Craig Federighi ne veut pas créer un logiciel que les criminels pourraient exploiter

Mickaël Bazoge |

Craig Federighi, vice-président en charge de l'ingénierie logicielle chez Apple, a pris sa plume (ou son clavier virtuel) pour écrire une tribune dans le Washington Post. Il s'agit évidemment de défendre la position du constructeur dans le combat qu'il mène actuellement contre le FBI pour défendre la vie privée des utilisateurs de terminaux iOS. Pour lui, « rien n'est plus important que la sécurité de nos clients ».

Il explique que lui et son équipe doivent travailler sans cesse pour être en avance sur les hackers et les attaques en tout genre qui « cherchent à fouiner dans les informations personnelles ». « Malheureusement, ces menaces sont de plus en plus sérieuses et sophistiquées avec le temps ». Et Federighi d'égrener quelques unes de ces attaques qui ont fait du bruit ces 18 derniers mois, dans les systèmes des chaînes de distribution, dans les banques, et « même au gouvernement fédéral », indique-t-il comme pour souligner l'ironie de la chose.

Le vice-président reprend également un argument déjà entendu dans la bouche de Tim Cook. L'iPhone est aujourd'hui plus qu'un appareil personnel. « Dans le monde mobile et connecté d'aujourd'hui, [le smartphone] fait partie du périmètre de sécurité qui protège votre famille et vos collègues. L'infrastructure vitale de notre nation — comme le système électrique ou les réseaux de transport — deviennent vulnérables quand un individu se fait pirater ».

Et pour bien mettre le point sur le « i », Federighi écrit : « Les criminels et les terroristes qui voudraient infiltrer nos systèmes et perturber les réseaux sensibles peuvent commencer leurs attaques en accédant au smartphone d'une seule personne ». Sous-entendu : mieux vaut que ce smartphone soit bien sécurisé.

Malgré les efforts d'Apple, rien n'est sûr « à 100% ». Même les meilleurs peuvent se tromper : « Une erreur peut devenir une faiblesse, quelque chose qu'un hacker peut utiliser. Identifier et corriger ces problèmes sont une partie critique de notre mission pour conserver les clients en sécurité. Faire quoi que ce soit qui entraverait cette mission serait une sérieuse erreur ».

mompl — CC BY-NC-ND

On en revient donc à la volonté du FBI, du Department of Justice et aux autres organismes de sécurité de pouvoir accéder au contenu d'un iPhone. Ces derniers ont indiqué que les mesures de sécurité d'iOS 7 étaient bien suffisantes pour assurer la protection des données des utilisateurs, et « que nous devrions simplement revenir aux standards de sécurité de 2013 ». Mais voilà : « La sécurité d'iOS 7, bien qu'à la pointe à l'époque, a depuis été brisée par les hackers. Pire encore, plusieurs de leurs méthodes ont été industrialisées et elles sont maintenant disponibles à la vente pour des pirates moins doués, mais souvent plus malveillants ».

La demande du FBI est de créer une porte dérobée, insiste Craig Federighi, qui « prend la forme d'un logiciel spécial contournant les protections du mot de passe, créant une vulnérabilité qui permettrait au gouvernement de forcer le passage dans un iPhone ».

Une fois créé, ce logiciel — les forces de l'ordre ont concédé qu'elles voudraient l'exploiter dans beaucoup d'iPhone — deviendrait une faiblesse que les pirates et les criminels pourraient utiliser pour faire des ravages dans la vie privée et les biens personnels de chacun d'entre nous.

Craig Federighi rappelle que si les logiciels ont la possibilité de se déployer à la vitesse « d'un clin d'œil », c'est aussi le cas pour le code malintentionné. « Et quand les logiciels sont créés pour de mauvaises raisons, ils ont une capacité énorme et de plus en plus importante de faire du mal à des millions de gens ».

Les innovations logicielles de l'avenir dépendront des fondations d'une sécurité forte des appareils, conclut-il. « Nous ne pouvons pas nous permettre de se laisser distancer par ceux qui exploitent la technologie dans le but de créer le chaos. Nous ne pouvons pas nous permettre de ralentir, d'inverser notre progression, de mettre tout le monde en danger ».


avatar deltiox | 

C'est bien de dire cela, mais quel poids donner à la déclaration d'un employé qui sait pertinemment qu'il serait viré en cas d'avis public contraire ?

avatar C1rc3@0rc | 

Ben faut juste etre logique et analyser ce qu'il dit.
Son discours est ici celui d'un ingenieur, pas d'un politicien. Il met sur la table des faits et en indique les consequences. Il n'y a ni contenu moraliste ni marketing.
Et tous les ingenieurs informaticiens ne peuvent que confirmer ce qu'il dit.

Un precision tout de meme dans ce qu'il dit et qui est mal interpreté: « Dans le monde mobile et connecté d'aujourd'hui, [le smartphone] fait partie du périmètre de sécurité qui protège votre famille et vos collègues.

Le smartphone ne fait pas partie du perimetre de securité, il est inclus dans ce perimetre.
Cela veut dire que lorsqu'on considere la valeur des informations utilisées ou appartenant a une personne, il faut aussi considerer tous les risques que représentent ces informations, et plus précisément en cas de vol ou d'alteration.
Il faut considerer les fonctions de l'appareil: c'est un systeme d'informations.

Le perimetre de securite c'est les risques et dangers pour/de l'information et les moyens de limiter ces risques et dangers.

Introduire une porte cachée pour acceder a ces donnees hors de la volonté explicite du proprietaire c'est par definition alterer le perimetre de securité, voire le supprimer tout simplement.
Et le plus grave est que le proprietaire ignore cette absence de securité.

Pour donner un exemple typique faut imaginer une piscine et des enfants.
L'acces non controlé a la piscine represente un grave danger.
Comme les parents ne peuvent pas surveiller ce que font les enfants 24/24h et dans un espace infini, on installe des barrieres infranchissables autour de la piscine et on place une porte que seuls les parents peuvent ouvrir.
Cette barriere c'est le perimetre de securite.
Tant que l'enfant sans surveillance est maintenu a l'exterieur, il est en securité .
Si on fait un trou dans la barriere, le perimetre de securité n'existe plus et l'enfant est en danger en permanence!

avatar reborn | 

Pck tu crois vraiment que la position actuelle d'Apple c'est uniquement celle de Tim Cook ? Aucun doute que toute l'equipe dirigeante est sur la même longueur d'onde. C'est pas le genre de décision que tu prend tout seul

avatar PiRMeZuR | 

Même si le ton catastrophiste est ici intentionnel, les arguments qu'il utilise, comme ceux que l'on retrouve dans la bouche des candidats républicains à la présidentielle, montrent bien en creux le degré de paranoïa dans lequel s'enfonce la population américaine depuis des années. Il y a un "ennemi", fourbe, qui en veut à l'Amérique. Il n'est pas vraiment déterminé mais il a tantôt un accent russe, tantôt un dieu légèrement différent, tantôt les yeux bridés.
Et l'unique rêve de cet ennemi, comme dans les blockbusters hollywoodiens, c'est de tuer des familles innocentes du Nebraska et d'empoisonner le réseau d'eau potable...

avatar fl0rent | 

@PiRMeZuR :
Tu es journaliste français pour avoir un avis pareil...

avatar DarKOrange | 

@PiRMeZuR :
C'est comme ça depuis la nuit des temps, il semble que culturellement les américains aient besoin d'un ennemi... Avant c'était le dangereux communiste avec son couteau entre les dents.

avatar Claude Pelletier | 

Pourquoi limiter ce penchant aux seuls Américains ?
C'est un trait de la nature humaine, un trait ou une tare…

avatar C1rc3@0rc | 

@PiRMeZuR

Si Frederigi parle de criminels terroristes c'est parce que ce sont les arguments martelés depuis des mois par le FBI, le gouvernement, et les gouvernements collaborateurs des USA (Angleterre, France, Allemagne,...)

Apres ce que tu dis est vrai: la population des USA est endoctrinée depuis des décennies pour avoir peur du monde "sauvage autour".

La realité c'est que le monde est plus sécurisé pour les americains dans beaucoup de regions hors des frontières des USA (quasi 100% de l'Europe et du Canada). Et que la plupart des civils américains tués ou blessés chaque années le sont par des americains sur le territoire americain...

Le plus grave c'est que comme tu le dis l'ennemi est flou: plus que ces traits ethniques ou son passeport c'est surtout une abstraction ideologique: les habitants des USA ont peur des ideologies socio-democrates et socialistes ou ont peur de certaines religions.

Dans les faits, l'ennemi interieur aux USA est la consequence de la doctrine capitaliste: c'est la pauvreté, la précarité. L'autre ennemi national ce sont les sectes "apocalyptiques", les integrismes religieux derivés du christianisme et milices et groupuscules anti-federalistes ou encore les "sudistes" toujours arc-boutés sur des theories raciales.

Ce que le FBI se garde bien de dire c'est que quasi l'intégralité de son travail de surveillance concerne ces groupes ultra-nationalistes et sectes religieuses et que ses enquetes concernent quasi intégralement des crimes lies au banditisme interne qui se developpe de plus en plus avec la pauvreté. Et que les agents du FBI sont victimes de citoyens americains!

Pour le FBI, comme le gouvernement, l'ennemi c'est donc le peuple americain, avant tout!

Aprés, il y a bien un danger reel que represente l'islam imperialiste, les monarchies obscurantistes du moyen orient et une partie des dictatures africaines. Mais cela est du ressort des armées et des agences d'espionnages , pas du FBI...

avatar reborn | 

@Pirmezur
Sauf qu'Apple vend ses produits partout dans le monde, pas seulement aux USA.

avatar Hertzfield | 

@reborn :
+1

avatar C1rc3@0rc | 

Apple fait plus de 60% de son chiffre d'affaire hors USA

Mais si Apple se bat contre le FBI, c'est que la campagne anti-democratique menée par certains etats l'est sous la tutelle et la directive des USA et parce que Apple est une societe americaine soumise au droit americain avant tout.

Si Apple se delocalise en Europe ou en Asie, ce qui serait une bonne idee au demeurant, Apple se defendra en priorité au niveau de son siege social, puis la ou sont produits ses appareils et enfin sur ses marchés.

Faut se rendre compte que le Patriot Act n'est pas qu'un problème americain, il est aujourd'hui transposé dans les pays de l'OTAN et s'attaque aux constitutions nationales.
Si le FBI obtenait la jusrisprudence permettant d'interdir la cryptographie dans les produits civils commerciaux ou libres cela se propagerait aux autres pays: on voit deja ce qui se passe en France et en Angleterre!

avatar Hertzfield | 

Je l'aime vraiment bien ce Federighi.
Pertinent et incisif.
Il est vrai que l'histoire de l'informatique est bâti sur la sécurité et le hack de celle ci.
Le fait que Apple soit à la pointe ne m'étonne pas.
Indépendamment de ce que chacun peut penser la sécurité de Mac OS et d'iOS est vraiment très bonne, mise à part certains gogo qui choppent des virus on sait trop où, il n'y a rien à redire.
Peut on en dire autant de Androbouse et Microshit ? Je ne pense pas.

avatar Kabrice | 

Il me semble que ces articles réfèrent les applications écrites sur iOS et pas forcement l'OS en lui même mais je peux me tromper

avatar Kabrice | 

Tout comme il y a plus de vulnérabilités dans OSX que dans windows mais moins de critiques.
Les nombres ne veulent pas dire grand chose en soit et l'interpretation doit être fait avec precaution.
Il est difficile de comparer android avec iOS tout comme windows et OSX. Chacun aura ses fans et ses détracteurs. Cela n'en demeure pas moins des bons OS avec leurs forces et leurs faiblesses. Android et Windows compatibles sur de très nombreuses plateformes avec de nombreuses variantes et iOS/OSX sur un nombre de plateformes limitées.
Pour moi le plus important au travers de ce qui se passe actuellement c'est le coup de projecteur qui est mis sur la sécurité et donc j'espère que Apple, Google, Microsoft et tous les développeurs vont s'attacher à rendre leur OS et logiciels moins vulnerable.

avatar Dumber@Redmond | 

@Kabrice :
Il n'y a pas plus de vulnérabilités dans OS X que dans Windows. Si tu savais lire et compter tu aurais vu que dans les comptages de CVE les versions de Windows sont séparées et comptées à part alors que pour OS X, toutes les vulnérabilités sont comptées ensemble dans un seul total...
Visiblement ça ne choque pas les partisans de Windows de mélanger des choux et des carottes. Vu que c'est déjà ce qu'ils ont fait et font toujours dans leurs OS ! LOL

avatar Kabrice | 

Si tu savais lire également tu aurais vu que j'ai mis "Les nombres ne veulent pas dire grand chose en soit et l'interpretation doit être fait avec précaution."
Je ne suis pas partisan de l'un ou de l'autre. J'utilise les 2 même si j'ai plus de matériel Apple (
iPhone, iPad, MBPr, Watch, aTV...) que de matériel tournant sous windows avec 1 pc pour le jeu.

avatar XiliX | 

@Ze_misanthrope

En fait, comme dit l'article,

"Security teams often focus on how secure a platform is by using past vulnerability information as a prediction of the future. This method is also flawed in several ways, mostly because it doesn’t account for all relevant platform security features and the actual risks to the organization. Looking at a single data point, such as vulnerability count, is too limited."

onb peut ainsi dire que les données ne sont pas très représentatives...

avatar C1rc3@0rc | 

@Ze_misanthrope
mode troll on
Ben oui mais chez Apple ce sont des bugs, chez MS et les constructeurs utilisant android ce sont des portes derobées
mode troll off

Les iPhone se jailbreak: y a des failles qui le permettent. C'est evident. Le seul appareil sans faille (publique en tout cas) c'est l'Apple TV 3 ;)

Le vrai probleme c'est pas le nombre de failles mais le nombre de failles critiques.
Quand on trouve des failles critiques cotes MS ou Android qui touchent toutes les versions encore en activité jusqu'aux dernieres encore en beta, c'est plus que grave et suspect...

avatar C1rc3@0rc | 

On aura confirmation de ça le 26 mai...

Par contre pour MacOS X, a cause de Yosemite, je suis loin d'etre certain qu'Apple fasse mieux que MS.
Enfin dans Windows 10 ce ne sont pas des failles mais des fonctions normales: collecter et balancer sur le cloud toutes les donnees utilisateurs, c'est la premiere fonction de Windows 10.
Est ce que El Capitan a bouché les trous?
Sur Yosemite en tout cas c'est une catastrophe.

avatar robrob | 

Avec toutes ces annonces catastrophiques sur le fait que les logiciels semblent fuire des qu'ils sont programmes on se demande comment Apple parvient a garder en securite ses cles privees.
Moi quand je vois comme ca les inquiete de proteger un bout de code, je leur ferais pas confiance sur la protection de leurs cles privees...

avatar patrick86 | 

"Avec toutes ces annonces catastrophiques sur le fait que les logiciels semblent fuire des qu'ils sont programmes on se demande comment Apple parvient a garder en securite ses cles privees.
Moi quand je vois comme ca les inquiete de proteger un bout de code, je leur ferais pas confiance sur la protection de leurs cles privees..."

Il y a une différence entre les clés privées que Apple est la seule à conserver ET utiliser, et un logiciel qui serait entre les mains du FBI et utilisable sur moult iPhone.

Le problème serait le même si le FBI demandait à Apple de lui transmettre sa clé privée.

avatar TheRV | 

Le chiffrement protège vachement des malwares tsssk il a pas lu l actualité du monde Mac hier ? Quel ramassis de conneries

avatar patrick86 | 

"Le chiffrement protège vachement des malwares tsssk il a pas lu l actualité du monde Mac hier ? "

Le chiffrement n'a pas pour but premier de protéger des malware ou, du moins, il ne le peut que dans un certaine limite (un malware ne pourrait pas, par exemple, affecter ou voler des données stockées sur un volume chiffré ET verrouillé, mais c'est tout).

A partir du moment où le volume principale est déverrouillé par l'utilisateur, FileVault ne peut empêcher un malware de détruire, chiffrer ou voler des données.

Mais le but de FileVault est de rendre le contenu de votre Mac illisible si on vous vole le Mac ENTIER mais qu'il est verrouillé.

Donc, comme vous le dites vous-même : ramassis de conneries.

avatar Nathalex | 

Le titre de l'article MacG me semble maladroit. On pourrait dire qu'Apple a déjà créé un logiciel que les criminels peuvent exploiter : il s'appelle iOS9 et permet à quiconque souhaite cacher des informations confidentielles sur des projets criminels de le faire en relative sécurité.
Je suis plutôt avec Federighi et je ne crois pas avoir vu qu'il employait une formule aussi malheureuse.

avatar patrick86 | 

"On pourrait dire qu'Apple a déjà créé un logiciel que les criminels peuvent exploiter : il s'appelle iOS9 et permet à quiconque souhaite cacher des informations confidentielles sur des projets criminels de le faire en relative sécurité."

Oui, enfin, de ce point de vue, on peut en penser de même pour la très grosse majorité des inventions de l'homme. :-)

Un criminel pour utiliser une maison pour se cacher, une voiture pour fuir, un couteau pour tuer, du papier et un crayon pour écrire des messages codés à ses complices, etc.

avatar rikki finefleur | 

@patrick
Erreur, car tous les éléments que tu cites sont "perquisitionnables" par les forces de l'ordre. Un iphone non. comme tout smartphone trop crypté.

On a un exemple sous les yeux : Bitcoin.
Qui sont les principaux bénéficiaires de cette monnaie crypté et anonyme?
Les racketteurs, qui peuvent ainsi se cacher et devenir beaucoup plus difficile a identifier.
Le bitcoin a-t-il un intérêt pour le grand public ? non. Pour les criminels oui.

On ne peut que rejoindre que Nathalex. La cryptage trop important des smartphones, risquent de nous réserver bien des surprises et pas forcément des bonnes surprises, et en tout cas sera un des outils privilégiés des criminels ou des entreprises mafieuses.

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :

Une maison n'est pas toujours perquisitionnable : je peux la faire exploser avant.
Un coffre fort peut être très résistant.
Etc.

Dans tous les cas, ce n'est pas dans un smartphone que se cachent les criminels, ni que se trouve les réponses aux seules questions fondamentales qui permettrait de comprendre pourquoi il y a tant de violence dans ce monde, et de la résorber.

Vous vous accrochez à une brindille tout en continuant de scier la branche sur laquelle vous êtes.

La cause de la violence des hommes se trouve en l'Homme ; pas dans ses créations matérielles.

avatar rikki finefleur | 

@patrick
C'est vous qui ne voulez pas voir la réalité.
Vous opposez des choses qui sont justement pas opposables.
Il y a une différence entre ce qui peut etre appréhendée et ce qui ne peut l’être.
Voilà c'est aussi simple que cela.

"Apple a déjà créé un logiciel que les criminels peuvent exploiter : il s'appelle iOS9 "

On ne peut pas dire mieux, et manifestement craig ne parle d'un coté de l’histoire mais pas de l'autre. Pourquoi ?

Résumons :
Il y a 3-4 ans vous vous souciez beaucoup de vos photos sur smartphones ?
De vos conversation O combien interessantes ? Non.
A l'époque 90 % des phones , les gens le laissaient sans mdp.
Apple a créé une parano, et il en joue, les gens de courte vue suivent .

Ceux qui ont une activité néfaste vont l'utiliser. avec pour première victime les citoyens.

Aujourd’hui cet outil ios9 ou goog crypté va donner un véritable tapis rouge aux escrocs, qui seront les premiers bénéficiaires mais bon, vous ne voulez pas le voir .. Donc
La parano élevé au rang publicitaire va nous revenir en plein dans la tête, si l'on créé des trous noirs et des jungles sans justice.

Ce qui est sur c'est qu'il y aura de mauvaises "surprises " à venir.

Que le cryptage de téléphone existe . Ok
Mais il ne faut pas que le cryptage devienne un objet inviolable ou insondable auprès de la justice.
Bref avoir une attitude responsable et modérée.
Et ne pas jouer sur la parano des gens comme le fait Apple actuellement, dans le but de faire du buzz., du $, prêt a mettre sur marché des outils qui vont mettre en péril la sécurité des gens face aux crimes.

avatar YAZombie | 

@rikki finefleur
"Que le cryptage de téléphone existe . Ok
Mais il ne faut pas que le cryptage devienne un objet inviolable ou insondable auprès de la justice.
Bref avoir une attitude responsable et modérée"

Ce n'est une attitude ni responsable ni modérée. C'est une prétention d'une profonde sottise et d'une imbécillité effarante. C'est faire fi de ce qu'assènent les spécialistes en sécurité informatique depuis des mois. C'est ne pas avoir suivi les nouvelles ces dernières années, ne pas avoir vu les hacks de la semaine, même chez des hackers professionnels, des entreprises privées, des services gouvernementaux…
C'est un déni du réel car cela n'existe pas.
C'est brader la sécurité de l'avenir parce qu'on a une courte vue et qu'on ne comprend rien aux problèmes liés à la sécurité informatique.
C'est se complaire dans une ignorance brandie en étendard.
C'est une attitude idéologique et démagogique.
C'est une attitude totalement irresponsable.

avatar patrick86 | 

"Il y a 3-4 ans vous vous souciez beaucoup de vos photos sur smartphones ?
De vos conversation O combien interessantes ? Non."

Vous n'en savez strictement rien.

"A l'époque 90 % des phones , les gens le laissaient sans mot de passe."

Je ne suis pas concerné par cette assertion.

"Et ne pas jouer sur la parano des gens"

C'est pourtant exactement ce que vous faites.

avatar lolo57 | 

Tu demandera au argentin si BitCoin est utilisé uniquement pour des faits criminels.

avatar rikki finefleur | 

lolo57
A part qu'ici nous ne sommes pas en argentine. Chaque pays a ses particularités.
Niveau rackettage anonyme le bitcoin est malheureusement un outil pour nos hotes. Mais il fallait s'y attendre.

avatar YAZombie | 

"A part qu'ici nous ne sommes pas en argentine. Chaque pays a ses particularités"
On se demande bien pourquoi tu t'obstines à commenter sur une affaire américaine alors.

Le bitcoin est sans frontière. Tu tentes d'échapper à une remarque valide parce que tu n'as rien à y répondre.

"Niveau rackettage anonyme le bitcoin est malheureusement un outil pour nos hotes. Mais il fallait s'y attendre"
Et comment ils faisaient les racketteurs il y a deux ans?

avatar rikki finefleur | 

YAZombie
"Et comment ils faisaient les racketteurs il y a deux ans? "

bah déjà le versement de la rançon pouvait leur posé problème. Cheque , virement , liquide ? Tu proposes quoi ?
Maintenant le bitcoin est un bel outil pour eux . Non ?

avatar YAZombie | 

Tu proposes quoi ?
Moi je ne sais pas, c'est toi qui te poses en autorité sur des sujets auxquels tu ne connais et ne comprends rien, en dépit du réel et de l'avis des experts. C'est pourquoi j'attendais ta réponse avec impatience. Je vois qu'une fois de plus: du vide.

avatar reborn | 

Il faut donc supprimer l'argent liquide. Bah oui c'est un moyen de paiement anonyme.

Le crytptage de l'iPhone c'est le mal, c'est pour ça que les criminels ne l'utilisent pas.

http://www.journaldugeek.com/2015/01/30/le-nokia-8210-est-le-telephone-prefere-des-dealers-britanniques/

Reveillez vous riki finefleur

avatar YAZombie | 

@reborn: tu essayes toi aussi de discuter avec un idéologue qui n'entend rien d'autre que sa démagogie. On a du boulot…

avatar mac_adam | 

.

avatar YAZombie | 

Bon, je l'ai lu quand même, alors: lol!

avatar YAZombie | 

@rikki finefleur:
"On a un exemple sous les yeux : Bitcoin. Qui sont les principaux bénéficiaires de cette monnaie crypté et anonyme? Les racketteurs"
Tu vas bien sûr nous citer les sources à l'origine de cette assertion (dont je n'ai même pas besoin de dire ce que j'en pense… allez si: une belle connerie)? Ou tu vas continuer ton jeu favori, à savoir la démagogie en affirmant des choses uniquement fondées sur l'idéologie?

"On ne peut que rejoindre que Natales"
Oui on peut le rejoindre, lui qui est d'accord avec Federighi et les spécialistes en sécurité informatique.

Le cryptage trop important des smartphones, risque de nous réserver bien des surprises et pas forcément des bonnes surprises
La volonté de casser ce cryptage risque de nous réserver bien des surprises et pas forcément des bonnes surprises.

et en tout cas sera un des outils privilégiés des criminels ou des entreprises mafieuses
Alors qu'avoir accès sans problème aux données de chefs d'entreprises, de hauts fonctionnaires ou que sais-je encore, ça va certainement déplaire à des individus ou des organisations qui savent parfaitement qu'elles peuvent utiliser d'autres moyens pour masquer leurs activités. Vraiment, c'est très très malin…

avatar C1rc3@0rc | 

@rikki finefleur

Ahhhh le bitcoin, monnaie réservée aux criminels et terroristes... bien évidemment!

Encore un truc archi faux.
La premiere monnaie utilisée par les criminels, le grand banditisme, les mafia, les terroristes,...: c'est le dollar US! La seconde ce sont les pierres précieuses!

Les entreprises qui sont racketées, ce qui est une activité criminelle a grande échelle, dont le FBI fait mention avec ses circuits et organisations, dans ses rapports annuels, payent des rançons en dollar sur des comptes offshore en Asie ou meme aux USA (Reno par exemple...)

Que des scriptkiddies se croient anonymes et bien planqués avec leurs bitcoins, ben ça va leur faire drole le jour ou justement ils vont voir le FBI débarquer...

Et c'est juste idiot de prendre cet exemple pour raconter n'importe quoi sur Bitcoin.
Et si des scriptkiddies se font payer en bon Disney, ça veut dire que Disney est un collaborateur du terrorisme international???

C'est comme ceux qui utilisent TOR pour envoyer leur menaces: TOR c'est un soft de la DARPA americaine et meme le FBI y a ses acces...

Tu vas aussi nous dire que les VPN c'est reservés aux criminels parce que ça permet un certain anonymat?
Non, c'est un système de sécurisation qui n'anonymise rien du tout!

Le bitcoin c'est une monnaie, legale, controlée et surtout limitée!
Tu sais que dans beaucoup de pays tu as des monnaies alternatives de la monnaie nationale? Un exemple en Suisse, une democratie exemplaire qui vit avec deux monnaies nationales (le franc et le reka). Tu crois que le reka est utilisé par les terroristes...

Ton discours c'est le meme que celui qui s'attaque aux systèmes d'economies populaires style Ebay. Y a bien des extrémistes qui racontent que c'est utilisé par les criminels pour vendre des armes, de la drogue et des choses illegales... Essayes!
Par contre, aux USA tu achètes des armes a la boutique du coin sans qu'on te demande rien.

avatar rikki finefleur | 

C1rc3@0rc
"Ahhhh le bitcoin, monnaie réservée aux criminels et terroristes... bien évidemment!
Encore un truc archi faux."
Dejà première phrase, je rigole.

C'est que que dans nos économies européennes, on a besoin d'avoir d'une monnaie anonyme et cryptée
Tu ne crois pas que les différentes leçons historiques que sont la suisse n'ont déjà pas fait assez de dégâts directs et indirects ?
Tu ne crois pas que rien ne vaut la transparence financière dans nos démocraties. Regardes donc tous les comptes cachés que ce soit ceux de nos députés et/ou autres fraudeurs, pour savoir ce qu'ils en font .
Bref tu privilégies l'opacité financière , au bien de tous.
C'est sur que l'histoire nous a donné de belles lecons a ce titre.
La suisse en premier lieu, grâce a ces comptes numérotés et anonymes, avec ses amis dictateurs, mafieux, et évades fiscaux..
Pour le reste du texte c'est de la même veine. Un gloubilbouga général..

PS : et n'oublie de verser ta contribution au hackeurs des postes informatiques, de services webs, avec versement par bitcoin bien évidement ! une monnaie tellement formidable....

Le dollar a un peu plus de chances d'etre tracé que le bitcoin.. A moins que tu ne remettes de l'argent dans une valise sur un pont, ce qui demande une logistique un peu plus importante ou bien de transiter par une multitudes de comptes bancaires douteux , derriere des paradis fiscaux. Tu sais ceux qu’utilisent une société informatique connue.
Mais pourquoi donc nos amis rançonneurs du web, ne demandent pas un virement en dollar. Ils sont stupides manifestement.

avatar YAZombie | 

@rikki finefleur:
C'est incroyable de raconter des sottises pareilles, continuellement et droit dans ses bottes.
Justement, l'opacité financière n'a pas attendu le bitcoin pour exister, tu démontres une fois de plus par toi-même la non-validité de ton "argument".
Tu confonds tout et surtout n'importe quoi, comme d'habitude, parce que comme d'habitude tu parles sans avoir la moindre idée de ce sur quoi tu t'exprimes. Une monnaie virtuelle et confidentielle n'empêche en rien la tenue d'une comptabilité devant répondre à des règles et standards internationaux. Prendre comme exemple unique de l'usage d'une technologie un non-événement comme les quelques rançonneurs, qui auraient utilisé autre chose dans le passé, c'est encore une fois la preuve que tu n'es qu'un démagogue et que tes dires sont de l'impensé, sans mérite ni intérêt.
En gros: il faut arrêter de prendre Voici comme unique source d'information.

avatar patrick86 | 

@rikki finefleur :

Je pense aussi qu'une transparence financière généralisée apporterait une solution forte à de nombreux problèmes. Elle rendrait impossible la spoliation des richesses par une minorité, notamment.

Mais, la transparence n'est PAS une intrusion massive dans la sphère privée. La transparence est transparence quand elle est volontaire, approuvée par les parties concernées, de plein gré.

Si je m'infiltre dans votre vie pour vous espionner, ce n'est pas de la transparence ; c'est une intrusion dans votre sphère privée.

Je suis transparent quand JE divulgue délibérément une information me concernant, pas quand une agence de renseignement se la procure sans mon consentement.

D'autre part, la transparence financière ne doit pas permettre à quiconque de se servir en toute impunité dans la tirelire de son voisin. Ce n'est pas le but. Cela implique que les informations d'un système de paiements stockées dans un smartphone doivent être sécurisées, donc chiffrées.

Bitcoin n'est pas plus anonyme que la monnaie fiduciaire, mais il est chiffré pour que le porte feuille de chacun ne puisse pas être utilisé par quelqu'un d'autre que son propriétaire.

En fait, de toutes les monnaies qui existent à l'heure actuelle, le Bitcoin est probablement celle qui faciliterait le plus la mise en place d'une transparence financière globale.

Encore une fois, j'insiste sur deus points :
- cette transparence ne doit pas être à l'issue des usagers ;
- elle ne doit pas non plus être au profit des puissants et au détriment des faibles.

La transparence, ce n'est pas permettre à des gens mal intentionnés d'espionner autrui afin de les manipuler.

Et pour finir, comme je l'ai déjà dit, une solution politique au technique ne peut être profondément efficace si elle n'est pas accompagnée d'une évolution profonde des consciences, de nos consciences. C'est même la première chose à faire.

Changeons-nous nous-mêmes si nous voulons changer le monde.

avatar Domsware | 

@Nathalex

Sabre de vie, Sabre de mort
Munenori Yagyū

avatar tbr | 

Je me pose la ou les questions suivantes :

Pourquoi le FBI ne donne-t-elle pas le iPhone incriminé (et les autres par la suite) à Apple, sans faire de publicité afin que celle-ci fasse ce qu'il faut en interne ?

Apple prendrait ainsi la responsabilité de le(s) "débloquer" avec une équipe formée à cet effet, en interne donc (impérativement), dans un confinement radical afin qu'aucune fuite* ne soit possible. De cette façon, elle aurait la garantie complète — enfin, je l'espère — que le logiciel pour craquer les iPhone demeurerait stricto-sensu chez eux. Il leur suffirait alors de le détruire une fois le travail terminé : peu de risque de le voir courir les rues

* menaces très sérieuses et plutôt intimidantes de sanctions (prison) en cas de fuite ou autre pour ceux qui auraient la très mauvaise idée de faire courir cette clé universelle dans la sphère des malfaisants, hors Apple
... ou bien on les colle à un poteau et PAN, PAN, PAN, ni vu ni connu. :-) (je blague à ce propos)

Vous en pensez quoi ?

Pages

CONNEXION UTILISATEUR