Chiffrement : Edward Snowden répond à Obama

Florian Innocente |

Edward Snowden a réagi aux déclarations faites hier par Barack Obama sur le débat autour du chiffrement. Le président américain défendait l’idée d’un compromis nécessaire entre sécurité et vie privée. Cela se traduirait par des clefs à la disposition d’un nombre restreint d’individus, selon un protocole d’utilisation qui en limiterait l’usage à des situations bien précises et convenues en amont (lire Barack Obama plaide pour une clé de déchiffrement).

crédit : @Damien_Leloup

Une suggestion retoquée par l’ancien analyste de la NSA qui intervenait en visioconférence dans le cadre du Logan Symposium à Berlin. Dans les propos rapportés par Le Monde, il estime cette suggestion surréaliste :

Nous avons un très gros problème lorsque le président des Etats-Unis peut arguer que la position qui fait consensus chez les experts est une position extrémiste.

Obama avait fustigé les positions « absolutistes » des adversaires du gouvernement qui défendent à tout crin un chiffrement maximal.

Snowden compte parmi les soutiens d’Apple, pour autant il pose la question de savoir s’il est bien « normal que ce soit une entreprise multinationale qui défende nos droits ? ». Sa propre expérience lui a montré que la solution, en définitive, ne pouvait pas venir non plus des gouvernements et des assemblées élues « Les programmes de surveillance de masse étaient déjà illégaux, et cela n’a pas empêché les services de renseignement de les concevoir et de les utiliser ».

Le président américain avait abordé le cas Snowden pour déplorer le fait que cette affaire ait « grandement exagéré les dangers de l'espionnage des citoyens. Le fait est que nos agences de renseignement sont très scrupuleuses concernant les citoyens américains, les personnes sur le territoire américain. »

À défaut, c’est aux citoyens aidés par la technologie de prendre leur destin en main, avec de nouveaux protocoles de communication sécurisés par défaut et utilisables partout dans le monde, explique Edward Snowden. Concédant avoir été par « trop conservateur » par le passé il se défend aujourd’hui d’avoir versé dans le communisme lorsqu’il ajoute :

Au siècle dernier, une idée forte était celle de s’approprier les moyens de production. Je pense que nous devons nous approprier nos moyens de communication. [...] Le président des Etats-Unis nous dit que nous sommes face à un équilibre à trouver entre vie privée et sécurité. C’est faux. Nous pouvons avoir les deux, mais uniquement si nous avons les deux : il n’y a pas de sécurité sans droit à la vie privée. »

Un propos qu’il a élargi à la France dont il a critiqué certains aspects de la loi renseignement. Dans une interview accordée il y a quelques semaines à Amnesty International, le lanceur d'alerte décrivait les risques engendrés par une surveillance de masse — à laquelle il a un temps participé avant d'en dénoncer les abus — et de conclure par une mise en garde :

La vie privée des citoyens doit être respectée. Les puissants, eux, doivent être transparents. Vous n’avez pas besoin d’expliquer pourquoi vous souhaitez que l’État vous laisse tranquille. Pouvoir vivre libre, au sein d’une société libre, c’est l’ordre naturel des choses. S’ils veulent restreindre et surveiller nos activités, cela change véritablement la nature de la société humaine.
avatar bonnepoire | 

Snowden est brillant. Il résume en peu de mots le noeud du problème. Il n'y a pas de sécurité sans vie privée.

avatar R1x_Fr1x | 

Dommage que cet article ne mentionne pas ce que ce même Snowden a récemment dit aussi en visioconférence, et que je ne cesse de répéter ici en boucle mais qui semble aller à l'encontre de toute une idée inarrêtable "Apple le bien VS le FBI le mal". Cette façon de présenter les choses occultant totalement l'énorme mascarade de cette affaire, bien que le débat de fond soit important:

Snowden: "Pourquoi le FBI fait semblant d'avoir besoin d'Apple pour débloquer un iPhone?"

http://www.presse-citron.net/snowden-pourquoi-le-fbi-fait-semblant-davoi...

Il faut citer entièrement la pensée de Snowden, même si elle nous déplait. C'est ensuite au lecteur de se faire son idée.

avatar bonnepoire | 

"Apple le bien VS le FBI le mal"

Parce que c'est actuellement le cas. Apple est la seule entreprise qui défend cette position et qui l'applique.
Il suffit de mettre en évidence le récent discours d'Hussein sur les clefs de déchiffrage et le fait qu'il voudrait bosser avec des sociétés telles que Google, Facebook et Microsoft. J'y vois un lien très clair!

avatar RyDroid | 

> Apple est la seule entreprise qui défend cette position et qui l'applique.

Sans le code source, les moyens de compiler de la même façon et de comparer ta version compilée et celle d'Apple, comment peux tu affirmer qu'Apple applique la position qu'il prétend défendre ?

avatar Sokö | 

@bonnepoire :
Et il n'y a pas de liberté sans responsabilité.

avatar Ben_75 | 

Je n'aurais pas pu dire mieux que lui...

avatar reborn | 

Les accidents par arme à feu représentent 30 000 morts/an aux US.

Le vrai danger c'est les armes nan ?

avatar bonnepoire | 

Le danger c'est la connerie et ce, depuis toujours!

Hussein l'incarne bien.

avatar Mathias10 | 

@reborn :
Bof. Les révélations de WikiLeaks ont mis le feu dans de nombreux pays, entraîné des tensions diplomatiques fortes menant indirectement à des guerres, la déstabilisation de pays entiers et la montée de pourritures poussant des gens à venir chez nous pour fuir la guerre car impuissants.

Pour moi l'information et la sécurisation est bien plus importante que le reste mais la vie privée est sacrée.
Les états doivent trouver un autre moyen.
Ce que l'on a aujourd'hui (attentats etc...) on ne le doit qu'aux USA, ne pas l'oublier.

avatar Vanton | 

@Mathias10 :
On le doit peut-être un peu aussi aux inégalités entre les pays riches et les pays pauvres, à la colonisation, etc.

Les USA ont bien des défauts mais faudrait pas non plus être trop simpliste et tout leur coller sur le dos...

avatar marc_os | 

@Vanton :
Oui faudrait pas accuser les USA à tord d'avoir mis Cuba sous blocus économique pendant des dizaines d'années pour les "inciter" à penser comme il faut. Ni d'avoir installé un camp de de... concentration (?!) à Guantanamo, ni d'avoir mis en place des dictateurs comme Pinochet, ni...
Ah mais zut, ils l'ont fait.

avatar Dv@be | 

@reborn :
Combien de morts dans des accidents de voiture ?

avatar Dv@be | 

@reborn :
On peut aussi interdire les fourchettes.

avatar iThomas | 

Magnifique cette dernière déclaration. Il a vraiment saisi le fond du problème.

avatar Olivoude | 

Snowden s'est trompé en travaillant pour les agences de sécurité, et maintenant, il se trompe en allant à l'extrême dans le sens contraire. Il faut trouver la voie du milieu.
Faut-il laisser les terroristes tranquilles à fomenter leurs actions ? Au final, c'est à cette question que nous devons répondre.

avatar reborn | 

la surveillance de masse est inefficace est n’empêche pas les terroristes d'agir. Peut-être faudrait t-il arrêter de foutre la pagaille de partout ?

Et tout simplement arrêter de mentir ? #Powell #ONU

Car oui pas de seconde guerre du golf, pas d'EI..

avatar Olivoude | 

Le FBI ne fait pas de surveillance de masse, ce serait plutôt la NSA.
Par contre, pour résoudre une affaire, ils ne peuvent pas voir ce qu'il y a sur ton téléphone alors qu'ils peuvent entrer chez toi (dans un cadre bien précis qui se fait au cas pas cas) ? Que dirais-tu si ta fille est tuée/violée par un pédophile et que la preuve de sa culpabilité était dans son téléphone, et qu'on ne puisse pas aller la récupérer ?

avatar reborn | 

FBI, NSA = les autorités

Après c'est leur problème si il ne collaborent pas. Ils auraient pu éviter le 11 septembre (entre autres)

"Que dirais-tu si ta fille est tuée/violée par un pédophile et que la preuve de sa culpabilité était dans son téléphone, et qu'on ne puisse pas aller la récupérer ?"

Le déchiffrement n'est pas la solution, dans ce cas là j'irai m'occuper moi même de lui d'une manière ou d'une autre. Et il n'y a bien que les pédophiles pour stocker des preuves sur des DD. Et puis si le type a utilisé un algo open source inviolable, dans tous les cas c'est mort.

Mais tu met le doigt sur quelque chose d’intéressant, a chaque fois que l'on parle de déchiffrement c'est qu'il est déjà trop tard..

Sinon j'ai d'autres questions pour toi:

Pourquoi le FBI n'a tjrs pas fait appel au patrioct act pour une affaire de "sécurité nationale" ?

Celui qui construit un algo de chiffrement tout seul dans son coin "incassable" devrait être puni par la loi. ?

comment déterminer ce qui est chiffré et ce qui ne l'est pas ?

si l'on va jusqu'au bout de la connerie, il deviendrait interdit de communiquer:

- avec des mots qui ne sont pas dans le dictionnaire.
- des phrases qui n'ont aucun sens.

Des trucs tout con comme inventer sa propre langue/alpahbet deviendrait interdit.

avatar Olivoude | 

"Le déchiffrement n'est pas la solution, dans ce cas là j'irai m'occuper moi même de lui d'une manière ou d'une autre." : ce sont les méthodes du far west ;) Plus sérieusement, tu court-circuites la justice, ce qui n'est pas souhaitable car la justice doit être la même pour tous (au moins en France. Je ne dis pas qu'elle est égale pour tout le monde, mais c'est ce vers quoi on tend), etc. Donc, le déchiffrement n'est pas une solution mais le chiffrement non plus.
C'est pas parce que je suis contre le chiffrement, que je suis pour le déchiffrement. Il y a sûrement une voie au milieu.

Pour la question sur le FBI, je ne sais pas répondre. C'est une administration. Peut-être que les procédures ne sont pas très bien suivies dans ces épisodes.

Un gars qui construit un algo incassable "devrait" coopérer si la justice le lui ordonne. Et je suppose que ce serait dans des cas bien précis, assez rares, donc loin d'une surveillance de masse.

Ce qui est chiffré, c'est ce que quelqu'un (le FBI) n'arrive pas à lire. Mais pas la peine d'aller vers ces extrémités.

avatar Un Type Vrai | 

Si un pédophilene laisse des traces que dans son téléphone, c'est que le gamine a eu pas mal de bol.

Sinon, on arrêt bien des pédophiles et c'est rarement à cause de leur photos dans leur téléphones...
Bref, il n'y a AUCUN lien entre la pédophilie et le téléphone.

De même, il n'y a AUCUN lien entre le cryptage d'informations personnelles et l'incapacités des organismes à déjouer des actes de terrorisme.
Ces liens qui te semblent naturel n'existent que parce qu'on les a énoncé et répété à tout va.

C'est exactement comme la "santé" des politiciens et les chiffres du chômage.
Aucun lien, mais comme tout le monde est persuadé que le lien existe et qu'il est fort, on arrive à claquer le budget de l'armée en recrutement pour masquer l'incompétence de nos élus.

Dommage de faire ce type de raccourcis dangereux. Vous riez de D. Trump, mais ses affirmations sont aussi fausses que "Les téléphones rendent les pédophiles plus sereins".

avatar Olivoude | 

"ses affirmations sont aussi fausses que "Les téléphones rendent les pédophiles plus sereins"." :
Un téléphone qu'on ne peut pas déchiffrer va forcément intéresser les criminels en tout genre puisqu'ils peuvent se cacher. Non ? Donc ton argumentation ne tient pas sur ce coup là.

avatar marenostrum | 

si c'est pas Apple qui le fait, il sera produit par d'autres pour lui piquer le marché.

avatar Domsware | 

@Olivoude :
Et si ta fille / ma fille est violée/ tuée par une personne suite à des informations volées sur ton/mon téléphone ? Tu soutiendras toujours les portes dérobées ?

avatar Olivoude | 

Je n'ai pas dit que j'étais contre le non chiffrement.
Par contre, que quelques personnes soit habilitées à pouvoir déchiffrer certains téléphones, pourquoi pas.
Mais n'y aurait-il pas autre chose que des portes dérobées ?

avatar JackOne | 

@Olivoude :
+1

Pages

CONNEXION UTILISATEUR