Apple recrute la cofondatrice du labo Google X

Mickaël Bazoge |

En embauchant Yoky Matsuoka, Apple s’offre les services d’une grande spécialiste de la robotique. Cette cofondatrice du labo de recherche et de développement Google X, et ancienne dirigeante de Nest, a commencé sa carrière comme… joueuse de tennis. Malheureusement, des blessures l’ont entraînée vers les études au MIT. Là, elle a aidé au développement du bras robotique BarretHand.

Elle a ensuite enseigné comme professeure de robotique au sein de l’université de Washington à Seattle et à l’université Carnegie Mellon, où elle a eu comme élève Matt Rogers… qui a cofondé Nest avec Tony Fadell après avoir travaillé avec ce dernier sur l'iPod. Cette récipiendaire du prestigieux prix de la fondation MacArthur, qui en 2007 couronne ses travaux sur la neurobiotique, a cofondé Google X en 2009. Puis elle a rejoint Nest l’année suivante comme vice-présidente en charge de la technologie. Elle y a développé l’interface utilisateur des produits du fabricant, ainsi que leurs algorithmes.

En 2014, Google achète Nest : Yoky Matsuoka décide de ne pas être de l’aventure et alors qu’on la disait partante chez Twitter, elle tombe gravement malade. Elle parvient à se remettre sur pied et dans un article paru sur Medium en mai dernier, elle se disait disponible pour poursuivre sa carrière dans le monde de la technologie.

Apple a saisi la balle au bond. Yoky Matsuoka rejoint l’équipe de Jeff Williams en charge des projets santé du constructeur. En plus d’être le directeur des opérations de la Pomme, Williams préside aussi aux destinées des programmes ResearchKit et CareKit. Yoky Matsuoka y fera sans aucun doute des étincelles.


avatar NewtonMessagePad | 

"Malheureusement, des blessures l’ont entraînée vers les études au MIT."

Il faut se blesser où pour être entraîné vers le MIT ? Je signe tout de suite ;-)

avatar frankm | 

Oui c'est narguant, elle se blesse bon bah finalement je vais faire des études plutôt, tiens je vais faire le MIT, trop facile...

avatar jojo5757 | 

Quel cv ! Impressionnant, ya de sens doués martout

avatar cherbourg | 

@jojo5757 :
Plaît-il ?

avatar byte_order | 

Il veut dire qu'il y a des gens doués partout.
Sauf pour son auto-correcteur.

avatar tchit | 

Apple serait-elle en train de se tourner vers l'innovation ? Incroyable !

avatar enzo0511 | 

@tchit :
Encore faut il qu'elle ne soit pas limitée par le manque de créativité ou de courage de ses dirigeants

avatar marc_os | 

@enzo0511 :
Non mais vous n'avez pas fini de troller ?
Ça devient pénible à la longue.

avatar enzo0511 | 

@marc_os :
Quel troll

Ca se constate tous les jours que des gens sont recrutés pour leurs compétences et savoir faire et qu'au final ils ne puissent pas bosser comme ils veulent

C'est pour ça qu'on constate des départs d'Apple, Google etc

avatar C1rc3@0rc | 

@enzo0511

C'est juste, mais il semble qu'il y a des prémisses encourageants chez Apple qui annonceront peut être la reforme tant attendue depuis 4 ans et la fin de la stagnation qui semblait s'être mise en place depuis la disparition de Jobs.
Apres plusieurs départs de personnes clés qui étaient la pour certains depuis NeXT ou meme avant, Apple semble vouloir enfin redevenir une société d'ingénieurs avec de la R&D visible.

Le parcours de Matsuoka pose des questions sur la pertinence de son emploi chez Apple: Berkeley, MIT, Harvard, Barrett Technology, Carnegie Mellon et consultant chez Intel et Barrett Technology (pendant son doctorat) => neurosciences computationnelles et robotique pendant plus de 20 ans. 5 ans chez Nest. Mais 1 an a Google X et 1 an a Quanttus.

On pourrait penser que Matsuoka pourrait plus intervenir dans la VR chez Apple ou meme l'automobile. Bien qu'elle ait une formation dans le domaine des neurosciences proches des applications medicales et qu'elle ait dirigé Quanttus, donc adapté a l'unité de Jeff Williams, elle semble beaucoup plus orientée dans l'ingénierie informatique et robotique ainsi que les interactions machines-humain.

En tout cas, ce qui est clair c'est qu'il va falloir que le projet qui lui est attribué soit solide, cohérent et bien managé si Apple veut la garder.

avatar Ginger bread | 

Atypique !

avatar tchit | 

MacG : vos nouvelles publicités sur l'app iOS qui prennent 2/3 de la fenêtre sont très gênantes. J'utilise de moins en moins l'app à cause de ça depuis quelques jours...

avatar iThomas | 

@tchit :
Abonne toi au club macg et arrête de râler si tu veux pas de pub.

avatar frankm | 

Si c'est gratuit, c'est toi le produit ! TC

avatar marc_os | 

@iThomas :
Si on paye, ça supprime aussi les trolls ?

avatar byte_order | 

Uniquement les trolls gratuits.

avatar mac_adam | 

...

avatar BLM | 

Ça ne marche pas vraiment: je suis abonné au club MacG… mais je suis quand même emmerdé par ces @#$% pubs !

avatar Maverick73 | 

@iThomas :
Désolé mais il a le droit de râler car c'est super chiant en effet, c'est son téléphone et par la même occasion son forfait donc oui il a le droit. Des pubs, ok vous en avez besoin pour fonctionner pas de soucis, mais pensez aussi que si beaucoup de gens vous quittent bah! Vous n'existeriez plus, je pense donc qu'il y a un juste milieu à trouver afin que tout le monde puisse y trouver son compte.

Je le rejoint, je râle donc aussi

avatar kubernan | 

Avec à la fois des compétences solides en software et hardware ; une recrue précieuse visiblement.

avatar BLM | 

«[[…]a commencé sa carrière comme… joueuse de tennis. Malheureusement, des blessures l’ont entraînée vers les études au MIT[…]»
Curieuse formulation: que les blessures soient malencontreuses, soit (il n'est jamais agréable de se blesser). Mais au vu du pedigree ultérieur de cette femme… quelle chance ! C'est un "sacré numéro", chapeau ! Et il est probable qu'elle a eu plus de réussite comme chercheuse que comme joueuse: c'est une des têtes les mieux faites du globe, il est peu probable qu'elle aurait été ds le "top 100" au tennis.
Et du point de vue égoïste de l'humanité, ces blessures sont un coup de veine.

Par contre il est vrai que cette femme est vraiment maffrée: blessures puis maladie grave (alors qu'elle semble jeune)… souhaitons qu'il ne lui arrive plus d'autres tuiles.

avatar C1rc3@0rc | 

@BLM

Classée nº 21 et triple fracture a la cheville qui l'a découragée de continuer le sport pro.

Ce type de blessure est souvent caractéristique d'un surentrainement. Quant a la maladie grave, difficile de savoir, mais c'est suite a 6 ans comme dirigeant dans le privé dans des boites hyperconpetitives et exposées.

Donc difficile de conclure, mais les gens avec ce profil intellectuel sont aussi doués que fragiles, tres peu résistants au stress et ils s'investissent souvent a 200% dans leur travail. Ils sont souvent pas a leurs place comme dirigeants et compétiteurs et en payent souvent un très lourd prix.

Il faut aussi reconnaitre que si pour les hommes dans les secteurs de la recherche c'est pas evident, pour les femmes c'est encore pire, et elle en plus a le poids de la culture japonaise sur le dos. Ça fait beaucoup.

avatar Moumou92 (non vérifié) | 

@C1rc3@0rc :
En tant qu'ancienne sportive de haut niveau ,j 'pense que ça capacité à gérer le stress est bien au dessus de la moyenne… ce qui se confirme quand on voit son parcours…

avatar Espcustom | 

Joli CV. Ça m'a tjrs impressionné ces gens là qui occupent ce genre de postes et qui ont ce genre de carrière.

avatar Dancefloor83 | 

Bonjour,
Jolie parcours professionnel. Félicitations

avatar Dancefloor83 | 

Oups "Joli parcours professionnel" c'est mieux !!!

CONNEXION UTILISATEUR