux

Si ça peut faire plaisir à des gens qui ne trouveront rien à redire à dépenser 199 ou 299 €, j'ai envie dire…

Apple est une entreprise privée, elle fait un peu ce qu'elle veut après tout, personne n'est obligé d'acheter ce livre pour pouvoir utiliser son Mac ou son iPhone.

Je trouve très bien (très très bien même) qu'elle fasse ça, j'aurai juste aimé plus de contenu au vu de mes capacités d'investissement. Là je vais passer mon tour.

avatar Chanteloux | 

Au lieu d'être un monument à la gloire du narcissisme d'un seul, monument artificiellement grandi par son prix, ça aurait été beaucoup plus sympa si ce livre avait été diffusé, au.prix coutant, dans toute la communauté Apple, en remerciement à son soutien.
Mais comme tu nous le rappelle si gentiment et inutilement Florian, car on ne le sait que trop, Apple est une compagnie privée qui fait ce qu'elle veut.
Et je rajoute, et ça aussi tout le monde le sait: une Cie qui court après son image, pour faire des $$$$$.

avatar béber1 | 

Florian Innocente
"Faut peut-être pas aller chercher trop loin :-)"

ben oui,
faut pas voir des signes partout, des indices symptomatiques, une dérive narcissique définitive et révélatrice d'une décadence susceptible de conforter telle ou telle projection personelle ou téléguidée.

Des fois, les choses sont plus terre-à-terre

avatar Chanteloux | 

Chez Apple, rien n'est terre à terre, tout a un but ciblé, parfois difficile à sairsir en détail, et le but des buts, ultime, est toujours le même: $$$$$$$$$

avatar béber1 | 

comme toute entreprise commerciale, avec des tas d'humains dedans.

Par contre pour la vision divinatoire et fixée à long terme, la stratégie calculée jusqu'au moindre détails, etc. tout le monde, Apple comprise, n'en est pas à une contradiction ou incohérence près.
Jobs ne croyait-il pas dur comme fer aux Webapps pour ses iPhone/iPad ?

avatar Almux | 

Très forts en marketing:
Ils vendent leur pub!
Costaud, ça!

..Encore plus fort: Ça s'achète, aussi!

avatar lmouillart | 

Ils auraient pu pousser le bouchon encore plus loin en faisant payer la fabrication du livre par les opérateurs télécoms comme pour les pubs iBidules & Beats :D.

avatar béber1 | 

ça les gonfle de continuer à faire la charité à tous ces quémandeurs
dont le bon goût n'est pas le fort

avatar bbtom007 | 

Ca serait bien de mettre les notes ifixit et macg sur les produits histoire de voir l'impact du design sur la reparabilité et le fonctionnel !

avatar r e m y | 

@AirForceTwo
Le défaut vient plutôt de la mauvaise qualité du câble, et d'un défaut de conception du renfort de cable à la sortie du bloc d'alimentation et pas des oreilles, me semble-t-il...

avatar Vouzemoi | 

Ma smart Cover en cuir du même coloris est a des années lumières de celle présentée. le 1/2 mm de cuir collé sur le morceau de carton a depuis bien longtemps disparu et à part des déchirures ou autres bout de cuir en lambeau, il n'en rest pas grands chose; Dommage j'aurais aimé avoir la même fin que celle en photo.

avatar Nicolas R. | 

Comme MacG & fanboys, il me tarde personnellement de pouvoir poser mes doigts dessus https://cl.ly/i8lz

avatar r e m y | 

@Vanton
Ramené en euro/kg, comparativement à un iPhone, c'est donné!

avatar béber1 | 

r e m y
"Ramené en euro/kg, comparativement à un iPhone, c'est donné!"

comparativement, c'est effectivement donné
et pourtant ça râle

avatar kitetrip | 

Définitivement trop cher pour ce que c'est.
C'est bien beau de trouver rapidos des exemples d'ouvrages plus onéreux mais ces derniers regorgent d'analyses, d'anecdotes bref de lecture !!
Je le répète, mais ceux qui sont passionnés de beaux ouvrages d'art et de design ne trouveront pas les 200€ justifiés...

avatar oomu | 

qualité du papier, impression, reliure.

avatar Florian Innocente | 

@kitetrip : C'est bien beau de trouver rapidos des exemples d'ouvrages plus onéreux mais ces derniers regorgent d'analyses, d'anecdotes bref de lecture !!

C'est ce que je dis note bien… (le Dylan par contre a l'air d'être surtout de la photo mais c'est du tirage limité).

avatar Giloup92 | 

Bref, ce livre vaut son prix, n'en déplaise aux commentaires rageux qui s'accumulent sur les différentes Actualités sur ce bouquin.

avatar kitetrip | 

Toi tu ne dois pas acheter souvent de gros ouvrages...

avatar iVador | 

@Giloup92

Un VRP Apple en panique ...

avatar Giloup92 | 

@iVador
Que fais-tu sur ce site ? Je ne passe mon temps sur les sites Android pour dire que leurs produits ne valent rien.

avatar iVador | 

@Giloup92

Tu te prends pour qui ? Pour un dictateur qui veut interdire toute forme de critique ?
On est pas en Corée du Nord chez MacGe hein

avatar Bruno de Malaisie | 

C'est moi ou il y a de plus en plus d'aigris sur MacG?

avatar Vanton | 

@Bruno de Malaisie

Apple les fait naître presque aussi vite qu'elle produit les iPhone de nos jours...

avatar Bruno de Malaisie | 

@Vanton
IPad, AppleWatch, iPhone, Mac, si peu de produits pour tant de mécontents et d'insatisfaits.

avatar oomu | 

L'Argent.

c'est pas vraiment la joie dans le monde ces temps ci et ça crispe.

Une bonne partie de ma critique autour des choix radicaux du nouveau macbook pro naissent en partie de leur PRIX. Donc l'argent.

avatar Chanteloux | 

Oui, vous avez raison, y a de plus en plus d'aigris sur macgé, et j'en fais partie souvent. Un aigri, c'est un amoureux déçu. Chez Macgé, ils s'en foutent, et c'est très bien comme ça: pour eux, Apple, c'est un gagne-pain.
C'est pour ça qu'ils ont parfois -souvent- de la difficulté à comprendre et à réagir à bien des posts.

avatar DouceProp | 

Un peu cher quand même... à 50 €, ce serait cher mais acceptable.
Je préfère mes livres sur les Lego...

Du coup c'est la célébration de Jony Ive avant sa démission automatique par script ?

avatar alfatech | 

@kitetrip, chaque ouvrage à son style propre et non un code prédéfini à l'avance, c'est ça qui fait le distinguo entre de l'art et un bouquin lambda. La photo c'est de l'art.

avatar Melcerin | 

Même à ce prix ils ont quand même réussi à le faire imprimer en Chine...
Pingrerie à son paroxysme.

avatar anonx | 

Le luxe est une affaire d'argent, l'élégance d'éducation...

Pages

CONNEXION UTILISATEUR