Le FBI veut déverrouiller 12 autres terminaux iOS

Stéphane Moussie |

Apple refuse d'aider le FBI à déverrouiller l'iPhone d'un terroriste de San Bernardino parce que cela créerait « un dangereux précédent », selon elle. De leur côté, le FBI et la Maison-Blanche ont assuré qu'il n'était question d'ouvrir qu'un seul et unique iPhone.

Le Wall Street Journal a publié récemment un article dans lequel il rapporte que, selon ses sources, le Département de la Justice (qui chapeaute le FBI) veut obliger Apple « à aider les enquêteurs à extraire des données d'iPhone dans une dizaine d'affaires en cours à travers le pays ». Plus précisément, 12 iPhone sont concernés, selon les sources du Wall Street Journal, et aucune affaire n'est liée au terrorisme.

Une réponse d'Apple au tribunal qui vient d'émerger précise les choses. Le gouvernement a effectivement fait la même demande que celle de l'iPhone 5c de Syed Rizwan Farook — à savoir créer et installer un logiciel désactivant des mesures de sécurité pour permettre au FBI de réaliser une attaque par force brute — pour 10 autres iPhone, un iPad et un autre terminal non précisé. Apple a toujours refusé d'obtempérer.

À ce sujet, l'article du Wall Street Journal est un peu trompeur car il parle « d'extraction de données », une pratique à laquelle se plie Apple, alors qu'il s'agit dans les cas présents de déverrouiller des iPhone, ce qui n'est pas la même chose — il est possible d'extraire les données sans déverrouiller l'appareil.

D'ailleurs, il est étrange que le gouvernement n'ait pas demandé une « simple » extraction de données pour une partie de ces 12 terminaux, puisque certains pourraient s'y prêter — l'extraction est possible sur les terminaux tournant d'iOS 4 à iOS 7.

Dans sa réponse, le gouvernement ne nie pas avoir fait ces demandes, il les confirme même en indiquant au passage avoir utilisé l'All Writs Act, la même loi dont il se sert dans l'affaire de San Bernardino. Nous reviendrons prochainement sur la deuxième partie de la réponse du gouvernement, qui accuse Apple d'« incohérence ».


Tags
avatar Paquito06 | 

Les creuvards. C'etait obligé. Qu'Apple ne cede pas.

avatar ofaysse | 

méfiez vous demain c'est les iPhone de la rédaction qui pourrait être analyser parce que vous êtes contre eux.

mode ou humour, ou pas.

avatar Ginger bread | 

Tu tends la main et on te prend le bras.

avatar lmouillart | 

Bientôt crimeOS sur crimePhone ?

avatar bbtom007 | 

@lmouillart :
Non NsaOS sur Fbiphone !

avatar huexley | 

La bonne nouvelle c'est que avec la généralisation des touch id on va pouvoir déverrouiller les téléphones avec les empreintes de cadavres

avatar Ginger bread | 

@huexley :
Non ça marche pas, faut le sang circule

avatar madeinphoto | 

@Ginger bread :
Non pas besoin... On peut réchauffer le doigt coupé ( pas essayer sur iPhone ;-) mais ça marche dans bien des cas) ... Ou sinon dupliquer l'empreinte ( une bouteille de coca vide, de l'aluminium et de la cyanoacrylate et un petit tour sur youtube ou internet pour les détails... Il existe des tutos bien fait... et c'est à la portée d'un enfant de 10 ans...) et mettre sur son doigt le moule obtenu (attention au sens, c'est très fin...) et on peut tromper 99% des lecteurs d'empreintes... Même pour des zones beaucoup plus sécurisées qu'un iPhone... La véritable sécurité ne peut en aucun cas être automatique ou humaine, il faut un panachage intelligent des 2... Le tout adapté au besoin de la personne et de la situation...

avatar themasck | 

au bout de 24h ca se bloque

avatar gwen | 

@huexley :
Et non car un doigt mort ne permet plus de faire fonction touchID. Mais bon, il y a quand même une parade avec un moulage au besoin.

avatar Mrleblanc101 | 

@huexley :
TouchID fonctionne seulement si l'anneau autours capte une circulation sanguine...

avatar reborn | 

les groupies du "c'est juste pour un device" ils sont où maintenant ?

avatar enzo0511 | 

Hier le patron du FBI osait dire que cela ne concernait qu'un seul et unique iPhone à cause de la tuerie et qu'en aucun cas cela n'ouvrait la porte à un déverrouillage massif de terminaux
Ces paroles n'auront tenu que 24h...

avatar Philactere | 

@enzo0511 :
En même temps on peut pas parler de déverrouillage massif avec 12 demandes sur le territoire des USA.
Même si au final je pense aussi qu'on ouvre la boîte de Pandore en accédant à la demande du FBI.
Mais 12 demandes officielles, non, c'est pas du massif. Même si oui, ca peut le devenir si le contrôle judiciaire peut être outrepassé.

avatar Trillot Bernard | 

Et surtout ça permettra à n'importe quelle dictature d'imposer la même chose à Apple dans leur pays.
En quelque sorte ils auront l'aval des États Unis.

Quelle inconséquence de leur part!!!

avatar themasck | 

les 12 autres ne sont pas liés au terrorisme , après ils demanderont le déverrouillage car tu a oublié de payer tes impôts
voila le problème

avatar Paquito06 | 

@themasck :
Pour les impots j'crois ils ont pas besoin de deverouillage, y a des choses qui ne s'oublient pas ahah. Helas.
La mort et les taxes ^^

avatar becausebreast | 

Parce qu'en ne payant pas tes impôts ils vont trouver quoi dans ton iPhone ?...
Les impôts perdu & impayés ? Aha!... C'est con comme idée.

Ce qui est dérangeant ce n'est pas tant que le FBI fouille, personnellement ils peuvent fouiller... Ils trouveront surement des photos un peu cochonne & tant mieux pour eux. Ce qui est dérangeant, c'est que comme dit plus haut, si Apple plie, les autres pays en profiteront... La porte ouverte amènera d'autres demande de ce genre & tout ce que la population demandait depuis tant d'années = le chiffrement des données.
Sera finalement perdu en lambeaux... C'est tellement une réclamation des utilisateurs le chiffrement, que c'est devenu un argument marketing très important.

Ce que je ne comprends pas c'est pourquoi ne pas trouver une solution efficace avec Apple, il y a forcément d'autres moyens... Car effectivement un terroriste qui utilise la Playstation pour discuter ou iMessage en toute tranquillité, faut penser à ça aussi... C'est inconcevable de laisser ça & j'imagine qu'il y a des solutions plus probantes que de devoir tout ouvrir.

Surtout que si tout est ouvert, certains trouveront tôt ou tard cette ouverture... J'imagine qu'à ce moment là... Ça fera un peu plus de bordel.

avatar Hideyasu | 

@Philactere :
Avec les USA le contrôle judiciaire sera outre passé. Patriot Act par exemple.

Imagine que Apple soit une société française, avec les lois sur le numérique qui viennent de passer suite aux attentats ...

avatar desertea | 

iPrecrime ;)

avatar Boboss29 | 

Et dans quelques temps, pour entrer au USA il faudra se faire scanner son Iphone intégralement pour voir si tu n'es pas un terroriste...

avatar becausebreast | 

Il est con ton commentaire... Désolé, mais il est vraiment con.

Tu l'a écrit comme si le mec qui se fait scanner son téléphone ET qui est un terroriste, c'est mal de lui fouiller son téléphone.
C'est chaud...

Entre nous... C'est quand même plus efficace de scanner le téléphone (bien que je n'approuve pas) que de remplir une fiche avec des questions du style : " Avez-vous des armes cachées dans votre caleçon bleu blanc rouge ? "

& si ça te fait chier de te faire scanner ton téléphone aux USA, va en Australie, ça fait un peu USA je trouve... & ils parlent Anglais, ça te plaira tu verras.

avatar Paquito06 | 

@becausebreast :
Mais en Australie ils ont un accent chelou aussi. Bon etant en Inde, je dis rien... :-D

avatar pariscanal | 

Oui tous les abrutis qu'on a entendu ici .... On les entend moins

avatar malcolmZ07 | 

Ils utilisent pour la plus part des cellebrite pour craquer et extraire les données des téléphones. Parfois via des jaillbreaks intégré à leur module. Depuis iOS 9 , il est impossible pour eux de récupérer les données (même en enlevant la puce mémoire).

avatar LogBoy | 

The beginning of the end.

avatar TmrFromNO | 

Bah c'est pas grave. Apple coopère avec le terrorisme et le soutient... plus ou moins directement.
Apple fait front de toutes ses forces pour empêcher son gouvernement d'avancer dans une affaire de terrorisme d'état.
Et les mecs d'ici qui jubilent car s'ils perdent leur iPhone, on pourra pas récupérer leur données.....
Je pense qu'il n'y a rien à ajouter en fait.

avatar pariscanal | 

@TmrFromNO :
Si On peut ajouter un truc quand même , que tu racontes des conneries

avatar TmrFromNO | 

Oui oui ....

avatar pariscanal | 

@TmrFromNO :
Ravi que tu sois d'accord.

avatar TmrFromNO | 

Façons on sait pourquoi Cook la joue comme ça.
Il veut pas que le public et ses clients voient que les iPhones sont décryptables sans le moindre problème. Ca ternirait l'image de la marque concernant la sécurité de leurs appareils/services/systèmes, déjà pas reluisante suite à l'affaire du Fappening en 2014.

Ils veulent pas faire du cas par cas pour quelques appareils à la demande? Le gouvernement va finir par leur baiser la gueule en obligeant à laisser une porte dérobée pour qu'ils puissent le faire eux même sans l'aide de la petite rébellion de Cupertino. Et tout le monde l'aura dans le cul.

avatar reborn | 

En mentionnant le Fappening tu vient de perdre toute crédibilité.

Pour le reste le FBI est de mauvaise foi. Concernant ces devices ils peuvent obtenir les données sans déverrouillage mais exige quand même le deverouillage, car < iOS8

"les iPhones sont décryptables sans le moindre problème", bah non. Le FBI veut qu'Apple développe une version d'ios "spécialement pour cet appareil", et que le soft soit fourni au fbi.

Va falloir arrêter de troller maintenant. Le monde ne se résume pas aux US "leader du monde libre"

avatar TmrFromNO | 

Quelle crédibilité?
En ne verrouillant pas une compte utilisateur après X requêtes erronées (ce qui est dispo sur Gmail depuis 2011 soit dit en passant), Apple a pas totalement merdé?
Si les données ont pu être volées, c'est car le bruteforce était possible avec des milliard de mots de passe à la suite.

avatar reborn | 

non, phishing et social engineering. Conclusion du FBI

avatar TmrFromNO | 

Non. Officiellement c'est un bruteforce sur le module Find my Phone et une faille dans celui ci.
Merci d'avance
Cordialement.

avatar reborn | 

Le fbi n'a jamais parlé de bruteforce mais bien de Phishing.

avatar reborn | 

et tu crois que Jobs aurait agis différemment ?

avatar TmrFromNO | 

Il est très bien là où il est celui là.

avatar SIMOMAX1512 | 

@TmrFromNO :
Tu exagères un peu au pire du pire si les usa oblige Apple a fournir un crack de l'os ça ne sera que sur leur territoire et ça se fera en toute discrétion et personne ne sera au courant. Rien n'empêchera Apple de mettre en place un os particuliers US et un autre pour le reste du monde. D'ailleurs en Chine ça ne m'étonnerai pas que le gouvernement ai un accès aux appareils Apple et autres qui sont vendu sur leur territoire. Mais bon c'est en Chine alors tout le monde s'en fout.

avatar madeinphoto | 

@TmrFromNO :
Euh apple en protégeant les données empêche le terrorisme d'être encore plus puissant, les services secrets n'en n'ont rien à foutre de ces téléphones ce qu'ils veulent c'est l'accès complet a n'importe quel terminal...
En parlant de coopérer avec les terroristes, renseigne toi de savoir qui finançait Ben Laden avant qu'il se retourne contre les États Unis... Et en Amérique du Sud... Et dans beaucoup d'autres cas avérés et même reconnus après on s'aperçoit que pour lutter contre une menace que les services secrets estimaient plus néfastes, ou moins docile, ils ont financés des terroristes, dictateurs ou autres personnes pour un intérêt ponctuel commun...

avatar TmrFromNO | 

Je pense pas que Daesh ait besoin d'avoir accès aux SMS d'un plouc lambda pour devenir de plus en plus puissant.
Par contre que les autorités puissent avoir accès à des données téléphoniques de terroristes reconnus, ça serait un chouia plus utile hein. Mais bon, Apple veut pas. Ils préfèrent coopérer et protéger ces gens là. Pas grave.

avatar baptiste8b | 

@madeinphoto :
Tres juste! On paie aujourd'hui les conneries (souvent affreuse) des services secrets us...
Donc donner cet ios modifier a quelqu'un, non, a eux encore moins

avatar themasck | 

les terroristes n'on pas besoin d'apple ils utilisent toutes les moyens et infrastructures pour faire leur méfaits . plus d'iphone , ils trouveront autre chose

avatar reborn | 

Le truc c'est que là ils peuvent accéder aux donnés sans déverrouiller l'iphone ! Car oui comme dit dans l'article ils ont la possibilité de récupérer toutes les données sans déverrouiller le téléphone.

avatar Hideyasu | 

@reborn :
De iOS 4 à iOS 7. Après c'est pas possible de simplement les extraires. Pour le FBI le problème restera le même

avatar reborn | 

TmrFromNO = troll

avatar TmrFromNO | 

D'ailleurs toutes les pleureuses qui craignent pour leur liberté là, ils ont bien suivi l'affaire et on compris qu'il s'agit uniquement d'iPhones impliqués dans des affaires pénales (accès physique à l'appareil obligatoire) ou bien ils croient encore qu'on va pouvoir pirater à distance leurs terminaux si Apple accède aux requêtes du FBI? ....

Vous êtes uniquement par principe contre quelque chose qui ne vous concernera jamais (procédure pénale aux Etats Unis)
Exactement comme ceux qui se sont agités comme des asticots avec leur "Non" au mariage gay alors qu'ils sont hétéros et qu'on leur supprime aucun droit...
Pas concernés pour un sou, mais prennent quand même position "par principe"

Insupportable ce pays.

avatar reborn | 

TmrFromNO

t'as gagné le titre de troll du mois :)

avatar TmrFromNO | 

Juste parce que je refuse, contrairement à vous, d'avaler la semence de Cook (comprenez "sucer Apple", bien entendu)? ...

avatar pariscanal | 

@TmrFromNO :

Ahah nan mais T' es une blague en fait ,

Pages

CONNEXION UTILISATEUR