iPad Pro : « Encore quelques jours » à attendre, annonce Eddy Cue

Mickaël Bazoge |

La conférence Box avait eu droit à la visite de Tim Cook, durant laquelle le CEO d’Apple avait évoqué le monde de l’entreprise et la fusion entre iOS et OS X (qui n’arrivera pas). Les rendez-vous Dropbox Open ont pu apprécier la discussion entre Drew Houston, le PDG de Dropbox, et Eddy Cue le grand manitou des contenus chez Apple. Ce dernier n’était pas prévu au programme, mais il est toujours le bienvenu pour discuter le bout de gras.

James Titcomb

Le thème principal de ce cycle de conférences concernant l’entreprise, Eddy Cue n’a pas manqué de louer les efforts d’Apple dans ce secteur, ce qui n’allait pas de soi. « Nous avons toujours été une entreprise tournée vers les consommateurs », a-t-il rappelé. « Nous créons des produits pour les individus ». « Vous vous réveillez, vous prenez [votre produit Apple] avec vous, vous l’emportez partout. Il n’y a plus d’"entreprise" dans le sens où vous y utilisez des produits que vous n’utilisez pas ailleurs. Maintenant, vous vous servez de ces produits n’importe où ».

Les choses qui sont importantes pour le consommateur sont tout aussi importantes pour les entreprises, a-t-il expliqué en substance. Le fait que le logiciel des appareils mobiles d’Apple soit fréquemment mis à jour est un atout pour l’entreprise, estime Cue, qui a rappelé les problèmes de sécurité auxquels font face les sociétés. Mais celles-ci ont encore beaucoup de chemin à parcourir avant d’être au même niveau que les consommateurs : les entreprises sont plus frileuses en termes d’usages innovants que l’utilisateur lambda, plus prompt à tester des nouveautés (l’enjeu n’est pas le même).

Eddy Cue avait apporté avec lui un iPad Pro. Apple espère que la grande tablette va trouver une place dans les entreprises ; en tout cas, il existe une « grande opportunité » de croissance sur ce marché. Sur son iPad Pro, Cue a fait une petite démonstration de Dropbox Paper, la nouvelle solution d’écriture collaborative du service de stockage.

Drew Houston a fait part de son enthousiasme pour la tablette, affirmant qu’il n’en pouvait plus de l’attendre. « Encore quelques jours », lui a répondu Cue, signe que le lancement est tout proche (le 11 novembre ?). Taquin, le vice-président d’Apple a également demandé aux spectateurs de jeter un œil sous leur chaise : Apple avait-elle glissé un iPad Pro sous les sièges ? Évidemment non, quelle mauvaise blague.


avatar calotype | 

"les entreprises sont plus frileuses en termes d’usages innovants que l’utilisateur lambda, plus prompt à tester des nouveautés (l’enjeu n’est pas le même)"

Celle ci je vais me l'imprimer ...

C'est tout de même gaufré de dire un truc pareil !!! Pour avoir un usage mixte pro/perso de mes macs et vu tous les déboires des nouvelles versions de matériel mais surtout logiciel iOS/OSX c'est quand même normal d'être frileux en terme d'évolution+mise à jour dans une entreprise qui à besoin de stabilité et d’assurance que cela marche.
Et même si c'est le cas je ne parle même pas de tout le personnel qui doit suivre aussi ...Ça, cela ne se fait pas en un clic ...
Cela explique que je sois toujours sous Maverick. Et que je ne testerai El capitan que cet hiver si j'ai le temps.

C'est triste mais bien souvent l'évolution se fait quand on a plus le choix (compatibilié de version OS/logiciel) ou que l'on change de matos.

avatar Trillot | 

Autrement dit, Cue a raison.

Lorsque l'entreprise prend des risques, elle a une responsabilité sociale (intérieure, son personnel et extérieure, ses clients, ses actionnaires) que n'a pas l'individu.

La moindre des choses est qu'elle soit beaucoup plus prudente dans ses décisions, qu'elle prenne le temps d'évaluer et de calculer ses choix.

avatar 8enoit | 

@calotype :
J'ai un MacBook sous elle capitan, usage privé. Mon mac servant à l'usage professionnel est toujours sous Lointain Lion.
Stabilité et puissance.

L'abandon de logiciels (iphoto, aperture…), de matériel, l'impression de servir de bêta testeur aux mises à jour (iWork, final fut pro…), tout cela rebute les professionnels. Apple n'a qu'à s'en prendre à elle-même.

avatar patrick86 | 

" Lointain Lion."

Lapsus révélateur ?

--

Je comprend bien la choix de rester sur une version plus stable que la toute dernière toute fraiche sortie mais, pour le coup, rester sous Mountain Lion plutôt que Mavericks ne me semble pas être la meilleure idée.

avatar 8enoit | 

@patrick86 :
Révélateur… du foirage du correcteur orthographique

Pq Mavericks?
J'ai peur de certaines incompatibilités logicielles

avatar melaure | 

Et tu as raison, d'autant que cette course à sortir un OS par an est éminemment stupide !

avatar patrick86 | 

@8enoit :

"Pq Mavericks?
J'ai peur de certaines incompatibilités logicielles"

Parce que Mavericks a apporté une amélioration et un gain en performance par rapport aux 2 précédents.

Pour les incompatibilités, le meilleur moyen de savoir est de faire un essai (typiquement sur un volume externe, vous installez OS X et vos apps et voyez si tout fonctionne). Mais de mémoire y'a pas eu de trop gros problème d'incompatibilité avec 10.9 et ils sont pour la plupart corrigés maintenant.

avatar patrick86 | 

@calotype :

Vous confirmez ce que dit Eddy Cue : une entreprise est souvent plus frileuse à adopter des nouveautés.

avatar DouceProp' | 

Il est vrai que la plupart des blagues de Cue sont un peu lourdes.

avatar 8enoit | 

@DouceProp' :
Vrai.
D'ailleurs perso j'ai jamais vraiment accroché avec les blagues de Cue

avatar jean_claude_duss | 

xD

avatar Michaeel | 

@DouceProp' :
:-)

avatar aldomoco | 

@DouceProp'

... je préfère celles de Jambelégères ;-)

avatar patrick86 | 

@DouceProp' :

"Il est vrai que la plupart des blagues de Cue sont un peu lourdes."

Celle là va rester dans anales.

avatar watatb | 

C'est la nouvelle mode apparemment pour les CEO dans la Silicon Valley à ce que je vois. Baskets,jeans, t-shirt ...
Le mec qui met son costard fût ce du Armani ou Smalto, aussitôt qu'il se pointe va se faire railler par les autres du genre: << mais quel ringard celui là, il met un costume tiens >>.

avatar calotype | 

Il me semble que c'est comme ça au USA et ce depuis quelques années déjà ...

avatar ckermo80Dqy | 

@watatb :
Ah bon ? La "nouvelle" mode ? La mutation cool est déjà ancienne.

avatar oomu | 

on est un pays de coincés.

avatar watatb | 

@oomu :
Je dirais pas ca. Juste l'habitude d'être plus "formels", c'est un héritage de l'histoire.
Par contre aux US , les pionniers ont construit l'Amérique de leurs "mains " avec plus de métiers "outdoor " ce qui explique le style plus décontracté ...

avatar oomu | 

c'est ce que je pense de la France.

On retrouve aussi + de décontractions dans d'autres pays d'Europe.

avatar 8enoit | 

@oomu :
Les français sont ce qu'ils sont. Différents et ce n'est pas un problème.
Moi je ne suis pas français. J'ai pas besoin que les français me ressemblent ni inversement.
Arrêtez de vous détester.

avatar oomu | 

oups

y a eu effectivement une dose de "noirceline" dans mon commentaire ici (mais il est contrebalancé par la tonne de Roseline que je déverse dans presque tous mes commentaires ailleurs)

J'adore la France, ce qu'elle représente et un esprit frondeur typiquement français.
Par contre, et j'estime que cela s'aggrave depuis 10 ans, je critique le fait d'agir ou parler en "coincés".

Rien à voir avec un cliché tel "vielle europe vs jeune amérique", y a un paquet de croulants ailleurs. Mais voilà, en France, c'est mon expérience régulièrement répétée : beaucoup de gens, les politiciens ou dirigeants d'entreprises par ailleurs, sont "coincés".

pas flexible, accrochés à des manières plutôt que du fond, méfiants des jeunes et de la pop-culture, chiants.

En un mot : ennuyeux.

avatar DouceProp' | 

La France et l'Italie sont censés être les pays de la mode aussi.
Mais il est vrai que notre petit pays me semble de plus en plus coincé et rétrograde.
Quand on a une certaine influence dans le game, on peut se pointer en espadrilles et avec un tee shirt dégueulasse, tout le monde se dit qu'on est cool et qu'on a tout compris.

avatar oomu | 

"La France et l'Italie sont censés être les pays de la mode aussi."

haAAAaa.. mais on me parlerait d'une artiste, un couturier, ou quelqu'un de ces industries là, évidemment si cette personne vient habillé d'une manière soignée, c'est pas "coincé" que je dirais là, mais "élégante".

Quand je déclare "pays de coincés" c'est à cause de ce que je vois s'amplifier (jeunesse, politiciens, gens, actu française, le choix des actus mises en avant sur les sites français) et les premiers commentaires qui débarquent sur les forums français par rapport à des forums étrangers.

Mon point est: pour un dirigeant d'une grande entreprise d'informatique, on s'en tape de ses baskets, ce n'est pas du tout distrayant, c'est le propos qui compte.

-
Un propos un peu de pensée magique d'ailleurs : Apple manque de rigueur avec le support de ses logiciels pour prétendre à l'entreprise. On fait du BYOD malgré Apple, pas avec Apple, _malgré_ Apple. Elle fournit quelques outil, au compte goutte, mais elle ne communique pas assez sur le futur de ses logiciels ni elle n'apporte assez de garantie sur leur pérennité. C'est le soucis

après, l'idée que seule Apple bousculerait ses programmes au grès d'une mise à jour est exagérée.

Microsoft par exemple a chamboulé Windows 8 sans donner aucune voie de secours et croyez moi ça SUFFIT pour mettre en carafe des tonnes d'enseignants/comptables/secrétaires/etc : tous les gens qui ont un AUTRE BOULOT que se faire chier avec un ordinateur.

-
Adobe au grès de ses millions de mises à jour de Adobe CC bouge des trucs. J'ai bloqué les mises à jour à Adobe CC 2014. C'est dommage, car oui y a des améliorations dans le tas, mais je ne peux pas être certains qu'une mise à jour ne va pas subitement altérer les cours d'un enseignant ou le travail des webmasters. L'exemple le plus récent et un peu extrême est Lightroom.

Et ce n'est que 3 des plus connus. La maladie du "cloud" signifie "aussi stable qu'un nuage".

avatar bonnepoire | 

C'est un pays de pédants pète-sec. Toujours à râler, avoir son avis sur tout. Ce besoin de se valoriser sans avoir jamais rien fait tout juste dicté par la gauche est aussi détestable. La dictature de la pensée à de beaux jours devant elle. C'est encore mieux déguisé en pingouin, le coq se sent encore plus fier.

Personnellement je refuse la cravate. Je trouve ça hyper guindé.

Pages

CONNEXION UTILISATEUR